Accueil GoDieu.com
Plan de Salut de Dieu
Recherche GoDieu.com

En principe, ce panneau vous présentera des choix de moteur de recherche GoDieu.com.

Fermer
Recherche biblique
GoDieu.com
Cette page en favori Affiche une version imprimable de cette page entière. Expédier la page d'accueil par courriel. Contacter GoDieu.com
Dimension de police du texte
 
Facebook GoDieu.com Twitter GoDieu.com Youtube GoDieu.com Dailymotion GoDieu.com Suivez-nous !   

Traduction du site

Afrikaans - Vertaling - Kies taal - af - Afrikaans Albanian - Përkthimi - Zgjidhni gjuhën - sq - Albanais Deutsch - Übersetzung - Sprache wählen - de - Allemand አማርኛ - ተርጉም - ቋንቋ ይምረጡ - am - Amharique English - Translate - Select Language - en - Anglais العربية - ترجمة - تحديد اللغة - ar - Arabe Հայերեն - Թարգմանություն - Ընտրեք լեզուն - hy - Arménien Azeri - Translation - Dil seçin - az - Azéri Euskal - Itzulpen - Hizkuntza aukeratu - eu - Basque বাংলা - অনুবাদ - ভাষা নির্বাচন করুন - bn - Bengali Беларусь - Пераклад - Выбраць мову - be - Biélorusse မြန်မာစာ - ဘာသာပြန်ဆို။ - ဘာသာစကားကိုရွေးချယ်ပါ။ - my - Birman Bosanski - Translation - Odaberite jezik - bs - Bosniaque български - Преводач - Избор на език - bg - Bulgare català - Traductor - Selecciona l'idioma - ca - Catalan Cebuano - Translation - Pilia pinulongan - ceb - Cebuano Chichewa - Translation - Sankhani chinenero - ny - Chichewa 中文 (简体) - 翻译 - 选择语言 - zh-CN - Chinois (simplifié) 中文 (繁體) - 翻譯 - 選擇語言 - zh-TW - Chinois (traditionnel) සිංහල - පරිවර්තනය - භාෂාව තෝරාගන්න - si - Cingalais 한국어 - 번역 - 언어설정 - ko - Coréen Corsica - Traduci - Sceglie a lingua - co - Corse Kreyòl ayisyen - Tradiksyon - Chwazi lang - ht - Créole haïtien hrvatski - Prevoditelj - Odaberite jezik - hr - Croate Dansk - Oversæt - Vælg sprog - da - Danois Español - Traductor - Seleccionar idioma - es - Espagnol Esperanto - Tradukado - Elektu lingvon - eo - Espéranto Eesti - Tõlkimine - Vali keel - et - Estonien suomi - Kääntäjä - Valitse kieli - fi - Finnois Français - Traduction - Choisissez la langue - fr - Français Frysk - Oersette - Selektearje taal - fy - Frison Gaelic (Skotlân) - Eadar-theangaich - Tagh cànan - gd - Gaélique (Écosse) Galego - Tradución - Escolla o idioma - gl - Galicien Cymraeg - Cyfieithu - Dewiswch iaith - cy - Gallois ქართული - თარგმანი - ენის არჩევა - ka - Géorgien Ελληνικά - Μετάφραση - Επιλογή γλώσσας - el - Grec ગુજરાતી - અનુવાદ - ભાષા પસંદ કરો - gu - Gujarati Hausa - Translation - Zabi harshe - ha - Haoussa Hawaiian - Unuhi - Wae 'ōlelo - haw - Hawaïen עברית - תרגם - בחירת שפה - iw - Hébreu हिन्दी - अनुवाद करें - भाषा चुनें - hi - Hindi Hmong - txhais lus - Xaiv lus - hmn - Hmong Magyar - Fordítás - Válasszon nyelvet - hu - Hongrois Igbo - Translation - Họrọ asụsụ - ig - Igbo Indonesia - Translate - Pilih Bahasa - id - Indonésien Gaeilge - Aistriúchán - Roghnaigh teanga - ga - Irlandais Icelandic - Þýðing - Velja tungumál - is - Islandais Italiano - Traduttore - Seleziona lingua - it - Italien 日本語 - 翻訳 - 言語を選択 - ja - Japonais Javanese - Translation - Pilih basa - jw - Javanais ಕನ್ನಡ - ಅನುವಾದ - ಭಾಷೆ ಆಯ್ಕೆ - kn - Kannada Қазақ - Аударма - Тілді таңдау - kk - Kazakh ខ្មែរ - បកប្រែ - ជ្រើសភាសា - km - Khmer киргизский - Комментарий - Тил тандаңыз - ky - Kirghyz Kurdish - Wergerandin - Hilbijêre ziman - ku - Kurde ລາວ - ການແປພາສາ - ເລືອກພາສາ - lo - Laotien Latin - Latin - Elige lingua - la - Latin latviešu - Tulkotājs - Atlasiet valodu - lv - Letton Lietuvių - Versti - Pasirinkite kalbą - lt - Lituanien Lëtzebuergesch - Iwwersetzen - Wielt Sprooch - lb - Luxembourgeois Македонски - Превод - Избери јазик - mk - Macédonien Malaysia - Terjemahan - Pilih bahasa - ms - Malaisien മലയാളം - പരിഭാഷ - ഭാഷ തിരഞ്ഞെടുക്കുക - ml - Malayalam Madagascar - Translation - Mifidiana teny - mg - Malgache Malti - Traduzzjoni - Agħżel lingwa - mt - Maltais Maori - Translation - Kōwhiri te reo - mi - Maori मराठी - भाषांतर - भाषा निवडा - mr - Marathi Монгол - Орчуулга - Хэл сонгох - mn - Mongol Nederlands - Vertaal - Kies Taal - nl - Néerlandais नेपाली - अनुवाद - भाषा छान्नुहोस् - ne - Népalais norsk - Oversetter - Velg språk - no - Norvégien O'zbekiston - Tarjima - Tilni tanlang - uz - Ouzbek پښتو - وژباړئ - ژبه وټاکئ - ps - Pachtô ਪੰਜਾਬੀ - ਅਨੁਵਾਦ - ਭਾਸ਼ਾ ਚੁਣੋ - pa - Panjabi فارسی - ترجمه - انتخاب زبان - fa - Persan Polski - Tłumacz - Wybierz język - pl - Polonais Português - Tradutor - Seleccionar idioma - pt - Portugais Română - Traducere - Selectaţi limba - ro - Roumain Русский - Переводчик - Выберите язык - ru - Russe Samoa - Faaliliu - Gagana filifilia - sm - Samoan српски - преводилац - Изабери језик - sr - Serbe Sesotho - Phetolelo - Khetha puo tn lefatshe - st - Sesotho Shona - Kushandura - Sarudzai mutauro - sn - Shona سنڌي - ترجمو ڪريو - ٻولي منتخب ڪريو - sd - Sindhî slovenčina - Prekladač - Výber jazyka - sk - Slovaque slovenščina - Prevajalnik - Izberi jezik - sl - Slovène Somali - Translation - Dooro luqadda - so - Somali Sunda - Tarjamahan - Pilih basa - su - Soundanais Svenska - Översätt - Välj språk - sv - Suédois Kiswahili - Tafsiri - Chagua lugha - sw - Swahili Тоҷикистон - Тарҷумаи - интихоб забон - tg - Tadjik Filipino - Pagsasalin - Pumili ng Wika - tl - Tagalog தமிழ் - மொழிபெயர்ப்பு - மொழி தேர்வு - ta - Tamoul česky - Překladač - Zvolit jazyk - cs - Tchèque తెలుగు - అనువాద - భాష ఎంచుకోండి - te - Telugu ไทย - แปล - ภาษาเลือก - th - Thaï Türk - Tercüme - Dil seçin - tr - Turc українська - Перекладач - Виберіть мову - uk - Ukrainien اردو - ترجمہ - زبان کا انتخاب کریں - ur - Urdu Tiếng Việt - Dịch - Chọn Ngôn ngữ - vi - Vietnamien isiXhosa - Guqula - Khetha ulwimi - xh - Xhosa ייִדיש - טראַנסלאַטיאָן - אויסקלייַבן שפּראַך - yi - Yiddish Yoruba - Translation - Yan ede - yo - Yorouba Zulu - Translation - Khetha ulimi - zu - Zoulou

Connexion utilisateur

Utilisateurs en ligne

1 utilisateur
291 invités

Statistiques d'aujourd'hui

NombreDescription
13623Membres
1541Messages
29Commentaires
0Lectures
4154924Lectures globales
0Clics
0Réf. externes
0Réf. internes
0Abonnés RSS

Publicité point liée à GoDieu.com

Les Pharisiens modernes-1


mai 30, 2014 par GoDieu

 

