Accueil GoDieu.com
Plan de Salut de Dieu
Recherche GoDieu.com

En principe, ce panneau vous présentera des choix de moteur de recherche GoDieu.com.

Fermer
Recherche biblique
GoDieu.com
Cette page en favori Affiche une version imprimable de cette page entière. Expédier la page d'accueil par courriel. Contacter GoDieu.com
Dimension de police du texte
 
Facebook GoDieu.com Twitter GoDieu.com Youtube GoDieu.com Dailymotion GoDieu.com Suivez-nous !   

_____________________________ Échange de bannières ______________________________
_____________________________ Échange de bannières ______________________________

Traduction du site

Afrikaans - Vertaling - Kies taal - af - Afrikaans Albanian - Përkthimi - Zgjidhni gjuhën - sq - Albanais Deutsch - Übersetzung - Sprache wählen - de - Allemand አማርኛ - ተርጉም - ቋንቋ ይምረጡ - am - Amharique English - Translate - Select Language - en - Anglais العربية - ترجمة - تحديد اللغة - ar - Arabe Հայերեն - Թարգմանություն - Ընտրեք լեզուն - hy - Arménien Azeri - Translation - Dil seçin - az - Azéri Euskal - Itzulpen - Hizkuntza aukeratu - eu - Basque বাংলা - অনুবাদ - ভাষা নির্বাচন করুন - bn - Bengali Беларусь - Пераклад - Выбраць мову - be - Biélorusse မြန်မာစာ - ဘာသာပြန်ဆို။ - ဘာသာစကားကိုရွေးချယ်ပါ။ - my - Birman Bosanski - Translation - Odaberite jezik - bs - Bosniaque български - Преводач - Избор на език - bg - Bulgare català - Traductor - Selecciona l'idioma - ca - Catalan Cebuano - Translation - Pilia pinulongan - ceb - Cebuano Chichewa - Translation - Sankhani chinenero - ny - Chichewa 中文 (简体) - 翻译 - 选择语言 - zh-CN - Chinois (simplifié) 中文 (繁體) - 翻譯 - 選擇語言 - zh-TW - Chinois (traditionnel) සිංහල - පරිවර්තනය - භාෂාව තෝරාගන්න - si - Cingalais 한국어 - 번역 - 언어설정 - ko - Coréen Corsica - Traduci - Sceglie a lingua - co - Corse Kreyòl ayisyen - Tradiksyon - Chwazi lang - ht - Créole haïtien hrvatski - Prevoditelj - Odaberite jezik - hr - Croate Dansk - Oversæt - Vælg sprog - da - Danois Español - Traductor - Seleccionar idioma - es - Espagnol Esperanto - Tradukado - Elektu lingvon - eo - Espéranto Eesti - Tõlkimine - Vali keel - et - Estonien suomi - Kääntäjä - Valitse kieli - fi - Finnois Français - Traduction - Choisissez la langue - fr - Français Frysk - Oersette - Selektearje taal - fy - Frison Gaelic (Skotlân) - Eadar-theangaich - Tagh cànan - gd - Gaélique (Écosse) Galego - Tradución - Escolla o idioma - gl - Galicien Cymraeg - Cyfieithu - Dewiswch iaith - cy - Gallois ქართული - თარგმანი - ენის არჩევა - ka - Géorgien Ελληνικά - Μετάφραση - Επιλογή γλώσσας - el - Grec ગુજરાતી - અનુવાદ - ભાષા પસંદ કરો - gu - Gujarati Hausa - Translation - Zabi harshe - ha - Haoussa Hawaiian - Unuhi - Wae 'ōlelo - haw - Hawaïen עברית - תרגם - בחירת שפה - iw - Hébreu हिन्दी - अनुवाद करें - भाषा चुनें - hi - Hindi Hmong - txhais lus - Xaiv lus - hmn - Hmong Magyar - Fordítás - Válasszon nyelvet - hu - Hongrois Igbo - Translation - Họrọ asụsụ - ig - Igbo Indonesia - Translate - Pilih Bahasa - id - Indonésien Gaeilge - Aistriúchán - Roghnaigh teanga - ga - Irlandais Icelandic - Þýðing - Velja tungumál - is - Islandais Italiano - Traduttore - Seleziona lingua - it - Italien 日本語 - 翻訳 - 言語を選択 - ja - Japonais Javanese - Translation - Pilih basa - jw - Javanais ಕನ್ನಡ - ಅನುವಾದ - ಭಾಷೆ ಆಯ್ಕೆ - kn - Kannada Қазақ - Аударма - Тілді таңдау - kk - Kazakh ខ្មែរ - បកប្រែ - ជ្រើសភាសា - km - Khmer киргизский - Комментарий - Тил тандаңыз - ky - Kirghyz Kurdish - Wergerandin - Hilbijêre ziman - ku - Kurde ລາວ - ການແປພາສາ - ເລືອກພາສາ - lo - Laotien Latin - Latin - Elige lingua - la - Latin latviešu - Tulkotājs - Atlasiet valodu - lv - Letton Lietuvių - Versti - Pasirinkite kalbą - lt - Lituanien Lëtzebuergesch - Iwwersetzen - Wielt Sprooch - lb - Luxembourgeois Македонски - Превод - Избери јазик - mk - Macédonien Malaysia - Terjemahan - Pilih bahasa - ms - Malaisien മലയാളം - പരിഭാഷ - ഭാഷ തിരഞ്ഞെടുക്കുക - ml - Malayalam Madagascar - Translation - Mifidiana teny - mg - Malgache Malti - Traduzzjoni - Agħżel lingwa - mt - Maltais Maori - Translation - Kōwhiri te reo - mi - Maori मराठी - भाषांतर - भाषा निवडा - mr - Marathi Монгол - Орчуулга - Хэл сонгох - mn - Mongol Nederlands - Vertaal - Kies Taal - nl - Néerlandais नेपाली - अनुवाद - भाषा छान्नुहोस् - ne - Népalais norsk - Oversetter - Velg språk - no - Norvégien O'zbekiston - Tarjima - Tilni tanlang - uz - Ouzbek پښتو - وژباړئ - ژبه وټاکئ - ps - Pachtô ਪੰਜਾਬੀ - ਅਨੁਵਾਦ - ਭਾਸ਼ਾ ਚੁਣੋ - pa - Panjabi فارسی - ترجمه - انتخاب زبان - fa - Persan Polski - Tłumacz - Wybierz język - pl - Polonais Português - Tradutor - Seleccionar idioma - pt - Portugais Română - Traducere - Selectaţi limba - ro - Roumain Русский - Переводчик - Выберите язык - ru - Russe Samoa - Faaliliu - Gagana filifilia - sm - Samoan српски - преводилац - Изабери језик - sr - Serbe Sesotho - Phetolelo - Khetha puo tn lefatshe - st - Sesotho Shona - Kushandura - Sarudzai mutauro - sn - Shona سنڌي - ترجمو ڪريو - ٻولي منتخب ڪريو - sd - Sindhî slovenčina - Prekladač - Výber jazyka - sk - Slovaque slovenščina - Prevajalnik - Izberi jezik - sl - Slovène Somali - Translation - Dooro luqadda - so - Somali Sunda - Tarjamahan - Pilih basa - su - Soundanais Svenska - Översätt - Välj språk - sv - Suédois Kiswahili - Tafsiri - Chagua lugha - sw - Swahili Тоҷикистон - Тарҷумаи - интихоб забон - tg - Tadjik Filipino - Pagsasalin - Pumili ng Wika - tl - Tagalog தமிழ் - மொழிபெயர்ப்பு - மொழி தேர்வு - ta - Tamoul česky - Překladač - Zvolit jazyk - cs - Tchèque తెలుగు - అనువాద - భాష ఎంచుకోండి - te - Telugu ไทย - แปล - ภาษาเลือก - th - Thaï Türk - Tercüme - Dil seçin - tr - Turc українська - Перекладач - Виберіть мову - uk - Ukrainien اردو - ترجمہ - زبان کا انتخاب کریں - ur - Urdu Tiếng Việt - Dịch - Chọn Ngôn ngữ - vi - Vietnamien isiXhosa - Guqula - Khetha ulwimi - xh - Xhosa ייִדיש - טראַנסלאַטיאָן - אויסקלייַבן שפּראַך - yi - Yiddish Yoruba - Translation - Yan ede - yo - Yorouba Zulu - Translation - Khetha ulimi - zu - Zoulou

Connexion utilisateur

Utilisateurs en ligne

1 utilisateur
230 invités

Statistiques d'aujourd'hui

NombreDescription
13623Membres
1579Messages
29Commentaires
0Lectures
4154924Lectures globales
0Clics
0Réf. externes
0Réf. internes
0Abonnés RSS

Gestion de contenu (CMS)

Créé avec l'aide de Drupal, un système de gestion de contenu "opensource"

Publicité point liée à GoDieu.com

Bouclier de l'assurance du salut-3


octobre 20, 2009 par GoDieu


La foi donnée pour continuer

Il ne nous faut point craindre que la CONTINUELLE DURÉE DES MAUX, TANT LONGUE QU'ELLE PUISSE ÊTRE, efface jamais la certitude et fermeté de notre adoption.


