Accueil GoDieu.com
Plan de Salut de Dieu
Recherche GoDieu.com

En principe, ce panneau vous présentera des choix de moteur de recherche GoDieu.com.

Fermer
Recherche biblique
GoDieu.com
Cette page en favori Affiche une version imprimable de cette page entière. Expédier la page d'accueil par courriel. Contacter GoDieu.com
Dimension de police du texte
 
Facebook GoDieu.com Twitter GoDieu.com Youtube GoDieu.com Dailymotion GoDieu.com Suivez-nous !   

_____________________________ Échange de bannières ______________________________
_____________________________ Échange de bannières ______________________________

Traduction du site

Afrikaans - Vertaling - Kies taal - af - Afrikaans Albanian - Përkthimi - Zgjidhni gjuhën - sq - Albanais Deutsch - Übersetzung - Sprache wählen - de - Allemand አማርኛ - ተርጉም - ቋንቋ ይምረጡ - am - Amharique English - Translate - Select Language - en - Anglais العربية - ترجمة - تحديد اللغة - ar - Arabe Հայերեն - Թարգմանություն - Ընտրեք լեզուն - hy - Arménien Azeri - Translation - Dil seçin - az - Azéri Euskal - Itzulpen - Hizkuntza aukeratu - eu - Basque বাংলা - অনুবাদ - ভাষা নির্বাচন করুন - bn - Bengali Беларусь - Пераклад - Выбраць мову - be - Biélorusse မြန်မာစာ - ဘာသာပြန်ဆို။ - ဘာသာစကားကိုရွေးချယ်ပါ။ - my - Birman Bosanski - Translation - Odaberite jezik - bs - Bosniaque български - Преводач - Избор на език - bg - Bulgare català - Traductor - Selecciona l'idioma - ca - Catalan Cebuano - Translation - Pilia pinulongan - ceb - Cebuano Chichewa - Translation - Sankhani chinenero - ny - Chichewa 中文 (简体) - 翻译 - 选择语言 - zh-CN - Chinois (simplifié) 中文 (繁體) - 翻譯 - 選擇語言 - zh-TW - Chinois (traditionnel) සිංහල - පරිවර්තනය - භාෂාව තෝරාගන්න - si - Cingalais 한국어 - 번역 - 언어설정 - ko - Coréen Corsica - Traduci - Sceglie a lingua - co - Corse Kreyòl ayisyen - Tradiksyon - Chwazi lang - ht - Créole haïtien hrvatski - Prevoditelj - Odaberite jezik - hr - Croate Dansk - Oversæt - Vælg sprog - da - Danois Español - Traductor - Seleccionar idioma - es - Espagnol Esperanto - Tradukado - Elektu lingvon - eo - Espéranto Eesti - Tõlkimine - Vali keel - et - Estonien suomi - Kääntäjä - Valitse kieli - fi - Finnois Français - Traduction - Choisissez la langue - fr - Français Frysk - Oersette - Selektearje taal - fy - Frison Gaelic (Skotlân) - Eadar-theangaich - Tagh cànan - gd - Gaélique (Écosse) Galego - Tradución - Escolla o idioma - gl - Galicien Cymraeg - Cyfieithu - Dewiswch iaith - cy - Gallois ქართული - თარგმანი - ენის არჩევა - ka - Géorgien Ελληνικά - Μετάφραση - Επιλογή γλώσσας - el - Grec ગુજરાતી - અનુવાદ - ભાષા પસંદ કરો - gu - Gujarati Hausa - Translation - Zabi harshe - ha - Haoussa Hawaiian - Unuhi - Wae 'ōlelo - haw - Hawaïen עברית - תרגם - בחירת שפה - iw - Hébreu हिन्दी - अनुवाद करें - भाषा चुनें - hi - Hindi Hmong - txhais lus - Xaiv lus - hmn - Hmong Magyar - Fordítás - Válasszon nyelvet - hu - Hongrois Igbo - Translation - Họrọ asụsụ - ig - Igbo Indonesia - Translate - Pilih Bahasa - id - Indonésien Gaeilge - Aistriúchán - Roghnaigh teanga - ga - Irlandais Icelandic - Þýðing - Velja tungumál - is - Islandais Italiano - Traduttore - Seleziona lingua - it - Italien 日本語 - 翻訳 - 言語を選択 - ja - Japonais Javanese - Translation - Pilih basa - jw - Javanais ಕನ್ನಡ - ಅನುವಾದ - ಭಾಷೆ ಆಯ್ಕೆ - kn - Kannada Қазақ - Аударма - Тілді таңдау - kk - Kazakh ខ្មែរ - បកប្រែ - ជ្រើសភាសា - km - Khmer киргизский - Комментарий - Тил тандаңыз - ky - Kirghyz Kurdish - Wergerandin - Hilbijêre ziman - ku - Kurde ລາວ - ການແປພາສາ - ເລືອກພາສາ - lo - Laotien Latin - Latin - Elige lingua - la - Latin latviešu - Tulkotājs - Atlasiet valodu - lv - Letton Lietuvių - Versti - Pasirinkite kalbą - lt - Lituanien Lëtzebuergesch - Iwwersetzen - Wielt Sprooch - lb - Luxembourgeois Македонски - Превод - Избери јазик - mk - Macédonien Malaysia - Terjemahan - Pilih bahasa - ms - Malaisien മലയാളം - പരിഭാഷ - ഭാഷ തിരഞ്ഞെടുക്കുക - ml - Malayalam Madagascar - Translation - Mifidiana teny - mg - Malgache Malti - Traduzzjoni - Agħżel lingwa - mt - Maltais Maori - Translation - Kōwhiri te reo - mi - Maori मराठी - भाषांतर - भाषा निवडा - mr - Marathi Монгол - Орчуулга - Хэл сонгох - mn - Mongol Nederlands - Vertaal - Kies Taal - nl - Néerlandais नेपाली - अनुवाद - भाषा छान्नुहोस् - ne - Népalais norsk - Oversetter - Velg språk - no - Norvégien O'zbekiston - Tarjima - Tilni tanlang - uz - Ouzbek پښتو - وژباړئ - ژبه وټاکئ - ps - Pachtô ਪੰਜਾਬੀ - ਅਨੁਵਾਦ - ਭਾਸ਼ਾ ਚੁਣੋ - pa - Panjabi فارسی - ترجمه - انتخاب زبان - fa - Persan Polski - Tłumacz - Wybierz język - pl - Polonais Português - Tradutor - Seleccionar idioma - pt - Portugais Română - Traducere - Selectaţi limba - ro - Roumain Русский - Переводчик - Выберите язык - ru - Russe Samoa - Faaliliu - Gagana filifilia - sm - Samoan српски - преводилац - Изабери језик - sr - Serbe Sesotho - Phetolelo - Khetha puo tn lefatshe - st - Sesotho Shona - Kushandura - Sarudzai mutauro - sn - Shona سنڌي - ترجمو ڪريو - ٻولي منتخب ڪريو - sd - Sindhî slovenčina - Prekladač - Výber jazyka - sk - Slovaque slovenščina - Prevajalnik - Izberi jezik - sl - Slovène Somali - Translation - Dooro luqadda - so - Somali Sunda - Tarjamahan - Pilih basa - su - Soundanais Svenska - Översätt - Välj språk - sv - Suédois Kiswahili - Tafsiri - Chagua lugha - sw - Swahili Тоҷикистон - Тарҷумаи - интихоб забон - tg - Tadjik Filipino - Pagsasalin - Pumili ng Wika - tl - Tagalog தமிழ் - மொழிபெயர்ப்பு - மொழி தேர்வு - ta - Tamoul česky - Překladač - Zvolit jazyk - cs - Tchèque తెలుగు - అనువాద - భాష ఎంచుకోండి - te - Telugu ไทย - แปล - ภาษาเลือก - th - Thaï Türk - Tercüme - Dil seçin - tr - Turc українська - Перекладач - Виберіть мову - uk - Ukrainien اردو - ترجمہ - زبان کا انتخاب کریں - ur - Urdu Tiếng Việt - Dịch - Chọn Ngôn ngữ - vi - Vietnamien isiXhosa - Guqula - Khetha ulwimi - xh - Xhosa ייִדיש - טראַנסלאַטיאָן - אויסקלייַבן שפּראַך - yi - Yiddish Yoruba - Translation - Yan ede - yo - Yorouba Zulu - Translation - Khetha ulimi - zu - Zoulou

