Accueil GoDieu.com
Plan de Salut de Dieu
Recherche GoDieu.com

En principe, ce panneau vous présentera des choix de moteur de recherche GoDieu.com.

Fermer
Recherche biblique
GoDieu.com
Cette page en favori Affiche une version imprimable de cette page entière. Expédier la page d'accueil par courriel. Contacter GoDieu.com
Dimension de police du texte
 
Facebook GoDieu.com Twitter GoDieu.com Youtube GoDieu.com Dailymotion GoDieu.com Suivez-nous !   

_____________________________ Échange de bannières ______________________________
_____________________________ Échange de bannières ______________________________

Traduction du site

Afrikaans - Vertaling - Kies taal - af - Afrikaans Albanian - Përkthimi - Zgjidhni gjuhën - sq - Albanais Deutsch - Übersetzung - Sprache wählen - de - Allemand አማርኛ - ተርጉም - ቋንቋ ይምረጡ - am - Amharique English - Translate - Select Language - en - Anglais العربية - ترجمة - تحديد اللغة - ar - Arabe Հայերեն - Թարգմանություն - Ընտրեք լեզուն - hy - Arménien Azeri - Translation - Dil seçin - az - Azéri Euskal - Itzulpen - Hizkuntza aukeratu - eu - Basque বাংলা - অনুবাদ - ভাষা নির্বাচন করুন - bn - Bengali Беларусь - Пераклад - Выбраць мову - be - Biélorusse မြန်မာစာ - ဘာသာပြန်ဆို။ - ဘာသာစကားကိုရွေးချယ်ပါ။ - my - Birman Bosanski - Translation - Odaberite jezik - bs - Bosniaque български - Преводач - Избор на език - bg - Bulgare català - Traductor - Selecciona l'idioma - ca - Catalan Cebuano - Translation - Pilia pinulongan - ceb - Cebuano Chichewa - Translation - Sankhani chinenero - ny - Chichewa 中文 (简体) - 翻译 - 选择语言 - zh-CN - Chinois (simplifié) 中文 (繁體) - 翻譯 - 選擇語言 - zh-TW - Chinois (traditionnel) සිංහල - පරිවර්තනය - භාෂාව තෝරාගන්න - si - Cingalais 한국어 - 번역 - 언어설정 - ko - Coréen Corsica - Traduci - Sceglie a lingua - co - Corse Kreyòl ayisyen - Tradiksyon - Chwazi lang - ht - Créole haïtien hrvatski - Prevoditelj - Odaberite jezik - hr - Croate Dansk - Oversæt - Vælg sprog - da - Danois Español - Traductor - Seleccionar idioma - es - Espagnol Esperanto - Tradukado - Elektu lingvon - eo - Espéranto Eesti - Tõlkimine - Vali keel - et - Estonien suomi - Kääntäjä - Valitse kieli - fi - Finnois Français - Traduction - Choisissez la langue - fr - Français Frysk - Oersette - Selektearje taal - fy - Frison Gaelic (Skotlân) - Eadar-theangaich - Tagh cànan - gd - Gaélique (Écosse) Galego - Tradución - Escolla o idioma - gl - Galicien Cymraeg - Cyfieithu - Dewiswch iaith - cy - Gallois ქართული - თარგმანი - ენის არჩევა - ka - Géorgien Ελληνικά - Μετάφραση - Επιλογή γλώσσας - el - Grec ગુજરાતી - અનુવાદ - ભાષા પસંદ કરો - gu - Gujarati Hausa - Translation - Zabi harshe - ha - Haoussa Hawaiian - Unuhi - Wae 'ōlelo - haw - Hawaïen עברית - תרגם - בחירת שפה - iw - Hébreu हिन्दी - अनुवाद करें - भाषा चुनें - hi - Hindi Hmong - txhais lus - Xaiv lus - hmn - Hmong Magyar - Fordítás - Válasszon nyelvet - hu - Hongrois Igbo - Translation - Họrọ asụsụ - ig - Igbo Indonesia - Translate - Pilih Bahasa - id - Indonésien Gaeilge - Aistriúchán - Roghnaigh teanga - ga - Irlandais Icelandic - Þýðing - Velja tungumál - is - Islandais Italiano - Traduttore - Seleziona lingua - it - Italien 日本語 - 翻訳 - 言語を選択 - ja - Japonais Javanese - Translation - Pilih basa - jw - Javanais ಕನ್ನಡ - ಅನುವಾದ - ಭಾಷೆ ಆಯ್ಕೆ - kn - Kannada Қазақ - Аударма - Тілді таңдау - kk - Kazakh ខ្មែរ - បកប្រែ - ជ្រើសភាសា - km - Khmer киргизский - Комментарий - Тил тандаңыз - ky - Kirghyz Kurdish - Wergerandin - Hilbijêre ziman - ku - Kurde ລາວ - ການແປພາສາ - ເລືອກພາສາ - lo - Laotien Latin - Latin - Elige lingua - la - Latin latviešu - Tulkotājs - Atlasiet valodu - lv - Letton Lietuvių - Versti - Pasirinkite kalbą - lt - Lituanien Lëtzebuergesch - Iwwersetzen - Wielt Sprooch - lb - Luxembourgeois Македонски - Превод - Избери јазик - mk - Macédonien Malaysia - Terjemahan - Pilih bahasa - ms - Malaisien മലയാളം - പരിഭാഷ - ഭാഷ തിരഞ്ഞെടുക്കുക - ml - Malayalam Madagascar - Translation - Mifidiana teny - mg - Malgache Malti - Traduzzjoni - Agħżel lingwa - mt - Maltais Maori - Translation - Kōwhiri te reo - mi - Maori मराठी - भाषांतर - भाषा निवडा - mr - Marathi Монгол - Орчуулга - Хэл сонгох - mn - Mongol Nederlands - Vertaal - Kies Taal - nl - Néerlandais नेपाली - अनुवाद - भाषा छान्नुहोस् - ne - Népalais norsk - Oversetter - Velg språk - no - Norvégien O'zbekiston - Tarjima - Tilni tanlang - uz - Ouzbek پښتو - وژباړئ - ژبه وټاکئ - ps - Pachtô ਪੰਜਾਬੀ - ਅਨੁਵਾਦ - ਭਾਸ਼ਾ ਚੁਣੋ - pa - Panjabi فارسی - ترجمه - انتخاب زبان - fa - Persan Polski - Tłumacz - Wybierz język - pl - Polonais Português - Tradutor - Seleccionar idioma - pt - Portugais Română - Traducere - Selectaţi limba - ro - Roumain Русский - Переводчик - Выберите язык - ru - Russe Samoa - Faaliliu - Gagana filifilia - sm - Samoan српски - преводилац - Изабери језик - sr - Serbe Sesotho - Phetolelo - Khetha puo tn lefatshe - st - Sesotho Shona - Kushandura - Sarudzai mutauro - sn - Shona سنڌي - ترجمو ڪريو - ٻولي منتخب ڪريو - sd - Sindhî slovenčina - Prekladač - Výber jazyka - sk - Slovaque slovenščina - Prevajalnik - Izberi jezik - sl - Slovène Somali - Translation - Dooro luqadda - so - Somali Sunda - Tarjamahan - Pilih basa - su - Soundanais Svenska - Översätt - Välj språk - sv - Suédois Kiswahili - Tafsiri - Chagua lugha - sw - Swahili Тоҷикистон - Тарҷумаи - интихоб забон - tg - Tadjik Filipino - Pagsasalin - Pumili ng Wika - tl - Tagalog தமிழ் - மொழிபெயர்ப்பு - மொழி தேர்வு - ta - Tamoul česky - Překladač - Zvolit jazyk - cs - Tchèque తెలుగు - అనువాద - భాష ఎంచుకోండి - te - Telugu ไทย - แปล - ภาษาเลือก - th - Thaï Türk - Tercüme - Dil seçin - tr - Turc українська - Перекладач - Виберіть мову - uk - Ukrainien اردو - ترجمہ - زبان کا انتخاب کریں - ur - Urdu Tiếng Việt - Dịch - Chọn Ngôn ngữ - vi - Vietnamien isiXhosa - Guqula - Khetha ulwimi - xh - Xhosa ייִדיש - טראַנסלאַטיאָן - אויסקלייַבן שפּראַך - yi - Yiddish Yoruba - Translation - Yan ede - yo - Yorouba Zulu - Translation - Khetha ulimi - zu - Zoulou

