Accueil GoDieu.com
Plan de Salut de Dieu
Recherche GoDieu.com

En principe, ce panneau vous présentera des choix de moteur de recherche GoDieu.com.

Fermer
Recherche biblique
GoDieu.com
Cette page en favori Affiche une version imprimable de cette page entière. Expédier la page d'accueil par courriel. Contacter GoDieu.com
Dimension de police du texte
 
Facebook GoDieu.com Twitter GoDieu.com Youtube GoDieu.com Dailymotion GoDieu.com Suivez-nous !   

Traduction du site

Afrikaans - Vertaling - Kies taal - af - Afrikaans Albanian - Përkthimi - Zgjidhni gjuhën - sq - Albanais Deutsch - Übersetzung - Sprache wählen - de - Allemand አማርኛ - ተርጉም - ቋንቋ ይምረጡ - am - Amharique English - Translate - Select Language - en - Anglais العربية - ترجمة - تحديد اللغة - ar - Arabe Հայերեն - Թարգմանություն - Ընտրեք լեզուն - hy - Arménien Azeri - Translation - Dil seçin - az - Azéri Euskal - Itzulpen - Hizkuntza aukeratu - eu - Basque বাংলা - অনুবাদ - ভাষা নির্বাচন করুন - bn - Bengali Беларусь - Пераклад - Выбраць мову - be - Biélorusse မြန်မာစာ - ဘာသာပြန်ဆို။ - ဘာသာစကားကိုရွေးချယ်ပါ။ - my - Birman Bosanski - Translation - Odaberite jezik - bs - Bosniaque български - Преводач - Избор на език - bg - Bulgare català - Traductor - Selecciona l'idioma - ca - Catalan Cebuano - Translation - Pilia pinulongan - ceb - Cebuano Chichewa - Translation - Sankhani chinenero - ny - Chichewa 中文 (简体) - 翻译 - 选择语言 - zh-CN - Chinois (simplifié) 中文 (繁體) - 翻譯 - 選擇語言 - zh-TW - Chinois (traditionnel) සිංහල - පරිවර්තනය - භාෂාව තෝරාගන්න - si - Cingalais 한국어 - 번역 - 언어설정 - ko - Coréen Corsica - Traduci - Sceglie a lingua - co - Corse Kreyòl ayisyen - Tradiksyon - Chwazi lang - ht - Créole haïtien hrvatski - Prevoditelj - Odaberite jezik - hr - Croate Dansk - Oversæt - Vælg sprog - da - Danois Español - Traductor - Seleccionar idioma - es - Espagnol Esperanto - Tradukado - Elektu lingvon - eo - Espéranto Eesti - Tõlkimine - Vali keel - et - Estonien suomi - Kääntäjä - Valitse kieli - fi - Finnois Français - Traduction - Choisissez la langue - fr - Français Frysk - Oersette - Selektearje taal - fy - Frison Gaelic (Skotlân) - Eadar-theangaich - Tagh cànan - gd - Gaélique (Écosse) Galego - Tradución - Escolla o idioma - gl - Galicien Cymraeg - Cyfieithu - Dewiswch iaith - cy - Gallois ქართული - თარგმანი - ენის არჩევა - ka - Géorgien Ελληνικά - Μετάφραση - Επιλογή γλώσσας - el - Grec ગુજરાતી - અનુવાદ - ભાષા પસંદ કરો - gu - Gujarati Hausa - Translation - Zabi harshe - ha - Haoussa Hawaiian - Unuhi - Wae 'ōlelo - haw - Hawaïen עברית - תרגם - בחירת שפה - iw - Hébreu हिन्दी - अनुवाद करें - भाषा चुनें - hi - Hindi Hmong - txhais lus - Xaiv lus - hmn - Hmong Magyar - Fordítás - Válasszon nyelvet - hu - Hongrois Igbo - Translation - Họrọ asụsụ - ig - Igbo Indonesia - Translate - Pilih Bahasa - id - Indonésien Gaeilge - Aistriúchán - Roghnaigh teanga - ga - Irlandais Icelandic - Þýðing - Velja tungumál - is - Islandais Italiano - Traduttore - Seleziona lingua - it - Italien 日本語 - 翻訳 - 言語を選択 - ja - Japonais Javanese - Translation - Pilih basa - jw - Javanais ಕನ್ನಡ - ಅನುವಾದ - ಭಾಷೆ ಆಯ್ಕೆ - kn - Kannada Қазақ - Аударма - Тілді таңдау - kk - Kazakh ខ្មែរ - បកប្រែ - ជ្រើសភាសា - km - Khmer киргизский - Комментарий - Тил тандаңыз - ky - Kirghyz Kurdish - Wergerandin - Hilbijêre ziman - ku - Kurde ລາວ - ການແປພາສາ - ເລືອກພາສາ - lo - Laotien Latin - Latin - Elige lingua - la - Latin latviešu - Tulkotājs - Atlasiet valodu - lv - Letton Lietuvių - Versti - Pasirinkite kalbą - lt - Lituanien Lëtzebuergesch - Iwwersetzen - Wielt Sprooch - lb - Luxembourgeois Македонски - Превод - Избери јазик - mk - Macédonien Malaysia - Terjemahan - Pilih bahasa - ms - Malaisien മലയാളം - പരിഭാഷ - ഭാഷ തിരഞ്ഞെടുക്കുക - ml - Malayalam Madagascar - Translation - Mifidiana teny - mg - Malgache Malti - Traduzzjoni - Agħżel lingwa - mt - Maltais Maori - Translation - Kōwhiri te reo - mi - Maori मराठी - भाषांतर - भाषा निवडा - mr - Marathi Монгол - Орчуулга - Хэл сонгох - mn - Mongol Nederlands - Vertaal - Kies Taal - nl - Néerlandais नेपाली - अनुवाद - भाषा छान्नुहोस् - ne - Népalais norsk - Oversetter - Velg språk - no - Norvégien O'zbekiston - Tarjima - Tilni tanlang - uz - Ouzbek پښتو - وژباړئ - ژبه وټاکئ - ps - Pachtô ਪੰਜਾਬੀ - ਅਨੁਵਾਦ - ਭਾਸ਼ਾ ਚੁਣੋ - pa - Panjabi فارسی - ترجمه - انتخاب زبان - fa - Persan Polski - Tłumacz - Wybierz język - pl - Polonais Português - Tradutor - Seleccionar idioma - pt - Portugais Română - Traducere - Selectaţi limba - ro - Roumain Русский - Переводчик - Выберите язык - ru - Russe Samoa - Faaliliu - Gagana filifilia - sm - Samoan српски - преводилац - Изабери језик - sr - Serbe Sesotho - Phetolelo - Khetha puo tn lefatshe - st - Sesotho Shona - Kushandura - Sarudzai mutauro - sn - Shona سنڌي - ترجمو ڪريو - ٻولي منتخب ڪريو - sd - Sindhî slovenčina - Prekladač - Výber jazyka - sk - Slovaque slovenščina - Prevajalnik - Izberi jezik - sl - Slovène Somali - Translation - Dooro luqadda - so - Somali Sunda - Tarjamahan - Pilih basa - su - Soundanais Svenska - Översätt - Välj språk - sv - Suédois Kiswahili - Tafsiri - Chagua lugha - sw - Swahili Тоҷикистон - Тарҷумаи - интихоб забон - tg - Tadjik Filipino - Pagsasalin - Pumili ng Wika - tl - Tagalog தமிழ் - மொழிபெயர்ப்பு - மொழி தேர்வு - ta - Tamoul česky - Překladač - Zvolit jazyk - cs - Tchèque తెలుగు - అనువాద - భాష ఎంచుకోండి - te - Telugu ไทย - แปล - ภาษาเลือก - th - Thaï Türk - Tercüme - Dil seçin - tr - Turc українська - Перекладач - Виберіть мову - uk - Ukrainien اردو - ترجمہ - زبان کا انتخاب کریں - ur - Urdu Tiếng Việt - Dịch - Chọn Ngôn ngữ - vi - Vietnamien isiXhosa - Guqula - Khetha ulwimi - xh - Xhosa ייִדיש - טראַנסלאַטיאָן - אויסקלייַבן שפּראַך - yi - Yiddish Yoruba - Translation - Yan ede - yo - Yorouba Zulu - Translation - Khetha ulimi - zu - Zoulou

