Accueil GoDieu.com
Plan de Salut de Dieu
Recherche GoDieu.com

En principe, ce panneau vous présentera des choix de moteur de recherche GoDieu.com.

Fermer
Recherche biblique
GoDieu.com
Cette page en favori Affiche une version imprimable de cette page entière. Expédier la page d'accueil par courriel. Contacter GoDieu.com
Dimension de police du texte
 
Facebook GoDieu.com Twitter GoDieu.com Youtube GoDieu.com Dailymotion GoDieu.com Instagram GoDieu.com Suivez-nous !   

Traduction du site

Afrikaans - Vertaling - Kies taal - af - Afrikaans Albanian - Përkthimi - Zgjidhni gjuhën - sq - Albanais Deutsch - Übersetzung - Sprache wählen - de - Allemand አማርኛ - ተርጉም - ቋንቋ ይምረጡ - am - Amharique English - Translate - Select Language - en - Anglais العربية - ترجمة - تحديد اللغة - ar - Arabe Հայերեն - Թարգմանություն - Ընտրեք լեզուն - hy - Arménien Azeri - Translation - Dil seçin - az - Azéri Euskal - Itzulpen - Hizkuntza aukeratu - eu - Basque বাংলা - অনুবাদ - ভাষা নির্বাচন করুন - bn - Bengali Беларусь - Пераклад - Выбраць мову - be - Biélorusse မြန်မာစာ - ဘာသာပြန်ဆို။ - ဘာသာစကားကိုရွေးချယ်ပါ။ - my - Birman Bosanski - Translation - Odaberite jezik - bs - Bosniaque български - Преводач - Избор на език - bg - Bulgare català - Traductor - Selecciona l'idioma - ca - Catalan Cebuano - Translation - Pilia pinulongan - ceb - Cebuano Chichewa - Translation - Sankhani chinenero - ny - Chichewa 中文 (简体) - 翻译 - 选择语言 - zh-CN - Chinois (simplifié) 中文 (繁體) - 翻譯 - 選擇語言 - zh-TW - Chinois (traditionnel) සිංහල - පරිවර්තනය - භාෂාව තෝරාගන්න - si - Cingalais 한국어 - 번역 - 언어설정 - ko - Coréen Corsica - Traduci - Sceglie a lingua - co - Corse Kreyòl ayisyen - Tradiksyon - Chwazi lang - ht - Créole haïtien hrvatski - Prevoditelj - Odaberite jezik - hr - Croate Dansk - Oversæt - Vælg sprog - da - Danois Español - Traductor - Seleccionar idioma - es - Espagnol Esperanto - Tradukado - Elektu lingvon - eo - Espéranto Eesti - Tõlkimine - Vali keel - et - Estonien suomi - Kääntäjä - Valitse kieli - fi - Finnois Français - Traduction - Choisissez la langue - fr - Français Frysk - Oersette - Selektearje taal - fy - Frison Gaelic (Skotlân) - Eadar-theangaich - Tagh cànan - gd - Gaélique (Écosse) Galego - Tradución - Escolla o idioma - gl - Galicien Cymraeg - Cyfieithu - Dewiswch iaith - cy - Gallois ქართული - თარგმანი - ენის არჩევა - ka - Géorgien Ελληνικά - Μετάφραση - Επιλογή γλώσσας - el - Grec ગુજરાતી - અનુવાદ - ભાષા પસંદ કરો - gu - Gujarati Hausa - Translation - Zabi harshe - ha - Haoussa Hawaiian - Unuhi - Wae 'ōlelo - haw - Hawaïen עברית - תרגם - בחירת שפה - iw - Hébreu हिन्दी - अनुवाद करें - भाषा चुनें - hi - Hindi Hmong - txhais lus - Xaiv lus - hmn - Hmong Magyar - Fordítás - Válasszon nyelvet - hu - Hongrois Igbo - Translation - Họrọ asụsụ - ig - Igbo Indonesia - Translate - Pilih Bahasa - id - Indonésien Gaeilge - Aistriúchán - Roghnaigh teanga - ga - Irlandais Icelandic - Þýðing - Velja tungumál - is - Islandais Italiano - Traduttore - Seleziona lingua - it - Italien 日本語 - 翻訳 - 言語を選択 - ja - Japonais Javanese - Translation - Pilih basa - jw - Javanais ಕನ್ನಡ - ಅನುವಾದ - ಭಾಷೆ ಆಯ್ಕೆ - kn - Kannada Қазақ - Аударма - Тілді таңдау - kk - Kazakh ខ្មែរ - បកប្រែ - ជ្រើសភាសា - km - Khmer киргизский - Комментарий - Тил тандаңыз - ky - Kirghyz Kurdish - Wergerandin - Hilbijêre ziman - ku - Kurde ລາວ - ການແປພາສາ - ເລືອກພາສາ - lo - Laotien Latin - Latin - Elige lingua - la - Latin latviešu - Tulkotājs - Atlasiet valodu - lv - Letton Lietuvių - Versti - Pasirinkite kalbą - lt - Lituanien Lëtzebuergesch - Iwwersetzen - Wielt Sprooch - lb - Luxembourgeois Македонски - Превод - Избери јазик - mk - Macédonien Malaysia - Terjemahan - Pilih bahasa - ms - Malaisien മലയാളം - പരിഭാഷ - ഭാഷ തിരഞ്ഞെടുക്കുക - ml - Malayalam Madagascar - Translation - Mifidiana teny - mg - Malgache Malti - Traduzzjoni - Agħżel lingwa - mt - Maltais Maori - Translation - Kōwhiri te reo - mi - Maori मराठी - भाषांतर - भाषा निवडा - mr - Marathi Монгол - Орчуулга - Хэл сонгох - mn - Mongol Nederlands - Vertaal - Kies Taal - nl - Néerlandais नेपाली - अनुवाद - भाषा छान्नुहोस् - ne - Népalais norsk - Oversetter - Velg språk - no - Norvégien O'zbekiston - Tarjima - Tilni tanlang - uz - Ouzbek پښتو - وژباړئ - ژبه وټاکئ - ps - Pachtô ਪੰਜਾਬੀ - ਅਨੁਵਾਦ - ਭਾਸ਼ਾ ਚੁਣੋ - pa - Panjabi فارسی - ترجمه - انتخاب زبان - fa - Persan Polski - Tłumacz - Wybierz język - pl - Polonais Português - Tradutor - Seleccionar idioma - pt - Portugais Română - Traducere - Selectaţi limba - ro - Roumain Русский - Переводчик - Выберите язык - ru - Russe Samoa - Faaliliu - Gagana filifilia - sm - Samoan српски - преводилац - Изабери језик - sr - Serbe Sesotho - Phetolelo - Khetha puo tn lefatshe - st - Sesotho Shona - Kushandura - Sarudzai mutauro - sn - Shona سنڌي - ترجمو ڪريو - ٻولي منتخب ڪريو - sd - Sindhî slovenčina - Prekladač - Výber jazyka - sk - Slovaque slovenščina - Prevajalnik - Izberi jezik - sl - Slovène Somali - Translation - Dooro luqadda - so - Somali Sunda - Tarjamahan - Pilih basa - su - Soundanais Svenska - Översätt - Välj språk - sv - Suédois Kiswahili - Tafsiri - Chagua lugha - sw - Swahili Тоҷикистон - Тарҷумаи - интихоб забон - tg - Tadjik Filipino - Pagsasalin - Pumili ng Wika - tl - Tagalog தமிழ் - மொழிபெயர்ப்பு - மொழி தேர்வு - ta - Tamoul česky - Překladač - Zvolit jazyk - cs - Tchèque తెలుగు - అనువాద - భాష ఎంచుకోండి - te - Telugu ไทย - แปล - ภาษาเลือก - th - Thaï Türk - Tercüme - Dil seçin - tr - Turc українська - Перекладач - Виберіть мову - uk - Ukrainien اردو - ترجمہ - زبان کا انتخاب کریں - ur - Urdu Tiếng Việt - Dịch - Chọn Ngôn ngữ - vi - Vietnamien isiXhosa - Guqula - Khetha ulwimi - xh - Xhosa ייִדיש - טראַנסלאַטיאָן - אויסקלייַבן שפּראַך - yi - Yiddish Yoruba - Translation - Yan ede - yo - Yorouba Zulu - Translation - Khetha ulimi - zu - Zoulou

