Accueil GoDieu.com
Plan de Salut de Dieu
Recherche GoDieu.com

En principe, ce panneau vous présentera des choix de moteur de recherche GoDieu.com.

Fermer
Recherche biblique
GoDieu.com
Cette page en favori Affiche une version imprimable de cette page entière. Expédier la page d'accueil par courriel. Contacter GoDieu.com
Dimension de police du texte
 
Facebook GoDieu.com Twitter GoDieu.com Youtube GoDieu.com Dailymotion GoDieu.com Suivez-nous !   

_____________________________ Échange de bannières ______________________________
_____________________________ Échange de bannières ______________________________

Traduction du site

Afrikaans - Vertaling - Kies taal - af - Afrikaans Albanian - Përkthimi - Zgjidhni gjuhën - sq - Albanais Deutsch - Übersetzung - Sprache wählen - de - Allemand አማርኛ - ተርጉም - ቋንቋ ይምረጡ - am - Amharique English - Translate - Select Language - en - Anglais العربية - ترجمة - تحديد اللغة - ar - Arabe Հայերեն - Թարգմանություն - Ընտրեք լեզուն - hy - Arménien Azeri - Translation - Dil seçin - az - Azéri Euskal - Itzulpen - Hizkuntza aukeratu - eu - Basque বাংলা - অনুবাদ - ভাষা নির্বাচন করুন - bn - Bengali Беларусь - Пераклад - Выбраць мову - be - Biélorusse မြန်မာစာ - ဘာသာပြန်ဆို။ - ဘာသာစကားကိုရွေးချယ်ပါ။ - my - Birman Bosanski - Translation - Odaberite jezik - bs - Bosniaque български - Преводач - Избор на език - bg - Bulgare català - Traductor - Selecciona l'idioma - ca - Catalan Cebuano - Translation - Pilia pinulongan - ceb - Cebuano Chichewa - Translation - Sankhani chinenero - ny - Chichewa 中文 (简体) - 翻译 - 选择语言 - zh-CN - Chinois (simplifié) 中文 (繁體) - 翻譯 - 選擇語言 - zh-TW - Chinois (traditionnel) සිංහල - පරිවර්තනය - භාෂාව තෝරාගන්න - si - Cingalais 한국어 - 번역 - 언어설정 - ko - Coréen Corsica - Traduci - Sceglie a lingua - co - Corse Kreyòl ayisyen - Tradiksyon - Chwazi lang - ht - Créole haïtien hrvatski - Prevoditelj - Odaberite jezik - hr - Croate Dansk - Oversæt - Vælg sprog - da - Danois Español - Traductor - Seleccionar idioma - es - Espagnol Esperanto - Tradukado - Elektu lingvon - eo - Espéranto Eesti - Tõlkimine - Vali keel - et - Estonien suomi - Kääntäjä - Valitse kieli - fi - Finnois Français - Traduction - Choisissez la langue - fr - Français Frysk - Oersette - Selektearje taal - fy - Frison Gaelic (Skotlân) - Eadar-theangaich - Tagh cànan - gd - Gaélique (Écosse) Galego - Tradución - Escolla o idioma - gl - Galicien Cymraeg - Cyfieithu - Dewiswch iaith - cy - Gallois ქართული - თარგმანი - ენის არჩევა - ka - Géorgien Ελληνικά - Μετάφραση - Επιλογή γλώσσας - el - Grec ગુજરાતી - અનુવાદ - ભાષા પસંદ કરો - gu - Gujarati Hausa - Translation - Zabi harshe - ha - Haoussa Hawaiian - Unuhi - Wae 'ōlelo - haw - Hawaïen עברית - תרגם - בחירת שפה - iw - Hébreu हिन्दी - अनुवाद करें - भाषा चुनें - hi - Hindi Hmong - txhais lus - Xaiv lus - hmn - Hmong Magyar - Fordítás - Válasszon nyelvet - hu - Hongrois Igbo - Translation - Họrọ asụsụ - ig - Igbo Indonesia - Translate - Pilih Bahasa - id - Indonésien Gaeilge - Aistriúchán - Roghnaigh teanga - ga - Irlandais Icelandic - Þýðing - Velja tungumál - is - Islandais Italiano - Traduttore - Seleziona lingua - it - Italien 日本語 - 翻訳 - 言語を選択 - ja - Japonais Javanese - Translation - Pilih basa - jw - Javanais ಕನ್ನಡ - ಅನುವಾದ - ಭಾಷೆ ಆಯ್ಕೆ - kn - Kannada Қазақ - Аударма - Тілді таңдау - kk - Kazakh ខ្មែរ - បកប្រែ - ជ្រើសភាសា - km - Khmer киргизский - Комментарий - Тил тандаңыз - ky - Kirghyz Kurdish - Wergerandin - Hilbijêre ziman - ku - Kurde ລາວ - ການແປພາສາ - ເລືອກພາສາ - lo - Laotien Latin - Latin - Elige lingua - la - Latin latviešu - Tulkotājs - Atlasiet valodu - lv - Letton Lietuvių - Versti - Pasirinkite kalbą - lt - Lituanien Lëtzebuergesch - Iwwersetzen - Wielt Sprooch - lb - Luxembourgeois Македонски - Превод - Избери јазик - mk - Macédonien Malaysia - Terjemahan - Pilih bahasa - ms - Malaisien മലയാളം - പരിഭാഷ - ഭാഷ തിരഞ്ഞെടുക്കുക - ml - Malayalam Madagascar - Translation - Mifidiana teny - mg - Malgache Malti - Traduzzjoni - Agħżel lingwa - mt - Maltais Maori - Translation - Kōwhiri te reo - mi - Maori मराठी - भाषांतर - भाषा निवडा - mr - Marathi Монгол - Орчуулга - Хэл сонгох - mn - Mongol Nederlands - Vertaal - Kies Taal - nl - Néerlandais नेपाली - अनुवाद - भाषा छान्नुहोस् - ne - Népalais norsk - Oversetter - Velg språk - no - Norvégien O'zbekiston - Tarjima - Tilni tanlang - uz - Ouzbek پښتو - وژباړئ - ژبه وټاکئ - ps - Pachtô ਪੰਜਾਬੀ - ਅਨੁਵਾਦ - ਭਾਸ਼ਾ ਚੁਣੋ - pa - Panjabi فارسی - ترجمه - انتخاب زبان - fa - Persan Polski - Tłumacz - Wybierz język - pl - Polonais Português - Tradutor - Seleccionar idioma - pt - Portugais Română - Traducere - Selectaţi limba - ro - Roumain Русский - Переводчик - Выберите язык - ru - Russe Samoa - Faaliliu - Gagana filifilia - sm - Samoan српски - преводилац - Изабери језик - sr - Serbe Sesotho - Phetolelo - Khetha puo tn lefatshe - st - Sesotho Shona - Kushandura - Sarudzai mutauro - sn - Shona سنڌي - ترجمو ڪريو - ٻولي منتخب ڪريو - sd - Sindhî slovenčina - Prekladač - Výber jazyka - sk - Slovaque slovenščina - Prevajalnik - Izberi jezik - sl - Slovène Somali - Translation - Dooro luqadda - so - Somali Sunda - Tarjamahan - Pilih basa - su - Soundanais Svenska - Översätt - Välj språk - sv - Suédois Kiswahili - Tafsiri - Chagua lugha - sw - Swahili Тоҷикистон - Тарҷумаи - интихоб забон - tg - Tadjik Filipino - Pagsasalin - Pumili ng Wika - tl - Tagalog தமிழ் - மொழிபெயர்ப்பு - மொழி தேர்வு - ta - Tamoul česky - Překladač - Zvolit jazyk - cs - Tchèque తెలుగు - అనువాద - భాష ఎంచుకోండి - te - Telugu ไทย - แปล - ภาษาเลือก - th - Thaï Türk - Tercüme - Dil seçin - tr - Turc українська - Перекладач - Виберіть мову - uk - Ukrainien اردو - ترجمہ - زبان کا انتخاب کریں - ur - Urdu Tiếng Việt - Dịch - Chọn Ngôn ngữ - vi - Vietnamien isiXhosa - Guqula - Khetha ulwimi - xh - Xhosa ייִדיש - טראַנסלאַטיאָן - אויסקלייַבן שפּראַך - yi - Yiddish Yoruba - Translation - Yan ede - yo - Yorouba Zulu - Translation - Khetha ulimi - zu - Zoulou

