Accueil GoDieu.com
Plan de Salut de Dieu
Recherche GoDieu.com

En principe, ce panneau vous présentera des choix de moteur de recherche GoDieu.com.

Fermer
Recherche biblique
GoDieu.com
Cette page en favori Affiche une version imprimable de cette page entière. Expédier la page d'accueil par courriel. Contacter GoDieu.com
Dimension de police du texte
 
Facebook GoDieu.com Twitter GoDieu.com Youtube GoDieu.com Dailymotion GoDieu.com Suivez-nous !   

_____________________________ Échange de bannières ______________________________
_____________________________ Échange de bannières ______________________________

Traduction du site

Afrikaans - Vertaling - Kies taal - af - Afrikaans Albanian - Përkthimi - Zgjidhni gjuhën - sq - Albanais Deutsch - Übersetzung - Sprache wählen - de - Allemand አማርኛ - ተርጉም - ቋንቋ ይምረጡ - am - Amharique English - Translate - Select Language - en - Anglais العربية - ترجمة - تحديد اللغة - ar - Arabe Հայերեն - Թարգմանություն - Ընտրեք լեզուն - hy - Arménien Azeri - Translation - Dil seçin - az - Azéri Euskal - Itzulpen - Hizkuntza aukeratu - eu - Basque বাংলা - অনুবাদ - ভাষা নির্বাচন করুন - bn - Bengali Беларусь - Пераклад - Выбраць мову - be - Biélorusse မြန်မာစာ - ဘာသာပြန်ဆို။ - ဘာသာစကားကိုရွေးချယ်ပါ။ - my - Birman Bosanski - Translation - Odaberite jezik - bs - Bosniaque български - Преводач - Избор на език - bg - Bulgare català - Traductor - Selecciona l'idioma - ca - Catalan Cebuano - Translation - Pilia pinulongan - ceb - Cebuano Chichewa - Translation - Sankhani chinenero - ny - Chichewa 中文 (简体) - 翻译 - 选择语言 - zh-CN - Chinois (simplifié) 中文 (繁體) - 翻譯 - 選擇語言 - zh-TW - Chinois (traditionnel) සිංහල - පරිවර්තනය - භාෂාව තෝරාගන්න - si - Cingalais 한국어 - 번역 - 언어설정 - ko - Coréen Corsica - Traduci - Sceglie a lingua - co - Corse Kreyòl ayisyen - Tradiksyon - Chwazi lang - ht - Créole haïtien hrvatski - Prevoditelj - Odaberite jezik - hr - Croate Dansk - Oversæt - Vælg sprog - da - Danois Español - Traductor - Seleccionar idioma - es - Espagnol Esperanto - Tradukado - Elektu lingvon - eo - Espéranto Eesti - Tõlkimine - Vali keel - et - Estonien suomi - Kääntäjä - Valitse kieli - fi - Finnois Français - Traduction - Choisissez la langue - fr - Français Frysk - Oersette - Selektearje taal - fy - Frison Gaelic (Skotlân) - Eadar-theangaich - Tagh cànan - gd - Gaélique (Écosse) Galego - Tradución - Escolla o idioma - gl - Galicien Cymraeg - Cyfieithu - Dewiswch iaith - cy - Gallois ქართული - თარგმანი - ენის არჩევა - ka - Géorgien Ελληνικά - Μετάφραση - Επιλογή γλώσσας - el - Grec ગુજરાતી - અનુવાદ - ભાષા પસંદ કરો - gu - Gujarati Hausa - Translation - Zabi harshe - ha - Haoussa Hawaiian - Unuhi - Wae 'ōlelo - haw - Hawaïen עברית - תרגם - בחירת שפה - iw - Hébreu हिन्दी - अनुवाद करें - भाषा चुनें - hi - Hindi Hmong - txhais lus - Xaiv lus - hmn - Hmong Magyar - Fordítás - Válasszon nyelvet - hu - Hongrois Igbo - Translation - Họrọ asụsụ - ig - Igbo Indonesia - Translate - Pilih Bahasa - id - Indonésien Gaeilge - Aistriúchán - Roghnaigh teanga - ga - Irlandais Icelandic - Þýðing - Velja tungumál - is - Islandais Italiano - Traduttore - Seleziona lingua - it - Italien 日本語 - 翻訳 - 言語を選択 - ja - Japonais Javanese - Translation - Pilih basa - jw - Javanais ಕನ್ನಡ - ಅನುವಾದ - ಭಾಷೆ ಆಯ್ಕೆ - kn - Kannada Қазақ - Аударма - Тілді таңдау - kk - Kazakh ខ្មែរ - បកប្រែ - ជ្រើសភាសា - km - Khmer киргизский - Комментарий - Тил тандаңыз - ky - Kirghyz Kurdish - Wergerandin - Hilbijêre ziman - ku - Kurde ລາວ - ການແປພາສາ - ເລືອກພາສາ - lo - Laotien Latin - Latin - Elige lingua - la - Latin latviešu - Tulkotājs - Atlasiet valodu - lv - Letton Lietuvių - Versti - Pasirinkite kalbą - lt - Lituanien Lëtzebuergesch - Iwwersetzen - Wielt Sprooch - lb - Luxembourgeois Македонски - Превод - Избери јазик - mk - Macédonien Malaysia - Terjemahan - Pilih bahasa - ms - Malaisien മലയാളം - പരിഭാഷ - ഭാഷ തിരഞ്ഞെടുക്കുക - ml - Malayalam Madagascar - Translation - Mifidiana teny - mg - Malgache Malti - Traduzzjoni - Agħżel lingwa - mt - Maltais Maori - Translation - Kōwhiri te reo - mi - Maori मराठी - भाषांतर - भाषा निवडा - mr - Marathi Монгол - Орчуулга - Хэл сонгох - mn - Mongol Nederlands - Vertaal - Kies Taal - nl - Néerlandais नेपाली - अनुवाद - भाषा छान्नुहोस् - ne - Népalais norsk - Oversetter - Velg språk - no - Norvégien O'zbekiston - Tarjima - Tilni tanlang - uz - Ouzbek پښتو - وژباړئ - ژبه وټاکئ - ps - Pachtô ਪੰਜਾਬੀ - ਅਨੁਵਾਦ - ਭਾਸ਼ਾ ਚੁਣੋ - pa - Panjabi فارسی - ترجمه - انتخاب زبان - fa - Persan Polski - Tłumacz - Wybierz język - pl - Polonais Português - Tradutor - Seleccionar idioma - pt - Portugais Română - Traducere - Selectaţi limba - ro - Roumain Русский - Переводчик - Выберите язык - ru - Russe Samoa - Faaliliu - Gagana filifilia - sm - Samoan српски - преводилац - Изабери језик - sr - Serbe Sesotho - Phetolelo - Khetha puo tn lefatshe - st - Sesotho Shona - Kushandura - Sarudzai mutauro - sn - Shona سنڌي - ترجمو ڪريو - ٻولي منتخب ڪريو - sd - Sindhî slovenčina - Prekladač - Výber jazyka - sk - Slovaque slovenščina - Prevajalnik - Izberi jezik - sl - Slovène Somali - Translation - Dooro luqadda - so - Somali Sunda - Tarjamahan - Pilih basa - su - Soundanais Svenska - Översätt - Välj språk - sv - Suédois Kiswahili - Tafsiri - Chagua lugha - sw - Swahili Тоҷикистон - Тарҷумаи - интихоб забон - tg - Tadjik Filipino - Pagsasalin - Pumili ng Wika - tl - Tagalog தமிழ் - மொழிபெயர்ப்பு - மொழி தேர்வு - ta - Tamoul česky - Překladač - Zvolit jazyk - cs - Tchèque తెలుగు - అనువాద - భాష ఎంచుకోండి - te - Telugu ไทย - แปล - ภาษาเลือก - th - Thaï Türk - Tercüme - Dil seçin - tr - Turc українська - Перекладач - Виберіть мову - uk - Ukrainien اردو - ترجمہ - زبان کا انتخاب کریں - ur - Urdu Tiếng Việt - Dịch - Chọn Ngôn ngữ - vi - Vietnamien isiXhosa - Guqula - Khetha ulwimi - xh - Xhosa ייִדיש - טראַנסלאַטיאָן - אויסקלייַבן שפּראַך - yi - Yiddish Yoruba - Translation - Yan ede - yo - Yorouba Zulu - Translation - Khetha ulimi - zu - Zoulou

