Accueil GoDieu.com
Plan de Salut de Dieu
Recherche GoDieu.com

En principe, ce panneau vous présentera des choix de moteur de recherche GoDieu.com.

Fermer
Recherche biblique
GoDieu.com
Cette page en favori Affiche une version imprimable de cette page entière. Expédier la page d'accueil par courriel. Contacter GoDieu.com
Dimension de police du texte
 
Facebook GoDieu.com Twitter GoDieu.com Youtube GoDieu.com Dailymotion GoDieu.com Suivez-nous !   

Traduction du site

Afrikaans - Vertaling - Kies taal - af - Afrikaans Albanian - Përkthimi - Zgjidhni gjuhën - sq - Albanais Deutsch - Übersetzung - Sprache wählen - de - Allemand አማርኛ - ተርጉም - ቋንቋ ይምረጡ - am - Amharique English - Translate - Select Language - en - Anglais العربية - ترجمة - تحديد اللغة - ar - Arabe Հայերեն - Թարգմանություն - Ընտրեք լեզուն - hy - Arménien Azeri - Translation - Dil seçin - az - Azéri Euskal - Itzulpen - Hizkuntza aukeratu - eu - Basque বাংলা - অনুবাদ - ভাষা নির্বাচন করুন - bn - Bengali Беларусь - Пераклад - Выбраць мову - be - Biélorusse မြန်မာစာ - ဘာသာပြန်ဆို။ - ဘာသာစကားကိုရွေးချယ်ပါ။ - my - Birman Bosanski - Translation - Odaberite jezik - bs - Bosniaque български - Преводач - Избор на език - bg - Bulgare català - Traductor - Selecciona l'idioma - ca - Catalan Cebuano - Translation - Pilia pinulongan - ceb - Cebuano Chichewa - Translation - Sankhani chinenero - ny - Chichewa 中文 (简体) - 翻译 - 选择语言 - zh-CN - Chinois (simplifié) 中文 (繁體) - 翻譯 - 選擇語言 - zh-TW - Chinois (traditionnel) සිංහල - පරිවර්තනය - භාෂාව තෝරාගන්න - si - Cingalais 한국어 - 번역 - 언어설정 - ko - Coréen Corsica - Traduci - Sceglie a lingua - co - Corse Kreyòl ayisyen - Tradiksyon - Chwazi lang - ht - Créole haïtien hrvatski - Prevoditelj - Odaberite jezik - hr - Croate Dansk - Oversæt - Vælg sprog - da - Danois Español - Traductor - Seleccionar idioma - es - Espagnol Esperanto - Tradukado - Elektu lingvon - eo - Espéranto Eesti - Tõlkimine - Vali keel - et - Estonien suomi - Kääntäjä - Valitse kieli - fi - Finnois Français - Traduction - Choisissez la langue - fr - Français Frysk - Oersette - Selektearje taal - fy - Frison Gaelic (Skotlân) - Eadar-theangaich - Tagh cànan - gd - Gaélique (Écosse) Galego - Tradución - Escolla o idioma - gl - Galicien Cymraeg - Cyfieithu - Dewiswch iaith - cy - Gallois ქართული - თარგმანი - ენის არჩევა - ka - Géorgien Ελληνικά - Μετάφραση - Επιλογή γλώσσας - el - Grec ગુજરાતી - અનુવાદ - ભાષા પસંદ કરો - gu - Gujarati Hausa - Translation - Zabi harshe - ha - Haoussa Hawaiian - Unuhi - Wae 'ōlelo - haw - Hawaïen עברית - תרגם - בחירת שפה - iw - Hébreu हिन्दी - अनुवाद करें - भाषा चुनें - hi - Hindi Hmong - txhais lus - Xaiv lus - hmn - Hmong Magyar - Fordítás - Válasszon nyelvet - hu - Hongrois Igbo - Translation - Họrọ asụsụ - ig - Igbo Indonesia - Translate - Pilih Bahasa - id - Indonésien Gaeilge - Aistriúchán - Roghnaigh teanga - ga - Irlandais Icelandic - Þýðing - Velja tungumál - is - Islandais Italiano - Traduttore - Seleziona lingua - it - Italien 日本語 - 翻訳 - 言語を選択 - ja - Japonais Javanese - Translation - Pilih basa - jw - Javanais ಕನ್ನಡ - ಅನುವಾದ - ಭಾಷೆ ಆಯ್ಕೆ - kn - Kannada Қазақ - Аударма - Тілді таңдау - kk - Kazakh ខ្មែរ - បកប្រែ - ជ្រើសភាសា - km - Khmer киргизский - Комментарий - Тил тандаңыз - ky - Kirghyz Kurdish - Wergerandin - Hilbijêre ziman - ku - Kurde ລາວ - ການແປພາສາ - ເລືອກພາສາ - lo - Laotien Latin - Latin - Elige lingua - la - Latin latviešu - Tulkotājs - Atlasiet valodu - lv - Letton Lietuvių - Versti - Pasirinkite kalbą - lt - Lituanien Lëtzebuergesch - Iwwersetzen - Wielt Sprooch - lb - Luxembourgeois Македонски - Превод - Избери јазик - mk - Macédonien Malaysia - Terjemahan - Pilih bahasa - ms - Malaisien മലയാളം - പരിഭാഷ - ഭാഷ തിരഞ്ഞെടുക്കുക - ml - Malayalam Madagascar - Translation - Mifidiana teny - mg - Malgache Malti - Traduzzjoni - Agħżel lingwa - mt - Maltais Maori - Translation - Kōwhiri te reo - mi - Maori मराठी - भाषांतर - भाषा निवडा - mr - Marathi Монгол - Орчуулга - Хэл сонгох - mn - Mongol Nederlands - Vertaal - Kies Taal - nl - Néerlandais नेपाली - अनुवाद - भाषा छान्नुहोस् - ne - Népalais norsk - Oversetter - Velg språk - no - Norvégien O'zbekiston - Tarjima - Tilni tanlang - uz - Ouzbek پښتو - وژباړئ - ژبه وټاکئ - ps - Pachtô ਪੰਜਾਬੀ - ਅਨੁਵਾਦ - ਭਾਸ਼ਾ ਚੁਣੋ - pa - Panjabi فارسی - ترجمه - انتخاب زبان - fa - Persan Polski - Tłumacz - Wybierz język - pl - Polonais Português - Tradutor - Seleccionar idioma - pt - Portugais Română - Traducere - Selectaţi limba - ro - Roumain Русский - Переводчик - Выберите язык - ru - Russe Samoa - Faaliliu - Gagana filifilia - sm - Samoan српски - преводилац - Изабери језик - sr - Serbe Sesotho - Phetolelo - Khetha puo tn lefatshe - st - Sesotho Shona - Kushandura - Sarudzai mutauro - sn - Shona سنڌي - ترجمو ڪريو - ٻولي منتخب ڪريو - sd - Sindhî slovenčina - Prekladač - Výber jazyka - sk - Slovaque slovenščina - Prevajalnik - Izberi jezik - sl - Slovène Somali - Translation - Dooro luqadda - so - Somali Sunda - Tarjamahan - Pilih basa - su - Soundanais Svenska - Översätt - Välj språk - sv - Suédois Kiswahili - Tafsiri - Chagua lugha - sw - Swahili Тоҷикистон - Тарҷумаи - интихоб забон - tg - Tadjik Filipino - Pagsasalin - Pumili ng Wika - tl - Tagalog தமிழ் - மொழிபெயர்ப்பு - மொழி தேர்வு - ta - Tamoul česky - Překladač - Zvolit jazyk - cs - Tchèque తెలుగు - అనువాద - భాష ఎంచుకోండి - te - Telugu ไทย - แปล - ภาษาเลือก - th - Thaï Türk - Tercüme - Dil seçin - tr - Turc українська - Перекладач - Виберіть мову - uk - Ukrainien اردو - ترجمہ - زبان کا انتخاب کریں - ur - Urdu Tiếng Việt - Dịch - Chọn Ngôn ngữ - vi - Vietnamien isiXhosa - Guqula - Khetha ulwimi - xh - Xhosa ייִדיש - טראַנסלאַטיאָן - אויסקלייַבן שפּראַך - yi - Yiddish Yoruba - Translation - Yan ede - yo - Yorouba Zulu - Translation - Khetha ulimi - zu - Zoulou

