Accueil GoDieu.com
Plan de Salut de Dieu
Recherche GoDieu.com

En principe, ce panneau vous présentera des choix de moteur de recherche GoDieu.com.

Fermer
Recherche biblique
GoDieu.com
Cette page en favori Affiche une version imprimable de cette page entière. Expédier la page d'accueil par courriel. Contacter GoDieu.com
Dimension de police du texte
 
Facebook GoDieu.com Twitter GoDieu.com Youtube GoDieu.com Dailymotion GoDieu.com Suivez-nous !   

_____________________________ Échange de bannières ______________________________
_____________________________ Échange de bannières ______________________________

Traduction du site

Afrikaans - Vertaling - Kies taal - af - Afrikaans Albanian - Përkthimi - Zgjidhni gjuhën - sq - Albanais Deutsch - Übersetzung - Sprache wählen - de - Allemand አማርኛ - ተርጉም - ቋንቋ ይምረጡ - am - Amharique English - Translate - Select Language - en - Anglais العربية - ترجمة - تحديد اللغة - ar - Arabe Հայերեն - Թարգմանություն - Ընտրեք լեզուն - hy - Arménien Azeri - Translation - Dil seçin - az - Azéri Euskal - Itzulpen - Hizkuntza aukeratu - eu - Basque বাংলা - অনুবাদ - ভাষা নির্বাচন করুন - bn - Bengali Беларусь - Пераклад - Выбраць мову - be - Biélorusse မြန်မာစာ - ဘာသာပြန်ဆို။ - ဘာသာစကားကိုရွေးချယ်ပါ။ - my - Birman Bosanski - Translation - Odaberite jezik - bs - Bosniaque български - Преводач - Избор на език - bg - Bulgare català - Traductor - Selecciona l'idioma - ca - Catalan Cebuano - Translation - Pilia pinulongan - ceb - Cebuano Chichewa - Translation - Sankhani chinenero - ny - Chichewa 中文 (简体) - 翻译 - 选择语言 - zh-CN - Chinois (simplifié) 中文 (繁體) - 翻譯 - 選擇語言 - zh-TW - Chinois (traditionnel) සිංහල - පරිවර්තනය - භාෂාව තෝරාගන්න - si - Cingalais 한국어 - 번역 - 언어설정 - ko - Coréen Corsica - Traduci - Sceglie a lingua - co - Corse Kreyòl ayisyen - Tradiksyon - Chwazi lang - ht - Créole haïtien hrvatski - Prevoditelj - Odaberite jezik - hr - Croate Dansk - Oversæt - Vælg sprog - da - Danois Español - Traductor - Seleccionar idioma - es - Espagnol Esperanto - Tradukado - Elektu lingvon - eo - Espéranto Eesti - Tõlkimine - Vali keel - et - Estonien suomi - Kääntäjä - Valitse kieli - fi - Finnois Français - Traduction - Choisissez la langue - fr - Français Frysk - Oersette - Selektearje taal - fy - Frison Gaelic (Skotlân) - Eadar-theangaich - Tagh cànan - gd - Gaélique (Écosse) Galego - Tradución - Escolla o idioma - gl - Galicien Cymraeg - Cyfieithu - Dewiswch iaith - cy - Gallois ქართული - თარგმანი - ენის არჩევა - ka - Géorgien Ελληνικά - Μετάφραση - Επιλογή γλώσσας - el - Grec ગુજરાતી - અનુવાદ - ભાષા પસંદ કરો - gu - Gujarati Hausa - Translation - Zabi harshe - ha - Haoussa Hawaiian - Unuhi - Wae 'ōlelo - haw - Hawaïen עברית - תרגם - בחירת שפה - iw - Hébreu हिन्दी - अनुवाद करें - भाषा चुनें - hi - Hindi Hmong - txhais lus - Xaiv lus - hmn - Hmong Magyar - Fordítás - Válasszon nyelvet - hu - Hongrois Igbo - Translation - Họrọ asụsụ - ig - Igbo Indonesia - Translate - Pilih Bahasa - id - Indonésien Gaeilge - Aistriúchán - Roghnaigh teanga - ga - Irlandais Icelandic - Þýðing - Velja tungumál - is - Islandais Italiano - Traduttore - Seleziona lingua - it - Italien 日本語 - 翻訳 - 言語を選択 - ja - Japonais Javanese - Translation - Pilih basa - jw - Javanais ಕನ್ನಡ - ಅನುವಾದ - ಭಾಷೆ ಆಯ್ಕೆ - kn - Kannada Қазақ - Аударма - Тілді таңдау - kk - Kazakh ខ្មែរ - បកប្រែ - ជ្រើសភាសា - km - Khmer киргизский - Комментарий - Тил тандаңыз - ky - Kirghyz Kurdish - Wergerandin - Hilbijêre ziman - ku - Kurde ລາວ - ການແປພາສາ - ເລືອກພາສາ - lo - Laotien Latin - Latin - Elige lingua - la - Latin latviešu - Tulkotājs - Atlasiet valodu - lv - Letton Lietuvių - Versti - Pasirinkite kalbą - lt - Lituanien Lëtzebuergesch - Iwwersetzen - Wielt Sprooch - lb - Luxembourgeois Македонски - Превод - Избери јазик - mk - Macédonien Malaysia - Terjemahan - Pilih bahasa - ms - Malaisien മലയാളം - പരിഭാഷ - ഭാഷ തിരഞ്ഞെടുക്കുക - ml - Malayalam Madagascar - Translation - Mifidiana teny - mg - Malgache Malti - Traduzzjoni - Agħżel lingwa - mt - Maltais Maori - Translation - Kōwhiri te reo - mi - Maori मराठी - भाषांतर - भाषा निवडा - mr - Marathi Монгол - Орчуулга - Хэл сонгох - mn - Mongol Nederlands - Vertaal - Kies Taal - nl - Néerlandais नेपाली - अनुवाद - भाषा छान्नुहोस् - ne - Népalais norsk - Oversetter - Velg språk - no - Norvégien O'zbekiston - Tarjima - Tilni tanlang - uz - Ouzbek پښتو - وژباړئ - ژبه وټاکئ - ps - Pachtô ਪੰਜਾਬੀ - ਅਨੁਵਾਦ - ਭਾਸ਼ਾ ਚੁਣੋ - pa - Panjabi فارسی - ترجمه - انتخاب زبان - fa - Persan Polski - Tłumacz - Wybierz język - pl - Polonais Português - Tradutor - Seleccionar idioma - pt - Portugais Română - Traducere - Selectaţi limba - ro - Roumain Русский - Переводчик - Выберите язык - ru - Russe Samoa - Faaliliu - Gagana filifilia - sm - Samoan српски - преводилац - Изабери језик - sr - Serbe Sesotho - Phetolelo - Khetha puo tn lefatshe - st - Sesotho Shona - Kushandura - Sarudzai mutauro - sn - Shona سنڌي - ترجمو ڪريو - ٻولي منتخب ڪريو - sd - Sindhî slovenčina - Prekladač - Výber jazyka - sk - Slovaque slovenščina - Prevajalnik - Izberi jezik - sl - Slovène Somali - Translation - Dooro luqadda - so - Somali Sunda - Tarjamahan - Pilih basa - su - Soundanais Svenska - Översätt - Välj språk - sv - Suédois Kiswahili - Tafsiri - Chagua lugha - sw - Swahili Тоҷикистон - Тарҷумаи - интихоб забон - tg - Tadjik Filipino - Pagsasalin - Pumili ng Wika - tl - Tagalog தமிழ் - மொழிபெயர்ப்பு - மொழி தேர்வு - ta - Tamoul česky - Překladač - Zvolit jazyk - cs - Tchèque తెలుగు - అనువాద - భాష ఎంచుకోండి - te - Telugu ไทย - แปล - ภาษาเลือก - th - Thaï Türk - Tercüme - Dil seçin - tr - Turc українська - Перекладач - Виберіть мову - uk - Ukrainien اردو - ترجمہ - زبان کا انتخاب کریں - ur - Urdu Tiếng Việt - Dịch - Chọn Ngôn ngữ - vi - Vietnamien isiXhosa - Guqula - Khetha ulwimi - xh - Xhosa ייִדיש - טראַנסלאַטיאָן - אויסקלייַבן שפּראַך - yi - Yiddish Yoruba - Translation - Yan ede - yo - Yorouba Zulu - Translation - Khetha ulimi - zu - Zoulou