Connexion utilisateur

Utilisateurs en ligne

1 utilisateur
230 invités

Partager

share

Statistiques d'aujourd'hui

NombreDescription
13623Membres
1479Messages
29Commentaires
0Lectures
4154924Lectures globales
0Clics
0Réf. externes
0Réf. internes
0Abonnés RSS

Gestion de contenu (CMS)

Créé avec l'aide de Drupal, un système de gestion de contenu "opensource"

Publicité point liée à GoDieu.com

Le mystère des anges-2


juin 5, 2018 par GoDieu

 


Les sophismes à propos des anges

Les arguments ou raisonnements à propos des anges ayant l'apparence de la validité, de la vérité, mais en réalité faux et non concluant, sont avancés généralement avec mauvaise foi, pour tromper ou faire illusion afin de donner de la crédibilité à une fausse doctrine.  Les anges sont souvent regardés comme des manifestations d'énergies qui utilisent toute la gamme des pouvoirs de l'esprit. Cette notion, quoique insuffisante, est la plus juste dans sa description que toutes les balivernes futiles qui existent sur ce sujet. Aussi Moïse Maïmonide, celui que Thomas d'Aquin appelait "l'aigle de la synagogue" les nomme des «Intelligences». Il s'agit donc d'êtres mystérieux purement spirituels et imperceptibles aux sens de l'homme qui détiennent les facultés de la volonté, de la pensée, et de la parole; et qui sont d'une perception divine incompréhensible et d'une conscience d'existence qui surpasse notre entendement.

La piste des anges est bien antérieure au judaïsme. On les trouve déjà présents dans le mazdéisme, ancien culte du feu qui représentait la flamme éternelle de la vie et dont la source est Babylone. Selon le Zend-Avesta, livre sacré du mazdéisme, il existe une hiérarchie d'anges qui constitue l'armature invisible de l'univers. En haut, tout près d'Ahura-Mazda, le Dieu suprême, se placent les saints immortels, au nombre de sept. On peut voir en eux des super-archanges. Viennent ensuite différentes catégories de Yazata, anges exécuteurs, entités du monde subtil, qui correspondent aux êtres élémentaux de la Vieille Religion. On voit dans ce texte que les anges pourraient bien être le chaînon manquant entre le paganisme et le monothéisme. Mine de rien, ces êtres impalpables et terribles, redoutables et charmants, secourables et vengeurs, se sont enracinés dans l'inconscient des juifs et des chrétiens. Par leur biais, un courant d'air frais circule dans les églises et les synagogues. Les anges ont une parenté secrète, mais sensible, avec le printemps des cathédrales, ces joyeuses retrouvailles avec la science antique de la construction sacrée. Les anges de la tradition judaïque sont à la racine de la tradition chrétienne. Les sept archanges de la tradition, dont les trois principaux sont Michel, Gabriel et Raphaël, chacun d'eux ayant son office propre:

Michel, vainqueur du dragon, garde et ranime le feu sacré dans le cœur des hommes.

Gabriel, archange de l'humilité, nous donne la force et le courage en luttant contre l'orgueil destructeur et les avances du démon.

Raphaël, celui qui guérit en Dieu, prend soin de notre santé physique et spirituelle.

À côté des archanges bibliques, la Cabbale énumère les 72 Anges ou Génies qui régissent les 360° du Zodiaque: Faheriel, Adariel, Kadochiel, Rehuniel, Daliel, Charoel, Suriel, Opinel, Manivel et Ribambel. Blague à part, on dirait une autre version du panthéon hindou ou de la mythologie grecque!

L'origine des anges se confond avec la vieille religion, ce paganisme de la grande déesse babylonienne qui a longtemps régné sur l'orient comme sur l'occident. On ne peut toutefois omettre le rapprochement entre les anges et les géants. Les anges comme les géants sont les serviteurs des dieux d'avant. Si Yahveh est toujours escorté par des légions d'anges, le dieu persan Ahura Mazda est accompagné par toute une armée de géants volants. De là à conclure que les anges et les géants sont un même peuple, il n'y a qu'un pas à franchir. Dans la Bible, rares sont les manifestations angéliques. Le Père éternel ou YHVH place un ange à la porte d'Éden lorsque Adam et Ève y sont chassés (Genèse 3:24). Pour que le paradis reste à jamais inaccessible aux hommes, sa porte est gardée par des chérubins. Non pas par des angelots roses et potelés, mais par des guerriers redoutables armés de l'épée flamboyante. Dans la mythologie cette mystérieuse épée est également l'arme de Lugh, le père de Cuchulainn le prototype du héros et l'un des personnages les plus importants de la mythologie celtique irlandaise, un quasi-dieu. Sa force physique, ses pouvoirs magiques et ses soutiens divins en font un homme extraordinaire, capable de tout. Certains auteurs l'ont identifiée à la foudre mais sa description correspond précisément à Nimrod et son père Cush (Genèse 10:6-10), identifié comme le père des dieux qui fut adapté à la trinité nicéenne. Cush, Nimrod, et sa femme Sémiramis (le père, le fils, et la mère des dieux sous le symbole d'une colombe) sont les trois personnes originales de cette trinité infernale sous couverture chrétienne.