Connexion utilisateur

Utilisateurs en ligne

1 utilisateur
221 invités

Statistiques d'aujourd'hui

NombreDescription
13623Membres
1531Messages
29Commentaires
0Lectures
4154924Lectures globales
0Clics
0Réf. externes
0Réf. internes
0Abonnés RSS

Gestion de contenu (CMS)

Créé avec l'aide de Drupal, un système de gestion de contenu "opensource"

Publicité point liée à GoDieu.com

La repentance et la sécurité de la foi-1


juillet 27, 2015 par GoDieu

 

La fausse repentance des Évangéliques

Aucun sujet n'est plus populaire au sein des sectes dites Évangéliques que celui de la repentance, tellement qu'on dirait que ce mot contient toute l'essence même du christianisme, du moins de la forme adultérée et illicite de christianisme qu'ils se sont donnés. Or la repentance est l'une des doctrines fondamentales de la Bible, mais c'est aussi l'une des plus mal comprises et celle qui est la plus déformée par les ennemis de la vérité. Les définitions qu'on en donne généralement dans ces milieux d'extravagances sont bien étranges et bien erronées, elles ont été conçues pour convenir à leur faux évangile du libre-choix.

Nous allons débuter en regardant la repentance telle qu'elle est comprise et enseignée par les Évangéliques avant de vous en donner la vraie définition:

Nous comprenons par repentance cette reconnaissance des fautes et ce changement d'esprit chez l'homme pécheur, provoqués par la Parole de l'Évangile et l'Esprit saint, et reçus par une vraie foi. Le pécheur reconnaît de la sorte sa corruption naturelle ainsi que tous ses péchés, qui sont mis en accusation par la Parole de Dieu. Il en est réellement affligé; il n'en pleure pas seulement devant Dieu, les lui confessant avec honte, mais encore dans son indignation il les regarde avec dégoût, se résolvant sincèrement à s'en amender et à rechercher continuellement l'innocence et l'intégrité, afin de vivre tout le reste de sa vie dans la sainteté. Pour naître de nouveau nous devons reconnaître que Jésus est mort à la croix pour nos péchés et se repentir, si non pas de repentance pas de nouvelle naissance. Après que l'homme s'est examiné, qu'il a reconnu ses péchés et fait œuvre de repentance, il doit rester constamment dans le bien jusqu'à la fin de sa vie; car s'il retombe dans sa précédente vie de mal et s'y attache, il devient un profanateur, car alors il conjoint le mal au bien.

