Accueil GoDieu.com
Plan de Salut de Dieu
Recherche GoDieu.com

En principe, ce panneau vous présentera des choix de moteur de recherche GoDieu.com.

Fermer
Recherche biblique
GoDieu.com
Cette page en favori Affiche une version imprimable de cette page entière. Expédier la page d'accueil par courriel. Contacter GoDieu.com
Dimension de police du texte
 
Facebook GoDieu.com Twitter GoDieu.com Youtube GoDieu.com Dailymotion GoDieu.com Suivez-nous !   

Traduction du site

Afrikaans - Vertaling - Kies taal - af - Afrikaans Albanian - Përkthimi - Zgjidhni gjuhën - sq - Albanais Deutsch - Übersetzung - Sprache wählen - de - Allemand አማርኛ - ተርጉም - ቋንቋ ይምረጡ - am - Amharique English - Translate - Select Language - en - Anglais العربية - ترجمة - تحديد اللغة - ar - Arabe Հայերեն - Թարգմանություն - Ընտրեք լեզուն - hy - Arménien Azeri - Translation - Dil seçin - az - Azéri Euskal - Itzulpen - Hizkuntza aukeratu - eu - Basque বাংলা - অনুবাদ - ভাষা নির্বাচন করুন - bn - Bengali Беларусь - Пераклад - Выбраць мову - be - Biélorusse မြန်မာစာ - ဘာသာပြန်ဆို။ - ဘာသာစကားကိုရွေးချယ်ပါ။ - my - Birman Bosanski - Translation - Odaberite jezik - bs - Bosniaque български - Преводач - Избор на език - bg - Bulgare català - Traductor - Selecciona l'idioma - ca - Catalan Cebuano - Translation - Pilia pinulongan - ceb - Cebuano Chichewa - Translation - Sankhani chinenero - ny - Chichewa 中文 (简体) - 翻译 - 选择语言 - zh-CN - Chinois (simplifié) 中文 (繁體) - 翻譯 - 選擇語言 - zh-TW - Chinois (traditionnel) සිංහල - පරිවර්තනය - භාෂාව තෝරාගන්න - si - Cingalais 한국어 - 번역 - 언어설정 - ko - Coréen Corsica - Traduci - Sceglie a lingua - co - Corse Kreyòl ayisyen - Tradiksyon - Chwazi lang - ht - Créole haïtien hrvatski - Prevoditelj - Odaberite jezik - hr - Croate Dansk - Oversæt - Vælg sprog - da - Danois Español - Traductor - Seleccionar idioma - es - Espagnol Esperanto - Tradukado - Elektu lingvon - eo - Espéranto Eesti - Tõlkimine - Vali keel - et - Estonien suomi - Kääntäjä - Valitse kieli - fi - Finnois Français - Traduction - Choisissez la langue - fr - Français Frysk - Oersette - Selektearje taal - fy - Frison Gaelic (Skotlân) - Eadar-theangaich - Tagh cànan - gd - Gaélique (Écosse) Galego - Tradución - Escolla o idioma - gl - Galicien Cymraeg - Cyfieithu - Dewiswch iaith - cy - Gallois ქართული - თარგმანი - ენის არჩევა - ka - Géorgien Ελληνικά - Μετάφραση - Επιλογή γλώσσας - el - Grec ગુજરાતી - અનુવાદ - ભાષા પસંદ કરો - gu - Gujarati Hausa - Translation - Zabi harshe - ha - Haoussa Hawaiian - Unuhi - Wae 'ōlelo - haw - Hawaïen עברית - תרגם - בחירת שפה - iw - Hébreu हिन्दी - अनुवाद करें - भाषा चुनें - hi - Hindi Hmong - txhais lus - Xaiv lus - hmn - Hmong Magyar - Fordítás - Válasszon nyelvet - hu - Hongrois Igbo - Translation - Họrọ asụsụ - ig - Igbo Indonesia - Translate - Pilih Bahasa - id - Indonésien Gaeilge - Aistriúchán - Roghnaigh teanga - ga - Irlandais Icelandic - Þýðing - Velja tungumál - is - Islandais Italiano - Traduttore - Seleziona lingua - it - Italien 日本語 - 翻訳 - 言語を選択 - ja - Japonais Javanese - Translation - Pilih basa - jw - Javanais ಕನ್ನಡ - ಅನುವಾದ - ಭಾಷೆ ಆಯ್ಕೆ - kn - Kannada Қазақ - Аударма - Тілді таңдау - kk - Kazakh ខ្មែរ - បកប្រែ - ជ្រើសភាសា - km - Khmer киргизский - Комментарий - Тил тандаңыз - ky - Kirghyz Kurdish - Wergerandin - Hilbijêre ziman - ku - Kurde ລາວ - ການແປພາສາ - ເລືອກພາສາ - lo - Laotien Latin - Latin - Elige lingua - la - Latin latviešu - Tulkotājs - Atlasiet valodu - lv - Letton Lietuvių - Versti - Pasirinkite kalbą - lt - Lituanien Lëtzebuergesch - Iwwersetzen - Wielt Sprooch - lb - Luxembourgeois Македонски - Превод - Избери јазик - mk - Macédonien Malaysia - Terjemahan - Pilih bahasa - ms - Malaisien മലയാളം - പരിഭാഷ - ഭാഷ തിരഞ്ഞെടുക്കുക - ml - Malayalam Madagascar - Translation - Mifidiana teny - mg - Malgache Malti - Traduzzjoni - Agħżel lingwa - mt - Maltais Maori - Translation - Kōwhiri te reo - mi - Maori मराठी - भाषांतर - भाषा निवडा - mr - Marathi Монгол - Орчуулга - Хэл сонгох - mn - Mongol Nederlands - Vertaal - Kies Taal - nl - Néerlandais नेपाली - अनुवाद - भाषा छान्नुहोस् - ne - Népalais norsk - Oversetter - Velg språk - no - Norvégien O'zbekiston - Tarjima - Tilni tanlang - uz - Ouzbek پښتو - وژباړئ - ژبه وټاکئ - ps - Pachtô ਪੰਜਾਬੀ - ਅਨੁਵਾਦ - ਭਾਸ਼ਾ ਚੁਣੋ - pa - Panjabi فارسی - ترجمه - انتخاب زبان - fa - Persan Polski - Tłumacz - Wybierz język - pl - Polonais Português - Tradutor - Seleccionar idioma - pt - Portugais Română - Traducere - Selectaţi limba - ro - Roumain Русский - Переводчик - Выберите язык - ru - Russe Samoa - Faaliliu - Gagana filifilia - sm - Samoan српски - преводилац - Изабери језик - sr - Serbe Sesotho - Phetolelo - Khetha puo tn lefatshe - st - Sesotho Shona - Kushandura - Sarudzai mutauro - sn - Shona سنڌي - ترجمو ڪريو - ٻولي منتخب ڪريو - sd - Sindhî slovenčina - Prekladač - Výber jazyka - sk - Slovaque slovenščina - Prevajalnik - Izberi jezik - sl - Slovène Somali - Translation - Dooro luqadda - so - Somali Sunda - Tarjamahan - Pilih basa - su - Soundanais Svenska - Översätt - Välj språk - sv - Suédois Kiswahili - Tafsiri - Chagua lugha - sw - Swahili Тоҷикистон - Тарҷумаи - интихоб забон - tg - Tadjik Filipino - Pagsasalin - Pumili ng Wika - tl - Tagalog தமிழ் - மொழிபெயர்ப்பு - மொழி தேர்வு - ta - Tamoul česky - Překladač - Zvolit jazyk - cs - Tchèque తెలుగు - అనువాద - భాష ఎంచుకోండి - te - Telugu ไทย - แปล - ภาษาเลือก - th - Thaï Türk - Tercüme - Dil seçin - tr - Turc українська - Перекладач - Виберіть мову - uk - Ukrainien اردو - ترجمہ - زبان کا انتخاب کریں - ur - Urdu Tiếng Việt - Dịch - Chọn Ngôn ngữ - vi - Vietnamien isiXhosa - Guqula - Khetha ulwimi - xh - Xhosa ייִדיש - טראַנסלאַטיאָן - אויסקלייַבן שפּראַך - yi - Yiddish Yoruba - Translation - Yan ede - yo - Yorouba Zulu - Translation - Khetha ulimi - zu - Zoulou