Connexion utilisateur

Utilisateurs en ligne

1 utilisateur
347 invités

Statistiques d'aujourd'hui

NombreDescription
13623Membres
1657Messages
29Commentaires
0Lectures
4154924Lectures globales
0Clics
0Réf. externes
0Réf. internes
0Abonnés RSS

Publicité point liée à GoDieu.com

Interprétations des prophéties sur la fin des temps-22


juillet 19, 2021 par GoDieu

 

L'anniversaire de naissance des élus

Ce sujet a déjà été mentionné dans plusieurs endroits de ce document. C'est la première fois, qu'une telle expression est utilisée dans le contexte des prophéties. Elle a été conçue spécifiquement pour faire réfléchir les élus, à propos du glorieux héritage qui nous est réservé. Il est bon parfois de stimuler les esprits, afin qu'ils parviennent à une plus grande maturité dans la foi, et qu'ils obtiennent la sagesse nécessaire au discernement de la vérité. Simplement, le jour qu'une mère donne naissance à un enfant, est le jour de son anniversaire de naissance. Cela est compris de tous, car nous en avons tous une. Toutefois, ce qui est moins compris, est que les élus en ont tous une aussi au niveau spirituel, et qu'elle est un sujet de grande joie et de célébration.

Que signifions-nous donc par l'expression «anniversaire de naissance des élus»? À la différence d'une naissance charnelle en ce monde, elle est une naissance spirituelle en l'autre. Elle implique le rassemblement de tous les élus, du commencement à la fin des temps, en un seul homme, c'est-à-dire, le Nouvel Homme. Il s'agit ainsi de la formation d'une nouvelle race céleste et éternelle, qui se manifestera à l'apparition finale de Christ. En un instant, en un clin d'œil, Christ surgira du cœur de ses élus où il habite, les transformant tous en son image, en un seul Corps glorieux. La lumière de cet évènement sera tellement grande, que tous les éléments qui composent la terre et l'univers, passeront avec fracas et se dissoudront. Rien de la première création ne subsistera, tout fera place à une nouvelle création parfaite et éternelle. En d'autres mots, nous deviendrons Lui, et il deviendra nous dans une différente dimension d'existence, inconcevable à l'imagination des mortels. En style imagé, nous entrerons tous dans la Jérusalem céleste, pour participer au festin des noces de l'Agneau.

Maintenant vient la question, à savoir, si nous pouvons connaître le jour précis de l'anniversaire de naissance des élus? Or, il ne serait pas normal qu'une personne ne puisse savoir le jour de sa propre naissance, n'est-ce pas? Quoiqu'une telle chose s'est déjà produite avec certains malheureux en ce monde, nous ne parlons pas ici d'une situation normale, mais des élus de Dieu en qui habite la Sainte Présence de Christ, notre Esprit des vivants et Admirable Souverain Suprême. Christ nous cacherait-il le grand jour de notre délivrance finale de ce monde enténébré? Avait-il caché le jour de sa première venue en ce monde? Évidemment que non, car il l'avait révélé à ses prophètes tout le long de l'histoire de l'Ancienne Alliance. Pourquoi agirait-il autrement maintenant? Toutefois plusieurs affirment, sur la base de Matthieu 24:36, qu'il est impossible de connaître ce jour, puisque Jésus Lui-même dit ne pas le connaître, et que cela est connu seulement du Père. Ont-ils raison de dire ainsi? Non, absolument pas. Ils ne font que montrer leur ignorance des Saintes-Écritures et de l'histoire. Un élu qui soutiendrait une telle notion, indiquerait par ce fait même, qu'il n'a aucune confiance en la Sainte Présence de Christ qui habite en lui. Il ne serait donc pas dirigé par l'Esprit de Christ, mais par l'esprit de sa chair, de ses opinions et de ses sentiments sur ce qu'il s'imagine être la vérité. Une telle condition n'est pas normale pour un élu, qui est instruit et dirigé dans la vérité par la Sainte Présence de Christ. La confiance en Christ est la pleine assurance de recevoir ses instructions, autrement nous serions comme les réprouvés qui demeurent dans les ténèbres de leurs faux raisonnements.

Certains éléments d'importance capitale doivent être considérés ici.

Premièrement, tout l'enseignement du chapitre 24 de Matthieu, a complètement été déformé par les millénaristes évangéliques, qui sortent plusieurs de ses passages hors de leur contexte historique, pour les appliquer injustement au temps de l'apparition finale de Christ en ce monde. C'est la coutume de ces nids de vipères, de toujours agir ainsi, nous n'en sommes pas étonnés, car ils ont une sale réputation dans ce domaine, déformant constamment la vérité pour plaire à leurs caprices.