Le mot repentance est la traduction du Grec «metanoia» qui veut dire: changer de mentalité, d'intention. C'est la tristesse qu'on éprouve de ses péchés, et la douleur d'avoir offensé Dieu. — Subst. Fém. En grec metanoia: Regret douloureux que l'on a de ses péchés, de ses fautes et désir de se racheter. Changement de résolution. Dans l'Ancien Testament, deux verbes sont traduits par se repentir, nàham (regretter, changer d'avis) et faire demi tour, revenir. Le verbe nàham est parfois employé vis à vis de Dieu (voir Genèse 6:6 «L'Éternel se repentit d'avoir fait l'homme sur la terre, et il fut affligé en son cœur.»). Dans le Nouveau Testament, les mots traduits sont metanoeô et metamelomai, ce qui implique d'avoir des remords, comme le collecteur d'impôts cité dans Luc 18:13: «Le publicain, se tenant à distance, n'osait même pas lever les yeux au ciel; mais il se frappait la poitrine, en disant: O Dieu, sois apaisé envers moi, qui suis un pécheur». Mais ici, la repentance va au-delà d'un simple remord, c'est une modification complète, une nouvelle orientation qui conduit à la conversion. Le baptême en constitue l'acte décisif, le croyant se détourne de son ancien mode de vie. Pour se livrer à la miséricorde de Dieu (voir Marc 1:4 «Jean parut, baptisant dans le désert, et prêchant le baptême de repentance, pour la rémission des péchés»).

Il ressort clairement dans Actes 5:31 que la repentance est un don de Dieu et une responsabilité humaine. La repentance est la condition absolue pour sauver son âme, pour l'homme de se reconnaître pécheur et accéder au Royaume de Dieu, par le moyen de la personne de Jésus qui est le Médiateur, le Messie, venu mourir sur la croix et ressuscité. La repentance est un sentiment qui se produit dans notre cœur, à la révélation de la prédication de l'Évangile.

Les sentiments d'une réelle repentance sont:

  1. une profonde tristesse, une douleur, lorsque nous sommes affligés d'avoir commis une offense;

  2. l'humiliation, nous nous sentons humiliés, coupables, misérables;

  3. de nouvelles résolutions, le désir profond de changer, d'être délivrés de notre tendance au péché.

Nous parvenons à la repentance (la tristesse selon Dieu) lorsque nous prenons conscience de notre situation.

Alors devant l'évidence nous pouvons choisir entre deux comportements:

  1. soit que cela nous laisse indifférents, car nous endurcissons notre cœur;

  2. soit que nous nous éprouvons une réelle tristesse, qui nous conduit à demander pardon de nos péchés.

Nous réalisons alors, par une sorte de révélation, la gravité du péché par rapport à Dieu ou à ceux que nous avons offensés. En fait lorsque notre conscience est éveillée à la réalité et à la gravité du péché, nous éprouvons un malaise intérieur qui ne peut être apaisé que par le pardon. Ce malaise intérieur qui produit la tristesse et le repentir, peut se traduire par des pleurs et parfois même de grands cris, des tremblements ou la prostration. Nous le voyons dans la Bible et cela s'est souvent produit dans nos réveils évangéliques.

La nature de la repentance:

  1. La repentance est un changement d'esprit: (Matthieu 21:29)

    Elle concerne l'intelligence de l'homme. Lorsqu'un homme est sauvé, il est complètement transformé. Ce changement et cette transformation doivent également se produire au niveau de son esprit.

  2. La repentance est une tristesse selon Dieu: (2 Corinthiens 7:7-11)

    Elle concerne les émotions de l'homme. Le publicain se frappait la poitrine pour montrer son chagrin. (Luc 18:13). Il faut qu'il y ait dans le cœur une tristesse, même si ça ne se voit pas extérieurement. C'est un cœur brisé et séparé du péché.

  3. La repentance est une décision: (Luc 15:17-18)

    Elle concerne la volonté de l'homme. C'est décider de faire volte-face, et de se détourner du péché pour suivre Jésus. L'homme doit abandonner ce qu'il voudrait que Dieu lui pardonne.

  4. La repentance est une confession du péché: (Luc 15:21)

    Il est absolument impossible qu'un homme se repente s'il essaie de cacher ses péchés. Pour que la repentance soit sincère et vraie, il est essentiel que le pécheur avoue ses péchés. (Luc 18:13).

  5. La repentance est un abandon des péchés: (Proverbes 28:13)

    Pour se repentir, un homme doit abandonner ses péchés. Il ne peut pas se repentir s'il essaie de s'accrocher à ses péchés.

