Accueil GoDieu.com
Plan de Salut de Dieu
Recherche GoDieu.com

En principe, ce panneau vous présentera des choix de moteur de recherche GoDieu.com.

Fermer
Recherche biblique
GoDieu.com
Cette page en favori Affiche une version imprimable de cette page entière. Expédier la page d'accueil par courriel. Contacter GoDieu.com
Dimension de police du texte
 
Facebook GoDieu.com Twitter GoDieu.com Youtube GoDieu.com Dailymotion GoDieu.com Suivez-nous !   

Traduction du site

Afrikaans - Vertaling - Kies taal - af - Afrikaans Albanian - Përkthimi - Zgjidhni gjuhën - sq - Albanais Deutsch - Übersetzung - Sprache wählen - de - Allemand አማርኛ - ተርጉም - ቋንቋ ይምረጡ - am - Amharique English - Translate - Select Language - en - Anglais العربية - ترجمة - تحديد اللغة - ar - Arabe Հայերեն - Թարգմանություն - Ընտրեք լեզուն - hy - Arménien Azeri - Translation - Dil seçin - az - Azéri Euskal - Itzulpen - Hizkuntza aukeratu - eu - Basque বাংলা - অনুবাদ - ভাষা নির্বাচন করুন - bn - Bengali Беларусь - Пераклад - Выбраць мову - be - Biélorusse မြန်မာစာ - ဘာသာပြန်ဆို။ - ဘာသာစကားကိုရွေးချယ်ပါ။ - my - Birman Bosanski - Translation - Odaberite jezik - bs - Bosniaque български - Преводач - Избор на език - bg - Bulgare català - Traductor - Selecciona l'idioma - ca - Catalan Cebuano - Translation - Pilia pinulongan - ceb - Cebuano Chichewa - Translation - Sankhani chinenero - ny - Chichewa 中文 (简体) - 翻译 - 选择语言 - zh-CN - Chinois (simplifié) 中文 (繁體) - 翻譯 - 選擇語言 - zh-TW - Chinois (traditionnel) සිංහල - පරිවර්තනය - භාෂාව තෝරාගන්න - si - Cingalais 한국어 - 번역 - 언어설정 - ko - Coréen Corsica - Traduci - Sceglie a lingua - co - Corse Kreyòl ayisyen - Tradiksyon - Chwazi lang - ht - Créole haïtien hrvatski - Prevoditelj - Odaberite jezik - hr - Croate Dansk - Oversæt - Vælg sprog - da - Danois Español - Traductor - Seleccionar idioma - es - Espagnol Esperanto - Tradukado - Elektu lingvon - eo - Espéranto Eesti - Tõlkimine - Vali keel - et - Estonien suomi - Kääntäjä - Valitse kieli - fi - Finnois Français - Traduction - Choisissez la langue - fr - Français Frysk - Oersette - Selektearje taal - fy - Frison Gaelic (Skotlân) - Eadar-theangaich - Tagh cànan - gd - Gaélique (Écosse) Galego - Tradución - Escolla o idioma - gl - Galicien Cymraeg - Cyfieithu - Dewiswch iaith - cy - Gallois ქართული - თარგმანი - ენის არჩევა - ka - Géorgien Ελληνικά - Μετάφραση - Επιλογή γλώσσας - el - Grec ગુજરાતી - અનુવાદ - ભાષા પસંદ કરો - gu - Gujarati Hausa - Translation - Zabi harshe - ha - Haoussa Hawaiian - Unuhi - Wae 'ōlelo - haw - Hawaïen עברית - תרגם - בחירת שפה - iw - Hébreu हिन्दी - अनुवाद करें - भाषा चुनें - hi - Hindi Hmong - txhais lus - Xaiv lus - hmn - Hmong Magyar - Fordítás - Válasszon nyelvet - hu - Hongrois Igbo - Translation - Họrọ asụsụ - ig - Igbo Indonesia - Translate - Pilih Bahasa - id - Indonésien Gaeilge - Aistriúchán - Roghnaigh teanga - ga - Irlandais Icelandic - Þýðing - Velja tungumál - is - Islandais Italiano - Traduttore - Seleziona lingua - it - Italien 日本語 - 翻訳 - 言語を選択 - ja - Japonais Javanese - Translation - Pilih basa - jw - Javanais ಕನ್ನಡ - ಅನುವಾದ - ಭಾಷೆ ಆಯ್ಕೆ - kn - Kannada Қазақ - Аударма - Тілді таңдау - kk - Kazakh ខ្មែរ - បកប្រែ - ជ្រើសភាសា - km - Khmer киргизский - Комментарий - Тил тандаңыз - ky - Kirghyz Kurdish - Wergerandin - Hilbijêre ziman - ku - Kurde ລາວ - ການແປພາສາ - ເລືອກພາສາ - lo - Laotien Latin - Latin - Elige lingua - la - Latin latviešu - Tulkotājs - Atlasiet valodu - lv - Letton Lietuvių - Versti - Pasirinkite kalbą - lt - Lituanien Lëtzebuergesch - Iwwersetzen - Wielt Sprooch - lb - Luxembourgeois Македонски - Превод - Избери јазик - mk - Macédonien Malaysia - Terjemahan - Pilih bahasa - ms - Malaisien മലയാളം - പരിഭാഷ - ഭാഷ തിരഞ്ഞെടുക്കുക - ml - Malayalam Madagascar - Translation - Mifidiana teny - mg - Malgache Malti - Traduzzjoni - Agħżel lingwa - mt - Maltais Maori - Translation - Kōwhiri te reo - mi - Maori मराठी - भाषांतर - भाषा निवडा - mr - Marathi Монгол - Орчуулга - Хэл сонгох - mn - Mongol Nederlands - Vertaal - Kies Taal - nl - Néerlandais नेपाली - अनुवाद - भाषा छान्नुहोस् - ne - Népalais norsk - Oversetter - Velg språk - no - Norvégien O'zbekiston - Tarjima - Tilni tanlang - uz - Ouzbek پښتو - وژباړئ - ژبه وټاکئ - ps - Pachtô ਪੰਜਾਬੀ - ਅਨੁਵਾਦ - ਭਾਸ਼ਾ ਚੁਣੋ - pa - Panjabi فارسی - ترجمه - انتخاب زبان - fa - Persan Polski - Tłumacz - Wybierz język - pl - Polonais Português - Tradutor - Seleccionar idioma - pt - Portugais Română - Traducere - Selectaţi limba - ro - Roumain Русский - Переводчик - Выберите язык - ru - Russe Samoa - Faaliliu - Gagana filifilia - sm - Samoan српски - преводилац - Изабери језик - sr - Serbe Sesotho - Phetolelo - Khetha puo tn lefatshe - st - Sesotho Shona - Kushandura - Sarudzai mutauro - sn - Shona سنڌي - ترجمو ڪريو - ٻولي منتخب ڪريو - sd - Sindhî slovenčina - Prekladač - Výber jazyka - sk - Slovaque slovenščina - Prevajalnik - Izberi jezik - sl - Slovène Somali - Translation - Dooro luqadda - so - Somali Sunda - Tarjamahan - Pilih basa - su - Soundanais Svenska - Översätt - Välj språk - sv - Suédois Kiswahili - Tafsiri - Chagua lugha - sw - Swahili Тоҷикистон - Тарҷумаи - интихоб забон - tg - Tadjik Filipino - Pagsasalin - Pumili ng Wika - tl - Tagalog தமிழ் - மொழிபெயர்ப்பு - மொழி தேர்வு - ta - Tamoul česky - Překladač - Zvolit jazyk - cs - Tchèque తెలుగు - అనువాద - భాష ఎంచుకోండి - te - Telugu ไทย - แปล - ภาษาเลือก - th - Thaï Türk - Tercüme - Dil seçin - tr - Turc українська - Перекладач - Виберіть мову - uk - Ukrainien اردو - ترجمہ - زبان کا انتخاب کریں - ur - Urdu Tiếng Việt - Dịch - Chọn Ngôn ngữ - vi - Vietnamien isiXhosa - Guqula - Khetha ulwimi - xh - Xhosa ייִדיש - טראַנסלאַטיאָן - אויסקלייַבן שפּראַך - yi - Yiddish Yoruba - Translation - Yan ede - yo - Yorouba Zulu - Translation - Khetha ulimi - zu - Zoulou

