Accueil GoDieu.com
Plan de Salut de Dieu
Recherche GoDieu.com

En principe, ce panneau vous présentera des choix de moteur de recherche GoDieu.com.

Fermer
Recherche biblique
GoDieu.com
Cette page en favori Affiche une version imprimable de cette page entière. Expédier la page d'accueil par courriel. Contacter GoDieu.com
Dimension de police du texte
 
Facebook GoDieu.com Twitter GoDieu.com Youtube GoDieu.com Dailymotion GoDieu.com Suivez-nous !   

Traduction du site

Afrikaans - Vertaling - Kies taal - af - Afrikaans Albanian - Përkthimi - Zgjidhni gjuhën - sq - Albanais Deutsch - Übersetzung - Sprache wählen - de - Allemand አማርኛ - ተርጉም - ቋንቋ ይምረጡ - am - Amharique English - Translate - Select Language - en - Anglais العربية - ترجمة - تحديد اللغة - ar - Arabe Հայերեն - Թարգմանություն - Ընտրեք լեզուն - hy - Arménien Azeri - Translation - Dil seçin - az - Azéri Euskal - Itzulpen - Hizkuntza aukeratu - eu - Basque বাংলা - অনুবাদ - ভাষা নির্বাচন করুন - bn - Bengali Беларусь - Пераклад - Выбраць мову - be - Biélorusse မြန်မာစာ - ဘာသာပြန်ဆို။ - ဘာသာစကားကိုရွေးချယ်ပါ။ - my - Birman Bosanski - Translation - Odaberite jezik - bs - Bosniaque български - Преводач - Избор на език - bg - Bulgare català - Traductor - Selecciona l'idioma - ca - Catalan Cebuano - Translation - Pilia pinulongan - ceb - Cebuano Chichewa - Translation - Sankhani chinenero - ny - Chichewa 中文 (简体) - 翻译 - 选择语言 - zh-CN - Chinois (simplifié) 中文 (繁體) - 翻譯 - 選擇語言 - zh-TW - Chinois (traditionnel) සිංහල - පරිවර්තනය - භාෂාව තෝරාගන්න - si - Cingalais 한국어 - 번역 - 언어설정 - ko - Coréen Corsica - Traduci - Sceglie a lingua - co - Corse Kreyòl ayisyen - Tradiksyon - Chwazi lang - ht - Créole haïtien hrvatski - Prevoditelj - Odaberite jezik - hr - Croate Dansk - Oversæt - Vælg sprog - da - Danois Español - Traductor - Seleccionar idioma - es - Espagnol Esperanto - Tradukado - Elektu lingvon - eo - Espéranto Eesti - Tõlkimine - Vali keel - et - Estonien suomi - Kääntäjä - Valitse kieli - fi - Finnois Français - Traduction - Choisissez la langue - fr - Français Frysk - Oersette - Selektearje taal - fy - Frison Gaelic (Skotlân) - Eadar-theangaich - Tagh cànan - gd - Gaélique (Écosse) Galego - Tradución - Escolla o idioma - gl - Galicien Cymraeg - Cyfieithu - Dewiswch iaith - cy - Gallois ქართული - თარგმანი - ენის არჩევა - ka - Géorgien Ελληνικά - Μετάφραση - Επιλογή γλώσσας - el - Grec ગુજરાતી - અનુવાદ - ભાષા પસંદ કરો - gu - Gujarati Hausa - Translation - Zabi harshe - ha - Haoussa Hawaiian - Unuhi - Wae 'ōlelo - haw - Hawaïen עברית - תרגם - בחירת שפה - iw - Hébreu हिन्दी - अनुवाद करें - भाषा चुनें - hi - Hindi Hmong - txhais lus - Xaiv lus - hmn - Hmong Magyar - Fordítás - Válasszon nyelvet - hu - Hongrois Igbo - Translation - Họrọ asụsụ - ig - Igbo Indonesia - Translate - Pilih Bahasa - id - Indonésien Gaeilge - Aistriúchán - Roghnaigh teanga - ga - Irlandais Icelandic - Þýðing - Velja tungumál - is - Islandais Italiano - Traduttore - Seleziona lingua - it - Italien 日本語 - 翻訳 - 言語を選択 - ja - Japonais Javanese - Translation - Pilih basa - jw - Javanais ಕನ್ನಡ - ಅನುವಾದ - ಭಾಷೆ ಆಯ್ಕೆ - kn - Kannada Қазақ - Аударма - Тілді таңдау - kk - Kazakh ខ្មែរ - បកប្រែ - ជ្រើសភាសា - km - Khmer киргизский - Комментарий - Тил тандаңыз - ky - Kirghyz Kurdish - Wergerandin - Hilbijêre ziman - ku - Kurde ລາວ - ການແປພາສາ - ເລືອກພາສາ - lo - Laotien Latin - Latin - Elige lingua - la - Latin latviešu - Tulkotājs - Atlasiet valodu - lv - Letton Lietuvių - Versti - Pasirinkite kalbą - lt - Lituanien Lëtzebuergesch - Iwwersetzen - Wielt Sprooch - lb - Luxembourgeois Македонски - Превод - Избери јазик - mk - Macédonien Malaysia - Terjemahan - Pilih bahasa - ms - Malaisien മലയാളം - പരിഭാഷ - ഭാഷ തിരഞ്ഞെടുക്കുക - ml - Malayalam Madagascar - Translation - Mifidiana teny - mg - Malgache Malti - Traduzzjoni - Agħżel lingwa - mt - Maltais Maori - Translation - Kōwhiri te reo - mi - Maori मराठी - भाषांतर - भाषा निवडा - mr - Marathi Монгол - Орчуулга - Хэл сонгох - mn - Mongol Nederlands - Vertaal - Kies Taal - nl - Néerlandais नेपाली - अनुवाद - भाषा छान्नुहोस् - ne - Népalais norsk - Oversetter - Velg språk - no - Norvégien O'zbekiston - Tarjima - Tilni tanlang - uz - Ouzbek پښتو - وژباړئ - ژبه وټاکئ - ps - Pachtô ਪੰਜਾਬੀ - ਅਨੁਵਾਦ - ਭਾਸ਼ਾ ਚੁਣੋ - pa - Panjabi فارسی - ترجمه - انتخاب زبان - fa - Persan Polski - Tłumacz - Wybierz język - pl - Polonais Português - Tradutor - Seleccionar idioma - pt - Portugais Română - Traducere - Selectaţi limba - ro - Roumain Русский - Переводчик - Выберите язык - ru - Russe Samoa - Faaliliu - Gagana filifilia - sm - Samoan српски - преводилац - Изабери језик - sr - Serbe Sesotho - Phetolelo - Khetha puo tn lefatshe - st - Sesotho Shona - Kushandura - Sarudzai mutauro - sn - Shona سنڌي - ترجمو ڪريو - ٻولي منتخب ڪريو - sd - Sindhî slovenčina - Prekladač - Výber jazyka - sk - Slovaque slovenščina - Prevajalnik - Izberi jezik - sl - Slovène Somali - Translation - Dooro luqadda - so - Somali Sunda - Tarjamahan - Pilih basa - su - Soundanais Svenska - Översätt - Välj språk - sv - Suédois Kiswahili - Tafsiri - Chagua lugha - sw - Swahili Тоҷикистон - Тарҷумаи - интихоб забон - tg - Tadjik Filipino - Pagsasalin - Pumili ng Wika - tl - Tagalog தமிழ் - மொழிபெயர்ப்பு - மொழி தேர்வு - ta - Tamoul česky - Překladač - Zvolit jazyk - cs - Tchèque తెలుగు - అనువాద - భాష ఎంచుకోండి - te - Telugu ไทย - แปล - ภาษาเลือก - th - Thaï Türk - Tercüme - Dil seçin - tr - Turc українська - Перекладач - Виберіть мову - uk - Ukrainien اردو - ترجمہ - زبان کا انتخاب کریں - ur - Urdu Tiếng Việt - Dịch - Chọn Ngôn ngữ - vi - Vietnamien isiXhosa - Guqula - Khetha ulwimi - xh - Xhosa ייִדיש - טראַנסלאַטיאָן - אויסקלייַבן שפּראַך - yi - Yiddish Yoruba - Translation - Yan ede - yo - Yorouba Zulu - Translation - Khetha ulimi - zu - Zoulou