 

La hiérarchie angélique

Dans la Bible nous voyons que seuls quelques élus ont dialogué avec les anges. Dans l'Évangile, c'est Gabriel, l'ange de l'Annonciation, qui apparaît à Zacharie dans le Temple, puis à la vierge Marie, entrant chez elle et la saluant «pleine de grâces», c'est-à-dire «grandement favorisée» (Luc 1:26-28). Lors de la naissance de Jésus, les bergers ont la vision de légions d'anges en réjouissance (Luc 2:8-15). Jésus parlera souvent des anges comme étant des êtres réels et très puissants. À ses ordres, Jésus avait douze légions d'anges à sa disposition, chaque légion contenant dix mille anges. Car les anges sont une grande multitude: «leur nombre était des milliers de milliers et des myriades de myriades», dit la Bible. Nous voyons aussi que les anges viennent parfois dans des songes ou visions de la nuit pour donner des avertissements ou des instructions aux élus dans des révélations au sujet des Saintes-Écritures sur lesquelles ils ne dévient point. Jamais les anges vont donner des instructions qui sont contraire ou en-dehors de la révélation écrite. Ils interviennent même parfois dans la vie des élus pour les protéger contre des dangers imminents sans qu'ils en soient pleinement conscient sur le moment même. Pour cette raison ils sont souvent appelés «les anges de la Divine Providence».

 

La position fictive

Selon la tradition et la théologie-fiction, la hiérarchie angélique compte sept chœurs de nature différente qui s'élèvent graduellement de l'homme vers Dieu. D'abord le chœur des anges, puis celui des archanges, des principautés, des puissances, des vertus et des dominations. Le septième chœur est trinitaire, constitué par les Séraphins, les Chérubins et les Trônes. Saint Irénée de Lyon, l'un des plus illustre pères de la prétendue Église du IIe siècle affirme:

«Le monde se compose de sept cieux. Y habitent les vertus, les anges et les archanges; ils remplissent les fonctions du culte envers le Dieu bon et créateur de tout. C'est pourquoi est abondante l'habitation de l'Esprit de Dieu. Le prophète Ésaïe énumère (Ésaïe 11:2) sept formes de son culte qui ont reposé sur le Fils de Dieu, le Verbe, au moment de son Incarnation (quoique la Bible en mentionne seulement six). La première est la Sagesse: elle contient toutes les autres. Moïse en a donné le modèle dans son "candélabre à sept branches" (Démonstration Apostolique 12:761). Le troisième ciel, que l'Apôtre Paul appelle aussi paradis (2 Corinthiens 12:1-4), est aussi le séjour des défunts qui attendent la résurrection. Parmi eux, certains peuvent, en raison de la grâce, quitter cette région pour monter beaucoup plus haut. Plusieurs textes nous éclairent sur la "multiplicité des demeures dans le royaume du Père": «l'homme qui meurt va à la rencontre de l'ange de la paix; celui-ci le conduit à la vie éternelle» (Testament d'Aser 6:5-6) — «L'Écriture (l'Apocalypse de Pierre) dit que les petits enfants exposés sont confiés à un ange gardien: il les élève et les fait grandir; ils seront comme les fidèles d'ici quand ils ont cent ans» (Clément d'Alexandrie — Ecologae propheticae 41:1) — Et en 48:1: «La Providence divine ne s'étend pas seulement à ceux qui sont dans la chair. Pierre, par exemple, dit dans son Apocalypse: les enfants avortés sont confiés à un ange gardien, afin qu'ils obtiennent une destinée meilleure.» Enfin le texte de l'Ascension d'Isaïe affirme: «Je me réjouis d'une grande joie parce que ceux qui aiment le Très-Haut et son Bien-Aimé monteront dans le septième ciel, à leur fin dernière, par Gabriel, l'ange de l'Esprit-Saint» (Ascension d'Isaïe 7:23)».

