Accueil GoDieu.com
Plan de Salut de Dieu
Recherche GoDieu.com

En principe, ce panneau vous présentera des choix de moteur de recherche GoDieu.com.

Fermer
Recherche biblique
GoDieu.com
Cette page en favori Affiche une version imprimable de cette page entière. Expédier la page d'accueil par courriel. Contacter GoDieu.com
Dimension de police du texte
 
Facebook GoDieu.com Twitter GoDieu.com Youtube GoDieu.com Dailymotion GoDieu.com Suivez-nous !   

_____________________________ Échange de bannières ______________________________
_____________________________ Échange de bannières ______________________________

Traduction du site

Afrikaans - Vertaling - Kies taal - af - Afrikaans Albanian - Përkthimi - Zgjidhni gjuhën - sq - Albanais Deutsch - Übersetzung - Sprache wählen - de - Allemand አማርኛ - ተርጉም - ቋንቋ ይምረጡ - am - Amharique English - Translate - Select Language - en - Anglais العربية - ترجمة - تحديد اللغة - ar - Arabe Հայերեն - Թարգմանություն - Ընտրեք լեզուն - hy - Arménien Azeri - Translation - Dil seçin - az - Azéri Euskal - Itzulpen - Hizkuntza aukeratu - eu - Basque বাংলা - অনুবাদ - ভাষা নির্বাচন করুন - bn - Bengali Беларусь - Пераклад - Выбраць мову - be - Biélorusse မြန်မာစာ - ဘာသာပြန်ဆို။ - ဘာသာစကားကိုရွေးချယ်ပါ။ - my - Birman Bosanski - Translation - Odaberite jezik - bs - Bosniaque български - Преводач - Избор на език - bg - Bulgare català - Traductor - Selecciona l'idioma - ca - Catalan Cebuano - Translation - Pilia pinulongan - ceb - Cebuano Chichewa - Translation - Sankhani chinenero - ny - Chichewa 中文 (简体) - 翻译 - 选择语言 - zh-CN - Chinois (simplifié) 中文 (繁體) - 翻譯 - 選擇語言 - zh-TW - Chinois (traditionnel) සිංහල - පරිවර්තනය - භාෂාව තෝරාගන්න - si - Cingalais 한국어 - 번역 - 언어설정 - ko - Coréen Corsica - Traduci - Sceglie a lingua - co - Corse Kreyòl ayisyen - Tradiksyon - Chwazi lang - ht - Créole haïtien hrvatski - Prevoditelj - Odaberite jezik - hr - Croate Dansk - Oversæt - Vælg sprog - da - Danois Español - Traductor - Seleccionar idioma - es - Espagnol Esperanto - Tradukado - Elektu lingvon - eo - Espéranto Eesti - Tõlkimine - Vali keel - et - Estonien suomi - Kääntäjä - Valitse kieli - fi - Finnois Français - Traduction - Choisissez la langue - fr - Français Frysk - Oersette - Selektearje taal - fy - Frison Gaelic (Skotlân) - Eadar-theangaich - Tagh cànan - gd - Gaélique (Écosse) Galego - Tradución - Escolla o idioma - gl - Galicien Cymraeg - Cyfieithu - Dewiswch iaith - cy - Gallois ქართული - თარგმანი - ენის არჩევა - ka - Géorgien Ελληνικά - Μετάφραση - Επιλογή γλώσσας - el - Grec ગુજરાતી - અનુવાદ - ભાષા પસંદ કરો - gu - Gujarati Hausa - Translation - Zabi harshe - ha - Haoussa Hawaiian - Unuhi - Wae 'ōlelo - haw - Hawaïen עברית - תרגם - בחירת שפה - iw - Hébreu हिन्दी - अनुवाद करें - भाषा चुनें - hi - Hindi Hmong - txhais lus - Xaiv lus - hmn - Hmong Magyar - Fordítás - Válasszon nyelvet - hu - Hongrois Igbo - Translation - Họrọ asụsụ - ig - Igbo Indonesia - Translate - Pilih Bahasa - id - Indonésien Gaeilge - Aistriúchán - Roghnaigh teanga - ga - Irlandais Icelandic - Þýðing - Velja tungumál - is - Islandais