Connexion utilisateur

Utilisateurs en ligne

1 utilisateur
281 invités

Statistiques d'aujourd'hui

NombreDescription
13623Membres
1541Messages
29Commentaires
0Lectures
4154924Lectures globales
0Clics
0Réf. externes
0Réf. internes
0Abonnés RSS

Publicité point liée à GoDieu.com

Le fléau des sectes dites chrétiennes-7


juin 4, 2017 par GoDieu

 

Les fruits des sectes dites chrétiennes

Une pratique courante dans le christianisme moderne que nous retrouvons surtout chez les Évangéliques est, selon leur dire, de regarder aux fruits d'une personne pour déterminer si elle est chrétienne ou non. Pour ces gens cela signifie de porter une évaluation sur une personne d'après sa conduite, ses agissements, sa manière de s'exprimer, ses habitudes, la façon de se vêtir et de manger, qui tous seraient des conséquences révélatrices de son cœur. Selon eux ces choses constitueraient des évidences irréfutables pour porter un jugement équitable. Ils déclarent que les chrétiens doivent êtres des modèles pour le monde, que le comportement est nôtre témoignage et que si nous avons un comportement complètement dilué comment pourrions-nous donner le désir à quelqu'un de découvrir Christ ou la Bible. Pour les Évangéliques et tous ceux qui ont adopter leur doctrine de «reconnaître un arbre à ses fruits», le fait d'aimer le Seigneur et de demeurer dans son amour ne se borne pas seulement à une exaltation sentimentale, mais implique surtout l'obéissance à ses commandements, car Jésus dit: «Si vous gardez mes commandements, vous demeurerez dans mon amour, comme j'ai gardé les commandements de mon Père, et que je demeure dans son amour» (Jean 15:10). Pour ces imposteurs prétentieux cela signifie qu'il faut observer les 10 commandements de la loi de Moïse, lorsqu'il est clairement démontré dans le Nouveau Testament, surtout par l'apôtre Paul, que cela est une chose impossible. La loi a été donnée pour manifester le péché et pour conduire à Christ afin d'être délivré de sa condamnation. Nous ne sommes plus sous la loi mais sous la grâce, et cela ils ne peuvent le saisir puisqu'ils marchent dans un esprit de duplicité. Il est évident pour eux, selon leur interprétation de porter du fruit, que c'est l'obéissance ici qui entre en jeux. Plaire au Maître dans notre démarche de tous les jours, lui obéir en toutes choses, le suivre sans broncher, voilà le fruit qu'ils ont désigné comme règle à suivre pour tous les vrais chrétiens, le prétendu stimulant d'une vie chrétienne. C'est l'obéissance qui serait leur raison de vivre et qu'ils imposent à tous, et sur laquelle ils bâtissent leur maison spirituelle qu'ils croient à l'épreuve de la tempête.