Connexion utilisateur

Utilisateurs en ligne

1 utilisateur
305 invités

Statistiques d'aujourd'hui

NombreDescription
13623Membres
1541Messages
29Commentaires
0Lectures
4154924Lectures globales
0Clics
0Réf. externes
0Réf. internes
0Abonnés RSS

Publicité point liée à GoDieu.com

Les Christophiliens-4


décembre 6, 2014 par GoDieu

 


Chapitre 4


La spéculation théologique

Le christianisme traditionnel comme évangélique est plein d'observations théoriques, aucun qui est honnête d'esprit ne dira le contraire. En ces derniers jours, les rêveries absurdes de suppositions, de fabulations, d'extravagances, ont libre-cour dans les opinions et conceptions bibliques de tous et chacun. La déformation de la vérité est à l'ordre du jour, surtout parmi les sectes pentecôtistes et charismatiques. Tous, du plus récent converti au plus vieux, se prennent pour des maîtres professionnels en interprétations bibliques. Tous ont raison, tous ont la vérité, mais pourtant tous sont divisés, tous sont en conflits, tous cherchent à imposer leurs notions de ce que supposément la Bible dit, lorsque aucun n'a les mêmes doctrines même si parfois il y a des similarités. On se retrouve ainsi en plein dans un brouhaha agité de présomptions et de probabilités supposément bibliques et chrétiennes. Et on se demande pourquoi que les gens du monde se moquent éperdument du christianisme.