Italiano - Traduttore - Seleziona lingua - it - Italien 日本語 - 翻訳 - 言語を選択 - ja - Japonais Javanese - Translation - Pilih basa - jw - Javanais ಕನ್ನಡ - ಅನುವಾದ - ಭಾಷೆ ಆಯ್ಕೆ - kn - Kannada Қазақ - Аударма - Тілді таңдау - kk - Kazakh ខ្មែរ - បកប្រែ - ជ្រើសភាសា - km - Khmer киргизский - Комментарий - Тил тандаңыз - ky - Kirghyz Kurdish - Wergerandin - Hilbijêre ziman - ku - Kurde ລາວ - ການແປພາສາ - ເລືອກພາສາ - lo - Laotien Latin - Latin - Elige lingua - la - Latin latviešu - Tulkotājs - Atlasiet valodu - lv - Letton Lietuvių - Versti - Pasirinkite kalbą - lt - Lituanien Lëtzebuergesch - Iwwersetzen - Wielt Sprooch - lb - Luxembourgeois Македонски - Превод - Избери јазик - mk - Macédonien Malaysia - Terjemahan - Pilih bahasa - ms - Malaisien മലയാളം - പരിഭാഷ - ഭാഷ തിരഞ്ഞെടുക്കുക - ml - Malayalam Madagascar - Translation - Mifidiana teny - mg - Malgache Malti - Traduzzjoni - Agħżel lingwa - mt - Maltais Maori - Translation - Kōwhiri te reo - mi - Maori मराठी - भाषांतर - भाषा निवडा - mr - Marathi Монгол - Орчуулга - Хэл сонгох - mn - Mongol Nederlands - Vertaal - Kies Taal - nl - Néerlandais नेपाली - अनुवाद - भाषा छान्नुहोस् - ne - Népalais norsk - Oversetter - Velg språk - no - Norvégien O'zbekiston - Tarjima - Tilni tanlang - uz - Ouzbek پښتو - وژباړئ - ژبه وټاکئ - ps - Pachtô ਪੰਜਾਬੀ - ਅਨੁਵਾਦ - ਭਾਸ਼ਾ ਚੁਣੋ - pa - Panjabi فارسی - ترجمه - انتخاب زبان - fa - Persan Polski - Tłumacz - Wybierz język - pl - Polonais Português - Tradutor - Seleccionar idioma - pt - Portugais Română - Traducere - Selectaţi limba - ro - Roumain Русский - Переводчик - Выберите язык - ru - Russe Samoa - Faaliliu - Gagana filifilia - sm - Samoan српски - преводилац - Изабери језик - sr - Serbe Sesotho - Phetolelo - Khetha puo tn lefatshe - st - Sesotho Shona - Kushandura - Sarudzai mutauro - sn - Shona سنڌي - ترجمو ڪريو - ٻولي منتخب ڪريو - sd - Sindhî slovenčina - Prekladač - Výber jazyka - sk - Slovaque slovenščina - Prevajalnik - Izberi jezik - sl - Slovène Somali - Translation - Dooro luqadda - so - Somali Sunda - Tarjamahan - Pilih basa - su - Soundanais Svenska - Översätt - Välj språk - sv - Suédois Kiswahili - Tafsiri - Chagua lugha - sw - Swahili Тоҷикистон - Тарҷумаи - интихоб забон - tg - Tadjik Filipino - Pagsasalin - Pumili ng Wika - tl - Tagalog தமிழ் - மொழிபெயர்ப்பு - மொழி தேர்வு - ta - Tamoul česky - Překladač - Zvolit jazyk - cs - Tchèque తెలుగు - అనువాద - భాష ఎంచుకోండి - te - Telugu ไทย - แปล - ภาษาเลือก - th - Thaï Türk - Tercüme - Dil seçin - tr - Turc українська - Перекладач - Виберіть мову - uk - Ukrainien اردو - ترجمہ - زبان کا انتخاب کریں - ur - Urdu Tiếng Việt - Dịch - Chọn Ngôn ngữ - vi - Vietnamien isiXhosa - Guqula - Khetha ulwimi - xh - Xhosa ייִדיש - טראַנסלאַטיאָן - אויסקלייַבן שפּראַך - yi - Yiddish Yoruba - Translation - Yan ede - yo - Yorouba Zulu - Translation - Khetha ulimi - zu - Zoulou

Connexion utilisateur

Utilisateurs en ligne

1 utilisateur
199 invités

Statistiques d'aujourd'hui

NombreDescription
13623Membres
1541Messages
29Commentaires
0Lectures
4154924Lectures globales
0Clics
0Réf. externes
0Réf. internes
0Abonnés RSS

