Accueil GoDieu.com
Plan de Salut de Dieu
Recherche GoDieu.com

En principe, ce panneau vous présentera des choix de moteur de recherche GoDieu.com.

Fermer
Recherche biblique
GoDieu.com
Cette page en favori Affiche une version imprimable de cette page entière. Expédier la page d'accueil par courriel. Contacter GoDieu.com
Dimension de police du texte
 
Facebook GoDieu.com Twitter GoDieu.com Youtube GoDieu.com Dailymotion GoDieu.com Suivez-nous !   

_____________________________ Échange de bannières ______________________________
_____________________________ Échange de bannières ______________________________

Traduction du site

Afrikaans - Vertaling - Kies taal - af - Afrikaans Albanian - Përkthimi - Zgjidhni gjuhën - sq - Albanais Deutsch - Übersetzung - Sprache wählen - de - Allemand አማርኛ - ተርጉም - ቋንቋ ይምረጡ - am - Amharique English - Translate - Select Language - en - Anglais العربية - ترجمة - تحديد اللغة - ar - Arabe Հայերեն - Թարգմանություն - Ընտրեք լեզուն - hy - Arménien Azeri - Translation - Dil seçin - az - Azéri Euskal - Itzulpen - Hizkuntza aukeratu - eu - Basque বাংলা - অনুবাদ - ভাষা নির্বাচন করুন - bn - Bengali Беларусь - Пераклад - Выбраць мову - be - Biélorusse မြန်မာစာ - ဘာသာပြန်ဆို။ - ဘာသာစကားကိုရွေးချယ်ပါ။ - my - Birman Bosanski - Translation - Odaberite jezik - bs - Bosniaque български - Преводач - Избор на език - bg - Bulgare català - Traductor - Selecciona l'idioma - ca - Catalan Cebuano - Translation - Pilia pinulongan - ceb - Cebuano Chichewa - Translation - Sankhani chinenero - ny - Chichewa 中文 (简体) - 翻译 - 选择语言 - zh-CN - Chinois (simplifié) 中文 (繁體) - 翻譯 - 選擇語言 - zh-TW - Chinois (traditionnel) සිංහල - පරිවර්තනය - භාෂාව තෝරාගන්න - si - Cingalais 한국어 - 번역 - 언어설정 - ko - Coréen Corsica - Traduci - Sceglie a lingua - co - Corse Kreyòl ayisyen - Tradiksyon - Chwazi lang - ht - Créole haïtien hrvatski - Prevoditelj - Odaberite jezik - hr - Croate Dansk - Oversæt - Vælg sprog - da - Danois Español - Traductor - Seleccionar idioma - es - Espagnol Esperanto - Tradukado - Elektu lingvon - eo - Espéranto Eesti - Tõlkimine - Vali keel - et - Estonien suomi - Kääntäjä - Valitse kieli - fi - Finnois Français - Traduction - Choisissez la langue - fr - Français Frysk - Oersette - Selektearje taal - fy - Frison Gaelic (Skotlân) - Eadar-theangaich - Tagh cànan - gd - Gaélique (Écosse) Galego - Tradución - Escolla o idioma - gl - Galicien Cymraeg - Cyfieithu - Dewiswch iaith - cy - Gallois ქართული - თარგმანი - ენის არჩევა - ka - Géorgien Ελληνικά - Μετάφραση - Επιλογή γλώσσας - el - Grec ગુજરાતી - અનુવાદ - ભાષા પસંદ કરો - gu - Gujarati Hausa - Translation - Zabi harshe - ha - Haoussa Hawaiian - Unuhi - Wae 'ōlelo - haw - Hawaïen עברית - תרגם - בחירת שפה - iw - Hébreu हिन्दी - अनुवाद करें - भाषा चुनें - hi - Hindi Hmong - txhais lus - Xaiv lus - hmn - Hmong Magyar - Fordítás - Válasszon nyelvet - hu - Hongrois Igbo - Translation - Họrọ asụsụ - ig - Igbo Indonesia - Translate - Pilih Bahasa - id - Indonésien Gaeilge - Aistriúchán - Roghnaigh teanga - ga - Irlandais Icelandic - Þýðing - Velja tungumál - is - Islandais Italiano - Traduttore - Seleziona lingua - it - Italien 日本語 - 翻訳 - 言語を選択 - ja - Japonais Javanese - Translation - Pilih basa - jw - Javanais ಕನ್ನಡ - ಅನುವಾದ - ಭಾಷೆ ಆಯ್ಕೆ - kn - Kannada Қазақ - Аударма - Тілді таңдау - kk - Kazakh ខ្មែរ - បកប្រែ - ជ្រើសភាសា - km - Khmer киргизский - Комментарий - Тил тандаңыз - ky - Kirghyz Kurdish - Wergerandin - Hilbijêre ziman - ku - Kurde ລາວ - ການແປພາສາ - ເລືອກພາສາ - lo - Laotien Latin - Latin - Elige lingua - la - Latin latviešu - Tulkotājs - Atlasiet valodu - lv - Letton Lietuvių - Versti - Pasirinkite kalbą - lt - Lituanien Lëtzebuergesch - Iwwersetzen - Wielt Sprooch - lb - Luxembourgeois Македонски - Превод - Избери јазик - mk - Macédonien Malaysia - Terjemahan - Pilih bahasa - ms - Malaisien മലയാളം - പരിഭാഷ - ഭാഷ തിരഞ്ഞെടുക്കുക - ml - Malayalam Madagascar - Translation - Mifidiana teny - mg - Malgache Malti - Traduzzjoni - Agħżel lingwa - mt - Maltais Maori - Translation - Kōwhiri te reo - mi - Maori मराठी - भाषांतर - भाषा निवडा - mr - Marathi Монгол - Орчуулга - Хэл сонгох - mn - Mongol Nederlands - Vertaal - Kies Taal - nl - Néerlandais नेपाली - अनुवाद - भाषा छान्नुहोस् - ne - Népalais norsk - Oversetter - Velg språk - no - Norvégien O'zbekiston - Tarjima - Tilni tanlang - uz - Ouzbek پښتو - وژباړئ - ژبه وټاکئ - ps - Pachtô ਪੰਜਾਬੀ - ਅਨੁਵਾਦ - ਭਾਸ਼ਾ ਚੁਣੋ - pa - Panjabi فارسی - ترجمه - انتخاب زبان - fa - Persan Polski - Tłumacz - Wybierz język - pl - Polonais Português - Tradutor - Seleccionar idioma - pt - Portugais Română - Traducere - Selectaţi limba - ro - Roumain Русский - Переводчик - Выберите язык - ru - Russe Samoa - Faaliliu - Gagana filifilia - sm - Samoan српски - преводилац - Изабери језик - sr - Serbe Sesotho - Phetolelo - Khetha puo tn lefatshe - st - Sesotho Shona - Kushandura - Sarudzai mutauro - sn - Shona سنڌي - ترجمو ڪريو - ٻولي منتخب ڪريو - sd - Sindhî slovenčina - Prekladač - Výber jazyka - sk - Slovaque slovenščina - Prevajalnik - Izberi jezik - sl - Slovène Somali - Translation - Dooro luqadda - so - Somali Sunda - Tarjamahan - Pilih basa - su - Soundanais Svenska - Översätt - Välj språk - sv - Suédois Kiswahili - Tafsiri - Chagua lugha - sw - Swahili Тоҷикистон - Тарҷумаи - интихоб забон - tg - Tadjik Filipino - Pagsasalin - Pumili ng Wika - tl - Tagalog தமிழ் - மொழிபெயர்ப்பு - மொழி தேர்வு - ta - Tamoul česky - Překladač - Zvolit jazyk - cs - Tchèque తెలుగు - అనువాద - భాష ఎంచుకోండి - te - Telugu ไทย - แปล - ภาษาเลือก - th - Thaï Türk - Tercüme - Dil seçin - tr - Turc українська - Перекладач - Виберіть мову - uk - Ukrainien اردو - ترجمہ - زبان کا انتخاب کریں - ur - Urdu Tiếng Việt - Dịch - Chọn Ngôn ngữ - vi - Vietnamien isiXhosa - Guqula - Khetha ulwimi - xh - Xhosa ייִדיש - טראַנסלאַטיאָן - אויסקלייַבן שפּראַך - yi - Yiddish Yoruba - Translation - Yan ede - yo - Yorouba Zulu - Translation - Khetha ulimi - zu - Zoulou