  6. La repentance c'est se tourner vers Dieu: (Actes 26:18)

    Il n'est pas suffisant d'abandonner ses péchés, il faut aussi se tourner vers Dieu. (1 Thessaloniciens 1:9)

  7. La repentance est une mort: (Romains 6:3)

    Dans le salut, une personne s'identifie à Jésus dans la mort, l'ensevelissement, et la résurrection. Par le moyen de la repentance l'homme peut s'identifier à Jésus dans la mort. La repentance est une mort véritable au péché, à soi-même et au monde. La mort n'est jamais agréable et apporte de la souffrance. De la même manière, un homme peut beaucoup souffrir quand il meurt au péché.

La doctrine évangélique que nous venons de voir plus haut est une fausse doctrine extrêmement subtile et subversive et nous sommes assurés que la majorité des gens qui lisent ces lignes y croient dur comme fer, nous en avons aucun doute. Puisque tel est le cas, inutile d'argumenter le point, nous le savons par l'Esprit et la Parole, il est évident que vous ne vous êtes jamais repenti puisque vous n'avez aucune notion de ce qu'est la vraie repentance, ce qui veux dire que vous n'êtes réellement pas christiens et que vous êtes perdus. Mais ne vous découragez pas, continuer à lire, il y a un message d'espérance pour vous dans notre document. Remarquez bien que tout dans cette doctrine des Évangéliques est centré sur le péché, sur l'homme, sur ses efforts de se repentir, et sur la gloire qu'il se donne d'avoir contribué à son salut par une si noble démarche dans son obéissance pour plaire à Dieu. Ainsi nous les entendons souvent s'écrier «Je me suis repenti, j'ai cru, et je suis sauvé», comme si cela serait une formule magique pour le salut de l'âme.

Or il est capital de comprendre dès le début que la repentance n'est pas une œuvre que nous faisons pour gagner le salut. Mais les Évangéliques disent qu'une personne «doit faire œuvre de repentance», que celle-ci est «une résolution, un sentiment, un désir, une décision personnelle qui implique notre responsabilité», en d'autres mots, pour les Évangéliques, il est clair et hors de tout doute que «la repentance est une contribution du croyant à son salut», et cela est indéniable dans ce que nous avons vu de leur position, dans laquelle l'homme demeure maître de son destin par son action de choisir. Dieu serait donc impuissant, il serait incapable d'agir dans le cœur de l'homme et de le sauver sans cette noble contribution à son salut. Selon cette position des Évangéliques, l'homme serait donc le maître de Dieu et non Dieu le Maître de l'homme, puisque l'homme est celui qui décide de croire et de se repentir.

Ah! ces nobles aspirations de la dignité humaine qui abaissent Dieu dans la poussière de notre humilité et le rendant esclave de nos moindres désirs, sûrement le ciel se réjouit de voir que nous sommes responsables de nos actions en prenant toujours les bonnes décisions face à notre salut, car sans nous Dieu demeure totalement impuissant. Celui qui a créé les cieux et la terre et qui a tissé notre corps dans le sein de notre mère, ne peut rien faire sans notre permission. Ah! que l'homme est grand et tout-puissant, que tous ses efforts soient loués dans la majesté de sa dignité, car il est le maître de son destin et rien, absolument rien ne peut contrarié son libre-choix honorable, Dieu même doit plier le genoux devant sa gloire et admettre sa défaite car l'homme est devenu souverain sur la vie et sur la mort, «il est devenu comme l'un de nous», dit Dieu (Genèse 3:22).

