Accueil GoDieu.com
Plan de Salut de Dieu
Recherche GoDieu.com

En principe, ce panneau vous présentera des choix de moteur de recherche GoDieu.com.

Fermer
Recherche biblique
GoDieu.com
Cette page en favori Affiche une version imprimable de cette page entière. Expédier la page d'accueil par courriel. Contacter GoDieu.com
Dimension de police du texte
 
Facebook GoDieu.com Twitter GoDieu.com Youtube GoDieu.com Dailymotion GoDieu.com Suivez-nous !   

_____________________________ Échange de bannières ______________________________
_____________________________ Échange de bannières ______________________________

Traduction du site

Afrikaans - Vertaling - Kies taal - af - Afrikaans Albanian - Përkthimi - Zgjidhni gjuhën - sq - Albanais Deutsch - Übersetzung - Sprache wählen - de - Allemand አማርኛ - ተርጉም - ቋንቋ ይምረጡ - am - Amharique English - Translate - Select Language - en - Anglais العربية - ترجمة - تحديد اللغة - ar - Arabe Հայերեն - Թարգմանություն - Ընտրեք լեզուն - hy - Arménien Azeri - Translation - Dil seçin - az - Azéri Euskal - Itzulpen - Hizkuntza aukeratu - eu - Basque বাংলা - অনুবাদ - ভাষা নির্বাচন করুন - bn - Bengali Беларусь - Пераклад - Выбраць мову - be - Biélorusse မြန်မာစာ - ဘာသာပြန်ဆို။ - ဘာသာစကားကိုရွေးချယ်ပါ။ - my - Birman Bosanski - Translation - Odaberite jezik - bs - Bosniaque български - Преводач - Избор на език - bg - Bulgare català - Traductor - Selecciona l'idioma - ca - Catalan Cebuano - Translation - Pilia pinulongan - ceb - Cebuano Chichewa - Translation - Sankhani chinenero - ny - Chichewa 中文 (简体) - 翻译 - 选择语言 - zh-CN - Chinois (simplifié) 中文 (繁體) - 翻譯 - 選擇語言 - zh-TW - Chinois (traditionnel) සිංහල - පරිවර්තනය - භාෂාව තෝරාගන්න - si - Cingalais 한국어 - 번역 - 언어설정 - ko - Coréen Corsica - Traduci - Sceglie a lingua - co - Corse Kreyòl ayisyen - Tradiksyon - Chwazi lang - ht - Créole haïtien hrvatski - Prevoditelj - Odaberite jezik - hr - Croate Dansk - Oversæt - Vælg sprog - da - Danois Español - Traductor - Seleccionar idioma - es - Espagnol Esperanto - Tradukado - Elektu lingvon - eo - Espéranto Eesti - Tõlkimine - Vali keel - et - Estonien suomi - Kääntäjä - Valitse kieli - fi - Finnois Français - Traduction - Choisissez la langue - fr - Français Frysk - Oersette - Selektearje taal - fy - Frison Gaelic (Skotlân) - Eadar-theangaich - Tagh cànan - gd - Gaélique (Écosse) Galego - Tradución - Escolla o idioma - gl - Galicien Cymraeg - Cyfieithu - Dewiswch iaith - cy - Gallois ქართული - თარგმანი - ენის არჩევა - ka - Géorgien Ελληνικά - Μετάφραση - Επιλογή γλώσσας - el - Grec ગુજરાતી - અનુવાદ - ભાષા પસંદ કરો - gu - Gujarati Hausa - Translation - Zabi harshe - ha - Haoussa Hawaiian - Unuhi - Wae 'ōlelo - haw - Hawaïen עברית - תרגם - בחירת שפה - iw - Hébreu हिन्दी - अनुवाद करें - भाषा चुनें - hi - Hindi Hmong - txhais lus - Xaiv lus - hmn - Hmong Magyar - Fordítás - Válasszon nyelvet - hu - Hongrois Igbo - Translation - Họrọ asụsụ - ig - Igbo Indonesia - Translate - Pilih Bahasa - id - Indonésien Gaeilge - Aistriúchán - Roghnaigh teanga - ga - Irlandais Icelandic - Þýðing - Velja tungumál - is - Islandais Italiano - Traduttore - Seleziona lingua - it - Italien 日本語 - 翻訳 - 言語を選択 - ja - Japonais Javanese - Translation - Pilih basa - jw - Javanais ಕನ್ನಡ - ಅನುವಾದ - ಭಾಷೆ ಆಯ್ಕೆ - kn - Kannada Қазақ - Аударма - Тілді таңдау - kk - Kazakh ខ្មែរ - បកប្រែ - ជ្រើសភាសា - km - Khmer киргизский - Комментарий - Тил тандаңыз - ky - Kirghyz Kurdish - Wergerandin - Hilbijêre ziman - ku - Kurde ລາວ - ການແປພາສາ - ເລືອກພາສາ - lo - Laotien Latin - Latin - Elige lingua - la - Latin latviešu - Tulkotājs - Atlasiet valodu - lv - Letton Lietuvių - Versti - Pasirinkite kalbą - lt - Lituanien Lëtzebuergesch - Iwwersetzen - Wielt Sprooch - lb - Luxembourgeois Македонски - Превод - Избери јазик - mk - Macédonien Malaysia - Terjemahan - Pilih bahasa - ms - Malaisien മലയാളം - പരിഭാഷ - ഭാഷ തിരഞ്ഞെടുക്കുക - ml - Malayalam Madagascar - Translation - Mifidiana teny - mg - Malgache Malti - Traduzzjoni - Agħżel lingwa - mt - Maltais Maori - Translation - Kōwhiri te reo - mi - Maori मराठी - भाषांतर - भाषा निवडा - mr - Marathi Монгол - Орчуулга - Хэл сонгох - mn - Mongol Nederlands - Vertaal - Kies Taal - nl - Néerlandais नेपाली - अनुवाद - भाषा छान्नुहोस् - ne - Népalais norsk - Oversetter - Velg språk - no - Norvégien O'zbekiston - Tarjima - Tilni tanlang - uz - Ouzbek پښتو - وژباړئ - ژبه وټاکئ - ps - Pachtô ਪੰਜਾਬੀ - ਅਨੁਵਾਦ - ਭਾਸ਼ਾ ਚੁਣੋ - pa - Panjabi فارسی - ترجمه - انتخاب زبان - fa - Persan Polski - Tłumacz - Wybierz język - pl - Polonais Português - Tradutor - Seleccionar idioma - pt - Portugais Română - Traducere - Selectaţi limba - ro - Roumain Русский - Переводчик - Выберите язык - ru - Russe Samoa - Faaliliu - Gagana filifilia - sm - Samoan српски - преводилац - Изабери језик - sr - Serbe Sesotho - Phetolelo - Khetha puo tn lefatshe - st - Sesotho Shona - Kushandura - Sarudzai mutauro - sn - Shona سنڌي - ترجمو ڪريو - ٻولي منتخب ڪريو - sd - Sindhî slovenčina - Prekladač - Výber jazyka - sk - Slovaque slovenščina - Prevajalnik - Izberi jezik - sl - Slovène Somali - Translation - Dooro luqadda - so - Somali Sunda - Tarjamahan - Pilih basa - su - Soundanais Svenska - Översätt - Välj språk - sv - Suédois Kiswahili - Tafsiri - Chagua lugha - sw - Swahili Тоҷикистон - Тарҷумаи - интихоб забон - tg - Tadjik Filipino - Pagsasalin - Pumili ng Wika - tl - Tagalog தமிழ் - மொழிபெயர்ப்பு - மொழி தேர்வு - ta - Tamoul česky - Překladač - Zvolit jazyk - cs - Tchèque తెలుగు - అనువాద - భాష ఎంచుకోండి - te - Telugu ไทย - แปล - ภาษาเลือก - th - Thaï Türk - Tercüme - Dil seçin - tr - Turc українська - Перекладач - Виберіть мову - uk - Ukrainien اردو - ترجمہ - زبان کا انتخاب کریں - ur - Urdu Tiếng Việt - Dịch - Chọn Ngôn ngữ - vi - Vietnamien isiXhosa - Guqula - Khetha ulwimi - xh - Xhosa ייִדיש - טראַנסלאַטיאָן - אויסקלייַבן שפּראַך - yi - Yiddish Yoruba - Translation - Yan ede - yo - Yorouba Zulu - Translation - Khetha ulimi - zu - Zoulou

