Accueil GoDieu.com
Plan de Salut de Dieu
Recherche GoDieu.com

En principe, ce panneau vous présentera des choix de moteur de recherche GoDieu.com.

Fermer
Recherche biblique
GoDieu.com
Cette page en favori Affiche une version imprimable de cette page entière. Expédier la page d'accueil par courriel. Contacter GoDieu.com
Dimension de police du texte
 
Facebook GoDieu.com Twitter GoDieu.com Youtube GoDieu.com Dailymotion GoDieu.com Instagram GoDieu.com Suivez-nous !   

Traduction du site

Afrikaans - Vertaling - Kies taal - af - Afrikaans Albanian - Përkthimi - Zgjidhni gjuhën - sq - Albanais Deutsch - Übersetzung - Sprache wählen - de - Allemand አማርኛ - ተርጉም - ቋንቋ ይምረጡ - am - Amharique English - Translate - Select Language - en - Anglais العربية - ترجمة - تحديد اللغة - ar - Arabe Հայերեն - Թարգմանություն - Ընտրեք լեզուն - hy - Arménien Azeri - Translation - Dil seçin - az - Azéri Euskal - Itzulpen - Hizkuntza aukeratu - eu - Basque বাংলা - অনুবাদ - ভাষা নির্বাচন করুন - bn - Bengali Беларусь - Пераклад - Выбраць мову - be - Biélorusse မြန်မာစာ - ဘာသာပြန်ဆို။ - ဘာသာစကားကိုရွေးချယ်ပါ။ - my - Birman Bosanski - Translation - Odaberite jezik - bs - Bosniaque български - Преводач - Избор на език - bg - Bulgare català - Traductor - Selecciona l'idioma - ca - Catalan Cebuano - Translation - Pilia pinulongan - ceb - Cebuano Chichewa - Translation - Sankhani chinenero - ny - Chichewa 中文 (简体) - 翻译 - 选择语言 - zh-CN - Chinois (simplifié) 中文 (繁體) - 翻譯 - 選擇語言 - zh-TW - Chinois (traditionnel) සිංහල - පරිවර්තනය - භාෂාව තෝරාගන්න - si - Cingalais 한국어 - 번역 - 언어설정 - ko - Coréen Corsica - Traduci - Sceglie a lingua - co - Corse Kreyòl ayisyen - Tradiksyon - Chwazi lang - ht - Créole haïtien hrvatski - Prevoditelj - Odaberite jezik - hr - Croate Dansk - Oversæt - Vælg sprog - da - Danois Español - Traductor - Seleccionar idioma - es - Espagnol Esperanto - Tradukado - Elektu lingvon - eo - Espéranto Eesti - Tõlkimine - Vali keel - et - Estonien suomi - Kääntäjä - Valitse kieli - fi - Finnois Français - Traduction - Choisissez la langue - fr - Français Frysk - Oersette - Selektearje taal - fy - Frison Gaelic (Skotlân) - Eadar-theangaich - Tagh cànan - gd - Gaélique (Écosse) Galego - Tradución - Escolla o idioma - gl - Galicien Cymraeg - Cyfieithu - Dewiswch iaith - cy - Gallois ქართული - თარგმანი - ენის არჩევა - ka - Géorgien Ελληνικά - Μετάφραση - Επιλογή γλώσσας - el - Grec ગુજરાતી - અનુવાદ - ભાષા પસંદ કરો - gu - Gujarati Hausa - Translation - Zabi harshe - ha - Haoussa Hawaiian - Unuhi - Wae 'ōlelo - haw - Hawaïen עברית - תרגם - בחירת שפה - iw - Hébreu हिन्दी - अनुवाद करें - भाषा चुनें - hi - Hindi Hmong - txhais lus - Xaiv lus - hmn - Hmong Magyar - Fordítás - Válasszon nyelvet - hu - Hongrois Igbo - Translation - Họrọ asụsụ - ig - Igbo Indonesia - Translate - Pilih Bahasa - id - Indonésien Gaeilge - Aistriúchán - Roghnaigh teanga - ga - Irlandais Icelandic - Þýðing - Velja tungumál - is - Islandais Italiano - Traduttore - Seleziona lingua - it - Italien 日本語 - 翻訳 - 言語を選択 - ja - Japonais Javanese - Translation - Pilih basa - jw - Javanais ಕನ್ನಡ - ಅನುವಾದ - ಭಾಷೆ ಆಯ್ಕೆ - kn - Kannada Қазақ - Аударма - Тілді таңдау - kk - Kazakh ខ្មែរ - បកប្រែ - ជ្រើសភាសា - km - Khmer киргизский - Комментарий - Тил тандаңыз - ky - Kirghyz Kurdish - Wergerandin - Hilbijêre ziman - ku - Kurde ລາວ - ການແປພາສາ - ເລືອກພາສາ - lo - Laotien Latin - Latin - Elige lingua - la - Latin latviešu - Tulkotājs - Atlasiet valodu - lv - Letton Lietuvių - Versti - Pasirinkite kalbą - lt - Lituanien Lëtzebuergesch - Iwwersetzen - Wielt Sprooch - lb - Luxembourgeois Македонски - Превод - Избери јазик - mk - Macédonien Malaysia - Terjemahan - Pilih bahasa - ms - Malaisien മലയാളം - പരിഭാഷ - ഭാഷ തിരഞ്ഞെടുക്കുക - ml - Malayalam Madagascar - Translation - Mifidiana teny - mg - Malgache Malti - Traduzzjoni - Agħżel lingwa - mt - Maltais Maori - Translation - Kōwhiri te reo - mi - Maori मराठी - भाषांतर - भाषा निवडा - mr - Marathi Монгол - Орчуулга - Хэл сонгох - mn - Mongol Nederlands - Vertaal - Kies Taal - nl - Néerlandais नेपाली - अनुवाद - भाषा छान्नुहोस् - ne - Népalais norsk - Oversetter - Velg språk - no - Norvégien O'zbekiston - Tarjima - Tilni tanlang - uz - Ouzbek پښتو - وژباړئ - ژبه وټاکئ - ps - Pachtô ਪੰਜਾਬੀ - ਅਨੁਵਾਦ - ਭਾਸ਼ਾ ਚੁਣੋ - pa - Panjabi فارسی - ترجمه - انتخاب زبان - fa - Persan Polski - Tłumacz - Wybierz język - pl - Polonais Português - Tradutor - Seleccionar idioma - pt - Portugais Română - Traducere - Selectaţi limba - ro - Roumain Русский - Переводчик - Выберите язык - ru - Russe Samoa - Faaliliu - Gagana filifilia - sm - Samoan српски - преводилац - Изабери језик - sr - Serbe Sesotho - Phetolelo - Khetha puo tn lefatshe - st - Sesotho Shona - Kushandura - Sarudzai mutauro - sn - Shona سنڌي - ترجمو ڪريو - ٻولي منتخب ڪريو - sd - Sindhî slovenčina - Prekladač - Výber jazyka - sk - Slovaque slovenščina - Prevajalnik - Izberi jezik - sl - Slovène Somali - Translation - Dooro luqadda - so - Somali Sunda - Tarjamahan - Pilih basa - su - Soundanais Svenska - Översätt - Välj språk - sv - Suédois Kiswahili - Tafsiri - Chagua lugha - sw - Swahili Тоҷикистон - Тарҷумаи - интихоб забон - tg - Tadjik Filipino - Pagsasalin - Pumili ng Wika - tl - Tagalog தமிழ் - மொழிபெயர்ப்பு - மொழி தேர்வு - ta - Tamoul česky - Překladač - Zvolit jazyk - cs - Tchèque తెలుగు - అనువాద - భాష ఎంచుకోండి - te - Telugu ไทย - แปล - ภาษาเลือก - th - Thaï Türk - Tercüme - Dil seçin - tr - Turc українська - Перекладач - Виберіть мову - uk - Ukrainien اردو - ترجمہ - زبان کا انتخاب کریں - ur - Urdu Tiếng Việt - Dịch - Chọn Ngôn ngữ - vi - Vietnamien isiXhosa - Guqula - Khetha ulwimi - xh - Xhosa ייִדיש - טראַנסלאַטיאָן - אויסקלייַבן שפּראַך - yi - Yiddish Yoruba - Translation - Yan ede - yo - Yorouba Zulu - Translation - Khetha ulimi - zu - Zoulou

