Accueil GoDieu.com
Plan de Salut de Dieu
Recherche GoDieu.com

En principe, ce panneau vous présentera des choix de moteur de recherche GoDieu.com.

Fermer
Recherche biblique
GoDieu.com
Cette page en favori Affiche une version imprimable de cette page entière. Expédier la page d'accueil par courriel. Contacter GoDieu.com
Dimension de police du texte
 
Facebook GoDieu.com Twitter GoDieu.com Youtube GoDieu.com Dailymotion GoDieu.com Suivez-nous !   

Traduction du site

Afrikaans - Vertaling - Kies taal - af - Afrikaans Albanian - Përkthimi - Zgjidhni gjuhën - sq - Albanais Deutsch - Übersetzung - Sprache wählen - de - Allemand አማርኛ - ተርጉም - ቋንቋ ይምረጡ - am - Amharique English - Translate - Select Language - en - Anglais العربية - ترجمة - تحديد اللغة - ar - Arabe Հայերեն - Թարգմանություն - Ընտրեք լեզուն - hy - Arménien Azeri - Translation - Dil seçin - az - Azéri Euskal - Itzulpen - Hizkuntza aukeratu - eu - Basque বাংলা - অনুবাদ - ভাষা নির্বাচন করুন - bn - Bengali Беларусь - Пераклад - Выбраць мову - be - Biélorusse မြန်မာစာ - ဘာသာပြန်ဆို။ - ဘာသာစကားကိုရွေးချယ်ပါ။ - my - Birman Bosanski - Translation - Odaberite jezik - bs - Bosniaque български - Преводач - Избор на език - bg - Bulgare català - Traductor - Selecciona l'idioma - ca - Catalan Cebuano - Translation - Pilia pinulongan - ceb - Cebuano Chichewa - Translation - Sankhani chinenero - ny - Chichewa 中文 (简体) - 翻译 - 选择语言 - zh-CN - Chinois (simplifié) 中文 (繁體) - 翻譯 - 選擇語言 - zh-TW - Chinois (traditionnel) සිංහල - පරිවර්තනය - භාෂාව තෝරාගන්න - si - Cingalais 한국어 - 번역 - 언어설정 - ko - Coréen Corsica - Traduci - Sceglie a lingua - co - Corse Kreyòl ayisyen - Tradiksyon - Chwazi lang - ht - Créole haïtien hrvatski - Prevoditelj - Odaberite jezik - hr - Croate Dansk - Oversæt - Vælg sprog - da - Danois Español - Traductor - Seleccionar idioma - es - Espagnol Esperanto - Tradukado - Elektu lingvon - eo - Espéranto Eesti - Tõlkimine - Vali keel - et - Estonien suomi - Kääntäjä - Valitse kieli - fi - Finnois Français - Traduction - Choisissez la langue - fr - Français Frysk - Oersette - Selektearje taal - fy - Frison Gaelic (Skotlân) - Eadar-theangaich - Tagh cànan - gd - Gaélique (Écosse) Galego - Tradución - Escolla o idioma - gl - Galicien Cymraeg - Cyfieithu - Dewiswch iaith - cy - Gallois ქართული - თარგმანი - ენის არჩევა - ka - Géorgien Ελληνικά - Μετάφραση - Επιλογή γλώσσας - el - Grec ગુજરાતી - અનુવાદ - ભાષા પસંદ કરો - gu - Gujarati Hausa - Translation - Zabi harshe - ha - Haoussa Hawaiian - Unuhi - Wae 'ōlelo - haw - Hawaïen עברית - תרגם - בחירת שפה - iw - Hébreu हिन्दी - अनुवाद करें - भाषा चुनें - hi - Hindi Hmong - txhais lus - Xaiv lus - hmn - Hmong Magyar - Fordítás - Válasszon nyelvet - hu - Hongrois Igbo - Translation - Họrọ asụsụ - ig - Igbo Indonesia - Translate - Pilih Bahasa - id - Indonésien Gaeilge - Aistriúchán - Roghnaigh teanga - ga - Irlandais Icelandic - Þýðing - Velja tungumál - is - Islandais Italiano - Traduttore - Seleziona lingua - it - Italien 日本語 - 翻訳 - 言語を選択 - ja - Japonais Javanese - Translation - Pilih basa - jw - Javanais ಕನ್ನಡ - ಅನುವಾದ - ಭಾಷೆ ಆಯ್ಕೆ - kn - Kannada Қазақ - Аударма - Тілді таңдау - kk - Kazakh ខ្មែរ - បកប្រែ - ជ្រើសភាសា - km - Khmer киргизский - Комментарий - Тил тандаңыз - ky - Kirghyz Kurdish - Wergerandin - Hilbijêre ziman - ku - Kurde ລາວ - ການແປພາສາ - ເລືອກພາສາ - lo - Laotien Latin - Latin - Elige lingua - la - Latin latviešu - Tulkotājs - Atlasiet valodu - lv - Letton Lietuvių - Versti - Pasirinkite kalbą - lt - Lituanien Lëtzebuergesch - Iwwersetzen - Wielt Sprooch - lb - Luxembourgeois Македонски - Превод - Избери јазик - mk - Macédonien Malaysia - Terjemahan - Pilih bahasa - ms - Malaisien മലയാളം - പരിഭാഷ - ഭാഷ തിരഞ്ഞെടുക്കുക - ml - Malayalam Madagascar - Translation - Mifidiana teny - mg - Malgache Malti - Traduzzjoni - Agħżel lingwa - mt - Maltais Maori - Translation - Kōwhiri te reo - mi - Maori मराठी - भाषांतर - भाषा निवडा - mr - Marathi Монгол - Орчуулга - Хэл сонгох - mn - Mongol Nederlands - Vertaal - Kies Taal - nl - Néerlandais नेपाली - अनुवाद - भाषा छान्नुहोस् - ne - Népalais norsk - Oversetter - Velg språk - no - Norvégien O'zbekiston - Tarjima - Tilni tanlang - uz - Ouzbek پښتو - وژباړئ - ژبه وټاکئ - ps - Pachtô ਪੰਜਾਬੀ - ਅਨੁਵਾਦ - ਭਾਸ਼ਾ ਚੁਣੋ - pa - Panjabi فارسی - ترجمه - انتخاب زبان - fa - Persan Polski - Tłumacz - Wybierz język - pl - Polonais Português - Tradutor - Seleccionar idioma - pt - Portugais Română - Traducere - Selectaţi limba - ro - Roumain Русский - Переводчик - Выберите язык - ru - Russe Samoa - Faaliliu - Gagana filifilia - sm - Samoan српски - преводилац - Изабери језик - sr - Serbe Sesotho - Phetolelo - Khetha puo tn lefatshe - st - Sesotho Shona - Kushandura - Sarudzai mutauro - sn - Shona سنڌي - ترجمو ڪريو - ٻولي منتخب ڪريو - sd - Sindhî slovenčina - Prekladač - Výber jazyka - sk - Slovaque slovenščina - Prevajalnik - Izberi jezik - sl - Slovène Somali - Translation - Dooro luqadda - so - Somali Sunda - Tarjamahan - Pilih basa - su - Soundanais Svenska - Översätt - Välj språk - sv - Suédois Kiswahili - Tafsiri - Chagua lugha - sw - Swahili Тоҷикистон - Тарҷумаи - интихоб забон - tg - Tadjik Filipino - Pagsasalin - Pumili ng Wika - tl - Tagalog தமிழ் - மொழிபெயர்ப்பு - மொழி தேர்வு - ta - Tamoul česky - Překladač - Zvolit jazyk - cs - Tchèque తెలుగు - అనువాద - భాష ఎంచుకోండి - te - Telugu ไทย - แปล - ภาษาเลือก - th - Thaï Türk - Tercüme - Dil seçin - tr - Turc українська - Перекладач - Виберіть мову - uk - Ukrainien اردو - ترجمہ - زبان کا انتخاب کریں - ur - Urdu Tiếng Việt - Dịch - Chọn Ngôn ngữ - vi - Vietnamien isiXhosa - Guqula - Khetha ulwimi - xh - Xhosa ייִדיש - טראַנסלאַטיאָן - אויסקלייַבן שפּראַך - yi - Yiddish Yoruba - Translation - Yan ede - yo - Yorouba Zulu - Translation - Khetha ulimi - zu - Zoulou

