Accueil GoDieu.com
Plan de Salut de Dieu
Recherche GoDieu.com

En principe, ce panneau vous présentera des choix de moteur de recherche GoDieu.com.

Fermer
Recherche biblique
GoDieu.com
Cette page en favori Affiche une version imprimable de cette page entière. Expédier la page d'accueil par courriel. Contacter GoDieu.com
Dimension de police du texte
 
Facebook GoDieu.com Twitter GoDieu.com Youtube GoDieu.com Dailymotion GoDieu.com Instagram GoDieu.com Suivez-nous !   

Traduction du site

Afrikaans - Vertaling - Kies taal - af - Afrikaans Albanian - Përkthimi - Zgjidhni gjuhën - sq - Albanais Deutsch - Übersetzung - Sprache wählen - de - Allemand አማርኛ - ተርጉም - ቋንቋ ይምረጡ - am - Amharique English - Translate - Select Language - en - Anglais العربية - ترجمة - تحديد اللغة - ar - Arabe Հայերեն - Թարգմանություն - Ընտրեք լեզուն - hy - Arménien Azeri - Translation - Dil seçin - az - Azéri Euskal - Itzulpen - Hizkuntza aukeratu - eu - Basque বাংলা - অনুবাদ - ভাষা নির্বাচন করুন - bn - Bengali Беларусь - Пераклад - Выбраць мову - be - Biélorusse မြန်မာစာ - ဘာသာပြန်ဆို။ - ဘာသာစကားကိုရွေးချယ်ပါ။ - my - Birman Bosanski - Translation - Odaberite jezik - bs - Bosniaque български - Преводач - Избор на език - bg - Bulgare català - Traductor - Selecciona l'idioma - ca - Catalan Cebuano - Translation - Pilia pinulongan - ceb - Cebuano Chichewa - Translation - Sankhani chinenero - ny - Chichewa 中文 (简体) - 翻译 - 选择语言 - zh-CN - Chinois (simplifié) 中文 (繁體) - 翻譯 - 選擇語言 - zh-TW - Chinois (traditionnel) සිංහල - පරිවර්තනය - භාෂාව තෝරාගන්න - si - Cingalais 한국어 - 번역 - 언어설정 - ko - Coréen Corsica - Traduci - Sceglie a lingua - co - Corse Kreyòl ayisyen - Tradiksyon - Chwazi lang - ht - Créole haïtien hrvatski - Prevoditelj - Odaberite jezik - hr - Croate Dansk - Oversæt - Vælg sprog - da - Danois Español - Traductor - Seleccionar idioma - es - Espagnol Esperanto - Tradukado - Elektu lingvon - eo - Espéranto Eesti - Tõlkimine - Vali keel - et - Estonien suomi - Kääntäjä - Valitse kieli - fi - Finnois Français - Traduction - Choisissez la langue - fr - Français Frysk - Oersette - Selektearje taal - fy - Frison Gaelic (Skotlân) - Eadar-theangaich - Tagh cànan - gd - Gaélique (Écosse) Galego - Tradución - Escolla o idioma - gl - Galicien Cymraeg - Cyfieithu - Dewiswch iaith - cy - Gallois ქართული - თარგმანი - ენის არჩევა - ka - Géorgien Ελληνικά - Μετάφραση - Επιλογή γλώσσας - el - Grec ગુજરાતી - અનુવાદ - ભાષા પસંદ કરો - gu - Gujarati Hausa - Translation - Zabi harshe - ha - Haoussa Hawaiian - Unuhi - Wae 'ōlelo - haw - Hawaïen עברית - תרגם - בחירת שפה - iw - Hébreu हिन्दी - अनुवाद करें - भाषा चुनें - hi - Hindi Hmong - txhais lus - Xaiv lus - hmn - Hmong Magyar - Fordítás - Válasszon nyelvet - hu - Hongrois Igbo - Translation - Họrọ asụsụ - ig - Igbo Indonesia - Translate - Pilih Bahasa - id - Indonésien Gaeilge - Aistriúchán - Roghnaigh teanga - ga - Irlandais Icelandic - Þýðing - Velja tungumál - is - Islandais Italiano - Traduttore - Seleziona lingua - it - Italien 日本語 - 翻訳 - 言語を選択 - ja - Japonais Javanese - Translation - Pilih basa - jw - Javanais ಕನ್ನಡ - ಅನುವಾದ - ಭಾಷೆ ಆಯ್ಕೆ - kn - Kannada Қазақ - Аударма - Тілді таңдау - kk - Kazakh ខ្មែរ - បកប្រែ - ជ្រើសភាសា - km - Khmer киргизский - Комментарий - Тил тандаңыз - ky - Kirghyz Kurdish - Wergerandin - Hilbijêre ziman - ku - Kurde ລາວ - ການແປພາສາ - ເລືອກພາສາ - lo - Laotien Latin - Latin - Elige lingua - la - Latin latviešu - Tulkotājs - Atlasiet valodu - lv - Letton Lietuvių - Versti - Pasirinkite kalbą - lt - Lituanien Lëtzebuergesch - Iwwersetzen - Wielt Sprooch - lb - Luxembourgeois Македонски - Превод - Избери јазик - mk - Macédonien Malaysia - Terjemahan - Pilih bahasa - ms - Malaisien മലയാളം - പരിഭാഷ - ഭാഷ തിരഞ്ഞെടുക്കുക - ml - Malayalam Madagascar - Translation - Mifidiana teny - mg - Malgache Malti - Traduzzjoni - Agħżel lingwa - mt - Maltais Maori - Translation - Kōwhiri te reo - mi - Maori मराठी - भाषांतर - भाषा निवडा - mr - Marathi Монгол - Орчуулга - Хэл сонгох - mn - Mongol Nederlands - Vertaal - Kies Taal - nl - Néerlandais नेपाली - अनुवाद - भाषा छान्नुहोस् - ne - Népalais norsk - Oversetter - Velg språk - no - Norvégien O'zbekiston - Tarjima - Tilni tanlang - uz - Ouzbek پښتو - وژباړئ - ژبه وټاکئ - ps - Pachtô ਪੰਜਾਬੀ - ਅਨੁਵਾਦ - ਭਾਸ਼ਾ ਚੁਣੋ - pa - Panjabi فارسی - ترجمه - انتخاب زبان - fa - Persan Polski - Tłumacz - Wybierz język - pl - Polonais Português - Tradutor - Seleccionar idioma - pt - Portugais Română - Traducere - Selectaţi limba - ro - Roumain Русский - Переводчик - Выберите язык - ru - Russe Samoa - Faaliliu - Gagana filifilia - sm - Samoan српски - преводилац - Изабери језик - sr - Serbe Sesotho - Phetolelo - Khetha puo tn lefatshe - st - Sesotho Shona - Kushandura - Sarudzai mutauro - sn - Shona سنڌي - ترجمو ڪريو - ٻولي منتخب ڪريو - sd - Sindhî slovenčina - Prekladač - Výber jazyka - sk - Slovaque slovenščina - Prevajalnik - Izberi jezik - sl - Slovène Somali - Translation - Dooro luqadda - so - Somali Sunda - Tarjamahan - Pilih basa - su - Soundanais Svenska - Översätt - Välj språk - sv - Suédois Kiswahili - Tafsiri - Chagua lugha - sw - Swahili Тоҷикистон - Тарҷумаи - интихоб забон - tg - Tadjik Filipino - Pagsasalin - Pumili ng Wika - tl - Tagalog தமிழ் - மொழிபெயர்ப்பு - மொழி தேர்வு - ta - Tamoul česky - Překladač - Zvolit jazyk - cs - Tchèque తెలుగు - అనువాద - భాష ఎంచుకోండి - te - Telugu ไทย - แปล - ภาษาเลือก - th - Thaï Türk - Tercüme - Dil seçin - tr - Turc українська - Перекладач - Виберіть мову - uk - Ukrainien اردو - ترجمہ - زبان کا انتخاب کریں - ur - Urdu Tiếng Việt - Dịch - Chọn Ngôn ngữ - vi - Vietnamien isiXhosa - Guqula - Khetha ulwimi - xh - Xhosa ייִדיש - טראַנסלאַטיאָן - אויסקלייַבן שפּראַך - yi - Yiddish Yoruba - Translation - Yan ede - yo - Yorouba Zulu - Translation - Khetha ulimi - zu - Zoulou

