Accueil GoDieu.com
Plan de Salut de Dieu
Recherche GoDieu.com

En principe, ce panneau vous présentera des choix de moteur de recherche GoDieu.com.

Fermer
Recherche biblique
GoDieu.com
Cette page en favori Affiche une version imprimable de cette page entière. Expédier la page d'accueil par courriel. Contacter GoDieu.com
Dimension de police du texte
 
Facebook GoDieu.com Twitter GoDieu.com Youtube GoDieu.com Dailymotion GoDieu.com Suivez-nous !   

_____________________________ Échange de bannières ______________________________
_____________________________ Échange de bannières ______________________________

Traduction du site

Afrikaans - Vertaling - Kies taal - af - Afrikaans Albanian - Përkthimi - Zgjidhni gjuhën - sq - Albanais Deutsch - Übersetzung - Sprache wählen - de - Allemand አማርኛ - ተርጉም - ቋንቋ ይምረጡ - am - Amharique English - Translate - Select Language - en - Anglais العربية - ترجمة - تحديد اللغة - ar - Arabe Հայերեն - Թարգմանություն - Ընտրեք լեզուն - hy - Arménien Azeri - Translation - Dil seçin - az - Azéri Euskal - Itzulpen - Hizkuntza aukeratu - eu - Basque বাংলা - অনুবাদ - ভাষা নির্বাচন করুন - bn - Bengali Беларусь - Пераклад - Выбраць мову - be - Biélorusse မြန်မာစာ - ဘာသာပြန်ဆို။ - ဘာသာစကားကိုရွေးချယ်ပါ။ - my - Birman Bosanski - Translation - Odaberite jezik - bs - Bosniaque български - Преводач - Избор на език - bg - Bulgare català - Traductor - Selecciona l'idioma - ca - Catalan Cebuano - Translation - Pilia pinulongan - ceb - Cebuano Chichewa - Translation - Sankhani chinenero - ny - Chichewa 中文 (简体) - 翻译 - 选择语言 - zh-CN - Chinois (simplifié) 中文 (繁體) - 翻譯 - 選擇語言 - zh-TW - Chinois (traditionnel) සිංහල - පරිවර්තනය - භාෂාව තෝරාගන්න - si - Cingalais 한국어 - 번역 - 언어설정 - ko - Coréen Corsica - Traduci - Sceglie a lingua - co - Corse Kreyòl ayisyen - Tradiksyon - Chwazi lang - ht - Créole haïtien hrvatski - Prevoditelj - Odaberite jezik - hr - Croate Dansk - Oversæt - Vælg sprog - da - Danois Español - Traductor - Seleccionar idioma - es - Espagnol Esperanto - Tradukado - Elektu lingvon - eo - Espéranto Eesti - Tõlkimine - Vali keel - et - Estonien suomi - Kääntäjä - Valitse kieli - fi - Finnois Français - Traduction - Choisissez la langue - fr - Français Frysk - Oersette - Selektearje taal - fy - Frison Gaelic (Skotlân) - Eadar-theangaich - Tagh cànan - gd - Gaélique (Écosse) Galego - Tradución - Escolla o idioma - gl - Galicien Cymraeg - Cyfieithu - Dewiswch iaith - cy - Gallois ქართული - თარგმანი - ენის არჩევა - ka - Géorgien Ελληνικά - Μετάφραση - Επιλογή γλώσσας - el - Grec ગુજરાતી - અનુવાદ - ભાષા પસંદ કરો - gu - Gujarati Hausa - Translation - Zabi harshe - ha - Haoussa Hawaiian - Unuhi - Wae 'ōlelo - haw - Hawaïen עברית - תרגם - בחירת שפה - iw - Hébreu हिन्दी - अनुवाद करें - भाषा चुनें - hi - Hindi Hmong - txhais lus - Xaiv lus - hmn - Hmong Magyar - Fordítás - Válasszon nyelvet - hu - Hongrois Igbo - Translation - Họrọ asụsụ - ig - Igbo Indonesia - Translate - Pilih Bahasa - id - Indonésien Gaeilge - Aistriúchán - Roghnaigh teanga - ga - Irlandais Icelandic - Þýðing - Velja tungumál - is - Islandais Italiano - Traduttore - Seleziona lingua - it - Italien 日本語 - 翻訳 - 言語を選択 - ja - Japonais Javanese - Translation - Pilih basa - jw - Javanais ಕನ್ನಡ - ಅನುವಾದ - ಭಾಷೆ ಆಯ್ಕೆ - kn - Kannada Қазақ - Аударма - Тілді таңдау - kk - Kazakh ខ្មែរ - បកប្រែ - ជ្រើសភាសា - km - Khmer киргизский - Комментарий - Тил тандаңыз - ky - Kirghyz Kurdish - Wergerandin - Hilbijêre ziman - ku - Kurde ລາວ - ການແປພາສາ - ເລືອກພາສາ - lo - Laotien Latin - Latin - Elige lingua - la - Latin latviešu - Tulkotājs - Atlasiet valodu - lv - Letton Lietuvių - Versti - Pasirinkite kalbą - lt - Lituanien Lëtzebuergesch - Iwwersetzen - Wielt Sprooch - lb - Luxembourgeois Македонски - Превод - Избери јазик - mk - Macédonien Malaysia - Terjemahan - Pilih bahasa - ms - Malaisien മലയാളം - പരിഭാഷ - ഭാഷ തിരഞ്ഞെടുക്കുക - ml - Malayalam Madagascar - Translation - Mifidiana teny - mg - Malgache Malti - Traduzzjoni - Agħżel lingwa - mt - Maltais Maori - Translation - Kōwhiri te reo - mi - Maori मराठी - भाषांतर - भाषा निवडा - mr - Marathi Монгол - Орчуулга - Хэл сонгох - mn - Mongol Nederlands - Vertaal - Kies Taal - nl - Néerlandais नेपाली - अनुवाद - भाषा छान्नुहोस् - ne - Népalais norsk - Oversetter - Velg språk - no - Norvégien O'zbekiston - Tarjima - Tilni tanlang - uz - Ouzbek پښتو - وژباړئ - ژبه وټاکئ - ps - Pachtô ਪੰਜਾਬੀ - ਅਨੁਵਾਦ - ਭਾਸ਼ਾ ਚੁਣੋ - pa - Panjabi فارسی - ترجمه - انتخاب زبان - fa - Persan Polski - Tłumacz - Wybierz język - pl - Polonais Português - Tradutor - Seleccionar idioma - pt - Portugais Română - Traducere - Selectaţi limba - ro - Roumain Русский - Переводчик - Выберите язык - ru - Russe Samoa - Faaliliu - Gagana filifilia - sm - Samoan српски - преводилац - Изабери језик - sr - Serbe Sesotho - Phetolelo - Khetha puo tn lefatshe - st - Sesotho Shona - Kushandura - Sarudzai mutauro - sn - Shona سنڌي - ترجمو ڪريو - ٻولي منتخب ڪريو - sd - Sindhî slovenčina - Prekladač - Výber jazyka - sk - Slovaque slovenščina - Prevajalnik - Izberi jezik - sl - Slovène Somali - Translation - Dooro luqadda - so - Somali Sunda - Tarjamahan - Pilih basa - su - Soundanais Svenska - Översätt - Välj språk - sv - Suédois Kiswahili - Tafsiri - Chagua lugha - sw - Swahili Тоҷикистон - Тарҷумаи - интихоб забон - tg - Tadjik Filipino - Pagsasalin - Pumili ng Wika - tl - Tagalog தமிழ் - மொழிபெயர்ப்பு - மொழி தேர்வு - ta - Tamoul česky - Překladač - Zvolit jazyk - cs - Tchèque తెలుగు - అనువాద - భాష ఎంచుకోండి - te - Telugu ไทย - แปล - ภาษาเลือก - th - Thaï Türk - Tercüme - Dil seçin - tr - Turc українська - Перекладач - Виберіть мову - uk - Ukrainien اردو - ترجمہ - زبان کا انتخاب کریں - ur - Urdu Tiếng Việt - Dịch - Chọn Ngôn ngữ - vi - Vietnamien isiXhosa - Guqula - Khetha ulwimi - xh - Xhosa ייִדיש - טראַנסלאַטיאָן - אויסקלייַבן שפּראַך - yi - Yiddish Yoruba - Translation - Yan ede - yo - Yorouba Zulu - Translation - Khetha ulimi - zu - Zoulou