Connexion utilisateur

Utilisateurs en ligne

1 utilisateur
263 invités

Statistiques d'aujourd'hui

NombreDescription
13623Membres
1541Messages
29Commentaires
0Lectures
4154924Lectures globales
0Clics
0Réf. externes
0Réf. internes
0Abonnés RSS

Publicité point liée à GoDieu.com

La fontaine à deux eaux-3


février 28, 2016 par GoDieu

 

L'eau pure de l'Évangile


Il est très bien reconnu dans le monde de la construction que si la fondation d'une maison est défectueuse, que tout ce qui y est ajouté par après, structure, murs, et toitures, va l'être aussi. On croirait que ceux du christianisme traditionnel comme évangélique serait assez intelligent pour connaître cette simple règle essentielle à l'édification d'un corps doctrinal, mais on se tromperait. Si la base est fausse, évidemment tout ce qu'on y ajoute est faux, inutile donc d'argumenter le cas car ce principe est inviolable. Celui qui poserait une fondation défectueuse, tout en connaissant ce principe essentiel, serait un détraqué mental ou un imposteur et destructeur néfaste et meurtrier dont le désir est que la maison s'écroule en ruine sur ses habitants. Du temps que lui-même peut en profiter, il se foute royalement des gens qui y demeurent et va même les assurer que tout va bien. Ne vous trompez pas, il existe réellement de telles personnes destructives et hypocrites dans le christianisme contrefait moderne qui, d'apparence soignée et de supposée bonne réputation, ravagent des âmes en leur injectant des fausses doctrines au compte goûte. De cette façon ceux qui sont infectés par le poison doctrinal qui leur est administré subtilement, parviennent à accepter leur condition comme étant normale et pour eux le mensonge devient la vérité et la vérité devient le mensonge. Triste situation de gens réprouvés exclus de la grâce éternellement.

 

