Accueil GoDieu.com
Plan de Salut de Dieu
Recherche GoDieu.com

En principe, ce panneau vous présentera des choix de moteur de recherche GoDieu.com.

Fermer
Recherche biblique
GoDieu.com
Cette page en favori Affiche une version imprimable de cette page entière. Expédier la page d'accueil par courriel. Contacter GoDieu.com
Dimension de police du texte
 
Facebook GoDieu.com Twitter GoDieu.com Youtube GoDieu.com Dailymotion GoDieu.com Suivez-nous !   

_____________________________ Échange de bannières ______________________________
_____________________________ Échange de bannières ______________________________

Traduction du site

Afrikaans - Vertaling - Kies taal - af - Afrikaans Albanian - Përkthimi - Zgjidhni gjuhën - sq - Albanais Deutsch - Übersetzung - Sprache wählen - de - Allemand አማርኛ - ተርጉም - ቋንቋ ይምረጡ - am - Amharique English - Translate - Select Language - en - Anglais العربية - ترجمة - تحديد اللغة - ar - Arabe Հայերեն - Թարգմանություն - Ընտրեք լեզուն - hy - Arménien Azeri - Translation - Dil seçin - az - Azéri Euskal - Itzulpen - Hizkuntza aukeratu - eu - Basque বাংলা - অনুবাদ - ভাষা নির্বাচন করুন - bn - Bengali Беларусь - Пераклад - Выбраць мову - be - Biélorusse မြန်မာစာ - ဘာသာပြန်ဆို။ - ဘာသာစကားကိုရွေးချယ်ပါ။ - my - Birman Bosanski - Translation - Odaberite jezik - bs - Bosniaque български - Преводач - Избор на език - bg - Bulgare català - Traductor - Selecciona l'idioma - ca - Catalan Cebuano - Translation - Pilia pinulongan - ceb - Cebuano Chichewa - Translation - Sankhani chinenero - ny - Chichewa 中文 (简体) - 翻译 - 选择语言 - zh-CN - Chinois (simplifié) 中文 (繁體) - 翻譯 - 選擇語言 - zh-TW - Chinois (traditionnel) සිංහල - පරිවර්තනය - භාෂාව තෝරාගන්න - si - Cingalais 한국어 - 번역 - 언어설정 - ko - Coréen Corsica - Traduci - Sceglie a lingua - co - Corse Kreyòl ayisyen - Tradiksyon - Chwazi lang - ht - Créole haïtien hrvatski - Prevoditelj - Odaberite jezik - hr - Croate Dansk - Oversæt - Vælg sprog - da - Danois Español - Traductor - Seleccionar idioma - es - Espagnol Esperanto - Tradukado - Elektu lingvon - eo - Espéranto Eesti - Tõlkimine - Vali keel - et - Estonien suomi - Kääntäjä - Valitse kieli - fi - Finnois Français - Traduction - Choisissez la langue - fr - Français Frysk - Oersette - Selektearje taal - fy - Frison Gaelic (Skotlân) - Eadar-theangaich - Tagh cànan - gd - Gaélique (Écosse) Galego - Tradución - Escolla o idioma - gl - Galicien Cymraeg - Cyfieithu - Dewiswch iaith - cy - Gallois ქართული - თარგმანი - ენის არჩევა - ka - Géorgien Ελληνικά - Μετάφραση - Επιλογή γλώσσας - el - Grec ગુજરાતી - અનુવાદ - ભાષા પસંદ કરો - gu - Gujarati Hausa - Translation - Zabi harshe - ha - Haoussa Hawaiian - Unuhi - Wae 'ōlelo - haw - Hawaïen עברית - תרגם - בחירת שפה - iw - Hébreu हिन्दी - अनुवाद करें - भाषा चुनें - hi - Hindi Hmong - txhais lus - Xaiv lus - hmn - Hmong Magyar - Fordítás - Válasszon nyelvet - hu - Hongrois Igbo - Translation - Họrọ asụsụ - ig - Igbo Indonesia - Translate - Pilih Bahasa - id - Indonésien Gaeilge - Aistriúchán - Roghnaigh teanga - ga - Irlandais Icelandic - Þýðing - Velja tungumál - is - Islandais