Connexion utilisateur

Utilisateurs en ligne

1 utilisateur
90 invités

Partager

share

Statistiques d'aujourd'hui

NombreDescription
13623Membres
1441Messages
29Commentaires
0Lectures
4154924Lectures globales
0Clics
0Réf. externes
0Réf. internes
0Abonnés RSS

Gestion de contenu (CMS)

Créé avec l'aide de Drupal, un système de gestion de contenu "opensource"

Publicité point liée à GoDieu.com

Le mystère des anges-6


juin 5, 2018 par GoDieu

 


La hiérarchie angélique (selon la Cabale)

Si vous pensiez avoir tout vu, vous n'avez rien vu encore. Ressaisissez-vous, car vous allez rencontrer ici le Minotaure dans le labyrinthe des fictions angéliques. Attachez votre ceinture de sécurité car vous allez embarquer dans un voyage de folie sans pareil. Nous vous promettons que vous allez remercier le Seigneur de vous avoir épargné de telles absurdités, et vous reconnaîtrez que la folie de l'homme ne connaît aucune borne. Ses principes sont du pur ésotérisme populaire dans le mouvement Nouvel-Âge. Il s'agit ici d'une théologie de la chambre ronde où ses adeptes sont attachés dans des camisoles de force, de crainte de se blesser dans leurs délires d'une réalité illusoire qui les transportent dans un monde de démences extravagantes qui n'a ni queue ni tête.

D'après Bertrand Duhaime le mot "ange" peut s'entendre au sens de n'importe quel Acteur ou Recteur du premier Rayon divin, placé tout juste au-dessus de celui de l'humanité, figurant la prochaine étape évolutive de l'homme lui-même. Il représente alors le premier degré de subtilité de l'Être-Un. Dans un sens élargi, ce même mot désigne une entité subtile de n'importe quel niveau, des Anges aux Séraphins (soit Anges, Archanges, Principautés, Puissances, Vertus, Dominations, Chérubins et Séraphins).

Metatron, Mettatron ou Mittatron

Ce mot de différentes graphies dérive de «Metator», qui signifie «Guide» ou «Mesureur», même de Métaphore. Il s'agit du Chef des Élohim, donc de l'Ange le plus élevé de la Hiérarchie divine, la Force et le Créateur de la Lumière dans l'Univers extérieur, assigné par le Père-Mère à la direction de la présente phase de la Création, la sixième sur dix, prévue par le Plan divin. Il visite «JHWH» tous les jours pour obtenir la liste de ceux qui doivent vivre ou mourir et il envoie «Samuel» et «Gabriel» recueillir les âmes des défunts. Il fait partie des trois membres qui lient les guirlandes de prières adressées à Dieu, ce qu'il fait avec «Sandalphon» et «Achtariel». On l'appelle parfois la «Voix de MetatronDieu». En fait, Metatron, qui est la Vibration ultime, n'a aucune caractéristique anthropomorphique, apparaît comme un tube de Lumière blanche. Il est à la fois la Source elle-même, l'image et le reflet de la Source, sans être la Source. Il apparaît lors d'une Translation dimensionnelle pour établir de nouvelles règles et de nouvelles fréquences vibratoires devant permettre l'établissement, le maintien et la structuration d'une nouvelle dimension pour les consciences qui s'y élèvent. On peut l'assimiler au Verbe dans la mesure où on retient que le Verbe n'est pas seulement Parole et Vibration, mais qu'il préexiste dans le Silence originel. Ainsi, il est Vehuia, le Feu relié à l'un des quatre Piliers appelés les Quatre-Vivants, en tant que Principe créateur du Feu au sein des univers et des multi-univers.

Dans la Cabale, on le présente comme l'Intelligence du Premier Mobile, en «Kether», ou comme le Prince des Faces ou des Contenances, l'Unique parmi les Enfants du Ciel, ce qui en fait le Principe de l'Univers, des Hiérarchies angéliques et du Monde. C'est le Chérubin, doté de trente-six paires d'ailes, assis sur le Trône à côté de Dieu. On le considère comme le Gardien des Richesses et des Trésors de l'Univers, d'où il tient dans sa main les Clés de tout ce qui existe. Apte à contempler Dieu face à face, il voile la nature sublime. L'expression «Metatron Serpanim» (ou «Sarpanim») désigne le Roi du Monde, le Prince des lumières, le Prince des Princes cosmiques et le Chef des âmes pour un Cycle de la Création. Énoch aurait été le premier à détenir ce titre, à titre de Scribe céleste qui tenait compte des faits d'Israël. Il fut suivi par Moïse (car c'est lui qui lui a parlé en Methalin), Élie et Jésus. Mais cette expression ne désigne jamais le Prince du Monde, ni le Messie, ni le Principe de la Terre en eux-mêmes. Il arrêta la main d'Abraham qui allait immoler son fils à la demande de Dieu, pour éprouver sa fidélité et sa dévotion. Il lutta avec Jacob. Pendant 40 ans, il guida les Hébreux dans le désert. Le «Metatron» doit avoir deux règnes, revenant sur Terre après avoir parcouru tous les globes du système solaire, car il figure l'Être perfectionné et achevé. Il désigne l'Archange qui représente la Perfection à laquelle l'Humanité est appelée à parvenir. Il veille sur le secteur médian de la Ceinture d'Orion. Il amène ainsi ces trois étoiles à fusionner dans l'Unité (El+An+Ra) et à ancrer l'Âge d'or. On dit que, dans une vision, cette entité, revêtue d'une tunique de lumière platine liquide, mesure plus de seize mètres. Elle porterait un bâton de lumière de platine pur, image de la Clef de tout ce qui existe. Elle interviendrait alors pour apporter du support dans sa mission et sa vie. Dans les Textes sacrés anciens, on l'appelle diversement «Yahoel», «Yofiel» (ou «Jofiel» ou «Jophiel»), Surya et Lad. En fait, il est l'«YHWH» (ou «IEVE») mineur des Écoles de Mystères et il porte 72 Noms sacrés. Comme Mot-code, il désigne la Trinité d'«Elijah», «Sanandâ» et «Michaël». Dans cette Dynamique cosmique, «Elijah» crée le gabarit pour le champ d'énergie de la Perfection qui entoure le Merkivah; «Sanandâ» aide à intégrer tous les corps électroniques du 12/13 qui amènent le corps physique à vibrer au niveau de l'Esprit, tout en restant physique; «Michaël» détient la Clé qui fusionne le Merkivah et le corps humain parfait, ce qu'on appelle l'Orchestration ou l'Harmonisation électronique.