La fontaine empoisonnée

Tout dans le christianisme authentique a sa contrefaçon, incluant l'Évangile du salut de la grâce souveraine. Le mot «Évangile» est tellement populaire qu'une branche sectaire du protestantisme a fondé un mouvement sur la désignation de ce terme qui prétend être de la Réforme Protestante du 16e siècle. Mais la source de cette mouvance provient plutôt de la doctrine du théologien, Jacobus Arminius, controversiste de l'église d'Amsterdam dont la doctrine fut reprise au 17e siècle par ses disciples au Concile de Dordrecht (1618-1619) et condamnée comme étant l'hérésie la plus grave jamais connue. Cette doctrine néfaste était «la doctrine du libre-choix» nommée aussi «doctrine du libre-abrite» qu'Arminius avait adopté de la théologie catholique et qu'il avait infiltré sournoisement dans les églises calvinistes en Hollande (Voir: La doctrine du libre-arbitre). La fontaine empoisonnée de l'Arminianisme ou doctrine du libre-choix professée par les évangéliques est une doctrine purement catholique et l'est encore de nos jours. Celui ou celle qui maintient cette notion ne peut être réellement chrétien et ne peut être considéré ainsi, puisque par son supposé libre-choix il maintient son indépendance et se veut toujours maître de son destin. Il est donc complètement impossible qu'une telle personne soit chrétienne; dire autrement serait de l'apostasie et de la traîtrise spirituelle, domaine des lâches et des tièdes qui craignent d'offenser les ennemis de la Souveraineté de Dieu avec la vérité. Ceux qui agissent ainsi indiquent par ce fait même qu'ils sont de méprisables froussards qui approuvent le mélange de la vérité avec le mensonge, du temps que cela leur convient pour préserver une façade de respectabilité devant les ignorants et les crédules. Ces gens perfides trahissent Christ et le crucifient de nouveau par la mollesse de leur esprit insidieux et leur imposture abjecte. Par une tolérance répugnante ils refusent de reconnaître le fait qu'il ne peut y avoir de communion entre la lumière et les ténèbres (2 Corinthiens 6:14), et rejettent la vérité des Saintes-Écritures qui affirment que la nature humaine est complètement déchue, et que la capacité de choisir en l'homme est issue de sa volonté qui est elle-même entièrement esclave de la chair et du péché (Jérémie 17:9; Romains 7:15-25). Il ne peut y avoir de communion avec l'arminianisme et le calvinisme sans apostasie de la part de ce dernier. Pourtant cela est clairement enseigné dans les doctrines de la grâce du calvinisme que les réformés professent connaître, mais ils préfèrent fermer les yeux pour accommoder la tiédeur d'un mélange dégoûtant qu'ils prétendent être de la douceur et de l'amour chrétien envers des imposteurs qu'ils nomment des frères. Ainsi la fontaine de leur cœur perverti projette deux eaux d'une même source, l'eau charnelle de leur lâcheté abjecte et l'eau spirituelle d'une prétention à la loyauté envers la vérité.

L'arminianisme est l'ennemi le plus virulent du calvinisme, il ne peut en être autrement car le premier enseigne la souveraineté de l'homme dans le salut, et le deuxième la Souveraineté absolue de Dieu dans sa toute-puissance. Spécifions que par «calvinisme» nous signifions strictement les doctrines de la grâce nommées aussi «les cinq points du calvinisme», et non la théologie orthodoxe captieuse et fallacieuse de l'église dite réformée. Dans l'arminianisme le salut est le choix de l'homme, tandis que dans le calvinisme le salut est le choix de Dieu (Voir: TULIPE - les doctrines de la grâce). Là est le discernement entre le mensonge et la vérité, là est la façon de distinguer entre le faux chrétien et le chrétien authentique. Refuser ce discernement est de refuser la grâce du salut et la vie éternelle; refuser cette distinction entre l'homme et Dieu est de la lâcheté et de la trahison envers Christ. Or il y a plusieurs traîtres dans le christianisme contrefait moderne, il s'agit même d'un fléau jamais connu auparavant. Plusieurs imposteurs et prétentieux se disent chrétiens tout en déformant la vérité et les apostats les nomment des frères. Il ne faut pas qu'il en soit ainsi, ces gens, qu'ils soient pasteurs, théologiens ou simple disciples, doivent être exposés et condamnés. La tiédeur n'est pas acceptable dans le Corps de Christ, ces gens répugnants seront vomis de la bouche du Seigneur (Apocalypse 3:14-19) et jetés dans l'étang de feu (Apocalypse 20:15; 22:11-15).

 

