Accueil GoDieu.com
Plan de Salut de Dieu
Recherche GoDieu.com

En principe, ce panneau vous présentera des choix de moteur de recherche GoDieu.com.

Fermer
Recherche biblique
GoDieu.com
Cette page en favori Affiche une version imprimable de cette page entière. Expédier la page d'accueil par courriel. Contacter GoDieu.com
Dimension de police du texte
 
Facebook GoDieu.com Twitter GoDieu.com Youtube GoDieu.com Dailymotion GoDieu.com Instagram GoDieu.com Suivez-nous !   

Traduction du site

Afrikaans - Vertaling - Kies taal - af - Afrikaans Albanian - Përkthimi - Zgjidhni gjuhën - sq - Albanais Deutsch - Übersetzung - Sprache wählen - de - Allemand አማርኛ - ተርጉም - ቋንቋ ይምረጡ - am - Amharique English - Translate - Select Language - en - Anglais العربية - ترجمة - تحديد اللغة - ar - Arabe Հայերեն - Թարգմանություն - Ընտրեք լեզուն - hy - Arménien Azeri - Translation - Dil seçin - az - Azéri Euskal - Itzulpen - Hizkuntza aukeratu - eu - Basque বাংলা - অনুবাদ - ভাষা নির্বাচন করুন - bn - Bengali Беларусь - Пераклад - Выбраць мову - be - Biélorusse မြန်မာစာ - ဘာသာပြန်ဆို။ - ဘာသာစကားကိုရွေးချယ်ပါ။ - my - Birman Bosanski - Translation - Odaberite jezik - bs - Bosniaque български - Преводач - Избор на език - bg - Bulgare català - Traductor - Selecciona l'idioma - ca - Catalan Cebuano - Translation - Pilia pinulongan - ceb - Cebuano Chichewa - Translation - Sankhani chinenero - ny - Chichewa 中文 (简体) - 翻译 - 选择语言 - zh-CN - Chinois (simplifié) 中文 (繁體) - 翻譯 - 選擇語言 - zh-TW - Chinois (traditionnel) සිංහල - පරිවර්තනය - භාෂාව තෝරාගන්න - si - Cingalais 한국어 - 번역 - 언어설정 - ko - Coréen Corsica - Traduci - Sceglie a lingua - co - Corse Kreyòl ayisyen - Tradiksyon - Chwazi lang - ht - Créole haïtien hrvatski - Prevoditelj - Odaberite jezik - hr - Croate Dansk - Oversæt - Vælg sprog - da - Danois Español - Traductor - Seleccionar idioma - es - Espagnol Esperanto - Tradukado - Elektu lingvon - eo - Espéranto Eesti - Tõlkimine - Vali keel - et - Estonien suomi - Kääntäjä - Valitse kieli - fi - Finnois Français - Traduction - Choisissez la langue - fr - Français Frysk - Oersette - Selektearje taal - fy - Frison Gaelic (Skotlân) - Eadar-theangaich - Tagh cànan - gd - Gaélique (Écosse) Galego - Tradución - Escolla o idioma - gl - Galicien Cymraeg - Cyfieithu - Dewiswch iaith - cy - Gallois ქართული - თარგმანი - ენის არჩევა - ka - Géorgien Ελληνικά - Μετάφραση - Επιλογή γλώσσας - el - Grec ગુજરાતી - અનુવાદ - ભાષા પસંદ કરો - gu - Gujarati Hausa - Translation - Zabi harshe - ha - Haoussa Hawaiian - Unuhi - Wae 'ōlelo - haw - Hawaïen עברית - תרגם - בחירת שפה - iw - Hébreu हिन्दी - अनुवाद करें - भाषा चुनें - hi - Hindi Hmong - txhais lus - Xaiv lus - hmn - Hmong Magyar - Fordítás - Válasszon nyelvet - hu - Hongrois Igbo - Translation - Họrọ asụsụ - ig - Igbo Indonesia - Translate - Pilih Bahasa - id - Indonésien Gaeilge - Aistriúchán - Roghnaigh teanga - ga - Irlandais Icelandic - Þýðing - Velja tungumál - is - Islandais Italiano - Traduttore - Seleziona lingua - it - Italien 日本語 - 翻訳 - 言語を選択 - ja - Japonais Javanese - Translation - Pilih basa - jw - Javanais ಕನ್ನಡ - ಅನುವಾದ - ಭಾಷೆ ಆಯ್ಕೆ - kn - Kannada Қазақ - Аударма - Тілді таңдау - kk - Kazakh ខ្មែរ - បកប្រែ - ជ្រើសភាសា - km - Khmer киргизский - Комментарий - Тил тандаңыз - ky - Kirghyz Kurdish - Wergerandin - Hilbijêre ziman - ku - Kurde ລາວ - ການແປພາສາ - ເລືອກພາສາ - lo - Laotien Latin - Latin - Elige lingua - la - Latin latviešu - Tulkotājs - Atlasiet valodu - lv - Letton Lietuvių - Versti - Pasirinkite kalbą - lt - Lituanien Lëtzebuergesch - Iwwersetzen - Wielt Sprooch - lb - Luxembourgeois Македонски - Превод - Избери јазик - mk - Macédonien Malaysia - Terjemahan - Pilih bahasa - ms - Malaisien മലയാളം - പരിഭാഷ - ഭാഷ തിരഞ്ഞെടുക്കുക - ml - Malayalam Madagascar - Translation - Mifidiana teny - mg - Malgache Malti - Traduzzjoni - Agħżel lingwa - mt - Maltais Maori - Translation - Kōwhiri te reo - mi - Maori मराठी - भाषांतर - भाषा निवडा - mr - Marathi Монгол - Орчуулга - Хэл сонгох - mn - Mongol Nederlands - Vertaal - Kies Taal - nl - Néerlandais नेपाली - अनुवाद - भाषा छान्नुहोस् - ne - Népalais norsk - Oversetter - Velg språk - no - Norvégien O'zbekiston - Tarjima - Tilni tanlang - uz - Ouzbek پښتو - وژباړئ - ژبه وټاکئ - ps - Pachtô ਪੰਜਾਬੀ - ਅਨੁਵਾਦ - ਭਾਸ਼ਾ ਚੁਣੋ - pa - Panjabi فارسی - ترجمه - انتخاب زبان - fa - Persan Polski - Tłumacz - Wybierz język - pl - Polonais Português - Tradutor - Seleccionar idioma - pt - Portugais Română - Traducere - Selectaţi limba - ro - Roumain Русский - Переводчик - Выберите язык - ru - Russe Samoa - Faaliliu - Gagana filifilia - sm - Samoan српски - преводилац - Изабери језик - sr - Serbe Sesotho - Phetolelo - Khetha puo tn lefatshe - st - Sesotho Shona - Kushandura - Sarudzai mutauro - sn - Shona سنڌي - ترجمو ڪريو - ٻولي منتخب ڪريو - sd - Sindhî slovenčina - Prekladač - Výber jazyka - sk - Slovaque slovenščina - Prevajalnik - Izberi jezik - sl - Slovène Somali - Translation - Dooro luqadda - so - Somali Sunda - Tarjamahan - Pilih basa - su - Soundanais Svenska - Översätt - Välj språk - sv - Suédois Kiswahili - Tafsiri - Chagua lugha - sw - Swahili Тоҷикистон - Тарҷумаи - интихоб забон - tg - Tadjik Filipino - Pagsasalin - Pumili ng Wika - tl - Tagalog தமிழ் - மொழிபெயர்ப்பு - மொழி தேர்வு - ta - Tamoul česky - Překladač - Zvolit jazyk - cs - Tchèque తెలుగు - అనువాద - భాష ఎంచుకోండి - te - Telugu ไทย - แปล - ภาษาเลือก - th - Thaï Türk - Tercüme - Dil seçin - tr - Turc українська - Перекладач - Виберіть мову - uk - Ukrainien اردو - ترجمہ - زبان کا انتخاب کریں - ur - Urdu Tiếng Việt - Dịch - Chọn Ngôn ngữ - vi - Vietnamien isiXhosa - Guqula - Khetha ulwimi - xh - Xhosa ייִדיש - טראַנסלאַטיאָן - אויסקלייַבן שפּראַך - yi - Yiddish Yoruba - Translation - Yan ede - yo - Yorouba Zulu - Translation - Khetha ulimi - zu - Zoulou

Connexion utilisateur

Utilisateurs en ligne

1 utilisateur
487 invités

Statistiques d'aujourd'hui

NombreDescription
13623Membres
1620Messages
29Commentaires
0Lectures
4154924Lectures globales
0Clics
0Réf. externes
0Réf. internes
0Abonnés RSS

