Accueil GoDieu.com
Plan de Salut de Dieu
Recherche GoDieu.com

En principe, ce panneau vous présentera des choix de moteur de recherche GoDieu.com.

Fermer
Recherche biblique
GoDieu.com
Cette page en favori Affiche une version imprimable de cette page entière. Expédier la page d'accueil par courriel. Contacter GoDieu.com
Dimension de police du texte
 
Facebook GoDieu.com Twitter GoDieu.com Youtube GoDieu.com Dailymotion GoDieu.com Suivez-nous !   

_____________________________ Échange de bannières ______________________________
_____________________________ Échange de bannières ______________________________

Traduction du site

Afrikaans - Vertaling - Kies taal - af - Afrikaans Albanian - Përkthimi - Zgjidhni gjuhën - sq - Albanais Deutsch - Übersetzung - Sprache wählen - de - Allemand አማርኛ - ተርጉም - ቋንቋ ይምረጡ - am - Amharique English - Translate - Select Language - en - Anglais العربية - ترجمة - تحديد اللغة - ar - Arabe Հայերեն - Թարգմանություն - Ընտրեք լեզուն - hy - Arménien Azeri - Translation - Dil seçin - az - Azéri Euskal - Itzulpen - Hizkuntza aukeratu - eu - Basque বাংলা - অনুবাদ - ভাষা নির্বাচন করুন - bn - Bengali Беларусь - Пераклад - Выбраць мову - be - Biélorusse မြန်မာစာ - ဘာသာပြန်ဆို။ - ဘာသာစကားကိုရွေးချယ်ပါ။ - my - Birman Bosanski - Translation - Odaberite jezik - bs - Bosniaque български - Преводач - Избор на език - bg - Bulgare català - Traductor - Selecciona l'idioma - ca - Catalan Cebuano - Translation - Pilia pinulongan - ceb - Cebuano Chichewa - Translation - Sankhani chinenero - ny - Chichewa 中文 (简体) - 翻译 - 选择语言 - zh-CN - Chinois (simplifié) 中文 (繁體) - 翻譯 - 選擇語言 - zh-TW - Chinois (traditionnel) සිංහල - පරිවර්තනය - භාෂාව තෝරාගන්න - si - Cingalais 한국어 - 번역 - 언어설정 - ko - Coréen Corsica - Traduci - Sceglie a lingua - co - Corse Kreyòl ayisyen - Tradiksyon - Chwazi lang - ht - Créole haïtien hrvatski - Prevoditelj - Odaberite jezik - hr - Croate Dansk - Oversæt - Vælg sprog - da - Danois Español - Traductor - Seleccionar idioma - es - Espagnol Esperanto - Tradukado - Elektu lingvon - eo - Espéranto Eesti - Tõlkimine - Vali keel - et - Estonien suomi - Kääntäjä - Valitse kieli - fi - Finnois Français - Traduction - Choisissez la langue - fr - Français Frysk - Oersette - Selektearje taal - fy - Frison Gaelic (Skotlân) - Eadar-theangaich - Tagh cànan - gd - Gaélique (Écosse) Galego - Tradución - Escolla o idioma - gl - Galicien Cymraeg - Cyfieithu - Dewiswch iaith - cy - Gallois ქართული - თარგმანი - ენის არჩევა - ka - Géorgien Ελληνικά - Μετάφραση - Επιλογή γλώσσας - el - Grec ગુજરાતી - અનુવાદ - ભાષા પસંદ કરો - gu - Gujarati Hausa - Translation - Zabi harshe - ha - Haoussa Hawaiian - Unuhi - Wae 'ōlelo - haw - Hawaïen עברית - תרגם - בחירת שפה - iw - Hébreu हिन्दी - अनुवाद करें - भाषा चुनें - hi - Hindi Hmong - txhais lus - Xaiv lus - hmn - Hmong Magyar - Fordítás - Válasszon nyelvet - hu - Hongrois Igbo - Translation - Họrọ asụsụ - ig - Igbo Indonesia - Translate - Pilih Bahasa - id - Indonésien Gaeilge - Aistriúchán - Roghnaigh teanga - ga - Irlandais Icelandic - Þýðing - Velja tungumál - is - Islandais