Accueil GoDieu.com
Plan de Salut de Dieu
Recherche GoDieu.com

En principe, ce panneau vous présentera des choix de moteur de recherche GoDieu.com.

Fermer
Recherche biblique
GoDieu.com
Cette page en favori Affiche une version imprimable de cette page entière. Expédier la page d'accueil par courriel. Contacter GoDieu.com
Dimension de police du texte
 
Facebook GoDieu.com Twitter GoDieu.com Youtube GoDieu.com Dailymotion GoDieu.com Suivez-nous !   

Traduction du site

Afrikaans - Vertaling - Kies taal - af - Afrikaans Albanian - Përkthimi - Zgjidhni gjuhën - sq - Albanais Deutsch - Übersetzung - Sprache wählen - de - Allemand አማርኛ - ተርጉም - ቋንቋ ይምረጡ - am - Amharique English - Translate - Select Language - en - Anglais العربية - ترجمة - تحديد اللغة - ar - Arabe Հայերեն - Թարգմանություն - Ընտրեք լեզուն - hy - Arménien Azeri - Translation - Dil seçin - az - Azéri Euskal - Itzulpen - Hizkuntza aukeratu - eu - Basque বাংলা - অনুবাদ - ভাষা নির্বাচন করুন - bn - Bengali Беларусь - Пераклад - Выбраць мову - be - Biélorusse မြန်မာစာ - ဘာသာပြန်ဆို။ - ဘာသာစကားကိုရွေးချယ်ပါ။ - my - Birman Bosanski - Translation - Odaberite jezik - bs - Bosniaque български - Преводач - Избор на език - bg - Bulgare català - Traductor - Selecciona l'idioma - ca - Catalan Cebuano - Translation - Pilia pinulongan - ceb - Cebuano Chichewa - Translation - Sankhani chinenero - ny - Chichewa 中文 (简体) - 翻译 - 选择语言 - zh-CN - Chinois (simplifié) 中文 (繁體) - 翻譯 - 選擇語言 - zh-TW - Chinois (traditionnel) සිංහල - පරිවර්තනය - භාෂාව තෝරාගන්න - si - Cingalais 한국어 - 번역 - 언어설정 - ko - Coréen Corsica - Traduci - Sceglie a lingua - co - Corse Kreyòl ayisyen - Tradiksyon - Chwazi lang - ht - Créole haïtien hrvatski - Prevoditelj - Odaberite jezik - hr - Croate Dansk - Oversæt - Vælg sprog - da - Danois Español - Traductor - Seleccionar idioma - es - Espagnol Esperanto - Tradukado - Elektu lingvon - eo - Espéranto Eesti - Tõlkimine - Vali keel - et - Estonien suomi - Kääntäjä - Valitse kieli - fi - Finnois Français - Traduction - Choisissez la langue - fr - Français Frysk - Oersette - Selektearje taal - fy - Frison Gaelic (Skotlân) - Eadar-theangaich - Tagh cànan - gd - Gaélique (Écosse) Galego - Tradución - Escolla o idioma - gl - Galicien Cymraeg - Cyfieithu - Dewiswch iaith - cy - Gallois ქართული - თარგმანი - ენის არჩევა - ka - Géorgien Ελληνικά - Μετάφραση - Επιλογή γλώσσας - el - Grec ગુજરાતી - અનુવાદ - ભાષા પસંદ કરો - gu - Gujarati Hausa - Translation - Zabi harshe - ha - Haoussa Hawaiian - Unuhi - Wae 'ōlelo - haw - Hawaïen עברית - תרגם - בחירת שפה - iw - Hébreu हिन्दी - अनुवाद करें - भाषा चुनें - hi - Hindi Hmong - txhais lus - Xaiv lus - hmn - Hmong Magyar - Fordítás - Válasszon nyelvet - hu - Hongrois Igbo - Translation - Họrọ asụsụ - ig - Igbo Indonesia - Translate - Pilih Bahasa - id - Indonésien Gaeilge - Aistriúchán - Roghnaigh teanga - ga - Irlandais Icelandic - Þýðing - Velja tungumál - is - Islandais Italiano - Traduttore - Seleziona lingua - it - Italien 日本語 - 翻訳 - 言語を選択 - ja - Japonais Javanese - Translation - Pilih basa - jw - Javanais ಕನ್ನಡ - ಅನುವಾದ - ಭಾಷೆ ಆಯ್ಕೆ - kn - Kannada Қазақ - Аударма - Тілді таңдау - kk - Kazakh ខ្មែរ - បកប្រែ - ជ្រើសភាសា - km - Khmer киргизский - Комментарий - Тил тандаңыз - ky - Kirghyz Kurdish - Wergerandin - Hilbijêre ziman - ku - Kurde ລາວ - ການແປພາສາ - ເລືອກພາສາ - lo - Laotien Latin - Latin - Elige lingua - la - Latin latviešu - Tulkotājs - Atlasiet valodu - lv - Letton Lietuvių - Versti - Pasirinkite kalbą - lt - Lituanien Lëtzebuergesch - Iwwersetzen - Wielt Sprooch - lb - Luxembourgeois Македонски - Превод - Избери јазик - mk - Macédonien Malaysia - Terjemahan - Pilih bahasa - ms - Malaisien മലയാളം - പരിഭാഷ - ഭാഷ തിരഞ്ഞെടുക്കുക - ml - Malayalam Madagascar - Translation - Mifidiana teny - mg - Malgache Malti - Traduzzjoni - Agħżel lingwa - mt - Maltais Maori - Translation - Kōwhiri te reo - mi - Maori मराठी - भाषांतर - भाषा निवडा - mr - Marathi Монгол - Орчуулга - Хэл сонгох - mn - Mongol Nederlands - Vertaal - Kies Taal - nl - Néerlandais नेपाली - अनुवाद - भाषा छान्नुहोस् - ne - Népalais norsk - Oversetter - Velg språk - no - Norvégien O'zbekiston - Tarjima - Tilni tanlang - uz - Ouzbek پښتو - وژباړئ - ژبه وټاکئ - ps - Pachtô ਪੰਜਾਬੀ - ਅਨੁਵਾਦ - ਭਾਸ਼ਾ ਚੁਣੋ - pa - Panjabi فارسی - ترجمه - انتخاب زبان - fa - Persan Polski - Tłumacz - Wybierz język - pl - Polonais Português - Tradutor - Seleccionar idioma - pt - Portugais Română - Traducere - Selectaţi limba - ro - Roumain Русский - Переводчик - Выберите язык - ru - Russe Samoa - Faaliliu - Gagana filifilia - sm - Samoan српски - преводилац - Изабери језик - sr - Serbe Sesotho - Phetolelo - Khetha puo tn lefatshe - st - Sesotho Shona - Kushandura - Sarudzai mutauro - sn - Shona سنڌي - ترجمو ڪريو - ٻولي منتخب ڪريو - sd - Sindhî slovenčina - Prekladač - Výber jazyka - sk - Slovaque slovenščina - Prevajalnik - Izberi jezik - sl - Slovène Somali - Translation - Dooro luqadda - so - Somali Sunda - Tarjamahan - Pilih basa - su - Soundanais Svenska - Översätt - Välj språk - sv - Suédois Kiswahili - Tafsiri - Chagua lugha - sw - Swahili Тоҷикистон - Тарҷумаи - интихоб забон - tg - Tadjik Filipino - Pagsasalin - Pumili ng Wika - tl - Tagalog தமிழ் - மொழிபெயர்ப்பு - மொழி தேர்வு - ta - Tamoul česky - Překladač - Zvolit jazyk - cs - Tchèque తెలుగు - అనువాద - భాష ఎంచుకోండి - te - Telugu ไทย - แปล - ภาษาเลือก - th - Thaï Türk - Tercüme - Dil seçin - tr - Turc українська - Перекладач - Виберіть мову - uk - Ukrainien اردو - ترجمہ - زبان کا انتخاب کریں - ur - Urdu Tiếng Việt - Dịch - Chọn Ngôn ngữ - vi - Vietnamien isiXhosa - Guqula - Khetha ulwimi - xh - Xhosa ייִדיש - טראַנסלאַטיאָן - אויסקלייַבן שפּראַך - yi - Yiddish Yoruba - Translation - Yan ede - yo - Yorouba Zulu - Translation - Khetha ulimi - zu - Zoulou