Connexion utilisateur

Utilisateurs en ligne

1 utilisateur
200 invités

Partager

share

Statistiques d'aujourd'hui

NombreDescription
13623Membres
1479Messages
29Commentaires
0Lectures
4154924Lectures globales
0Clics
0Réf. externes
0Réf. internes
0Abonnés RSS

Gestion de contenu (CMS)

Créé avec l'aide de Drupal, un système de gestion de contenu "opensource"

Publicité point liée à GoDieu.com

La tornade de Dieu-2


novembre 13, 2018 par GoDieu

 

Tornades à Gatineau et la région d'Ottawa

Le jour des six tornades

La ville de Gatineau (Hull) n'a jamais connu de tels désastres. Des tornades c'est presque inconnu dans notre région et encore moins le fait d'être frappé par six de ces tourbillons destructeurs. — Les tornades d'Ottawa et de Gatineau en 2018 se sont produites le vendredi 21 septembre 2018. À cette occasion, trois fortes tornades ont frappé la Région de la capitale nationale du Canada. La première a débuté dans la communauté rurale de Dunrobin, à l'ouest d'Ottawa et s'est déplacée le long d'un corridor de 38 kilomètres de longueur jusqu'au quartier Mont-Bleu dans le secteur Hull de la ville de Gatineau où nous habitons. Le lendemain, la tornade fut classifiée de catégorie EF-3 sur l'échelle de Fujita améliorée avec des vents violents atteignant jusqu'à 265 km. La seconde a affecté Arlington Woods, quartier d'Ottawa après fusion en 2001, où les vents ont atteint 220 km/h, soit une EF-2, brisant des arbres, des poteaux électriques et des portions de bâtiments. La troisième de force EF-1 s'est produite entre Calabogie et White Lake dans le comté de Renfrew. À ces tornades, il faut en ajouter trois autres de faible intensité qui se sont produites plus au nord.

Il y a eu une trentaine de blessés mais aucun mort avec les tornades. Néanmoins, plus tard, il fut découvert qu'un homme âgé est mort d'une crise cardiaque lors de la tornade dans le secteur Mont-Bleu et que plusieurs personnes furent blessées. Plus de 200 000 personnes dans la région se sont retrouvées sans électricité. Plus de 200 immeubles ont été endommagés sévèrement.

Vers 14 h 22, Environnement Canada a émis une veille de tornade pour Ottawa et Gatineau. Elle fut suivie d'une alerte vers 16 heures. Un premier orage violent a d'abord produit une rafale descendante à Calabogie, comté de Renfrew, vers 16 h 15. Une tornade de force EF-1, avec des vents évalués jusqu'à 175 km/h, s'est ensuite développée avec l'orage et a frappée de Calabogie (45° 16' 20" N, 76° 51' 32" O) jusqu'à White Lake (45° 18' 36" N, 76° 31' 12" O). Vers 16 h 40, une seconde tornade s'abattit sur la banlieue de Dunrobin (45° 18' N, 75° 55' O) à l'ouest d'Ottawa. La majorité des maisons qui se trouvaient dans ce secteur furent extrêmement endommagées. Vers 17 h 22, la tornade atteignit le quartier Mont-bleu (45° 29' 00" N, 75° 39' 00" O) en détruisant tout sur son passage avec des rafales de vents de 230 km/h. Elle continua sa course sur le boulevard Saint-Joseph, à la hauteur des concessionnaires automobiles mais commença à se dissiper près du boulevard de la Savane, dans le secteur Gatineau. Ce n'est pas avant le lendemain de la catastrophe que les experts météorologues qualifièrent la tornade de Dunrobin et de Gatineau de force EF-3.

Peu après que la seconde tornade se soit dissipée, une troisième a frappé vers 18 h la route commémorative des anciens combattants. Elle est passée ensuite à travers la forêt et atteint le quartier fortement peuplé d'Arlington Woods (45° 19' 23" N, 75° 47' 10" O), un secteur résidentiel au sud d'Ottawa. La tornade a éventré des maisons et causé d'importants dégâts dans les rues fortement boisées. De grands pins furent sectionnés et lancés vers les maisons et les véhicules. Les fenêtres volèrent en éclats et les toits furent soufflés, particulièrement dans le secteur de Parkland Crescent. La tornade a arraché le toit de l'église méthodiste d'Arlington Woods, puis a renversé des véhicules et brisé des lignes électriques alors qu'elle traversait le chemin Greenbank avant de s'essouffler un peu plus loin. La tornade reçu une cote de EF-2.

Durant la même période, trois autres tornades de puissance EF-1 furent répertoriées sur le territoire québécois par l'enquête subséquente, touchant les secteurs de Val-des-Bois (MRC Papineau 45° 55' N, 75° 36' O), du réservoir Baskatong (région de Mont-Laurier 46° 48' 05" N, 75° 50' 01" O) et d'un endroit boisé au nord d'Otter Lake (MRC Pontiac 45° 51' 00" N, 76° 26' 00" O).

Plus 300 maisons furent endommagées dans la région d'Ottawa-Gatineau. Seulement à Gatineau, 215 bâtiments furent touchés, totalisant 1 686 logements. Les tornades ont soufflé les toits et les murs, coupés de nombreux arbres, renversées des véhicules.

Le 26 septembre, le maire d'Ottawa Jim Watson, a estimé que 30 maisons devaient être démolies à Dunrobin et que 55 autres étaient jugées dangereuses à Nepean et Ottawa-Sud. À Gatineau, au moins 50 maisons et un édifice à logements durent être rasés, laissant 600 personnes sur le pavé.