Connexion utilisateur

Utilisateurs en ligne

1 utilisateur
982 invités

Statistiques d'aujourd'hui

NombreDescription
13623Membres
1657Messages
29Commentaires
0Lectures
4154924Lectures globales
0Clics
0Réf. externes
0Réf. internes
0Abonnés RSS

Publicité point liée à GoDieu.com

Livre du juste-03


strict warning: Only variables should be passed by reference in /home/godieuc/public_html/modules/book/book.module on line 559.

août 14, 2011 par GoDieu



Ceci est le Livre de la Génération d'Adam (1143)

Yaschar (Sépher Haïyaschar) ou Livre du juste

Que Dieu créa sur la terre au jour ou Jéhova Dieu fit la terre et le ciel.


Voir le texte de cette traduction française divisé en versets.



LIVRE DE LA GENÈSE.



Section Bereschith (1144).

Dieu dit: Faisons l'homme à notre image et à notre ressemblance. Et Dieu créa l'homme à son image. Jéhova Dieu forma l'homme de la poussière de la terre, et il souffla dans ses narines une âme vivifiante: et l'homme devint un être animé parlant (1145).

Et Jéhova dit: Il n'est pas bon que l'homme soit seul. Je vais lui faire une aide pour être sa compagne. Alors Jéhova fit tomber un profond sommeil sur l'homme, qui s'endormit, et il enleva une de ses côtes, et la revêtit de chair, et en forma une femme qu'il amena devant l'homme. Et l'homme se réveilla de son sommeil, et voici qu'une femme se tenait devant lui. Et il dit: Celle-ci est un os de mes os. Elle sera appelée isscha (femme), car elle a été tirée d'un isch (homme). Et l'homme la nomma Ève, parce qu'elle était la mère de tous les vivants (1146). Dieu les bénit et les appela Adam au jour de leur création (1147). Et Jéhova dit: Fructifiez et multipliez et remplissez la terre. Jéhova Dieu prit Adam et sa femme et les plaça dans le jardin d'Éden, pour le cultiver et pour le garder. Et il leur donna ce précepte: Vous mangerez de tous les arbres du jardin; mais pour l'arbre de la science du bien et du mal, vous n'en mangerez point: car au jour où vous en mangerez vous mourrez (1148). Et après les avoir bénis et leur avoir imposé ce précepte, il s'enleva d'auprès d'eux. Or Adam et sa femme demeuraient dans le jardin selon le commandement de Jéhova. Mais le serpent que Dieu avait créé en même temps qu'eux sur la terre, s'avança vers eux pour les séduire et leur faire transgresser le précepte que Dieu leur avait donné. Il tenta la femme pour la porter à manger de l'arbre de la science. La femme lui prêta l'oreille, et contrevenant à l'ordre de Jéhova, elle cueillit du fruit de l'arbre de la science du bien et du mal, et en mangea. Elle en donna aussi à son époux, qui en mangea également. Et Dieu sut cela, et il fut irrité contre eux, et les maudit. En ce même jour Jéhova Dieu les chassa du jardin d'Éden, pour aller cultiver la terre d'où ils avaient été tirés; et ils se retirèrent vers l'orient du jardin d'Éden.