Ce que nous avons vu plus haut peut sembler logique à plusieurs, surtout à des chrétiens nominaux. Toutefois la conception de la doctrine moderne de «reconnaître un arbre à ses fruits» telle qu'elle y est décrite est complètement anti-scripturaire et antichrétienne. Sans aucun doute cette doctrine est arminienne, c'est-à-dire un enseignement des disciples du libre choix qui valorise les efforts de la dignité humaine, lorsque la nature de l'homme est esclave de la chair et du péché. Elle enseigne clairement qu'il est permit à un chrétien de juger selon les apparences, lorsque la Parole de Dieu affirme le contraire: «Ne jugez point selon l'apparence, mais jugez selon la justice» (Jean 7:24); «Car Dieu n'a point égard à l'apparence des personnes» (Romains 2:11); «Ce sont des gens qui murmurent, qui se plaignent toujours, qui marchent suivant leurs convoitises, dont la bouche profère des paroles d'orgueil, et qui, par intérêt, admirent les personnes d'apparence» (Jude 1:16). Selon la Parole de Dieu, juger ou admirer les gens selon l'apparence est l'équivalent de faire «acception de personne», car pour évaluer l'apparence ou la conduite d'une personne, ses habitudes, sa façon de se vêtir ou de manger, cela signifie qu'on la compare avec une autre que l'on juge meilleure et qui généralement est soi-même. Cela est ce qui se nomme du pharisianisme moderne ou du légalisme. Une telle attitude conduit inévitablement à la médisance et à la condamnation, et cela n'est pas de Dieu, elle fait de celui qui juge selon les apparences une personne qui juge la loi: «Celui qui médit d'un frère, et qui condamne son frère, médit de la loi, et juge la loi. Or, si tu juges la loi, tu n'es point observateur, mais juge de la loi. Il y a un seul Législateur, qui peut sauver et perdre. Toi, qui es-tu, qui juges les autres?» (Jacques 4:11-12); «Tiendrez-vous des discours injustes en faveur de Dieu? Et, pour le défendre, direz-vous des mensonges? Ferez-vous acception de personnes en sa faveur? Prétendrez-vous plaider pour Dieu?» (Job 13:7-8); «Mes frères, que la foi que vous avez en notre Seigneur Jésus-Christ glorifié, soit exempte d'acception de personnes» (Jacques 2:1); «Si vous accomplissez la loi royale, selon l'Écriture: Tu aimeras ton prochain comme toi-même, vous faites bien; Mais si vous faites acception de personnes, vous commettez un péché, étant convaincus par la loi d'être des transgresseurs» (Jacques 2:8-9).

Or la preuve que la doctrine moderne de «reconnaître un arbre à ses fruits» est une fausse interprétation des Écritures, une doctrine erronée qui déforme la vérité même et qui en séduit un grand nombre, réside dans le contexte immédiat des versets bibliques utilisés pour l'ériger. La chose est tellement évidente qu'il est surprenant de voir que ces maudits hypocrites arrivent à des fausses conclusions avec des textes si clair que cela. Un chrétien réel n'a aucun besoin de degré et de maîtrise en théologie pour en connaître la vérité, car le texte parle par lui-même et ne demande aucune interprétation, un enfant même pourrait le comprendre. Les versets généralement utilisés pour construire cette doctrine, comme nous voyons dans Matthieu 7:15-22 et tous les passages similaires qui s'y rapportent, concernent les fruits de la justice par rapport aux fruits des faux prophètes, et les fruits des faux prophètes sont les doctrines qu'ils proclament, les principes tortueux qu'ils détiennent et qui déforment la vérité. Ces passages n'ont absolument aucun rapport avec l'apparence, la conduite ou les habitudes d'une personne qui se dit chrétienne. Puisque les sectes évangéliques aiment juger les fruits des autres sans se regarder dans le miroir, il importe donc pour nous d'exposer les fruits pourris de ces imposteurs prétentieux. Mentionnons qu'ils sont tellement nombreux que nous ne pouvons tous les énumérés ici, toutefois vous en obtiendrez une bonne idée.

Le but des sectes dites chrétiennes, nous le savons, est la domination de la foi, mais aussi des consciences, afin de se faire une réputation pour s'enrichir sur le dos des crédules qui sont leurs victimes. On peut donc s'imaginer facilement les fruits qu'elles produisent. Déjà nous en avons vu plusieurs, toutefois nous chercherons à élaborer davantage les turpitudes de ce sujet scandaleux.

La manipulation:

La manipulation est l'élément principal qui déclenche la motivation et pousse les gens crédules dans la direction qu'on désire pour atteindre un but qu'on s'est proposé. En d'autres mots, manipuler c'est introduire l'intention de modifier, de transformer une manière de pensée ou une façon d'agir en utilisant les émotions, ainsi que des exemples concrets ou fictifs, ou des livres et des textes dont on peut altérer le sens avec des conjectures sophistiquées dans une formulation programmée pour obtenir quelque chose qui réponde à nos désirs et nos objectifs. La technique de manipulation dans ses différentes applications, implique deux éléments essentiels pour réussir ses buts proposés:

  1. les motivations qui la justifient et,

  2. l'échelle à laquelle elle se situe, c'est-à-dire à quel niveau du vivant la manipulation est effectuée pour obtenir les résultats voulus.