Italiano - Traduttore - Seleziona lingua - it - Italien 日本語 - 翻訳 - 言語を選択 - ja - Japonais Javanese - Translation - Pilih basa - jw - Javanais ಕನ್ನಡ - ಅನುವಾದ - ಭಾಷೆ ಆಯ್ಕೆ - kn - Kannada Қазақ - Аударма - Тілді таңдау - kk - Kazakh ខ្មែរ - បកប្រែ - ជ្រើសភាសា - km - Khmer киргизский - Комментарий - Тил тандаңыз - ky - Kirghyz Kurdish - Wergerandin - Hilbijêre ziman - ku - Kurde ລາວ - ການແປພາສາ - ເລືອກພາສາ - lo - Laotien Latin - Latin - Elige lingua - la - Latin latviešu - Tulkotājs - Atlasiet valodu - lv - Letton Lietuvių - Versti - Pasirinkite kalbą - lt - Lituanien Lëtzebuergesch - Iwwersetzen - Wielt Sprooch - lb - Luxembourgeois Македонски - Превод - Избери јазик - mk - Macédonien Malaysia - Terjemahan - Pilih bahasa - ms - Malaisien മലയാളം - പരിഭാഷ - ഭാഷ തിരഞ്ഞെടുക്കുക - ml - Malayalam Madagascar - Translation - Mifidiana teny - mg - Malgache Malti - Traduzzjoni - Agħżel lingwa - mt - Maltais Maori - Translation - Kōwhiri te reo - mi - Maori मराठी - भाषांतर - भाषा निवडा - mr - Marathi Монгол - Орчуулга - Хэл сонгох - mn - Mongol Nederlands - Vertaal - Kies Taal - nl - Néerlandais नेपाली - अनुवाद - भाषा छान्नुहोस् - ne - Népalais norsk - Oversetter - Velg språk - no - Norvégien O'zbekiston - Tarjima - Tilni tanlang - uz - Ouzbek پښتو - وژباړئ - ژبه وټاکئ - ps - Pachtô ਪੰਜਾਬੀ - ਅਨੁਵਾਦ - ਭਾਸ਼ਾ ਚੁਣੋ - pa - Panjabi فارسی - ترجمه - انتخاب زبان - fa - Persan Polski - Tłumacz - Wybierz język - pl - Polonais Português - Tradutor - Seleccionar idioma - pt - Portugais Română - Traducere - Selectaţi limba - ro - Roumain Русский - Переводчик - Выберите язык - ru - Russe Samoa - Faaliliu - Gagana filifilia - sm - Samoan српски - преводилац - Изабери језик - sr - Serbe Sesotho - Phetolelo - Khetha puo tn lefatshe - st - Sesotho Shona - Kushandura - Sarudzai mutauro - sn - Shona سنڌي - ترجمو ڪريو - ٻولي منتخب ڪريو - sd - Sindhî slovenčina - Prekladač - Výber jazyka - sk - Slovaque slovenščina - Prevajalnik - Izberi jezik - sl - Slovène Somali - Translation - Dooro luqadda - so - Somali Sunda - Tarjamahan - Pilih basa - su - Soundanais Svenska - Översätt - Välj språk - sv - Suédois Kiswahili - Tafsiri - Chagua lugha - sw - Swahili Тоҷикистон - Тарҷумаи - интихоб забон - tg - Tadjik Filipino - Pagsasalin - Pumili ng Wika - tl - Tagalog தமிழ் - மொழிபெயர்ப்பு - மொழி தேர்வு - ta - Tamoul česky - Překladač - Zvolit jazyk - cs - Tchèque తెలుగు - అనువాద - భాష ఎంచుకోండి - te - Telugu ไทย - แปล - ภาษาเลือก - th - Thaï Türk - Tercüme - Dil seçin - tr - Turc українська - Перекладач - Виберіть мову - uk - Ukrainien اردو - ترجمہ - زبان کا انتخاب کریں - ur - Urdu Tiếng Việt - Dịch - Chọn Ngôn ngữ - vi - Vietnamien isiXhosa - Guqula - Khetha ulwimi - xh - Xhosa ייִדיש - טראַנסלאַטיאָן - אויסקלייַבן שפּראַך - yi - Yiddish Yoruba - Translation - Yan ede - yo - Yorouba Zulu - Translation - Khetha ulimi - zu - Zoulou

Connexion utilisateur

Utilisateurs en ligne

1 utilisateur
170 invités

Statistiques d'aujourd'hui

NombreDescription
13623Membres
1541Messages
29Commentaires
0Lectures
4154924Lectures globales
0Clics
0Réf. externes
0Réf. internes
0Abonnés RSS