Or Adam connut sa femme et elle enfanta deux fils et trois filles (1149). Elle nomma l'aîné Caïn, disant: J'ai acquis de Dieu un homme. Et elle nomma le puîné Abel, car elle dit: En vanité nous sommes venus sur la terre, et en vanité nous en serons retirés (1150). Et les garçons grandirent, et leur père leur donna des possessions sur la terre. Caïn cultivait le sol, et Abel nourrissait des troupeaux. Or, au bout de jours et d'années les jeunes gens offrirent chacun une offrande à Jéhova. Caïn offrit des fruits de la terre, et Abel de ses plus belles et plus grasses brebis. Jéhova se tourna vers l'oblation d'Abel, et l'agréa; mais il ne regarda point, ni n'agréa l'oblation de Caïn: car il avait offert à Jéhova du rebut des fruits de la terre. Et à cause de cela Caïn jalousait son frère Abel, et il cherchait un prétexte pour le tuer. Après un certain temps Caïn et Abel son frère allèrent aux champs pour leurs occupations. Caïn était à labourer sa terre lorsque le troupeau d'Abel vint à traverser ses sillons. Cette chose fâcha violemment Caïn qui marcha furieux vers Abel son frère, et lui cria: Qu'y a-t-il de commun entre nous, pour que tu viennes demeurer où il te plaît sur ma terre, avec tes troupeaux, et les y faire paître? Abel répondit à Caïn son frère: Je dirai de même, qu'y a-t-il de commun entre nous, pour que tu manges du produit de mes brebis, et te revêtes de leur laine? Maintenant quitte la laine de mes brebis dont tu es vêtu, et paie-moi le prix de leurs produits et de leur chair, que tu as consommés. Cela fait, je sortirai de ta terre, ainsi que tu le demandes, et je volerai dans l'espace supérieur, si je puis. Caïn dit alors à son frère Abel: Si je te tuais aujourd'hui, qui rechercherait ton sang de ma main? Abel répondit: N'est-il pas vrai que Dieu qui nous a créés me vengera, et recherchera mon sang de ta main? Car Jéhova est le juge et l'arbitre, et il rend à l'homme méchant selon la méchanceté qu'il a opérée sur la terre. Or, si tu me tues ici, Dieu connaîtra ton action secrète, et il te condamnera pour le mal que tu as résolu de me faire en ce jour. À ces paroles, Caïn entra en fureur contre Abel son frère, et il se leva précipitamment, et il saisit le soc de sa charrue, et en frappa aussitôt son frère, et le tua: et le sang d'Abel coulait sur la terre devant son troupeau. Après cela Caïn se repentit d'avoir tué son frère, et en fut très affligé et pleura sur son corps. Et Caïn s'étant levé creusa une fosse dans le champ, et y déposa le cadavre de son frère et rejeta la terre sur lui. Or Jéhova sut ce que Caïn avait fait à son frère, et il lui apparut et lui dit: Où est ton frère Abel, qui était avec toi? Et Caïn faisant un mensonge, répondit: Je ne le sais. Suis-je, moi, le gardien de mon frère? Alors Jéhova lui dit: Qu'as-tu fait? La voix du sang de ton frère crie vers moi de la terre où tu l'as répandu. Tu l'as tué sans motif; car la réponse qu'il t'avait faite était selon la raison. Tu m'as menti, pensant en ton cœur que je ne t'ai pas vu et que j'ignorerais ton forfait. Maintenant, sois maudit et éloigné de la terre qui a ouvert sa bouche pour recevoir de ta main le sang de ton frère et son corps inanimé. Dorénavant lorsque tu cultiveras le sol il ne te donnera plus sa force productive comme il avait commencé, car il te produira des épines et des chardons; et tu seras errant et fugitif sur la terre jusqu'au jour de ta mort. En même temps, Caïn sortit de la présence de Jéhova, du lieu où il était, et il vaguait à l'aventure avec tout ce qu'il possédait, avançant vers l'orient d'Éden.

En ces jours-là Caïn connut sa femme, et elle conçut et lui enfanta un fils, et il le nomma Hénoch, parce que Jéhova l'avait laissé alors en repos sur la terre, et il n'était plus errant et fugitif comme auparavant (1151). À la même époque Caïn se mit à bâtir une ville à laquelle il donna le nom de son fils Hénoch, parce qu'il s'y fixa à demeure. À Hénoch naquit Irad, et Irad engendra Mahuiaël, et Mahuiaël engendra Mathusaël, et Mathusaël engendra Lamech.