Deuxièmement, Jésus est Lui-même Dieu manifesté dans la chair, l'enveloppe visible et corporelle du Père invisible, qui demeure en Lui comme nature divine. Il est donc impossible, qu'ils ne connaissent pas le jour et l'heure de la manifestation du fils de l'homme dont il parle, et dont il en révèle même les évènements à ses disciples. Il serait donc complètement illogique de penser autrement, lorsque nous avons les faits devant nos yeux. Il importe donc de savoir, ce qu'il signifie par le mot «connaître» dans ce passage. Or, le mot Grec pour connaître est «ginosko», terme qui est généralement utilisé dans le Nouveau Testament pour signifier «avoir de la connaissance». Mais ce n'est pas le cas ici dans Matthieu 24:36, où le terme utilisé est «eido», terme qui signifie littéralement «percevoir avec les yeux». Donc ce que Jésus disait à ses disciples, est qu'il était entièrement impossible de percevoir l'enseignement, qu'il leur donnait avec les yeux de la chair, c'est-à-dire, par la compréhension humaine. Cet enseignement se comprenait uniquement par l'Esprit éternel qui résidait en Lui, c'est-à-dire, le Père ou Source de toute existence, dont il était Lui-même l'incarnation. En d'autres mots, il s'agit d'une connaissance qui est donnée par une révélation divine, à ceux qui sont prédestiné à la recevoir.

Troisièmement, tout le contexte du chapitre 24 indique clairement, que les évènements mentionnés sont pour se produire dans cette période historique, du vivant des disciples et des apôtres, et non dans un futur indéterminé et imaginaire.

Quatrièmement, il s'agit d'un avertissement de Jésus à ses disciples, de la destruction de Jérusalem, et du temple par les armées romaines, ce qui se produisit en l'an 70, et qui mit fin à l'existence de la nation d'Israël, une fois pour toute.

Cinquièmement, Jésus revint comme il l'avait promis à ses disciples le jour de la Pentecôte, pour habiter en ses élus par sa Sainte Présence. Jésus était donc revenu avant la destruction de Jérusalem et du temple, pour instruire ses disciples et les diriger par sa Sainte Présence en chacun d'eux. Tous ses disciples purent échapper à la destruction, aucun ne périt. Il se produisit même plusieurs signes et miracles à ce moment, qui leur permit de fuir vers la ville de Petra, où ils trouvèrent un refuge temporairement, avant de repartir en mission pour répandre le message de la grâce dans toutes les nations, tout comme les apôtres avaient fait auparavant.

Dans le contexte du chapitre 24, il se trouve un terme qui a embêté plusieurs personnes, et qui a stimulé l'imagination d'un grand nombre. Il s'agit du mot «avènement», ou «parousia», en Grec, qui est généralement utilisé pour décrire l'apparition finale de Christ, lors de son émergence du cœur de ses élus. Il ne fallait pas plus pour les têtes écervelées évangéliques, pour attribuer la majeure partie du chapitre 24 de Matthieu, à un retour imaginaire de Jésus sur la terre, pour établir leur royaume fictif de mille ans. Mais le mot «parousia», détient aussi différentes significations, dépendant du contexte dans lequel il est utilisé. Dans le contexte de la destruction de Jérusalem et du temple, il signifie «manifestation», dans le sens de la manifestation de la colère de Dieu, d'une agitation terrible, et d'un témoignage douloureux qui déchire l'âme. Vous pouvez en voir la description des horreurs, qui avaient été prophétises dans le chapitre 28 du livre de Deutéronome. Les paroles de Jésus étaient un avertissement à ses disciples, pour qu'ils reconnaissent les signes annonciateurs du désastre à venir, afin d'échapper à la ruine de Jérusalem et du temple, en fuyant dans les montagnes. À cause de cet avertissement, aucun élu ne périt dans le siège de Jérusalem, et l'appel à renaître de Christ put se répandre dans le monde entier. Lorsque nous écoutons les instructions de Christ en nous, plutôt que nos propres opinions, on n'évite beaucoup de problèmes, et le doute n'a pas de place en nous. Dans son avertissement, le Seigneur Jésus s'exprime à plusieurs reprises par allégories, afin de décrire la colère de Dieu qui va s'abattre sur Jérusalem et le temple, en utilisant les armées romaines pour la détruire, tout comme il avait fait auparavant avec le premier temple, en utilisant les armées de Babylone. Les années 70-74, signalèrent la fin d'Israël, comme nation. Environ un million un million cent-mille Juifs périrent au siège de Jérusalem, selon le grand historien Juif, Joseph Flavius, qui était témoin oculaire des évènements. Il ne s'agit donc pas de l'apparition de Christ, au moment de la destruction de Jérusalem, mais de l'accomplissement d'une prophétie contre le peuple Juif, qui assura leur destruction.