Dans la spiritualité contemporaine, on reconnaît Metatron comme le Chef et la Tête du Conseil du Soleil central de Sirius et comme le Recteur du Douzième Rayon cosmique, celui des Directeurs divins. On le considère comme le représentant et le porte-parole de la Hiérarchie de la Voie lactée, comme le responsable du processus d'évolution sur la Terre, comme l'un des Hiérarques de la galaxie et comme le promoteur de la Nouvelle Civilisation d'Or (les Dorés). En fait, il a été le témoin de la genèse de l'Univers et de ses multiples mutations et il participe à la mutation des gènes. On l'appelle la Grande Voix, le Gardien du Code éternel des Étoiles, le Point du Commencement et l'Éternité de la Réalité en expansion et il agit à partir d'Antarès. On le considère comme l'Ange de la Libération qui reçoit le Savoir des Étoiles. Il porte les prières des hommes devant Dieu à travers les neuf cents Ciels. Promu à un nouveau rang cosmique depuis peu, il aurait élevé sa fréquence et il porterait le nouveau nom de Metrael à titre de Régent du Douzième Rayon cosmique. Bien qu'il n'agisse pas concrètement dans le monde matériel, il aurait établi sa Retraite éthérique à Machu Picchu, dans les Andes, au Pérou. Il conférerait la Libération sacrée par une direction adéquate pour passer des mœurs de la chrysalide réactionnaire à l'enseignement qui assure une métamorphose active et profitable. Il rendrait la richesse abondante ou généreuse, guiderait à travers un mysticisme méticuleux, pour former une mentalité brillante de champion. Dans les valeurs symboliques, on l'associe généralement à la calcite claire et à la pectolite bleue (larimar), au harfang des neiges, au chêne blanc, à la rose et au baume du Pérou.

Ratziel ou Raziel

Dans le Cabale, le «Courrier de Dieu», le Membre de la Hiérarchie angélique qui se dresse aux Portes de l'Éden, le Détenteur de la Clé des Connaissances terrestres. Voilà le Prince des Faces, la Vision de Dieu ou le Sourire de Dieu qu'on associe au plan de la Conscience christique et au Rayon violet pourpré. On l'appelle aussi le Secret de Dieu parce qu'il régit les Régions secrètes et les Mystères suprêmes de l'Univers. Ange des Mystères, Maître du Zodiaque, chaque jour, sur le mont Horeb, il proclame les secrets du destin des êtres humains à l'Humanité. Il a écrit le Livre qui contient tout le Savoir du Ciel et de la Terre et qui contient les 15 000 clefs des Mystères du Monde. Ce traité spirituel fut subtilisé par des anges envieux qui le jetèrent dans l'Océan. Établi en «Hockmah» (ou «Chockmah»), il gouverne Uranus.

Tsaphkiel, Tzaphkiel ou Zaphkiel

Dans la Cabale, le Recteur des Trônes («Aralim»), l'Intelligence de Saturne (le schème de Binah), appelé la «Contemplation de Dieu». Il régit la Lune cosmique. Autrement dit, il est rattaché à «Binah», la Séphire qui agit comme la Matrice de la Vie. Il s'agit de l'entité qui dirige la Justice divine (Causalité éthique). Tsaphkiel il est placé à la tête de la cohorte de juges divins (les Intelligences ou les Trônes). Ces anges de Dieu furent souvent considérés comme mauvais du fait que les hommes n'ont pas toujours compris qu'un juge est juste et impartial. Il exprime la Justice même de Dieu, la personnification la plus pure de la Rétribution ou Compensation. Il est chargé de juger chacune des actions humaines et d'y appliquer un karma rigoureux, précis et juste, positif ou négatif, selon les actes posés. Mieux dit, il secourt dans les douleurs, il aide à supporter les souffrances du monde de la dualité, aidant à en comprendre le sens.

Tzadkiel ou Zadkiel

Dans la Cabale, le Recteur des Dominations (Haschmalim), l'Intelligence du schème de Jupiter (la Séphire «Chesed» ou «Hesed»), appelé la «Justice de Dieu», le Maître de la Prudence et de la Circonspection. Dans l'être humain, il régit le centre frontal et il émet une énergie violette dorée. Son influence s'exprime par l'invitation de l'impulsion primaire à s'élever. Gardien d'«Améthyste», sa parèdre, il garde les Pouvoirs de l'Invocation. Il aide à se former à la tolérance, à l'acceptation et à la diplomatie. Il inspire les savants, les esprits scientifiques, les ingénieurs, les architectes, les acteurs. Par son rayon indigo, il dissout les mémoires des conflits entre nations et groupes ethniques. Il inspire les saines négociations et les textes de loi, les règles, les politiques fiscales et économiques, le commerce et les traités de paix. Intelligence du Septième Rayon divin, il régit les Anges de la Transformation et de la Joie. Il a établi sa retraite éthérique dans le Temple de la Purification au-dessus de l'île de Cuba. On écrit aussi «Tsadkiel».

Chamaël ou Kamael

Dans la Cabale, le «Poisson supérieur» ou «divin», le «Prince des airs», l'Intelligence de «Geburah» (Mars), Esprit du nombre 5, l'Ange du Jugement ou de la Punition de Dieu, dit la Rigueur de Dieu. Œuvrant avec Samaël, il figure le Serpent de la Genèse et l'Esprit de la Magie. Il fut le Gouverneur ou Mentor de Samson. Esprit de la valeur personne-Chamaëlle, on l'associe à la foi et au commandement. Il régit les chakras de la gorge et du cœur. On le confond parfois avec «Chamuel».

Dans la spiritualité contemporaine, cet Ange est considéré comme le Recteur du Septième Rayon, celui des Transformateurs de Mythes. Diversement relié au jaspe, à la grève, à l'érable rouge, au bouton d'or, au pavot doré (coquelicot), à la cannelle, on lui assigne son lieu de résidence à l'Entrée de l'Autre Monde, chez les Tuatha de Danann, au Siège du pouvoir des rois d'Irlande. Doté d'une grande force de visualisation, il aide puissamment à transmuter l'être et à modeler audacieusement la vie. Il confère la ténacité par l'espoir et il fait passer toute potentialité à l'acte. Il aurait établi sa résidence éthérique à Temair, à la Colline de Tara, dans le County Meath, en Irlande.