Connexion utilisateur

Utilisateurs en ligne

1 utilisateur
407 invités

Statistiques d'aujourd'hui

NombreDescription
13623Membres
1607Messages
29Commentaires
0Lectures
4154924Lectures globales
0Clics
0Réf. externes
0Réf. internes
0Abonnés RSS

Publicité point liée à GoDieu.com

Le phénomène du parler en langues-14


mai 29, 2009 par GoDieu


«Questions et réponses sur le parler en langues»

(Extrait du programme radiodiffusé "Le Forum des Auditeurs" animé par Monsieur Harold Camping.)

Question :
J'aimerais poser une question sur le baptême du Saint-Esprit dans le cadre du parler en langues. Il me semble que le Saint-Esprit est un don de Dieu. Par conséquent, pourquoi une personne doit-elle spécialement se faire baptiser dans le Saint-Esprit? En d'autres termes, quel est le lien qui existe entre le baptême du Saint-Esprit et le parler en langues?

Réponse :
Il n'y a aucun lien entre les deux. Parlons tout d'abord du baptême du Saint-Esprit. Commençons par l'Ancien Testament, où quatre signes se réfèrent au salut.

Premièrement, il y avait la circoncision, qui indiquait que nous devons circoncire nos cœurs, autrement dit, nous devons nous séparer des plaisirs de la chair. C'est ce que nous lisons dans Jérémie 4:4: «Circoncisez-vous pour l'Éternel, circoncisez vos cœurs, hommes de Juda et habitants de Jérusalem, de peur que ma colère n'éclate comme un feu, et ne s'allume, sans qu'on puisse l'éteindre, à cause de la méchanceté de vos actions.»

Deuxièmement, il y avait les holocaustes (ou les offrandes brûlées.) Les offrandes de farine et les sacrifices des animaux qui servaient d'offrandes brûlées annonçaient Christ, qui est devenu comme notre offrande brûlée. Hébreux 10:5-7, dit ceci: «C'est pourquoi Christ, entrant dans le monde, dit: Tu n'as voulu ni sacrifice ni offrande, mais tu m'as formé un corps; tu n'as agréé ni holocaustes ni sacrifices pour le péché. Alors j'ai dit: Voici, je viens (dans le rouleau du livre il est question de moi) pour faire, ô Dieu, ta volonté.»

Troisièmement, il y avait des sacrifices de sang, par exemple, on égorgeait un agneau, ou un bœuf, ce qui symbolisait le sang que devait verser le Seigneur Jésus-Christ qui a enduré les affres de la colère de Dieu pour nos péchés. C'est que nous lisons dans Hébreux 9:22: «Et presque tout, d'après la loi, est purifié avec du sang, et sans effusion de sang il n'y a pas de pardon.»

Le quatrième signe qui était utilisé dans l'Ancien Testament est les offrandes d'eau, qui servaient à indiquer que l'on est cérémoniellement purifié de ses péchés. Par exemple, Aaron et ses fils avaient été lavés quand ils avaient été consacrés comme prêtres (Lévitique 8:6). Le signe ou le symbole de l'offrande d'eau ou de la purification avec de l'eau est aussi utilisé dans le cadre du Nouveau Testament.

Dès le début, pour être sauvé, un homme, une femme, ou un enfant doit être purifié de ses péchés, doit naître de nouveau, et doit devenir une nouvelle créature en Christ. Le Saint-Esprit, qui est le Dieu éternel, est donné à la personne qui est sauvée.

Depuis la Pentecôte, Dieu avait commencé Son œuvre d'évangélisation dans le monde au travers des croyants, que Dieu avait qualifiés pour être Ses témoins, pour annoncer Sa Parole, pour proclamer l'Évangile. Dieu avait utilisé une terminologie différente en parlant du salut. Christ avait parlé du baptême du Saint-Esprit. Les croyants à l'époque du Nouveau Testament sont sauvés de la même façon que les croyants qui avaient vécu à l'époque de l'Ancien Testament. La différence à l'époque du Nouveau Testament est que chaque croyant est qualifié pour proclamer l'Évangile.