Publicité point liée à GoDieu.com

Le sceau sur le front des élus-2


mai 9, 2021 par GoDieu

 

L'idolâtrie du mystère d'iniquité

Nous avons parlé, dans le chapitre précédent, de Tammuz et d'Ashtarté, sujet très peu connu des chrétiens, quoiqu'ils puissent en avoir vu les termes dans la Bible. La connaissance de ce sujet est extrêmement importante, comme vous allez voir. Plusieurs s'imaginent, qu'il y avait très peu de personnes sur la Terre à ce temps. Mais dans les quatre premières générations après le déluge, jusqu'à la fondation de l'Empire Sumérien, les hommes se multiplièrent considérablement, et en grand nombre. Pour utiliser une expression moderne, ils se multipliaient comme des lapins, insatiables de copulation. Historiquement, nous devons reculer au temps de l'Empire Sumériens de l'ancienne Babylone, pour en expliquer l'importance pour nous, en notre temps moderne. À ce point de l'histoire, on se trouve dans la quatrième génération après le déluge de Noé. Le sujet se rapporte à l'apostasie générale de Nemrod, qui avait contaminée tous les peuples de la terre, au temps de la Tour de Babel.

Or, Tammuz est une des désignations données à Nemrod, et Ashtarté est une des celles, qui sont données à sa femme Sémiramis. Très connus dans l'antiquité, l'histoire de ces deux personnages est reliée à l'apostasie dans l'Empire Sumérien babylonien, premier empire du monde après le déluge de Noé. L'Empire Sumérien était la demeure des anciens Chaldéens, génies en mathématique, en géométrie, en biologie, en astronomie, et en plusieurs autres sciences inconnues de nos jours. Aussi, quoique rarement mentionné dans l'histoire des anciens peuples, il y avait assurément et par nécessité, des moyens sanitaires pour les besoins du peuple, surtout lorsque nous considérons les grandes villes comme Ninive, Babylone, et même Jérusalem, qui étaient grandement peuplées. L'accès à de l'eau courante pour tous les habitants, était absolument nécessaire pour maintenir la propreté des gens, autrement la vie aurait été insupportable, engendrant toutes sortes de maladies. On ne peut négliger l'importance de la propreté, pour la survie d'un peuple. Puisque plusieurs anciennes civilisations avaient des sciences très avancées en astronomie, en géométrie, et en biologie, il est évident que les hommes de ce temps, ne négligèrent pas ces aspects sanitaires d'une importance capitale. L'Admirable Souverain Suprême fit même sortir de l'eau d'un rocher en plein désert, pour l'utilisation du peuple Hébreu, et pour les rituels de purifications. La propreté du corps était un aspect crucial chez les Juifs. Le roi Hérode avait même fait construire des aqueducs ingénieux, pour apporter l'eau au peuple de Jérusalem. Il n'existe aucune raison valable, pour la malpropreté parmi les gens civilisés, surtout en nos temps modernes. En général, les hommes ne sont pas des pourceaux, pour vivre dans leurs excréments. Mais vrai, qu'il y a toujours des exceptions, soit littéralement, soit figurativement. Surtout lorsque nous considérons les porcheries Baptistes, dans lesquelles, les pourceaux évangéliques pataugent dans leurs excréments doctrinaux. Si nous mentionnons l'importance de l'eau dans le cadre de notre étude, c'est qu'elle est cruciale à l'exploration spatiale. Elle est le premier élément recherché sur les corps célestes, car sa présence indique l'existence d'une atmosphère, et de la vie dans ses différentes formes: végétale, animale, et intelligente. Sans eau, il est impossible de survivre, et d'établir des colonies sur les planètes explorées. Gardez cela en mémoire, car ça vous aidera à comprendre d'avantage le sujet dont nous traitons.

Ces connaissances mystifiantes des anciens Sumériens, provenaient de Nemrod, qui avait dérobé les archives des constructeurs puissants, d'avant le déluge, que Noé avait amené avec lui dans l'arche pour les préservés. L'Empire Sumérien était peuplé d'une race de géants, les Réphaïms, qui avaient six doigts à chaque main, et six orteils à chaque pied, dont la hauteur était d'environs de douze à quinze pieds, selon la coudée égyptienne de 22 pouces, et considérablement plus d'après la coudée royale de 25 pouces, utilisée dans les mesures de la face de Cydonia sur Mars. Considérant toutes ces choses, nous voyons que la civilisation de l'Empire du Soleil des Sumériens, surpassait de loin notre imagination, par sa connaissance, ses constructions mégalithiques, ses explorations de mondes, et énergies connus et inconnus, et ses exploits mystifiants, mais surtout par sa rébellion contre Dieu, et son idolâtrie.

