Accueil GoDieu.com
Plan de Salut de Dieu
Recherche GoDieu.com

En principe, ce panneau vous présentera des choix de moteur de recherche GoDieu.com.

Fermer
Recherche biblique
GoDieu.com
Cette page en favori Affiche une version imprimable de cette page entière. Expédier la page d'accueil par courriel. Contacter GoDieu.com
Dimension de police du texte
 
Facebook GoDieu.com Twitter GoDieu.com Youtube GoDieu.com Dailymotion GoDieu.com Suivez-nous !   

Traduction du site

Afrikaans - Vertaling - Kies taal - af - Afrikaans Albanian - Përkthimi - Zgjidhni gjuhën - sq - Albanais Deutsch - Übersetzung - Sprache wählen - de - Allemand አማርኛ - ተርጉም - ቋንቋ ይምረጡ - am - Amharique English - Translate - Select Language - en - Anglais العربية - ترجمة - تحديد اللغة - ar - Arabe Հայերեն - Թարգմանություն - Ընտրեք լեզուն - hy - Arménien Azeri - Translation - Dil seçin - az - Azéri Euskal - Itzulpen - Hizkuntza aukeratu - eu - Basque বাংলা - অনুবাদ - ভাষা নির্বাচন করুন - bn - Bengali Беларусь - Пераклад - Выбраць мову - be - Biélorusse မြန်မာစာ - ဘာသာပြန်ဆို။ - ဘာသာစကားကိုရွေးချယ်ပါ။ - my - Birman Bosanski - Translation - Odaberite jezik - bs - Bosniaque български - Преводач - Избор на език - bg - Bulgare català - Traductor - Selecciona l'idioma - ca - Catalan Cebuano - Translation - Pilia pinulongan - ceb - Cebuano Chichewa - Translation - Sankhani chinenero - ny - Chichewa 中文 (简体) - 翻译 - 选择语言 - zh-CN - Chinois (simplifié) 中文 (繁體) - 翻譯 - 選擇語言 - zh-TW - Chinois (traditionnel) සිංහල - පරිවර්තනය - භාෂාව තෝරාගන්න - si - Cingalais 한국어 - 번역 - 언어설정 - ko - Coréen Corsica - Traduci - Sceglie a lingua - co - Corse Kreyòl ayisyen - Tradiksyon - Chwazi lang - ht - Créole haïtien hrvatski - Prevoditelj - Odaberite jezik - hr - Croate Dansk - Oversæt - Vælg sprog - da - Danois Español - Traductor - Seleccionar idioma - es - Espagnol Esperanto - Tradukado - Elektu lingvon - eo - Espéranto Eesti - Tõlkimine - Vali keel - et - Estonien suomi - Kääntäjä - Valitse kieli - fi - Finnois Français - Traduction - Choisissez la langue - fr - Français Frysk - Oersette - Selektearje taal - fy - Frison Gaelic (Skotlân) - Eadar-theangaich - Tagh cànan - gd - Gaélique (Écosse) Galego - Tradución - Escolla o idioma - gl - Galicien Cymraeg - Cyfieithu - Dewiswch iaith - cy - Gallois ქართული - თარგმანი - ენის არჩევა - ka - Géorgien Ελληνικά - Μετάφραση - Επιλογή γλώσσας - el - Grec ગુજરાતી - અનુવાદ - ભાષા પસંદ કરો - gu - Gujarati Hausa - Translation - Zabi harshe - ha - Haoussa Hawaiian - Unuhi - Wae 'ōlelo - haw - Hawaïen עברית - תרגם - בחירת שפה - iw - Hébreu हिन्दी - अनुवाद करें - भाषा चुनें - hi - Hindi Hmong - txhais lus - Xaiv lus - hmn - Hmong Magyar - Fordítás - Válasszon nyelvet - hu - Hongrois Igbo - Translation - Họrọ asụsụ - ig - Igbo Indonesia - Translate - Pilih Bahasa - id - Indonésien Gaeilge - Aistriúchán - Roghnaigh teanga - ga - Irlandais Icelandic - Þýðing - Velja tungumál - is - Islandais Italiano - Traduttore - Seleziona lingua - it - Italien 日本語 - 翻訳 - 言語を選択 - ja - Japonais Javanese - Translation - Pilih basa - jw - Javanais ಕನ್ನಡ - ಅನುವಾದ - ಭಾಷೆ ಆಯ್ಕೆ - kn - Kannada Қазақ - Аударма - Тілді таңдау - kk - Kazakh ខ្មែរ - បកប្រែ - ជ្រើសភាសា - km - Khmer киргизский - Комментарий - Тил тандаңыз - ky - Kirghyz Kurdish - Wergerandin - Hilbijêre ziman - ku - Kurde ລາວ - ການແປພາສາ - ເລືອກພາສາ - lo - Laotien Latin - Latin - Elige lingua - la - Latin latviešu - Tulkotājs - Atlasiet valodu - lv - Letton Lietuvių - Versti - Pasirinkite kalbą - lt - Lituanien Lëtzebuergesch - Iwwersetzen - Wielt Sprooch - lb - Luxembourgeois Македонски - Превод - Избери јазик - mk - Macédonien Malaysia - Terjemahan - Pilih bahasa - ms - Malaisien മലയാളം - പരിഭാഷ - ഭാഷ തിരഞ്ഞെടുക്കുക - ml - Malayalam Madagascar - Translation - Mifidiana teny - mg - Malgache Malti - Traduzzjoni - Agħżel lingwa - mt - Maltais Maori - Translation - Kōwhiri te reo - mi - Maori मराठी - भाषांतर - भाषा निवडा - mr - Marathi Монгол - Орчуулга - Хэл сонгох - mn - Mongol Nederlands - Vertaal - Kies Taal - nl - Néerlandais नेपाली - अनुवाद - भाषा छान्नुहोस् - ne - Népalais norsk - Oversetter - Velg språk - no - Norvégien O'zbekiston - Tarjima - Tilni tanlang - uz - Ouzbek پښتو - وژباړئ - ژبه وټاکئ - ps - Pachtô ਪੰਜਾਬੀ - ਅਨੁਵਾਦ - ਭਾਸ਼ਾ ਚੁਣੋ - pa - Panjabi فارسی - ترجمه - انتخاب زبان - fa - Persan Polski - Tłumacz - Wybierz język - pl - Polonais Português - Tradutor - Seleccionar idioma - pt - Portugais Română - Traducere - Selectaţi limba - ro - Roumain Русский - Переводчик - Выберите язык - ru - Russe Samoa - Faaliliu - Gagana filifilia - sm - Samoan српски - преводилац - Изабери језик - sr - Serbe Sesotho - Phetolelo - Khetha puo tn lefatshe - st - Sesotho Shona - Kushandura - Sarudzai mutauro - sn - Shona سنڌي - ترجمو ڪريو - ٻولي منتخب ڪريو - sd - Sindhî slovenčina - Prekladač - Výber jazyka - sk - Slovaque slovenščina - Prevajalnik - Izberi jezik - sl - Slovène Somali - Translation - Dooro luqadda - so - Somali Sunda - Tarjamahan - Pilih basa - su - Soundanais Svenska - Översätt - Välj språk - sv - Suédois Kiswahili - Tafsiri - Chagua lugha - sw - Swahili Тоҷикистон - Тарҷумаи - интихоб забон - tg - Tadjik Filipino - Pagsasalin - Pumili ng Wika - tl - Tagalog தமிழ் - மொழிபெயர்ப்பு - மொழி தேர்வு - ta - Tamoul česky - Překladač - Zvolit jazyk - cs - Tchèque తెలుగు - అనువాద - భాష ఎంచుకోండి - te - Telugu ไทย - แปล - ภาษาเลือก - th - Thaï Türk - Tercüme - Dil seçin - tr - Turc українська - Перекладач - Виберіть мову - uk - Ukrainien اردو - ترجمہ - زبان کا انتخاب کریں - ur - Urdu Tiếng Việt - Dịch - Chọn Ngôn ngữ - vi - Vietnamien isiXhosa - Guqula - Khetha ulwimi - xh - Xhosa ייִדיש - טראַנסלאַטיאָן - אויסקלייַבן שפּראַך - yi - Yiddish Yoruba - Translation - Yan ede - yo - Yorouba Zulu - Translation - Khetha ulimi - zu - Zoulou