La source des fausses doctrines

L'hérésie de la doctrine du libre-choix est la fondation même de toutes les fausses doctrines en existences, elle est le point central, le pivot même de la perdition éternelle, et tout ce qui est construit sur cette fondation défectueuse est du poison mortel, et cela inclue la doctrine de l'Évangile qui a été déformée et qui est enseignée de nos jours par les sectes évangéliques avec lesquelles nous devons n'avoir aucune relation. Un article de l'encyclopédie Wikipédia confirme ce que nous disons: «Les chrétiens évangéliques ont essentiellement en commun l'importance cruciale qu'ils accordent à la conversion individuelle relevant d'un choix personnel et suite à une l'expérience religieuse de «la rencontre avec le Christ». On ne peut s'attendre rien d'autre d'un christianisme dénaturé qui repose sur un tel fondement, que des fausses doctrines et des expériences obscures qui troublent la conscience de gens simples. La Parole de Dieu nous dit que le fondement de la grâce du salut est Christ, mais les évangéliques ont déplacés cette fondation et l'ont remplacé par leur idole du libre-choix, tandis que les baptistes et les réformés l'ont échangés pour leurs confessions de foi. Et cela ils le font en pleine connaissance de cause, car ils savent pleinement que poser un autre fondement que Christ est interdit sous peine de récolter la colère de Dieu qui détruira ceux qui polluent son temple, notre corps en lequel son Esprit habite, avec des fausses doctrines et des expériences de dérèglements de conscience (1 Corinthiens 3:10-13,16-17). Le faux évangile du libre-choix des évangéliques est un évangile de disgrâce qui s'oppose à l'Évangile de la grâce souveraine du Seigneur Jésus-Christ en faveur de ses élus seulement et non de tous les hommes. Cette «Mauvaise Nouvelle» qu'ils prétendent être une «Bonne Nouvelle» dans leur aveuglement est un message de mort qui glorifie les efforts de l'homme dans ses choix personnels, ce qui n'est rien d'autre que le salut par les œuvres sous déguisement du salut par la grâce. Dans ce domaine, les champions de la désinformation sont nul autre que les baptistes, qu'ils soient indépendants, traditionnels, libéraux, conservateurs, fondamentalistes, réformés, ou charismatiques. Méfiez-vous de ces cafards maudits car il n'y a rien de plus hypocrite, de plus menteur, de plus traître qu'un baptiste, il vous dardera dans le dos s'il en a l'opportunité et cela au nom de Christ qu'il traîne dans les monticules de ses prostitutions spirituelles. Mais ne négligeons pas le reste de ces dépravés évangéliques, trafiqueurs d'âmes humaines, comme les darbystes, les disciples de Christ, les Irvingiens, les pentecôtistes, les messianiques, les charismatiques et autres groupes de la troisième vague, pour qui les portes de l'enfer sont grandes-ouvertes afin les recevoir tous dans un accueil chaleureux qu'ils n'oublieront jamais.

 

Le règne de mille ans

Le vrai Évangile, terme qui signifie littéralement «message de la grâce», repose sur l'œuvre parfaite de Christ sur la croix d'où nous recevons tous les mérites de son sacrifice qui nous sont attribués gratuitement, et sur sa résurrection corporelle d'entre les morts d'où nous recevons une nouvelle vie en lui, par lui, et avec lui par sa Sainte Présence qui vient habiter en chacun de ses élus. L'occupation de Christ par laquelle Il règne en nous est représentée figurativement dans 2 Pierre 3:8-9 et dans Apocalypse 20:2-6 comme étant «le règne de mille ans» de la grâce. Le règne de Christ en nous se nomme aussi «baptême du Saint-Esprit», expression qui signifie littéralement «assimilation dans la Sainte Présence» par laquelle nous sommes graduellement transformés en son image pour participer à sa gloire éternelle. Cette assimilation initiale, nommée aussi l'adoption comme fils de Dieu, est notre intégration ou identification au Corps de Christ qui se produit lors de notre conversion par la puissance souveraine de notre Dieu Tout-Puissant, le Seigneur Jésus, à lequel revient toute la gloire. En d'autres mots, la doctrine du baptême du Saint-Esprit comme deuxième expérience après la conversion initiale, est une fausse doctrine extrêmement dangereuse que la Bible nomme «le péché contre le Saint-Esprit» ou plus précisément «le péché contre la Sainte Présence de Christ en nous». Cette fausse doctrine s'oppose et rejette la puissance de l'Esprit de Dieu dans notre adoption, dans notre conversion, et dans notre identification au Corps de Christ par laquelle il vient habiter en nous. Une telle doctrine est un blasphème hautain et un péché impardonnable qui dérobe Dieu de sa gloire en déformant le baptême du Saint-Esprit en un baptême de puissance surnaturelle qui est nul autre qu'un baptême mystique et spirite de puissances occultes qui glorifie la nature humaine déchue, lorsque le baptême authentique du Saint-Esprit est un baptême d'humilité et de reconnaissance à la souveraineté absolue de notre Dieu Tout-Puissant, le Seigneur Jésus, qui nous fait la grâce d'être sauvé. Le baptême du Saint-Esprit comme deuxième expérience après la conversion est clairement une séparation du Corps de Christ et un rejet de sa Sainte Présence et de son règne en nous, ainsi qu'une trahison odieuse à la vérité de l'Évangile authentique, et tout cela pour la démangeaison d'expérimenter des puissances obscures et des sensations fortes qui mènent directement à l'enfer. On comprend mieux pourquoi les partisans de cette doctrine infernale aspirent tous à un règne de milles ans littéral de Christ sur la terre, car une telle notion glorifie la dignité humaine et ses désirs de domination.