Tous les souverains de l'Empire du Soleil, étaient des hommes brillants super intelligents, des personnes illustres et illuminées, qui étaient initiés dans les sciences des anciens constructeurs puissants, ou fils du matin de l'existence humaine. Tous, sans exception, avaient la marque du serpent rampant sur leur conscience, car pour eux le serpent était celui qui donnait la lumière de la connaissance. On voit cela dans l'étymologie du mot serpent, qui en Hébreu et en Chaldéen, est «nachash», terme qui signifie «admirer, l'intelligence, le brillant, ou illuminé, le raisonnement ou faculté de penser et d'analyser les faits, d'être resplendissant dans la connaissance de la nature humaine», déchue et corrompue. Nous réalisons donc, que le mot «serpent» est une représentation de l'esprit de la chair, ou de la nature humaine rebelle, c'est-à-dire, Satan ou le diable, le serpent rampant dans la conscience de l'homme, qui se nourrie de ses faux raisonnements, dans le but d'usurper Dieu, et lui dérober sa gloire. Tel fut l'état ou condition des initiés de l'Empire du Soleil, dans l'apostasie primitive du mystère d'iniquité. Les élites pratiquaient un culte d'adoration au Soleil intérieur de l'intelligence, tandis que le peuple commun adorait l'astre littéral du soleil, qui les éclairait, et faisait pousser leurs semences pour avoir une bonne récolte. Le culte de l'intelligence par lequel l'homme s'adorait lui-même, était extrêmement avancé à cette période en diverses sciences, car l'homme se disait Dieu, et rien ne lui était impossible dans ses illusions de grandeurs. Nemrod fut déifié comme le dieu Soleil, et sa femme Sémiramis comme déesse de la Lune, et leur fils Seth comme le dieu Titan, maître suprême de Saturne.

Or, le mot Saturne porte la racine Chaldéenne S.T.U.R., et signifie «le dieu caché», désignation généralement attribuée au mot «Satan». Les Sumériens savaient qu'il y avait quelque chose d'importance, par rapport à la planète Saturne, et les initiés aux mystères Chaldéens s'en réservaient la connaissance. Quel était donc ce mystère, qui se rapporte au peuple Sumérien de l'Empire du Soleil dominé par Nemrod? Nous allons voir dans ce chapitre, que ce mystère est qu'il y avait de la vie intelligente sur une des nombreuses lunes de Saturne, à savoir, Titan, où se trouvait et se trouve encore de nos jours une civilisation très avancée, fondée par Seth, fils de Nemrod. Il importe de mentionner, qu'il s'agit d'êtres humains et non d'extra-terrestres dans le sens moderne du mot, qui alimentent les histoires de science-fiction. Le peuple de cette civilisation mystérieuse, est composé d'une race de géants au niveau physique et intellectuel, et ils ont définitivement pris contact avec les dirigeants de nos nations modernes. Maintenant vous savez ce que nos gouvernements nous cachent, et pourquoi nos scientifiques persistent à nous dire, que Titan n'est pas habitable pour des raisons incongrues. Une alliance a été forgée pour des échanges de technologies, et l'établissement d'une ambassade spatiale sur Titan, qui servirait de liaison entre les deux mondes, assurant une coopération pacifique, pour ainsi dire. Sachant que le cœur de l'être humain est tortueux par-dessus toutes choses, et désespérément malin, on ne peut que s'attendre rien de bien dans tout cela.