Connexion utilisateur

Utilisateurs en ligne

1 utilisateur
414 invités

Statistiques d'aujourd'hui

NombreDescription
13623Membres
1531Messages
29Commentaires
0Lectures
4154924Lectures globales
0Clics
0Réf. externes
0Réf. internes
0Abonnés RSS

Publicité point liée à GoDieu.com

La prédestination de Jésus-Christ-3


avril 19, 2015 par GoDieu

 

L'entêtement de l'auto-détermination


La prédestination a toujours constitué un élément important mais difficile pour la théologie chrétienne et pour la majorité des simples chrétiens, car elle paraît s'opposer brutalement à d'autres facteurs de la croyance moderne, tels que la liberté humaine, l'universalité du dessein de salut de Dieu ou salut pour tous les hommes, l'importance de l'histoire face à l'éternité, la connaissance de la révélation face à l'incompréhensibilité des voies de Dieu, la soif de posséder des dons de puissances, la glorification de la dignité humaine. Pourtant, peu de doctrines théologiques ont eu autant de force créatrice que la double prédestination. Aussi la seule garantie de l'exécution du dessein de Dieu repose sur la prédestination de l'individu. Ce n'est que dans la double prédestination que l'histoire du monde, aussi bien que celle du royaume de Dieu et de chaque croyant, trouve une base assurée. Il y a des chrétiens qui ne peuvent pas admettre ceci. Ils craignent tellement de porter atteinte à la responsabilité de l'homme qu'ils chérissent tellement au point de l'idolâtrie même, qu'ils rejettent la doctrine de la prédestination divine comme privant l'homme de sa liberté de volonté et d'action. L'Écriture ne partage pas cette crainte-là, ni approuve-t-elle cette forme moderne d'idolâtrie.

Christ, qui naquit il y a environ 2000 ans, avait été élu avant la fondation du monde et c'est pourquoi il se réfère à la gloire de Dieu qu'il possédait avant la fondation du monde: «Et maintenant, glorifie-moi, Père, auprès de toi, de la gloire que j'avais auprès de toi, avant que le monde fût.» (Jean 17:5) La formulation «avant la fondation du monde» se trouve très souvent en relation avec l'histoire du salut. Ce «avant la fondation du monde» était ce qui se trouvait à l'origine lorsque Jésus, comme Logos, exprima toutes choses en existence de la plénitude originelle de sa divinité, car il était lui-même le Dieu éternel qui plus tard s'enroba d'un corps de chair comme Messie, Fils de Dieu et Fils de David (Jean 1:1-2,14,18). À ce moment, lors de la Création, tous les fils et filles de Dieu étaient déjà élus en Christ conformément à son plan de salut éternel. La même gloire manifestée lorsque Jésus fut transfiguré sera également manifestée pour transfigurer les rachetés à son image: «Père, je veux, quant à ceux que tu m'as donnés, que là où moi je suis, ils y soient aussi avec moi, afin qu'ils voient ma gloire, que tu m'as donnée; car tu m'as aimé avant la fondation du monde» (Jean 17:24).

La même chose est dite des rachetés, c'est-à-dire qu'ils ont également été élus avant la fondation du monde: «... selon qu'il nous a élus en lui avant la fondation du monde, pour que nous fussions saints et irréprochables devant lui en amour, nous ayant prédestinés pour nous adopter pour lui par Jésus Christ, selon le bon plaisir de sa volonté» (Éphésiens 1:4-5). Dieu, qui est éternel, a conçu ses desseins avant la fondation du monde et c'est au cours des temps qu'il les réalise, jusque dans l'éternité lorsque les élus seront réunis avec lui de nouveau dans sa gloire éternelle.

L'apôtre Pierre dit ceci au sujet de l'Agneau de Dieu sans tache: «...comme d'un agneau sans défaut et sans tache, désigné dès avant la fondation du monde, mais manifesté à la fin des temps pour vous» (1 Pierre 1:19-20). Les rachetés ont aussi été désignés à l'avance en Lui comme s'ils étaient présent même dans l'éternité, et c'est pourquoi leurs noms ont été écrits avant la fondation du monde dans le livre de Vie de l'Agneau immolé, c'est-à-dire inscrit dans les registres de sa mémoire éternelle: «Et tous ceux qui habitent sur la terre, dont le nom n'a pas été écrit, dès la fondation du monde, dans le livre de vie de l'Agneau immolé, lui (la bête) rendront hommage.» (Apocalypse 13:8) On retrouve encore dans ces passages la claire distinction entre les élus et les exclus. Ceux dont «le nom n'a pas été écrit» sont ceux dont le nom n'a pas été retenu dans la mémoire éternelle de Dieu, car ils sont exclus de sa Présence pour l'éternité. Remarquez aussi que ceux-là reçoivent «une marque à la main droite et au front» et que «personne ne peut acheter ni vendre sans cette marque» (Apocalypse 13:16-17). La marque est clairement l'indication d'un contrôle au niveau des actions et des pensées, le genre de contrôle qui vient d'un principe de marchandage. La signification spirituelle de ces passages nous indique qu'il s'agit d'une tentative de marchandage avec Dieu afin d'obtenir de lui un avantage, mais que cette négociation est vaine et inefficace. En d'autres mots la marque de la bête est la doctrine du libre-choix qui contrôle les actions et les pensées des réprouvés et par laquelle ils cherchent à obtenir les avantages du salut par la grâce. L'interprétation est juste et respecte le contexte immédiat et général, elle est la vérité même et est soutenue par les Saintes-Écritures (Voir: La Marque de la Bête). Nous obtenons donc la révélation époustouflante que tous ceux du christianisme moderne, qu'il soit traditionnel, évangélique, ou dissident, portent tous la marque de la bête. Bien sur il y a les exceptions, c'est-à-dire les élus, mais ils sont très peu et même presque inexistant, et la majorité qui le sont ont sortit de cette Babylone mystérieuse (Apocalypse 18:4), on ne peut donc les compter parmi ces groupes.