Connexion utilisateur

Utilisateurs en ligne

1 utilisateur
254 invités

Statistiques d'aujourd'hui

NombreDescription
13623Membres
1531Messages
29Commentaires
0Lectures
4154924Lectures globales
0Clics
0Réf. externes
0Réf. internes
0Abonnés RSS

Publicité point liée à GoDieu.com

Corruption de la nature humaine-3


janvier 1, 2017 par GoDieu

 

Le problème fondamental de l'humanité

Sondez de façon informelle vos voisins, vos amis et vos collègues et demandez-leur quel est, selon eux, le problème fondamental de l'humanité. La réponse serait probablement l'ignorance ou le manque d'études. Ils pourraient vous dire:

«Si seulement les gens étaient mieux instruits, s'ils pouvaient avoir une vue d'ensemble, alors il n'y aurait plus toutes ces difficultés.


Plus d'éducation sexuelle pourrait prévenir le SIDA et les grossesses non désirées.


Davantage d'instruction pourrait enrayer le racisme et les malentendus qui divisent les gens.


Une meilleure éducation pourrait donner de meilleurs emplois aux pauvres et éviter la drogue et le crime».

Dans un ouvrage récent intitulé «Civilisation Occidentale», Thomas Greer affirme que durant le siècle des Lumières, les grands penseurs considéraient la science et l'éducation comme les réponses au dilemme humain. Greer affirme:

«Le monde ne serait plus jamais tout à fait le même; la foi en la science et en l'éducation est devenue une caractéristique du monde moderne. Aux États-Unis, fondés à l'apogée des Lumières, cette croyance est restée un article de foi national bien qu'elle soit remise en question aujourd'hui plus que jamais.»

Il est certainement exact que l'ignorance fait des victimes, mais il existe un problème encore plus fondamental.

Dans les années 1970, l'éminent psychiatre Karl Menninger écrit un petit livre au titre provocateur: «Qu'est devenu le péché?». Dans ce livre, il observe que le mot «péché» et le concept qu'il représente ont commencé à disparaître de notre culture vers le milieu du XXe siècle:

«Parmi tous les regrets et reproches exprimés par nos voyants et prophètes, toute mention du «péché» est absente. Ce mot était un véritable mot phare utilisé par des prophètes. Chacun avait ce mot à l'esprit un jour, mais aujourd'hui on ne l'entend plus guère. Cela veut-t-il dire qu'il n'y a pas de péché impliqué dans toutes nos difficultés – mon péché dans mes difficultés? N'y-a-t-il plus personne qui soit coupable de quoi que se soit? Coupable éventuellement d'un péché dont on pourrait se repentir ou qu'on pourrait réparer ou expier? Est-il possible que l'on puisse seulement être stupide ou malade ou criminel – ou apathique? De mauvaises choses sont commises, nous le savons; l'ivraie a été semée dans le champ de blé la nuit. Mais personne n'est responsable; n'y-a-t-il personne qui soit responsable de ces actes? Nous admettons tous être anxieux et déprimés et même avoir de vagues sentiments de culpabilité; mais n'y-a-t-il personne qui ait commis de péchés?... Le seul mot de péché semble être passé dans l'oubli mais c'était un mot respectable. C'était un mot puissant, menaçant et sérieux. Il était au centre de chaque projet de vie et de chaque style de vie de l'homme civilisé. Mais le mot s'est évanoui. Il a pratiquement disparu – le mot comme le concept. Pour quelle raison? Personne ne pèche-t-il plus? Personne ne croit-il plus au péché?».

Le Dr Menninger devrait être félicité pour être allé plus loin dans son domaine que beaucoup d'autres. Et il est certainement précis dans les observations rapportées. Un modèle moral pour comprendre les responsabilités et les problèmes humains a été remplacé par un modèle médical. Ainsi, les individus qui commettent des crimes atroces sont rarement cités comme étant «iniques» ou «mauvais» ou «méchants», mais «pervers» ou «malades mentaux» ou «déments», caractéristiques qui en sont simplement des conséquences.

Cependant, un examen plus approfondi du livre du Dr Menninger révèle que sa compréhension du problème est tout à fait insuffisante. Il avait appelé la société à reconsidérer sa position sur le péché comme moyen de comprendre la nature humaine. Il considère le péché strictement sur un plan horizontal, le péché d'une personne contre une autre personne ou peut-être contre soi-même. Il néglige totalement le plan vertical à savoir que le péché est contre Dieu. Pour comprendre pleinement la nature du péché, nous devons bien sûr reconnaître sa dimension verticale: le péché est avant tout une offense contre Dieu. Le Psaumes 51 nous fournit un exemple frappant de cette vérité. Dans ce psaume, David ouvre son cœur, dans la repentance, devant Dieu. Il a ouvertement été réprimandé par le prophète Nathan. Il a été condamné dans son être intérieur par l'Esprit pour son adultère avec Bath-Chéba et pour avoir couvert la mort de son époux. Pourtant, en dépit de ce qu'il a commis, David crie vers Dieu: «J'ai péché contre toi, contre toi seul et j'ai fait le mal à tes yeux» (Psaumes 51:6). David n'a pas nié son péché contre Bath-Chéba et Urie, mais il a reconnu le caractère abject de tout péché, quel qu'en soit le type: c'est un péché contre Dieu.