Certains le confondent avec Chamuel, cette entité qui, dans la Cabale et la spiritualité contemporaine, agit à titre d'Archange de l'Amour (Charité) et d'Ange de l'Adoration, soit «Celu-Chamaël-11i qui voit Dieu», Chef des Légions d'anges de l'Éclair rose rubis, qui régit le Troisième Rayon. Avec «Tzadkiel» (ou «Tsadkiel») et «Michaël», il est associé au chakra laryngien. Ange de la Modération, on lui confère les qualités ou attributs d'amour, d'adoration, de compassion, de pitié, de créativité, de pardon, de perfection et de gratitude. Il prépare à recevoir l'Esprit saint, protégeant contre la malice, la calomnie et l'incompréhension. Il aide à entrer dans une nouvelle relation ou à se trouver des amis, raccommodant notamment les relations brisées. Il aide encore à mieux s'entendre avec autrui, à se trouver un emploi à sa convenance, à trouver les objets perdus. En nos temps, il aurait établi sa retraite éthérique à Saint-Louis, dans le Missouri, au États-Unis, avec sa parèdre, «Charité».

Raphaël

Dans la Cabale, le Chef des Archanges ou le Recteur du Deuxième Ciel, Prince de la Providence, Guide des voyageurs et Gardien de la jeunesse, Esprit du Nombre Sept, l'Intelligence du Soleil, compagnon de «Myriam» («Marie» ou «Mariael»). On le considère encore comme le Génie de la Guérison et comme un Guide des Enfers. Il s'agit du membre de la Hiérarchie angélique le plus souvent peint dans l'art occidental, à qui on fait porter le bâton du pèlerin, une besace et un poisson. Très souvent, on le peint comme l'escorte, chaussée de sandales, d'un jeune homme et de son chien. Dans l'Ancien Testament, on lui fait guérir la plaie d'«Abraham» après sa circoncision tardive et la cuisse de Jacob après sa lutte avec «Samaël». À ce propos, dans la dynamique de la polarité, on l'associe à la hanche gauche. En outre, il aurait donné un livre de médecine à «Noé» après le Déluge. Il fut le gouverneur d'«Isaac». La légende veut qu'après la prière que Salomon adressa à Dieu pour lui demander de l'aide dans la construction du Grand Temple de Jérusalem, cet archange lui aurait offert en présent un anneau magique capable de soumettre les Démons qui auraient servi d'esclaves pour en achever l'édification. Il délivra «Tobie» de sa cécité et de sa misère. En réalité, «Raphaël» surveille l'Humanité pour la guider et lui prodiguer ses soins diligents, lui assurant protection, nourriture et réconfort. On l'identifie souvent comme l'Ange de la Consécration. Il régit la tempérance ou la modération, soit le juste milieu en tout. De son nom, «Dieu a guéri», ce Médecin divin éveille et active dans un sujet le pouvoir de se soigner lui-même ou il le conduit au lieu propice où il peut guérir. Entité tutélaire des médecins et des voyageurs, il indique la Bonne Voie lorsqu'un être parvient à la croisée des chemins en s'adressant à lui dans le cœur. Figure du Grand Accomplissement, surtout associé au Soleil couchant, il dispense les bénédictions solaires, fondées sur la compassion, l'amour inconditionnel et impersonnel.

Dans la spiritualité contemporaine, on le considère comme le Recteur du Cinquième Rayon divin, celui des Guérisseurs de l'Arc-en-ciel, qui émet une énergie orange dorée par le centre sexuel. Il aurait établi sa retraite éthérique principale à Fatima, au Portugal, avec la Sainte Mère Marie. Mais il agirait aussi au Fire Island Lighthouse de l'État de New York aux États-Unis. On le relie à la topaze et au jade; à la colombe et au pélican; à l'aune et à l'olivier; à l'aigremoine et à la calendula; au fenouil et au petit grain (parfums).

Michaël, Mikaël ou Mickaël

Archange solaire et Prince des Archanges, dont le nom signifie «Qui est comme Dieu?» traditionnellement associé à la sphère de Mercure (non à la Lune, comme certains le pensent), il désigne le complément de la Conscience christique. Selon les écrits, on l'appelle diversement l'Ange des Miracles, le Prince de la Paix, le Maître de la Clémence, le Messager de Dieu, la Clarté de la Nuit, l'Esprit du Nombre, le Vainqueur du Dragon, le Protecteur du Peuple de Dieu, le Champion de la Femme et de sa Descendance, le Chef de la Bataille d'Armageddon, le Défenseur de la Conscience christique, le Gardien du Cercle réservé, le Dépositaire de la Parole perdue et l'Ange gardien de la Terre. Reconnu pour ses grands pouvoirs de protection, il détient Excalibur, la Grande Épée des Sept Vertus, qui tranche les liens de ce qui ne sert plus, dissout l'obscurité dans les consciences et purifie la planète de ses miasmes. Il veille notamment sur le rehaussement des vibrations de Rigel, siège des Seigneurs sombres, dans la Ceinture d'Orion. Détenant également les clés du Royaume du Ciel, il garde ouverte les Portes de la Rectitude, jusqu'à l'entrée du dernier juste. À la Fin des temps, il défendra la Femme enveloppée dans le Soleil en chassant des cours du ciel l'adversaire de son Enfant mâle, tout en répandant sur Terre les sept coupes de la rétribution divine. Dans la Tradition musulmane, il est «Mika», l'Ange de la Nature, qui fournit à la fois la nourriture et le savoir à l'espèce humaine. Pour cette raison, on en fait le Chef des Anges de Jupiter. Médecin céleste, il préside aux guérisons dites miraculeuses. Dans cette même Tradition spirituelle, on lui assigne des ailes couleur d'émeraude, couvertes de cheveux couleur de safran, chacune bardée d'un million de faces et de bouches et de langues parlant autant de dialectes, implorant constamment le pardon de Dieu. On le voit alors verser 70 000 larmes de ses multiples yeux.

Dans la Cabale, il terrasse les Légions de Bélial, les Fils des Ténèbres. Voilà peut-être ce qui explique qu'on en fasse le patron des agents de police. La Bible en fait l'Ange gardien d'Israël et le Commandant en chef des Armées célestes. Il agit comme l'Esprit spécial d'«Élisée» et il aurait apparu à «Moïse» dans le Buisson ardent. Il sauva «Daniel» et ses compagnons dans la fosse aux lions. L'Église chrétienne en fait son Patron principal. En fait, à titre de Chef du Premier Rayon cosmique, «Michaël» personnifie la Conscience divine de la foi, de la protection, de la perfection et de la volonté de Dieu et il agit par le cœur et le plexus solaire des êtres vivants. Mieux dit, il focalise la Conscience solaire du Premier Rayon. Gardien d'«Israël» et Précurseur de «Shekinah», il vient encore rendre les Jugements vrais et justes de Dieu sur la lignée du Malin. Il gouverne la vertu humaine qui régit les Nations de la Terre. Il est miséricordieux et patient, puissant et secourable, pour les Fils de la Lumière. On le représente portant une épée gigantesque ou une balance, cette dernière lui servant à peser les âmes des défunts. À l'occasion, on lui fait encore porter la Clé des Abysses et une longue Chaîne. En vérité, Michaël dirige les Énergies vitales des huit dimensions supérieures vers la Terre, engendrant sa biosphère vivante. Avec «Gabriel» et les entités de Sirius, il gouverne la Terre sous les auspices de la Confédération galactique, coopérant avec les Seigneurs du Temps. De ce fait, cet être inter-dimensionnel n'est pas vraiment attaché à l'énergie physique ni à une planète ni à un système solaire particuliers.