Connexion utilisateur

Utilisateurs en ligne

1 utilisateur
214 invités

Statistiques d'aujourd'hui

NombreDescription
13623Membres
1541Messages
29Commentaires
0Lectures
4154924Lectures globales
0Clics
0Réf. externes
0Réf. internes
0Abonnés RSS

Gestion de contenu (CMS)

Créé avec l'aide de Drupal, un système de gestion de contenu "opensource"

Publicité point liée à GoDieu.com

La fontaine à deux eaux-7


février 28, 2016 par GoDieu

 

La duplicité d'une secte de réprouvés


Les sectes des églises baptistes réformées sont distinctes dans le fait qu'elles prétendent être à la fois réformées (adhérant à et montrant une similarité de respect pour la théologie de Jean Calvin définie par les Canons de Dordrecht, mais qu'elles déforment subtilement sous prétexte de suivre les Cinq Points du Calvinisme qu'elles observent que partiellement, ce qui fait d'elles une contrefaçon de la foi calviniste de laquelle elles sont rejetées), et baptistes (croyant au baptême pour les crédules seuls et celui-ci par immersion dans l'abomination de leurs prétentions). Les baptistes réformés sont plutôt des baptistes déformés, suivant le courant moderne des églises dites réformées qui refusent elles-mêmes d'être réformées, préférant demeurer dans la stagnation de leurs notions doctrinales aberrantes. À ses débuts, la foi dite Réformée était conçue sur les notions d'une purge des doctrines du catholicisme, purge qui ne fut jamais complétée et qui fut sa défaite (Apocalypse 3:1-4) car elle garda en son sein plusieurs de ses fausses doctrines, notamment celles du formalisme, du cléricalisme, et de la Trinité anti-scripturaire de trois personnes distinctes en Dieu qui est le pivot du catholicisme et de l'Antichrist qui siège à Rome. L'église dite réformée est sans contredit l'enfant de la Grande Prostituée, la Babylone mystérieuse de l'Apocalypse, de même que tous ceux qui suivent dans ses voies tortueuses. Il s'agit ici d'un bordel spirituel où les pasteurs enculeurs et les prostituées de prétendues foi chrétienne se donnent à cœur de joie à toutes sortes de prétentions bibliques, bordel fréquenté par des gens supposément de bonne réputation qui se salissent dans les écoulements dégoûtants de ses prostitutions. Non seulement qu'ils supportent de telles pratiques écœurantes et dégueulasses en faisant des compromis avec l'ennemi sous la base d'une tolérance répugnante et d'un amour fraternel captieux, mais après avoir apaisé leur conscience cautérisée en justifiant leur conduite méprisable avec des principes religieux, ces adultères hypocrites ont l'audace de se présenter au peuple comme des gens de condition noble qui exigent le respect.

Historiquement, les cinq points du calvinisme sont des principes centraux dont la fondation est la souveraineté absolue de Dieu (Voir: TULIPE, les doctrines de la grâce), préceptes adoptés anciennement par la foi réformée naissante, points sur lesquels les églises réformées baptistes sont supposément d'accord par définition, mais qu'elles contournent à leur guise pour valider leurs hérésies. Cependant, la théologie conservatrice réformée est normalement attachée à la théologie de l'engagement, une application de ce qui justifie la pratique du baptême des enfants dans le contexte du décret d'élection. Pour ces raisons des branches réformées de la chrétienté (presbytériens, etc.) se demandent si les réformés baptistes sont de vrais églises réformées, ce qu'évidemment elles ne sont pas. On prétend que les baptistes réformés sont distinctement Covenantal dans leur théologie, étant donné que la théologie de la Grâce est construite uniquement sur l'élection, principe essentiel de la grâce du salut qu'ils déforment pour l'attribuer à un libre-choix illusoire d'une décision personnelle pour Christ dans l'hérésie du baptême par immersion. Dans cette notion tordue de l'élection, le baptême par immersion de l'hérésie baptiste est vu comme le signe de l'administration d'un nouvel engagement, et donc d'un choix personnel issue d'une volonté prétendument libre qui est en réalité, selon les Écritures, esclave de la chair et du péché. D'après la duplicité de ces réprouvés, seulement ceux qui peuvent de façon crédible professer leur choix de croire en Christ sont baptisés et deviennent membres de la secte, ce qui est du pur arminianisme. Par leur concept baptismal d'un «nouvel engagement», les baptistes réformés s'attaquent directement au premier des cinq points du calvinisme qui est «la dépravation totale de la nature humaine». Il est très bien connu que les cinq points du calvinisme se tiennent tous ou s'écroulent tous ensemble. En d'autres mots, en rejetant un seul des cinq points des doctrines de la grâce il est impossible d'être calviniste, voir même d'être réellement chrétien, ce qui veut dire que les baptistes réformés sont tous des imposteurs qui «donnent de l'eau salée et de l'eau douce» d'une même fontaine (Jacques 3:11-12).