Le livre d'Hénoch — autre apocryphe célèbre rangé dans le canon de l'Église Éthiopienne — nous apprend que ces anges venus du cinquième ciel (qu'il nomme les anges veilleurs) apprirent aux hommes à se fabriquer des armes de guerre et enseignèrent aux femmes la magie. Michel, Oriel, Raphaël et Gabriel, anges des cieux supérieurs guerroyèrent contre eux. Un grand nombre de veilleurs déchus fut alors précipité sur la terre pour tous les jours du monde historique: «Vous étiez tout à l'heure dans le ciel. Tous les secrets ne vous avaient pas encore été révélés. Vous n'avez connu qu'un mystère futile: dans l'endurcissement de votre cœur, vous l'avez communiqué aux femmes. Par ce mystère, les femmes et les hommes ont multiplié le mal sur la terre. Dis-leur: il n'y a pas de paix pour vous» (Livre d'Hénoch 17). Il importe de mentionner que le livre d'Hénoch fut composé par des Juifs qui résidaient à Babylone lors de la captivité du temps de Daniel, et que son contenu reflète la mythologie babylonienne dans plusieurs de ses aspects, rejoignant ainsi les notions du mazdéisme sur l'existence des anges.

Pour certains qui se disent chrétiens, les différents livres de la Bible présentent les anges comme des êtres personnels, différents de Dieu et des hommes (Genèse 19:12-16). Les anges sont avant tout des messagers divins, des envoyés de Dieu qui transmettent ou exécutent ses volontés. Ils habitent dans les cieux (Genèse 21:17; 22:11; Matthieu 22:30; Marc 12:25, Hébreux 12:22), ils entourent le trône de Dieu (Job 1:6; 2:1; Luc 1:9), ils sont supérieurs aux hommes (Psaumes 8:6; Hébreux 2:7; 2 Pierre 2:11) auxquels ils apparaissent sous des apparences humaines quand leur mission les y oblige. Les anges sont de pures créatures spirituelles, incorporelles, invisibles et immortelles, êtres personnels doués d'intelligence et de volonté. Contemplant sans cesse Dieu face à face, ils le glorifient, le servent et sont ses messagers dans l'accomplissement de la mission du salut pour tous les hommes.

Le nombre des anges est infini. Les théoriciens du christianisme contrefait les regroupent en plusieurs ordres. Cette classification se retrouve chez Pseudo-Denys l'Aréopagite et chez Jean Chrysostome; ils sont rangés en neuf catégories: les Anges, les Archanges, les Trônes, les Dominations... Les Principautés, les Puissances, les Vertus, les Chérubins et les Séraphins. Ces neuf ordres forment une hiérarchie qui transmet la lumière et l'intelligence divines, des intelligences du premier rang qui approchent le plus de la divinité jusqu'aux hiérarchies inférieures. Mais la description et la quantification des anges sont des approximations trompeuses. Le nombre des anges et leur fonction ne sont pas mesurables.

Dans "Avis et Maximes" (chapitre VII: Des anges) Saint Jean de la Croix nous dit ceci: «La lumière de Dieu illumine l'ange en le pénétrant de sa splendeur et en l'embrasant de son amour, car l'ange est un pur esprit tout disposé à cette participation divine, mais d'ordinaire elle n'éclaire l'homme que d'une manière obscure, douloureuse et pénible, parce que l'homme est impur et faible, de même que la lumière du soleil n'éclaire des yeux malades qu'en les faisant souffrir.». Saint Thomas d'Aquin dans sa "Somme Théologique", I Qu. 51 a. 1 resp.: «Il y a donc, parmi les êtres de nature intellectuelle, des substances intellectuelles parfaites qui n'ont pas besoin de puiser leur science dans les choses sensibles, et par conséquent les substances intellectuelles ne sont pas toutes unies à des corps; certaines existent à l'état séparé: c'est elles que nous appelons les anges.».

