Accueil GoDieu.com
Plan de Salut de Dieu
Recherche GoDieu.com

En principe, ce panneau vous présentera des choix de moteur de recherche GoDieu.com.

Fermer
Recherche biblique
GoDieu.com
Cette page en favori Affiche une version imprimable de cette page entière. Expédier la page d'accueil par courriel. Contacter GoDieu.com
Dimension de police du texte
 
Facebook GoDieu.com Twitter GoDieu.com Youtube GoDieu.com Dailymotion GoDieu.com Suivez-nous !   

Traduction du site

Afrikaans - Vertaling - Kies taal - af - Afrikaans Albanian - Përkthimi - Zgjidhni gjuhën - sq - Albanais Deutsch - Übersetzung - Sprache wählen - de - Allemand አማርኛ - ተርጉም - ቋንቋ ይምረጡ - am - Amharique English - Translate - Select Language - en - Anglais العربية - ترجمة - تحديد اللغة - ar - Arabe Հայերեն - Թարգմանություն - Ընտրեք լեզուն - hy - Arménien Azeri - Translation - Dil seçin - az - Azéri Euskal - Itzulpen - Hizkuntza aukeratu - eu - Basque বাংলা - অনুবাদ - ভাষা নির্বাচন করুন - bn - Bengali Беларусь - Пераклад - Выбраць мову - be - Biélorusse မြန်မာစာ - ဘာသာပြန်ဆို။ - ဘာသာစကားကိုရွေးချယ်ပါ။ - my - Birman Bosanski - Translation - Odaberite jezik - bs - Bosniaque български - Преводач - Избор на език - bg - Bulgare català - Traductor - Selecciona l'idioma - ca - Catalan Cebuano - Translation - Pilia pinulongan - ceb - Cebuano Chichewa - Translation - Sankhani chinenero - ny - Chichewa 中文 (简体) - 翻译 - 选择语言 - zh-CN - Chinois (simplifié) 中文 (繁體) - 翻譯 - 選擇語言 - zh-TW - Chinois (traditionnel) සිංහල - පරිවර්තනය - භාෂාව තෝරාගන්න - si - Cingalais 한국어 - 번역 - 언어설정 - ko - Coréen Corsica - Traduci - Sceglie a lingua - co - Corse Kreyòl ayisyen - Tradiksyon - Chwazi lang - ht - Créole haïtien hrvatski - Prevoditelj - Odaberite jezik - hr - Croate Dansk - Oversæt - Vælg sprog - da - Danois Español - Traductor - Seleccionar idioma - es - Espagnol Esperanto - Tradukado - Elektu lingvon - eo - Espéranto Eesti - Tõlkimine - Vali keel - et - Estonien suomi - Kääntäjä - Valitse kieli - fi - Finnois Français - Traduction - Choisissez la langue - fr - Français Frysk - Oersette - Selektearje taal - fy - Frison Gaelic (Skotlân) - Eadar-theangaich - Tagh cànan - gd - Gaélique (Écosse) Galego - Tradución - Escolla o idioma - gl - Galicien Cymraeg - Cyfieithu - Dewiswch iaith - cy - Gallois ქართული - თარგმანი - ენის არჩევა - ka - Géorgien Ελληνικά - Μετάφραση - Επιλογή γλώσσας - el - Grec ગુજરાતી - અનુવાદ - ભાષા પસંદ કરો - gu - Gujarati Hausa - Translation - Zabi harshe - ha - Haoussa Hawaiian - Unuhi - Wae 'ōlelo - haw - Hawaïen עברית - תרגם - בחירת שפה - iw - Hébreu हिन्दी - अनुवाद करें - भाषा चुनें - hi - Hindi Hmong - txhais lus - Xaiv lus - hmn - Hmong Magyar - Fordítás - Válasszon nyelvet - hu - Hongrois Igbo - Translation - Họrọ asụsụ - ig - Igbo Indonesia - Translate - Pilih Bahasa - id - Indonésien Gaeilge - Aistriúchán - Roghnaigh teanga - ga - Irlandais Icelandic - Þýðing - Velja tungumál - is - Islandais Italiano - Traduttore - Seleziona lingua - it - Italien 日本語 - 翻訳 - 言語を選択 - ja - Japonais