Ce sont des BROUILLONS tous ceux qui gazouillent que personne ne peut être certain de sa persévérance finale. En parlant ainsi, ils anéantissent entièrement la foi. CAR NOTRE FOI N'EST RIEN, si elle ne s'étend jusqu'à la mort, et même jusques après la mort.


Tout ce qu'il y a en la vie ou en la mort (Romains 8:38), qui semblerait pouvoir nous séparer ou arracher de Dieu, N'Y FERA RIEN!


La persuasion de la douceur et affection paternelle de Dieu même et de Christ envers nous, étant profondément enracinée en nos cœurs, nous servira TOUJOURS d'un APPUI SUFFISANT et nous tirera TOUJOURS, comme des enfers, à la lumière de la vie.


La foi est donnée pour continuer jusqu'au bout; à quoi nul ne peut trouver à redire que celui qui veut qu'on abandonne le service de Dieu après avoir bien commencé.


Nous reconnaissons que la foi des élus croit par degrés, et qu'à mesure qu'elle se fortifie, la certitude de persévérer croit aussi. Pendant cet accroissement, il y a toujours quelque reste d'infirmité, et la chair suggère des doutes, tellement que la certitude ne se trouve pas chez tous les élus en pareille mesure.


Seulement nous disons que quiconque se convertit à Dieu par vraie repentance et a saisi, par une foi sans feintise, le bénéfice de Jésus-Christ et la promesse de Dieu, doit croire que Dieu ne l'abandonnera point et lui fera la grâce de persévérer.


Dieu veut que nous ayons cette assurance, et nous promet la persévérance.


Dieu donne cette assurance à tous ses élus, quoique aux uns plus tôt, aux autres plus tard, et à diverses mesures; mais surtout Dieu la donne à tous ses enfants en la mort. C'est pourquoi il faut l'enseigner, afin que les âmes y parviennent le plus tôt possible.


Cette certitude de persévérance nous est enseignée clairement en la Parole de Dieu. Au chapitre 32 de Jérémie Dieu fait cette promesse: «Je leur donnerai un même cœur, afin qu'ils me craignent à toujours. Je traiterai avec eux une alliance éternelle, que je ne retirerai point arrière d'eux.» (Jérémie 32:34,40)


La résistance à la grâce de Dieu

Jésus-Christ, au chapitre 6 de St. Jean, dit: «C'est ici la volonté du Père qui m'a envoyé, que je ne perde rien de tout ce qu'il m'a donné.» (Jean 6:39) Or, ceux que le Père a donnés à Jésus-Christ sont ses élus, lesquels, puisque Jésus-Christ promet de ne les perdre point, mais de les garder toujours, il est nécessaire qu'ils persévèrent jusqu'à la fin.


Les vrais fidèles sont souvent appelés le corps ou les membres de Jésus-Christ. Or, il n'est pas croyable que Satan puisse couper ou arracher à Jésus-Christ ses membres et diminuer son corps.


Il peut bien arriver que la foi du fidèle, rudement assaillie, chancellera quelquefois et souffrira des affaiblissements, COMME CEUX QUI TOMBENT EN DÉFAILLANCE. Ainsi est advenu à David, à Salomon, à St. Pierre et à plusieurs fidèles; mais DIEU LES RELÈVE après leur chute.


Quant à Salomon, Dieu même, au chapitre 7 du deuxième livre de Samuel, avait promis que, «s'il commettait quelque iniquité, Dieu le châtierait de verges d'hommes, mais ne retirerait point sa grâce de lui.» (2 Samuel 7:14)


Il ne faut point demander si les élus peuvent résister à la grâce de Dieu, car ils y résistent tous pour un temps et ne peuvent faire autre chose de leur nature. Mais Dieu en son conseil a décrété de fléchir leurs volontés, afin qu'ils ne veuillent résister jusqu'à la fin. Je ne dis pas que quand ils voudraient, ils ne pourraient résister jusqu'à la fin à la grâce de Dieu, mais que Dieu a décrété leur faire la grâce de ne point vouloir résister, et de suivre la vocation de Dieu de franche volonté, jusqu'à ce qu'ils saisissent le prix proposé à la persévérance.