Connexion utilisateur

Utilisateurs en ligne

1 utilisateur
296 invités

Statistiques d'aujourd'hui

NombreDescription
13623Membres
1531Messages
29Commentaires
0Lectures
4154924Lectures globales
0Clics
0Réf. externes
0Réf. internes
0Abonnés RSS

Publicité point liée à GoDieu.com

La fontaine à deux eaux-6


février 28, 2016 par GoDieu

 

Prétentions à l'autorité des Saintes-Écritures


La secte des baptistes réformés, et ne vous y trompez pas, comme nous avons vu plus haut il s'agit bien ici d'une secte infâme composée d'un mélange malsain et hétérogène d'imposteurs, de lâches et de traîtres prétendument chrétiens qui adhèrent à une croyance baptiste à prétentions calvinistes, et qui suivent aveuglement les confessions de foi baptiste de Londres de 1644 et 1689 au détriment de la révélation des Saintes-Écritures. Pour eux l'adhésion aux confessions de foi détient une importance capitale au-dessus même de la Bible, tellement qu'ils ne reconnaissent point comme chrétiens ceux qui ne donneraient pas leur accord à leurs aberrations doctrinales antichrétiennes. Les prétendues églises réformées baptistes adhèrent souvent à la confession de foi de Londres de 1689 que plusieurs considèrent comme étant infaillible et s'y rapportent comme l'autorité finale de leur foi. Mais pour pacifier les réfractaires et de crainte de perdre de la crédibilité, ils déclarent que leurs confessions de foi ne sont pas considérées, normalement, comme exhaustives ou totalement infaillibles (donc, d'après leur affirmation, la grande majorité des enseignements qui s'y trouvent sont considéré comme étant infaillible), mais considérées plutôt comme un résumé commode de la croyance de la dénomination. Or nous savons que tel n'est pas le cas puisque nous ne trouvons pas le baptême par immersion dans la Bible, sans traduire faussement le Grec; ni la notion trinitaire de trois personnes ou subsistances distinctes en Dieu sans l'insinuer sournoisement dans le texte sacré; mais ces hérésies diaboliques se retrouvent bel et bien dans leurs confessions de foi qui sont plutôt «des déformations de la foi biblique». Un exemple bien simple pour indiquer le paradoxe de ces confessions ou plutôt déformations de la foi est qu'elles déclarent que Dieu est incompréhensible puis procèdent à l'expliquer. Trouver l'erreur, car si Dieu est incompréhensible, il n'y a donc pas d'explication possible. Puisqu'ils ne mentionnent aucunement que Dieu accorde sa révélation à ses élus seulement, il est évident qu'ils ne le sont pas et que leur compréhension est purement charnelle. Après nous avoir menti en pleine face, ces réprouvés veulent nous faire croire que les baptistes réformés essayent de fonder toute leur doctrine directement de la Bible, laquelle est perçue comme l'unique autorité en matière de foi et de pratique. Mais cela n'est que du sable dans les yeux, ces hypocrites ne croient réellement pas dans l'autorité des Saintes-Écritures, autrement ils n'y ajouteraient pas des conjectures sophistiquées qui font dire à la Bible ce qu'elle ne dit pas. Ces gens sont des mythomanes qui croient en leurs propres mensonges dans le déséquilibre de leurs délires exaltés, et ils s'imaginent que tous sont des dupes qui vont croire en leurs sottises de réprouvés. Mais leurs pasteurs de pacotilles se trompent, car les vrais chrétiens ne se laissent pas avoir si facilement que ça, et ces pseudo-bergers l'apprennent à leur dépend.

Après nous avoir dit au chapitre 2 dans leur Confession de Foi de Londres, 1689:

«Le Seigneur notre Dieu est le seul Dieu vrai et vivant 1.
Il existe en lui-même et de lui-même, infini en [son] être et [sa] perfection 2.
Son essence ne peut être comprise par nul autre que lui-même 3;»,

ces zigotos délirants, disciples de la chambre ronde, procèdent à nous expliquer l'essence d'un Dieu qu'ils admettent eux-mêmes ne peut être comprise:

«Dans cet Être divin et infini, il est trois subsistances, le Père, la Parole ou le Fils, et l'Esprit Saint 27, qui sont d'une seule substance, puissance et éternité.».

Mais quelle érudition logique d'un esprit sain, nous en sommes grandement épaté, vite accourons vers eux et plions le genou pour leur embrasser le cul, car eux, ils l'ont vraiment l'affaire. Ces mythomanes démentiels s'imaginent que tous vont être passionnés de leur illusion grandiose qu'ils s'imaginent être triomphales dans leur conscience de débile. Or le «Centre National de Ressources Textuelles et Lexicales» nous donne une définition claire du mot «Subsistance» comme étant:

«Ce qui permet l'existence matérielle d'un individu, d'une collectivité: ex. "Contribuer à la subsistance de sa famille". Moyen d'existence. Rattaché provisoirement pour la nourriture et la solde, à une unité, à un corps autre que le sien. En partic. Ensemble des biens qui permettent la satisfaction des besoins alimentaires d'un individu ou d'une collectivité. De(s) subsistances. Relatif au ravitaillement alimentaire d'une communauté».