Italiano - Traduttore - Seleziona lingua - it - Italien 日本語 - 翻訳 - 言語を選択 - ja - Japonais Javanese - Translation - Pilih basa - jw - Javanais ಕನ್ನಡ - ಅನುವಾದ - ಭಾಷೆ ಆಯ್ಕೆ - kn - Kannada Қазақ - Аударма - Тілді таңдау - kk - Kazakh ខ្មែរ - បកប្រែ - ជ្រើសភាសា - km - Khmer киргизский - Комментарий - Тил тандаңыз - ky - Kirghyz Kurdish - Wergerandin - Hilbijêre ziman - ku - Kurde ລາວ - ການແປພາສາ - ເລືອກພາສາ - lo - Laotien Latin - Latin - Elige lingua - la - Latin latviešu - Tulkotājs - Atlasiet valodu - lv - Letton Lietuvių - Versti - Pasirinkite kalbą - lt - Lituanien Lëtzebuergesch - Iwwersetzen - Wielt Sprooch - lb - Luxembourgeois Македонски - Превод - Избери јазик - mk - Macédonien Malaysia - Terjemahan - Pilih bahasa - ms - Malaisien മലയാളം - പരിഭാഷ - ഭാഷ തിരഞ്ഞെടുക്കുക - ml - Malayalam Madagascar - Translation - Mifidiana teny - mg - Malgache Malti - Traduzzjoni - Agħżel lingwa - mt - Maltais Maori - Translation - Kōwhiri te reo - mi - Maori मराठी - भाषांतर - भाषा निवडा - mr - Marathi Монгол - Орчуулга - Хэл сонгох - mn - Mongol Nederlands - Vertaal - Kies Taal - nl - Néerlandais नेपाली - अनुवाद - भाषा छान्नुहोस् - ne - Népalais norsk - Oversetter - Velg språk - no - Norvégien O'zbekiston - Tarjima - Tilni tanlang - uz - Ouzbek پښتو - وژباړئ - ژبه وټاکئ - ps - Pachtô ਪੰਜਾਬੀ - ਅਨੁਵਾਦ - ਭਾਸ਼ਾ ਚੁਣੋ - pa - Panjabi فارسی - ترجمه - انتخاب زبان - fa - Persan Polski - Tłumacz - Wybierz język - pl - Polonais Português - Tradutor - Seleccionar idioma - pt - Portugais Română - Traducere - Selectaţi limba - ro - Roumain Русский - Переводчик - Выберите язык - ru - Russe Samoa - Faaliliu - Gagana filifilia - sm - Samoan српски - преводилац - Изабери језик - sr - Serbe Sesotho - Phetolelo - Khetha puo tn lefatshe - st - Sesotho Shona - Kushandura - Sarudzai mutauro - sn - Shona سنڌي - ترجمو ڪريو - ٻولي منتخب ڪريو - sd - Sindhî slovenčina - Prekladač - Výber jazyka - sk - Slovaque slovenščina - Prevajalnik - Izberi jezik - sl - Slovène Somali - Translation - Dooro luqadda - so - Somali Sunda - Tarjamahan - Pilih basa - su - Soundanais Svenska - Översätt - Välj språk - sv - Suédois Kiswahili - Tafsiri - Chagua lugha - sw - Swahili Тоҷикистон - Тарҷумаи - интихоб забон - tg - Tadjik Filipino - Pagsasalin - Pumili ng Wika - tl - Tagalog தமிழ் - மொழிபெயர்ப்பு - மொழி தேர்வு - ta - Tamoul česky - Překladač - Zvolit jazyk - cs - Tchèque తెలుగు - అనువాద - భాష ఎంచుకోండి - te - Telugu ไทย - แปล - ภาษาเลือก - th - Thaï Türk - Tercüme - Dil seçin - tr - Turc українська - Перекладач - Виберіть мову - uk - Ukrainien اردو - ترجمہ - زبان کا انتخاب کریں - ur - Urdu Tiếng Việt - Dịch - Chọn Ngôn ngữ - vi - Vietnamien isiXhosa - Guqula - Khetha ulwimi - xh - Xhosa ייִדיש - טראַנסלאַטיאָן - אויסקלייַבן שפּראַך - yi - Yiddish Yoruba - Translation - Yan ede - yo - Yorouba Zulu - Translation - Khetha ulimi - zu - Zoulou

Connexion utilisateur

Utilisateurs en ligne

1 utilisateur
187 invités

Statistiques d'aujourd'hui

NombreDescription
13623Membres
1557Messages
29Commentaires
0Lectures
4154924Lectures globales
0Clics
0Réf. externes
0Réf. internes
0Abonnés RSS