Nous espérons que vous êtes assez intelligent pour reconnaître le sarcasme dans ce que nous venons de dire, car aucun christien authentique ne penserait de la sorte, nous utilisons cette forme d'expression seulement pour faire un point afin de démontrer la stupidité d'une telle position. Or contrairement à ce que disent les Évangéliques, personne ne peut se repentir et venir à Dieu par ses propres efforts ou désirs de venir, personne n'a la capacité de se repentir, et personne ne peut choisir de croire. La Bible nous dits clairement que nous avons tous péché et que «le salaire du péché c'est la mort» (Romains 6:23), ce qui veut dire qu'avant d'être donné la grâce du salut, nous sommes tous morts spirituellement comme l'affirme l'apôtre Paul: «vous étiez morts dans vos offenses et dans vos péchés» (Éphésiens 2:1), mais Dieu «nous a rendus à la vie ensemble en Christ» (Éphésiens 2:5). La mort spirituelle tout comme la mort physique et éternelle est le lot de tous les êtres humains. À cause du péché qui est sur tous les hommes, nous naissons dans la mort et nous allons tous vers la mort éternelle. Ces choses ne sont pas difficile à comprendre, du moins pour ceux qui ont vraiment l'Esprit de Christ.

Il est simple de comprendre qu'un mort ne peut rien faire, sauf sentir la corruption, il n'a aucune puissance, il n'a pas la capacité d'agir et encore moins de croire et de se repentir. On a qu'à se donner la peine de regarder la mort et la résurrection de Lazare (Jean 11:1-44) pour en comprendre toutes les implications. Il était mort depuis quatre jours, son corps était déjà en décomposition, il est évident qu'il n'avait pas la capacité de croire et de se repentir, ni pouvait-il se lever et aller vers Christ. Il a fallu un miracle, il a fallu qu'il soit recréé, il a fallu que Christ l'appel d'entre les morts et cet appel était irrésistible, elle était la vie même. Lazare ne put faire autrement que de revenir à la vie et aller au devant de Christ, car Christ est la Vie, il est le Créateur, le Dieu Tout-Puissant, et aucun des élus ne peut résister à son appel, ni le voudrait-il, cela est entièrement impossible. La créature peut-elle dire au Créateur qu'elle ne veut pas être créée, peut-elle lui dire qu'elle préfère se créer toute seule ou encore contribuer à sa propre création? Évidemment que non! Les Évangéliques ont beaucoup à apprendre de cet exemple merveilleux sur Lazare qui nous est donné dans les Saintes-Écritures.

Puisque la Bible est l'autorité suprême en tout ce qui concerne la foi du christien (Romains 10:17), du moins pour le christien authentique, il faut sérieusement se demander où les Évangéliques prennent la notion insensée qu'ils ont la capacité de croire et de se repentir et de contribuer ainsi à leur salut, lorsque la Bible dit que nous sommes tous morts à cause du péché qui est en nous depuis la chute en Éden? Auraient-ils une Bible que nous ne connaissons pas, un texte secret et caché connu seulement d'eux? Nous en doutons fortement. Quelle est donc cette obsession pathologique avec eux de toujours vouloir refuser de reconnaître la souveraineté totale de Dieu dans le salut et la sanctification? Mais quel tort faisons-nous à Dieu en élevant dans la gloire sa Souveraineté et la Royauté de Christ sur nous, en lui étant totalement reconnaissant pour notre salut? À les entendre cela serait une offense majeure, un blasphème hautain que certains d'eux, comme la sorcière de la Vigerie, Michelle d'Astier et ses sbires charismatiques, nomment diabolique ou démoniaque, une doctrine dégoûtante et infernale. Il faut vraiment avoir un cœur tortueux et une conscience déréglée pour dire de telles abominations contre la grâce de Dieu.