Le christianisme pharisaïque

Dans notre monde dit moderne, les valeurs et les modes n'ont aucune stabilité, ils changent constamment selon les caprices de l'homme. Le chrétien est appelé à y mener sa vie selon Dieu et non selon le monde. La Bible déclare que nous vivons dans le monde mais nous ne sommes pas du monde. Nous sommes un peuple choisi par Dieu pour le représenter sur terre, afin de déclarer la lumière de la vérité dans un monde enténébré. Par conséquent, il est important pour le chrétien de chercher les choses d'en haut, c'est-à-dire les choses qui sont éternelles car celles du monde disparaîtront tôt ou tard. Dans son premier épître, l'apôtre Jean nous exhorte à nous éloigné des choses du monde: «Ne vous abandonnez point à cette disposition de méchanceté, ni aux choses qui sont dans cet agencement. Si quelqu'un s'abandonne à cette disposition, le renoncement du Père n'est point en lui; Car tout ce qui est dans cette disposition, les abus de la chair, l'immodération des yeux, et l'orgueil de la vie, ne vient point du Père, mais de cet agencement des choses. Or cette disposition disparaît, et pareillement sa convoitise; mais celui qui fait la volonté de Dieu, demeure éternellement.» (1 Jean 2:15-17; Bible de Machaira). Même que Jacques confirme ce que dit Jean, en déclarant: «Qui voudra donc être ami de cette disposition, se rendra ennemi de Dieu.» (Jacques 4:4) Qu'il existe un conflit réel entre la vie chrétienne et la vie en ce monde est évident. Le monde a ses coutumes, ses rituels, et ses traditions qui souvent vont à l'encontre de l'enseignement de Christ et de sa Parole inspirée. Il nous importe premièrement de savoir ce que signifie exactement le mot «monde» que nous retrouvons en de nombreux endroits dans le Nouveau Testament.

Le mot monde ou «KOSMOS - COSMOS» en Grec, détient deux aspects: spirituel et matériel. L'aspect spirituel est celui le plus utilisé dans les Écritures, surtout dans le Nouveau Testament où il signifie littéralement «disposition, agencement, attitude, allure, comportement, contenance, tendance». Il désigne généralement les réactions communes à tous les hommes dans une collectivité, une disposition ou état d'être générale et commune à tous, c'est-à-dire les conditions du cœur qui régissent le comportement de l'homme ou de la société dans laquelle il se trouve. Dans son aspect matériel, il signifie «arrangement, ornement, ordre» et désigne l'ordre naturel des choses. Il fut utilisé par les anciens pour désigner l'ordre dans l'univers comme sur la terre, ou pour faire une comparaison entre le ciel et la terre; le terme «KOSMOS» n'est généralement pas utilisé pour désigner tous les habitants de la terre ou de la race humaine, pour cela c'est le mot «OIKOUMENÊ» qui est employé. Malheureusement le fait que «KOSMOS» a été traduit par «monde» porte plusieurs à la confusion et à de fausses conclusions. Prenons pour exemple le passage populaire de Jean 3:16. Le fait que «Dieu a tant aimé le monde» ne signifie pas qu'il aime tous les être humains qui vivent ou qui ont vécu sur la terre, mais qu'il aime ceux qui sont d'une «disposition» particulière dans un temps donné et pour un but spécifique. L'amour de Dieu ou «renoncement divin» est toujours sélectif et se rapporte uniquement à son peuple, les élus. Dans le sens général de toute la race humaine, il ne s'agit pas de l'amour de Dieu mais de la providence de Dieu qui agit, et cela pour la gloire de son nom. Jamais le mot monde ne porte une signification globale de «tous les hommes» mais désigne plus spécifiquement la notion de «disposition», c'est-à-dire «l'agencement ou l'ordre des choses qui composent ou forment la société et ses mœurs, l'attitude ou les dispositions du cœur de l'homme qui régissent son comportement dans un contexte historique particulier. On peut aussi donner à ce terme la désignation de «disposés», c'est-à-dire de tous ceux qui dans un état d'esprit particulier mettre en commun une façon d'agir qui supporte ou s'oppose à la grâce de Dieu d'entre tous genres d'hommes; ou encore de ceux qui sont disposés à recevoir la grâce du salut. Le contexte en détermine toujours le sens.