Connexion utilisateur

Utilisateurs en ligne

1 utilisateur
230 invités

Statistiques d'aujourd'hui

NombreDescription
13623Membres
1531Messages
29Commentaires
0Lectures
4154924Lectures globales
0Clics
0Réf. externes
0Réf. internes
0Abonnés RSS

Gestion de contenu (CMS)

Créé avec l'aide de Drupal, un système de gestion de contenu "opensource"

Publicité point liée à GoDieu.com

Les jours de Noé et du déluge-05


novembre 7, 2017 par GoDieu

 


Chapitre 5


L'arbre interdit et son fruit d'indépendance

Nous en venons maintenant au mot «arbre» et d'après le contexte dans lequel il est utilisé, il est évident qu'il ne s'agit pas d'un arbre littéral. Dans l'étude de ce sujet, nous sommes portés en général à nous focaliser sur le mystérieux «Arbre de la Connaissance du Bien et du Mal». Cependant, il n'existait pas qu'un seul arbre dans ce jardin figuratif qui représente «l'Enclos de la Grâce» de Dieu réservée à ceux qui demeurent à l'intérieur de ses limites. En fait le Jardin d'Éden est relatif au Royaume de Dieu et à la Jérusalem céleste, comme nous l'indique Apocalypse 22:2. Or Dieu avait également planté un deuxième arbre mystérieux, l'Arbre de Vie: «Et l'Éternel Dieu fit germer du sol toute sorte d'arbres agréables à la vue, et bons à manger, et l'arbre de vie au milieu du jardin, et l'arbre de la connaissance du bien et du mal.» (Genèse 2:9). À remarquer que ces deux arbres se trouvent dans un même endroit, au milieu du jardin, c'est-à-dire «au centre de la révélation de la grâce», ce qui nous indique que les deux sont un seul et même arbre et que la différence est dans l'approche: la vie pour les élus, la mort pour les réprouvés. Mais il avait été premièrement déterminé de toute éternité que tous, élus et réprouvés, tombent sous la même condamnation d'avoir mangé du fruit de l'arbre interdit afin que Dieu puisse racheté les siens par le sacrifice de la croix. Ainsi l'arbre qui donne la vie donne aussi la mort. Signalons, dès le début, que dans l'Hébreu le mot «arbre» est «'ets», terme qui provient de «'atsah» et dont la signification est de «fermer», c'est-à-dire «d'arrêter, d'assurer», de «produire une ouverture de communication entre deux principes afin d'en déterminer le sens; de se rendre à l'évidence de ce qui est prouvé comme étant certain.». L'arbre de la vie est donc la nature divine qui donne l'assurance de la vie éternelle dans sa grâce souveraine. Tandis que l'arbre de la connaissance du bien et du mal est l'assurance ou maîtrise de son destin qui détermine les nécessités de la vie dans la progression de son existence. Les deux sont des attributs du Dieu vivant et Tout-puissant, des signes distinctifs et exclusifs de sa divinité qui le désignent comme étant le Maître absolu sur toutes choses. L'homme, dans son état d'innocence, est placé devant ces deux attributs de la gloire divine pour en contempler les merveilles qui remplissaient sa vie, et non pour s'en approprier. En d'autres mots, il était interdit d'en manger les fruits. L'homme avait été créé comme serviteur afin d'entretenir ces aspects de la grâce comme étant essentiels à son existence. Ainsi il est écrit: «L'Éternel Dieu prit donc l'homme et le plaça dans le jardin d'Éden, pour le cultiver et pour le garder.» (Genèse 2:15). Il se trouvait plusieurs autres arbres dans le jardin de la grâce, celui de la sagesse, de la compassion, de la résignation, de la joie, de la paix, de la fidélité, de la douceur, de la tempérance, etc.. De ces arbres il était permis de manger, mais non de l'arbre interdit des attributs de la gloire de Dieu (Genèse 2:16-17) réservés uniquement à notre Admirable Esprit des vivants qui déclare: «JE SUIS L'ADMIRABLE; tel est mon nom, je ne donnerai point ma gloire à un autre...» (Ésaïe 42:8) En manger les fruits était un acte de rébellion, une déclaration d'indépendance pour se faire maître se son destin par le choix d'une décision personnelle, ce qui fait de l'homme un être divin, un dieu (Genèse 3:5).