À l'Aube des Temps, Michaël a fait triompher les Forces de la Lumière sur les Puissances négatives, symbolisées par le Dragon infernal. À l'origine, c'est lui qui unifia les huit dimensions de l'Octave de la Conscience cosmique, engendrant l'état de ténèbres, conformément au Plan de la Force créatrice suprême, pour permettre l'opposition du champ évolutif terrestre. Ce faisant, il permettait l'Illumination de la Matière (Densité) à travers le processus d'Ascension spirituelle. Pas étonnant qu'on l'appelle encore l'Ange de la Délivrance ou de la Libération. Il agit comme Vice-roi du Ciel, en remplacement de Lucifer. Il rayonne les qualités de protection, de courage, d'espérance, de foi, de vérité, de volonté divine, de puissance, d'omnipotence et de perfection. Il protège l'être, la conscience et le Monde. Il exorcise les Démons, il écarte les influences nocives, il délivre du doute et de la peur, il aide à croître spirituellement et il inspire les chefs de gouvernement pour aider à améliorer la condition des sociétés.

Dans la spiritualité contemporaine, Michael figure l'Ange du Seigneur qui vient vivifier les élus de Dieu avec les enseignements authentiques de Jésus, qui ont été perdus. Il a établi sa retraite éthérique à Banff, en Alberta, au Canada, avec une succursale au lac Winnipeg, d'où il parcourt le Monde avec ses Légions d'anges de l'Éclair bleu doré, pour maintenir la liberté sur le globe. On dit que ses effigies occupent un emplacement privilégié dans le Temple de la Connaissance de Shamballah, où il est généralement figuré dans une attitude plus sereine et pacifique que celle que les artistes humains lui attribuent habituellement. En effet, en général, sur Terre, on le dépeint revêtu d'une armure ou d'une cote de maille et d'une épée nue et on le fait agir en militant. En fait, on dit que dans les songes ou les apparitions, il se présente sous la forme d'un être très jeune, grand, fort et beau, offrant un visage aux traits fermes, ciselés, avec des yeux semblables à des mares de feu et une peau qui brille des éclats du cuivre. Michaël est le Maître de la Puissance «Phi», ce qui se révèle dans son anagramme d'Alkimie (Alchimie). Avec ses phalanges, il descend aussi dans les Abîmes de la Mort et de l'Enfer pour enchaîner les adversaires de la Conscience christique, les renvoyant devant la Cour du Feu sacré pour leur jugement dernier. Il parcourt encore le plan astral pour garrotter les Démons et les âmes désincarnées, prêtant son concours incomparable à ceux qui sont assaillis par les Forces des Ténèbres. Actuellement, il œuvre surtout à apaiser l'Humanité en lui inculquant le sens de l'importance de Dieu et du Pouvoir créateur afin de manifester le bon vouloir sur la Terre. Il fait surtout sentir son influence du milieu du mois de septembre au milieu d'octobre. Justement, on le célèbre le 29 septembre de chaque année. Maître du Feu solaire, il protège l'Art hermétique et la spiritualité. Comme parèdre, on lui assigne la Déesse «Foi».

Gabriel

D'après la Bible et la Cabale, le «Guerrier» ou le «Héros de Dieu», l'Ange créateur qui figure le Bras armé de Dieu, le Recteur de la Force et du Courage, la manifestation de la force spirituelle en l'être humain, une force extrême amplifiée. Autant dans le Judaïsme que dans l'Islamisme, c'est lui qui est chargé de fournir aux prophètes les messages en provenance de Dieu. Scribe d'Allah, on le considère comme l'auteur du Coran (Qu'ran). Chez les Juifs, il est considéré comme le Seigneur du Tonnerre, du Feu et de la Mort, chargé de recueillir l'âme des défunts et de les conduire devant le trône de «JHWH» ou d'«Allah. C'est lui qui révèle les Mystères auprès de l'Humanité. Il apparut notamment à Daniel, à Josué, à» Zacharie, à Joseph, à Élisabeth (mère de Jean le Baptiste) et à Marie (lors de l'Annonciation). Il divisa la Mer Rouge devant Moïse pour permettre aux Hébreux d'échapper aux soldats du pharaon. Il détruisit Sodome. Il inspira Jeanne d'Arc, l'invitant à aider le Dauphin de France à unir ce pays. Il gouverne les anges de la Direction (Guidance) et de la Pureté. Éveilleur céleste, il sonne la trompette (ou le clairon) du Jugement, de la Renaissance et de la Résurrection, stimulant l'ardeur évolutive et ouvrant à l'amour désintéressé, et il rétribue les bons et les méchant. Guide de la vie spirituelle, Chef ambassadeur de l'Humanité, il prend place à la Gauche de Dieu. Il figure la Première Création du Fils créateur de notre univers local et l'Exécuteur du plan planétaire. On l'associe à l'Étoile du matin ou à la Lumière du Soleil levant. Esprit de la Lune, il gère le nombre 2. Maître de la Transformation vibratoire, on le fait généralement porter une face humaine doté d'ailes multicolores, un sceptre (en forme de lys), un rouleau ou un calice d'or. Il aide à unir les deux extrêmes dans le cœur, imprègne de la sagesse divine et il inculque un sens supérieur de la dévotion et du service. Il régit les cycles lunaires et les courants de l'océan. Il permet de connaître son plan de vie et son but. Il rayonne la joie, le bonheur et l'accomplissement. Il dissout les énergies du découragement et les brouillards de la confusion. Il assiste dans l'élaboration d'une discipline personnelle et dans la mise en ordre de sa vie. Relié au centre-racine, il s'active particulièrement dans le signe du Cancer. On lui fait encore régir le centre ombilical, par l'énergie vert doré, en collaboration avec Raphaël, mais encore mieux le plexus solaire. On lui assigne la couleur blanche nacré. Il identifie l'Esprit de la Vérité qui délivra le Coran à Mahomet. Pour les mystiques, il couve les Mystères du Graal. Il est le Patron des communications électroniques. On le considère comme le visiteur angélique de la Terre le plus assidu.

Dans la spiritualité contemporaine, on le reconnaît comme le Directeur de plusieurs dimensions, dont les troisième, quatrième et cinquième dimensions, lui attribuant plus précisément le Quatrième Rayon. Certains préfèrent lui attribuer le Douzième Rayon, celui des Directeurs divins. Avec sa compagne Espérance, on lui assigne une retraite éthérique entre Sacramento et le mont Shasta, en Californie et une autre au Cape May Point Lighthouse, dans le New Jersey, aux États-Unis. Présentement, il œuvre à intégrer l'Humanité dans la Conscience galactique. Mais il rayonne encore une indépendance empreinte de joie, une intuition confiante, des rêves sains. Il confère une compréhension fondamentale qui s'accompagne d'une vision aiguë qui permet de passer des vagues reconnaissances cycliques au Savoir universel complet. On lui assigne la célestiel et la sodalité, le geai bleu, le houx et le chêne, le convolvulus (liseron), l'eucalyptus et le genévrier.