 

Le ministère des apôtres

L'évangélisation est le principe vital par lequel les évangéliques répandent leur faux évangile du libre-choix, et pour ainsi faire ils s'emparent illégitimement du ministère qui appartenait aux apôtres seuls. La Bible mentionne clairement que la proclamation de l'Évangile était strictement le domaine des apôtres pour poser le fondement de l'Église primitive, et qu'une fois ce ministère accomplit le message de la grâce fut transmis par écrit dans les textes du Nouveau Testament. Dans les passages principaux qu'ils utilisent pour justifier leur principe de prosélytisme qu'ils nomment de l'évangélisation et qu'on retrouve dans Matthieu 28:16-20, il est clair au verset 11 que cette charge appartenait aux «onze disciples», c'est-à-dire «les apôtres». De même dans les passages de Marc 16:14-20, on voit clairement au verset 14 que le ministère de proclamer l'Évangile avec des signes miraculeux appartenait strictement aux onze apôtres. Or dans toutes les langues et dans toutes les nations de la terre, prendre ce qui ne nous appartient pas est du vol, tout pur et simple. Les églises, ou plutôt les nids de vermines traditionnelles et évangéliques, sont coupables d'avoir dérobé ce ministère glorieux aux apôtres, et en plus de l'avoir falsifié avec un évangile dénaturé. Un faux évangile indique aussi la présence d'un faux salut, d'un faux dieu, d'un faux Jésus, d'une fausse église, de faux ministres, de faux chrétiens, et évidemment aussi de fausses interprétations d'une Bible dénaturée à traduction tendancieuse qui supporte tous ces faux enseignements. Nous n'avons pas à nous emparer d'un ministère qui ne nous appartient pas, mais à répandre la foi des écrits du Nouveau Testament qui contiennent son message, sans en faire aucune interprétation pour glorifier une institution ecclésiale qui n'a pas sa raison d'être. De cette façon Dieu agit librement dans les cœurs pour y laissez pénétrer la lumière de la vérité. Les Saintes-Écritures de l'Ancien et du Nouveau Testament sont suffisantes pour nous instruire dans les voies de Dieu, car elles sont vivantes et respirent de la Sainte Présence de Dieu: «Or, toute l'Écriture respire de Dieu, et est efficace pour enseigner, pour convaincre, pour corriger, afin d'exprimer l'instruction avec droiture; afin que l'homme de L'ESPRIT DES VIVANTS soit mature, et entièrement préparé pour toutes les réalisations gracieuses de la foi.» (2 Timothée 3:16-17); «Ce que nous avons vu et entendu, nous vous l'annonçons, afin que vous ayez communion avec nous. Or, notre communion est envers le Père, à savoir JÉSUS LE MESSIE, le Fils lui-même.» (1 Jean 1:3-4; Bible de Machaira 2016).


Marque de commerce © 1999-2019 GoDieu.com - Tous droits réservés