Faire de la spéculation est de se livrer à des études, des recherches abstraites, théoriques. Échafauder des théories est de monter un ensemble de notions, d'idées, de concepts abstraits appliqués à un domaine particulier. Plus précisément, au niveau de la Théologie Systématique, il s'agit d'ériger un ensemble de spéculations, d'idées gratuites ou irréalistes exprimées de façon sentencieuse ou pédante et de présenter de manière plus ou moins chrétienne des hypothèses bibliques organisées en système (avec une finalité didactique et absolue). Une théorie est donc la construction intellectuelle, hypothétique et synthétique, organisée en système et vérifiée par un protocole expérimental; un ensemble de lois formant un système cohérent et servant de base à une science, ou rendant compte de certains faits. Bref, il s'agit d'opinions systématisées. Concernant le sujet d'hypothèse, il s'agit d'une proposition reçue, indépendamment de sa valeur de vérité, et à partir de laquelle on déduit un ensemble donné de propositions. Il s'agit donc de supposition, conjecture par laquelle l'imagination anticipe sur la connaissance pour expliquer ou prévoir la réalisation éventuelle d'un fait, pour déduire des conséquences. En gros, la spéculation est l'art par excellence de faire dire à la Bible ce qu'elle ne dit pas, tout en affirmant que le Texte Sacré supporte la théorie proposée comme étant la pure vérité que tous doivent croire de façon absolue. En d'autres mots, la spéculation est la façon subtile et raffinée de lancer du sable dans les yeux sans que les gens ne le réalisent, puis ils vous remercient pour l'aveuglement reçu dans l'illusion qu'ils voient finalement la vérité. Endoctrinement, lavage de cerveau, manipulation, sont les termes qui se rapportent à cette science de séduction qu'on retrouve dans le christianisme traditionnel et évangélique, et les crédules en sont éblouis. Nous avons la preuve ici que le christianisme moderne n'est qu'une contrefaçon de sa réalité, et très peu, sauf les élus ou amis de Christ, en sont épargnés. On comprend mieux pourquoi le dogme de la trinité de trois personnes ou subsistances distinctes en Dieu se nomme «la Trinité Ontologique» dans les grands manuels de théologie, car le mot «ontologique» signifie littéralement «spéculatif», nous indiquant clairement qu'il s'agit ici d'une fausse doctrine dangereuse qui détourne les gens de la vérité à propos de l'identité de Christ (Voir: Aberrations trinitaires du dieu à trois faces).

En voici un exemple courant que l'on retrouve chez les évangéliques et qui reflète la mentalité spéculative de ces réprouvés toujours épris du sentimentalisme et du spectaculaire:

«Imaginez un couple tellement en amour que chacun fait plein de délicatesses pour plaire à l'autre... Ils redoubleraient d'amour grâce à l'amour senti, grâce à cet échange constant d'amour... C'est exactement comme ça, vécu parfaitement, entre Dieu et son fils Jésus. Ils sont tellement Uns qu'ils se nomment de la même façon: JE SUIS. Et Jésus prend la peine de le répéter 2 fois dans ce texte (en majuscules dans l'Écriture). C'est la même chose aussi entre Dieu et un saint. La personne en état de sainteté veut constamment faire la volonté de Dieu, et Dieu la comble de grâces et réalise tout ce qu'elle demande (même des miracles). En fait, la sainteté n'est pas d'être parfait mais plutôt de vouloir toujours faire Sa volonté. Dieu ne donne pas ses grâces seulement aux saints! Loin de là, il la donne constamment à chacun mais la différence est que nous ne déballons pas toujours ses précieux cadeaux. Les prodiges accomplis par Jésus démontrent clairement qu'Il fait la volonté du Père, et c'est pourquoi beaucoup crurent en Lui. Même si je suis bien loin de la sainteté, je constate depuis que je fais ces partages d'Évangile, que plus je le fais, plus Il me donne les lumières pour comprendre et actualiser Sa Parole, plus je sens Son amour et Sa présence dans mes temps de prière et mon quotidien. Et mon goût de Le rencontrer et d'en vivre grandit... Un jour, je ne me souviens plus quelle sainte s'est fait demander: "Mais tu ne fais jamais ce que tu veux?". Sa réponse fut celle-ci: "Je fais tout ce que je veux... et tout ce que je veux, c'est faire la volonté de Dieu!" Seigneur, merci pour tant d'amour; aide-nous à vraiment saisir que ta mort sur la croix est le signe de ton amour pour nous et la certitude qu'il y a la vie au-delà de la mort. Libère-moi de ma peur de me rapprocher de toi, et de vivre davantage comme toi dans mon quotidien. Je sais que ça sera pour mon plus grand bien mais j'ai peur quand même, peur de l'inconnu, peur de perdre le contrôle sur ma vie... Et pourtant, je sais pertinemment que ça ne va pas toujours bien quand je garde tout le contrôle!»