Connexion utilisateur

Utilisateurs en ligne

1 utilisateur
238 invités

Statistiques d'aujourd'hui

NombreDescription
13623Membres
1541Messages
29Commentaires
0Lectures
4154924Lectures globales
0Clics
0Réf. externes
0Réf. internes
0Abonnés RSS

Gestion de contenu (CMS)

Créé avec l'aide de Drupal, un système de gestion de contenu "opensource"

Publicité point liée à GoDieu.com

Corruption de la nature humaine-9


janvier 1, 2017 par GoDieu

 

Sans la chute aucun besoin d'un sauveur

La Chute de l'homme dans le Jardin d'Éden est la clé pour comprendre la nature de l'homme et la condition du monde dans lequel nous vivons. À part ce récit historique, hautement figuratif, il n'y a aucune explication crédible de la condition humaine, comme par exemple le pourquoi de l'existence de la conscience de l'homme – cette conscience du bien et du mal qui caractérise l'homme et l'élève bien au-dessus des animaux. Seule la Chute explique pourquoi, bien que nous ayons en nous ce système d'alarme moral, déclenché par la loi d'interdiction (Genèse 2:16-17), nous ne pouvons pas y obéir ou répondre à ses exigences. La raison de cela est que la loi irrite notre esprit au plus haut point pour nous pousser à la rébellion, afin d'affermir notre indépendance de Dieu et de la vérité qui est déformée par la subtilité de notre raisonnement charnel. Voici simplement l'un des mystères de la nature humaine qu'aucune littérature dans le monde ne peut expliquer, à l'exception de la Bible.

Seule la Chute explique les guerres cruelles et toute autre hostilité humaine, sans même mentionner l'avarice, l'hypocrisie, l'égoïsme et l'hostilité envers Dieu qui sont omniprésents. Et pourtant, est-ce qu'on ne s'attendrait pas plutôt à ce que les gens acceptent volontiers l'idée d'un merveilleux Créateur, plein de bonté, qui est prêt à leur accorder une communion avec Lui-même, et à leur donner librement toutes sortes de bienfaits, et même la vie éternelle? Mais pourquoi tant de personnes s'acharnent-elles à prouver qu'il n'y a pas de Dieu, pas de vie après la mort, pas de critères moraux, et pas de bien absolu? Sans la Chute, il est impossible d'expliquer la nature humaine, ou d'élucider l'apparition de la souffrance et des tragédies dans le monde.

Rien n'a de sens, sans ce concept fondamental d'une race humaine qui a chuté par le «péché originel» qui est une déclaration officielle d'indépendance envers Dieu, puisque l'homme se veut libre dans ses choix et ainsi maître de son destin. Si le récit biblique de la Chute n'était pas un vrai récit révélé par Dieu, il serait toujours autant l'écrit le plus remarquable depuis le début de l'écriture, parce qu'il reflète avec une telle perfection tous les comportements humains de siècle en siècle. Derrière son apparente simplicité se cachent une exactitude parfaite et un sens profond, démontrant soit une inspiration divine, soit l'œuvre d'un génie ultime de la littérature et de la psychologie. Cet événement est présenté dans la Bible comme un fait historique, attesté par Christ Lui-même.

La plus grande erreur que l'on puisse faire dans une religion est de penser que l'on peut plaire à Dieu par nos propres accomplissements justes et droits. Cette erreur résulte d'un esprit de rébellion et d'une mauvaise compréhension de ce qui s'est passé lors de la Chute de la race humaine, qui a eu pour conséquence la corruption totale du caractère de l'homme. Seule la Bible parle de la Chute de l'homme et du besoin d'un Sauveur. En fait sans Chute il n'y aurait aucun besoin d'un Sauveur et le salut serait impossible. Même que dans le décret éternel du plan divin la Chute était assurée de se produire, puisque Christ a été prédestiné avant la fondation du monde à mourir sur la croix pour racheter ses élus (1 Pierre 1:19-20). Le problème qui réside dans les autres croyances, surtout dans la mouvance Évangélique moderne, est qu'elles n'acceptent pas la Chute et la dépravation totale de l'homme, et ainsi survient l'idée que les gens peuvent satisfaire les exigences de Dieu par leurs propres actes et mérites, lorsque ceci est impossible. Cette fausse doctrine que les gens peuvent contribuer à leur salut est issue de l'Arminianisme, hérésie du libre-choix qui fut infiltré dans le Protestantisme par les Jésuites au temps de la Réforme, afin de détruire la doctrine de la Souveraineté de Dieu. Cette hérésie diabolique est très populaire de nos jours sous différentes formes parmi les sectes dites Évangéliques.

