0 Shares

Dernière mise à jour le 4 mois par GoDieu.com


Section Bo, et les suivantes du livre de l’Exode.

Les plaies d’Égypte.

80:1
¶ Après deux ans accomplis (1456), Jéhova députa de nouveau Moïse vers Pharaon; mais le roi refusa d’obéir à la voix de Jéhova. Alors Dieu fit éclater sa puissance en Égypte, en frappant Pharaon et ses serviteurs de plaies grandes et terribles.

80:3
Par le ministère d’Aaron, il changea en sang toute l’eau de l’Égypte.

80:4
Un Égyptien en puisait-il? Il ne voyait dans sa cruche que du sang. En versait-il dans sa coupe pour boire? Du sang.

80:5
Une femme pétrissait-elle sa pâte? faisait-elle cuire ses mets? Du sang partout.

80:6
¶ Jéhova envoya de nouveau (1457), et toutes les eaux des Égyptiens produisirent une si grande quantité de grenouilles, qu’elles venaient infester les maisons.

80:7
Quand les Égyptiens buvaient de l’eau, ils avaient le ventre plein de grenouilles qui coassaient dans leur corps comme dans les étangs.

80:8
L’eau de leurs mets sur le feu se changeait en grenouilles. Leurs lits en étaient remplis, et même leur transpiration se changeait en grenouilles.

80:9
Avec tout cela, la colère de Dieu ne se retirait pas encore d’eux, et sa main vengeresse demeurait étendue sur l’Égypte;

80:10
car, par une autre plaie, la poussière de ta terre se convertit en vermine pédiculaire, dont le sol fut chargé d’une épaisseur de deux coudées.

80:11
Hommes et animaux, comme aussi le roi et la reine, étaient couverts de cette vermine,

80:12
(80:11) et les Égyptiens en étaient extrêmement molestés. †

80:13
¶ Jéhova fit arriver ensuite en Égypte toute espèce de bêtes des champs, qui ravagèrent le pays en s’attaquant aux hommes, aux bestiaux, aux arbres, à toutes les plantes de la terre.

80:14
Puis Jéhova envoya contre eux une foule d’animaux nuisibles: des serpents et autres reptiles; des scorpions, des rats et autres rongeurs; des lézards, des puces, des guêpes et toutes sortes d’autres insectes ailés.

80:15
Une mouche venimeuse les pourchassait jusque dans les chambres les plus intérieures du logis;

80:16
† (80:17) les puces et les moucherons s’introduisaient dans leurs yeux et dans leurs oreilles.

80:17
(80:19) Ils s’enfermaient dans leurs maisons, et les tenaient soigneusement closes,

80:18
† (80:19) espérant de se garantir ainsi de l’invasion de ce mélange de bêtes et d’insectes;

80:19
mais Dieu commanda au monstre marin Silinoth (1458) de sortir de l’eau et de venir en Égypte.

80:20
Ce monstre, qui a des bras longs de dix coudées (1459),

80:21
montait sur les toits des habitations, et, passant son bras par la couverture, il brisait le plafond, et tirait la serrure ou le verrou de la porte et l’ouvrait.

80:22
Alors tout le mélange de bêtes se précipitait dans la maison,

80:23
(80:22) et se jetait sur les Égyptiens. †

80:24
¶ À cette plaie Dieu fit succéder une épizootie qui emportait chevaux, ânes, chameaux, bétail,

80:25
(80:24) et causait aussi la mort de beaucoup d’hommes. †

80:26
Il ne resta du bétail des Égyptiens que la dixième partie; mais il ne périt pas une seule pièce du bétail des enfants d’Israël en Gessen.

80:27
¶ Dieu mit ensuite un feu ardent dans leur chair, qui se gerçait profondément et se couvrait d’une mauvaise gale, depuis la plante des pieds jusqu’au sommet de la tête.

80:28
Tous les Égyptiens étaient couverts de pustules, leur chair se corrompait, et il en coulait une humeur fétide.

80:29
¶ Et la main de Jéhova demeurait toujours étendue sur l’Égypte,

80:30
et il y fit tomber une grêle tellement violente qu’elle détruisit les vignes, brisa les arbres, écrasa et brûla les légumes et les blés;

80:31
car elle était entremêlée du feu du ciel.

80:32
Les hommes et les bestiaux qui s’y trouvaient exposés périrent soit par les grêlons, soit par la foudre, et toutes les chaumières des habitants de la campagne furent démolies.

80:33
¶ Bientôt après, Jéhova amena sur le pays quatre espèces de sauterelles en un si grand nombre, qu’elles dévorèrent tout ce que la grêle avait épargné dans les champs.