Nous voyons de telles techniques de manipulation dans le système d'invitation dans lequel les gens sont motivés par des pasteurs à venir en avant pour accepter Christ comme leur Sauveur personnel sur la base du «choix de croire». Il s'agit ici du système par lequel on fait des faux chrétiens qui s'illusionnent avoir reçu Christ comme leur Sauveur personnel et d'être à son service. Le système d'invitation publique qui engage le libre choix ou «choix de croire», est une manipulation psychologique qui exerce une pression sur la volonté, influence les émotions, et pousse les personnes non-régénérées à se rectifier devant Dieu par leurs propres efforts; ce qui est nul autre que le salut par les œuvres ou salut par le choix de croire qui s'oppose au Salut par la Grâce seule. Il en est de même avec le service, les gens s'illusionnent servir Christ, lorsqu'en réalité ils sont au service de leur pasteur et de leur église, ils ont été manipulé et endoctriné sans le réaliser.

La séduction:

Tout ce qui, dans une personne ou une chose exerce un attrait irrésistible pour la détourner du droit chemin, du bien, du devoir, est de la séduction. Il s'agit de l'art de charmer par les mots qui se nomme aussi la «logo-magie» et qui détient des rapports étroits avec le mesmérisme. En science sociale, la séduction est un procédé visant à susciter délibérément une admiration, une attirance. Le mot est dérivé du latin seducere, signifiant littéralement «tirer à l'écart», et possède des connotations généralement négatives. Le but le plus simple de la séduction consiste à obtenir un avantage de la part de la personne séduite, par exemple l'adhésion aux doctrines de la secte ou encore la soumission à l'autorité du pasteur et aux parasites qui dirigent le groupe. Il est souvent question dans ce domaine de manipulation physique ou psychologique. L'apparence y joue aussi un rôle important, surtout au niveau de la piété et de la dévotion. L'esprit, c'est-à-dire «le raisonnement» de séduction est un esprit très dangereux qui place un mûr entre les aspirations de la secte dite chrétienne et la révélation de la vérité en Christ dans les Saintes-Écritures. L'esprit de séduction flatte les crédules dans le sens du poil, les convainquant qu'ils sont bien et en sécurité dans ce milieu, et aimé par les adeptes de la secte. Le but de l'esprit de séduction est de faire tomber les crédules dans l'orgueil et l'aveuglement à la vérité de la Parole de Dieu qui est déformée par leurs pasteurs qui dirige la prétendue église. La dépendance à la secte évangélique commence par la séduction, une séduction tant humaine que diabolique. Cela est évident dans le fait que la séduction est aussi une prise de pouvoir sur l'autre, une violation de la conscience et, finalement, une perte de liberté. Les sectes dites chrétiennes sont passées maîtres dans l'art de séduire. Voici une excellente définition du médecin psychiatre Jean-Marie Abgrall:

«Séduire, c'est avant tout plaire, mais c'est aussi détourner de la vérité. Tout le travail des sectes vise à proposer une utopie chatoyante en lieu et place de la grisaille quotidienne. Le recruteur-séducteur met en scène l'illusion sectaire; il agit comme un bateleur pour attirer les adeptes potentiels; il propose des réponses simples à des interrogations complexes; il charme l'interlocuteur pour créer l'illusion de l'échange affectif; il joue en permanence sur le rôle des émotions, effaçant de ses propos toute logique; il oppose la morbidité du réel à la perspective d'un amour idyllique, celui qui règne au sein de la communauté» (L'État face aux dérives sectaires, p.94, Helbing & Lichtenhahn, Bâle, 2000).

Le message des sectes évangéliques est à la fois merveilleux et simpliste. S'appuyant sur les émotions, le pasteur pourra affirmer des choses sensées ou, au contraire, absurdes, peu importe, le message passera car les dernières barrières mentales ou psychologiques auront sauté. Et cela est d'autant plus vrai que la téléologie religieuse, la finalité de toutes les fausses spiritualités, est de changer le monde.

La phase de recrutement achevée, elles vont demander à leur nouvelle proie de s'investir un peu plus dans le groupe en lui demandant quelques menus services. Le but est de maintenir graduellement le nouveau venu par l'engagement et le dévouement. En posant la notion des bonnes oeuvres, il se crée chez ce dernier le sentiment d'être utile. Par la suite, il se voit proposer une formation avec le pasteur ou ses acolytes, il est question de lui enseigner la doctrine de l'organisation, de le remodeler. S'il accepte, il entre définitivement dans la secte, ceci se réalise par des procédés initiatiques, tels le baptême, le repas du Seigneur, les interprétations de la Bible, l'adhésion aux credos ou confessions de foi, le serment. Il est désormais embrigadé suite à une ruse subtile. C'est autour de la pensée du pasteur manipulateur que s'élabore tout le système de croyance des adeptes. La cohésion du groupe est assurée par l'entretien d'un sentiment de persécution et par l'obtention d'une allégeance inconditionnelle et totale au pasteur tout puissant. Il exerce sur ses adeptes une dictature de la conscience et une déstabilisation mentale. Ayant été remodelés, ils ont été introduits dans un nouveau monde, celui d'une fausse grâce, de la joie et de l'éternité. Personne n'ose plus décider par soi-même ou prendre des grandes décisions concernant les choses de sa vie quotidienne sans consulter le pasteur, l'être suprême qui est la vérité. C'est de lui que provient la clé de la réussite et de la prospérité, qui sont l'un de leurs thèmes majeurs de prédilection. Sa parole est la loi et la foi.

