Accueil GoDieu.com
Plan de Salut de Dieu
Recherche GoDieu.com

En principe, ce panneau vous présentera des choix de moteur de recherche GoDieu.com.

Fermer
Recherche biblique
GoDieu.com
Cette page en favori Affiche une version imprimable de cette page entière. Expédier la page d'accueil par courriel. Contacter GoDieu.com
Dimension de police du texte
 
Facebook GoDieu.com Twitter GoDieu.com Youtube GoDieu.com Dailymotion GoDieu.com Instagram GoDieu.com Suivez-nous !   

Traduction du site

Afrikaans - Vertaling - Kies taal - af - Afrikaans Albanian - Përkthimi - Zgjidhni gjuhën - sq - Albanais Deutsch - Übersetzung - Sprache wählen - de - Allemand አማርኛ - ተርጉም - ቋንቋ ይምረጡ - am - Amharique English - Translate - Select Language - en - Anglais العربية - ترجمة - تحديد اللغة - ar - Arabe Հայերեն - Թարգմանություն - Ընտրեք լեզուն - hy - Arménien Azeri - Translation - Dil seçin - az - Azéri Euskal - Itzulpen - Hizkuntza aukeratu - eu - Basque বাংলা - অনুবাদ - ভাষা নির্বাচন করুন - bn - Bengali Беларусь - Пераклад - Выбраць мову - be - Biélorusse မြန်မာစာ - ဘာသာပြန်ဆို။ - ဘာသာစကားကိုရွေးချယ်ပါ။ - my - Birman Bosanski - Translation - Odaberite jezik - bs - Bosniaque български - Преводач - Избор на език - bg - Bulgare català - Traductor - Selecciona l'idioma - ca - Catalan Cebuano - Translation - Pilia pinulongan - ceb - Cebuano Chichewa - Translation - Sankhani chinenero - ny - Chichewa 中文 (简体) - 翻译 - 选择语言 - zh-CN - Chinois (simplifié) 中文 (繁體) - 翻譯 - 選擇語言 - zh-TW - Chinois (traditionnel) සිංහල - පරිවර්තනය - භාෂාව තෝරාගන්න - si - Cingalais 한국어 - 번역 - 언어설정 - ko - Coréen Corsica - Traduci - Sceglie a lingua - co - Corse Kreyòl ayisyen - Tradiksyon - Chwazi lang - ht - Créole haïtien hrvatski - Prevoditelj - Odaberite jezik - hr - Croate Dansk - Oversæt - Vælg sprog - da - Danois Español - Traductor - Seleccionar idioma - es - Espagnol Esperanto - Tradukado - Elektu lingvon - eo - Espéranto Eesti - Tõlkimine - Vali keel - et - Estonien suomi - Kääntäjä - Valitse kieli - fi - Finnois Français - Traduction - Choisissez la langue - fr - Français Frysk - Oersette - Selektearje taal - fy - Frison Gaelic (Skotlân) - Eadar-theangaich - Tagh cànan - gd - Gaélique (Écosse) Galego - Tradución - Escolla o idioma - gl - Galicien Cymraeg - Cyfieithu - Dewiswch iaith - cy - Gallois ქართული - თარგმანი - ენის არჩევა - ka - Géorgien Ελληνικά - Μετάφραση - Επιλογή γλώσσας - el - Grec ગુજરાતી - અનુવાદ - ભાષા પસંદ કરો - gu - Gujarati Hausa - Translation - Zabi harshe - ha - Haoussa Hawaiian - Unuhi - Wae 'ōlelo - haw - Hawaïen עברית - תרגם - בחירת שפה - iw - Hébreu हिन्दी - अनुवाद करें - भाषा चुनें - hi - Hindi Hmong - txhais lus - Xaiv lus - hmn - Hmong Magyar - Fordítás - Válasszon nyelvet - hu - Hongrois Igbo - Translation - Họrọ asụsụ - ig - Igbo Indonesia - Translate - Pilih Bahasa - id - Indonésien Gaeilge - Aistriúchán - Roghnaigh teanga - ga - Irlandais Icelandic - Þýðing - Velja tungumál - is - Islandais Italiano - Traduttore - Seleziona lingua - it - Italien 日本語 - 翻訳 - 言語を選択 - ja - Japonais Javanese - Translation - Pilih basa - jw - Javanais ಕನ್ನಡ - ಅನುವಾದ - ಭಾಷೆ ಆಯ್ಕೆ - kn - Kannada Қазақ - Аударма - Тілді таңдау - kk - Kazakh ខ្មែរ - បកប្រែ - ជ្រើសភាសា - km - Khmer киргизский - Комментарий - Тил тандаңыз - ky - Kirghyz Kurdish - Wergerandin - Hilbijêre ziman - ku - Kurde ລາວ - ການແປພາສາ - ເລືອກພາສາ - lo - Laotien Latin - Latin - Elige lingua - la - Latin latviešu - Tulkotājs - Atlasiet valodu - lv - Letton Lietuvių - Versti - Pasirinkite kalbą - lt - Lituanien Lëtzebuergesch - Iwwersetzen - Wielt Sprooch - lb - Luxembourgeois Македонски - Превод - Избери јазик - mk - Macédonien Malaysia - Terjemahan - Pilih bahasa - ms - Malaisien മലയാളം - പരിഭാഷ - ഭാഷ തിരഞ്ഞെടുക്കുക - ml - Malayalam Madagascar - Translation - Mifidiana teny - mg - Malgache Malti - Traduzzjoni - Agħżel lingwa - mt - Maltais Maori - Translation - Kōwhiri te reo - mi - Maori मराठी - भाषांतर - भाषा निवडा - mr - Marathi Монгол - Орчуулга - Хэл сонгох - mn - Mongol Nederlands - Vertaal - Kies Taal - nl - Néerlandais नेपाली - अनुवाद - भाषा छान्नुहोस् - ne - Népalais norsk - Oversetter - Velg språk - no - Norvégien O'zbekiston - Tarjima - Tilni tanlang - uz - Ouzbek پښتو - وژباړئ - ژبه وټاکئ - ps - Pachtô ਪੰਜਾਬੀ - ਅਨੁਵਾਦ - ਭਾਸ਼ਾ ਚੁਣੋ - pa - Panjabi فارسی - ترجمه - انتخاب زبان - fa - Persan Polski - Tłumacz - Wybierz język - pl - Polonais Português - Tradutor - Seleccionar idioma - pt - Portugais Română - Traducere - Selectaţi limba - ro - Roumain Русский - Переводчик - Выберите язык - ru - Russe Samoa - Faaliliu - Gagana filifilia - sm - Samoan српски - преводилац - Изабери језик - sr - Serbe Sesotho - Phetolelo - Khetha puo tn lefatshe - st - Sesotho Shona - Kushandura - Sarudzai mutauro - sn - Shona سنڌي - ترجمو ڪريو - ٻولي منتخب ڪريو - sd - Sindhî slovenčina - Prekladač - Výber jazyka - sk - Slovaque slovenščina - Prevajalnik - Izberi jezik - sl - Slovène Somali - Translation - Dooro luqadda - so - Somali Sunda - Tarjamahan - Pilih basa - su - Soundanais Svenska - Översätt - Välj språk - sv - Suédois Kiswahili - Tafsiri - Chagua lugha - sw - Swahili Тоҷикистон - Тарҷумаи - интихоб забон - tg - Tadjik Filipino - Pagsasalin - Pumili ng Wika - tl - Tagalog தமிழ் - மொழிபெயர்ப்பு - மொழி தேர்வு - ta - Tamoul česky - Překladač - Zvolit jazyk - cs - Tchèque తెలుగు - అనువాద - భాష ఎంచుకోండి - te - Telugu ไทย - แปล - ภาษาเลือก - th - Thaï Türk - Tercüme - Dil seçin - tr - Turc українська - Перекладач - Виберіть мову - uk - Ukrainien اردو - ترجمہ - زبان کا انتخاب کریں - ur - Urdu Tiếng Việt - Dịch - Chọn Ngôn ngữ - vi - Vietnamien isiXhosa - Guqula - Khetha ulwimi - xh - Xhosa ייִדיש - טראַנסלאַטיאָן - אויסקלייַבן שפּראַך - yi - Yiddish Yoruba - Translation - Yan ede - yo - Yorouba Zulu - Translation - Khetha ulimi - zu - Zoulou