80:34
À la vérité, les Égyptiens se consolaient en partie de l’invasion de ces sauterelles, car ils en salèrent une très grande partie pour leur nourriture (1460);

80:35
mais Jéhova fit lever un vent impétueux d’Occident qui emporta les sauterelles et les précipita dans la mer, et les sauterelles salées disparurent jusqu’à la dernière avec les autres sauterelles (1461).

80:36
¶ Dieu envoya ensuite des ténèbres épaisses qui enveloppèrent pendant trois jours l’Égypte et Phaturès. On ne voyait pas la main quand on la portait à la bouche, et nul ne pouvait quitter la position dans laquelle il avait été surpris.

80:37
¶ Il y avait en ces jours beaucoup d’Israélites qui étaient rebelles à Jéhova, et ne voulaient pas croire à la mission divine de Moïse et d’Aaron.

80:38
Ils répétaient: Nous ne voulons pas sortir de l’Égypte, car nous mourrions de faim dans le désert. Ils n’accordaient aucune confiance à Moïse.

80:39
C’est pendant les trois jours de ténèbres que Jéhova les fit, mourir et qu’on les enterra.

80:40
(80:39) Tout ceci à l’insu des Égyptiens, qui, autrement, s’en seraient réjouis (1462). †

L’Agneau pascal en Égypte. — Dernière plaie.

80:41
¶ Lorsque les jours des ténèbres furent passés, Jéhova envoya Moïse et Aaron dire aux enfants d’Israël: Célébrez une fête, et immolez un agneau pascal dans chaque famille. Car, au milieu de la nuit, j’arriverai en Égypte, et j’y ferai mourir tous les premiers-nés, depuis l’homme jusqu’à la bête. Et là où je verrai vos victimes pascales, je passerai par-dessus vous.

80:42
Et les enfants d’Israël firent ainsi qu’il leur avait été ordonné.

80:43
Or, dès l’heure de minuit, Jéhova parcourut l’Égypte, et y frappa tous les premiers-nés, tant premiers-nés de mère que premiers-nés de père, depuis l’homme jusqu’à la bête.

80:44
Alors Pharaon, ses serviteurs et tous les Égyptiens se levèrent en hâte de leurs couches, à cause des cris lamentables que l’on entendait de toutes parts; car il n’y avait pas une maison où il n’y eût au moins un mort.

80:45
Même les effigies et les simulacres des premiers-nés décédés avant ce jour-là s’effaçaient ou tombaient par terre et se brisaient.

80:46
Il y en avait qui étaient inhumés dans la maison paternelle.

80:47
(80:46) Les chiens déterraient leurs ossements, †

80:48
(80:46) et, les traînant, venaient les jeter devant les Égyptiens. †

80:49
¶ Alors Bathia, fille de Pharaon, sortit avec le roi, de nuit, pour aller à la recherche de Moïse et d’Aaron. Et ils les trouvèrent dans leur maison, mangeant et buvant gaîment avec d’autres Hébreux.

80:50
Et Bathia dit à Moïse: Est-ce en reconnaissance de tout le bien que je t’ai fait que tu amènes cette grande calamité sur moi et sur la maison de mon père?

80:51
Moïse lui répondit: As-tu été atteinte d’une seule des dix plaies dont Jéhova a frappé l’Égypte?

80:52
Et cependant tu es la première-née de ta mère.

80:53
Elle répliqua: Eh, que m’importe, puisque je vois dans l’affliction, mon frère le roi, et tous ses serviteurs; leurs premiers-nés étant morts comme tous les autres premiers-nés de l’Égypte?

80:54
Moïse lui représenta que Pharaon et les autres familles de l’Égypte s’étaient eux-mêmes attiré ce malheur, parce qu’ils avaient résisté à Jéhova.

80:55
¶ Pendant ceci, Pharaon en posture de suppliant s’approcha de Moïse et d’Aaron et des autres enfants d’Israël qui étaient avec eux, et il leur dit:

80:56
Levez-vous, je vous, prie, emmenez tous vos frères, les enfants d’Israël qui se trouvent dans le pays, avec leurs troupeaux et tout ce qu’ils possèdent: qu’ils n’abandonnent ici rien de ce qui est à eux. Veuillez seulement prier pour moi Jéhova votre Dieu.

80:57
Moïse dit à Pharaon: Et toi aussi, tu es premier-né par ta mère (1463). Mais la volonté de Jéhova est que tu vives encore, afin qu’il te fasse voir ces jours-ci sa grande puissance et la force de son bras étendu.