Rois de la manipulation, les pasteurs évangéliques procèdent également par l'enfermement mental et l'isolement social. Le départ d'un membre contributeur est souvent vécu comme pilule très amère. Il insiste à cet effet sur les témoignages et des études programmées de la Bible. C‘est pourquoi l'adepte est tout le temps endoctriné afin qu'il ne s'ouvre pas au monde extérieur, jugé de diabolique et de pervers. Par exemple, tout contact avec l'extérieur c'est-à-dire la famille, les amis, la lecture de certains livres sont interdits parce qu'ils risqueraient de développer un jugement critique ou un éveil d'esprit et une prise de conscience. Ainsi, en mettant en œuvre les techniques de la manipulation mentale et d'endoctrinement, les sectes évangéliques parviennent à acquérir domination psychique et physique, pouvoir, profits et exploitation financière au détriment de leurs victimes. Lorsque la victime tente de se réveiller de cette situation, elles jouent leur dernière carte: celle de la culpabilité et du chantage. Il est facile d'y entrer à cause des moyens de séduction mais difficile d'y sortir complètement à cause des techniques de manipulation et d'endoctrinement. Tomber dans une secte évangéliques est la chose la plus périlleuse.

La contrefaçon:

La contrefaçon est une contagion qui ne connaît aucune borne, nous la retrouvons en ces derniers temps non seulement au niveau de l'industrie, mais aussi dans nos gouvernements crapuleux et les religions frauduleuses, surtout dans la chrétienté, où nous voyons un nombre incalculable de gens se donner corps et âme à un christianisme contrefait sans avoir la moindre notion de la duperie de laquelle ils sont victimes. Ce document contient des informations stupéfiantes pour ceux qui ont des yeux pour voir, et des oreilles pour entendre. Les effets du développement rapide de ce faux christianisme, aujourd'hui, vous toucheront personnellement, beaucoup plus directement que vous ne puissiez l'imaginer! En effet, cette révélation explosive ne s'adresse pas uniquement aux «gens religieux», mais à tous les individus. Vous êtes-vous déjà posé la question? «Comment en suis-je arrivé à croire ce que je crois maintenant en matière de religion, de morale et du véritable but de l'existence humaine? Si mes amis et moi, nous avons tout simplement adopté, aveuglément, les idées admises par la société dans laquelle nous vivons ou les doctrines d'une église quelconque, n'est-ce pas également ce qu'ont fait la plupart des gens? Serait-il possible que nous ayons accepté, sans réfléchir, les fausses idées supposément chrétiennes et bibliques auxquelles nous croyons, et qui ont, en fait, grandement influencé des millions de gens et que nous regardons comme allant de soi?» Vous êtes-vous jamais posé ces questions fondamentales? Si un Dieu réel existe, et si la Bible contient Sa révélation inspirée, vous devriez sérieusement tenir compte de ce que la Bible dit à propos de ces interrogations. La Bible recommande: «Examinez toutes choses; retenez ce qui est bon» (1 Thessaloniciens 5:21).

Maintes et maintes fois, la Bible répète qu'un temps d'apostasie viendrait dans lequel un grand nombre seront séduit, et plus de deux milliards de «supposés chrétiens», parmi les principales dénominations, font partie de ce «grand nombre»! Ces individus et leurs prédicateurs n'ont pas l'intention de nuire, car une personne séduite ne sait pas qu'elle est séduite! Il nous importe de comprendre cette nuance. Le monde moderne «chrétien» nous présente un pseudo christianisme édifié sur du sable mouvant. Son système doctrinal et moral est impuissant pour servir de base à la vérité révélée. Des forces séculières croissantes sont occupées à dicter leurs standards de pensée et de conduite, prenant le pas sur les dirigeants religieux. Nous sommes une société qui, bientôt, subira le châtiment directement par le Dieu suprême qui nous donne la vie et le souffle. Pourquoi? En grande partie parce que nos peuples ont été séduits par la croyance en un autre Jésus, proclamé par les sectes évangéliques et des mouvements de délivrance qui voient des démons partout sauf en leur propre cœur, et parce que nos peuples ont réellement perdu tout contact avec le Dieu suprême et la vérité qu'Il a révélée dans les Saintes Écritures, et surtout parce que ces vérités sont tordues par des pasteurs sans scrupules qui par hypocrisie subtiles prêchent leurs dénominations particulières en prétendant libérer les gens par la puissance de l'évangile, mais d'un évangile déformé qui plaît à la nature humaine déchue.