Gestion de contenu (CMS)

Créé avec l'aide de Drupal, un système de gestion de contenu "opensource"

Publicité point liée à GoDieu.com

Israël est l'Église-01


novembre 29, 2015 par GoDieu

 

L'Israël de la promesse

On constate dans les Saintes-Écritures que Dieu fit un certain nombre de promesses à Abraham, et l'on croit généralement que ces promesses ont déjà été tenues ou sont périmées. Il est un fait que Dieu bénit Abraham, et que toutes les nations ont été bénies grâce au Christ (Genèse 12:1-3; Galates 3:16). Conscients du fait que Dieu agit à présent par l'intermédiaire de Son Église, beaucoup de croyants pensent que l'Église remplace à présent Israël, tandis que pour d'autres Israël demeure le peuple de Dieu et la loi serait ainsi encore active pour la sanctification du chrétien. Toutefois, comme nous allons voir dans ce document, aucune de ces deux notions n'est véritablement scripturaire, les deux sont dans l'erreur d'une duplicité tellement bien élaborée qu'elle en a séduit un très grand nombre. Selon la «théologie de substitution» qui supporte le premier principe — les prophéties bibliques relatives à Israël s'appliqueraient dorénavant à l'Église. De ce fait, on part du principe que l'identité des descendants physiques de l'ancien Israël n'a guère plus d'importance, ce qui est une réalité incontestable. Mais l'Église de Dieu a-t-elle réellement remplacée l'ancienne nation d'Israël? Non, absolument pas! La descendance physique de l'ancien Israël détient-elle encore dans nos temps modernes de l'importance au niveau des prophéties? Non, les prophéties ont tous été accomplies en Christ et cela sans exception! La nation d'Israël, ancienne comme moderne, est-elle le peuple de Dieu? Non, et cela va en surprendre beaucoup! Les prophéties s'appliquent-elles maintenant à l'Église? Oui, en fait elles se sont toujours appliquées à elle du fait que l'Église trouve sa source dans l'Ancienne Alliance. Évidemment que cela demande des explications, suffit de dire pour le moment que l'Église elle-même était déjà dans Israël depuis la promesse faite à Abraham, elle est retrouvée sous la désignation hébraïque du terme «QaHaL» (Kahal) qui en Grec devient «Ekklésia» (un appel, une convocation, mais strictement dans un but de rassemblement du peuple pour recevoir des ordres ou instructions: Exode 32:1; Exode 35:1; Lévitique 8:3; Lévitique 8:4; Nombres 1:18; Nombres 8:9; Nombres 10:7; Nombres 16:3; Nombres 16:19; Nombres 16:42; Nombres 20:2; Nombres 20:8; Nombres 20:10; Deutéronome 4:10; Deutéronome 31:12; Deutéronome 31:28; Josué 18:1; Josué 22:12; Juges 20:1; 2 Samuel 20:14; 1 Rois 8:1; 1 Rois 8:2; 1 Rois 12:21; 1 Chroniques 13:5; 1 Chroniques 15:3; 1 Chroniques 28:1; 2 Chroniques 5:2; 2 Chroniques 5:3; 2 Chroniques 11:1; 2 Chroniques 20:26; Esther 8:11; Esther 9:2; Esther 9:15; Esther 9:16; Esther 9:18; Job 11:10; Jérémie 26:9; Ézéchiel 38:7; Ézéchiel 38:13). Toutefois sous la grâce de la Nouvelle Alliance dans le sang de Christ, la signification de «ekklésia» dans le Grec est beaucoup plus précise, elle se rapporte dans son sens primaire de «appelé hors de», non à une convocation pour un rassemblement qui était un principe de la loi, mais d'une convocation à sortir d'un état d'être vers un autre. Il s'agit proprement d'une convocation à la délivrance de l'état de péché à une disposition meilleure, celle de l'état d'une nouvelle vie, c'est-à-dire d'une «convocation à renaître» qui est le sens réel du mot «église». Ce que nous avançons va s'éclaircir davantage à mesure que nous progressons dans notre sujet.