Gestion de contenu (CMS)

Créé avec l'aide de Drupal, un système de gestion de contenu "opensource"

Publicité point liée à GoDieu.com

Dieu a-t-il une forme-4


décembre 19, 2014 par GoDieu

 

Interdiction de l'idolâtrie

L'être humain est naturellement porté, à cause de sa nature humaine entièrement déchue et complètement corrompue, non seulement à adorer de faux dieux, «d'autres dieux», mais encore à se faire une fausse image du vrai. Et il arrive que, voulant servir Dieu, les chrétiens traditionnels et évangéliques servent en fait inconsciemment et par habitude une idole, la plus subtile et la plus dangereuse de toutes, puisqu'elle veut être l'image du Dieu unique. Lorsqu'ils donnent une forme à Dieu, abstraite ou concrète, ils créent Dieu à l'image qu'il se font de lui dans leur imagination et conséquemment ils adorent un faux dieu. Rappelez-vous que dans les synonymes du mot «forme» se trouve ceux de «apparence, figure, formule, image, règle (principe), statut, structure, traits, type, vision», qui peuvent tous être interprétés comme étant des formes d'idolâtries variées lorsque nous appliquons ces termes à la divinité pour en faire un culte. Il ne faut pas s'imaginer que «faire un culte» consiste uniquement à s'assembler ou se réunir une ou deux fois par semaine pour partager des lectures de la Bible, écouter une prédication, et chanter des cantiques de louanges, ce qui fait des églises prétendument chrétiennes des clubs sociaux. D'après le CRTL, un culte est «L'hommage religieux rendu à Dieu, à quelque divinité, à un saint; p. ext., vénération de caractère religieux accordée à un être, à un objet privilégié. Vénération très profonde portée à une personne, à une chose. Vénération excessive manifestée par une collectivité à l'image d'un chef politique (ou religieux), au détriment des intérêts de cette collectivité. Ensemble des formes extérieures, des manifestations collectives par lesquelles l'homme honore Dieu. Objets destinés aux célébrations liturgiques. Religion en tant qu'exprimée, manifestée, confession religieuse; cérémonial pratiqué dans telle ou telle confession religieuse.». D'entre les nombreux synonymes du mot «culte», nous avons: «admiration, adoration, adulation, amour, attachement, célébration, cérémonie, confession, croyance, déification, dévotion, dévouement, église, fétichisme, hommage, honneur, idolâtrie, liturgie, mystère, office, passion, piété, pratique, respect, révérence, rite, service, vénération».

Étrangement, les mots «culte» et «idolâtrie» se ressemble beaucoup, tellement que les deux sont presque identiques. Encore, selon le CRTL, l'idolâtrie est «Un culte rendu à l'idole d'un dieu au même titre que si elle était Dieu lui-même. Amour excessif, admiration exagérée poussée jusqu'au culte». L'idolâtrie a pour synonymes: «adoration, amour, animisme, attachement, culte, déification, dévotion, fétichisme, passion, religion, tendresse, totémisme». L'idolâtrie est donc «une obsession», c'est-à-dire «une suggestion répétée, une idée, image, sensation qui s'impose à l'esprit de façon répétée; une préoccupation constante dont on ne veut pas ou ne parvient pas à se libérer. Anciennement on disait: «être possédé». Tendance obsessionnelle à attribuer à chaque parole, acte, fait ou objet une signification secrète dont le sujet s'efforce de découvrir le sens. Pensée, image, idée, doute, crainte, impulsion à caractère involontaire et angoissant, qui s'impose à tous moments à l'esprit du sujet, malgré son caractère absurde reconnu et qui constitue le symptôme essentiel de la névrose obsessionnelle». Finalement il nous importe de savoir qu'une idole est «la représentation (forme, image, concept, idée) d'une divinité que l'on adore (admire, honore, glorifie) et qui est l'objet d'un culte (attachement, croyance, passion, pratique) au même titre que la divinité elle-même; personne ou chose intensément admirée et faisant l'objet d'une sorte de vénération (apprécier, considérer, estimer, respecter). Vedette du spectacle, de la chanson ou personnalité à la mode dont l'apparition suscite une sorte de frénésie dans le public». Bref, l'idolâtrie est de donner de l'importance à une chose, un sujet, une idée, une doctrine, une église, une façon de vivre ou de penser que nous estimons grandement au point que nous en avons une admiration intense qui peut occasionner des dérèglements de conscience. Nous obtenons ainsi l'évidence que le pasteur empoisonneur, Christian Becquet, est non seulement un faux chrétien mais aussi un idolâtre grossier et disgracié exclu de la famille de Dieu.