Sandalfon ou Sandalphon

Dans la Cabale, l'Ange placé derrière le Trône de Dieu, qui tissa des couronnes pour son Créateur. Il fait partie du trio des Anges qui récupèrent les prières des êtres et qui les présentent à Dieu. Hors lui-même, il s'agit de «Matatron» (ou «Metatron») et d'«Achtariel». Pour ce qui le concerne, il constitue la «Louange de Dieu» qui dépasse symboliquement de cinq cents ans l'ensemble de ses compagnons subtils. Recteur ou Recteur des Devas, des Éléments et des Anges, il apparaît généralement sous l'aspect de gigantesques cariatides. Ange de la Terre et du Pouvoir, il régit la Dette karmique, ce qui en fait l'Ange sombre de la Cabale. Il aide un sujet à s'enraciner ou à s'ancrer dans la réalité terrestre. Très attentif à toutes les prières, il exauce ceux qui cherchent la vérité supérieure, la guérison et l'amour pur. Certains considèrent ce Prince angélique comme Élie dans son aspect d'Illuminé.

Sandalphon est l'Ange-Prince, Recteur de la structure de la matière. Les Élémentaux qui œuvrent au sein des quatre éléments (Feu, Eau, Air et Terre) sont sous la régence de l'Ange-Prince Sandalphon, Ambassadeur de l'Archange Metatron. Au fur et à mesure que le milieu terrestre deviendra plus élevé, plus propre, plus subtil, Sandalphon sera remplacé par le véritable Archange de la Terre qui porte le nom (actuellement) d'Emmanuel. Ce mystérieux Archange, qui doit régir sur Terre l'Ère messianique qui approche, est servi par l'Ange-Prince Sandalphon dans son objectif de faire que tous les humains atteignent leur plénitude, qui est l'édification de leur Messie intérieur, leur Christ intime. L'Emmanuel Sandalphonira dans toute l'organisation cosmique, autant au niveau du système planétaire qu'au niveau individuel car, tel que l'Ange-Prince Sandalphon le démontre, l'être humain porte dans sa personnalité toutes et chacun des parties qui constituent l'Univers: il est un Cosmos en miniature. La mission de Sandalphon consiste à susciter, en toute circonstance, l'aptitude au raisonnement logique de l'être humain, afin qu'il parvienne à l'évidence que la Vérité est en lui (dans chacun de ses éléments) au lieu de résider dans un quelconque personnage prestigieux. Sandalphon souhaite que chacun découvre son Grand Avocat intérieur qui vibre, là, caché dans l'âme et qui peut libérer de toute limite, de toute contrainte, de tout souci. Par lui, chacun pourra voir et comprendre la Réalité, s'unir à la Volonté Cosmique et agir pour réussir. L'action de Sandalphon, comme celle de tous les Archanges, consiste à orienter l'être humain vers la réalisation de sa mission sur Terre, vers le succès moral et matériel. L'Amour de Sandalphon, ainsi que celui des Forces dites élémentales, est altruiste, sans jamais chercher à dominer. Au contraire, l'Ange-Prince Sandalphon ouvre toujours des nouvelles possibilités, en libérant des liens pervers avec la matière. Il stimule l'envie d'agir, de vaincre les petites difficultés (se lever le matin, attendre l'autobus, tolérer le bruit et la pollution, toujours rester affable et aimable. Il amène à développer l'Amour des minéraux, des plantes, des animaux, des hommes et des femmes, même dans leur versant négatif, du fait que, tout ce qui est négatif et pervers apparaîtra un jour inéluctablement, positif et constructif. En effet, la seule chose qui soit réellement catastrophique et néfaste, c'est de ne rien aimer.

Emmanuel

D'après la Cabale, le «Dieu avec nous», l'Intelligence du Sixième ciel, le Porteur de la Lumière. Il s'agit de l'Ange de la Terre qui préside à sa vitalité, à son abondance et à sa santé, qui agit surtout par l'intermédiaire des simples. Recteur de la vitalité et de la santé, il agit par «Zooroéel» et «Shabréel». Certains mystiques le considèrent comme une entité de l'Étoile bleue qui se serait déjà incarnée sous le nom de Jésus.

Dans la spiritualité contemporaine, on l'appelle désormais «Omni», puisqu'il aurait récemment reçu une promotion dans la Hiérarchie cosmique.

Jophiel

Dans la Cabale, le «Courrier» ou la «Beauté de Dieu», l'ange de la Justice et de la Rigueur, mais surtout de l'Illumination, l'Intelligence de Saturne, gouverneur de Sem. Il incline vers le silence et la méditation, apporte la sérénité et la patience, dissout l'ignorance, stimule l'aspiration, écarte l'orgueil et l'étroitesse d'esprit. Il aide à combattre la pollution et à nettoyer la planète de ses impuretés. Au niveau de l'individu, il l'aide à assimiler les informations, par exemple dans les études et au moment des examens.

Dans la spiritualité contemporaine, il devient l'Ange du Deuxième Rayon, le Régent des Légions angéliques de l'Éclair doré, celui de la Constance, de la Sagesse et de l'Illumination, compagnon de «Constance» (ou «Christine»). Il aurait établi sa retraite éthérique au sud de la Grande Muraille de Chine, près de Lanchow (Lanzhou), où il enseigne la puissance de la Lumière intérieure. Il stimule les sentiments par la radiation de l'Illumination.

Anaël

Cette entité angélique, le Prince céleste, dont le nom signifie «Exaucez-moi, Seigneur!», Esprit de Pluton, Recteur du nombre trois, figure l'un des sept Esprits de la Création et l'Esprit de la Connaissance de l'Univers. Recteur de Vénus, on l'invoque pour rencontrer son âme-sœur ou son partenaire parfaitement compatible et complémentaire. Il régirait l'amour, la passion et l'esprit romanesque. Il est l'un des sept Anges de la Création, relié à Vénus et au vendredi, qui régit la Lune, la sexualité, les souverains et les royaumes.

Ariel

Dans la Cabale, un Ange, le Dieu-Lion ou le Lion de Dieu, l'Intelligence de la Terre, aussi appelé le Foyer, le Trône ou l'Autel de Dieu. On le considère tantôt comme l'un des sept Princes recteurs des Eaux tantôt comme le Grand Seigneur de la Terre. On en fait le Maître des animaux. Ange guérisseur de la Nature, de polarité féminine, ce qui le fait parfois appeler Ariella, Arielil porte l'ancien nom poétique de «Jérusalem» et il détient le pouvoir sur les démons. Il œuvre au niveau de tous les chakras, mais surtout sur le centre-racine et le huitième centre (le lotus christique). Il aide à découvrir sa mission et à l'incarner, à renforcer la volonté, à écarter les limites et à dissoudre les illusions. Il aide à découvrir son entité spirituelle. On l'associe au verset 9 du psaume CXLIV (CLIV): «Suavis dominus universis et miserationes eius super omnia opera eius» qui signifie «IHVH, bien pour tous, ses matrices embrassent toutes ses œuvres» ou «Dieu, bon pour tous, sa pitié s'étend à toutes les créatures». On le considère comme l'Ange de la Guérison le plus puissant. Parfois associé à «Raphaël», il pourrait être un aspect composite d'«Anaël» et d'«Uriel», ce qui en ferait un Archange de Lumière, plus précisément un Trône.

