Accueil GoDieu.com
Plan de Salut de Dieu
Recherche GoDieu.com

En principe, ce panneau vous présentera des choix de moteur de recherche GoDieu.com.

Fermer
Recherche biblique
GoDieu.com
Cette page en favori Affiche une version imprimable de cette page entière. Expédier la page d'accueil par courriel. Contacter GoDieu.com
Dimension de police du texte
 
Facebook GoDieu.com Twitter GoDieu.com Youtube GoDieu.com Dailymotion GoDieu.com Suivez-nous !   

Traduction du site

Afrikaans - Vertaling - Kies taal - af - Afrikaans Albanian - Përkthimi - Zgjidhni gjuhën - sq - Albanais Deutsch - Übersetzung - Sprache wählen - de - Allemand አማርኛ - ተርጉም - ቋንቋ ይምረጡ - am - Amharique English - Translate - Select Language - en - Anglais العربية - ترجمة - تحديد اللغة - ar - Arabe Հայերեն - Թարգմանություն - Ընտրեք լեզուն - hy - Arménien Azeri - Translation - Dil seçin - az - Azéri Euskal - Itzulpen - Hizkuntza aukeratu - eu - Basque বাংলা - অনুবাদ - ভাষা নির্বাচন করুন - bn - Bengali Беларусь - Пераклад - Выбраць мову - be - Biélorusse မြန်မာစာ - ဘာသာပြန်ဆို။ - ဘာသာစကားကိုရွေးချယ်ပါ။ - my - Birman Bosanski - Translation - Odaberite jezik - bs - Bosniaque български - Преводач - Избор на език - bg - Bulgare català - Traductor - Selecciona l'idioma - ca - Catalan Cebuano - Translation - Pilia pinulongan - ceb - Cebuano Chichewa - Translation - Sankhani chinenero - ny - Chichewa 中文 (简体) - 翻译 - 选择语言 - zh-CN - Chinois (simplifié) 中文 (繁體) - 翻譯 - 選擇語言 - zh-TW - Chinois (traditionnel) සිංහල - පරිවර්තනය - භාෂාව තෝරාගන්න - si - Cingalais 한국어 - 번역 - 언어설정 - ko - Coréen Corsica - Traduci - Sceglie a lingua - co - Corse Kreyòl ayisyen - Tradiksyon - Chwazi lang - ht - Créole haïtien hrvatski - Prevoditelj - Odaberite jezik - hr - Croate Dansk - Oversæt - Vælg sprog - da - Danois Español - Traductor - Seleccionar idioma - es - Espagnol Esperanto - Tradukado - Elektu lingvon - eo - Espéranto Eesti - Tõlkimine - Vali keel - et - Estonien suomi - Kääntäjä - Valitse kieli - fi - Finnois Français - Traduction - Choisissez la langue - fr - Français Frysk - Oersette - Selektearje taal - fy - Frison Gaelic (Skotlân) - Eadar-theangaich - Tagh cànan - gd - Gaélique (Écosse) Galego - Tradución - Escolla o idioma - gl - Galicien Cymraeg - Cyfieithu - Dewiswch iaith - cy - Gallois ქართული - თარგმანი - ენის არჩევა - ka - Géorgien Ελληνικά - Μετάφραση - Επιλογή γλώσσας - el - Grec ગુજરાતી - અનુવાદ - ભાષા પસંદ કરો - gu - Gujarati Hausa - Translation - Zabi harshe - ha - Haoussa Hawaiian - Unuhi - Wae 'ōlelo - haw - Hawaïen עברית - תרגם - בחירת שפה - iw - Hébreu हिन्दी - अनुवाद करें - भाषा चुनें - hi - Hindi Hmong - txhais lus - Xaiv lus - hmn - Hmong Magyar - Fordítás - Válasszon nyelvet - hu - Hongrois Igbo - Translation - Họrọ asụsụ - ig - Igbo Indonesia - Translate - Pilih Bahasa - id - Indonésien Gaeilge - Aistriúchán - Roghnaigh teanga - ga - Irlandais Icelandic - Þýðing - Velja tungumál - is - Islandais Italiano - Traduttore - Seleziona lingua - it - Italien 日本語 - 翻訳 - 言語を選択 - ja - Japonais Javanese - Translation - Pilih basa - jw - Javanais ಕನ್ನಡ - ಅನುವಾದ - ಭಾಷೆ ಆಯ್ಕೆ - kn - Kannada Қазақ - Аударма - Тілді таңдау - kk - Kazakh ខ្មែរ - បកប្រែ - ជ្រើសភាសា - km - Khmer киргизский - Комментарий - Тил тандаңыз - ky - Kirghyz Kurdish - Wergerandin - Hilbijêre ziman - ku - Kurde ລາວ - ການແປພາສາ - ເລືອກພາສາ - lo - Laotien Latin - Latin - Elige lingua - la - Latin latviešu - Tulkotājs - Atlasiet valodu - lv - Letton Lietuvių - Versti - Pasirinkite kalbą - lt - Lituanien Lëtzebuergesch - Iwwersetzen - Wielt Sprooch - lb - Luxembourgeois Македонски - Превод - Избери јазик - mk - Macédonien Malaysia - Terjemahan - Pilih bahasa - ms - Malaisien മലയാളം - പരിഭാഷ - ഭാഷ തിരഞ്ഞെടുക്കുക - ml - Malayalam Madagascar - Translation - Mifidiana teny - mg - Malgache Malti - Traduzzjoni - Agħżel lingwa - mt - Maltais Maori - Translation - Kōwhiri te reo - mi - Maori मराठी - भाषांतर - भाषा निवडा - mr - Marathi Монгол - Орчуулга - Хэл сонгох - mn - Mongol Nederlands - Vertaal - Kies Taal - nl - Néerlandais नेपाली - अनुवाद - भाषा छान्नुहोस् - ne - Népalais norsk - Oversetter - Velg språk - no - Norvégien O'zbekiston - Tarjima - Tilni tanlang - uz - Ouzbek پښتو - وژباړئ - ژبه وټاکئ - ps - Pachtô ਪੰਜਾਬੀ - ਅਨੁਵਾਦ - ਭਾਸ਼ਾ ਚੁਣੋ - pa - Panjabi فارسی - ترجمه - انتخاب زبان - fa - Persan Polski - Tłumacz - Wybierz język - pl - Polonais Português - Tradutor - Seleccionar idioma - pt - Portugais Română - Traducere - Selectaţi limba - ro - Roumain Русский - Переводчик - Выберите язык - ru - Russe Samoa - Faaliliu - Gagana filifilia - sm - Samoan српски - преводилац - Изабери језик - sr - Serbe Sesotho - Phetolelo - Khetha puo tn lefatshe - st - Sesotho Shona - Kushandura - Sarudzai mutauro - sn - Shona سنڌي - ترجمو ڪريو - ٻولي منتخب ڪريو - sd - Sindhî slovenčina - Prekladač - Výber jazyka - sk - Slovaque slovenščina - Prevajalnik - Izberi jezik - sl - Slovène Somali - Translation - Dooro luqadda - so - Somali Sunda - Tarjamahan - Pilih basa - su - Soundanais Svenska - Översätt - Välj språk - sv - Suédois Kiswahili - Tafsiri - Chagua lugha - sw - Swahili Тоҷикистон - Тарҷумаи - интихоб забон - tg - Tadjik Filipino - Pagsasalin - Pumili ng Wika - tl - Tagalog தமிழ் - மொழிபெயர்ப்பு - மொழி தேர்வு - ta - Tamoul česky - Překladač - Zvolit jazyk - cs - Tchèque తెలుగు - అనువాద - భాష ఎంచుకోండి - te - Telugu ไทย - แปล - ภาษาเลือก - th - Thaï Türk - Tercüme - Dil seçin - tr - Turc українська - Перекладач - Виберіть мову - uk - Ukrainien اردو - ترجمہ - زبان کا انتخاب کریں - ur - Urdu Tiếng Việt - Dịch - Chọn Ngôn ngữ - vi - Vietnamien isiXhosa - Guqula - Khetha ulwimi - xh - Xhosa ייִדיש - טראַנסלאַטיאָן - אויסקלייַבן שפּראַך - yi - Yiddish Yoruba - Translation - Yan ede - yo - Yorouba Zulu - Translation - Khetha ulimi - zu - Zoulou