L'idolâtrie ne consiste donc pas seulement en images externes, mais surtout en images internes que nous avons de Dieu, images formées par nos pensées, nos désirs, ou notre intellect, et qui constituent des règles et des principes qui animent nos façons de voir les choses et d'organiser notre vie. En d'autres mots, nos raisonnements charnels l'emportent sur les raisonnements spirituels de l'Esprit de Dieu, nous devenons obstinés et obsédés par nos points de vue que nous cherchons à imposer à tous car nous pensons toujours avoir raison. Tous les êtres humains sont ainsi coupables d'idolâtrie, surtout ceux qui se disent chrétiens nés de nouveau et qui interprètent la Bible à leur façon charnelle et particulière de comprendre ce qu'elle dit. Oui on peut idolâtrer la Bible et ses enseignements, la grande majorité des chrétiens traditionnels, évangéliques, et dissidents en sont coupables. Les exemples les plus frappants sont l'observation tenace ou acharnée des rituels du Baptême d'eau et du Repas du Seigneur, ordonnances idolâtres qui ont déplacées subtilement l'importance de Christ en nous, l'espérance de la gloire. Il en est de même aussi avec l'adoption et l'adaptation moderne des cinq ministères (Éphésiens 4:11) que les imposteurs prétendent être encore actif de nos jours, l'importance qu'ils donnent aux réunions ou assemblées de partages ou de prières, la nécessité des cultes d'adoration et de louanges qui sont imposées subtilement, l'édification qui devient l'excuse parfaite pour faire de la morale à une autre personne et condamner ses idées ou ses actions, l'évangélisation qui n'est que de la propagande pour remplir les bancs et les coffres d'une dénomination quelconque, les dons spirituels qui sont en réalité que des facultés spirites issues d'un baptême mystique, etc..., tous des pratiques idolâtres qui proviennent d'une façon charnelle de comprendre les Saintes-Écritures et qui les éloignent de plus en plus de la Vérité.

Ainsi nous voyons clairement qu'il existe deux formes d'idolâtrie, charnelle et spirituelle, et la dernière est plus subtile et plus dangereuse que la première, car elle donne l'illusion de la vérité lorsqu'elle en est qu'une contrefaçon subtile et raffinée qui pourrait séduire les élus même, si cela serait possible. Telles sont les conséquences lorsque les gens interprètent les principes spirituels charnellement, le spirituel devient ainsi une idole charnelle, la figure d'une réalité imaginaire conçue pour plaire aux caprices de l'être humain qui s'est déclaré indépendant de Dieu pour devenir son propre dieu lors de la chute en Éden (Genèse 3:5). Ainsi l'homme adore son nombril et se prend pour le centre du monde, voir même de l'univers, il est devenu son propre idole et tout ce qu'il conçoit ne peut qu'être idolâtrie car centré sur ses besoins, ses idées, ses croyances.