Nemrod le géant, son père Cush, et Sémiramis, sont ceux qui entreprirent le projet de construction, de ce qui est nommé généralement la Tour de Babel, mais cette histoire implique beaucoup plus, que la majorité des gens puisse s'imaginer. Il est même dit dans les anciennes Oracles de la Cybèle de Cume, que le but de la construction de la Tour de Babel, était de retourner parmi les étoiles. Or, par retourner, cela signifie que les hommes y étaient auparavant. Ce que nous allons vous dire, va bouleverser vos idées, et réduire en poussière toutes vos opinions sur ce sujet. Attachez solidement votre ceinture de sécurité, car nous vous amenons dans un voyage sans pareil, à une vitesse vertigineuse. Le nom de Cush, le père de Nemrod, est «Chaos», en Chaldéen, et ce nom traduit en Égyptien devient «Cheops», ce qui identifie officiellement la pyramide de Chéops, comme étant positivement et sans l'ombre d'aucun doute, comme étant la Tour de Babel. Aussi, pour éviter la confusion, il faut comprendre que l'ancienne Égypte se nommait la terre, ou pays de Mitsraïm, le frère de Nemrod, et faisait partie de l'Empire Sumérien de Babylone, ou Empire du Soleil, dans lequel, Nemrod fut le Souverain-Pontife de toute la Terre. L'Égypte était appelé figurativement Babylone, à cause de son importance stratégique dans l'apostasie primitive, qui se répandait sur la terre entière, comme un virus mortel infernal.

Or, les calculs dans la construction de la pyramide de Chéops sont époustouflants, et surpassent les bornes de notre imagination moderne. On y trouve la distance de la terre au soleil, et à la Lune, l'attraction de la gravité du champ magnétique, la dimension de la terre, le chiffre Pi, le nombre d'or, le mètre, la parallaxe des étoiles, et l'importance de Syrius dans la Galaxie d'Andromède, et beaucoup plus encore. On ne peut s'imaginer qu'une ancienne civilisation, possédait de telles connaissances. Même nos plus grands scientifiques modernes, ne savent pas comment ils ont pu tailler des blocs de granite gigantesques de 50 tonnes, et encore moins de les déplacer, et de les soulever l'un sur l'autre pour ériger la structure, et cela demeure toujours un mystère pour les sciences modernes. Ils ne peuvent concevoir, premièrement, que le granite est une pierre magnétique, et que la science des anciens puissants constructeurs, utilisait l'énergie électro-magnétique de l'antigravité, pour soulever dans les airs ces énormes blocs de granite, qu'ils avaient taillé avec précision en utilisant la science de l'ultra-son. La vibration d'un son spécifique à travers le champ magnétique d'un objet, produisit l'effet voulu. En d'autres mots, le secret de la pyramide de Chéops est le voyage spatial. Le mot pyramide signifie littéralement «le feu dans le centre», c'est-à-dire, l'énergie de l'électro-magnétique qui produit l'antigravité. Cela permit d'inventer un système de propulsion antigravitationnel, pour retourner parmi les étoiles.

Un point important à remarquer, est que la pyramide de Chéops était couverte à l'origine de plaque de marbre blanche, sur lesquels était inscrit, toute la connaissance des constructeurs puissants d'avant le déluge de Noé, Ces plaques précieuses furent dérobées par des arabes ignorants, et utilisées dans la construction de maisons et de palais somptueux. La pyramide était une encyclopédie de l'univers, et des champs d'énergies connues et inconnues. Le champ d'énergie qu'elle dégageait de sa construction, servait de générateur antigravitationnel pour opposer les pôles d'attraction, qui permettait la construction de vaisseaux spatiaux à propulsion électro-magnétique antigravitationnel, pour s'élever et voyager parmi les étoiles. Cette science prodigieuse fut redécouverte par le grand scientifique, Nicola Tesla, qui désirait construire un tel vaisseau spatial. Malheureusement, il est mort avant d'atteindre son but, et ses inventions furent dérobées par les gouvernements Américain et Russe, et gardées dans le plus grand secret. On comprend maintenant, le pourquoi de cela.

Dans une coopération entre les deux super-puissances, ils se rendirent secrètement sur Mars en 1959, dans un vaisseau spatial à propulsion antigravitationnelle, pour des opérations inconnues dans le cadre du projet Troisième Alternatif, financé par le Club de Rome. Le but révélé était d'établir une base sur Mars, pour une éventuelle habitation pour les élites, afin d'assurer la survie de la race humaine, lorsque la Terre sera détruite. En d'autres mots, ils savaient d'avance que notre monde est pour être détruit, et désirent assurer leur survie, pour contaminer l'univers du virus humain.