Mais l'offense et le blasphème dont ils nous accusent sont envers qui, certainement pas envers Dieu qui est glorifié par ceux qui reconnaissent sa souveraineté, donc il est évident qu'elle est envers eux, car la souveraineté de Dieu les abaisse dans la poussière de l'humilité et cela ils ne peuvent le tolérer, car ils sont dérobés de leur capacité d'agir et de se glorifier de leurs efforts. Lorsqu'ils réalisent que leur libre-choix n'est qu'une illusion, ils s'en prennent à Dieu et maudissent ceux qui le glorifient dans sa Souveraineté. Mais ainsi dit la Parole de Dieu: «Si on vous dit des injures pour le Nom de Christ, vous êtes bienheureux: car l'Esprit de gloire et de Dieu repose sur vous, lequel est blasphémé par ceux qui [vous noircissent] mais pour vous vous le glorifiez.» (1 Pierre 4:14; Bible Martin).

On ne peut que vomir cette abomination lorsque nous réalisons que ce sont de tels gens qui proclament l'amour de Dieu et la repentance, aussi il faut nous méfier et avoir du discernement afin de ne pas être séduit par de tels imposteurs, car évidemment ils ne peuvent faire autrement que de tordre le sens des Saintes-Écritures. Aussi étonnant et incompréhensible que cela puisse être à un vrai christien, ces gens préfèrent réellement la mort à la vie, les ténèbres à la lumière, la duplicité à la vérité. Même que dans les délires de leurs dérèglements ils voient l'inverse de la réalité et s'imaginent être dans la vérité, triste situation qui contribue à la perte de millions d'âmes. Cherchez à les redresser et vous récolterez les foudres de l'enfer, des flammes de diffamations et des pluies d'invectives. Mieux les laisser rôtir dans leurs indispositions malveillantes que de tenter d'en réchapper un seul, ils récolteront leur salaire en dû temps.

Comme nous avons vu, il faut littéralement un miracle pour qu'un mort revienne à la vie, ce qui veut dire qu'aucun de nous ne peut se lever, croire ou se repentir, il faut absolument que Dieu nous attire à Lui ou selon l'original «que Dieu nous ai choisi d'avance» (Jean 6:44), il faut recevoir l'appel irrésistible de Dieu pour revenir à la vie, autrement nous demeurerions tous dans la mort et porterions la peine de nos péchés éternellement. Il faut revenir à la vie pour croire, un mort ne peut croire pour revenir à la vie, car il est mort et ne peut rien faire. En d'autres mots il faut déjà être née de nouveau pour obtenir la foi et la repentance, et non l'inverse comme se l'imaginent les réprouvés.

Dans Actes 5:31; 11:18 et 2 Timothée 2:24-25, nous voyons que la repentance est quelque chose que Dieu donne — elle est seulement possible par l'effet de Sa Grâce, en fait la repentance fait partie de l'appel irrésistible, elle ne peut en être séparée, en d'autres mots la repentance est l'évidence de la nouvelle naissance, la confirmation d'être régénéré d'en haut par la puissance de Dieu. Elle ne vient pas avant le salut car elle fait partie elle même du salut par grâce, elle est la phase active de la grâce qui porte nos regards constamment vers la croix afin que nous y reconnaissions Celui seul qui peut nous sauvé, et que nous soyons attribué les mérites de son sacrifice parfait. En d'autres mots, comme nous allons voir plus loin et avec plus de détails, le sujet de la repentance est Christ lui-même et non pas nous, ni nos péchés ni notre foi. Personne ne peut se repentir si ce n'est Dieu qui le fait en nous et pour nous. Tout dans le salut — y compris la repentance et la foi — dépend de Dieu qui nous attire à Lui selon son plan d'élection, nous ouvre les yeux, et change ou converti nos cœurs car nous n'avons pas la puissance de nous convertir nous-mêmes. La patience de Dieu nous pousse à la repentance (2 Pierre 3:9), tout comme Sa bonté (Romains 2:4).

Un sujet qui peut nous aider davantage à comprendre la repentance est le salut des enfants, sujet sensible et très mal compris par la majorité des gens qui se disent christiens.

_____________________________ Échange de bannières ______________________________
_____________________________ Échange de bannières ______________________________

Marque de commerce © 1999-2019 GoDieu.com - Tous droits réservés