Peut-être certains pensent-ils que la Chute de l'homme est un sujet négatif, déprimant et profondément pessimiste, mais c'est là le chemin vers le réalisme, démontrant notre besoin d'un Sauveur, et de l'œuvre de Dieu dans nos vies. Malgré toutes les capacités remarquables que Dieu a données à l'humanité, et les accomplissements incontestés de l'homme depuis des siècles, tant de choses dans ce monde nous désillusionnent. Il y a une telle hostilité aux valeurs morales, tant de vices et de manque d'humanité, que nous devons admettre la dépravation de l'homme comme un fait réel et scripturaire.

Dans Genèse 3, nous contemplons un «jardin» d'une beauté indescriptible et d'un bonheur sans pareil. Adam et Ève ont été créés, la race humaine est en marche, et l'air est plein de pureté, de bonheur, de force morale, et par-dessus tout, de communion incessante avec Dieu. Le premier couple jouit d'une parfaite harmonie, et expérimente toute sensation pure et agréable que connaît l'humanité. Leur paradis n'a aucune trace de péché, blessure, trahison, deuil, tristesse, déception, crainte, mort, séparation, douleur, fatigue – mais ils sont comblés d'une énergie et d'une satisfaction intellectuelle illimitées, car c'est là un lieu qui est sous la puissante protection et la bonté inébranlable du Dieu Tout-Puissant. Rien ne se détériore ou ne vieillit dans ce lieu de beauté inaltérable. Cependant, c'est là qu'a eu lieu le pire moment de trahison de toute l'histoire. Comment est-ce possible?

Dans ce paradis, un serpent s'est adressé à Ève. Un serpent capable de parler? Non, car le terme est figuratif pour représenter l'intellect de l'homme avec son raisonnement subtil qui déforme la Parole de Dieu pour l'adapter à ses besoins, c'est-à-dire Satan. Mais à travers l'histoire, les mythes chrétiens issus du Mazdéisme et des anciennes religions à mystères, ont fait de Satan un ange supérieur nommé Lucifer qui a chuté du Ciel à cause de son orgueil. Mais Satan n'est pas un ange, il est plutôt l'esprit de la chair que Dieu a soufflé dans les narines de l'homme (Genèse 2:7), l'essence même de la nature humaine qui se rebella contre Dieu en mangeant le fruit interdit de l'indépendance pour devenir maître de son destin. Cet esprit rusé, raisonnement subtil ou intellect ingénieux, est l'ennemi de Dieu et du sacrifice de la croix. L'apôtre Paul nous en parle dans Romains 8:7: «Car le raisonnement charnel est hostile contre L'ESPRIT DES VIVANTS; car il ne se soumet pas à la loi de L'ESPRIT DES VIVANTS; et en effet, il ne le peut.»; et dans Galates 5:17: «Car la chair a des désirs contraires à l'Esprit, et l'Esprit en a de contraires à la chair, et ces deux choses sont opposées l'une à l'autre; de telle sorte que vous ne faites point les choses que vous voudriez.». Il importe aussi de comprendre que Ève n'était pas une femme dans le sens général qui lui est attribué. Le mot «Ève» signifie proprement «la vie» et ce terme est employé dans un sens figuratif pour représenter la vie charnelle de l'homme comme étant la mère de tous les vivants à travers l'histoire de la race humaine. Il s'agit ici de la nature humaine déchue dont les principes sont avantageux pour l'existence de l'homme rebelle dans un monde corrompue. Remarquez que le mot «Ève» n'est pas utilisé dans l'histoire de la Chute avant Genèse 3:20, c'est-à-dire après la Chute qui occasionna la corruption de la nature humaine déchue. La conséquence tragique de cette histoire est que l'homme fut jeté en dehors du Jardin de la Grâce, la présence de Dieu ne luit était plus accessible et il sombra dans les pires décadences inimaginables.