Les traits communs des baptistes réformés sont la prétention à la position centrale de la Parole de Dieu considérée par duplicité comme étant la «seule loi pour la foi et le culte». Cependant, selon ces déformateurs de la vérité, chaque interprétation des Écritures doit toujours avoir des supposées fondations orthodoxes, c'est-à-dire à ce qui est conforme, qui obéit à la doctrine considérée comme vraie et enseignée officiellement par chacune des religions prétendument chrétiennes, et dont le pivot même est l'hérésie de la Trinité qui proclame la présence de trois subsistances ou personnes distinctes en Dieu. Leur croyance n'est donc pas basée strictement sur la Parole de Dieu, mais sur des interprétations particulières et ecclésiastiques des anciens Crédos œcuméniques comme le symboles des Apôtres qui n'est pas des apôtres, le symbole impérial de Nicée/Constantinople qui a engendré une contrefaçon du christianisme, et surtout celui dit d'Athanase reconnu officiellement comme étant une imposture, ainsi que des confessions historiques (Confessions de Londres de 1644 et 1689), aussi bien que les catéchismes (Catéchisme orthodoxe de 1680 et Catéchisme de 1689) sont tous considérés comme des résumés de l'enseignement de la prétendue église, mais qui n'ont supposément pas la même position d'autorité que les Écritures mais considérés comme étant d'autorité secondaire. Mais il y a ici une contradiction criante, car si les Écritures sont l'autorité suprême de la foi pour le chrétien réel, tous ces crédos, symboles et confessions de foi ne sont pas nécessaire pour celui qui a vraiment l'Esprit de Christ en lui pour l'enseigner et le diriger dans toute la vérité. Ceux qui dépendent des crédos ou symboles œcuméniques ainsi que des confessions de foi pour diriger leur croyance s'en prennent directement à l'Esprit de Dieu et à sa Parole inspirée qui dit: «Mais l'onction que vous avez reçue de lui, demeure en vous; et vous n'avez pas besoin qu'on vous enseigne; mais comme cette même onction vous enseigne toutes choses, et qu'elle est véritable, et qu'elle n'est point un mensonge, demeurez en lui, selon qu'elle vous a enseignés.» (1 Jean 2:27; Voir aussi Jean 14:26 et Hébreux 8:11). Donc toutes ces prétendues églises affirment le contraire de ce que dit la Parole de Dieu et font du Saint-Esprit un menteur. Même que l'église baptiste réformée du Québec fait des concessions aux baptistes arminiens de SEMBEQ, nid d'apostats et de vermines insalubres, et les appelle «frères», preuve évidente de son apostasie car aucun n'appelle «frère» un ennemi de la grâce souveraine (Voir: L'Apostasie au Québec). Celui qui s'assit à la table des démons partagera leur condamnation. Il n'y a pas de communion possible entre le calvinisme et l'arminianisme, seuls les lâches et les traîtres maintiennent de tels rapports.

Une confession de foi est peut-être utile pour se distinguer de toute la masse pathologique de sectes dites chrétiennes, mais elle ne détient absolument aucune autorité, elle ne fait que représenter la détermination d'une direction personnelle dans la croissance graduelle et particulière d'une personne instruite directement par la Sainte Présence de Christ. De ce fait elle ne peut s'imposer à personne et demeure toujours sujette à la reconsidération d'une réflexion engendrée par l'Esprit de Dieu à titre personnel et non ecclésiastique. Mais dans le domaine ecclésiastique une confession de foi devient toujours un principe d'imposition inévitable que les érudits et les élites d'un groupe ou d'une société se servent pour manipuler la conscience de gens naïfs, afin de monopoliser leur foi pour donner quelques crédibilités à leurs prétentions bibliques et celles-ci sont légions: liturgie ou déroulement du culte, autorité des ministres, ministères variés des serviteurs, engagements ou participations actives des membres, contrainte ou discipline ecclésiastique, manipulations textuelles et comportementales, excommunication ou expulsion des insoumis, exploitation financière, obligation à la rencontre du dimanche, pédanteries académique, intimidations doctrinales, et toutes sortes d'autres folies aberrantes de la sorte imposées aux crédules. Mais il y a aussi le fait que les églises sont pleines de masochistes et d'indolents qui aiment se faire dire quoi croire et quoi ne pas croire, quand se lever et quand s'asseoir, quand parler et quand se taire, quand chanter et quand garder le silence, quand donner quoiqu'aucune ne dise quand ne pas donner mais à qui ne pas donner, qui fréquenter et qui ne pas fréquenter, comment se vêtir et comment ne pas se vêtir, comment agir et comment ne pas agir dans la vie privée, quand embrasser le cul du pasteur et quand ne pas l'embrasser de crainte de se faire chier dans la face, et on appelle cela de la chrétienté. Quelle gloire, quel honneur!

_____________________________ Échange de bannières ______________________________
_____________________________ Échange de bannières ______________________________

Marque de commerce © 1999-2019 GoDieu.com - Tous droits réservés