Connexion utilisateur

Utilisateurs en ligne

1 utilisateur
1133 invités

Statistiques d'aujourd'hui

NombreDescription
13623Membres
1657Messages
29Commentaires
0Lectures
4154924Lectures globales
0Clics
0Réf. externes
0Réf. internes
0Abonnés RSS

Publicité point liée à GoDieu.com

Adoration et louange-1


mai 22, 2014 par GoDieu

 


Chapitre 1


Culte charnel ou spirituel

Le principe même de la plupart des religions est d'accomplir des œuvres et des cérémonies, soit pour apaiser Dieu et satisfaire sa justice, soit pour lui plaire avec des bienfaits, ou soit pour contribuer à sa grâce afin de mériter quelques bénédictions. Ce principe n'est pas nouveau, ni est-il réservé au christianisme, même depuis l'aube des temps les païens apportent des offrandes à leurs idoles pour se les rendre favorables et qu'elles empêchent les malheurs d'arriver. Mais ce n'est pas pour de telles raisons intéressées que les chrétiens rendent une révérence à Dieu en Jésus Christ. Nous n'adorons pas pour être sauvés, protégés ou délivrés, mais parce que nous le sommes et que nous en sommes reconnaissant. Nous ne pouvons rien faire nous-mêmes pour notre salut: ni aimer Dieu, ni lui plaire, ni lui obéir, et encore moins de lui rendre un culte d'adoration. C'est lui qui a tout fait, il a complètement renoncé à lui-même dans la profondeur de son Être en se donnant à nous comme Sauveur, se sacrifiant en notre faveur. Le reflet de notre abaissement qu'il nous convient de rendre en toute humilité à notre Dieu, le Seigneur Jésus, est donc tout simplement l'expression de notre reconnaissance, l'occasion de le remercier, ou d'exalter sa grandeur, allégeance qui est engendrée et manifestée par son Esprit. Insistons sur cette différence fondamentale entre la vraie révérence d'un renoncement divin, et la religion des hommes qui se donnent à des cultes ou services religieux. L'homme veut faire et apporter quelque chose et pense que Dieu le remerciera en lui pardonnant et en s'occupant de lui. C'est la raison principale pourquoi les gens se rendent à des réunions d'églises à tous les dimanches. Or les élus au salut depuis avant la fondation du monde, comprennent que c'est d'abord Dieu qui nous a tout donné par renoncement et qu'il nous convient maintenant simplement de le louer avec reconnaissance pour CE QU'IL EST et pour ce qu'il a fait. Notre admiration qui s'exprime de différentes façons, n'est que la réponse naturelle à son renoncement qui agit en nous par sa Sainte Présence qui nous habite, et comme l'apôtre Jean dit: «Nous lui sommes dévoués, à cause qu'il s'est sacrifié le premier.» (1 Jean 4:19; Bible de Machaira). Mais dans la chrétienté moderne qui n'est qu'une contrefaçon de sa réalité, les gens qui s'imaginent êtres chrétiens n'ont rien compris à ces choses ni peuvent-ils comprendre quoique ce soit des enseignements de l'Esprit.

De nos jours, ce qu'on nomme «un culte d'adoration» n'est que le déferlement d'émotions débridées où on voit les gens se donner à toutes sortes de gesticulations et d'articulations extatiques, folies d'un mysticisme obscur qui témoignent d'une psychose collective et des délires d'un fanatisme frénétique. Les gens sautillent comme s'ils auraient mis les pieds sur un nid d'abeilles, levant leurs mains dans des ondulations d'une vague invisible qui crache ses écumes sur le rocher de leurs aberrations, chantant et dansant comme des satyres aux rythmes d'une musique subliminale, criant des alléluias captieux et émettant des balbutiements et des murmures ahurissants et insensés. Cela est le culte d'adoration commun chez les sectes pentecôtistes et charismatiques qui n'est qu'une profanation et une déformation de la révérence divine. Il y a toutefois un culte d'adoration parmi des groupes plus réservés qui refusent les exagérations de ces mouvances extatiques, néanmoins la manipulation joue son rôle à tous les niveaux, émotionnels, textuels, et relationnels; tout n'est que sophismes et subtilités raffinés.

L'apôtre Paul nous dit clairement qu'il existe un faux évangile, un faux Jésus, et un faux esprit (Galates 1:6-9; 2 Corinthiens 11:4), et en poursuivant cette ligne de pensée il est évident qu'il existe aussi une fausse foi, une fausse repentance, une fausse église, une fausse adoration et une fausse louange. Les gens se sont laissés berner par l'interprétation du mot «culte» ou «latreia» en Grec comme étant «un service rendu à Dieu pour le louer», mais ils ignorent ou préfèrent fermer les yeux au fait que ce terme se rapporte à l'adoration de Dieu selon les exigences de la loi Lévitique d'après lesquelles un sacrificateur procédait à un service sacré. D'entre toute une gamme de nuances qui se rapportent à la loi, la désignation du mot «culte» comme étant un «service» signifie: «une contribution, une coopération, une participation, un travail», en d'autres mots un service selon les œuvres ou d'après la chair, pratique contraire à la grâce. Ces désignations correspondent très bien aux pseudo-chrétiens qui persistent à se justifier par les œuvres, tout en proclamant hautement comme des hypocrites et des réprouvés qu'ils sont sauvés par la grâce lorsqu'ils enseignent en réalité un salut par les œuvres. Or les pratiques de la loi n'ont plus aucune validités sous la grâce, car l'obligation des ordonnances de la loi a entièrement été annulée par le sacrifice de Christ (Colossiens 2:14-15). En d'autres mots, les sectes évangéliques, pentecôtistes et charismatiques, tout autant que les dénominations du christianisme traditionnel, proclament une grâce travestie dans un culte d'adoration qui remet subtilement les gens sous la loi, indiquant par cela qu'ils sont déchus de la grâce (Galates 5:4). En agissant ainsi, ils indiquent clairement qu'ils adorent et louent un faux dieu, une idole issue de leurs imaginations qui les mènera inévitablement à leur perdition. La grâce qu'ils proclament est une fausse grâce, une disgrâce par laquelle ils sont rejetés du salut éternel. Leur culte d'adoration et de louange est un culte purement charnel qui répond aux besoins de leur volonté dépravée qui est esclave de la chair et du péché, car ils refusent de reconnaître que leur nature humaine est entièrement corrompue depuis la chute en Éden, et que leur cœur est tortueux par dessus toutes choses.