Connexion utilisateur

Utilisateurs en ligne

1 utilisateur
297 invités

Statistiques d'aujourd'hui

NombreDescription
13623Membres
1541Messages
29Commentaires
0Lectures
4154924Lectures globales
0Clics
0Réf. externes
0Réf. internes
0Abonnés RSS

Publicité point liée à GoDieu.com

Les jours de Noé et du déluge-09


novembre 7, 2017 par GoDieu

 


Chapitre 9


La longévité de vie de la race adamique initiale

En examinant les données bibliques sur les patriarches (tirées surtout des chapitres 5 et 11 de la Genèse), on constate qu'au cours de la période qui précède le Déluge (pour un millénaire et demi), l'âge au décès est très élevé et assez uniforme. L'âge maximal semble se situer juste en dessous de mille ans. Hénoc est l'exception qui confirme la règle, mais la Bible (Genèse 5:24) dit de lui qu'il fut "enlevé" avant d'atteindre son âge maximal (et mourir d'une mort naturelle) pour son époque. Après une catastrophe géophysique globale, le Déluge, survient une période de temps relativement courte (quelques siècles) où la longévité précédente s'est vue réduite plutôt brutalement (d'environ 70%). Aucun des gens nés après le Déluge ne vivent au-delà de 500 ans. À la fin de cette période, c'est à peine si on dépasse 200 ans. À la suite de cette période de chute dramatique de la durée de vie, survient une autre période d'environ 1500 ans où la moyenne d'âge au décès s'est lentement érodé pour atteindre des valeurs comparables à celles que nous connaissons actuellement, soit 80 ans environ.

Premier constat banal, les données bibliques sur la durée de vie des humains avant le Déluge ne concordent pas avec celles observées à l'heure actuelle. Même avec toutes les avancées de la médecine moderne, c'est à peine si on dépasse cent ans. Concevoir que les humains puissent vivre trois, quatre, cinq, voire neuf cents ans, c'est bien autre chose! Chose certaine, cela n'a rien à voir avec notre réalité. Évidemment, l'affirmation du livre de la Genèse que les antédiluviens vivaient plusieurs centaines d'années choque les oreilles modernes et peut sembler relever de la pure fantaisie. Il est hors de doute qu'il existe une tradition très répandue à l'effet que la vie de l'homme était, à l'origine, beaucoup plus longue qu'elle ne l'est à l'heure actuelle, s'étendant sur au moins plusieurs centaines d'années. Flavius Josèphe, un politicien et historien juif vivant au premier siècle de notre ère, a dû répondre aux doutes du monde intellectuel de Rome du premier siècle où il vivait en déporté. Dans son œuvre Antiquités judaïques, Flavius Josèphe offre à ses lecteurs les commentaires suivants (Livre 1, chapitre 3, section 9):

«Noé vécut après le déluge 350 ans, qu'il passa toujours heureusement; il meurt âgé de 950 ans. Que personne, comparant la vie de ces anciens à la nôtre d'un nombre d'années si restreint, n'aille tenir pour faux ce qui est raconté de ces hommes: qu'on ne se figure point, parce que nul aujourd'hui n'atteint dans son existence un âge aussi avancé, que ceux-là non plus n'aient pu la prolonger à ce point. D'abord, ils étaient aimés de Dieu et nés de Dieu lui-même; leur nourriture les rendait plus propres à durer davantage; il est donc vraisemblable qu'ils ont pu vivre aussi longtemps. Ensuite, c'est pour leur vertu et c'est pour faciliter leurs recherches dans l'astronomie et la géométrie, inventées par eux, que Dieu leur accordait cette longévité; ils n'auraient rien pu prédire avec certitude s'ils n'avaient vécu que 600 ans, car c'est là la durée de la grande année. J'ai là-dessus le témoignage de tous ceux, Grecs ou Barbares, qui ont écrit des antiquités: Manéthon, qui a fait les annales des Égyptiens; Bérose, qui a rassemblé ce qui concerne la Chaldée; Mochos, Hestiée ainsi que Hiéronyme l'Égyptien, auteurs d'histoires phéniciennes, sont d'accord avec moi; Hésiode, Hécatée, Hellanicos, Acusilaos, ainsi qu'Éphore et Nicolas, rapportent que ces premiers hommes vivaient mille ans. Mais sur ce sujet, que chacun décide comme il lui plaira.»