Dès les premiers siècles, les disciples de Christ ont dû s'opposer aux débordements de certaines spéculations qui s'étaient auparavant développées dans le judaïsme sur le monde des anges. Plus près de nous, une certaine imagerie a pu susciter un malaise, qui a parfois conduit, par réaction, à un complet silence sur les anges. Pendant ce temps, de nouvelles spéculations se développent sur "l'invisible" en dehors des véritables références chrétiennes. Comme souvent, le chemin de la foi se trace entre deux écueils. Contre toute tendance réductrice, la foi dite chrétienne, ne peut oublier la place tenue par les anges dans la révélation. Contre toute inflation sur la puissance du monde de "l'invisible", elle doit se rappeler fermement qu'il n'y a pas de salut ailleurs qu'en Jésus-Christ (Actes 4:12).

Des visions d'anges sont surtout retrouvées dans l'histoire exagérée du catholicisme et dans certains groupes évangéliques. Des personnes sensibles à des dérèglements psychiques, du fait qu'ils ont trempés dans le mysticisme ou le spiritisme, rapportent des visitations d'anges dans des situations particulières croyant qu'il s'agit d'anges de Dieu lorsqu'ils sont victimes des délires psychotiques de leur conscience déséquilibrée. Plus que souvent ces gens témoignent de guérisons miraculeuses ou d'expériences prodigieuses qui les élèvent dans un niveau d'excitations et d'émotions sans brides et ils vont se mettre à en crier les louanges dans leurs églises pour en recevoir des acclamations. De telles choses ne sont pas de Dieu mais de l'ennemi de nos âmes.

Vrai que certains d'entre nous qui sont sain d'esprit «ont logé des anges sans le savoir» (Hébreux 13:2), mais de telles visites n'ont aucun élément spectaculaire ou prodigieux, ce n'est qu'au moment après la visite que nous sommes saisis d'une impression imposée par l'Esprit de Dieu qui en confirme la véracité par sa Parole inspirée qui surgit en notre cœur et conscience. De telles visites, quoique très rares et étonnantes en elles-mêmes, nous abaissent dans l'humilité et la reconnaissance de la Sainte Présence de Christ en nous. On ne se met pas à en crier sur les toits, elles sont pour notre encouragement personnel seulement. De telles expériences ne sont pas pour tous, mais sont utilisées par le Seigneur pour l'instruction et la formation particulière d'un disciple qui a été choisi pour une mission spéciale, et pour remplir des besoins dans le Corps de Christ qui ne pourraient autrement être comblés. Sous-entendu que cela a été déterminé d'avance dans le décret éternel d'élection pour la réalisation de la gloire de Christ. Les voies de Dieu sont mystérieuses, ses pensées sont au-dessus de nos pensées et nous devons en reconnaître le fait.

 

La position véridique

La vérité sur les anges est qu'ils sont des entités ou essences complexes d'êtres vivants intelligents, capables de connaître, de raisonner, d'aimer, et de s'exprimer. Ils sont des esprits purs, exempts de toute corruption des sens et des passions dont l'union de l'âme avec le corps est l'occasion. Ils sont des esprits de l'Esprit Éternel qui agissent comme serviteurs de l'Esprit des vivants dans leurs fonctions de messagers des caractéristiques divins, envoyés de Dieu en faveur de ceux qui sont héritiers du royaume de la gloire éternelle. Ainsi Gabriel dont la signification est «la force de Dieu» est envoyé pour manifester cette caractéristique dans une situation requise qui demande l'intervention de la force de Dieu pour l'accomplissement de ses dessins. De même Michael dont la signification est «la présence de Dieu» est envoyé pour manifester la présence de Dieu dans une situation particulière qui demande son intervention directement dans les affaires des hommes pour la réalisation de ses plans divins. Il en est ainsi avec tous les anges qui sont des émanations des caractéristiques innombrables de l'Esprit des vivants, chacune étant imprégnée des attributs divins propre à sa position, chacune n'ayant sa volonté propre mais détenant les facultés de la Volonté de Dieu, de la Pensée de Dieu, et de la Parole de Dieu; la Vie, la Lumière, et la Vérité étant l'essence même de leur existence. En surcroît il est évident que les anges ne sont pas des créatures ni sont-ils séparés de Dieu puisqu'ils sont des éléments intrinsèques de son essence divine, ils ne sauraient donc exister sans Dieu, ce qui met en échec la notion fantaisiste et aberrante d'anges déchus réservée aux mythomanes d'un christianisme contrefait. Un ange ne voudrait ni ne pourrait se séparer de Dieu, ni pourrait-il être rejeté de sa présence.