C'est ce que nous lisons dans Les Évangiles de Matthieu, Luc et Jean. Dans les Actes des Apôtres 1:5 nous lisons: «Car Jean a baptisé d'eau, mais vous, dans peu de jours, vous serez baptisés du Saint-Esprit», soulignant ainsi un signe tiré de l'Ancien Testament, parce que Jean-Baptiste était un prophète qui vivait toujours pendant la période de l'Ancien Testament par rapport à la Croix. Il avait été annoncé aux apôtres qu'ils seraient remplis du Saint-Esprit, et qu'ils seraient qualifiés pour devenir des témoins dans le cadre du programme d'évangélisation du Nouveau Testament.

Lorsque nous sommes sauvés, nous sommes baptisés dans le Saint-Esprit. Le mot "baptiser" signifie "laver", "nettoyer", ou "purifier". Par conséquent, ce mot souligne le fait que nos péchés ont été lavés. Le baptême du Saint-Esprit n'a rien à voir avec les miracles, les signes et les prodiges. Jésus dit dans Actes 1:8: «Mais vous recevrez une puissance, le Saint-Esprit survenant sur vous, et vous serez mes témoins à Jérusalem, dans toute la Judée, dans la Samarie, et jusqu'aux extrémités de la terre.»

Nous trouvons, dans les Actes des Apôtres, la manifestation, à chacun de ces endroits, d'un miracle précis pour indiquer que la Parole de Dieu devait être proclamée dans le cadre du programme de l'évangélisation du monde (cf. Actes 2, Actes 8, Actes 10, et actes 19). Après les miracles dont parlent les Actes des Apôtres, aucun autre miracle qui se serait produit quand une personne a été sauvée n'a été consigné dans la Bible.

Cependant, dans la lettre que Paul adresse à l'Église de Corinthe (1 Corinthiens 12,13 et 14), nous apprenons qu'il y avait dans cette église un phénomène que l'on appelait le parler en langues, ou le parler dans une langue inconnue. C'était un don que certains membres de cette Église, y compris Paul, avaient reçu. C'est à travers cette langue inconnue qu'ils recevaient des messages venant de Dieu. Ce phénomène n'a aucun lien avec le baptême du Saint-Esprit, car ils n'avaient pas reçu un tel don au moment où ils avaient été sauvés.

Les croyants de l'Église de Corinthe qui avaient reçu ce don avaient eu l'instruction de prier pour qu'ils puissent interpréter ces messages divins. Le but de l'interprétation était de communiquer aux autres ce que Dieu leur avait révélé, afin de les édifier. Cela était possible à cette époque-là, parce que Dieu n'avait pas encore achevé la rédaction de la Bible.

À peu près vers l'an 95 ap J.-C., Dieu avait terminé la rédaction de la Bible en faisant écrire l'Apocalypse de Jean, mais tout porte à croire que la rédaction fut plutôt achevé avant la destruction du temple en l'an 70. Dieu est l'Auteur de la Bible, et dans le dernier chapitre de la Bible, Il déclare, dans l'Apocalypse 22:18-19: «Je le déclare à quiconque entend les paroles de la prophétie de ce livre: Si quelqu'un y ajoute quelque chose, Dieu le frappera des fléaux décrits dans ce livre; et si quelqu'un retranche quelque chose des paroles du livre de cette prophétie, Dieu retranchera sa part de l'arbre de la vie et de la ville sainte, décrits dans ce livre.»

À travers cette déclaration donc, Dieu avait mis fin à toute nouvelle transmission d'informations provenant de Dieu. Dès lors, nous ne devons pas nous attendre à ce que quelqu'un reçoive une vision, une langue, ou une voix venant de Dieu, parce que Dieu ne va pas violer Ses propres préceptes. Dieu dit qu'Il nous a transmis Sa Parole, la révélation de Sa volonté. Nous devons l'étudier, y être obéissants, et ne pas nous attendre à faire l'expérience du phénomène de langues ou de visions, comme c'était le cas avant que la Bible ne soit complètement achevée.