Le Seigneur Jésus a dit: «Ceux qui me disent: Seigneur, Seigneur! n'entreront pas tous dans le royaume des cieux, mais seulement celui qui fait la volonté de mon Père qui est dans les cieux. Plusieurs me diront en ce jour-là: Seigneur, Seigneur, n'avons-nous pas prophétisé par ton nom? n'avons-nous pas chassé des démons par ton nom? et n'avons-nous pas fait beaucoup de miracles par ton nom? Alors je leur dirai ouvertement: Je ne vous ai jamais connus, retirez-vous de moi, vous qui commettez l'iniquité.» (Matthieu 7:21-23). L'iniquité? Le terme original dans ce passage est encore plus fort, il désigne littéralement «commettre une fraude», une supercherie, une falsification de l'original, en d'autres mots le passage nous indique ici un christianisme contrefait au point même qu'il séduirait les élus si cela était possible, s'ils ne seraient pas sous la protection du Dieu Souverain. Ce passage est clair pour nous indiquer qu'il s'agit ici d'un christianisme qui est impliqué avec des faux signes et miracles. Oui! La religion qui porte le nom de «christianisme évangélique» est un faux christianisme, un amalgame de sectes frauduleuses qui, Bible à la main, falsifient son contenu sacrée dans le but de dominer sur les consciences individuelles en endoctrinant leurs membres dans une signification déformée de la justification par la foi que l'on peut nommer la justification par le choix! Dans 2 Thessaloniciens 2:7, l'apôtre Paul se réfère à cela en tant que «mystère de l'iniquité», il s'agit en effet d'une doctrine qui élève l'homme au même niveau que Dieu, une doctrine qui valorise les efforts de l'individuel dans le but de maintenir une dignité humaine qui s'oppose à la souveraineté de Dieu dans le salut et la sanctification.

La flatterie:

Louange fausse ou exagérée adressée aux crédules de la secte évangélique dite chrétienne, la flatterie est l'attention intéressée, une cajolerie visant à enjôler quelqu'un pour le séduire dans des fausses voies de salut. Il s'agit de paroles mielleuses, de manières douces et caressantes à l'égard d'une personne afin de lui donner la fausse impression qu'elle est aimée. L'art de la flatterie est à la fois simple et redoutablement efficace. Pour augmenter les revenus afin de remplir les coffres de la secte, pour séduire et persuader les adeptes d'accepter les doctrines tordues de la secte, il suffit parfois d'un petit compliment. Car plus une personne est convaincue de sa valeur, plus elle cherche à se l'entendre dire. Avec des compliments bien placés on peut faire croire n'importe quoi à presque n'importe qui, ainsi on fait croire aux crédules de la secte qu'ils sont utiles au groupe, que leur présence est grandement appréciée, qu'ils ont un comportement idéal et sont un modèle du troupeau, ou que le travail qu'ils font pour la secte est excellent. Plus l'adepte a des richesses, plus on le flattera, et plus il sera considéré pour des positions privilégiées. Ainsi la voie est ouverte à l'escroquerie en abusant la confiance du crédule naïf qui tombe aisément dans le piège.

La liberté:

L'expertise des sectes dites chrétiennes évangéliques est de feindre la liberté. Le thème de la liberté est très fort de nos jours, chacun y tient mordicus et la défendra à n'importe quel prix, on n'a qu'à s'opposer au concept du libre-choix tellement estimé sinon idolâtré par les évangéliques, et on le réalise pleinement. On ne tarde à devenir les cibles de toutes sortes de dénigrements, d'insinuations et de provocations par ceux qui se réclament de l'amour de Dieu, car tel est l'esprit maléfique qui anime tous les évangéliques. Vous n'avez qu'à regarder les discussions sur le Blogue de la vache sacrée, Michelle d'Astier de la Vigerie, la reine des démons, pour réaliser que vous êtes au plein centre d'une crise psychopathique occasionnée par l'infection d'une maladie virulente de la vache folle qui se propage comme une vraie épidémie, affectant le cerveau de tous les crédules de ce milieu. Ces gens sont esclaves de leurs délires, ils ont été conditionnés à penser qu'ils sont tous des serviteurs de Christ, lorsqu'ils sont en réalité des serviteurs de la démence d'une vieille femme qui est fortement troublée mentalement et qui déforme la vérité à sa guise. Ceci n'est qu'un exemple parmi des centaines de millier au sein du christianisme contrefait dit Évangélique qui se réclame faussement être fondamentaliste lorsque leur fondement réel est la duplicité. Le Seigneur Jésus nous dit: «Venez à moi, vous tous qui êtes fatigués et chargés et je vous donnerez du repos. Prenez mon joug sur vous et recevez mes instructions, car je suis doux et humble de cœur; et vous trouverez du repos pour vos âmes.» (Matthieu 11:28-29). En regardant ce passage merveilleux, les réprouvés ne tarde pas à répliquer que «venir implique le libre-choix», mais le Seigneur Jésus dit: «Personne ne peut venir à moi, si le Père qui m'a délégué ne l'attire...» (Jean 6:44); «...personne ne peut venir à moi, si cela ne lui a été donné par mon Père.» (Jean 6:65); «Ce n'est pas vous qui m'avez choisi, mais c'est moi qui vous ai choisis, et qui vous ai établis...» (Jean 15:16). À vous évangéliques, tellement connaissant et tellement spirituels, vous qui possédez la vérité, la connaissance et tout le discernement, vous qui êtes des exemples de piété et de dévouement, nous vous demandons, nous pauvres et misérables créatures rejetées de tous, ignorants et pécheurs égarés que vous considérez comme des hérétiques et disciples de Satan, dites-nous «où est le libre-choix dans tout cela, où est la décision personnelle de venir à Christ?» Se pourrait-il que vous êtes dans l'erreur, car si le libre-choix n'existe pas vous êtes dans l'égarement et vous êtes perdu. Et vous allez nous montrer comment servir Christ! La notion est tellement ridicule qu'elle serait la plus grande comédie si elle ne serait pas le plus grand drame. L'apôtre Pierre nous dit que «chacun est esclave de ce qui a triomphé de lui». (2 Pierre 2:19). En d'autres mots, on est soit esclave de la vérité ou de la duplicité. La fonction d'un esclave est exactement la même qu'un membre dans le Corps de Christ. Le membre n'a aucun choix de suivre les directions de la Tête, les mains et les pieds ne sont pas libre d'agir par eux-mêmes ni le peuvent-ils. L'esclave n'a aucun droit, aucun libre-choix, aucun mérite, le but de son existence est de servir à l'Esprit de Christ qui l'habite, et non de se servir lui-même.