Remarquons aussi que le mot «Adam» est un terme singulier qui représente un pluriel, tout comme le mot «famille» ou «assemblée». Adam était l'homme au sens pluriel de l'humanité qui fut créée mâle et femelle (Genèse 1:27). Il représente figurativement une collectivité qui existait d'un même principe et agissait comme un seul être dans la présence de Dieu et de sa grâce merveilleuse, c'est-à-dire «le Jardin d'Éden». Les êtres humain de cette période, nos premiers ancêtres, avaient assurément une grande intelligence car ils furent donné la maîtrise de l'univers, tout dans la création était sous le contrôle de cette race parfaite (Genèse 1:28-30) crée à l'image de Dieu (Genèse 1:26). Les confins de l'univers leurs étaient accessibles et ils habitèrent parmi les sphères de l'immensité célestes qui a ce temps pouvaient supporter la vie. Nous pouvons donc être sûrs qu'ils ont compris les enjeux de leur tentation avec une profonde clarté avant de poser le geste fatal. La Chute de l'homme a déséquilibrée toute la création qui fut soumise à la servitude de la vanité (Romains 8:19-23), et ses extrémités ne furent plus disponibles à l'homme rebelle dont l'existence fut réduite à des raisonnements charnels captieux. Quoiqu'il en a forcé la porte à plusieurs reprises pour retourner faire son nid parmi les étoiles, il ne réussira jamais à retourner parmi ses anciennes demeures car tout a été chambardé lors de la révolution primaire d'une guerre cosmique entre les fils des ténèbres (Caïn) et les fils de la lumière (Abel). Ayant dérobé l'ancienne connaissance des fils de Dieu que Noé transporta dans l'arche, il réussit, au temps de la Tour de Babel, qu'à fonder quelques colonies parmi les ruines des anciennes civilisations qui restent, mais elles ne seront jamais fructueuses, elles périrons tous car Dieu l'a décrété ainsi: «Quand tu élèverais ton nid comme l'aigle, quand tu le mettrais entre les étoiles, je te précipiterai de là, dit L'ADMIRABLE.» (Abdias 1:4). Les confins d'un nouveau monde seront disponible de nouveau qu'à l'apparition finale de Christ, lorsque tous les élus seront transformés en son image parfaite pour l'éternité. Un nouveau monde pour une nouvelle race céleste et éternelle dans la gloire de Christ, le Nouvel Homme.

Ainsi, le péché a commencé quelques instants avant que le fruit interdit de l'indépendance n'ait été saisi, lorsque l'homme raisonna subtilement la Parole de Dieu pour l'appliquer à ses caprices. Et loin de se résumer à un seul délit, il se compose de nombreuses fautes associées en un péché multiple qui atteint des proportions terrifiantes. «Quelle chose insignifiante! Que l'avenir de toute la race humaine soit déterminé par un seul petit acte de désobéissance – prendre un fruit!», disent les incrédules. Mais avec ce raisonnement, vous pourriez tout autant décrire la force atroce de destruction lancée sur Hiroshima ou Nagasaki comme le simple résultat du déclenchement d'une fission nucléaire. Nous ne considérons pas uniquement le fait de prendre et de manger le fruit, mais tout ce qui se cache derrière cet acte. De même, nous ne regardons pas au doigt qui déclenche le détonateur, mais à l'esprit qui a décidé d'entreprendre cette action.

Nous voyons dans nos premiers ancêtres un déferlement rapide d'attitudes de péché, sans aucun précédent, toutes générées et acceptées par leur volonté, leur propre liberté de choix qu'ils se réclament faussement, s'opposant ainsi à la Souveraineté absolue du Dieu Tout-puissant. Nous constatons un mélange d'ingratitude, d'incrédulité, d'infidélité et d'orgueil, et pourtant nous n'avons pas encore exploré tous les péchés qui se cachent derrière ce crime odieux. L'orgueil a dit: «voici ce à quoi j'ai droit et que je mérite, mais Dieu m'en empêche sans raison valable». Ainsi, la race humaine s'est détournée de Dieu, et toutes les valeurs opposées (les anti-valeurs) sont venues à l'existence. Elles n'ont jamais été présentes dans le monde avant ce moment terrible de la Chute en Éden. En fait, c'est comme s'ils donnaient un défi extrême à Dieu: «nous déclarons que nous nous détournons de notre Créateur», et par conséquent le contraire de la vie, de l'amour, de la vérité, de la pureté et de la beauté a pénétré dans l'âme de l'homme.