Or Adam dans la cent trentième année de sa vie connut de nouveau Ève sa femme, et elle conçut et enfanta un fils à la ressemblance et à l'image d'Adam, et elle le nomma Seth, disant: Dieu m'a donné un autre fils à la place d'Abel, tué par Caïn (1152).

Seth ayant vécu cent cinq ans engendra un fils qu'il nomma Énos, pour signifier qu'en ce temps-là les hommes commençaient à se multiplier sur la terre, et à pervertir leur âme et leur cœur au point de se révolter contre Dieu (1153). En effet, aux jours d'Énos les hommes se révoltaient de plus en plus contre Dieu, et ils faisaient augmenter la vive colère de Jéhova contre la race d'Adam. Les hommes s'égarant servaient des dieux étrangers (1154), et ils mettaient en oubli Jéhova qui les avait créés. Ils se fabriquaient des simulacres en cuivre, en fer, en bois, en pierre, et les servaient: chacun se faisant son dieu et l'adorant. C'est ainsi que pendant tous les jours d'Énos et de ses enfants les hommes abandonnaient Jéhova. Et la colère de Jéhova s'enflamma à cause de leurs œuvres et de leurs abominations sur la terre. Alors Jéhova fit déborder vers eux les eaux du fleuve Gehon qui en fit périr un grand nombre en dévastant un tiers de la terre. Malgré cela les hommes ne revenaient pas de leur mauvaise voie, et leur main était encore étendue pour opérer ce qui déplaît aux yeux de Jéhova. En ces jours-là la terre était privée de semailles et de moissons, les hommes ne trouvaient rien à manger, et la famine était excessive; ce que l'on jetait de semence en terre se changeait en épines, en ivraie et en chardons, car telle fut la malédiction lors du péché d'Adam. Et plus les hommes offensaient Dieu par leurs œuvres corrompues, plus la terre empirait.

Énos ayant vécu quatre-vingt-dix ans, engendra Caïnan. Et Caïnan grandit et devint âgé de quarante ans. Il était sage et intelligent, et entendait toutes les sciences. Il régnait sur les hommes et les gouvernait avec sagesse et prudence. Car cet homme était un grand sage, et profond dans toutes les sciences; et par sa sagesse il s'était rendu maître des esprits et des démons. Or, dans sa sagesse Caïnan prévoyait que, dans la suite des jours, Dieu ferait venir sur les hommes les eaux du déluge, afin de les exterminer à cause de leurs péchés sur la terre; et il grava cet événement futur sur des tables qu'il déposa dans ses archives. Et Caïnan régnait sur toute la terre, et il ramena une partie des hommes au culte de Dieu. Caïnan était âgé de soixante-dix ans, et il engendra trois fils et deux filles. Et voici les noms des enfants de Caïnan: le premier-né s'appelait Malaléel, le deuxième, Énan, et le troisième Mared; leurs sœurs, Ada et Sella (1155). Lamech fils de Mathusaël s'allia avec Caïnan en prenant pour femmes ses deux filles. Ada conçut de Lamech et lui enfanta un fils qu'elle nomma Jabel. Elle conçut de nouveau et enfanta un fils qu'elle nomma Jubal. Mais Sella sa sœur était alors stérile, et ne pouvait pas avoir d'enfants. Car en ces jours-là les hommes commençaient à offenser Dieu en transgressant le précepte de fructifier et de multiplier, qu'il avait donné à Adam. Certains hommes faisaient prendre à quelques-unes de leurs femmes un breuvage stérilisant, afin de conserver leur beauté et l'harmonie de leurs formes. Les femmes qui donnaient des enfants étaient abhorrées de leurs maris, et dans la tristesse comme des veuves de maris vivants (1156), tandis que les stériles étaient les épouses favorites. Or Sella avait pris ce breuvage; mais après bien des jours et des années, au temps de sa vieillesse, Jéhova ouvrit sa matrice et elle conçut et enfanta un fils qu'elle nomma Tubalcaïn, disant: Je l'ai acquis (1157) du Dieu tout-puissant, quand l'âge m'avait flétrie. Elle conçut de nouveau et enfanta une fille qu'elle nomma Noëma, disant: Après avoir vieilli j'ai eu agrément et plaisir (1158).