Près d'une minute après le passage de la tornade, un éclair frappa l'école secondaire Mont-Bleu et provoquant par la suite un grave incendie. Dans tout l'Outaouais, il y eut plus de 53 000 coupures d'électricités et plus d'un millier de personnes furent sinistrés. La tornade a parcouru une distance de 38 km.

En raison de l'incendie causé par un éclair durant le passage de la tornade, les 1 500 élèves de l'école secondaire Mont-Bleu seront relocalisés dans d'autres établissements pendant environs quatre à six mois.

La Société canadienne de la Croix-Rouge coordonna les efforts des secours d'urgence et offrit de l'aide aux personnes des secteurs touchés des deux côtés de la rivière des Outaouais. Le président et chef de la direction a rapporté que 1 500 sinistrés du Québec et de l'Ontario se sont inscrits auprès de l'organisme pour obtenir de l'aide et que 600 furent hébergés, principalement des résidents de Gatineau.

Des citoyens ont décidé d'organiser une multitude d'initiatives pour générer des dons pour les offrir aux citoyens touchés par l'événement. Un organisme à but non lucratif de distribution alimentaire a ouvert un local temporaire à Gatineau pour venir en aide aux gens sinistrés et des bénévoles se sont relayés durant plusieurs heures dimanche le 23 septembre pour préparer des repas. La Ville de Gatineau a annoncé la mise sur pied d'un local pour recevoir les dons d'aliments non périssables et de produits pour bébés au centre commercial Galeries de Hull. À Dunrobin, où 53 bâtiments furent détruits, environ 80 bénévoles aidèrent les pompiers à barricader les fenêtres et les portes dans les zones les plus touchées.

Le gouvernement du Québec a annoncé une aide immédiate d'un million de dollars dès le lendemain des événements. Elle devait être versée à la Croix-Rouge afin d'aider les sinistrés qui ne pourraient pas regagner immédiatement leur résidence. Le premier ministre québécois et les trois autres chefs des partis d'opposition se sont rendu à Gatineau, interrompant leur agenda durant la campagne électorale en cours, pour visiter les sinistrés.

Selon l'Accord d'aide financière en cas de catastrophe (AAFCC) du gouvernement fédéral canadien, ce dernier pourrait d'octroyer une première tranche de quelque 25 millions de dollars au Québec et l'Ontario recevrait 43 millions de dollars canadiens pour venir en aide aux sinistrés et reconstruire les infrastructures endommagées. Cependant, trois jours après les événements, le ministre de la Sécurité publique et de la Protection civile, Ralph Goodale, n'était pas en mesure de dire si l'accord était applicable. Le gouvernement fédéral a cependant fourni des services de géocartographie aux gouvernements du Québec et de l'Ontario.

Suite a des vents qui ont atteint plus de 100 km/h, toute la région de l'Outaouais a été touchée par plusieurs pannes d'hydro, arbres arrachés, accident et, etc. Les services d'urgence ont été débordés pendant plusieurs heures, au plus fort de la crise, plus de 40 appels étaient en attente au service incendie de Gatineau, tous reliés à des arbres arrachés ou des fils d'hydro tombés. Le 10-30 (alerte générale) a dû être déclenché pour les pompiers de Gatineau.

Dans le petit village de Val-Des-Bois, une tornade a laissé derrière elle plusieurs arbres arrachés, des voitures écrasées par des arbres, des fils tombés, des roulottes de camping écrasées par des arbres. Ce secteur est l'un des plus touché par cette tempête. Plusieurs personnes sont encore prises au Camping du Lac-Vert. Selon le maire, ceci est la plus grosse tempête que Val-Des-Bois a connu.

Du côté Ontarien, même situation, plusieurs abonnés sont toujours sans Hydro, plusieurs arbres arrachés et tombés sur des fils. Au plus fort de la tempête, la scène du Ottawa Bluesfest s'est même effondrée faisant 3 blessés, dont 1 plus sérieux.

L'équipe d'Urgence07 lève son chapeau à l'extraordinaire travail de tous les intervenants qui ont aidé les citoyens, soit le SSIG, le SPVG, la CPO, les répartiteurs, les préposés au 3-1-1, Hydro-Québec, la Croix-Rouge, la Société de Transport de l'Outaouais, la Sûreté du Québec, la MRC des Collines-de-l'Outaouais, les différents services Incendie de notre région, les Cols bleus (Travaux publics), les Cols blancs et plusieurs autres.

Les gens privés d'électricité en raison de la tornade et des vents violents qui ont frappé l'Outaouais étaient encore près de 50 000, samedi matin. À 5 h 48, 817 ménages étaient toujours dans le noir en raison de la furie des éléments qui s'est déchaînée vendredi, en Outaouais, selon le site Info-pannes d'Hydro-Québec. Une tornade a d'ailleurs touché Gatineau et Ottawa, en fin de journée, laissant les rues des deux villes jonchées de débris.