Donc d'après cette définition officielle du terme «subsistance», le dieu des baptistes réformés est une existence divine qui se nourrie d'une autre existence divine. Or une existence qui se nourrie d'une autre existence n'est pas dépendante d'elle-même mais d'une autre, et de ce fait est soumise essentiellement à une autre pour exister. Elle ne peut donc être Dieu qui ne dépend ou n'est soumis à aucune autre existence. Un dieu qui est en lui-même trois différentes sources d'alimentation est le résultat d'une imagination débridée et sérieusement déséquilibrée. Les papistes catholiques nous présentent un dieu galette qui doit être mangé lors de chaque culte d'adoration à leur dieu solaire. Mais les baptistes réformés nous présentent un dieu chimérique qui se mange trois fois lui-même pour survivre, un Cannibale divin qui demande à ses fidèles de suivre son exemple. Or une forme d'existence qui se dévore elle-même est celle d'une dévastation éternelle qui correspond plutôt à leur Satan imaginaire et qui est en réalité «le dieu de la duplicité» qu'ils adorent. Étant à court de nourriture spirituellement solide et en voie de crever de faim, les fidèles du dieu Cannibale se mangent entre eux-mêmes pour obtenir une vie éternelle d'ogres célestes avec les trois couronnes du cerbère nicéen. La folie de l'homme et de ses religions maudites ne connaissent aucune borne.

Comment donc pourrions-nous décrire le monstre hybride qu'est l'église Baptiste Réformée moderne. Or nous avons quelques mots choyés pour cette race maudite de prétentieux. Nous constatons que cette église est en effet composée d'un ensemble de chrétiens Jell-O qui forment l'Église Gélatine des Trois Guimauves, seuls détentrice de l'évangile gélatineux authentique, pour la suspension des mous et des molles dans sa substance malléable de femmelettes et de tièdes répugnants qui, comme des chiens galeux, se nourrissent de leur vomi ré-ingurgité. Leurs pasteurs de pacotilles sont des marchands d'âmes, des meutes de loups voraces, des hypocrites maudits, des visages à deux faces, des chiens galeux, des parasites infectieux, des vauriens croupissants, des serpents venimeux, des vendus au diable, des larves du trou de cul de Satan, des vermines insalubres, des salopards écœurants, des andouilles glissantes et répugnantes, des porcs infestes, des ramassis de vomi de tièdes réprouvés, des déformateurs odieux de la vérité, des traîtres exécrables et abjectes, des poules mouillées, des mercenaires sans couilles, des ignorants de bassesses crasses, des tarés pourris et mille fois maudits.

Encore une fois les consciences faibles de prétentieux apathiques, trouillards de vocables lexicales qualificatifs, vont nous condamner pour utiliser des mots qu'ils désignent comme étant durs, irrespectueux, grossiers, et dédaigneux à leur petite existence de vermisseaux. Mais nous n'avons pas à mâcher nos mots pour plaire à leur petite conscience fragile de totons molasses, ni n'avons-nous à être respectueux pour des marchands d'âmes qui n'ont aucun respect pour la vérité de la révélation biblique qu'ils déforment à leur guise. Évidemment qu'on ne se fera pas d'amis, mais nous ne sommes pas ici pour nous faire des amis mais pour dire la vérité autant brusque et autant tranchante qu'elle est. On va nous accuser d'être de faux chrétiens, nous y sommes habitué, c'est une gloire en effet d'être considéré comme tel car nous n'avons rien avec eux, il serait même honteux d'être regardé comme chrétiens par cette race de vipères maudites. Un de leurs mercenaires sans couilles qui donne son nom comme «André», sans évidemment mentionner son dernier nom pour cacher son identité de malfaiteur, se donne à des exagérations malicieuses et insensées à nos propos, comme c'est la coutume avec la vermine évangélique. Dans ses commentaires sur le Blogue de l'église baptiste réformée du Québec «Un Héraut dans le Net», il cherche à avertir le pseudo-pasteur, Pascal Denault, à propos d'un lâche et un traître du nom d'Alexandre Grondin, un ancien défenseur de la polygamie qui a renié Christ comme Seul Dieu et prostitué sa foi à l'idole de l'intellectualisme, dit que l'auteur de ce document est «un illuminé qui voit dans tout chrétien un hérétique venant du Diable». Le contexte de son commentaire indique qu'il dit cela dans un sens péjoratif dans une folle tentative de nuire à notre réputation. Disons le clairement, si ces deux accusateurs sont réellement chrétiens, les poules ont des dents, les cochons ont des ailes et le diable n'est pas menteur. Contrairement à cet imbécile, la réputation détient très peu d'importance pour nous, car ce qui nous importe au-dessus de toutes choses est Christ crucifié et ressuscité qui habite en nous par l'Esprit de sa Sainte Présence qui nous instruit et nous dirige dans toute la vérité. Une telle disposition était aussi celle de Jean le Baptiste qui dit: «Il faut qu'il croisse, et que je diminue» (Jean 3:30). La foi que nous avons reçu de Christ dans les mérites de son sacrifice sur la croix qui nous sont attribués gratuitement par son décret d'élection, ne repose pas comme ces réprouvés et imposteurs dans des confessions de foi, mais dans sa présence réelle et active en chacun de nous qui avons été élus en sa grâce merveilleuse depuis avant la fondation du monde. La grâce réelle et souveraine de Christ ne fait pas de concession à l'ennemi, ni se donne-t-elle à des exagérations malicieuses, comme nous voyons avec les baptistes réformés qui cherchent à protéger la dignité de leur réputation à tous prix, même au prix de la lâcheté et de la trahison.