En 1976, ils retournèrent sur la Lune, mais sur la face cachée pour vérifier la découverte de pyramides, de dômes, des ruines d'une cité colossale avec de hautes tours, et un gigantesque vaisseau spatial en forme de cigare, abandonné depuis des milles années. Ils trouvèrent abord des objets étranges d'une science inconnue, et le corps du pilote dans son siège, au poste de pilotage, complètement intact. Il s'agissait d'une femme complètement nue d'environs 15 pieds de taille, ayant six doigts à chaque main, et six orteils à chaque pied. Elle avait des traits physiques négroïdes, mais de peau basanée, à l'allure Sumérienne de l'ancien Empire de Babylone. Des tubes étaient insérés à différents endroits de son corps, relié au tableau de bord, et un étrange système de contrôle sur sa tête, dont le point central se trouvait au milieu de son front, rejoignant ses deux yeux. Son corps était couvert d'un genre de cire, pour protéger sa peau. Le corps de son co-pilote était sur le plancher à son côté, la tête détachée, mais intact. Les cosmonautes l'amenèrent à bord de leur vaisseau spatial pour en faire une analyse, puis la ramenèrent sur la Terre, et fut supposément réanimée de son état d'animation suspendu entre la vie et la mort. Ils lui donnèrent le nom de Mona Lisa, établissant un lien étroit avec la célèbre peinture de la mystérieuse Mona Lisa, dont le nom signifie la Madone, la Reine du Ciel, la grande prostituée babylonienne, Sémiramis. Le rapport entre les deux est inouï, surtout lorsque nous savons que les coïncidences n'existent pas. Il est fort probable, que le Vatican soit relié de quelques façons à cette histoire étrange. Nous savons en effet, qu'il exerce une forte influence sur la NASA et le voyage spatial, par l'entremise de ses espions, les Jésuites, qui ont infiltré les rangs de cette organisation. Le pape, étant la représentation officielle de Nemrod, nous en indique la réalité, et on ne peut en dénier le fait.

Cette histoire étrange est vraiment bouleversante. Qui était cette femme, d'où venait-elle, et que faisait-elle là, à cet endroit obscur, et qui construisit son vaisseau spatial gigantesque, sont des questions que nous nous sommes posées pour résoudre le problème, sous la direction de la Sainte Présence de Christ en nous, en nous remettant aux Saintes-Écritures pour obtenir la solution. Pour certains insensés évangéliques, cette femme est un démon, et pour d'autres du même acabit, elle est un ange du ciel venu directement du royaume de Dieu. Mais le consensus général des réprouvés, est que cette histoire est un canular. Mais tous démontrent leur ignorance de la Bible.

Pour que cette femme soit au contrôle d'un tel vaisseau spatial, indique qu'elle détenait une importance capitale dans la société dans laquelle elle provenait, et qu'elle était une femme d'autorité comme une reine ou une déesse. Or, dans toute l'histoire de l'ancien Empire Sumérien de Babylone, une seule femme remplie tous ces critères, à savoir, Sémiramis, la femme de Nemrod, connue sous le nom de Isis en Égypte, la déesse de la Lune. Nous savons que Nemrod, le dieu Soleil, était le maître de Mars, que son fils Seth celui de Titan, une des lunes de Saturne. Or, Nemrod avait donné à sa femme Sémiramis, notre propre Lune en cadeau de mariage.

Cette époque fut avant le temps de Péleg (Genèse 10:25), lorsque le Continent terre fut fracassé par un gigantesque astéroïde, qui frappa dans les environs du Yucatan au Mexique, séparant l'Amérique du Sud de l'Afrique, qui, à ce temps, formaient une seule terre. Ce cataclysme apocalyptique se produisit, lorsque Mars fut projeté hors de son orbite, lorsque la planète mystérieuse de Nod au moment du déluge, habitation des constructeurs puissants du clan de Caïn, fut détruite dans une explosion catastrophique. Mars se rapprocha dangereusement de notre Terre, traînant avec elle de nombreux fragments de la planète perdue, au temps de la construction de la Tour de Babel, ou Pyramide de Chéops, et conséquemment de notre Lune, renversant les pôles magnétiques, et déchirant l'écorce terrestre, soulevant les montagnes que nous connaissons de nos jours. Évidemment, que notre Lune ne fut pas épargné de ce désastre cosmique, et que Sémiramis, qui s'y trouvait à ce moment même, fut prise, n'ayant pas le temps d'échapper à la destruction. Mais Titan, étant fort éloigné en fut épargné. Le champ magnétique de la Lune ayant été déstabilisé, son vaisseau spatial à propulsion électro-magnétique antigravitationnel, ne pouvait plus fonctionner dans une telle situation désastreuse. Elle ne pouvait donc plus revenir sur la Terre, vers son peuple qui l'adorait comme la Reine du Ciel, et déesse de la Lune et de l'amour sensuelle. Plus précisément, Sémiramis était la déesse du sexe, et de nombreux cultes de prostitution lui furent dédiés. Mais elle était aussi déesse de la guerre, de par sa relation avec Nemrod et Mars, et était une femme très cruelle, malgré sa grande beauté devant laquelle les hommes tombaient en extase.