Le décret absolu de Dieu

Le décret de Dieu, de donner la persévérance à ses élus, n'est point un décret conditionnel, mais absolu. Et de fait, il y aurait de la contradiction à dire que Dieu donne aux siens de la persévérance s'ils persévèrent; ou que, par la grâce de Dieu, ils seront fermes pourvu qu'ils soient fermes.


Certains docteurs s'imaginent que Dieu nous dit: «Faites votre devoir et je ferai le mien. Il ne tient pas à moi, mais vous m'empêchez de faire ce que je voudrais bien.» Cette théologie est hypocondriaque.


L'assurance du fidèle n'est pas fondée sur ses propres forces, mais sur la promesse de Dieu.


Tout ainsi qu'un enfant qui apprend à marcher, et que son père tient par la main, doit être assuré de ne point tomber, NON À CAUSE DE SES FORCES, mais parce que son père le soutient; ainsi en est-il du fidèle, dont il est dit au Psaume 37: «Si le juste tombe, il ne sera point renversé, car le Seigneur le tient par la main.» (Psaumes 37:24)


Il en est qui, par modestie, prêchent l'incrédulité et qui, de peur d'être orgueilleux, veulent mourir en doutant s'ils sont enfants de Dieu ou du diable.


Ici donc paraît la différence entre la vraie religion et la fausse: c'est que la vraie religion forme les cœurs à une confiance humble, mais la fausse les forme à une défiance arrogante*.

* Le meilleur exemple que nous avons d'une telle «défiance arrogante» nous provient de Michelle d'Astier, nommée aussi «la sorcière de la Vigerie» et «la Reine des Démons», petite gourou sectaire qui s'est constitué une cour de gens qu'elle a fidélisés en les terrorisant à coups de condamnations au nom de Dieu et de méfiance d'un monde impur et corrompu. Cette femme est d'un orgueil tellement démesuré qu'elle surpasse même son maître Lucifer en cela. Elle condamne, juge et s'est fait sa propre religion et ses codes au nom de Dieu et même plus, en le supplantant. Il n'y a en elle rien de ce qui caractérise l'Évangile: douceur, humilité, miséricorde, patience, charité, etc., au point d'ailleurs qu'elle critique et condamne ses interlocuteurs qui semblent avoir ces vertus dont elle est, elle-même, dépourvue.


Celui qui se fie en ses mérites n'a garde d'être assuré. Ayant pris un fondement en l'air, il faut bien que son attente soit en suspens.


Malheur à cette religion qui enseigne, même au meilleur des saints, à douter de son salut pendant sa vie! Christ a dit: Crois, et l'homme dirait: Doute! C'est là pour la conscience le supplice de la roue; car celui qui doute de son salut, doute de l'amour de Dieu; et celui qui doute de l'amour de Dieu, ne peut pas l'aimer à son tour cordialement. Si cet amour lui manque, il ne se peut pas qu'il ait une vraie paix. Oh! quelles ne sont pas les terreurs de cette conscience troublée! C'est pour elle comme une fièvre qui pourra avoir de l'intermittence, mais dont l'accès reviendra la saisir et l'agiter.


La justification par la foi seule

L'effusion du sang de Christ est le fondement unique de notre paix avec Dieu. Aussi la justification par la foi seule fut la véritable doctrine apostolique que professèrent les églises primitives. Mais, de nos jours, il en est qui enseignent la JUSTIFICATION PAR LA SANCTIFICATION*, doctrine pernicieuse, qui ne donne jamais à tout homme qui l'embrasse une assurance satisfaisante que ses péchés lui sont pardonnés, même après une vie de religieuse expérience et d'accomplissement dévoué et sincère de tous les devoirs religieux. Ce qui est bien différent quand on enseigne le salut PAR LE SANG SEUL DE JÉSUS, attendu que dans ce cas tout croyant peut, comme le geôlier de Philippe, se réjouir de ce qu'il a cru en Dieu avec toute sa famille. (Actes 16:39)

* Cette fausse doctrine de la «JUSTIFICATION PAR LA SANCTIFICATION» est la même que nous voyons de nos jours au sein des mouvements dits Évangéliques et qui se nomme la «JUSTIFICATION PAR LE CHOIX», doctrine pernicieuse qui en séduit un grand nombre du fait qu'elle valorise les efforts de l'individuel et fait du salut «une décision personnelle».


La Sainte Écriture nous enseigne très clairement que, simplement à cause de l'œuvre que Christ a accomplie une fois pour toutes, et qui est pleinement suffisante et éternellement efficace, les pécheurs qui croient en lui sont justifiés de toutes choses (Actes 13:39); que nous sommes justifiés gratuitement par sa grâce, par la rédemption qui est en Jésus-Christ, que Dieu avait destiné pour être une victime propitiatoire par la foi en son sang (Romains 3:23-24); et nous sommes justifiés comme pécheurs, comme méchants (Romains 5:6,8), et non parce que nous sommes plus ou moins sanctifiés*.