Lorsque l'Église du Nouveau Testament fut fondée, le jour de la Pentecôte, en l'an 31 de notre ère, la plupart des personnes présentes étaient des juifs ou des prosélytes souhaitant devenir des juifs (Actes 2:5-10). Le moment venu, Dieu fit comprendre à l'apôtre Pierre et à l'Église du Nouveau Testament qu'Il appelait aussi dans Son Église des païens — des personnes de souche non israélite (Actes 10 et 11). L'Éternel révéla à l'Église que la circoncision — signe de la relation entre Israël et Dieu sous l'Ancienne Alliance — n'était plus exigée des païens, ou «gentils» convertis (Actes 15). La circoncision qui comptait dorénavant, sous la Nouvelle Alliance, étant celle du cœur; autrement dit, le retranchement de l'ancienne vie pour une vie nouvelle obtenue dans le sacrifice de la croix. Expliquant ce changement, Paul écrivit: «Le juif, ce n'est pas celui qui en a les apparences; et la circoncision, ce n'est pas celle qui est visible dans la chair. Mais le juif, c'est celui qui l'est intérieurement; et la circoncision, c'est celle du cœur, selon l'Esprit et non selon la lettre. La louange de ce juif ne vient pas des hommes, mais de Dieu» (Romains 2:28-29). Clairement, selon l'apôtre Paul, celui qui est donné la foi en Christ devient «un juif spirituel», indiquant qu'au niveau de la grâce du salut la nationalité charnelle est sans importance, elle n'est d'aucune valeur aux yeux de Dieu, elle est sans puissance et sans suffisance pour le salut de l'âme. En d'autres mots être juif au niveau national ne fait pas un élu pour autant, ce n'est que le juif spirituel qui est élu et qui obtient le salut. Ainsi la notion populaire que la nation d'Israël soit le peuple élu de Dieu est un faux concept, ce n'est pas l'Israël selon la chair qui est le peuple élu mais l'Israël spirituel, c'est-à-dire l'Église qui est le Corps de Christ, la communauté ou corporation du Messie, «la Jérusalem céleste, l'assemblée des convoqués à renaître, des premiers-nés inscrits dans les cieux» (Hébreux 12:22-23). Les obstacles spirituels qui avaient séparé les juifs des païens étaient dorénavant éliminés dans l'Église par le sacrifice de la croix. Paul précise en effet: «Il n'y a plus ni juif ni Grec, il n'y a plus ni esclave ni libre, il n'y a plus ni homme ni femme; car tous vous êtes un en Jésus-Christ» (Galates 3:28). Les païens et les juifs étant dorénavant unis pour former un nouveau peuple, une nouvelle nation, l'Église, et Paul appelle cette fraternité des croyants «l'Israël de Dieu» (Galates 6:16). Il ne s'agit donc pas de l'Israël national qui est selon la chair et non selon l'Esprit. Des millions et des millions de gens qui se disent chrétiens se trompent dans leur reconnaissance d'Israël comme étant le peuple de Dieu. Si l'Israël selon la chair n'est pas le peuple de Dieu il est donc conséquemment le peuple de Satan, et tous ces supposés chrétiens supportent le Diable, le père du mensonge (Jean 8:44), le fondateur de la duplicité et producteur de la contrefaçon qui a séduit de grandes multitudes depuis de nombreuses générations.

L'Église est venue d'Israël, de l'Israël véritable, c'est-à-dire des enfants de la promesse qui étaient au sein du peuple hébraïque et pour qui la promesse du Messie était encore à venir dans la manifestation dans la chair du Seigneur Jésus. Ceux-ci et seulement eux avaient été donnés la foi dans l'accomplissement de la promesse, tandis que le reste du peuple demeurait dans la rébellion et l'aveuglement (Romains 11:7-8). Ce n'était pas tout le peuple qui était élu, mais seulement le peuple des enfants de la promesse qui l'était ou comme l'apôtre Paul le dit dans Romains 9:6-8 (Bible de Machaira):

 

6 Ce n'est pas que la Parole de L'ESPRIT DES VIVANTS a été sans effet; car tous ceux qui descendent d'Israël*, ne sont pas Israël; No. 23. 19; Jn. 8. 39; Ro. 2. 28; Ro. 3. 3; 2 Ti. 2. 13; *Israël signifie littéralement «persévérer avec L'ESPRIT DES VIVANTS» et il est évident que tous ne persévèrent pas, ce qui indique qu'il y a un vrai Israël et un faux Israël.