Connexion utilisateur

Utilisateurs en ligne

1 utilisateur
299 invités

Statistiques d'aujourd'hui

NombreDescription
13623Membres
1531Messages
29Commentaires
0Lectures
4154924Lectures globales
0Clics
0Réf. externes
0Réf. internes
0Abonnés RSS

Publicité point liée à GoDieu.com

Israël est l'Église-03


novembre 29, 2015 par GoDieu

 

Le véritable Israël aujourd'hui

Les données du Nouveau Testament paraissent incontournables: Jésus de Nazareth voyait en lui-même — et non en l'Israël ethnique de l'époque — l'accomplissement du peuple de Dieu. C'est lui qui allait refaire l'expérience d'Israël et assumer le jugement qui lui était destiné. Ses disciples, de même, devaient hériter de son statut de peuple de Dieu authentique, les douze comme prémices, mais aussi tous ceux qui se rassembleraient autour de lui. Cela entraîne, bien sûr, des conséquences importantes pour l'interprétation des Écritures. Dire que le Christ accomplit en sa propre personne la vocation et le destin du peuple de Dieu, c'est dire que tout ce qui, dans l'Ancien Testament, est dit au sujet d'Israël — et, plus particulièrement, de l'Israël spirituel qui suivrait sous la désignation du terme «Église» — trouve son accomplissement en lui; les promesses concernant le peuple de Dieu s'adressent donc, en tout premier lieu, au Christ et, à partir de là, à ceux qui lui appartiennent depuis le début des temps jusqu'à la fin des temps. Comme le dit Paul: «Car L'ESPRIT DES VIVANTS unique, à savoir le Fils, Jésus-Christ, qui vous a été prêché par nous, par moi, et Silvain, et Timothée, n'a point été ouï et non; car en lui est la certitude. Car autant il y a de promesses en L'ESPRIT DES VIVANTS, toutes sont certaines en lui, et qu'il en soit ainsi en lui, à la gloire de L'ESPRIT DES VIVANTS par nous.» (2 Corinthiens 1:19-20; Bible de Machaira). Pour autant que nous soyons en Christ, les promesses faites à l'égard d'Israël nous sont adressées, à nous qui formons l'Église, Son Corps, Sa Nation, Son Peuple, Son Royaume, et c'est ce que nous sommes tous, nous qui avons été choisis en Christ depuis avant la fondation du monde (Éphésiens 1:4-9) pour former une nouvelle race céleste et éternelle à Son image.

Jésus et ses disciples étaient profondément conscients d'inscrire leur proclamation en profonde continuité avec l'Ancien Testament, dont un des leitmotivs est bien l'annonce du jugement d'un peuple incrédule et rebelle. Les propos de Jésus ou de Paul, disons-le franchement, ne sont pas plus virulent que ceux d'un Jérémie ou d'un Ézéchiel! De plus, Jésus et sa communauté, pour ce qui est de l'annonce du jugement et de la notion de former l'Israël véritable, ne se distinguaient pas radicalement d'autres communautés de l'époque, comme les esséniens ou les pharisiens, convaincus les uns et les autres de la déchéance de la plus grande partie d'Israël et soucieux d'assister à une purification nationale. Mais à la différence que l'Israël véritable est purement spirituel et non de ce monde quoique dans le monde. Sur ce plan-là, les recherches renouvelées depuis quelques années au sujet du «Jésus de l'histoire» nous ont rendu d'inestimables services, car elles nous ont permis de voir à quel point Jésus de Nazareth et ses disciples étaient d'abord des juifs. Mais cela pose une question plus profonde: qu'est-ce qui fait d'un homme un juif? Est-ce simplement l'origine ethnique ou la circoncision? L'Ancien Testament, pas moins que le Nouveau, s'élève contre une telle idée. Pour les deux parties de l'Écriture, Israël est une réalité avant tout spirituelle... ou il n'est pas. Ce qui fait d'un élu un juif se trouve dans l'étymologie même du terme «Israël» dont la signification primaire est «celui qui persévère avec Dieu», persévérance engendré par l'Esprit de Dieu dans les enfants de la promesse qui forment le Corps de Christ sous l'ancienne alliance comme sous la nouvelle alliance.