* Tout dans le salut par la grâce est de Dieu, que ce soit la reconsidération, la rédemption, la régénération, la foi, la justification, la persévérance, la sanctification, la glorification; absolument rien ne vient de nous, nous ne pouvons y contribuer quoique ce soit. Celui qui dirai autrement ne serait pas chrétien mais un imposteur, un enfant du diable, un ennemi de la croix, un Évangélique Arminien, qui étant séduit va en séduisant davantage.


Peu d'hommes, la Parole de Dieu en main, oseraient ouvertement soutenir cette doctrine pernicieuse de la justification par la sanctification; et cependant cette doctrine est le credo secret de la grande majorité des chrétiens*, car c'est cette doctrine seule qui détruit dans les cœurs l'assurance absolue du salut.

* Soulignons que «la grande majorité des chrétiens» qui maintiennent «cette doctrine pernicieuse» sont des gens qui ont été séduit par un faux évangile à penser qu'ils sont réellement chrétiens, lorsqu'en réalité ils sont des imposteurs. Ceux qui sont vraiment chrétiens et qui ont, pour un temps, subi l'influence de cette doctrine Évangélique néfaste, seront dirigé, redressé, et instruit par le Saint-Esprit de la Présence de Christ en eux à l'abandonner et à la condamner. Aucun chrétien authentique ne peut s'opposer volontairement à l'assurance absolue du salut, tous les vrais élus sont gardés de telles erreurs.


L'homme naturel comprend fort bien et approuve qu'on donne à Dieu quelque chose en retour de sa miséricorde, soit sous forme d'œuvre extérieure de réformation, soit sous forme d'œuvre intérieure de sanctification; mais pour ce qui est d'être justifié par la foi seule, en vertu de l'œuvre accomplie par Christ, sans avoir égard à aucune des deux choses ci-dessus, cela dépasse tout à fait son intelligence! — Mais la folie de Dieu est plus sage que les hommes (1 Corinthiens 1:25); aussi, au lieu de prêcher la sainteté comme fondement de la paix avec Dieu, nous prêchons Christ crucifié (1 Corinthiens 1:23); car on ne peut poser, soit pour la justification, soit pour la sanctification, d'autre fondement* que celui qui a été posé, savoir Jésus-Christ (1 Corinthiens 3:11); et fassent et disent les autres tout ce qu'ils voudront; pour moi, je suis déterminé à ne pas savoir autre chose que Jésus-Christ et Jésus-Christ crucifié. (1 Corinthiens 2:5)

* Ainsi nous avons l'évidence que les sectes dites Évangéliques de notre époque qui enseignent la doctrine pernicieuse de «la justification par la sanctification» ou «justification par les efforts d'un choix personnel», posent un autre fondement que celui de Jésus-Christ crucifié. Le fondement de l'indépendance de l'individuel qui valorise la dignité humaine dans ses efforts de plaire à Dieu, est celui d'une maison qui est bâtie sur le sable mouvant des émotions et sentiments et non sur le roc de la Souveraineté de Dieu.


La nature humaine déchue s'écrie: Améliorons notre position par tous les moyens possibles; prenons de meilleurs sentiments; faisons de meilleures prières; conduisons-nous mieux; devenons plus saints; réformons notre vie et notre conduite; et Dieu aura pitié de nous! — Mais la grâce dit: Voici, Dieu est mon salut! (Ésaïe 12:2)


Vous regardez beaucoup trop à vous-mêmes et pas assez au prix infini qui a été paye pour vous; et de là vient que vous doutez de l'assurance absolue du salut.


Ce qui fait qu'un grand nombre de vrais chrétiens sont assaillis de doutes et de craintes, et sont environnés de ténèbres, c'est qu'ils négligent de s'appuyer ENTIÈREMENT sur leur Sauveur bien-aimé, et qu'ils fondent en partie, sur leur propre développement, l'édifice du bonheur éternel de leurs âmes.


Les fruits de justice que la grâce du Saint-Esprit produit en nous ont leur prix comme preuve du salut; mais on ne doit pas les prendre pour fondement du salut, ou on ne le fait qu'à son détriment.


_____________________________ Échange de bannières ______________________________
_____________________________ Échange de bannières ______________________________

Marque de commerce © 1999-2020 GoDieu.com - Tous droits réservés