À partir de l'an 95 ap J.-C. ou de l'an 70, toutes sortes de personnes ont prétendu avoir reçu une vision ou parlé en langues, ce qui paraîtrait très glorieux. Compte tenu de ce que dit la Bible cependant, de telles activités ne peuvent pas venir de Dieu. Elles peuvent être une création de leurs propres esprits, ou provenir d'une source maléfique. Il peut s'agir d'hallucinations. Nos esprits sont très fertiles en imagination, vous n'êtes pas sans le savoir.

De nos jours, tout un chacun peut recevoir le baptême du Saint-Esprit, s'il reconnaît qu'en tant que pécheur, il est sous la colère de Dieu, et qu'il ne peut, en aucune façon résoudre de lui-même ce problème. Quiconque se met à implorer la miséricorde de Dieu, et commence à faire confiance à la Bible, et à ce qu'elle a à dire à propos du Seigneur Jésus-Christ, Dieu pardonnera ses offenses, et Il peut le sauver. Quand nous sommes sauvés, autrement dit, quand nous sommes nés de nouveau, nous sommes baptisés dans le Saint-Esprit. Nos péchés sont lavés, et le Saint-Esprit vient habiter en nous.


Question :
Comment comprendre 1 Corinthiens 13:9-10, qui dit: «Car nous connaissons en partie, et nous prophétisons en partie, mais quand ce qui est parfait sera venu, ce qui est partiel disparaîtra?» Il me semble que Paul est en train de dire ici que ces dons vont disparaître quand nous nous trouverons au Ciel, parce que nous n'en aurons pas besoin là-bas. Par ailleurs, Marc 16:17-18, dit: «Voici les miracles qui accompagneront ceux qui auront cru: En mon nom, ils chasseront les démons; ils parleront de nouvelles langues; ils saisiront des serpents; s'ils boivent quelque breuvage mortel, il ne leur fera point de mal; ils imposeront les mains aux malades, et les malades seront guéris.»

Réponse :
1 Corinthiens 13 indique tout simplement que le parler en langues va disparaître, mais il ne précise pas quand il cessera. Dieu dit que la prophétie et la connaissance disparaîtront, et aux versets 9 à 12, Il dit que celles-ci cesseront quand nous serons face à face avec Lui, autrement dit, quand nous serons au Ciel. (1 Corinthiens 13:9-12)

Dieu enseigne, à travers l'Apocalypse 22:18, que si vous cherchez la vérité divine en dehors de la Bible, cela montre que vous êtes encore soumis aux fléaux qui sont décrits dans ce livre; autrement dit, que vous n'êtes pas sauvé, et que vous êtes en route pour l'enfer.

Il est vrai que la Bible parle des signes et des prodiges qui vont se réaliser. La Bible parle des signes et des prodiges dans plusieurs passages, et le parler en langues est un signe. C'est ce que nous lisons dans 1 Corinthiens 14. Le mot grec qui désigne signe est simeon, qui peut aussi être traduit par "miracle". La Bible parle de signes et de prodiges, surtout par rapport à l'Église de la fin des temps. Malheureusement, et ce qui est effrayant, c'est que toutes les références qui sont faites aux signes et aux prodiges que l'on observera vers la fin du monde sont d'origine satanique. Dieu déclare, notamment dans Matthieu 24:24: «Car il s'élèvera de faux Christs et de faux prophètes; ils feront de grands prodiges et des miracles, au point de séduire, s'il était possible, même les élus.» Nous lisons, par ailleurs, dans 2 Thessaloniciens 2:3-4: «Que personne ne vous séduise d'aucune manière; car il faut que l'apostasie soit arrivée auparavant, et qu'on ait vu paraître l'homme du péché, le fils de la perdition, l'adversaire qui s'élève au-dessus de tout ce qu'on appelle Dieu ou de ce qu'on adore, jusqu'à s'asseoir dans le temple de Dieu, se proclamer lui-même Dieu.»