Or Lamech étant devenu vieux, ses yeux s'obscurcirent et il ne pouvait plus voir, et Tubalcaïn son fils guidait ses pas. Il arriva un jour que Lamech sortit aux champs conduit par Tubalcaïn, qui était tout jeune. Tubalcaïn dit à son père: Tire de ton arc. Et il tira et frappa de ses flèches, à une longue distance, Caïn qui tomba mort sur la terre; car il leur avait semblé que c'était une bête sauvage. Ainsi Jéhova, selon la parole qu'il avait dite, rendit à Caïn selon la malice qu'il avait exercée sur Abel son frère (1159). Lamech et Tubalcaïn allèrent voir la bête qu'ils avaient tuée, et voici que leur aïeul Caïn était étendu mort à terre. Lamech en fut profondément affligé, et dans son désespoir il frappa l'une contre l'autre ses deux mains entre lesquelles se rencontra son fils qui en fut écrasé et son âme sortit de lui. Les femmes de Lamech en apprenant cette chose conçurent la pensée de le faire mourir. Et de ce jour-là en avant elles le détestèrent comme meurtrier de Caïn et de Tubalcaïn; et elles se séparèrent de lui, et ne voulurent aucunement l'entendre. Lamech alla trouver ses femmes et les supplia, disant: Ada et Sella, écoutez ma voix; femmes de Lamech, prêtez l'oreille à ce que je dis. Vous vous imaginez que de dessein prémédité j'ai tué un homme, en le perçant, et un enfant innocent, en le frappant. Ne savez-vous pas que je suis dans une vieillesse avancée? que mes yeux sont appesantis par l'âge, et que je n'ai pas fait cette chose sciemment. Ses femmes exaucèrent sa prière, et revinrent auprès de lui, selon le conseil d'Adam leur père. Mais elles n'eurent plus d'enfants de lui: car il savait que l'ardeur de la colère de Jéhova contre les hommes devenait plus grande de jour en jour, et qu'il devait les exterminer par les eaux du déluge, en punition de leurs œuvres coupables.

Malaléel fils de Caïnan ayant vécu soixante-cinq ans, engendra Jared. Et Jared ayant vécu deux cent soixante-deux ans, engendra Hénoch. Et Hénoch ayant vécu soixante-cinq ans, engendra Mathusala. Après avoir engendré Mathusala, Hénoch marcha avec Dieu, servant Jéhova, et abhorrant les voies des impies. Son âme adhérait à l'enseignement de Jéhova, à l'intelligence et à la prudence. Et craignant dans sa sagesse de n'être pas en sûreté contre les entreprises des hommes, il se tint caché pendant longtemps. Après bien des jours et des années, pendant qu'il était en adoration devant Jéhova dans la chambre la plus intérieure de sa maison, un ange l'appela du haut du ciel, et Hénoch dit: Me voici. L'ange lui dit alors: Lève-toi, sors de la maison où tu t'es caché, et va vers tous les hommes et leur enseigne ce qu'ils ont à faire pour marcher dans la voie de Jéhova. Hénoch quittant, selon l'ordre de Jéhova, la demeure où il était, retourna vers les hommes. Et il les assembla et leur exposa la doctrine de Jéhova. Il ordonna ensuite de publier par tout pays habité, disant: Quiconque désire connaître les voies de Jéhova, et combien elles sont bonnes, vienne trouver Hénoch. Et tous accoururent auprès d'Hénoch; et ceux qui étaient désireux d'apprendre la parole de Jéhova, s'approchaient de lui. Et Hénoch au moyen de la parole de Jéhova acquit la puissance de l'autorité sur les hommes qui venaient se prosterner devant lui la face contre terre; et tous obéissaient à ses ordres. Et l'Esprit de Dieu reposait sur Hénoch; et tous les hommes venaient entendre de sa bouche la sagesse de Dieu, et ils servaient Dieu tous les jours d'Hénoch. Et tous les rois, tant les plus grands que les autres, ainsi que leurs chefs, entendant parler de la sagesse d'Hénoch, venaient le trouver et se prosternaient devant lui la face contre terre. Eux aussi le prièrent de régner sur eux, et il y consentit. Ils se réunirent ainsi au nombre de cent trente rois et chefs, et ils se soumirent à son autorité. Hénoch les instruisait dans la sagesse, dans la science et dans la voie de Jéhova, et il maintenait la concorde entre eux, et la paix régnait sur la terre pendant les jours d'Hénoch. Il était le prince de tous les hommes pendant l'espace de deux cent quarante-trois ans, et il exerçait sur eux la justice et le jugement, et les dirigeait dans les voies de Jéhova.