Toute l'horreur de leur péché multiple est mise à nu dans le récit biblique. Nous observons cette déchéance dans la société d'aujourd'hui, où les valeurs de Dieu sont balayées de manière évidente pour faire place à ce que les gens veulent faire pour satisfaire leurs désirs variés et leurs aspirations égoïstes. Quand Dieu a déclaré que quelque chose était mortel, l'homme finit par le légaliser et par l'afficher ouvertement. La Chute de l'homme implique les péchés suivants: ingratitude envers Dieu, incrédulité, infidélité, et orgueil. Mais le fait même de prendre le fruit interdit et de le manger a ajouté à cela la désobéissance, la rébellion et l'abandon aux convoitises, plaçant ainsi la race humaine en opposition totale à la volonté et au règne de Dieu.

Nos parents ont été créés parfaits et saints, et ils ont reçu la communion la plus proche possible avec leur Dieu. Le péché ne rôdait pas dans leur esprit et leur cœur, même pas à l'état embryonnaire, et ils n'étaient pas non plus simples et naïfs, incapables de discerner les implications du mensonge de leur nature humaine subtile et rusée dans ses raisonnements. Néanmoins, ils ont préférés se soumettre au mensonge à cause que la loi d'interdiction rongeait leur esprit, et à partir de cet instant, le péché est né, les amenant à manger le fruit de l'indépendance, et «les yeux de l'un et de l'autre s'ouvrirent, et ils connurent qu'ils étaient nus», c'est-à-dire qu'ils devinrent pleinement conscient de leur ruse. Ils ont alors réalisé toute l'horreur du désir, parce que leur nature s'est corrompue, et que leurs glorieuses pureté et sainteté ont été anéanties. À cet instant la mort est entrée dans leurs vies, tout comme ils en avaient été avertis (Genèse 2:17): une mort double. Ils sont morts spirituellement, parce que leur communion intime avec Dieu a été détruite, et dans l'avenir ils seront hors de son royaume, de sa bonté et de sa grâce. Ils sont devenus ennemis de Dieu, et seront bientôt fugitifs.

Ils sont aussi morts physiquement, car bien que leurs corps soient encore en vie, le processus de mort physique a commencé, et leurs jours seront limités par la vieillesse et la mort. Lorsque la Parole de Dieu parcourait leur conscience dans le Jardin de sa Sainte Présence, ils se cachèrent. Ils ne pouvaient plus y marcher sans crainte, parce que leur culpabilité formait à présent une barrière d'appréhension entre eux et Dieu. Cependant, le péché n'avait pas fini son œuvre de destruction, et malgré la culpabilité et la crainte qu'ils ressentirent, ils ont rapidement nié leurs torts, s'engageant par ruse dans une auto-justification. Dieu s'est approché, mais ils ne l'ont pas cherché. Dieu a parlé, mais ils n'ont pas répondu. Puis la voix du Créateur a retenti dans le Jardin: «où es-tu?» (Genèse 3:9). L'homme était perdu à Dieu pour l'éternité. Toutefois il fut donné la promesse d'un Messie à venir qui détruirait l'autorité illusoire de la nature humaine déchue (Genèse 3:15), non que la promesse du salut s'applique à toute la race humaine, mais seulement à ceux qui ont été choisi en Christ, le Messie, avant même la Chute et la fondation du monde.

La Chute marque la perte de la faveur de Dieu, et le début d'une ère de labeur, de peine et de difficultés. L'humanité a préférée une vie loin de la grâce et de la bonté de Dieu, et c'est un tel environnement qui s'est mis en place. Néanmoins, la condamnation de Dieu s'est accompagnée d'une merveilleuse promesse pour la délivrance de son peuple élu qui formera une nouvelle race céleste et éternelle.

Si nous ne réalisons pas l'étendue du péché de la Chute, nous ne pouvons pas non plus voir la barrière qui s'élève comme une montagne entre nous et Dieu. Sans comprendre la Chute, nous ne pouvons jamais réellement comprendre la Croix. Seule la compréhension de la Chute nous rend capable de voir la tragédie et le péché du libre choix illusoire de l'homme, et la bonté et la miséricorde infinies de Christ le Sauveur, qui était prêt à venir pour assurer le pardon et la vie nouvelle à des milliards de personnes qu'il a choisie dans toute l'histoire du monde.