L'homme du péché qui s'assoit dans le temple de Dieu représente ou sert d'image ou de figure de Satan qui règne dans l'Église. Satan se présente avec de faux signes et de faux prodiges. Dieu fera que les adeptes de Satan croient au mensonge, afin qu'ils soient préparés à être jugés. Dans un sens très réel, l'homme de péché est utilisé aussi comme un terme général qui représente la contrefaçon du peuple de Dieu, un christianisme contrefait dont la base de la foi est l'Arminianisme, un pseudo christianisme qui proclame le faux évangile du libre choix et de l'obéissance.

L'Apocalypse 13 parle de la bête qui sort de la terre, et d'une autre bête. Cette seconde bête taille une image, la rend vivantes, et elle opère des prodiges. Il s'agit de faux évangiles que Satan a conçus, afin d'asservir les nations du monde à un niveau jamais atteint. Il se présente comme un ange de lumière, et il va attester l'authenticité de ces évangiles en opérant des signes et des prodiges. Satan est le père du mensonge. L'Apocalypse 16:13-14, dit ceci: «Et je vis sortir de la bouche du dragon, et de la bouche de la bête, et de la bouche du faux prophète, trois esprits impurs, semblables à des grenouilles. Car ce sont des esprits de démons, qui font des prodiges, et qui vont vers les rois de toute la terre, afin de les rassembler pour le combat du grand jour du Dieu tout-puissant.»

Ces versets parlent de la bête et du faux prophète qui se présentent en opérant des signes et des miracles pour tromper les gens. Chaque signe et chaque prodige dont il est question dans le contexte de la fin du monde se rapporte à l'activité satanique. C'est très effrayant, car cela nous indique que nous devons faire très attention de nos jours, parce que nous sommes très proches de la fin du monde. Nous devons être absolument certains que nous cherchons la vérité divine uniquement dans la Bible. La Bible seule, et dans son intégralité, est la Parole de Dieu.

Satan peut s'exprimer de plusieurs manières. Il se présente au genre humain avec toute une gamme d'activités occultes. En dehors de son irruption dans l'Église, il se manifeste à travers la sorcellerie, les oui-ja, les tarots, etc. Il vient aussi à l'Église en opérant des œuvres surnaturelles comme le parler en langues, les prophéties, les guérisons, et les exorcismes. La Bible le confirme, comme nous le voyons, par exemple, dans 2 Corinthiens 11:14: «Et ce n'est pas étonnant, puisque Satan lui-même se déguise en ange de lumière.» Nous devons donc être sur nos gardes, et nous assurer que la Bible est le seul livre que nous consultons quand nous cherchons à connaître la vérité.


Question :
Vous avez dit que parler en langues constitue une addition à la Bible, mais ce langage ne peut-il pas aussi être utilisé juste pour rappeler à celui qui n'est pas assez proche de Dieu comment il devrait normalement l'être? Ou tout simplement pour l'encourager? On pourrait aussi l'utiliser pour rappeler quelque chose ou pour souligner quelque chose. C'est, par exemple, ce que Dieu a fait en nous donnant quatre évangiles, à savoir Matthieu, Marc, Luc et Jean, au lieu d'un seul évangile.

Réponse :
Voyez-vous, Dieu ne peut pas violer Son propre programme. Son programme est qu'Il nous a donné toutes les informations qu'Il voulait nous transmettre. Si nous voulons renforcer notre foi, nous devons lire la Bible. Psaumes 119:11, nous dit ceci: «Je serre ta parole dans mon cœur, afin de ne pas pécher contre toi.» Dieu nous a donné des récits dans quatre évangiles différents, pour que nous ayons le plus d'informations possible sur le Seigneur Jésus-Christ. Nous devons consulter la Parole de Dieu pour écouter la voix de Dieu. Si nous disons: "Eh bien, la Parole de Dieu ne suffit pas", nous violons, dans ce cas, la Parole de Dieu.