Tout au long de l'histoire du jardin d'Éden, l'Arbre de Vie reste obstinément au second plan. Il est planté ou fixé dans le sol ou fondation de la grâce, mais disparaît ensuite presque totalement du récit. Bien que l'Arbre de Vie soit sorti de notre champ de vision, il ne l'est pas de notre esprit. Vers la fin de l'histoire, après que les êtres vivants de la race adamique aient mangé du fruit défendu, nous entendons à nouveau parler de cet étrange Arbre de Vie: «Et L'ADMIRABLE ESPRIT DES VIVANTS dit: Voici, l'homme est devenu comme l'un de nous, pour la connaissance du bien et du mal. Et maintenant prenons garde qu'il n'avance sa main, et ne prenne aussi de l'arbre de vie, et qu'il n'en mange, et ne vive à toujours.» (Genèse 3:22). Nous voyons là la raison pour laquelle Dieu exile les êtres vivants de la race adamique du jardin d'Éden, c'est-à-dire qu'Il les rejeta de la grâce de sa Sainte Présence. Ils en sont bannis pour s'assurer que dans leur condition de pécheurs d'une nature corrompue par la rébellion de son indépendance, qu'ils ne mangent jamais de l'Arbre de Vie. Autrement l'homme vivrait éternellement dans son état de rébellion, ce qui rendrait le salut impossible, détruisant par ce fait le décret de Rédemption pour les élus. Une telle chose étant impossible de se produire, l'arbre de la vie fut interdit à l'homme. Il en était déjà assez qu'il s'était accaparé du fruit de l'arbre de la connaissance du bien et du mal (Genèse 3:6-7), sans qu'il s'empare aussi de la vie éternelle.

Mesurez-vous un peu à cette question: Quel type de personnes étaient les êtres vivants de la race adamique initiale avant de manger de l'arbre interdit? Étaient-ils mortels ou immortels? Puisque le péché est l'élément qui cause la mort, il est évident qu'avant de manger du fruit de l'arbre interdit qu'ils étaient immortels, vivant dans un état d'innocence primaire et jouissant de la pleine Présence de Dieu dans tous les aspects de leur vie. Mais comprenons que «immortel» ne signifie pas «éternel», car ils étaient encore de simples créatures en voie de formation et non le Créateur, ce qui marquait une grande différence entre les deux. De ce fait ils ne pouvaient atteindre la vie éternelle qui nécessite de passer par l'expérience de la mort, et cela devait attendre la chute dans le péché pour se réaliser dans le décret de Rédemption en faveur des élus seuls qui sont prédestinés en Christ depuis avant la fondation du monde. Or à ce point de leur existence ils ne connaissaient pas encore le péché, il a fallu que Dieu établisse une loi d'interdiction afin d'irriter l'esprit de l'homme pour qu'il soit provoqué à la rébellion, ce qui se produisit seulement lorsqu'il mangea le fruit d'indépendance de l'arbre de la connaissance du bien et du mal pour se faire maître de son destin. Dans son état immortel d'innocence l'homme n'avait pas encore atteint la pleine réalisation de son existence. Dans la progression du réveil de sa conscience, il était absolument nécessaire qu'il parvienne à la connaissance de l'inertie qui résiste à la pureté et simplicité de son innocence afin qu'il puisse découvrir sa propre identité. Le résultat, nous le savons, a été une crise d'identité qui perturba son existence entière. Puisque l'homme a été créé en pleine maturité mais dans une simplicité rudimentaire, il a fallu qu'il traverse cette phase de croissance pour le développement total de sa conscience, il ne pouvait en être autrement.