En ce qui concerne Seth, le dieu Titan, fils de Nemrod et de Sémiramis, tout indique qu'il s'est rendu sur la lune de Saturne qui porte son nom, afin d'y établir des colonies, tout comme son père avait fait sur Mars, et sa mère sur notre Lune. Comprenons qu'à ce temps, ces endroits étaient habitable. Puisque Titan est plus éloignée de Mars et de notre Lune, la catastrophe apocalyptique du temps de Péleg, n'a pas rejoint Titan, et il y a de fortes probabilités qu'il s'y trouve de nos jours une civilisation florissante. Ce n'est pas une coïncidence qu'en janvier 2005, une sonde spatiale Européenne est envoyé sur Titan. Dans sa descente vers la surface, on y voit par l'entremise de ses cameras sophistiquées, de la pluie qui tombe, des montagnes, des lacs, des rivières, un océan, et des structures artificielles ou habitations d'un peuple inconnu. Par après, c'est le silence complet. On n'entend jamais plus parler de cette exploration spatiale. On nous cache évidemment des choses qu'ils veulent garder secrètes. Ont-ils pris contact avec les descendants de Seth, fils de Nemrod? C'est fort possible! Nemrod avait donné cette lune de Saturne à son fils, et avait donné à sa femme Sémiramis, notre Lune en cadeau de mariage. Or, il y a définitivement un lien étroit avec Titan, Mars, et notre Lune qui forment une Trinité Astronomique, qui reflète la Trinité Égyptienne.

Le culte d'adoration à Nemrod, à Sémiramis et leur fils Seth, se trouve dans la mythologie Égyptienne comme Osiris, Isis, et Southekh. Certains mythes remplacent Soutekh par Horus, quoique le premier est plus précis. Néanmoins, d'une façon ou d'une autre, nous avons ici la Trinité Égyptienne, le père, la mère, et le fils. Osiris est Nemrod, le dieu soleil; Isis est Sémiramis comme déesse de la Lune; et Southekh est Seth, le dieu Titan de Saturne.

Si nous regardons tous ces faits dans le contexte du sceau sur le front des élus, c'est que la Trinité Égyptienne du père, du fils, et de la mère qui avait la colombe pour symbole, du fait qu'elle était connue aussi comme la déesse oiseau, qui pouvait s'envoler rapidement aux quatre coins de la Terre, et parmi les étoiles, devint le Saint-Esprit dans la Trinité de la grande apostasie du Concile de Nicée de l'empereur Constantin, et fut représenté par duplicité sous le symbole de la colombe. Pour le christianisme contrefait, ancien comme moderne, particulièrement dans la mouvance infernale Évangélique, ce faux Saint-Esprit, troisième personne de la Trinité babylonienne, est celui qu'ils reçoivent comme le sceau de Dieu, et qui atteste qu'ils sont des chrétiens. Mais cette abomination monstrueuse et insensée, indique plutôt qu'ils sont des enfants du diable, qui tordent le sens des Saintes-Écritures pour plaire à leurs caprices, afin de supporter leurs fausses doctrines. Le Saint-Esprit des évangéliques est le moineau affolé de la prostitution, et cela leur convient très bien, donnant même l'évidence que ces gens ne sont pas sain d'esprit.

Contrairement à cette doctrine loufoque et diabolique, il n'y a pas de distinction entre Jésus et le Saint-Esprit, ils sont exactement le même. Le Saint-Esprit est le Seigneur Jésus dans son ministère d'exaltation, et nous ne le connaissons plus selon la chair, mais par sa Sainte Présence qui vient habiter en nous. De plus, cela est évident en ce que son Nom est Emmanuel, Dieu avec nous et Dieu en nous.


Marque de commerce © 1999-2021 GoDieu.com - Tous droits réservés