Gestion de contenu (CMS)

Créé avec l'aide de Drupal, un système de gestion de contenu "opensource"

Publicité point liée à GoDieu.com

Corruption de la nature humaine-1


janvier 1, 2017 par GoDieu

 

L'existence naturelle de l'être humain

Pour la grande majorité des gens, incluant ceux qui se disent chrétiens, «l'homme», c'est-à-dire «l'être humain», est un être essentiellement bon malgré ses défaillances occasionnelles qui le poussent à agir au détriment de sa nature généralement conçue comme étant consciencieuse et bienfaisante. Malheureusement de grandes multitudes de gens qui se disent chrétiens refusent de voir l'homme autrement, ils ne veulent pas comprendre que la corruption ou déchéance totale de la nature humaine est une notion essentielle dans le plan du salut, et qu'aucun ne peut être réellement sauvé sans en être conscient. Notre délivrance demande par nécessité la réalisation de notre corruption et de notre perdition, autrement le salut serait complètement dépourvu de sens et serait sans efficacité. Le fait d'être sauvé n'enlève pas l'influence de la corruption dans notre existence mortelle, nous sommes sauvé de sa condamnation et non de ses conséquences que nous subissons dans la vie de tous les jours. Le fait que notre corps demeure mortel et finira par mourir en est l'évidence irréfutable. Le salut est un fait déjà accomplit en Christ une fois pour toutes, mais il est aussi une phase progressive en voie de notre délivrance finale lors de la dernière apparition du Seigneur en ce monde de ténèbres (1 Pierre 1:3-9). Entre-temps notre corps demeure sous l'influence de la corruption et du péché. Le manque de pleinement réaliser ce point essentiel est la source de toutes sortes de fausses doctrines qui engendrent des multitudes de faux chrétiens qui sont sous l'illusion d'être sauvé, particulièrement ceux du piétisme qui s'imaginent ne plus péché depuis leur conversion (1 Jean 1:8-10). Le fait que nous devons résister au péché toute notre vie ne signifie aucunement que le chrétien ne pèche plus, nous sommes délivré de sa condamnation en notre esprit, mais non de son influence et de ses conséquences en notre chair (Romains 8:5-13). Ne pas admettre cette réalité est un danger réel pour tous ceux qui se disent chrétiens.

La corruption totale de la nature humaine est un fait incontestable affirmé en maintes endroits dans les Saintes-Écritures. Signalons que dans ce document les termes «homme» et «êtres humains» signifient une seule et même chose à moins d'indication du contraire. D'après Jean-Jacques Rousseau «L'homme naît bon, c'est la société qui le corrompt», notion contradictoire qui est généralement acceptée et reconnue dans la mentalité moderne. Mais la Bible nous dit que l'être humain est capable du pire comme du meilleur, des plus nobles élans de compassion comme des génocides les plus atroces, conséquences d'avoir mangé le fruit défendu de l'arbre de la connaissance du bien et du mal (Genèse 2:9,17; 3:5-6). Nous sommes ici à la source de sa vraie nature. D'après Rousseau, inconsciemment, même si nous ne le disons pas, lorsque nous disons que l'homme est bon ou mauvais, cela sous-entend toujours bon ou mauvais envers les autres êtres vivants qu'ils soient humains ou animal. Quelqu'un qui ne fait de mal à personne est d'office qualifié de bon. À l'inverse, dès que l'on nuit à autrui sous quelques formes que ce soit, il devient difficile d'être rangé du côté du bien. Être bon ou mauvais relève donc, selon cette philosophie de Rousseau, de notre relation aux autres et non de l'essence de notre nature humaine corrompue, notion qui est complètement étrangère à la Parole de Dieu.