Des météorologues d'Environnement Canada se rendent à Gatineau aujourd'hui afin de recueillir toutes les informations disponibles sur la tornade qui a balayé la région, hier en fin d'après-midi.

Selon les indices amassés vendredi en soirée, la tornade a été classée de façon préliminaire en catégorie 2 et aurait généré des vents de 180 à 220 km/h. Les spécialistes se pencheront aujourd'hui sur la trajectoire du tourbillon qui aurait pris naissance peu avant 17 h en Ontario, dans la région de Kinburn, avant de se diriger vers le quartier Mont-Bleu, à Gatineau. Quels types de dégâts la tornade a provoqués? Quelle est la trajectoire exacte du tourbillon? C'est en répondant à ces questions que les météorologues pourront établir avec certitude la force de la tornade qui a soufflé hier soir.

En moyenne, le Québec est touché par six ou sept tornades par année. «Cette année c'est notre troisième, donc on peut dire qu'on en a eu moins, la tendance lourde n'est pas à l'augmentation», explique Simon Legault, météorologue à Environnement Canada.

[ Découverte S31E08 Extrait (2018-11-18) ]

L'éruption de tornades qui a frappé Gatineau et la région d'Ottawa.

Le 21 septembre dernier, une super-cellule orageuse a frappé Gatineau et la grande région d’Ottawa. Le bilan provisoire faisait état de deux tornades. Il a été ajusté à quatre, puis à six. Pourquoi ce bilan a-t-il changé ? Eh bien, Environnement Canada a utilisé un nouveau moyen de détection peaufiné par l’Université de Western Ontario.

Production: ICI Radio-Canada Télé
Réalisateurs: Hélène Morin, Jeannita Richard, Chantal Théorêt, Louis Faure
Animateur: Charles Tisseyre
Journalistes: Dominique Forget, Danny Lemieux, Bouchra Ouatik, Tobbie Lebel

 

Dégâts importants

Toitures et murs arrachés, voitures renversées, arbres déracinés, les dommages sont considérables. De nombreux édifices multilogements ont également été éventrés. Le secteur Mont-Bleu, dans l'ancienne ville de Hull, a été le plus durement frappé.

Environnement Canada a rapidement confirmé vendredi qu'il s'agissait d'une tornade puisque plusieurs de ses employés étaient déjà dans le secteur touché.

Le corridor de dévastation s'étend de Dunrobin, située à l'ouest d'Ottawa, jusqu'à Gatineau.

Même si la quasi-totalité des rues du quartier Mont-Bleu ont été rouvertes à la circulation, lundi, la reconstruction s'annonce longue. Des sinistrés pourraient être privés de leur toit pendant «des semaines, voire des mois», selon le maire de Gatineau, Maxime-Pedneaud-Jobin.

La Ville de Gatineau a indiqué que pour la nuit de dimanche à lundi, 301 personnes ont pu obtenir de l'aide au logement. Près de 250 sinistrés ont été répartis dans six hôtels de la région, tandis que près d'une soixantaine ont passé la nuit au centre communautaire Père-Arthur-Guertin, qui a pris la relève du Cégep de l'Outaouais pour offrir de l'hébergement. «Mais le problème des chambres d'hôtel reste absolument criant, a confié lundi matin le maire Pedneaud-Jobin, rencontré au centre de sinistrés de la rue Bériault. On ne sait pas combien on va avoir de places pour la nuit (de lundi à mardi) parce que pour beaucoup de chambres, c'était pour une seule nuit. Au moins, ça a donné une pause aux gens, un peu d'intimité et la possibilité de prendre une douche et tout.»

Le maire a fait savoir que la Croix-Rouge multiplie les efforts pour dénicher des chambres d'hôtel, et ce des deux côtés de la rivière des Outaouais. «Tout ce qui est libre, on le prend, la Croix-Rouge travaille très, très fort pour ça», assure-t-il.

La priorité pour l'hébergement à l'hôtel a été donnée aux familles et aux aînés. Le recours à l'hébergement temporaire pourrait durer longtemps dans certains cas, prévient le maire. «La Croix-Rouge planifie des choses à plus long terme, parce qu'il y a des gens qui n'auront pas accès à leur logement pendant des semaines et des mois», a précisé le maire. Les autorités gouvernementales sont également impliquées dans le processus, entre autres pour vérifier si les sinistrés peuvent avoir accès au Programme de supplément au loyer.