7 Et pour être la semence d'Abraham, ils ne sont pas tous ses enfants; mais il est dit: En Isaac ta semence sera appelée; Ge. 21. 12; Ga. 3. 29; Ga. 4. 23; Hé. 11. 18;

8 C'est-à-dire, que ce ne sont pas les enfants de la chair d'Israël qui sont enfants de L'ESPRIT DES VIVANTS; mais que ce sont les enfants de la promesse faite à Abraham qui sont réputés être la semence authentique.

 

Les enfants de la promesse sont les élus de l'Ancienne et Nouvelle Alliance qui forment le Corps de Christ, c'est-à-dire «l'Église» ou convocation à renaître qui est adressée seulement à ceux qui ont été prédestinés à y participer depuis avant la fondation du monde (Éphésiens 1:4-9; Tite 1:2). L'Église est donc l'Israël spirituel, la nation de Dieu composée d'un peuple spécifique appelé d'entre tous genres d'hommes, d'une nouvelle race céleste et éternelle créée à l'image de Christ, ce qui est l'accomplissement du dessein original de Dieu lorsqu'il dit: «Créons l'homme à notre image...» (Genèse 1:26-27). L'Église existait donc au sein du peuple d'Israël avant la venue de Christ, tout comme elle existe après la venue de Christ dans les nations de la terre dans lesquelles se trouvent les différents élus qui la composent. En fait l'Église existe depuis avant la fondation du monde et existera éternellement puisque la renaissance qui en est l'essence est le renoncement de Dieu en action qui s'est résigné pour elle dans un mouvement perpétuel d'épanouissement de sa gloire. En d'autres mots, l'Église est purement spirituelle et n'est pas de ce monde quoiqu'elle se trouve en ce monde dans le cœur de tous les élus en qui la Sainte Présence de Christ habite. Les élus de l'Ancienne Alliance vivaient par la foi dans l'espérance de la promesse à venir, tandis que les élus de la Nouvelle Alliance vivent par la foi dans l'accomplissement de la promesse, et les deux forment un seul peuple par la puissance du sacrifice de la croix, comme nous voyons dans Éphésiens 2:8-22 (Bible de Machaira):

 

8 Car par grâce vous êtes sauvés à cause de la certitude de Christ; et cela est l'offrande de L'ESPRIT DES VIVANTS et donc pas de vous même; Mt. 16. 17; Ép. 1. 19;

9 Ce n'est point par vos actions, afin que personne ne s'en vante. Ro. 3. 27; Col. 1. 29;

10 Car nous sommes son ouvrage, ayant été créés en Jésus-Christ pour les tâches convenables, que L'ESPRIT DES VIVANTS a préparées d'avance, afin que nous y marchions. 2 Co. 5. 17; Ép. 1. 4; Ép. 4. 24; Tit. 2. 14;

11 C'est pourquoi, souvenez-vous que vous, qui étiez autrefois Gentils en la chair, et qui étiez appelés incirconcis par ceux qu'on appelle circoncis dans la chair par la main de l'homme,

12 Vous étiez en ce temps-là sans Christ, séparés de la république d'Israël, étrangers par rapport aux alliances de la promesse, n'ayant point d'espérance, et sans L'ESPRIT DES VIVANTS dans cette disposition. Ro. 9. 4;

13 Mais maintenant, en Jésus-Christ, vous qui étiez autrefois éloignés, vous êtes rapprochés par le sang de Christ.

14 Car c'est lui qui est notre paix, lui qui des deux peuples n'en a fait qu'un, en abattant le mur central de la séparation entre nous; És. 9. 6; Mi. 5. 5; Jn. 16. 33; Ac. 10. 36; Ro. 5. 1; Col. 1. 20;

15 Ayant détruit en sa chair l'hostilité, la loi des préceptes, laquelle consistait en ordonnances obligatoires; afin qu'il formât en lui-même des deux un seul homme nouveau, après avoir fait la paix;

16 Et qu'en détruisant lui-même l'hostilité, il réconciliât avec L'ESPRIT DES VIVANTS, par la croix, les uns et les autres en un seul Corps.