Javanese - Translation - Pilih basa - jw - Javanais ಕನ್ನಡ - ಅನುವಾದ - ಭಾಷೆ ಆಯ್ಕೆ - kn - Kannada Қазақ - Аударма - Тілді таңдау - kk - Kazakh ខ្មែរ - បកប្រែ - ជ្រើសភាសា - km - Khmer киргизский - Комментарий - Тил тандаңыз - ky - Kirghyz Kurdish - Wergerandin - Hilbijêre ziman - ku - Kurde ລາວ - ການແປພາສາ - ເລືອກພາສາ - lo - Laotien Latin - Latin - Elige lingua - la - Latin latviešu - Tulkotājs - Atlasiet valodu - lv - Letton Lietuvių - Versti - Pasirinkite kalbą - lt - Lituanien Lëtzebuergesch - Iwwersetzen - Wielt Sprooch - lb - Luxembourgeois Македонски - Превод - Избери јазик - mk - Macédonien Malaysia - Terjemahan - Pilih bahasa - ms - Malaisien മലയാളം - പരിഭാഷ - ഭാഷ തിരഞ്ഞെടുക്കുക - ml - Malayalam Madagascar - Translation - Mifidiana teny - mg - Malgache Malti - Traduzzjoni - Agħżel lingwa - mt - Maltais Maori - Translation - Kōwhiri te reo - mi - Maori मराठी - भाषांतर - भाषा निवडा - mr - Marathi Монгол - Орчуулга - Хэл сонгох - mn - Mongol Nederlands - Vertaal - Kies Taal - nl - Néerlandais नेपाली - अनुवाद - भाषा छान्नुहोस् - ne - Népalais norsk - Oversetter - Velg språk - no - Norvégien O'zbekiston - Tarjima - Tilni tanlang - uz - Ouzbek پښتو - وژباړئ - ژبه وټاکئ - ps - Pachtô ਪੰਜਾਬੀ - ਅਨੁਵਾਦ - ਭਾਸ਼ਾ ਚੁਣੋ - pa - Panjabi فارسی - ترجمه - انتخاب زبان - fa - Persan Polski - Tłumacz - Wybierz język - pl - Polonais Português - Tradutor - Seleccionar idioma - pt - Portugais Română - Traducere - Selectaţi limba - ro - Roumain Русский - Переводчик - Выберите язык - ru - Russe Samoa - Faaliliu - Gagana filifilia - sm - Samoan српски - преводилац - Изабери језик - sr - Serbe Sesotho - Phetolelo - Khetha puo tn lefatshe - st - Sesotho Shona - Kushandura - Sarudzai mutauro - sn - Shona سنڌي - ترجمو ڪريو - ٻولي منتخب ڪريو - sd - Sindhî slovenčina - Prekladač - Výber jazyka - sk - Slovaque slovenščina - Prevajalnik - Izberi jezik - sl - Slovène Somali - Translation - Dooro luqadda - so - Somali Sunda - Tarjamahan - Pilih basa - su - Soundanais Svenska - Översätt - Välj språk - sv - Suédois Kiswahili - Tafsiri - Chagua lugha - sw - Swahili Тоҷикистон - Тарҷумаи - интихоб забон - tg - Tadjik Filipino - Pagsasalin - Pumili ng Wika - tl - Tagalog தமிழ் - மொழிபெயர்ப்பு - மொழி தேர்வு - ta - Tamoul česky - Překladač - Zvolit jazyk - cs - Tchèque తెలుగు - అనువాద - భాష ఎంచుకోండి - te - Telugu ไทย - แปล - ภาษาเลือก - th - Thaï Türk - Tercüme - Dil seçin - tr - Turc українська - Перекладач - Виберіть мову - uk - Ukrainien اردو - ترجمہ - زبان کا انتخاب کریں - ur - Urdu Tiếng Việt - Dịch - Chọn Ngôn ngữ - vi - Vietnamien isiXhosa - Guqula - Khetha ulwimi - xh - Xhosa ייִדיש - טראַנסלאַטיאָן - אויסקלייַבן שפּראַך - yi - Yiddish Yoruba - Translation - Yan ede - yo - Yorouba Zulu - Translation - Khetha ulimi - zu - Zoulou

Connexion utilisateur

Utilisateurs en ligne

1 utilisateur
298 invités

Statistiques d'aujourd'hui

NombreDescription
13623Membres
1531Messages
29Commentaires
0Lectures
4154924Lectures globales
0Clics
0Réf. externes
0Réf. internes
0Abonnés RSS