Connexion utilisateur

Utilisateurs en ligne

1 utilisateur
291 invités

Statistiques d'aujourd'hui

NombreDescription
13623Membres
1541Messages
29Commentaires
0Lectures
4154924Lectures globales
0Clics
0Réf. externes
0Réf. internes
0Abonnés RSS

Publicité point liée à GoDieu.com

Les jours de Noé et du déluge-02


novembre 7, 2017 par GoDieu

 


Chapitre 2


Le climat antédiluvien

Les affirmations de la Bible ont conduit de nombreux créationnistes à la conclusion que la Terre pré-diluvienne était ancrée dans une voûte de vapeur d'eau (Genèse 1:6-8; 7:11-12). Cette voûte ou voile transparent aurait provoqué l'augmentation de la pression atmosphérique sur la surface de la Terre, à peu près deux fois la pression atmosphérique que nous connaissons aujourd'hui. En d'autres mots il y avait une température idéale sur toute la Terre. Elle aurait retenu la chaleur du soleil dans l'atmosphère, faisant naître un climat de type tropical sur la plus grande partie de la Terre. Si la Terre pré-diluvienne avait une inclinaison de son axe bien moins importante qu'aujourd'hui, alors les saisons n'auraient pas été prononcées. Il est possible qu'un climat tropical se soit étendu presque jusqu'aux pôles. Les preuves d'un climat tropical antédiluvien ont été trouvées près des deux pôles (de la terre), ce qui soutient cette théorie.

Avait-il déjà plu avant le Déluge? Les Écritures n'en parlent pas, mais Genèse 2:5-6 indique qu'il n'avait pas plu sur la Terre avant que les plantes ne poussent. C'était plutôt une vapeur qui s'élevait pour arroser le sol. L'allusion au fait que les plantes n'avaient pas encore poussé, juste avant l'allusion au fait qu'il n'avait pas encore plu, pourrait être comprise pour dire que Dieu envoya la pluie une fois que les plantes commencèrent à pousser. Qu'il ne soit plus fait mention de la pluie jusqu'au Déluge n'est pas significatif, car il n'est pas fait mention de la vapeur non plus. Les Écritures ne nous permettent pas d'avancer une réponse dogmatique à la question de savoir s'il a plu avant le Déluge ou non, quoique l'épisode de la construction de l'arche de Noé semble indiquer que les gens étaient surpris par une telle entreprise. La pluie semble donc une chose étrange pour le monde de cette période puisque les gens se moquaient de Noé (1 Pierre 3:20). Il est inconcevable que Noé, prédicateur de la justice, n'a pas donné d'avertissement au gens de cette époque que leur monde était pour être détruit par les eaux du ciel, ce qui fut la raison pour laquelle ils le ridiculisaient car la pluie leur était une notion incroyable.

Les chercheurs en médecine moderne ont découvert que le corps humain fonctionne bien mieux lorsqu'il est sous une pression atmosphérique plus élevée que celle d'aujourd'hui. Dans des conditions de forte pression, l'ostéomyélite est inversée ou éradiquée. Les plaies guérissent plus vite, et certaines plaies qui ne guérissent pas du tout sous la pression atmosphérique normale d'aujourd'hui, guérissent complètement sous une pression atmosphérique plus élevée. Souvent les affections du cerveau, la sénilité et les effets d'une attaque cérébrale sont inversés par un traitement hyperbare. De façon générale, le corps entier fonctionne mieux dans des conditions de plus forte pression atmosphérique. Cette réaction positive du corps à une pression barométrique plus forte pourrait-elle être une preuve que l'homme fut créé à l'origine pour vivre sur la Terre pré-diluvienne? Nous le découvrirons sans doute lorsque cette création prendra fin et que la Nouvelle Création aura lieu lors de la dernière apparition de Christ en ce monde. Une chose est sûre: les conditions climatiques, qui existaient apparemment sur la terre antédiluvienne, auraient pu accueillir une plus grande concentration d'animaux et une flore plus luxuriante. Le monde antédiluvien contenait également bien plus de variétés originales de créatures.