Nous avons souligné que dans le récit de la Chute se trouve l'explication de l'attitude de l'homme à toute époque, parce que les stratégies et subtilités de la nature humaine n'ont pas changé, et les êtres humains réitèrent les réponses de leurs premiers ancêtres. Tout comme l'esprit charnel et rusé de la nature humaine a semé des doutes sur Dieu au début des temps, il le fait encore aujourd'hui. Il veut que personne ne croie en un Dieu totalement Souverain qui mérite notre confiance et qui a toute autorité sur lui. Il n'importe peu à cet esprit de rébellion que les gens aient un dieu inférieur, pourvu qu'ils ne connaissent pas le vrai Dieu. C'est pour cela qu'il demande: «Dieu a-t-il réellement donné des critères moraux auxquels les hommes doivent se conformer? Les condamnera-t-il vraiment à leur mort? Non! Les gens devraient rejeter de telles idées, et croire qu'ils sont en droit de faire tout ce qui leur plaît, tant qu'ils ne blessent personne.», dit cet esprit rusé qui glisse comme un serpent dans la conscience de l'homme. «Dieu vous maintient dans une position inférieure et il vous cache des choses», a insinué cet esprit en nos premiers ancêtres, et il continue sur le même thème de nos jours, disant: «le christianisme authentique a perdu la raison et il restreint les gens; hissez-vous au-delà de la moralité; formez vous un christianisme contrefait, vous avez le libre-arbitre, soyez donc comme Dieu; soyez votre propre dieu». Et ils se levèrent tous et proclamèrent leur liberté de croire à leurs façons, exigeant le respect pour leurs prétentions, déformant la vérité avec des approximations subtiles et raffinées, et imposant leurs opinions à tous et chacun.

Le péché est abominable devant Dieu, complètement insensé, et destructeur sur tous les plans. Depuis la Chute en Éden, la nature humaine a persisté dans la dépravation, et à l'exception de la possibilité du pardon par Christ pour certains, tout le monde vit sous une menace de mort. Des désirs et motifs égoïstes et orgueilleux infiltrent tout ce que nous entreprenons, et c'est pourquoi le monde est tel qu'il est, et que les conflits et les chagrins nous poursuivent, même dans les périodes les plus heureuses de la vie. Les hauts et les bas émotionnels de la vie dépeints dans les feuilletons télévisés sont une vue réaliste de l'humanité, sauf qu'ils n'osent pas y introduire toute la réalité de la violence, de la pauvreté, de l'immoralité et de la misère qui dominent le monde entier.

La doctrine biblique de la «dépravation totale» ne signifie pas que les gens sont méchants à 100%, mais qu'ils sont souillés et corrompus dans tous les domaines de l'esprit, du cœur et de la volonté. L'orgueil refuse immanquablement ce concept, et cependant on ne peut le nier. La Chute de l'homme est la cause de tous les aspects horribles de la vie dans ce monde à travers toute l'histoire, et sans la résignation de Christ manifestée dans son sacrifie sur la croix pour ses élus et le salut qu'Il apporte, nous n'aurions aucun espoir, et nous serions tous sans Dieu dans le monde actuel.

La Chute est la raison pour laquelle, dans ce monde, la maladie et la mort mettent fin à l'existence, souvent accompagnées de grandes souffrances, s'emparant même du bonheur des nourrissons et des enfants, et accablant leurs parents de chagrin. Le péché originel a amené la Chute, et notre impiété intentionnelle et incessante approuve la réflexion subtile de nos premiers ancêtres. Où est Dieu dans nos tragédies et nos peines? Il se laisse trouver par ceux qui sont donné de rechercher Christ en toute humilité et reconnaissance. En Christ nous recevons la réconciliation avec Dieu, car il est Dieu lui-même manifesté dans la chair sous la forme d'un serviteur. Il nous donne une vie nouvelle par l'Esprit de sa Sainte Présence qui nous habite, un nouveau but, la force d'en-haut, et la sécurité éternelle dans la gloire d'un nouveau monde à venir dont l'aurore se laisse voir encore plus clairement que jamais.

 

À Christ seul soit la Gloire

 

Source: LeVigilant.com — Jean leDuc

_____________________________ Échange de bannières ______________________________
_____________________________ Échange de bannières ______________________________

Marque de commerce © 1999-2019 GoDieu.com - Tous droits réservés