Il est souvent aussi mention de «l'ange de l'Éternel» ou «ange de l'Admirable», donnant l'impression qu'il s'agit d'un être distinct ou individuel qui existerait à part de Dieu et plusieurs théories ont été échafaudées sur son sujet. Pour un grand nombre il s'agirait d'un ange envoyé par Dieu pour une mission précise et parlant avec l'autorité de Dieu, comme son ambassadeur. L'ange de l'Éternel parle comme s'il était distinct de l'Éternel, et pourtant il s'exprime à la première personne comme s'il devait lui être identifié; Agar reconnaît d'ailleurs qu'en voyant cet ange elle a vu Dieu (Genèse 16:13). D'autres vécurent la même expérience et parvinrent à la même conclusion (cf. Genèse 22:11-18; 31:11-13; Exode 3:2-5; Nombre 22:22-35; Juges 6:11-23; 13:2-5; 1 Rois 19:5-7). On considère souvent que l'ange de l'Éternel, qui n'apparaît plus après la naissance de Christ, était Christ avant son incarnation, ce qui est en parfait accord avec la révélation des Saintes-Écritures. Il y a aussi le fait que la préposition «de» dans l'expression «l'Ange (de) l'Éternel» n'est pas dans le texte hébreu original, elle a été ajoutée par les traducteurs, ce qui donne réellement «l'Ange Éternel» démontrant qu'il n'y a pas de distinction entre l'Ange et l'Éternel. Il s'agit donc d'un seul et même Être divin qui est le Seigneur Jésus, notre Admirable Esprit des vivants en qui sont tous les esprits de son essence unique qui agissent comme messagers de sa gloire. Jésus est Lui-même «le Messager Éternel» en ce qu'il est «le Conducteur» ou «Berger» de ses brebis, le Surveillant de leurs âmes pour les diriger à la vie éternelle (1 Pierre 2:25).

Lorsqu'il s'agit d'anges élus et d'anges déchus, il s'agit d'êtres humains et non d'anges célestes qui sont les esprits ou caractéristiques de l'Esprit des vivants dans ses réflexions infinies sur Lui-même. Pour utiliser une comparaison, quoique insuffisante, les anges sont comme les rayons du soleil, chacun d'eux étant des messagers de sa source lumineuse, de sa vivacité, de sa chaleur et de ses bienfaits; mais aussi des dangers de ses dévastations. Le mythe de la chute des anges provoquée par un Lucifer qui devint le Satan populaire de la mythologie dite chrétienne, provient de la Satanalogie et de la Démonologie qui sont des aspects de la théologie-fiction d'un christianisme dénaturé qui témoigne de la folie de l'homme dans ses interprétations aberrantes et prétentieuses du Texte Sacré. Ceux qui jouent à l'église n'ont rien de mieux à faire que de perdre leur temps avec de telles inepties, les jeux de pouvoir des églisiers ne servent qu'à séduire les cancres et les tarés dans des voies périlleuses de destruction dans lesquelles ils ont été prédestinés de toute éternité.

 

Les anges gardiens

Les anges font aussi office de gardiens, de protecteurs ou défenseurs célestes et ils sont soumis au Divin. Étant des esprits, les anges sont invisibles à nos yeux malgré qu'ils nous entourent et s'occupent de nous. La hiérarchie des anges repose sur la variété de leurs dons et des emplois qui leurs sont conférés dans l'essence divine de l'Esprit des vivants. La Bible en mentionne deux classes seulement, mais les mythomanes et réprouvés en ajoutent plusieurs autres:

  1. les Séraphins, dont le nom signifie «brûlant» signifie ceux qui sont enflammés et transportés dans l'extase de la contemplation divine dont ils sont les protecteurs. Ils sont les ardents parce qu'ils sont tous embrasés de l'amour sacrificiel dans la proclamation de la vérité.

  2. les Chérubins, gardiens de la révélation qui se distinguent par une grande connaissance de Dieu dont ils sont les surveillants.