Dans le contexte du chapitre 24, il se trouve un terme qui a embêté plusieurs personnes, et qui a stimulé l'imagination d'un grand nombre. Il s'agit du mot «avènement», ou «parousia», en Grec, qui est généralement utilisé pour décrire l'apparition finale de Christ, lors de son émergence du cœur de ses élus. Il ne fallait pas plus pour les têtes écervelées évangéliques, pour attribuer la majeure partie du chapitre 24 de Matthieu, à un retour imaginaire de Jésus sur la terre, pour établir leur royaume fictif de mille ans. Mais le mot «parousia», détient aussi différentes significations, dépendant du contexte dans lequel il est utilisé. Dans le contexte de la destruction de Jérusalem et du temple, il signifie «manifestation», dans le sens de la manifestation de la colère de Dieu, d'une agitation terrible, et d'un témoignage douloureux qui déchire l'âme. Vous pouvez en voir la description des horreurs qui avaient été prophétisées, dans le chapitre 28 du livre de Deutéronome. Les paroles de Jésus étaient un avertissement à ses disciples, pour qu'ils reconnaissent les signes annonciateurs du désastre à venir, afin d'échapper à la ruine de Jérusalem et du temple, en fuyant dans les montagnes. À cause de cet avertissement, aucun élu ne périt dans le siège de Jérusalem, et l'appel à renaître de Christ put se répandre dans le monde entier. Lorsque nous écoutons les instructions de Christ en nous, plutôt que nos propres opinions, on n'évite beaucoup de problèmes, et le doute n'a pas de place en nous. Dans son avertissement, le Seigneur Jésus s'exprime à plusieurs reprises par allégories, afin de décrire la colère de Dieu qui va s'abattre sur Jérusalem et le temple, en utilisant les armées romaines pour la détruire, tout comme il avait fait auparavant avec le premier temple, en utilisant les armées de Babylone. Les années 70-74 signalèrent la fin d'Israël comme nation. Environ un million cent-mille Juifs périrent au siège de Jérusalem, selon le grand historien Juif, Joseph Flavius, qui était témoin oculaire des évènements. Il ne s'agit donc pas de l'apparition de Christ au moment de la destruction de Jérusalem, mais de l'accomplissement d'une prophétie contre le peuple Juif, qui assura leur destruction.

Est-ce donc possible de connaître exactement le jour précis de l'anniversaire de naissance des élus, c'est-à-dire, de l'apparition finale de Christ, lorsqu'il émergera du cœur de ses élus? Oui, assurément, et sans l'ombre d'aucun doute. Cela est même confirmé par l'apôtre Paul: «Mais quant à vous, frères, vous n'êtes point dans les ténèbres, pour que ce jour-là vous surprenne comme un voleur. Vous êtes tous des enfants de la lumière, et des enfants du jour; nous ne sommes point de la nuit, ni des ténèbres.» (Philippiens 5:4-5). En tant qu'élus en qui habite la Sainte Présence de Christ, nous sommes des enfants de la lumière, et nous devrions connaître le jour de notre anniversaire de naissance, qui est le même que celui de l'apparition finale de Christ en ce monde. Nous en recevons la conviction par l'Esprit de sa Sainte Présence, qui nous habite. Puisque le temps des nations s'est terminé officiellement le 14 mai 2018, il ne resterait que trois ans et demi avant la grande célébration.

Cette notion est un simple calcul mathématique compris de tous, comme si nous dirions que 2+2=4, et non 5. Les chiffres ne se trompent pas, ils ne font que donner la solution à une simple équation, qui donne un résultat précis. Il serait donc assez difficile de se tromper, en calculant les dates de certains évènements historiques, qui se rapportent aux prophéties sur les derniers temps, dans lesquels on se trouvent présentement. Les signes sont clairs et précis, et ne laissent aucune place au doute. Nous sommes vraiment au temps désigné pour l'apparition finale de Christ, qui serait selon les calculs, le 14 novembre 2021, (ou si le calcul se base sur 7 années prophétiques, la date sera le 14 mai 2025, qui sera par Dieucidence la fête nationale d'Israël). Comme nous l'avons dit précédemment, cela n'est pas une prophétie, mais une suite logique de calculs basés sur des dates d'évènements prophétiques incontournables, qui doivent être sérieusement considérés, puisqu'ils sont véritables et historiques. Nous ne prétendons pas à l'infaillibilité, nous transmettons seulement la vérité révélée dans l'enchaînement de toutes ces choses, et cela pour votre édification, et pour votre instruction, afin que votre foi puisse reposer entièrement sur la Sainte Présence de Christ, qui vous habite, vous qui êtes des temples de l'Esprit des vivants à la louange de sa gloire.


Marque de commerce © 1999-2021 GoDieu.com - Tous droits réservés universellement