Les réprouvés du christianisme moderne contrefait s'entêtent à nous dire constamment que «Dès le commencement Dieu a doté les hommes d'un libre arbitre. Il ne les a pas contraints, ni n'en a fait des automates ou des marionnettes; les hommes pouvaient choisir entre la vie et la mort, entre l'obéissance et la désobéissance». Mais la Parole de Dieu affirme le contraire, nul part dit-elle que l'homme a été créé avec un libre-choix, il était plutôt dans son état d'innocence serviteur de Dieu, c'est-à-dire «un esclave» car telle est la définition du mot «serviteur». Ce fut qu'à la chute en Éden qu'il exerça pour la première fois sa capacité de choisir et même là sa volonté n'était pas libre, elle était esclave de la fragilité de sa nature et impressionnée par son existence charnelle. L'ensemble de ces éléments dans l'essence de son existence fut le facteur déterminant dans sa nature qui ne pouvait tolérer l'interdiction du commandement de Dieu, il fut tellement irrité par ce qu'il considérait un manque de respect envers sa fierté, qu'il se rebella et se déclara maître de son destin. Il n'avait aucun choix dans cela, le commandement fut le facteur déterminant qui le poussa à agir de cette façon pour accomplir le dessein de Dieu. Le commandement de Dieu était dans son esprit et le tracassa au plus haut point qu'il transgressa son interdiction. Ainsi, comme dit l'apôtre Paul: «la puissance du péché c'est la loi» (1 Corinthiens 15:56): et Jacques ajoute: «Que personne ne dise, lorsqu'il est tenté: C'est Dieu qui me tente; car Dieu ne peut être tenté par le mal, et lui-même ne tente personne. Mais chacun est tenté quand il est attiré et séduit par sa propre convoitise. Et après que la convoitise a conçu, elle enfante le péché; et le péché étant consommé, engendre la mort.» (Jacques 1:13-15)

Que «l'homme puisse choisir entre la vie et la mort, entre l'obéissance et la désobéissance», n'est aucune indication que sa volonté est libre, sa notion du libre-choix est complètement fausse étant sous les influences des déviations de sa nature humaine. La volonté de l'homme détient la capacité de choisir entre des alternatifs, nous le savons très bien. Mais comprenons que la volonté peut seulement faire des choix dans un contexte donné qui limite leurs réalisations. L'homme choisi toujours d'après son entendement, ses sentiments, ses expériences, sur ce qu'il aime et déteste, ses désirs, ses appétits, tout ce qui touche ses sens, et tout ce qu'il est intérieurement dans son caractère qu'il a hérité de ses descendants de génération en génération. En d'autres mots, la volonté de l'homme n'est pas libre de lui-même, elle est soumise par nécessité à toutes ces choses. Extérieurement elle n'a pas le choix d'être sujette aux lois qui régissent la société et la nation dans laquelle l'homme vit, elle est libre d'agir seulement à l'intérieur du contexte de ces lois qui lui sont imposées. Donc, en réalité, elle n'est pas libre du tout et le libre-choix est une illusion.