80:58
¶ Et les Égyptiens pressaient les enfants d’Israël de s’en aller; car ils disaient: Nous allons tous mourir.

80:59
Ils leur donnèrent des richesses considérables en bestiaux et en objets précieux, selon la promesse par serment que Jéhova avait faite à notre père Abraham (1464).

80:60
Les enfants d’Israël retardèrent leur départ jusqu’au matin; et lorsque les Égyptiens impatients insistaient pour qu’ils partissent immédiatement, ils leur répondaient: Sommes-nous des larrons qui s’esquivent nuitamment?

80:61
Les enfants d’Israël empruntèrent aux Égyptiens de la vaisselle d’or et d’argent, comme aussi des étoffes précieuses; et il dépouillèrent l’Égypte (1465).

80:62
Mais Moïse, pendant ce temps, n’eut à cœur que d’aller au fleuve d’Égypte, et d’en retirer le cercueil de Joseph, afin de l’emporter (1466).

80:63
Et toutes les tribus emportèrent de même chacune le cercueil de son patriarche.

¶ Or, la demeure des enfants d’Israël dans le pays d’Égypte, où ils étaient soumis à de durs travaux, fut de deux cent dix ans.


Notes sur le Livre de l’Exode

1456 Ceux qui croient que les plaies d’Égypte suivaient immédiatement la menace, et qu’elles arrivaient coup sur coup, oublient la longanimité de Dieu, qui a laissé écouler deux ans avant de frapper la première plaie. Numquid voluntatis meœ est mors impii, dicit Dominus Deus, et non ut convertatur a viis suis, et vivat? (Ézéchiel 18:23)
1457 Ainsi le texte sans régime exprimé.
1458 Une autre édition, Sulonoth. Version judaïque, Silonith.
1459 Version judaïque, une queue longue de 10 coudées.
1460 Plusieurs peuples se nourrissent de sauterelles. On les appelle à cause de cela, acridophages (άκριδοφάγοι, mangeurs de sauterelles). Les Orientaux les accommodent de différentes façons. Il est dit de saint Jean-Baptiste: Esca autem ejus erat locustœ.
1461 Ce tour malicieux des sauterelles salées est rapporté aussi sérieusement qu’ici dans le Médrasch-Rabba, dans la paraphrase chaldéenne de Jonathan et dans le commentaire de Yarkhi. Les Italiens disent: Eh, sarà?
1462 Se lit aussi dans le Médrasch-Rabba et dans Yarkhi.
1463 Une Méchlita, le Médrasch-Rabba, et autres écrits anciens, attestent que Pharaon était le premier-né de sa mère. Voyez aussi: Yarkhi sur Exode 12:29, avec l’exposition de Élie Mizrakhi.
1464 Genèse 15:14: Et post hœc egredientur cum magna substantia.
1465 Exode 12:36: Dominus autem dedit gratiam populo coram Ægyptiis, ut commodarent eis: et spoliaverunt Ægyptum.
1466 Talmud, traité Sota, fol. 13 recto: «Nos docteurs enseignent: Viens et considère combien les œuvres pies étaient chères à Moïse, notre docteur. Tandis que tout Israël était occupé à piller l’Égypte, il ne pensait, lui, qu’à prendre les ossements de Joseph pour les emporter. Et par quel moyen Moïse notre docteur, est-il parvenu à connaître le lieu de sépulture de Joseph? On lui avait appris que Sara, fille (adoptive) d’Aser, la seule personne de la génération qui avait vu mourir Joseph, vivait encore. Moïse alla la trouver, et lui demanda: Saurais-tu où Joseph est enterré? Elle lui répondit: Les Égyptiens lui ont fait un cercueil de métal, et l’ont fait couler au fond du Nil, afin que l’eau en fût bénie. Alors Moïse alla se placer sur le bord du Nil et il dit: Joseph! Joseph! voici arrivée l’heure où le Très-Saint, béni soit-il, a juré de nous délivrer de la servitude; et voici l’occasion d’exécuter ce que tu as fait promettre par serment à Israël (d’emporter d’ici tes ossements). Si tu te montres, à la bonne heure. Si non, nous voilà dégagés du serment que tu nous as fait prêter. Au même instant le cercueil de Joseph monta du fond de l’eau et y surnagea. Voyez aussi: Médrasch-Rabba, section Schemoth, Médrasch-Yalkut, ibid., et section Zoth-Habberakha.

Ce sont ces détails que la sœur, Emmerich, paysanne ignorante, qui ne savait pas même lire, ajouta au texte de la Bible quand on lui lut le chapitre de la sortie d’Égypte. Voyez: notre Avant-propos, colonne 1079, note 1130.

0 Shares