Le fondement de la non représentation de Dieu sous une forme quelconque trouve sa justification dans la Bible, lors de l'Exode: «Tu ne te feras point d'image taillée, ni aucune ressemblance des choses qui sont là-haut dans les cieux, ni ici-bas sur la terre, ni dans les eaux sous la terre; Tu ne te prosterneras point devant elles, et tu ne les serviras point; car JE SUIS YEHOVAH ton Dieu, un Dieu jaloux, qui punis l'iniquité des pères sur les enfants, jusqu'à la troisième et à la quatrième génération de ceux qui me haïssent, et qui fais miséricorde jusqu'à mille générations à ceux qui m'aiment et qui gardent mes commandements.» (Exode 20:4-6; Bible de Machaira). Cette interdiction conduit à la non représentation de la figure ou forme de Dieu chez les juifs. Chez les chrétiens les représentations de Dieu sous la forme d'icône fut l'objet d'une crise au sein du monde chrétien. Notons que les passages de Exode 20:4-6 furent altérés par l'Église Catholique Romaine pour justifier l'abomination d'utiliser des images et des statues dans leur culte d'adoration. Au cours des VIIIe et IXe siècles, cette interdiction conduisit à des destructions massives d'iconostases et la persécution de leurs adorateurs, les iconophiles ou iconodoules. L'arrivée du protestantisme et principalement Jean Calvin a de nouveau contribué à refuser les images de Dieu en se fondant sur ce même passage de la Bible. L'iconoclasme caractérise ainsi une partie importante de la Réforme protestante, surtout chez les calvinistes. C'est parce qu'il y a aujourd'hui un risque de banaliser et d'accepter l'idolâtrie, surtout dans les milieux chrétiens charismatiques, que nous mentionnons ces choses. Comme d'habitude, la Bible, Parole écrite et inspirée de Dieu, en est la référence. Le but étant de mettre en garde contre un péché qui est appelé une abomination aux yeux de Dieu. Notons aussi que le pasteur empoisonneur, Christian Becquet, fait parti de la vague Charismatique. Il se dit Baptiste, mais non Baptiste traditionnel mais Baptiste Charismatique, peste bubonique spirituelle que nous retrouvons particulièrement en Europe. Or il n'y a aucune différence entre les Baptistes Charismatiques et les Pentecôtistes, ni avec la secte Messianique Évangélique du gourou BINJILC, il s'agit de la même vermine abjecte et pestilentielle qui infecte tout le christianisme moderne qui domine la scène mondiale en ces derniers temps.

Nous ne sommes pas toujours suffisamment conscients de la gravité de l'idolâtrie et plusieurs ne savent même pas ce qu'est véritablement une idole. Il en advient même que ceux qui s'élève contre l'idolâtrie, cachent le fait qu'ils ont leurs idoles dans leur propre cœur. De toute façon, que l'idolâtrie concerne une représentation visible ou un sentiment caché dans le cœur, elle n'en est pas moins coupable. Des gens religieux, généralement chez les papistes catholiques, adorateurs du dieu galette, pensent et disent qu'une image ou une statue n'est pas vraiment une idole mais un simple support, ou vecteur, pour aider à la prière, et que ceux que l'on prie sont au delà de la représentation qu'on en fait. Piètre tentative de justifier leurs abominations infernales. Or pour définir l'idolâtrie, nos conceptions personnelles, religieuses ou philosophiques, n'ont aucune valeur. Seule compte ce que Dieu dit dans sa Parole écrite et inspirée, la Bible, autorité souveraine et éternelle en matière de foi. Dieu interdit justement de faire des représentations qui serviraient à un culte ou à la prière. L'idolâtrie est grave pour plusieurs raisons:

  • Elle est un outrage à Dieu, l'Éternel, le tout Puissant, le Créateur du ciel et de la terre, qui est Esprit, invisible, seul vrai Dieu (1 Timothée 1:17).

  • Elle est une injustice. Romains 1:18-23: «La colère de Dieu se révèle du ciel contre toute impiété et toute injustice des hommes qui retiennent injustement la vérité captive, ... ils ont changé la gloire du Dieu incorruptible en images représentant l'homme corruptible, des oiseaux, des quadrupèdes, et des reptiles.»

  • Elle est un culte mensonger qui entraîne ceux qui la pratiquent vers une piété, qui peut être sincère, mais en réalité est superstitieuse et vaine. Jérémie 16:19: «Les nations viendront à toi des extrémités de la terre, Et elles diront: Nos pères n'ont hérité que le mensonge, de vaines idoles, qui ne servent à rien.»

  • C'est un culte rendu aux démons, c'est-à-dire «à des dérèglements de conscience» (1 Corinthiens 10:14-22 Bible de Machaira).

  • Dieu jugera les idolâtres. 1 Corinthiens 6:9; Apocalypse 22:15; Jonas 2:8: «Ceux qui s'attachent à de vaines idoles éloignent d'eux la miséricorde.»