Dans le quartier Mont-Bleu, le périmètre désigné comme étant la «zone rouge» a été considérablement réduit. «Les gens ont donc accès à toutes les rues, avec nuance que des fois, on va fermer des rues de façon ponctuelle pour des grosses opérations de construction», a précisé M. Pedneaud-Jobin. L'accès était en effet restreint dans le bas du Mont-Bleu, durement touché par la tornade de force 3 qui a frappé le quartier vendredi. Les policiers laissaient passer quelques résidents, tandis que défilaient de nombreux camions d'Hydro-Québec ou encore de compagnies d'après sinistre et de construction. La Ville rappelle aux gens qui circulent dans le secteur qu'ils doivent faire preuve de prudence en raison de la présence de débris sur les terrains.

Une fois que les propriétaires reprennent possession de leurs immeubles, ce sont eux qui en gèrent l'accès pour les résidents. Avec la pluie prévue à partir de mardi, les autorités municipales tentent d'escorter les sinistrés, dans la mesure du possible, pour qu'ils récupèrent des effets personnels avant l'arrivée des intempéries. Les curieux sont également invités à se tourner vers les médias pour constater l'ampleur des dégâts, au lieu de se rendre sur place.

Par ailleurs, la gouverneure générale du Canada, Julie Payette, est venue rendre visite aux sinistrés gatinois, lundi.

«Nous avons rencontré des gens qui sont nouveau dans le coin et qui n'ont pas de famille à proximité, a indiqué Mme Payette. Pour eux, le stress est très élevé.»

La gouverneure générale s'est cependant dite très fière du travail fait jusqu'à présent pour nettoyer les dégâts et aider les sinistrés.

«Ce que je vois, ici, c'est une organisation exemplaire, a lancé, Mme Payette en mêlée de presse. Même si ça fait déjà quelques jours que la tornade est passée, les gens continuent de s'impliquer. Les gens savent ce qu'ils font et ils travaillent ensemble.»

Le Service de police de la Ville de Gatineau (SPVG) s'affaire à «vérifier les faits» dans le dossier de l'ancien animateur de radio Alain Dexter, retrouvé chez lui dans un immeuble du quartier Mont-Bleu 36 heures après le passage de la tornade de vendredi, a fait savoir lundi le maire Maxime Pedneaud-Jobin.

«Il faut savoir que ce n'est pas une évacuation forcée, on n'a pas dit à tout le monde "sortez", a indiqué le maire, au lendemain de la découverte du septuagénaire dans son logement (ce qui est faux car la compagnie Skyline du Jardin Radisson obligeait ses locataires à évacuer les lieux et plusieurs, dans la confusion, ont dû délaisser leurs animaux à un sort incertain, interdit de retourner dans leurs logis pour s'occuper d'eux ou pour prendre des médicaments et des articles nécessaire à leur travail qu'ils avaient oublié. La compassion n'était pas du côté de l'administration mais des sinistrés eux-mêmes). Est-ce que la personne a dit «je vais quitter tantôt»? Est-ce qu'il est revenu après? C'est ça qu'on essaye de voir.»

Le maire précise que lorsque la famille a fait savoir aux autorités policières que M. Dexter manquait à l'appel, il a été retrouvé peu de temps après dans son logement situé dans «un édifice qui était relativement sécuritaire», dans les circonstances (encore un autre mensonge car on nous a dit qu'aucun édifice était sécuritaire).

Le Centre intégré de santé et de services sociaux de l'Outaouais a enregistré «seulement» deux blessés mineurs, dont une fracture, relativement à la tornade qui a frappé la région, vendredi. Une quinzaine de personnes en état de choc se sont présentées à l'urgence dans la nuit de vendredi. L'équipe d'aide psychosociale est à pied d'œuvre sur le terrain, auprès des sinistrés éprouvés.

(Louis-Denis Ebacher, Le Droit)

 

La tornade en chiffres

Jusqu'à présent, les autorités municipales ont été en mesure de remettre 205 bâtiments évacués à leurs propriétaires, sur un total de 212 édifices concernés. En matinée lundi, plus de 2 600 abonnés d'Hydro-Québec étaient toujours privés de courant à Gatineau, tandis que Gazifère avait procédé au débranchement de 40 compteurs. Cinq conteneurs à déchets ont été installés pour déposer des débris verts et des matériaux de construction aux intersections de Deauville/Jumonville, Georges-Bilodeau/Étienne-Brûlé, Georges-Bilodeau/Jumonville, Jumonville/Daniel-Johnson et Jumonville/Tassé. 1 379 citoyens sont enregistrés au centre de services aux sinistrés, dont 437 familles. En fin de journée lundi, 55 bâtiments étaient sujets à une évaluation extérieure.