Devant les intellectuels de l'empire romain, Flavius Josèphe défend donc les affirmations de la Genèse en évoquant des historiens non-juifs de l'Antiquité qui affirment également la réalité des vies prolongées avant (et pendant une période assez brève, après) le Déluge. Flavius Josèphe semble expliquer le phénomène de la longévité antédiluvienne en affirmant que les antédiluviens possédaient des capacités disparues depuis et avaient accès à des aliments dotés de propriétés revivifiantes. Pour la génération qui nous entoure, les affirmations de la Genèse sont invraisemblables, mais c'est une attitude qui a peu de racines sur le plan historique. On demandera évidemment quel est le lien avec la Genèse et la question de la durée de vie incroyable des antédiluviens? Eh bien on y arrive justement. Voyons la déclaration dans Genèse 1:31: «Et Dieu vit tout ce qu'il avait fait et voici, cela était très bon.». Dieu a donc inspecté sa Création, soit la biosphère, les animaux et l'homme et n'y a trouvé aucun défaut. Si nous admettons cette perfection initiale, il en découle que les premiers humains n'auraient pas connu de mutations, leur structure cellulaire et leur génome seraient donc parfaits, sans défauts, comme le Créateur l'avait prévu. On peut donc présumer qu'ils auraient pu vivre à jamais s'ils avaient évité le péché. En effet, la Bible nous dit à plusieurs endroits que la mort (et la maladie) est entrée dans le monde, suite à la rébellion de l'homme. Si donc on accepte le postulat d'une Création initiale parfaite, alors en toute logique, il faut supposer que cela soit également vrai sur le plan génétique. Il en résulte que les maladies congénitales et diverses dysfonctions génétiques que nous connaissons trop bien aujourd'hui n'existaient pas initialement et sont apparues, depuis la Chute (graduellement ou pas?) et sont liées à la dégradation subséquente de l'information génétique créée par Dieu dans le génome. Cela concorde tout à fait avec l'affirmation des Écritures indiquant que les populations humaines avant le Déluge vivaient BEAUCOUP plus longtemps que nous (au-delà de 900 ans en général). Bien qu'un tel phénomène nous semble étrange, du point de vue de la théorie de l'information, c'est tout à fait logique.

Selon le récit biblique de Genèse 11, après le Déluge la longévité des humains a décru de manière à peu près régulière (au cours d'une période de 400 ans environ) pour atteindre, à l'époque de Moïse, 80 ans. Un chant attribué à Moïse dit: «Car tous nos jours s'en vont par ta colère; nous consumons nos années comme une pensée. Les jours de nos années reviennent à soixante-dix ans et pour les plus vigoureux, à quatre-vingts ans; et le plus beau de ces jours n'est que peine et tourment; car il s'en va bientôt, et nous nous envolons. — Les jours de nos années s'élèvent à soixante-dix ans, Et, pour les plus robustes, à quatre-vingts ans; Et l'orgueil qu'ils en tirent n'est que peine et misère, Car il passe vite, et nous nous envolons.» (Psaumes 90:9-10). Nous voyons que la Bible relate le fait de la décroissance de la durée de la vie humaine, mais elle nous donne peu d'indices sur les causes de cette décroissance, si ce n'est la colère de Dieu comme dit le texte des Psaumes. Bien que ce soit spéculatif à ce stade, les créationnistes sont d'avis que d'autres facteurs ont pu contribuer à la durée de vie prolongée des antédiluviens, dont un champ magnétique terrestre plus puissant (apportant une protection accrue aux effets mutagènes des rayons cosmiques) et une pression atmosphérique plus élevée. Puisque nous sommes si éloignés dans le temps de l'époque de Noé et des antédiluviens, il nous est difficile d'éviter de spéculer sur les causes du déclin de la longévité des humains après le Déluge vu le peu de données dont nous disposons. On a déjà évoqué l'accroissement des radiations atteignant la surface de la Terre (entraînant une production plus élevée de mutations génétiques) lors d'inversions de la polarité du champ magnétique terrestre, la perte d'un ensemble d'aliments permettant d'augmenter la longévité comme une explication de la réduction de la durée de vie des humains après le Déluge.