Uriel

Dans la Tradition juive, «Ma Lumière est Dieu», le Chef de l'Armée des Anges et le Recteur des étoiles. Chez les Chrétiens, on le perçoit comme un Ange de la punition et de la pénitence. Dans la Cabale, l'Archange des religions orientales, appelé la «Lumière», la «Flamme» ou le «Feu de Dieu», probablement relié à Uranus. Il n'est pas étonnant qu'on lui attribue un rôle dans les orages violents, les éruptions volcaniques et les tremblements de terre. On le considère comme une entité féminine, l'Ange de la Créativité. Maître de la Vérité, du Service ou du Ministère, de la Paix, de la Constance, de la Sagesse, de la Compréhension, il constitue le Pilier du Milieu de l'Arbre de vie dans «Tiphereth» (le schème du Soleil) et il se tient devant la Présence vivante de la Loi. Par son rayon rouge doré, il vivifie le centre coccygien (centre-racine). Au cours de l'histoire évolutive, il signala son existence à quelques reprises: il garda la Porte du Paradis au moment de la sortie d'«Adam» et d'«Ève», y brandissant l'Épée de Feu; il rendit encore visite à «Noé» pour lui annoncer son salut, lui révélant l'imminence du Déluge; il vilipenda Moïse qui n'avait pas circoncis son fils «Gershom»; il apparut à «Élie»; il aida «Abraham» à sortir d'Ur en Chaldée; et il agit comme l'Esprit propre à «Esdras» («Ezra»), lui confiant les Mystères de l'Arcane céleste. Ainsi, il aurait établi l'art divin de l'Alchimie sur la Terre et il aurait enseigné la Cabale aux Hébreux. Archange du Salut, il règne sur l'Hadès, ce qui lui a probablement valu, dans le Christianisme, d'être parfois associé à «Lucifer» ou à «Satan».

Dans la spiritualité contemporaine, on le considère comme le Maître du Sixième Rayon divin, celui des Stimulateurs vers l'Idéal, les Légions de l'Éclair pourpré et doré. On le dit relié à la Licorne, d'où il régirait le Rayon bleu de la Volonté divine qui irrigue le centre coronal et le hara (centre du ventre). On l'associe tantôt aux Séraphins tantôt aux Chérubins, comme Recteur du Soleil. Comme «Metatron», on l'appelle l'Ange de la Présence. Il conférerait un rayonnement céleste, révélerait le ministère spirituel, formerait une conscience sincère. Il inspirerait les compositions musicales et donnerait le goût du chant. Il ferait passer la conscience de l'expérience des revers décevants à celle des bénédictions douces qui soulèvent en enthousiasment. On l'associe diversement à la calcite orangée et au jaspe jaune; au cardinal; au sorbier; au cœur saignant et au fuchsia; et au citron et à la menthe poivrée (parfums). Avec Aurore, sa compagne, il aurait établi sa retraite éthérique dans les montagnes Tatra, au sud de Cracovie, en Pologne, en Europe et il aurait installé un ancrage à Lost Lake, au mont Hood, derrière Portland, en Oregon, aux États-Unis. En fait, Uriel est l'Ange de la Présence, appelé la Colombe, celui qui, en des temps immémoriaux, a gravé en chaque être humain la capacité de vibrer et de résonner au sein de la conscience ordinaire, apparemment détachée du Créateur, celle de la Présence. Il est en relation avec l'Ultime Révélation de la Conscience au sein de la dualité qui marque le Retour à l'Unité. Il intervient avec «Metatron» dans le processus final d'un cycle d'évolution et au sein du processus initial d'un autre. Il est celui qui permet de manifester, après un certain nombre de passage en incarnation, liés à son épuration, le processus ultime appelé le Retournement de Conscience. Il permet donc, par sa Présence et son rayonnement, de faciliter le passage de la dualité à l'Unité, le passage des mondes dissociés aux mondes unifiés. Pour ce faire, il rend possible l'activation d'une des cinq nouvelles lampes, appelée le onzième corps, en relation directe avec le Verbe créateur, la Présente et le Silence. Il œuvre au sein des mondes afin de permettre d'établir les nouveaux fondements de l'Ascension de la Conscience au sein de sa Nouvelle Dimension de Vie. On écrit aussi «Auriel» ou «Ouriel».

 

Les neufs chœurs d'anges

Les Anges forment 9 grands chœurs, chacun divisé en 8 légions (une légion équivaut à 10 000 anges).

Le premier chœur s'occupe de tout ce qui est relatif à la volonté dans le monde physique que dans celui du désir. Ces Anges sont nommés les Séraphins et ils sont chargés de maintenir toujours pleins, les réservoirs de la volonté afin que tous ceux qui le désirent y puisent à leur gré, les énergies dont ils ont besoin.

Le deuxième chœur d'Anges s'appelle les Chérubins et ils sont chargés de faire en sorte que la providence soit toujours prête à porter, à perfectionner ce que la volonté a mis en marche, grâce à cette médecine universelle qui est l'Amour.

Le troisième chœur des Anges s'appelle les Trônes et ils ont pour mission d'instituer, de cristalliser ce que la volonté et la Providence ont mis en mouvement, de vérifier la perfection. Et c'est dans les légions des trônes que se trouvent les Anges du destin dont la mission est de guider les individus.

Le quatrième chœur des Anges s'appelle les Dominations et ils sont chargés d'octroyer les pouvoirs que le destin permet. Ils s'occupent de remplir aussi, les réservoirs d'optimisme, de joie et de bonté.

Le cinquième chœur d'Anges s'appelle les Puissances et ils sont chargés de rétablir la justice quand la loi a été violée. Ils fournissent à l'homme, le courage nécessaire pour affronter ses faiblesses et c'est à eux que nous devons adresser nos prières pour nous racheter.

Le sixième chœur d'Anges s'appelle les Vertus et ils s'occupent de l'harmonisation des désirs humains et des besoins spirituels.

Le septième chœur d'Anges s'appelle les Principautés et c'est d'eux que dépendent la beauté et la grâce de ceux qui doivent s'incarner.

Le huitième chœur d'Anges s'appelle les Archanges et ils sont chargés de mettre la vérité à la portée des humains.

Le neuvième chœur d'Anges est nommé les Anges et ils exercent une fonction de Gardiens, car ils protègent le Destin de l'individu de tout ce qui pourrait le perturber. Ce sont les Anges qui sauvèrent Jésus de la fureur d'Hérode et ce sont eux qui se sont chargés également de faire arriver Moïse sain et sauf aux mains de la famille du Pharaon.