Publicité point liée à GoDieu.com

Le poison subtil de la tolérance-6


janvier 31, 2018 par GoDieu

 

La tolérance de la contrefaçon concurrentielle

La tolérance — selon une Déclaration de l'Unesco de 1995 — est:

«le respect, l'acceptation et l'appréciation de la richesse et de la diversité des cultures de notre monde, de nos modes d'expression et de nos manières d'exprimer notre qualité d'êtres humains. Elle est encouragée par la connaissance, l'ouverture d'esprit, la communication et la liberté de pensée, de conscience et de croyance. [...] La pratique de la tolérance signifie que chacun a «le libre choix» de ses convictions et accepte que l'autre jouisse de la même liberté. Elle signifie l'acceptation du fait que les êtres humains, qui se caractérisent naturellement par la diversité de leur aspect physique, de leur situation, de leur mode d'expression, de leurs comportements et de leurs valeurs, ont le droit de vivre en paix et d'être tels qu'ils sont. Elle signifie également que nul ne doit imposer ses opinions à autrui.».

Soulignons que cette définition subtile et raffinée est une attaque contre la Souveraineté de Dieu, et une agression contre la vérité révélée dans le Saintes-Écritures. Elle est un concept purement humain, mondain, et charnel conçu pour préserver la dignité de l'homme dans sa déclaration révolutionnaire d'indépendance contre Dieu et sa Vérité. Au lieu d'enseigner la prévoyance ou sagesse de Dieu, cette définition enseigne la sagesse de l'homme dans sa prétendue expertise sociale de ses raisonnements séditieux et subversifs, car la vérité est un scandale et une folie pour eux (1 Corinthiens 1:19-24). Ils érigent ainsi l'idole d'une tolérance factice qui provient des artifices de l'intelligence et qui ne détient aucune vraisemblance, sauf en apparence.

Aussi, dans cet aspect d'une fausse liberté, on a élaboré la notion hypothétique que notre propre liberté ne peut interférer avec la liberté individuelle des autres — une ancienne maxime ne dit-elle pas que la liberté de chacun s'arrête là où commence celle des autres. On comprend facilement pourquoi la notion de tolérance s'articule étroitement avec celle d'une supposée liberté de l'homme qui n'est qu'une fabulation de la nature humaine déchue. Or l'homme est-il réellement libre, sa liberté n'est-elle pas une illusion de son esprit qui est dans une recherche constante d'indépendance de Dieu et de la vérité afin de s'établir maître de son destin? Or l'amour du prochain qui est l'un des thèmes majeurs de l'enseignement du christianisme contrefait, n'est-il pas plutôt de la prostitution spirituelle que l'on retrouve dans les bordels ecclésiastiques! La tolérance ne fait donc pas partie des vertus caractérisant le chrétien comme le prétendent les réprouvés.

Soulignons ce que dit Paul Wells, pseudo-chrétien et professeur à la Faculté libre de théologie réformée d'Aix-en-Provence, qui a vendu son âme à l'idole de l'intellectualisme et a plié le genou devant l'hérésie du libre-choix:

«Dieu est intolérant vis-à-vis de la méchanceté, du péché, du mal, de tout ce qui s'oppose à sa sainteté et à sa justice [...] Cependant, la foi chrétienne ne nous recommande pas d'avoir cette attitude vis-à-vis des personnes»...

«Si Dieu n'est pas tolérant, par contre, il supporte patiemment — il est vrai, temporairement — le mal résultant du mauvais choix de ses créatures moralement libres. En effet, Dieu est patient... toutefois, il est en dehors de notre temps (Psaume 90:4)! S'il semble retarder son jugement, c'est pour qu'un maximum de ses créatures puissent justement faire le bon choix:

«Le Seigneur n'est pas en retard pour accomplir sa promesse, comme certains se l'imaginent, il est seulement très patient à votre égard, car il ne veut pas qu'un seul périsse: il voudrait, au contraire, que tous parviennent à la repentance et à la conversion.» (2 Pierre 3:9; Parole vivante par Alfred Kuen)».