Pour savoir ce qui, du point de vue de la Bible, fait l'essentiel du peuple de Dieu, revenons à l'élection d'Abraham. Dans le contexte de la Genèse, l'annonce de cette élection retentit pour que la communion entre Dieu et l'homme, rompue par le péché, soit rétablie, et que les élus d'entre les hommes puissent vivre à nouveau comme étant des partisans tenaces et fidèles à l'alliance, telle que Dieu l'avait établie au commencement. Abraham et ses descendants au niveau des enfants de la promesse, font, en réalité, office de «nouvel Adam», d'une humanité renouvelée, appelés à vivre en conformité avec le Dieu Saint par la puissance de Sa Sainte Présence. Et sur ce plan, le Nouveau Testament se fonde entièrement sur l'Ancien lorsqu'il dit que c'est seulement grâce à l'intervention de Dieu, au temps messianique, que le peuple de Dieu de l'Israël spirituel pourra vivre sa vocation d'humanité authentique dans une nouvelle relation en vue de leur transformation finale à l'image de Christ. La fidélité et l'obéissance du Fils de David, Jésus le Bien Aimé, Serviteur de L'ADMIRABLE ou YHWH manifesté dans la chair comme Fils unique, seront nécessaires pour qu'Israël soit et devienne réellement l'Israël de Dieu tel que stipulé dans le décret éternel, le partisan et persévérant véridique de l'alliance. Comme le dit K. Barth:

«Jésus-Christ est (...) la défense, le triomphe et l'accomplissement assuré par Dieu lui-même de l'alliance avec l'homme, la réalisation, à la fin des temps, de la volonté divine à l'égard d'Israël et donc de toute l'humanité. Et, comme tel, il est aussi la révélation de cette volonté, et, par conséquent, de l'alliance.».

Si nous pouvons dire aujourd'hui qu'Israël est vraiment l'Église, c'est donc uniquement parce que le Christ l'a été avant elle comme incarnation d'Israël, le Persévérant, et parce qu'elle l'est en Lui et que Lui est en chacun de ses élus. Parler ainsi, c'est d'abord parler du Christ, et après seulement, comme par effet de ricochet, de nous-mêmes! Il n'y a là, par conséquent, aucun sujet de fierté, mais seulement d'humilité et de reconnaissance, car — quelle que soit notre origine ethnique — nous ne pouvons tirer de notre propre fonds ce qu'il faut pour vivre de manière fidèle à l'alliance, cela nous est impossible à cause de notre nature humaine complètement déchue. L'échec d'Israël, que l'on voit à toutes les pages de l'Écriture, ne nous permet aucune attitude de supériorité, car il n'est, en réalité, que le miroir de notre échec à tous, en tant qu'hommes et femmes pécheurs. Aussi le titre de «véritable Israël» ne saurait se dire ou s'approprier autrement que comme une action de grâce, envers Dieu qui nous l'a accordé en premier, dans son Fils dont Il est l'incarnation, et comme une invitation à être en Lui, comme partisan fidèle qui est accordé cette grâce salutaire, cette «lumière des nations», pour que son salut «parvienne jusqu'aux extrémités de la terre» (Ésaïe 49:6) à tous les élus «destinés à la vie éternelle» (Actes 13:48).