Dans la Bible, notre référence, il est question d'un culte rendu à des personnages ou créatures, à la place de Dieu: «Eux qui ont changé la vérité de Dieu en mensonge, et ont adoré et servi la créature, au lieu du Créateur, qui est béni éternellement. Amen!» (Romains 1:25). L'élément le plus important à remarquer dans ce passage est que l'idolâtrie est avant toutes choses «changer la vérité de Dieu en mensonge», et ce point capital est malheureusement l'apanage du mouvement évangélique moderne où la vérité est tordue subtilement de mille et une façon par ces cornichons, serviteurs de la duplicité, pour appuyer leurs prétentions dites bibliques. Les travestissements les plus sérieux se trouvent surtout parmi les sectes pentecôtistes et charismatiques où le spiritisme est soigneusement dissimulé en christianisme. Le deuxième point à remarquer dans ce passage est qu'un idolâtre «sert la créature au lieu du Créateur» et cela correspond très exactement au culte ou admiration et dévotion qui sont livrés à des prétendus serviteurs de Dieu comme des pasteurs, des évangélistes, des missionnaires, ou autres vermines insalubres de la sorte qui projettent tous une fausse image de Christ.

On assiste aujourd'hui de plus en plus à ce culte mixte de gens qui veulent croire en Christ, mais aussi garder leurs traditions religieuses ou autres, leurs doctrines favorites, leurs interprétations particulières, leurs opinions personnelles, et les idoles de leurs cœurs dans des fabulations de tous genres, oubliant l'exhortation que l'apôtre Paul adressait aux Corinthiens qui pratiquaient un tel mélange infernal:

2 Corinthiens 6:14-18:

14 Ne vous mettez pas sous un même joug avec les infidèles; car qu'y a-t-il de commun entre la justice et l'iniquité? et quelle union y a-t-il entre la lumière et les ténèbres? De. 7. 2; 1 S. 5. 1-2; 1 R. 8. 21; 1 Co. 5. 9; 1 Co. 10. 21; Ép. 5. 11;

15 Quel accord entre Christ et la déchéance? ou quelle part a le fidèle avec l'infidèle?

16 Et quel rapport entre le temple de Dieu et les idoles? Car vous êtes le temple du Dieu vivant, comme Dieu l'a dit: J'habiterai au milieu d'eux et j'y marcherai; je serai leur Dieu, et ils seront mon peuple. Ex. 29. 45; Lé. 26. 11; Éz. 37. 26; 1 Co. 3. 16; 1 Co. 6. 19; 1 Co. 10. 7; 1 Co. 10. 14; Ép. 2. 21; Hé. 3. 6; 1 Pi. 2. 5;

17 C'est pourquoi, sortez du milieu d'eux, et séparez-vous, dit le Seigneur, et ne touchez point à ce qui est impur, et je vous recevrai; És. 52. 11; Ap. 18. 4;

18 Et je serai votre Père, et vous serez mes fils et mes filles, dit le Seigneur tout-puissant. Jé. 31. 1.

C'est justement parce que les chrétiens de Corinthe continuaient de mélanger le culte à Dieu aux idoles que l'apôtre leur écrivait:

1 Corinthiens 10:14-23:

14 C'est pourquoi, mes très-dévoués, fuyez l'idolâtrie.

15 Je vous parle comme à des personnes intelligentes; jugez vous-mêmes de ce que je dis.

16 La coupe de bénédiction que nous bénissons, n'est-elle pas notre propre identification au sang de Christ? Le pain que nous rompons, n'est-il pas notre propre identification au corps de Christ?

17 Comme il y a un seul pain, nous qui sommes plusieurs, ne sommes qu'un seul corps; car nous participons tous au même pain. Ro. 12. 5; 1 Co. 12. 27;

18 Voyez l'Israël selon la chair; ceux qui mangent des sacrifices, ne sont-ils pas unifiés avec l'autel?

19 Que dis-je donc? que l'idole soit quelque chose? ou, que ce qui est sacrifié à l'idole, soit quelque chose? 1 Co. 8. 4;

20 Non; mais que ce que les Gentils sacrifient, ils le sacrifient à des dérèglements de conscience, et non à Dieu. Or, je ne veux pas que vous ayez communion avec une conscience déréglée. Lé. 17. 7; De. 32. 17;

21 Vous ne pouvez recevoir le rafraîchissement du Seigneur, et le rafraîchissement d'une conscience déréglée; vous ne pouvez participer à l'approvisionnement du Seigneur, et à l'approvisionnement d'une conscience déréglée.

22 Ou provoquons-nous la jalousie du Seigneur? Sommes-nous plus forts que lui?

23 Tout m'est permis, mais tout n'est pas profitable; tout m'est permis, mais tout n'édifie pas. 1 Co. 6. 12.

_____________________________ Échange de bannières ______________________________
_____________________________ Échange de bannières ______________________________

Marque de commerce © 1999-2020 GoDieu.com - Tous droits réservés