Qu'un Réformé dise que «nous ne devons pas avoir une attitude intolérante face à la méchanceté, au péché, au mal, et à tout ce qui s'oppose à sainteté et à la justice divine», est le comble des abominations. Non satisfait de cette infamie monstrueuse, ce chrétien imposteur et faux Réformé, déclare que les hommes sont «des créatures moralement libre» lorsqu'ils sont complètement déchus et mort spirituellement, approuvant ainsi la notion aberrante qu'ils doivent faire «un bon choix» pour être moralement juste, sombrant donc dans l'hérésie de l'arminianisme qui rejette la corruption totale de la nature humaine et s'oppose à souveraineté absolue du Dieu Tout-puissant. Si cela est du christianisme ont peut très bien s'en passé, mais il s'agit ici d'un christianisme qui n'est qu'une fraude spirituelle, une supercherie conçue pour séduire les crédules, les cancres et les zigotos, un christianisme contrefait et concurrentiel qui doit être rejeté et condamné.

On veut nous faire croire que «le chapitre 14 notamment de l'épître de Paul aux Romains abonde de préceptes de tolérance et de respect de l'autre», mais cela est faux, on veut nous bourrer le crâne avec des extrapolations théoriques, des déductions issues de spéculations qui font dire à la Bible ce qu'elle ne dit pas. L'enseignement de Paul dans ce chapitre se rapporte à la prévoyance de la souveraineté de Dieu dans la vie de ses élus, et non à une tolérance mondaine imaginaire qui glorifie l'homme dans ses choix d'agir envers les autres:

«En effet, aucun de nous ne vit pour soi-même, et aucun de nous ne meurt pour soi-même. Si nous vivons, nous vivons pour L'ADMIRABLE; et si nous mourons, nous mourons pour L'ADMIRABLE; soit donc que nous vivions, soit que nous mourions, nous sommes à L'ADMIRABLE.» (Romains 14:8-9).

On y trouve que les premiers disciples, tous des juifs sous la loi, ne doivent pas juger un frère (Romains 14:10), et non pas qu'ils doivent tolérer un frère ou le respecter. Ils doivent s'en remettre à Christ pour toutes choses dans leur vie, et non à une théorie farfelue et insensée qui va jusqu'à tordre le sens des Saintes-Écritures. L'apôtre Paul leur enseigne la foi en un Dieu Souverain et Tout-puissant qui dirige les pas de ses fidèles Par la Sainte Présence de Christ en ses élus. C'est la même chose partout dans la Bible où elle nous parle de porter un jugement contre une autre personne. Nous ne sommes pas interdit de juger, mais si nous jugeons nous devons le faire avec justice et équité, car nous serons jugés de la même manière que nous jugeons un autre. Juger est simplement évaluer une situation; une chose; ou encore le caractère, les paroles ou le comportement d'une personne; mais une telle évaluation doit toujours se faire à la lumière de la vérité en Christ qui est le Seul Juge sur toutes choses. Si nous jugeons selon une théorie charnelle comme celle de la tolérance, nous en récolteront des conséquences qui ne seront pas trop plaisantes en vue de notre rectification. Nous sommes en fait demander de juger ceux de l'intérieur, c'est-à-dire ceux qui se disent chrétiens (1 Corinthiens 6:2-3), car le jugement commence par la maison de Dieu (1 Pierre 4:17). Nous jugeons donc la doctrine de la tolérance de sédition et de corruption.

La tolérance de la contrefaçon concurrentielle qui provient du christianisme contrefait moderne et qui trouve sa place dans le monde séculier, ne doit être toléré en aucune façon par les chrétiens authentiques. Nous ne sommes pas appelés à marcher par les philosophies humaines, mais par l'Esprit de Dieu qui conduit chacun de nos pas. Si un chrétien marche réellement par la foi de Christ, son attitude et sa conduite seront dirigées par la Sainte Présence de Christ qui habite en lui. La tolérance est une doctrine humaniste, un principe antichrétien, elle est l'attitude des lâches, des traîtres, et des tièdes, la couverture des faux chrétiens, et l'idole du monde moderne pour qui il n'y a aucune vérité absolue. La Parole de Dieu dit clairement de ne pas s'asseoir au banc des moqueurs (Psaumes 1:1), pourtant des foules immenses de gens qui se disent chrétiens se moquent littéralement de la vérité et plient le genou aux principes du monde. Mais la Bible dit que celui qui veut être l'ami du monde se fait ennemi de Dieu. De grandes surprises attendent ces gens au jugement dernier.


Marque de commerce © 1999-2019 GoDieu.com - Tous droits réservés