Sous la grâce le mot «culte» prend l'aspect spirituel d'une disposition ou état d'être qui est une faveur de Dieu, et qui consiste à être transformé dans le renouvellement de notre compréhension pour discerner la volonté de Dieu. Sous la désignation de «révérence», un culte spirituel signifie «la considération, l'égard, l'estime, l'hommage ou l'honneur envers Dieu qui nous remplie d'admiration dans l'examen ou évaluation des merveilles de sa grâce, fonction ou attribution du Saint-Esprit accordée aux élus». Il s'agit en effet d'une fonction rationnelle, c'est-à-dire d'un raisonnement logique engendré par l'Esprit de Dieu qui nous habite, indépendant de l'expérience et qui est conforme au bon sens. Il ne s'agit donc aucunement d'une fonction irrationnelle ou mystique de passions affolées et extravagantes, ou de sentiments doux et modérés qui enchantent l'esprit dans une forme de dévotion quelconque. Ce genre de culte spirituel est mentionné une seule fois dans le Nouveau Testament par l'apôtre Paul: «Je vous exhorte donc, frères, par les compassions de Dieu, à céder vos corps à un dévouement actif, grandement estimé et agréable à Dieu, ce qui est la fonction rationnelle convenable qui vous revient. Et ne vous accommodez point au présent siècle, mais soyez transformés par le renouvellement de votre compréhension, afin que vous discerniez que la volonté de Dieu est gracieuse, recevable et pondérée.» (Romains 12:1-2; Bible de Machaira) L'apôtre Pierre ajoute sa définition à cela: «Vous aussi, comme des pierres vivantes, vous êtes édifiés, pour être une maison spirituelle, une sacrificature sainte, afin d'offrir des sacrifices spirituels agréables à Dieu, par Jésus-Christ... Mais vous, vous êtes une génération élue, la sacrificature royale, la nation sainte, le peuple acquis, pour proclamer les louanges de celui qui vous a appelés des ténèbres à sa merveilleuse lumière.» (1 Pierre 2:5,9; Bible de Machaira). Il est clair que sous la grâce nous ne sommes plus une maison charnelle construite de pierres mortes, et que nous n'avons plus à offrir des sacrifices charnels, œuvres de la loi ou de la chair pour plaire à Dieu dans le but de gagner sa faveur, autrement nous serions déchus de la grâce. L'expression «proclamer les louanges» dans ce texte de l'apôtre Pierre est particulièrement intéressante. Dans la majorité des versions de la Bible elle fut traduite par «annoncer les vertus», ce qui est la caractéristique principale de «proclamer des louanges», tout comme nous voyons dans la King James anglaise: «that ye should shew forth the praises of him...». En d'autres mots, nous devons déclarer ouvertement par la puissance de la Sainte Présence qui nous habite, une disposition ou état d'être interne qui nous transforme; c'est-à-dire de faire connaître une façon vertueuse de penser et d'agir qui honore Christ en nous dans l'évaluation des merveilles de sa grâce. Il s'agit clairement ici d'être possédé par l'amour de la vérité dans lequel nous renonçons à tout pour Christ. Évidemment un tel amour n'est pas un sentiment qui dégage toute une gamme d'émotions, mais une attitude de renoncement face au mensonge qui déforme la révélation de la vérité. Tel est le culte véritable et raisonnable pour tous les élus dont le corps est mort en Christ pour revivre éternellement en l'Esprit de sa Présence.


Marque de commerce © 1999-2021 GoDieu.com - Tous droits réservés universellement