Alors que Dieu avait promis une descendance plus nombreuse que les étoiles du ciel à Abraham le premier enfant de cette lignée se faisait attendre! Et Abraham et sa femme avançaient en âge. Pour contourner le problème charnellement et pour «aider» Dieu à réaliser sa promesse inouïe, ce qui était contraire au plan de Dieu puisque personne ne peut contribuer rien à son dessein d'élection, Sara, l'épouse du premier des croyants, poussa son mari dans les bras de la servante Agar. Dans son exaspération Abraham succomba au désir de sa femme. Agar donna ainsi un fils à Abraham: le petit Ismaël dont le nom signifie «Dieu a entendu». Cette naissance, pourtant orchestrée par Sara, provoqua en elle une jalousie tenace qui menaça la vie de la servante et celle de son fils. Ismaël fut contraint de fuir une première fois avec sa mère au désert. Mais, l'ange du Seigneur ordonna à Agar et à son fils de revenir auprès d'Abraham. Quelques temps plus tard Sara et Abraham eurent un enfant: Isaac dont le nom signifie «Dieu a ri» ou encore «Dieu se moque», il met en dérision le plan de Sara qui s'imaginait pouvoir l'aider à réaliser son dessein éternel. Pour faire d'Isaac, le seul et unique héritier d'Abraham, Sara fini par chasser définitivement Ismaël et sa mère au désert car il ne peut se faire qu'Ismaël devienne héritier avec Isaac, comme nous dit l'apôtre Paul dans Galates 4:22-31 (Bible de Machaira):

 

21 Dites-moi, vous qui voulez être sous la loi, ne comprenez-vous point la loi?

22 Car il est écrit, qu'Abraham eut deux fils; l'un de la femme esclave, et l'autre de la femme libre. Ge. 16. 2; Ge. 16. 15; Ge. 21. 2; Ac. 7. 8; Hé. 11. 11;

23 Mais celui de la femme esclave naquit selon la chair; et celui de la femme libre naquit en vertu de la promesse. Jn. 8. 39; Ro. 9. 7;

24 Ces choses sont figuratives; car ces deux femmes sont deux alliances, l'une du mont Sinaï, qui enfante des esclaves, et c'est Agar.

25 Car Agar signifie le mont Sinaï, en Arabie, et elle correspond à Jérusalem, la prostituée d'à présent, qui est, en effet, esclave avec ses enfants;

26 Mais la Jérusalem d'en haut est libre, et c'est elle qui est la mère fidèle de nous tous. Ap. 21. 2;

27 Car il est écrit: Réjouis-toi, stérile, toi qui n'enfantais point, éclate et lève la voix, toi qui n'as pas été en travail d'enfant; car les enfants de la délaissée seront plus nombreux que ceux de celle qui avait un mari. És. 54. 1;

28 Pour nous, frères, nous sommes les enfants de la promesse, de même qu'Isaac. Ro. 9. 7-8;

29 Mais, comme alors, celui qui était né selon la chair persécutait celui qui était né selon l'Esprit, il en est de même maintenant. Ge. 21. 9;

30 Mais que dit l'Écriture? Chasse l'esclave et son fils; car le fils de l'esclave ne sera point héritier avec le fils de la femme libre. Ge. 21. 10;

31 Or, frères, nous sommes les enfants, non de l'esclave, mais de la femme libre.

 

L'unique fils légitime de la promesse de l'Alliance selon la Bible est donc incontestablement Isaac, signifiant par là que Dieu se moque de ceux qui se moquent de Lui et qu'il accomplira ses desseins d'un Israël spirituel malgré toutes les entraves que les hommes peuvent inventer pour nuire à la réalisation d'une nouvelle race céleste et éternelle.


Marque de commerce © 1999-2019 GoDieu.com - Tous droits réservés