Dans le monde, certaines choses que le chrétien doit évité sont clairement définies, tandis que d'autres ne le sont pas et sont sujettes à différentes interprétations qui engendrent toutes sortes de contestations et d'hostilités, terrain fertile des Pharisiens modernes. Soulignons qu'un Pharisien est une personne à la piété ostentatoire qui aime la gloire personnelle et l'attention que lui porte ses prochains, un narcissique toujours en quête de validation. La psychothérapie décrit le narcissisme de cette façon:

«Le trouble de personnalité narcissique se caractérise par un égocentrisme démesuré, un sentiment de supériorité personnel lié à des fantasmes de grandiosité, une recherche excessive d'admiration et une insensibilité aux sentiments et aux besoins d'autrui. Les relations interpersonnelles des personnes souffrant de ce trouble sont généralement perturbées. Le narcissisme crée ainsi chez l'individu une perception que les autres sont des extensions de lui-même. La personne narcissique se montre souvent intransigeantes et méprisantes envers leur entourage et elles peuvent, à la limite, exploiter et utiliser autrui pour arriver à leurs propres fins. Paradoxalement, une personne très narcissique provoque souvent une détresse importante à son entourage immédiat, ceci résultant de mécanismes psychiques visant en fait à se protéger de sa propre détresse».

Cette définition se rapporte aussi à un grand nombre de gourous, maîtres à penser, manipulateurs, pasteurs ou instructeurs, que l'on retrouve généralement parmi les sectes évangéliques, notamment chez les pentecôtistes et les charismatiques où le Pharisaïsme moderne est en vogue. Le plus bel exemple que nous puissions avoir ici est le cas particulier de Michelle d'Astier, surnommée aussi «sorcière de la Vigerie»; de même aussi que celui du sorcier pentecôtiste du Cameroun, Christian Becquet. Le Pharisien est une personne qui croit en Dieu, et qui croit que Dieu est content d'elle; une personne entêtée qui regarde ses opinions comme étant la vérité même; une personne observant strictement les préceptes moraux et qui s'attache plus à leur formalisme qu'à leur contenu, et qui se donne une bonne conscience avec laquelle elle se permet de juger sévèrement la conduite d'autrui. En d'autres mots, une telle personne «voit le brin de poussière dans l'œil de l'autre, mais ne voit pas la poutre qui se trouve dans le sien». Bref, un Pharisien est quelqu'un qui se pense meilleur qu'un autre dans sa conduite et sa croyance.

Le christianisme pharisaïque moderne est remplis de gens qui jugent d'eux-mêmes exactement comme les Pharisiens, et c'est surtout à cette cause qu'il faut attribuer la déformation de la vérité, qui entre leurs mains, devient qu'une approximation subtile et raffinée. Quand nous déclarons à des hommes de ce caractère odieux qui s'imaginent être chrétiens qu'ils sont «injustes, plongés dans le mal, haïssables, ennemis de Dieu», ils nous taxent d'exagération, d'outrance, et de violence. De telles accusations ne sauraient s'appliquer à eux, et ne leurs paraissent méritées que de ces membres tarés de la société qui s'abandonnent sans frein à leurs mauvaises convoitises, des libertins, des voleurs, des faussaires. Quand nous leur déclarons encore qu'il n'habite en eux aucun bien, qu'il n'y a pas un article entre mille sur lequel ils puissent répondre convenablement sans tordre les Écritures, qu'il n'y a point de juste, qu'il n'y a personne «qui fasse le bien, non, pas même un seul» (Romains 3:10-12), cela n'est qu'une nouvelle exagération, à leur avis. Ils ne sont pas parfaits dans la vérité car la vérité n'est pas en eux, mais ils possèdent pourtant des qualificatifs réels que la justice de Dieu ne leur permet pas de méconnaître. Dès lors, ne croyant pas l'Écriture sur la condamnation qu'ils ont encourue, comment la croiraient-ils sur la grâce qui leur est proposée en Jésus-Christ? II faut se voir perdu pour être sauvé, et un perdu n'a pas la capacité de se sauver lui-même, ses choix et ses décisions n'ont aucune valeur aux yeux de Dieu, ils sont charnels et teintés du péché de leur nature humaine déchue. Nous avons beau parler, presser, conjurer, effrayer: mais on n'a point d'oreilles pour nous entendre. Il ne peut en être autrement car on ne peut expliquer la lumière à un aveugle.


Marque de commerce © 1999-2019 GoDieu.com - Tous droits réservés