Question :
Mais pour quelqu'un qui pourrait ne pas être très intéressé à consulter la Bible comme il devrait normalement le faire, le parler en langues ne peut-il pas être utilisé comme moyen pour inviter celui-ci à consulter davantage la Parole de Dieu? N'est-il pas dit: «n'empêchez pas de parler en langues?»

Réponse :
Ce passage-là est tiré de 1 Corinthiens 14:39, et dans l'église de Corinthe, où les langues constituaient en quelque sorte un problème (ce que nous apprenons quand nous étudions ce langage minutieusement) ils avaient reçu l'instruction de ne pas empêcher aux gens de parler en langues. Nous devons cependant comprendre ces chapitres de la première Épître aux Corinthiens à la lumière de toute la Bible.

Dans l'Ancien Testament, par exemple, la Loi stipulait que les hommes devaient aller offrir des sacrifices à Jérusalem trois fois par an. Mais nous n'allons plus à Jérusalem pour offrir des sacrifices. Et pourquoi n'y allons-nous plus? C'est dans la Bible! C'est un commandement de Dieu! Pourquoi ne le faisons-nous plus?

Nous ne le faisons plus, parce que nous lisons ce commandement à la lumière de toute la Bible, et nous nous rendons compte que, dans le Nouveau Testament, Dieu dit que les lois cérémoniales ont été accomplies en Christ. Par conséquent, nous ne devons plus les observer. Ce serait, en effet, une erreur d'offrir des sacrifices de nos jours.

Dans le même ordre d'idées, Dieu établit, dans 1 Corinthiens 12-14, les règles en ce qui concerne les langues. Mais, dans l'Apocalypse 22:18, Il dit plus de choses au sujet de Sa Parole. Et nous devons lire 1 Corinthiens 12-14 à la lumière de l'Apocalypse 22:18, Deutéronome 13:1-10, Deutéronome 28, et bien d'autres passages qui abordent le même thème.

Quand nous nous rendons compte que la Bible seule est la Parole de Dieu, et que nous savons que Satan se présente comme un ange de lumière, alors essayons de marcher sur les pas de Satan. Ce qui n'est pas trop difficile, parce que nous avons tous une nature pécheresse. Satan va se dire: "Je vais essayer de séduire quelqu'un de très religieux. Je ne vais certainement pas me présenter devant lui avec des cornes et une queue fourchue. Je vais me présenter comme un ange de lumière. Je vais lui donner l'impression que je suis un émissaire légitime du Seigneur Jésus-Christ. Et la première chose que je vais faire, c'est de l'encourager à prendre des distances par rapport à la Parole de Dieu, et le convaincre que la Bible n'est pas la seule autorité. De cette manière, je pourrais commencer à lui faire comprendre la Bible à la lumière d'autres autorités, et il ne prendra plus la peine de rechercher la vérité à partir seulement de la Bible."

Satan s'applique à se présenter en annonçant des évangiles qui ressemblent au vrai Évangile. Il cite la Bible, mais il est plein d'astuces. En ce faisant, il désarme complètement son interlocuteur. Celui-ci sera donc amené à écouter la Parole de Dieu à partir d'autres sources qui sont différentes de la Bible.

Satan est le Père du mensonge. Il peut, pendant un temps, se limiter à citer uniquement la Parole de Dieu. Puis, peu à peu, il va insérer une déclaration ou une petite allusion qui est tout à fait contraire à la Parole de Dieu. Satan est le Père du mensonge. Celui qui l'écoute peut ne pas se rendre compte qu'il a commencé à accepter des idées qui sont contraires à la Parole de Dieu ou des idées qui ne sont que des demi-vérités. Celui-ci peut seulement penser qu'il a fait une bonne expérience, une expérience formidable à travers une vision. Tout avait l'air tellement saint qu'il a fait confiance à la source de cette information. Celui-ci peut ne même pas se rendre compte de ce qui lui est arrivé.

C'est si merveilleux que nous ayons la Parole de Dieu, la Bible. Nous devons absolument être certains que c'est la Parole de Dieu. Ce sera toujours la Parole de Dieu. Nous n'avons pas à nous inquiéter ou à craindre que, peut-être, l'ombre de Satan plane derrière tel ou tel passage biblique.