Un détail proposé par Whitcomb et Morris est le concept d'une canopée de vapeur au-dessus de l'atmosphère terrestre. Sur quoi s'appuie ce concept? Et bien sûr quelques versets généralement négligés en Genèse 1:6-8, Lors de la création initiale, on y mentionne la séparation des eaux au 2e jour: «Dieu dit: Qu'il y ait une étendue entre les eaux, et qu'elle sépare les eaux d'avec les eaux. Et Dieu fit l'étendue, et il sépara les eaux qui sont au-dessous de l'étendue d'avec les eaux qui sont au-dessus de l'étendue. Et cela fut ainsi. Dieu appela l'étendue ciel. Ainsi, il y eut un soir, et il y eut un matin: ce fut le second jour.» Si l'étendue porte le nom ciel ou plus précisément «firmament», alors il faut constater que ce verset mentionne la création d'eaux au-dessous de l'étendue (ou du ciel) c'est-à-dire des eaux au-dessus du ciel. Mais quelles sont ces eaux au-dessus du ciel? De l'avis de Whitcomb et Morris, ces versets indiquent qu'avant le Déluge, il y avait une canopée de vapeur ou couche de vapeur d'eau au-dessus de l'atmosphère et cette nappe était responsable des quarante jours et nuits de pluie mentionnés dans le récit de la Genèse. Par ailleurs, des canopées de vapeur sont connues ailleurs dans le système solaire créent un effet de serre réchauffant la planète en question de manière uniforme. La planète Vénus, par exemple, comporte une canopée de vapeur importante. Il faut noter que l'existence d'une telle canopée produit un effet de serre, augmentant l'absorption de la chaleur solaire et, par ricochet, augmentant la température à la surface de la planète. Sur la Terre d'alors, pas de caps glaciaires aux pôles et l'on aurait retrouvé un climat tempéré, voir tropical partout, même dans les régions arctiques et antarctiques (là où il est très froid aujourd'hui).

Selon la compréhension biblique de Whithcomb et Morris, les conditions atmosphériques auraient considérablement changé depuis la création. Ils reconnaissent que si toutes les eaux contenues dans les nuages tombaient sans interruption aujourd'hui, cela ne provoquerait pas un cataclysme mondial de l'ampleur du déluge biblique. Mais quelles sont donc les différences auxquelles ils font référence? Premièrement, les eaux d'en haut (Genèse 1:7) ne feraient pas référence aux nuages comme nous les connaissons aujourd'hui. Plusieurs indices bibliques parlent en ce sens. Ici, il ne s'agirait pas de l'évaporation mais d'une voûte stable en elle-même: «Et Dieu fit l'étendue, et il sépara les eaux qui sont au-dessous de l'étendue d'avec les eaux qui sont au-dessus de l'étendue. Et cela fut ainsi.» (Genèse 1:7). Une première lecture rapide nous fait penser naturellement aux nuages. Mais le texte peut tout aussi bien parler de deux vases non communiquant: «Il sépara». Il ne pleuvait pas comme aujourd'hui sur la terre. Un second texte de la Genèse explique ce phénomène relié à la croissance des végétaux: «l'Éternel Dieu n'avait pas fait pleuvoir sur la terre (...) Mais une vapeur s'éleva de la terre, et arrosa toute la surface du sol.» (Genèse 2:5-6). Le verbe traduit ici par arroser peut tout autant se traduire irriguer. De même, le temps du verbe peut exprimer une action continue comme «arrosait», plutôt qu'arrosa à un moment donné. Voici d'ailleurs comment la Traduction œcuménique de la Bible (TOB) a rendu ce texte: «Le Seigneur Dieu n'avait pas fait pleuvoir sur la terre (...) mais un flux montait de la terre et irriguait toute la surface de sol.».