Un autre facteur pourrait être une augmentation de la radioactivité atmosphérique due à la libération du radon souterrain pendant l'activité tectonique et le volcanisme généralisé pendant et après le Déluge. Dans un article par Douglas Fox (paru dans la revue New Scientist), on discute d'un lien potentiel entre la taille d'un organisme et sa durée de vie. D'après Fox c'est la composition de la membrane cellulaire d'un organisme qui joue un rôle critique dans le métabolisme et cela influence la longévité. Si on examine toute la gamme de l'arche de Noé, de la musaraigne pesant 2 grammes jusqu'à la baleine bleue pesant 200 tonnes, à peu près tout est déterminé par la taille d'un organisme, dont les géants avant et après le Déluge. Règle générale, plus la bête est grosse, plus lent sera son métabolisme et plus longue sera sa vie, ou inversement. Ces considérations sont intéressantes d'un point de vue créationniste. Si des recherches plus poussées devaient confirmer le lien entre la taille et la longévité, cela pourrait laisser entendre que les dinosaures les plus grands étaient ceux dont la durée de vie leur a permis d'atteindre une plus grande taille. D'autre part, le livre de la Genèse mentionne des géants chez les hommes. Cela pourrait laisser entendre que tous les antédiluviens étaient de taille plus grande que nous. Maria Susana Seguin (Institut de Recherche sur la Renaissance, L'Âge Classique et les Lumières — Université Montpellier III) a examiné à fond le 18e siècle, période de transition entre la pensée judéo-chrétienne classique (en Occident, toujours teinté de philosophie grecque) et la pensée des Lumières. Manifestement cette transition a été initiée au moyen de discussions sur les questions cosmologiques de fond et, dans ce contexte, le Déluge universel de Noé a été une première cible à déboulonner pour les apôtres des Lumières. Mais dans ces discussions, la question des géants attire l'attention de Seguin et elle note:

«L'âge des premiers hommes est prouvé à son tour, toujours selon les défenseurs de la tradition biblique, par la taille exceptionnelle de nos ancêtres. Depuis la Renaissance, on avait ainsi associé la longévité des Patriarches à leur taille. Le père Richard Simon avait expliqué que I'Arche de Noé était suffisamment grande pour abriter toutes les espèces d'animaux de la Terre parce qu'elle avait été construite à partir d'une coudée différente de la coudée moderne, proportionnelle à la grande taille de Noé. Dom Calmet justifie de cette manière l'existence de géants antédiluviens et il associe également les dimensions des premiers hommes à leurs caractéristiques morales. Il prouve ses affirmations par le fait que la taille de ces géants diminue en même temps que leur âge: le lit du célèbre Og de Basan avait selon Moïse neuf coudées de long, alors que Goliath, du temps de David, c'est-à-dire à une époque où les hommes vivaient moins longtemps, n'avait que six coudées de hauteur. Ceci explique d'ailleurs que de nos jours, étant donné que les hommes vivent moins longtemps on ne voit guère de géants sur la terre.»

Dans les discussions sur le livre de la Genèse, les athées aiment parfois poser une question qui semble apporter une preuve des contradictions que comporte la Bible. Le texte biblique dit qu'après le meurtre de son frère Abel, Caïn fut exilé et épousa une femme. La question se pose alors: D'où venait donc la femme de Caïn? La réponse est pourtant simple car, comme nous l'avons déjà mentionné, il y avait une grande multitude d'hommes et de femmes à cette époque.


Marque de commerce © 1999-2019 GoDieu.com - Tous droits réservés