Et voici les générations d'Hénoch: Mathusala et Élisua et Élimélech, trois fils; et leurs sœurs étaient, Melcha et Noéma. Mathusala ayant vécu quatre-vingt-sept ans engendra Lamech. Or, dans la soixantième année de la vie de Lamech Adam mourut âgé de neuf cent trente ans; et ses fils, Hénoch et Mathusala, l'enterrèrent avec les grands honneurs qui se rendent aux rois, dans une caverne que Jéhova leur indiqua. Tous les hommes célébrèrent en ce lieu de grandes funérailles, et pleuraient beaucoup à cause de la mort d'Adam. Et ceci devint un usage constant parmi les hommes (1160). Or Adam devait mourir, ainsi que sa postérité, selon la sentence de Jéhova, parce qu'il avait mangé de l'arbre de la science. L'année du décès d'Adam était la deux cent quarante-troisième du règne universel d'Hénoch.

En ce temps-là Hénoch résolut en son cœur de se retirer et de se cacher à tous les hommes comme ci-devant, afin de servir Jéhova; mais pas encore absolument. Il se cachait donc au fond de sa maison pendant trois jours qu'il passait en priant et louant Jéhova son Dieu, et le quatrième jour il en sortait et se montrait à ses serviteurs, leur enseignait la voie de Jéhova et répondait à toutes leurs questions. Il en usait ainsi l'espace de beaucoup de jours et d'années. Ensuite, il se tenait caché pendant six jours et se faisait voir à son peuple chaque septième jour; plus tard un jour par mois, puis, un jour par an. À la fin, tous les rois, tous les chefs et tous les hommes recherchaient sa face et désiraient de le voir, afin d'entendre ses paroles; mais ils ne le pouvaient, car Hénoch leur inspirait tant de respect qu'ils n'osaient l'approcher. Ils craignaient d'en être punis et de mourir, car Dieu avait répandu sur sa face un éclat qui faisait trembler de peur. Les rois et leurs chefs se concertèrent d'un commun accord pour réunir tous les hommes, et se présenter ensemble à Hénoch leur roi, lorsqu'il paraîtrait: et ils firent ainsi. Or, un jour où Hénoch sortit de sa retraite, tous s'étant réunis vinrent à lui, et il leur répéta toutes les paroles de Dieu, et leur enseigna la sagesse, la science et la crainte de Jéhova. Et ils furent dans l'admiration à cause de sa grande sagesse; et se prosternant devant lui la face contre terre, ils s'écrièrent, Vive le roi! vive le roi!