Connexion utilisateur

Utilisateurs en ligne

1 utilisateur
146 invités

Partager

share

Statistiques d'aujourd'hui

NombreDescription
13623Membres
1441Messages
29Commentaires
0Lectures
4154924Lectures globales
0Clics
0Réf. externes
0Réf. internes
0Abonnés RSS

Gestion de contenu (CMS)

Créé avec l'aide de Drupal, un système de gestion de contenu "opensource"

Publicité point liée à GoDieu.com

La chute de la maison de Toutankhamon


mars 11, 2009 par GoDieu





La vie privée des pharaons (Épisode I)

Sexe, mort et lotus bleu

Dans l'Égypte antique, des fresques représentant la vie quotidienne décoraient les sépultures des nobles.

Le motif du lotus bleu y était omniprésent.

Des chercheurs britanniques ont tenté de comprendre la symbolique de cette fleur et de souligner ses liens avec l'au-delà et l'amour charnel.

En partant d'analyses faites sur une momie de Louxor, vieille de 3 000 ans, des chercheurs de Manchester sont arrivés à des résultats inattendus.

Contrairement à la vision idéalisée des fresques, les gyptiens de l'Antiquité vivaient dans un monde de souffrancespermanentes et appréciaient les vertus présumées curatives du lotus bleu.

La propriété de cette fleur consistant à stimuler la circulation sanguine expliquerait le lien établi par les gyptiens avec l'amour charnel.

Elle aidait les êtres vivants à conserver leur vigueur sexuelle.

D'autre part, elle symbolisait la renaissance dans l'au-delà grâce à l'amour charnel.

Elle assurait ainsi les morts de ressusciter et les vivants de conserver leur santé.

Les représentations de la vie quotidienne sur les sépultures devaient aider le défunt à franchir les frontières de l'au delà et à vivre heureux parmi les morts, en montrant ce qui l'y attendait.

A côté des motifs de lotus bleu, certains objets tels que des statuettes ou des phallus artificiels indiquent clairement que le défunt était appelé à faire l'amour et à procréer dans l'autre monde



La vie privée des pharaons (Épisode II)/i>

La cité secrète des pyramides<

En dépit des nombreuses découvertes permises par l'archéologie, la question de savoir comment et par qui les pyramides ont été construites n'a jamais été élucidée.

D'après l'historien grec Hérodote, qui a écrit 2000 ans après leur édification, elles auraient été bâties en 30 ans par une armée de 100 000 esclaves.

Depuis une dizaine d'années, des découvertes importantes ont été faites sur les bâtisseurs des pyramides.

En 1990, dans une commune de la banlieue du Caire, un bloc de pierre est mis au jour par un tractopelle.

Les travaux sont arrêtés et les archéologues découvrent peu à peu un village datant du troisième millénaire avant notre ère et s'étendant sur près d'un km2.

Peu de temps après, un cimetière sur deux niveaux est découvert à proximité des pyramides.

Pour les archéologues il s'agit très probablement du village et du cimetière des ouvriers travaillant à leur construction.

Les fouilles entreprises et les analyses ADN effectuées sur les ossements démontrent clairement que les ouvriers employés n'étaient pas des esclaves.

Ils étaient nourris correctement et ont bénéficié des mêmes soins médicaux que des aristocrates contemporains.

Pour tenter de comprendre de quelle façon avaient pu les pyramides avaient pu être bâties, les chercheurs ont fait appel à des professionnels de la construction.

Ils sont ainsi parvenus à évaluer le nombre d'ouvriers et le temps nécessaires à l'édification de ces monuments.

Mais surtout, ces campagnes de fouilles ont permis de comprendre à quel point ces projets de construction avaient pu encadrer, et même façonner la société égyptienne dans son ensemble.



La vie privée des pharaons (Épisode III)

La chute de la maison de Toutankhamon

En novembre 1922, Howard Carter découvre la tombe de Toutankhâmon, dernier souverain de la XVIIIe dynastie de l'Égypte antique une lignée prestigieuse, qui a régné au milieu du deuxième millénaire avant notre ère.

Aujourd'hui, les progrès scientifiques permettront peut-êtrede lever le voile sur la fin brutale de cette illustre famille.

Lors de ses fouilles, Howard Carter avait également découvert deux f'tus dont les causes de la mort étaient inexpliquées, ainsi qu'une momie volontairement saccagée afin d'en dissimuler l'identité.

La consanguinité extrême de la XVIIIe dynastie et la transmission de tares héréditaires a été une hypothèse souvent avancée pour expliquer sa fin brutale.

En outre, de nombreux doutes subsistent au sujet du père de Toutankhâmon, Akhénaton.

Surnommé " le roi hérétique ", ce dernier présentait une certaine difformité physique sur les sculptures dressées à son effigie, à laquelle s'ajoute les témoignages contemporains sur le comportement parfois étrange de ce roi.

Tous ces éléments pourraient indiquer qu'Akhénaton était atteint d'une maladie génétique.

Le conservateur des momies au musée du Caire a invité deux scientifiques américains, le microbiologiste Scott Woodward et l'archéologue Wilfried Griggs, à réaliser des prélèvements ADN sur les momies de la XVIIIe dynastie.

Leur étude permettra de savoir si une maladie génétique est à l'origine de la mort de Toutankhâmon et des deux f'tus, qui sont ses enfants.

Elle permettra aussi de déterminer si la momie inconnue est le père ou le frère de Toutankhâmon, dont l'existence est niée par de nombreux égyptologues.

Les découvertes scientifiques étonnantes faites grâce à ces prélèvements, qui viennent s'ajouter aux découvertes archéologiques, permettront de combler bien des lacunes historiques au sujet de cette dynastie.

_____________________________ Échange de bannières ______________________________
_____________________________ Échange de bannières ______________________________

Marque de commerce © 1999-2018 GoDieu.com - Tous droits réservés