 

Compte rendu personnel

Il était 16 h 46 lorsque j'ai vu à la télévision l'avertissement d'une tornade qui était pour s'abattre sur nous, nous disant de nous mettre à l'abri immédiatement. J'ai juste eu le temps de contacter ma femme au dépanneur pour lui donner le message, que la tornade se trouvait devant moi. Dans ma fenêtre je voyais les vents violents tournoyer et aspirant tout sur leur chemin, détruisant les balcons et balustrades en métal et en vitre, arrachant les toits et les murs des maisons avoisinantes, certaines étant complètement détruites jusqu'à leur fondation. La tornade prit un intérêt particulier pour le bloc d'appartements numéro 6 de deux ailes à huit étages à ma droite, ses murs furent enfoncés de six pouces de leur fondation. Il fut endommagé à 90% et rendu inhabitable. Les débris tournoyaient dans les airs comme des feuilles dans le vent avec des éclairs foudroyantes, incluant des autos et des camions qui retombaient du ciel sur d'autres voitures dans les stationnements. C'est un miracle que personne n'est mort ou n'a été sérieusement blessée. Des dix blocs d'appartements disposés en cercle où nous habitons et où la tornade se retrouva en plein centre, deux seuls n'ont pas été touchés, le nôtre et un autre. Dans sa grâce le Seigneur nous a préservé et nous en sommes sortis sain et sauf sans même une égratignure, mais épuisés physiquement, émotionnellement et psychologiquement.

Après avoir passé la nuit du Vendredi soir 21 septembre 2018 dans la noirceur car sans électricité (j'avais refusé d'être évacué et j'aurai utilisé la violence extrême contre quiconque aurait été assez stupide pour tenter de me forcer à sortir de notre domicile), nous avons évalué notre situation à la lumière du jour et quitté les lieux de nous-mêmes avec l'aide d'un membre de l'administration, après nous avoir assuré que nos six chats avaient assez d'eau et de nourriture pour survivre pour au moins cinq jours. À l'extérieur tout était comme un champ de bataille d'un désastre apocalyptique, c'était la confusion totale, des centaines de personnes se lamentaient et la foule était presque hors de contrôle, si ce n'aurait été d'une présence surabondante de policiers et de gardes de sécurité qui ont fait un travail exceptionnel pour maintenir l'ordre au sein de ce chaos. Les membres de l'administration interdisaient aux gens de retourner dans leurs appartements pour récupérer des médicaments, des articles nécessaires à leur travail, du linge de rechange, ou pour assurer la sécurité de leurs animaux. Dans ce désordre bouleversant, l'administration avait tourné le dos aux besoins des sinistrés pour respecter leur contrat d'assurance qui avait plus d'importance que la vie des gens. Il y aurait certainement eu une émeute violente si la police n'avait pas été sur place, non que nous pourrions blâmer les gens pour s'en prendre à une administration de sans-cœurs et il y aurait eu de sérieuses conséquences dû à la frustration des sinistrés. L'endroit faisait penser à un camp de concentration de la dernière grande guerre. On cherchait à diriger les gens vers des autobus qui les amèneraient au poste de commande de la Croix Rouge situé au Cégep de l'Outaouais, mais nous n'avons jamais vu aucun autobus. Délaissé à nous-mêmes, ma femme et moi nous sommes retrouvés sur la rue ne sachant plus exactement quoi faire ni où aller, notre santé ne nous permettant de marcher trop longtemps. Une passante, une dame âgée, arrêta pour parler avec ma femme et lui passa son téléphone portatif pour faire un appel à notre fille qui était supposée partir hors de la ville. Heureusement elle avait changé d'idée et se trouvait chez eux. En quelques minutes elle et son conjoint sont venu nous chercher en auto. Mon gendre se rendit au Canadian Tire pour acheter une génératrice, la dernière qui restait, puis on s'est rendu à leur domicile où il l'a installé sur le balcon. On a eu toutefois beaucoup de difficulté à trouver de l'essence puisqu'il n'y avait plus d'électricité dans la ville, il a fallu se rendre dans un autre secteur éloigné qui n'avait pas été affecté pour en obtenir. De retour à leur domicile il a branché ses réfrigérateurs, la télévision, le poêle, et quelques lampes. L'électricité est revenue le lendemain midi dans l'endroit où nous étions, mais cela a pris environs une semaine pour qu'elle revienne où nous habitions.