En disant que nous sommes «illuminé» il est évident que notre accusateur déclare qu'il ne l'est pas, c'est-à-dire qu'il affirme officiellement n'avoir aucune lumière dans sa petite cervelle de taré et qu'il est jaloux de voir qu'elle demeure en d'autres que lui. D'après le «Centre National de Ressources Textuelles et Lexicales» qui nous explique le sens réel des mots, être «illuminé» signifie:

— «Éclairer vivement quelque chose d'une certaine clarté.


— Donner à quelque chose une clarté comparable à celle d'une vive lumière.


— Acquérir une clarté comparable à celle d'une vive lumière.


— Éclairer, saisir brusquement l'esprit (de quelqu'un).


Éclairer vivement comme par une révélation l'âme (de quelqu'un).


— S'éclairer par des dispositifs en grand nombre généralement en signe de réjouissance, de reconnaissance.»

Un disciple de Christ est illuminé du Saint-Esprit, il est éclairé dans les voies de la vérité, autrement il n'aurait pas l'Esprit de Christ en lui et serait un imposteur, tout comme les baptistes-réformés et les évangéliques le sont. Si la lumière de la vérité est sans importance pour les baptistes-réformés qui s'en moquent éperdument, elle ne l'est pas pour les vrais élus, comme nous le dit l'apôtre Paul dans 2 Corinthiens 4:1-6: «C'est pourquoi ayant ce Ministère selon la miséricorde que nous avons reçue, nous ne nous relâchons point. Mais nous avons entièrement rejeté les choses honteuses que l'on cache, ne marchant point avec ruse, et ne falsifiant point la parole de Dieu, mais nous rendant approuvés à toute conscience des hommes devant Dieu, par la manifestation de la vérité. Que si notre Évangile est encore voilé, il ne l'est que pour ceux qui périssent. Desquels le Dieu de ce siècle a aveuglé les entendements, [c'est-à-dire], des incrédules, afin que la lumière de l'Évangile de la gloire de Christ, lequel est l'image de Dieu, ne leur resplendît point. Car nous ne nous prêchons pas nous-mêmes, mais [nous prêchons] Jésus-Christ le Seigneur; et [nous déclarons] que nous sommes vos serviteurs pour l'amour de Jésus. Car Dieu qui a dit que la lumière resplendît des ténèbres, est celui qui a relui dans nos cœurs, pour manifester la connaissance de la gloire de Dieu qui se trouve en Jésus-Christ.»; lumière qui n'a jamais évidemment pénétrée le cœur ténébreux des prétentieux baptistes-réformés, déformateurs professionnels de la vérité.

Les exagérations de nos accusateurs sont complètement absurdes, «on ne voit pas dans tout chrétien un hérétique venant du diable» comme ils prétendent que nous faisons, mais seulement dans les faux et les prétentieux comme eux, des lâches et des traîtres qui font des concessions aux ennemis de la vérité. Un grand nombre de chrétiens authentiques sont avec nous et se réjouissent dans la vérité qui nous possède entièrement. Mais pour nos antagonistes nigauds et naïfs, une personne n'a qu'à se dire chrétienne pour être considérée comme telle, l'antichrist de Rome et Satan même le seraient par une telle confession de foi charnelle et superficielle. Des millions et des millions de chrétiens de ce genre qui croient en Christ s'en vont en enfer pour l'éternité. Dans nos temps modernes, tous les disciples du libre-choix et les ennemis de la croix sont considérés comme chrétiens, sauf bien sur ceux qui le sont vraiment et qui s'opposent à leurs prétentions. Drôle de christianisme vraiment bizarre que celui de la contrefaçon, mais sa condamnation est assurée et ne tardera pas.


Marque de commerce © 1999-2019 GoDieu.com - Tous droits réservés