La sanctification:

Pour les sectes évangéliques, la sanctification consiste à rechercher la sainteté, de se rendre noble ou saint. L'obéissance aux commandements et la persévérance à la dévotion et aux bonnes œuvres sont les moyens utilisés par les sectes dites chrétiennes pour plaire à Dieu, mais le Dieu de leur imagination sectaire. Un point crucial à remarquer est que nous ne sommes pas sauvés par la sanctification, mais par la grâce au moyen de la foi dans le sang de Christ. La vraie sanctification ou «mise à part» selon son sens original est une position déjà atteinte, elle est un fait déjà réaliser dans le sacrifice de Christ sur la croix; mais la fausse sanctification des sectes évangéliques est une position à atteindre par les efforts de la persévérance et de l'obéissance, une sainteté morale et sociale qui est basée sur les apparences et les émotions changeantes de la nature humaine déchue. La sanctification réelle est la position du croyant mis en Christ comme son substitut. Par le fait que nous avons été crucifiés avec Christ, nous sommes rectifiés et restauré devant Dieu, considéré pur et innocent, et fait enfant de Dieu. En d'autres mots, la sanctification est LA POSITION DE NOTRE RESTAURATION dans un état de sainteté qui est reliée au sacrifice de Christ, et non aux efforts du croyant individuel de mener une vie de sainteté dans le but de plaire à Dieu afin d'assuré son salut. Elle est la conséquence immédiate et directe de notre justification et de la grâce du salut qui nous est accordé gratuitement à la croix. Sans cette sanctification aucun ne peut voir Dieu, car la pureté et l'innocence de la sainteté sont essentielles pour entrer en sa présence, et cela nécessitait le sacrifice d'une victime innocente et sans taches qui verserait son sang pour justifié et restauré ceux à qui il donnerait la foi. Ceux qui ne sont pas sanctifié de cette façon sont des imposteurs qui proclament un faux évangile, et ceux-ci sont légion sur la terre en ces derniers jours de la grâce, alors viendra le jugement et aucun réprouvé ne pourra échapper à la colère de Dieu qui va s'abattre sur un monde impie et prétentieux.

La sainteté est un attribut essentiel de Dieu. Elle caractérise aussi les croyants puisque nous sommes désignés comme «ceux qui ont été sanctifiés en Jésus-Christ, qui sont appelés saints» (1 Corinthiens 1:2). Pour ces raisons, la sanctification occupe une place importante dans toute la Bible. Elle doit d'autant plus retenir notre attention que ses différents aspects sont généralement peu connus ou tordus. La sanctification signifie dans son sens initial: séparation, «mise à part par Dieu» et non «mise à part pour Dieu». La différence entre ces deux positions est énorme, une met l'emphase sur la puissance de la souveraineté absolue de Dieu, et l'autre sur la puissance des efforts de l'individuel pour se rectifier lui-même au moyens de sa persévérance et de son obéissance. Une découle de la doctrine du salut par la grâce, l'autre de la fausse doctrine du salut par les œuvres ou «salut par le choix de croire», une valorise le choix de Dieu et l'autre valorise le choix de l'homme, une est la pure vérité et l'autre un mensonge subtil et raffiné, une est authentique et l'autre une contrefaçon. Touchons maintenant au point sensible de la sanctification chez les sectes évangéliques, à savoir «le combat contre le péché». Ces réprouvés, et nous n'utilisons point ce terme à la légère, condamnent le salut par la grâce seule et s'opposent avec véhémence à l'assurance absolue du salut. S'il s'agirait que de nous, nous les laisserions périr dans l'ignorance de leur apostasie, mais à cause des élus nous ne pouvons nous taire devant de telles aberrations. À maintes reprises nous avons entendu ces gens déclarer que le salut par la grâce seule, qu'ils nomment doctrine de l'hypergrâce, est une doctrine exécrable, voir même diabolique, un salut à bon marché qui ouvre la porte à toutes sortes de péchés, et que le salut et la sanctification sont conditionnels aux efforts de leur persévérance dans la foi et à leur obéissance à la loi. Il va presque sans dire qu'il s'agit ici de la pire perversion de la vérité qui puissent exister, et si nous devons nommer une personne coupable d'une telle rébellion dont l'influence néfaste empoisonne un grand nombre, il s'agit bien de la gourou renommée Michelle d'Astier, sorcière de la Vigerie, qui exerce un soit disant ministère de délivrance ou d'exorcisme de démons chimériques qui sont en réalité que les dérèglements de conscience de ces gens déséquilibrés et honteux. Cette réprouvée enseigne même que Jésus est devenu Dieu seulement à son baptême, et elle n'est pas reproché pour cela d'aucun sbire de sa secte démoniaque. Mais n'imaginons pas qu'une telle pratique néfaste de déformer la grâce du salut soit exclusive à ce groupe de réprouvés, plusieurs autres faux prophètes et docteurs se donnent aussi à ces puissances infernales de perversions.