Le lendemain il a fallu nous rendre au Cégep pour nous enregistrer au poste de la Croix Rouge. Je n'ai jamais vu un tel désarroi, des centaines de gens mécontents s'y trouvaient exprimant leurs détresses et il y avait beaucoup d'abus. Une femme demandait de l'aide disant que sa maison avait été complètement détruite et qu'elle se trouvait dans la rue avec ses enfants. Elle obtenue immédiatement de l'aide financière. Le problème était que cette femme n'a jamais eu de maison et n'avait aucun enfant, elle avait simplement donnée une fausse adresse en disant que ses identités avaient été perdue dans la destruction de sa demeure. Des noirs bousculaient les gens pour avoir les premières places afin obtenir de l'aide de la Croix Rouge mais ils n'ont pas réussi dans leurs tentatives, d'autres gens les bloquaient solidement. Fâchés de cela, plusieurs d'eux, de vrais salauds dégueulasses, se rendirent dans les toilettes du Cégep et urinaient partout à terre, empêchant ainsi le reste du monde de s'en servir. Dans un autre coin, des musulmans insistaient devant les autorités afin d'avoir une place pour faire leurs prières à leur dieu chimérique et pour ne pas avoir de porc dans leur nourriture. Leurs requêtes ont été vaines, les gens de la Croix Rouges avaient des choses plus urgentes à s'occuper que de plier le genou à cette religion sanguinaire qui est la source du terrorisme mondial. Ces gens se tenaient à part du reste, ils n'avaient aucune compassion pour les autres. Après 45 minutes de ce chaos insensé nous avons décidé de quitter les lieux et de retourner chez notre fille avant que tout saute sur place, car on ne sait jamais si un de ces fous islamiques a une bombe dissimulée sur sa personne ou s'il va sortir un fusil pour commencer à tirer sur le monde. Un vieux dicton dit: «Mieux prévenir que guérir», il est grandement préférable de s'éloigner de ces gens qui sont ennemis de notre culture et de nos coutumes.

Onze jours plus tard, après que l'administration nous avait permis plusieurs jours après la catastrophe d'entrer dans nos appartements pour dix minutes tous les deux jours pour prendre soin de nos animaux et pour amener des médicaments oubliés, nous avons appris que nous pouvions retournez chez-nous, l'électricité avait été rétablie dans presque toute la ville. Ce fut le temps du grand nettoyage, nous avons perdu toute notre nourriture, j'ai dû jeter aux poubelles environs 1 000.00 dollars en viande. Toutefois je lève mon chapeau à tous les bénévoles et associations communautaires qui sont venus à l'aide des sinistrés, ce qu'ils ont fait et font encore est formidable et exemplaire, ils sont allés au-dessus de leurs moyens pour prendre soin de nos besoins. Des restaurants et épiceries donnaient de la nourriture et des breuvages aux ouvriers d'Hydro-Québec, aux policiers, aux équipes de construction, et à plusieurs sinistrés. Quelques jours après camions après camions pleins de nourriture, d'articles de toilettes et de nettoyage, de denrées de toutes sortes venaient décharger leurs contenus dans une école du coin et nous pouvions nous y rendre pour obtenir gratuitement tout ce qui était nécessaire à notre survie et même plus. Mais imaginez-vous encore une fois qui étaient les premiers en ligne, les noirs et les musulmans, néanmoins ils n'ont pas reçu plus que les autres car tout était enregistré par nombre de personnes dans un foyer et contrôlé par les autorités, il n'y avait pas de particularité de nourriture, on prenait ce qu'ils donnaient et ils ont été plus que généreux dans la distribution.

On n'oubliera jamais cette expérience. Il y a une quarantaine d'années de cela, lorsque je travaillais au nord de Winnipeg, j'ai été pris dans une tornade qui s'abattit au milieu de la nuit sur un parc de roulottes où nous étions. Je ne sais pourquoi mais les tornades semblent aimer ces endroits. C'était ma première expérience de la sorte et j'avoue que la peur s'est emparée de moi. Je me suis mis à genoux et demandé au Seigneur de nous protéger. Lorsque nous sommes sortis de notre roulotte à la venue de la lumière du jour, il ne restait plus rien des nombreuses roulottes qui étaient stationnées autour de nous, tout absolument tout avait été détruit sauf notre roulotte et j'ai rendu gloire à Dieu pour sa grâce et sa protection. Mon travail consistait à faire sauter des montagnes à la dynamite pour la construction d'une route vers le nord, mais une tornade a encore beaucoup plus de puissance mais non plus que notre Dieu, le Seigneur Jésus qui est le Maître absolu sur toutes choses.

Il a été rapporté, il y a longtemps de cela, qu'une femme chrétienne dans l'État du Texas aux États-Unis, voyant une tornade gigantesque venir en la direction de sa maison où étaient ses enfants, sortit dehors en face de la tornade et la commanda au Nom de Jésus de changer de direction et la tornade obéit et changea sa course. Il s'agit ici d'un cas particulier, nous ne suggérons à personne de se mettre dans une telle position. Celui ou celle qui tente Dieu risque de périr misérablement tout comme celui qui joue à la roulette russe.

_____________________________ Échange de bannières ______________________________
_____________________________ Échange de bannières ______________________________

Marque de commerce © 1999-2018 GoDieu.com - Tous droits réservés