Lorsque les Anges reçoivent un ordre de protection de la part des Anges du destin (Trônes), tous les ennemis de l'individu désigné sont détruits ou paralysés. Ils élaborent également les circonstances qui feront manquer l'avion, le véhicule ou la moto à l'individu qui est sous leur protection et ils se chargent de remettre aux Anges dégradés de Lucifer, les individus qui ne sont pas sous leur protection. La tradition nous dit qu'après le déluge, la divinité agissante à cette période nommée Yahvé ou Jéhovah, a engendré 72 Forces ou visages, connus sous le nom d'Anges à qui elle a confié la mission d'instruire le genre humain. Les 72 Anges se sont partagés les degrés du Zodiaque, à raison de 5 degrés chacun, pour impartir, depuis ces Tribunes, leurs cours (72 x 5 = 360 degrés). Au moment présent, les Anges de l'abîme ont beaucoup de force, car leur premier contact est l'écorce terrestre, notre corps physique. Aussi les origines des catastrophes, les accidents, des épreuves, etc.... sont à rechercher dans les pensées, les actes et les sentiments des victimes qui par leur façon d'agir, actuelle ou passée, étaient porteurs de leurs traits intérieurs. La dynamique des Anges montre que le mal est engendré par notre ignorance, par notre incapacité à intérioriser les énergies créatrices et à les convertir en actes concrets: Gâcher les énergies divines, c'est ce qui engendre le Mal, un Mal épisodique, circonstanciel qui disparaîtrait au fur et à mesure que l'homme évoluera. Oui, le mal accumulé nous suit, d'incarnation en incarnation, et c'est cela qui explique des êtres difformes ou avec un destin pénible dans le monde. Lorsque dans une vie, nous plantons les graines du mal, nous constaterons que, dans une autre vie, le Mal aura pris racine dans notre intérieur, et rien ne pourra bien fonctionner dans notre organisme tant que nous n'aurons pas extirpé ce mal. Et l'Antidote efficace n'est que le changement de comportement. Nier l'existence des Anges, c'est se limiter, s'obscurcir, se mortifier. Jéhovah est l'organisateur du monde matériel. Il a fragmenté, divisé la Connaissance divine en 72 parties pour ainsi en faciliter la compréhension par les Ego humains. Chacune de ces 72 parties constitue une façon de comprendre l'organisation cosmique, c'est-à-dire un langage. Ainsi, à partir du Déluge, Jéhovah a programmé l'établissement de 72 Groupes Humains et chacun d'entre eux doit s'appliquer à apprendre une parcelle de la connaissance cosmique; et à la tête de chaque groupe, il a placé un Ange, une entité spirituelle qui travaille pour l'évolution de ce groupe. Ces Anges sont formés par 5 lettres de l'Alphabet Sacré qui sont en même temps leur Nom et leur Programme. Chacun d'entre eux dégage une ligne d'action, une attitude, une façon de s'exprimer, c'est-à-dire un langage.

 

La philosophie de l'absurde

Nous assistons de nos jours à un déferlement d'idées plus insensées l'une que l'autre comme il ne s'est jamais vu dans l'histoire de la race humaine. L'absurde est à l'ordre du jour à tous les niveaux de la société, particulièrement dans le domaine religieux, comme nous venons de voir avec les anges. L'absurde est décrit comme étant «ce qui est manifestement et immédiatement senti comme contraire à la raison au sens commun; parfois quasi-synonyme de "impossible" au sens de "qui ne peut ou ne devrait pas exister".» Selon le dictionnaire Larousse: «L'absurde est ce qui est contraire à la raison, au sens commun, qui est aberrant, insensé. La personne absurde est celle qui parle ou agit d'une manière déraisonnable. Les existentialistes voient l'absurde comme une condition de l'homme qu'ils jugent dénuée de sens, de raison d'être». Il nous est dit que «Les absurdités d'un temps deviennent l'objet sérieux des études d'un autre temps; et comme on ne veut pas avoir l'air de s'appliquer gravement à des absurdités, on suppose à celles-ci des raisons secrètes et des lois profondes qui n'y furent jamais. On leur prête un grand sens qu'elles n'ont pas eu. C'est là un art, peut-être nécessaire, pour mettre quelque ordre dans le fouillis des opinions humaines...» (Ch.-A. Sainte-Beuve, Pensées et maximes,1868, p. 132.).

Bien qu'apparenté dans une certaine mesure à l'existentialisme, Albert Camus s'en est assez nettement séparé pour attacher son nom à une doctrine personnelle, la philosophie de l'absurde. Le sentiment de l'absurde peut surgir de la «nausée» qu'inspire le caractère machinal de l'existence sans but, peut naître du sentiment de l'étrangeté de la nature, de l'hostilité primitive du monde auquel on se sent tout à coup étranger. Ou encore de l'idée que tous les jours d'une vie sans éclat sont stupidement subordonnés au lendemain, alors que le temps qui conduit à l'anéantissement de nos efforts est notre pire ennemi. Enfin, c'est surtout la certitude de la mort, ce «côté élémentaire et définitif de l'aventure» qui nous en révèle l'absurdité. En fait, ce n'est pas le monde qui est absurde mais la confrontation de son caractère irrationnel et de ce désir éperdu de clarté dont l'appel résonne au plus profond de l'homme. Ainsi l'absurde n'est ni dans l'homme ni dans le monde, mais dans leur présence commune. Il naît de leur antinomie. «Il est pour le moment leur seul lien. Il les scelle l'un à l'autre comme la haine seule peut river les êtres.».

Comment les absurdités modernes se manifestent-elles? Elles se présentent dans les pensées, les paroles, les comportements, les idées et raisonnements, les imaginations, les cultures. «Aberration, absurde, bêtise, contradiction, contresens, déraison, énormité, extravagance, folie, illogisme, imagination, impertinence, incohérence, incongruité, inconséquence, ineptie, insanité, irrationalité, loufoquerie, moquerie, niaiserie, non-sens, saugrenuité, sottise, stupidité», sont tous des termes ou synonymes pour en décrire le sens. Dans «l'Histoire du merveilleux dans les temps modernes» 1880, Louis Figuier nous en présente une certaine image:

Étant amenés dans le temple des immortels, les deux époux furent avertis qu'on allait les admettre aux divins mystères. Là, un homme, revêtu d'un long manteau, prit le premier la parole et dit: «Sachez que le grand secret de notre art est de gouverner les hommes, et que l'unique moyen est de ne jamais leur dire la vérité. Ne vous conduisez pas suivant les règles du bon sens; bravez la raison, et produisez avec courage les plus incroyables absurdités. Souvenez-vous que le premier ressort de la nature, de la politique, de la société, est la reproduction; que la chimie des mortels est d'être immortels, de connaître l'avenir, lors même qu'ils ignorent le présent, d'être spirituels, tandis qu'eux et tout ce qui les environne sont matière.»

Stanislav Andreski ajoute dans son livre «Les sciences sociales, sorcellerie des temps modernes?»:

«Tant que l'autorité inspire une crainte respectueuse, la confusion et l'absurdité renforcent les tendances conservatrices de la société. En premier lieu, parce que la pensée claire et logique entraîne un accroissement des connaissances (dont le progrès des sciences naturelles donne le meilleur exemple) et tôt ou tard la progression du savoir sape l'ordre traditionnel. La confusion de pensée [...] ne conduit nulle part en particulier et peut être indéfiniment entretenue sans avoir d'impact sur le monde.»

Mais les contributions du scientifique à l'avancement de la connaissance humaine, les recherches du docteur pour soulager la souffrance, les efforts du diplomate pour assurer la paix dans le monde, les sacrifices des hommes de bonne volonté partout dans le monde pour améliorer le sort de la race humaine – tout cela n'aboutit à rien devant l'absurde. L'humanité n'a pas plus de sens qu'une nuée de moustiques ou qu'un troupeau de porcs, car leur fin est toute la même. L'absurde c'est l'horreur de l'homme moderne: parce que sa fin est le néant, l'homme lui-même serait que néant devant un tel illogisme.

— Après avoir traversé les insanités que nous venons de voir et enlever la poussière de nos pieds, revenons maintenant au bon sens d'un esprit sain en nous reposant sur la Parole de Dieu.

_____________________________ Échange de bannières ______________________________
_____________________________ Échange de bannières ______________________________

Marque de commerce © 1999-2018 GoDieu.com - Tous droits réservés