Le péché – quel sujet désagréable! Et de plus, quel problème difficile. Mais il est absolument essentiel de considérer cette question parce que si notre perception du péché est incorrecte, notre connaissance de Dieu, de Jésus-Christ, de la loi de Dieu, de l'Évangile et de la voie du salut le sera aussi. Une compréhension juste du péché est le mètre étalon de la théologie chrétienne. Si cet étalon est erroné, tout sera irrémédiablement faussé, et c'est exactement ce que nous voyons de nos jours. La presque totalité des gens dits chrétiens n'ont réellement aucune connaissance du péché, ils en ont seulement une notion rudimentaire et superficielle. Ils connaissent seulement le nom mais non la signification véritable. Or le péché ce n'est pas manger trop de crème glacée, boire trop de vin, fumer la cigarette, dire des gros mots, ou regarder les gros seins de la femme du voisin. Le péché est une déviation naturelle du cœur de l'être humain issu de sa déclaration d'indépendance de Dieu pour se faire maître de son propre destin. Cette définition est confirmée par la signification primaire du mot «péché» dans l'Hébreu ou «chatta'ah» qui est littéralement «manquer le but». De même dans le Grec le mot «péché» est «hamartano» et signifie littéralement «manquer la marque, errer, être fautif, manquer le chemin, s'égarer, violer la loi». En d'autres mots le péché est clairement «une transgression de la loi de Dieu», un viol de ses principes ou commandements, une désobéissance à sa volonté énoncée, une rébellion contre sa souveraineté absolue. Le premier commandement que nous avons tous désobéis en Adam est un commandement d'interdiction qui porte une sérieuse condamnation pour toute la race humaine: «Mais, quant à l'arbre de la connaissance du bien et du mal, tu n'en mangeras point; car au jour où tu en mangeras, certainement tu mourras de dépérissement» (Genèse 2:17). La transgression de cette simple loi a engendré la mort pour toute l'humanité. Nous avons donc tous manqué le but, la marque, la cible, et celui-ci est «la gloire de Dieu» (Romains 3:23). Dès le début des temps nous avons tous manqué d'exister dans la splendeur éternelle de l'Esprit des vivants, mais il faut comprendre aussi que cela était dans le plan de Dieu pour le rachat de ses élus afin de former une nouvelle race céleste et éternelle.

L'apôtre Paul nous dit que «la puissance du péché c'est la loi» (1 Corinthiens 15:56), ce qui veut dire que sans la loi le péché n'a plus aucune puissance de condamnation sur nous (Romains 8:1). Or puisque la loi demandait une condamnation pour les transgressions commises, Christ a été jugé à notre place et a pleinement payé le châtiment éternel qui nous était réservé, nous libérant ainsi des obligations et ordonnances de la loi (Colossiens 2:14). Il est donc impossible pour ceux qui étaient sous la condamnation de la loi de retomber sous cette même condamnation puisque Christ les a délivré une fois pour toutes. Ceux qui sont réellement en Christ ne sont plus sous la loi mais sous la grâce par le moyen de la foi reçue dans les mérites du sacrifice de Christ, ils n'ont plus à observer la loi, ses ordonnances ou commandements. Mais ceux qui persistent à l'observer en pleine connaissance de cause, demeurent sous la condamnation de leurs péchés et en subiront les conséquences éternellement, car en agissant ainsi ils renient Christ, s'attaquent aux mérites du sacrifice de la croix et souillent le sang de la Nouvelle Alliance (Marc 14:24; Hébreux 9:22; 10:29). Nombreux, très nombreux sont les faux chrétiens, qui de nos jours, s'obstinent à vouloir observer les 10 commandements, particulièrement celui du Sabbat, se remettant ainsi sous le joug de la loi et conséquemment du péché. En accomplissant la loi, Christ l'a abolie en notre faveur, nous ne sommes plus sous sa condamnation ni sous ses obligations, nous marchons par la foi en Christ notre délivrance. La loi c'est la mort, tandis que la grâce c'est la vie en Jésus-Christ. Il est donc impossible à un chrétien authentique de retomber sous la condamnation du péché, car la loi n'a plus de puissance sur lui et Christ a payé pour nos transgressions. Ceux qui se justifient par l'observation des principes de la loi, crucifient Christ de nouveau à leur perdition.


Marque de commerce © 1999-2019 GoDieu.com - Tous droits réservés