La Bible parlerait ainsi, à cette étape de l'histoire de la terre, d'un système équilibré qui ne connaissait pas la pluie. Si le texte dit vrai, cela signifie que d'abondantes masses de vapeur qui entouraient la terre n'avaient pas encore donné des précipitations comme nous les connaissons, mais au déluge, se seraient soudainement déversées d'une manière que cela ne s'est plus jamais produit: «...en ce jour-là toutes les sources du grand abîme jaillirent, et les écluses des cieux s'ouvrirent.» (Genèse 7:11). Les «écluses» (ou autre traduction «fenêtres») des cieux se sont ouvertes et l'eau est tombée durant quarante jours et quarante nuits selon le récit biblique. Pour les auteurs, cela décrirait ni plus ni moins que «l'effondrement d'une voûte formidable de vapeur transparente qui n'a existé que durant la période antédiluvienne» (page 36). Le système antédiluvien (d'avant le déluge biblique) aurait-il donc été si radicalement différent de ce que nous connaissons au point de vue climatique? Par exemple, outre Genèse 2:5-6 et 1:7, un troisième texte tiré cette fois de la deuxième grande section de la Bible (le Nouveau Testament) nous précise qu'au temps de Noé, l'annonce prophétique qu'il fit à ses contemporains correspondait à quelque chose d'inconnu pour eux, car en parlant de pluie abondante, il passa pour fou: «C'est par la foi que Noé, divinement averti des choses qu'on ne voyait pas encore, et saisi d'une crainte respectueuse, construisit une arche pour sauver sa famille; c'est par elle qu'il condamna le monde, et devint héritier de la justice qui s'obtient par la foi.» (Hébreux 11:7). Quelles sont ces «choses qu'on ne voyait pas encore»? Mis en parallèle avec les autres textes bibliques examinés, il s'agirait fort probablement des précipitations comme nous les connaissons aujourd'hui.

Supposons un moment:

  1. Que la terre était effectivement sous une forme d'effet de serre, exposée à un soleil voilé;

  2. En plus du fait qu'une vapeur ou un flux s'élevait de la terre pour irriguer le sol et qu'il ne pleuvait pas au commencement;

  3. Et considérant que selon une épître du Nouveau Testament, Noé a annoncé des choses qu'on ne voyait pas encore (Hébreux 11:7).

Existe-t-il d'autres indices bibliques pour étayer une telle interprétation? Les auteurs font intervenir un quatrième texte, en celui de Genèse 8:11.

«Il n'y avait pas de grandes variations de climat dans les différentes parties de la terre, à cause de l'effet de serre produit par la voûte de vapeur. Ce ne fut qu'après que ces eaux se mirent à tomber sur le sol qu'il fut question de grands vents (Genèse 8:11) ce qui impliquerait d'importantes différences de température entre les régions équatoriales et les régions polaires, et cela pour la première fois. Dans ces régions polaires, où les plantes et les animaux tropicaux étaient abondants autrefois, des masses énormes de neige et de glace commencèrent soudainement à s'accumuler» (pages 36-37).

[Note: Le texte biblique parle d'un vent sans référence à sa vélocité. Mais ne serait-ce pas l'origine d'une période de glaciation? Pour ce qui est des plantes tropicales, cela se vérifie relativement près de chez nous dans les couches fossilifères du parc Miguasha en Gaspésie (Québec, Canada) où il y a un centre d'interprétation confirmant l'existence passée d'un climat beaucoup plus chaud et une végétation différente de celle actuelle.]

Voici un cinquième (!) indice biblique additionnel en faveur de cette théorie selon laquelle:

  1. Il n'avait jamais plu;

  2. Et il n'y avait pas de grande variations de climat sur la surface de la terre est le suivant.

L'apôtre Pierre, il y a près de 2000 ans, parlant du déluge, mentionne cela en des termes qui nous laissent pour le moins dans l'étonnement: «... le monde (du grec kosmos) d'alors périt, submergé par l'eau; mais, par la même parole, les cieux et la terre d'à présent sont gardés et réservés pour le feu, pour le jour du jugement et de la ruine des hommes impies.» (2 Pierre 3:6-7). Sans aucun souci de la grammaire, il nous semble que seulement l'homme, la faune et la flore ont été touchés. Pourtant... monde kosmos fait référence à un ordre, une harmonie, un équilibre (exemple: climatique, politique, planétaire). Que signifie dans le cas qui nous intéresse, l'expression «monde d'alors» mise en opposition à «les cieux et la terre d'à présent»? Que viennent faire «les cieux... d'à présent» si Pierre désire parler de l'humanité? Pour Whitcomb et Morris, cela fait sans doute référence non seulement à l'organisation humaine ou aux écosystèmes antédiluviens, mais tout autant aux deux systèmes climatiques esquissés jusqu'ici, séparés par le déluge. Ainsi, les eaux se trouvant dans l'étendue atmosphérique selon l'ordre d'alors se seraient déversées sur la terre, croient Whitcomb et Morris, «...en une pluie universelle, qui ne devait jamais se répéter, pour rejoindre les océans terrestres pour la première fois» (page 37).


Marque de commerce © 1999-2019 GoDieu.com - Tous droits réservés