17 Et il est venu annoncer la paix, à vous qui étiez loin, et à ceux qui étaient près; És. 57. 19; Ép. 3. 12;

18 Car par lui nous avons, les uns et les autres, accès auprès du Père, dans un même Esprit. Jn. 10. 9; Jn. 14. 6; Ro. 5. 2; Ép. 3. 12; Hé. 10. 19;

19 Ainsi, vous n'êtes plus ni des inconnus, ni des étrangers, mais concitoyens des Saints, et de la famille de L'ESPRIT DES VIVANTS; Ga. 6. 10;

20 Étant édifiés sur le fondement des apôtres et des prophètes, dont Jésus-Christ est la pierre angulaire, És. 28. 16; Mt. 16. 18; 1 Co. 3. 9-10; 1 Co. 3. 10; 1 Pi. 2. 4; Ap. 21. 14;

21 En qui tout l'édifice, bien coordonné, s'élève pour être un temple saint au Souverain, 1 Co. 6. 19; 2 Co. 6. 16; Ép. 4. 16;

22 En qui aussi vous êtes édifiés ensemble, pour être l'habitation de L'ESPRIT DES VIVANTS par sa Sainte Présence.

 

Jésus, au début de son ministère, a choisi douze disciples. Les commentateurs s'accordent pour y voir un acte symbolique dont le sens est évident: le Messie rassemble autour de lui les représentants du peuple de Dieu renouvelé dans son décret d'élection. Le choix de douze hommes, correspondant aux élus dans les douze tribus, et ces douze envoyés symbolisent la communauté du salut qui suivra par après, tous étant unis dans le sacrifice de la croix et dans la gloire à venir du Nouvel Homme. Ce rapport entre Israël et les apôtres est confirmé par Matthieu 19:28 où Jésus, approuvant les sacrifices auxquels consentent ses disciples, dit ceci: «Je vous dis en vérité, à vous qui m'avez suivi, dans la régénération, lorsque le Fils, l'expression humaine, sera assis sur le trône de sa gloire, vous aussi serez assis sur douze trônes, jugeant les douze tribus d'Israël.» La référence est à Daniel 7:13-14 (Bible de Machaira) où le prophète reçoit cette vision:

 

13 Je regardais, dans ces visions de la nuit, et je vis comme LE CRÉATEUR DE L'HOMME qui venait sur les nuées des cieux, ainsi l'Ancien des jours s'exalta lui-même dans son approche. *de l'Araméen bar et de l'Hébreu ben, un fils, un constructeur, un créateur.

14 Et on lui donna la domination, la gloire et le règne, et tous les peuples, nations et langues le servirent. Sa domination est une domination éternelle qui ne passera point, et son règne ne sera point détruit. Da. 2. 44; Lu. 1. 33;

 

Au terme de cette vision, Dieu rend justice aux «saints du Très-Haut» et leur accorde le royaume (Daniel 7:22,27). Or, par «un transfert remarquable des images», ce n'est plus Israël, mais les disciples, enfants de la promesse, qui jugeront les nations. Associés au Fils de l'homme, les douze accèdent au statut réservé au peuple de Dieu (cf. Matthieu 19:29-30) avec tous ceux qui sont appelés ou convoqués à renaître par cette même promesse à la gloire d'une vie éternelle en Jésus-Christ. La Parole de Dieu nous indique que cette perspective s'élargit ailleurs jusqu'à inclure tous ceux qui sont donnés par la puissance du Saint-Esprit de reconnaître l'autorité messianique de Jésus comme étant la souveraineté absolue du Dieu Tout-Puissant. En effet, si les membres du peuple d'Israël constitue «les fils du royaume de David et Salomon», comme héritiers «de droit», ils se trouveront exclus du Royaume de Dieu qui consiste en l'habitation de la Sainte Présence dans le cœur des élus, tandis que «plusieurs viendront de l'Orient et de l'Occident, et se mettront à table avec Abraham, Isaac et Jacob, dans le royaume des cieux» (Matthieu 8:11-12). À cause de l'incrédulité, de sa défiance à la promesse, l'héritage d'Israël accordé aux enfants de la promesse au sein de son peuple, passera à d'autres d'entre les diverses nations de la terre qui ne sont pas de l'Israël charnel mais de l'Israël spirituel afin de former un seul peuple.