L'intimidation:

La menace ou intimidation trouble l'esprit de ceux qui prennent des démarches pour quitter une assemblée évangélique supposément chrétienne. Elle est le côté sombre de l'esprit humain, à travers la tromperie, la peur et la culpabilité vécue par des membres de ces sectes de vermines insalubres. La peur est un outil très efficace, elle est souvent utiliser pour empêcher les membres de quitter le groupe. Les dirigeants sont très conscients de cette technique de manipulation. Ces scélérats utilisent généralement le verset d'Hébreux 10:25 qu'ils tordent à tord pour garder le contrôle de leurs adeptes: «N'abandonnons pas notre assemblée, comme c'est la coutume de quelques-uns; mais exhortons-nous réciproquement, et cela d'autant plus que vous voyez s'approcher le jour.» Si un membre quitte la secte, il va être harcelé, lui, sa femme, et ses enfants par le pasteur et les adeptes de la secte. Le but est de discrédité le mari aux yeux de sa femme ou vice versa, ce qui généralement se termine par le divorce et la destruction de la famille. Plus que souvent l'intimidation donne accès à un esprit de provocation et de vengeance qui est considérée d'une façon tordue comme étant de l'exhortation, principe utilisé pour harceler et marteler les gens avec des versets de la Bible afin de s'attaquer aux critiques de la secte. Mais il y a aussi un grand danger qu'elle puisse conduire à la violence et même à des tentatives de meurtre, comme ce fut le cas chez certains baptistes du Québec.

La présomption:

Par présomption il s'agit d'opinions très favorables que l'adepte d'une secte évangélique détient sur ses propres facultés physiques spirituelles ou intellectuelles. En d'autres mots, il s'agit d'avoir une grande confiance en soi. Or la confiance en soi est le contraire de la confiance en Christ. La présomption est fondée seulement sur des indices ou des apparences qui sont estimés comme étant la vérité. De là viennent les préjugés, les hypothèses, les conjectures, les suppositions, les ambitions et l'orgueil. La présomption remplace la foi authentique chez les sectes évangéliques, il s'agit ici d'une fausse foi, d'une fausse assurance, d'une foi charnelle qui est une contrefaçon de la véritable. La présomption est une des plus grandes fraudes spirituelles en existence, elle n'a aucune stabilité, aucune profondeur, ni aucune qualité durable. Le doute et la défiance sont ses caractéristiques primaires, et les délires de son hypocrisie porte à une destruction certaine.

La prétention:

La prétention est la sœur de la présomption. Elle est décrite comme étant un trait de caractère qui porte à se flatter de qualités exagérées, à être excessivement satisfait de soi-même et à afficher des airs supérieurs. Elle est la caractéristique prédominante des sectes évangéliques. La prétention est le domaine des pharisiens modernes, de tous les légalistes qui se surestiment par leur obéissance aux principes de la loi. Elle dégage une fierté honteuse et abominable qui est insupportable tellement elle est dégueulasse et répugnante. Dans les sectes évangéliques du christianisme contrefait moderne, les prétentieux sont légions. Ils brillent d'orgueil, d'arrogance et de pédanterie, puis finissent par s'écraser dans la doléance de leur insatisfaction.

La diffamation:

Reconnu comme le sport favori des sectes évangéliques, la diffamation cherche à porter atteinte à la réputation ou à l'honneur de quelqu'un par des exagérations, des ragots, ou des demi-vérités. Toute allégation ou imputation d'un fait exagéré, d'histoire inventée, ou de balivernes puériles qui porte atteinte à l'honneur ou à la considération de la personne ou du corps auquel le fait est imputé est de la diffamation. Spécifions toutefois que professer la vérité dans un esprit de rectitude sous la direction de l'Esprit de Christ qui habite ses élus, n'est pas de la diffamation mais de l'apologie justifiée afin d'exposer les ennemis de la croix. Sans l'Esprit de Christ, comme nous voyons parmi les sectes évangéliques, une telle approche devient instantanément de la médisance et de l'agressivité. La diffamation est l'arme par excellence des sectes évangéliques et ils savent très bien s'en servir.

L'exploitation:

La pratique de la dîme, de donner un dixième de ses gains aux dirigeants d'une église locale quelconque, est le moyen d'exploitation par excellence utilisé par le christianisme contrefait moderne. Elle est désignée par plusieurs comme étant «l'évangile de la prospérité». Plus précisément, elle est un principe d'intimidation par lequel une direction parasite vole subtilement l'argent des membres d'une assemblée. On l'utilise premièrement pour payer les salaires des ministres, pasteurs et évangélistes, ces paresseux qui ne veulent point travailler honnêtement pour subvenir à leurs propres besoins. Elle donne à ces prétentieux un style de vie exubérant au-dessus de la majorité de ceux qui les soutiennent. Cette administration de parasites maintient un ministère qui s'oppose à l'égalité et la sacrificature spirituel de tous les chrétiens authentiques.

***

Tels sont les fruits des sectes dites chrétiennes et évangéliques, et beaucoup plus encore. Prenez garde et soyez vigilant car ces nids de vipères venimeuses veulent votre perte.

 

À Christ seul soit la Gloire

 

Source: LeVigilant.com — Jean leDuc


Marque de commerce © 1999-2019 GoDieu.com - Tous droits réservés