Question :
J'ai deux autres questions. Premièrement, à la fin de la rédaction de l'Apocalypse, toute la Bible, à savoir l'Ancien et le Nouveau Testament, n'était pas réunie en un seul et même livre. Est-ce exact?

Réponse :
Je suis sûr que ce n'était pas encore le cas. La rédaction de l'Ancien Testament était cependant déjà achevée.


Question :
Mais les deux livres, à savoir l'Ancien Testament et le Nouveau Testament ne formaient pas encore un seul livre, ayant une même couverture. Bien. L'Apocalypse 22:18, m'informe que nous ne devons rien ajouter à la prophétie dont il est question dans l'Apocalypse. Je ne trouve nulle part aucune indication que le don de langues, ou le don de guérison, ou tout autre don de l'Esprit, sont devenus périmés à partir d'une certaine date. Je pense que ces dons s'appliquent à toutes les périodes et à tous les hommes.

Réponse :
Eh bien, vous êtes libre de penser ainsi. Mais, voyez-vous, le livre de l'Apocalypse fait partie intégrante de toute la Bible. Si vous ajoutez un chapitre au livre de l'Apocalypse, c'est bien à toute la Bible que vous l'aurez ajouté. Que vous ayez ajouté ce chapitre à la Bible cinq ans après que la rédaction de Bible ait été achevée, ou que vous l'ajoutiez 1500 ans plus tard, le résultat est le même, à savoir que vous avez ajouté quelque chose à toute la Bible.

En d'autres termes, tout ce qui a été écrit après que la rédaction du livre de l'Apocalypse ait été terminée ne peut pas faire partie du Saint Canon. Les derniers versets de l'Apocalypse circonscrivent les limites de la Parole de Dieu. Et ça ne prend pas beaucoup de temps pour passer en revue tout ce qui avait été écrit avant cette date, et voir que ce que nous avons entre nos mains constitue réellement la Bible, et non pas quelque chose d'autre. Il existe une cohérence et une harmonie extraordinaires dans la Bible.

L'un des problèmes (et j'essaie de le dire avec politesse, mais je le dis néanmoins avec beaucoup de fermeté) est que, si vous lisez l'Apocalypse 22:18, en ayant déjà accepté la possibilité que Dieu nous transmet encore des messages à travers des visions, des voix, des langues ou tout autre mécanisme, vous pouvez être sûre que vous n'allez pas comprendre un passage comme l'Apocalypse 22:18, de la même façon que celui qui a pris l'option de faire que la Bible seule soit son guide et son autorité. Il en est ainsi, parce que vous avez d'autres paramètres à ajouter à l'équation, et votre réponse ne peut pas être la même. Cela ne me surprend donc pas que vous disiez que les langues ou les visions, et que sais-je encore, sont encore à la mode aujourd'hui. Évidemment, c'est la conclusion logique à laquelle on aboutit, quand on prend des informations en dehors de la Bible, et celles-ci influencent notre façon de comprendre le message biblique. Vous allez, en effet, tirer d'autres conclusions à partir de plusieurs passages bibliques, et ces conclusions seront différentes de celles que tirent ceux qui se limitent à la Parole de Dieu.

Dès que vous essayez d'ajouter quelque chose à la Bible, en vous inspirant de telle vision, de telle langue, ou de tel autre mécanisme de communication, et que quelqu'un d'autre ajoute telle ou telle chose, et une autre personne ajoute quelque chose d'autre, et que vous essayez, sur cette base, d'interpréter la Bible à la lumière de toutes ces différentes sources d'informations, vous aboutissez à un évangile ou plan de salut qui mène n'importe où. C'est précisément ce qui se passe de nos jours. Les faux évangiles mènent dans toutes les directions.

Le vrai Évangile, l'Évangile du Seigneur Jésus-Christ, est circonscrit par le Bible seule. Ce n'est que dans la Bible, toute la Bible, que l'on peut trouver la vérité.

À CHRIST SEUL SOIT LA GLOIRE


Source : Radio Famille.


Marque de commerce © 1999-2021 GoDieu.com - Tous droits réservés