La volonté n'est pas indépendante de la nature humaine, elle en est son esclave, et nous savons que la nature humaine est complètement déchue, ce qui veut dire que la volonté de l'homme est au service de la chair et du péché. La volonté décide les actions de l'homme à partir de plusieurs options. L'homme a la faculté de diriger ses pensées, ses paroles, ses gestes, sa démarche. Ses décisions ne sont pas formées à partir d'une source externe, mais d'une source interne, de son cœur. Or la Parole de Dieu nous dit que «le cœur de l'homme est tortueux par-dessus toutes choses» (Jérémie 17:9), il est un abîme de perversion et de duplicité subtiles et raffinées. Jésus en fait nous dit: «Ce qui sort de l'homme, c'est ce qui souille l'homme. Car du dedans, c'est-à-dire, du cœur des hommes, sortent les mauvaises pensées, les adultères, les fornications, les meurtres, les larcins, la cupidité, les méchancetés, la fraude, l'impudicité, l'œil envieux, la médisance, la fierté, la folie. Tous ces vices sortent du dedans et souillent l'homme.» (Marc 7:20-23) Et on veut nous faire croire en la dignité humaine et en sa capacité de choisir de croire librement. Cela ne signifie pas que l'homme ne peut pas faire de bonnes choses, même que souvent des non-chrétiens agissent mieux que ceux qui proclament l'amour de Dieu, mais il lui est impossible de plaire à Dieu et de se revendiquer la grâce du salut, toutes ses œuvres, ses efforts, ses obéissances, ses persévérances, toutes ces choses sont comme de la boue, elles n'ont aucune valeur pour le rachat de son âme et sont rejetées de Dieu. Ceux qui se disent chrétiens et qui disent en même temps qu'ils ont le libre-choix de croire, sont des menteurs et des faux chrétiens.

Plusieurs ayant réalisés que l'expression libre-choix contribuait à les exposer comme des faux chrétiens et des ennemis de la croix, l'ont changés pour une forme plus mielleuse qui plaît encore plus à l'entendement des réprouvés. Ainsi on ne parle plus de libre choix mais de «responsabilité humaine», ce qui donne une allure raffinée qui présente l'impression d'être plus cultivée et plus respectable. Mais on peut rouler un mensonge dans le sucre, le garnir de friandise et le nommé un beigne, mais il demeure toujours un mensonge et son goût amer va toujours transpercer sa couverture. L'homme séparé de Dieu s'entête dans son auto-détermination, surtout s'il détient quelques notions bibliques et chrétiennes, ce qui est encore pire car il est dans une quête pour trouver son identité spirituelle et il ne tolérera pas qu'on le contrarie. Il s'entête également dans ses propres réalisations, poussant les limites à l'extrême dans l'espérance d'être remarqué afin de s'attribuer quelque gloire. Cela se voit surtout chez les sectes dites évangéliques comme chez les pentecôtistes et les charismatiques, incluant tous ceux qui en sont séparés, persistant dans des dons extatiques qui singent ceux du Nouveau Testament et qui étaient réservés pour l'enfance de l'Église (Voir: La cessation des dons de l'Esprit, et Recevoir le Don du Saint-Esprit).

La ruse des réprouvés ne connaît aucune borne dans leur entêtement pour déformer la double prédestination. Ils prétendent en reconnaître la vérité en citant de grands théologiens et prédicateurs comme Calvin et Spurgeon. Ils affirment même:

«Vu la simplicité et la multiplicité des textes bibliques qui l'affirment, il paraît difficile de contester la doctrine de la prédestination.»,

mais ils ajoutent immédiatement après:

«Cependant, il faut maintenir cette doctrine en tension avec une autre, celle de la responsabilité humaine, car l'homme comme un être responsable, doit effectuer un choix. Les enseignements répétés de l'Écriture, selon lesquels l'homme est responsable d'accepter ou rejeter le salut, montre que c'est bien la réponse de l'homme qui est à la base de l'élection et non la décision de Dieu. Si l'offre de salut est ouverte à tous, Dieu ne l'impose pas pour autant. Ne sont sauvés que ceux qui s'engagent librement et volontairement dans cette alliance.».

De cette façon ils détournent subtilement le sens de la prédestination pour la remettre entre les mains de l'homme et sa décision personnelle de croire qui fait de lui un élu, mais un faux élu qui dérobe l'élection d'entre les mains de Dieu pour se l'appliquer. Il n'y a aucun doute que la doctrine du libre-choix est l'idole du christianisme moderne qui n'est qu'une contrefaçon de sa réalité.

Aux vrais élus, le Seigneur leur dit: «Parce que tu as gardé la parole de la persévérance en moi, moi aussi je te garderai à l'heure de la tentation qui doit venir sur le monde entier pour éprouver les habitants de la terre. Voici, je viens bientôt. Tiens ferme ce que tu as afin que personne ne prenne ta couronne.» (Apocalypse 3:10-11)

 

À Christ seul soit la Gloire


Source: Jean leDuc — LeVigilant.com


Marque de commerce © 1999-2019 GoDieu.com - Tous droits réservés