Quel fut donc le fruit de l'arbre de la connaissance du bien et du mal sur lequel tant de malentendus existent depuis des millénaires? Or la réponse est dans la question même, il s'agit en effet de décider par soi-même ce qui est bien ou ce qui est mal à nos yeux pour régir notre vie. L'homme a donc prit la décision de devenir le maître de son destin, rejetant la souveraineté de Dieu sur sa vie et toutes les grâces et bénédictions qui s'en suivaient. Ce qui veut dire que le fruit maudit consommé par l'homme est nul autre que l'indépendance, caractéristique divin qui appartient seulement à Dieu et que l'homme lui déroba en se l'attribuant à lui-même dans son raisonnement rusé. En d'autres mots l'homme se déclara dieu par la force de sa propre volonté, par son indépendance il s'éleva à la stature de la divinité: «Alors le serpent dit à la femme: Vous ne mourrez nullement; mais Dieu sait qu'au jour où vous en mangerez, vos yeux s'ouvriront, et vous serez comme des dieux, connaissant le bien et le mal.» (Genèse 3:4-5). Une telle offense à la majesté de Dieu ne pouvait demeurer impunie et les conséquences furent désastreuses pour toute la race humaine et pour tous les temps jusqu'à la fin du monde. Nous l'avons dit, la chute de l'homme consiste en la transgression de la loi d'interdiction (Genèse 2:17) qui a produit l'anéantissement de la nature divine en l'homme, c'est-à-dire la rupture de la communion de l'Esprit de Dieu avec l'esprit de l'homme, la disgrâce et déchéance totale de la nature humaine, la condamnation à la perdition éternelle pour toute la race humaine. Aucun drame conçu dans l'imagination de l'homme ne peut être si horrible et ce n'est pas à cause que l'homme n'était pas conscient des conséquences de ses actions, il avait été clairement averti mais il a choisi par lui-même le destin qui lui était réservé en transgressant la loi qui le provoquait. Un tel choix malheureux est incompréhensible à moins de réaliser que l'homme est simplement une créature faible et limitée et non le Créateur Tout-puissant et Éternel, et de ce fait, de sa nature de créature, il était inévitable qu'il tombe dans le péché en transgressant la loi d'interdiction. Dieu étant Suprême et connaissant toutes choses savait d'avance que sa créature rationnelle était pour flancher car il l'a créé ainsi avec toutes ses faiblesses et ses limitations, et avait déterminé d'avance que les choses se produisent ainsi. Sans la Chute il n'y aurait pas de salut possible, car Christ avait été prédestiné avant la fondation du monde pour racheter son peuple d'élus, les enfants de la promesse qui forment le Corps de Christ. Ceci nous amène à un point extrêmement important, à savoir que la créature avait été destinée d'avance à un tel sort pour l'accomplissement du décret de Dieu qui est le Maître absolu sur toutes choses.

_____________________________ Échange de bannières ______________________________
_____________________________ Échange de bannières ______________________________

Marque de commerce © 1999-2019 GoDieu.com - Tous droits réservés