La parabole des vignerons ne laisse planer aucune ambiguïté à ce sujet: ceux à qui «le maître de maison» a confié «sa vigne» (Matthieu 21:33) ont rejeté le «fils du maître», l'«héritier» (Matthieu 21:37-39); le statut et les privilèges des «vignerons» seront donc transférés à un autre peuple: «C'est pourquoi je vous dis que le Royaume de L'ESPRIT DES VIVANTS vous sera enlevée, et qu'il sera donné à une nation qui en rendra les fruits.» (Matthieu 21:43). Cet «autre peuple» désigne les enfants de la promesse qui se trouvent hors de l'Israël charnel et national, c'est-à-dire les Gentils ou non-juifs, les païens des différentes ethnicités de la terre qui sont appelés à faire partie de la Nation Suprême de l'Israël spirituel qui existe depuis le début des temps et même avant, l'Église de Jésus-Christ. Tout cela se confirme au regard des titres par lesquels Jésus désigne les siens. Ceux-ci constituent le troupeau à qui est confié le royaume (Luc 12:32), comme l'affirme le Seigneur Jésus: «Alors le Roi dira à ceux qui seront à sa droite: Venez, vous qui êtes bénis de mon Père, possédez en héritage le royaume qui vous a été préparé dès la fondation du monde» (Matthieu 25:34). L'image vient, une fois de plus, de l'Ancien Testament, où Israël — et plus précisément de l'Israël spirituel du temps de la fin — est comparé à un troupeau dont Dieu lui-même, dans la personne du Messie, sera le Berger: «J'établirai sur eux un seul berger, qui les fera paître, mon serviteur David; il les fera paître, il sera leur berger (...). Je conclurai avec eux une alliance de paix (...).» (Ézéchiel 34:22-31). Or, dit Jésus, ce statut de troupeau et, par conséquent, cette alliance aussi échoiront désormais en partage à ceux qui se rassemblent autour de lui, car appelé du Père qui est en lui et dont il est l'image visible et corporel. Ce sont eux «les pauvres» (Luc 4:18; Matthieu 5:3-6; 11:5), ceux qui se distinguent par leur résignation à la vérité comme les vrais membres du peuple de Dieu, bénéficiaires des promesses du salut.

Cette profonde continuité avec le peuple de l'Ancien Testament, mais qui passe désormais par Jésus de Nazareth, trouve son expression la plus claire dans la chambre haute. En effet, c'est en Christ — en son corps livré et son sang versé — que l'alliance sera enfin renouvelée. L'évangile de Luc précise qu'il s'agit bien de la «nouvelle alliance», annoncée par le prophète Jérémie, et la description qu'en fait Jésus le confirme: cette alliance procurera, de façon définitive, «le pardon des péchés» (Matthieu 26:28), elle s'associe intimement avec l'établissement du royaume. Or, cette alliance «en faveur des nombreux», alliance qui était destinée à «la maison d'Israël et la maison de Juda» (Jérémie 31:31), sera pour tous ceux qui s'approprient — comme l'on s'approprie le pain et le vin offerts dans le repas — les bienfaits de la croix. Elle est pour ceux à qui Jésus dit: «Prenez, mangez, ceci est mon corps, prenez, buvez, ceci est mon sang.». Il s'agit en effet de l'alliance mentionnée aussi par le prophète Daniel dans la conclusion de sa vision des 70 semaines: «Le Christ confirmera l'alliance en son sang avec plusieurs pendant une semaine; et à la moitié de la soixante-dixième semaine, il fera cesser le sacrifice et l'offrande par le sien; et pour le comble de l'étendue de leurs abominations, il causera la désolation, même jusqu'à l'anéantissement; et ceci déterminé, sera répandu sur les destitués.» (Daniel 9:27; Bible de Machaira). Mentionnons que ce passage de Daniel 9:27 est déformé par la grande majorité des évangéliques pour l'attribué à une alliance faite par l'Antichrist (Satan), avec la nation de l'Israël moderne vers la fin des temps, hérésie engendrée par le prémillénarisme dispensationnaliste de Darby et Scofield qui ont inventé une parenthèse du temps de l'Église afin de laisser place à un Israël charnel devenu l'idole d'un christianisme contrefait. Ceux qui soutiennent cette abomination monstrueuse attribuent l'alliance du sacrifice de la croix à Satan plutôt qu'à Christ, et cela est la triste réalité d'un peuple nombreux exclu de la grâce et destiné à la perdition éternelle.

Pour Jésus, ses disciples, enfants de la promesse, héritent donc des privilèges réservés au peuple de Dieu. Ils constituent l'Israël spirituel, «l'Israël selon la promesse», pourrait-on dire. Si lui-même est le véritable partenaire de l'alliance, ses disciples, dans leur attachement à lui, jouissent désormais de ce statut et de la tâche qui en découle.

_____________________________ Échange de bannières ______________________________
_____________________________ Échange de bannières ______________________________

Marque de commerce © 1999-2019 GoDieu.com - Tous droits réservés