Le christianisme contrefait ajoute ici l'invention kabbalistique de plusieurs autres classes fictives d'anges que les pseudo-chrétiens nomment: les trônes, les dominations, les principautés, les puissances, les vertus, et les archanges. Les trônes, sur lesquels Dieu se repose avec complaisance; les Dominations dont l'autorité s'étend sur les œuvres de Dieu; les Principautés qui ont la gloire au ciel comme celle des rois terrestres; les Puissances, qui font trembler les démons; les Vertus, par lesquelles le tout puissant opère ses merveilles; les Archanges, qui sont chargés d'annoncer les desseins de Dieu dans les grandes choses. Les anges sont presque toujours représentés en militaire portant une arme (lance ou épée) et un bouclier; ils portent également une balance afin de peser le bien et le mal. On les voit aussi avec des fleurs blanches, généralement des Lys ou portant un instrument de musique.

Le chœur des principautés «principatus» est, dans la kabbale, le niveau le plus élevé dans la hiérarchie des anges: le troisième niveau du monde céleste. Le chœur est gouverné par l'archange recteur Haniel et le Sephiroth Netzach, sa planète est Vénus. Ils sont les anges gardiens de toutes les grandes communautés, telles que les villes et les nations. Ce sont les Messagers, dirigés par l'archange Haniel: Vehuel; Daniel; Hahasiah; Imamiah; Nanael; Nithael; Mebahiah; Poyel. Selon la kabbale le nom de Dieu est composé de 72 lettres. Il est tiré du texte mystique — appelé Schemamphorash — de l'Exode, chapitre 14 versets 19, 20 et 21 dont chacun est composé de 72 lettres dans le texte hébraïque originel. C'est ce nom ineffable de Dieu que murmurait le grand prêtre au milieu des cris de la foule. Il fut remplacé plus tard par le Tétragramme sacré, YHWH, que les Kabbalistes prononcent en les épelant l'une après l'autre: Yod, Hé, Waw, Hé. C'est aussi par extraction et transposition des trois versets du Schemamphorash que les Kabbalistes tirent les noms des 72 génies — ou anges — de la Kabbale qu'ils appellent le "nom divin expliqué" ou 72 "souffles divins".

Le faux christianisme a adopté les définitions kabbalistiques à propos des anges et a fait du mot «archange» une classe d'anges super puissants, ce qui est injustifiable face aux Saintes-Écritures. Le terme «archange» signifie simplement «chef des anges», c'est-à-dire «le directeur ou conducteur des messagers, l'inspirateur ou rédacteur du message apporté». Le Chef des messagers est nul autre que le Seigneur Jésus qui est la Présence de Dieu puisque Dieu même, description du nom «Michael». Il y a donc un seul Archange et non plusieurs comme se l'imaginent les faussaires de la foi chrétienne. Le concept de «trônes, dominations, principautés, et puissances» avec lesquels les théoriciens ont inventé des classes d'anges provient de Colossiens 1:16 qui nous dit: «Car c'est en lui qu'ont été créées toutes choses dans les cieux et sur la terre, les visibles et les invisibles, soit les trônes, soit les dominations, soit les principautés, soit les puissances. Tout a été créé par lui et pour lui.». Or aucune classe ou catégorie d'anges n'est mentionnée dans ce passage. Il s'agit plutôt ici de puissances et de royaumes terrestres administrés par des hommes et non des anges. Son passage correspondant est Éphésiens 6:12 que nous retrouvons dans une traduction fidèle aux originaux: «Car ce n'est pas contre la chair et le sang que nous avons à combattre, mais contre les autorités politiques et religieuses, contre les dirigeants pervers, contre les chefs de cette disposition de ténèbres, contre les malices spirituelles dans les postes élevés.». Il s'agit donc ici de la corruption dans la direction et l'autorité d'une nation, et dans ce contexte utilisé par l'apôtre Paul nous voyons qu'il s'agit d'Israël et particulièrement de Jérusalem qui était le point central de la nation. Les dirigeants de la loi qui détenaient des postes élevés comme autorités officielles étaient tous pervertis par la soif du pouvoir, de la renommée et de la richesse. Interpréter ces passages comme s'appliquant à des classes d'anges est une moquerie de la Parole de Dieu qui est déformée par des notions fantaisistes.

_____________________________ Échange de bannières ______________________________
_____________________________ Échange de bannières ______________________________

Marque de commerce © 1999-2018 GoDieu.com - Tous droits réservés