Lorsqu'on regarde le monde dans lequel on vit, il est difficile de croire en la bonté de l'homme. Tant de guerres, tant de conflits, tant d'animosités entre nous. Pourtant les gens refusent  obstinément de croire que l'homme est fondamentalement mauvais, on proclame à tous prix son affabilité devant sa déchéance évidente et on tolère ses turpitudes incurables qu'on persiste constamment à justifier. Chacun de nous ne cherche qu'une chose, être heureux, et éviter la souffrance. Comment imaginer que faire souffrir les autres puisse être dans notre nature quand nous sommes tous préoccuper par cette même envie de bonheur. Si l'on part du principe que la bonté est naturelle, alors c'est que quelque chose est à l'origine de nos comportements de haine envers les autres. quelque chose vient masquer cette prétendue bonté naturelle. À l'image d'un couteau qui est un ustensile bien pratique pour éplucher un fruit, ou une arme redoutable lorsqu'on l'utilise contre un être vivant, nous avons la possibilité d'être bon ou mauvais. La différence réside dans la motivation avec laquelle nous agissons, mobile instable de «l'ensemble des facteurs dynamiques qui orientent l'action d'un individu vers un but donné, qui déterminent sa conduite et provoquent chez lui un comportement donné ou modifient le schéma de son comportement présent», et dont la source est toujours le cœur tordu de l'être humain (Jérémie 17:9; Matthieu 15:18-20; Marc 7:21-22). Qu'il est difficile pour ceux qui se disent chrétiens d'accepter qu'ils sont des êtres totalement corrompus et qu'ils le seront toute leur vie. La mentalité générale de ces gens est une mentalité de pharisien. Ils se disent sauvés et donc meilleur que les autres qui subissent les ravages du péché, ils s'imaginent exemplaires lorsqu'ils sont la pire pourriture qui existe sur la face de la terre. Ce sont des gens superficiels, des imposteurs et réprouvés qui ne connaissent rien de la grâce de Dieu, ils en ont simplement qu'une contrefaçon. Ils se disent respectables, théologiens, pasteurs, évangélistes, prophètes, et vont même jusqu'à usurper le ministère d'apôtres, et n'ont aucune conscience qu'une ordure n'est pas meilleure qu'une autre, et c'est ce que nous sommes tous sans exception. Nous dégageons tous l'odeur de la corruption de notre nature humaine déchue, le chrétien inclus car nous demeurons tous dans un corps de chair dans lequel nous sommes dans un combat constant contre les souillures de notre existence, et quoique nous perdons plusieurs luttes la victoire nous est assurée (1 Pierre 1:3-5).

Une description de la nature humaine s'impose donc pour éclaircir le sujet. Par «nature humaine» il faut comprendre évidemment tout ce qui est naturel à l'homme, l'ensemble de tous les éléments qui ont rapport à la réalité de son existence dans «son esprit, son âme, et son corps» (Genèse 2:7). Ou comme dit le «Centre National de Ressources Textuelles et Lexicales», de tout ce «qui a son fondement dans la nature même de l'homme, qui est indépendant et des conventions humaines et de Dieu.». Clairement le fait que «l'homme est indépendant de Dieu» est l'essence même de son existence, on ne peut avoir de meilleure définition. Par «esprit» il faut comprendre l'aspect spirituel de l'homme, c'est-à-dire son existence intellectuelle, son intelligence, son raisonnement, sa volonté, ses choix, et ses désirs qui tous donnent une direction à sa vie. Par «âme» il faut comprendre le cœur, c'est-à-dire la conscience dans ses perceptions de ses sentiments, de sa connaissance, de sa dignité, de ses valeurs et vertus du point de vue moral, du caractère de ce qui peut être apprécié ou jugé selon les notions de bien et de mal instaurées en son esprit depuis sa chute en Éden, ce qui implique évidemment sa conduite et son comportement social. Par «corps» il faut comprendre l'ensemble des caractéristiques qui se rapportent à la vie charnelle, matérielle et mortelle de l'être humain en ce monde, les habitudes, les coutumes, les croyances, les goûts, les activités, les traditions, etc. Il est important de remarquer que les trois phases d'existence que nous venons d'énumérées, se rapportent toutes essentiellement au fait que l'homme est indépendant de Dieu. On ne pourra jamais assez le souligner tellement que cela est vital à notre compréhension du sujet et à notre salut, car l'existence naturelle de l'être humain est une existence de rébellion dans laquelle l'homme se veut maître de son destin. Le chrétien cesserait-il d'être humain à cause de son salut? Évidemment que non! Vrai qu'il est une nouvelle créature, mais vrai aussi qu'il traîne avec lui son vieil homme corrompu partout où il va, il en sera détaché seulement qu'à sa mort physique.

_____________________________ Échange de bannières ______________________________
_____________________________ Échange de bannières ______________________________

Marque de commerce © 1999-2019 GoDieu.com - Tous droits réservés