Si une telle niaiserie a du sens pour vous, vous avez de sérieux problèmes. Cet enfantillage puéril témoigne d'un manque de maturité et de réflexion dans le comportement et dans la faculté de penser, et donne l'évidence d'une foi superficielle qui se base uniquement sur les sentiments et les émotions à fleur de peau. Le témoignage plus haut a évidemment été écrit par une femme de tendance évangélique qui se pense chrétienne et qui n'a évidemment aucun discernement (Voir «Le discernement des esprits», par le même auteur). Néanmoins il reflète la mentalité spéculative courante dans ces groupes de réprouvés.

— La spéculation primaire dans ce texte mondain et absurde est que l'amour de Dieu est un sentiment comme chez l'être humain, une affection de tendresse, un attachement émotionnel, un élan de compassion, ou une ferveur passionnée. Si tel serait le cas l'amour de Dieu serait une abomination ignoble et monstrueuse, car l'amour comme sentiment est vacillant, il change avec les émotions et n'a aucune stabilité. Mais l'amour de Dieu est stable, constant et immuable, il est plutôt une attitude de renoncement, une disposition de dépouillement, une résignation déterminante, c'est-à-dire que l'amour de Dieu est un sacrifice, tout comme l'indique le célèbre passage de Jean 3:16: «Car Dieu a tant aimé le monde, qu'il a donné son Fils unique, afin que quiconque croit en lui ne périsse point, mais qu'il ait la vie éternelle.» (Bible Ostervald 2008), ou comme nous voyons dans une version plus précise de la Bible: «Car Dieu a tant renoncé pour cette disposition, qu'il s'est donné lui-même comme seul Fils engendré, afin que ceux qui ont cette certitude en lui ne périssent point, mais qu'ils possèdent la vie éternelle.» (Bible de Machaira).

— La deuxième spéculation insensée dans ce texte est que «l'union entre Dieu et son Fils» est une affection sentimentale comme celle «d'un couple en amour». Il s'agirait donc d'une union relationnelle, d'appartenance et d'accord mutuel qui serait aussi la même chose entre Dieu et un saint. Mais cette fausse doctrine insidieuse est issue du dogmatisme qui a élaboré l'hérésie de la Trinité Ontologique (spéculative) et qui a tellement imprégnée l'esprit des gens crédules, qu'ils la présentent inconsciemment dans leurs opinions sur différents sujets bibliques sans en connaître le fond.

— Premièrement le Fils lui-même est Dieu donc il n'y a pas d'union entre les deux puisqu'ils sont un seul et même Être divin.

— Deuxièmement, il ne s'agit pas d'union mais de distinctions entre le Père et le Fils, le Père étant pur Esprit et donc sans forme, le Fils étant l'enveloppe charnelle et corporelle du Père. En d'autres mots, le Fils est l'enveloppe visible du Dieu invisible, non deux personnes mais un seul Être que la Bible appelle le Nouvel Homme, le Chef d'une nouvelle race céleste et éternelle.

— La troisième notion spéculative dans ce texte insensé est que «Dieu ne donne pas ses grâces seulement aux saints». Une telle affirmation est évidemment celle d'une personne non-chrétienne qui ne connaît absolument rien de la grâce de Dieu. Même les imposteurs ne feraient une telle déclaration aussi stupide, autrement ils seraient exposés et condamnés immédiatement. Comme c'est le cas d'une grande multitude innombrable, cette réprouvée marche par ses sentiments et non par l'Esprit de vérité, et cela est un des plus gros problèmes dans le christianisme contrefait moderne où sentiments, expériences, et apparences, sont plus importants que la vérité même.


Marque de commerce © 1999-2019 GoDieu.com - Tous droits réservés