Or, longtemps après ceci, tous les rois, les chefs et les hommes s'entretenaient avec Hénoch, qui les instruisait dans les voies de Jéhova, et voici qu'un ange lui cria du ciel, et lui annonça qu'il avait ordre de l'enlever au ciel pour l'y faire régner sur les enfants de Dieu (1161), de même qu'il était sur la terre roi des enfants d'Adam. En ce temps-là Hénoch ayant entendu cette voix, dit aux habitants de la terre, réunis pour entendre de sa bouche les enseignements de la sagesse et de la doctrine de Jéhova: Je suis demandé pour monter au ciel, et j'ignore le jour de mon départ. Maintenant j'achèverai de vous enseigner ce que vous devez faire pour mener sur la terre une vie sage et heureuse. En peu de jours il leur donna ses instructions, reprenant ce qui n'était pas bien, et leur prescrivit des lois et des règles à observer. Il opéra la paix entre eux, et leur traça le chemin de la vie éternelle. Or il arriva que des hommes se tenant auprès d'Hénoch qui discourait avec eux, levèrent les yeux au ciel et virent, et voici que la forme d'un grand cheval descendait du ciel en traversant l'air qui est au-dessus de la terre; et ils manifestèrent à Hénoch ce qu'ils voyaient. Hénoch leur dit: C'est pour moi que ce cheval descend sur la terre. Le temps et le jour sont arrivés où je dois m'en aller d'auprès de vous, et vous ne me verrez plus. À la même heure le cheval étant descendu vint se placer devant Hénoch. Et tous les hommes qui se trouvaient auprès d'Hénoch voyaient le cheval. Et Hénoch ordonna que de nouveau on publiât: Quel est l'homme désireux de connaître les voies de Jéhova son Dieu? Qu'il se rende ce jour même auprès d'Hénoch avant qu'il ne vous soit enlevé. Et tous les hommes accoururent ensemble ce jour-là auprès d'Hénoch. De même, tous les rois de la terre, avec les chefs et les seigneurs, ne le quittaient pas de toute la journée. Hénoch leur départit encore de sages enseignements, leur donna des préceptes concernant le culte de Jéhova, pour les observer toute leur vie durant, et assura de nouveau la paix entre eux. Après cela il se leva et monta sur le cheval. Tous les hommes, au nombre d'environ huit cent mille, le suivirent pendant la marche d'une journée. Le lendemain il leur dit: Retournez-vous-en à vos tentes; ne marchez pas davantage, de peur que vous ne mouriez. Et une partie s'en retourna. Les autres l'accompagnèrent pendant la marche de six journées. Et chaque jour Hénoch répétait: Retournez à vos tentes de peur que vous ne périssiez; mais ils ne voulaient pas l'écouter. Le sixième jour Hénoch leur adressa de nouveau la parole et dit: Laissez-moi et allez-vous-en à vos tentes: car c'est demain que je m'élèverai au ciel, et quiconque d'entre vous restera auprès de moi perdra la vie. Et beaucoup s'en retournèrent. Mais il y eut là des hommes résolus à rester et à s'attacher à ses pas. Et ils lui dirent: Nous te suivrons au lieu où tu le rends. Vive Jéhova! la mort seule nous séparera de toi. Et comme ils s'obstinaient à marcher avec lui, il ne leur dit plus rien. Ainsi, ils le suivirent et ne voulurent pas le quitter. Or, les rois en se retirant prirent note du nombre de ceux qui demeuraient à la suite d'Hénoch. Le septième jour Hénoch monta au ciel au milieu d'un ouragan, sur un char de feu traîné par des chevaux de feu. Le huitième jour les rois envoyèrent relever le nombre des hommes restés avec Hénoch au lieu d'où il était monté au ciel. Ils y allèrent eux-mêmes, et ils trouvèrent toute la terre couverte de neige, et par-dessus la neige de grands blocs de glace. Ils dirent: Venez, brisons cette glace et regardons, de peur que ceux restés avec Hénoch n'aient péri sous la neige. Et ils firent ainsi, et fouillant dans la neige ils trouvèrent le nombre exact des hommes restés avec Hénoch, ensevelis morts sous la neige. Ils cherchèrent longtemps aussi Hénoch; mais ils ne le trouvèrent point, car il était monté au ciel. Or, tous les jours qu'Hénoch avait vécu sur la terre étaient de trois cent soixante-cinq ans. C'est dans la cent treizième année de la vie de Lamech, fils de Mathusala, qu'Hénoch monta au ciel.

Après l'ascension d'Hénoch au ciel tous les rois de la terre se levèrent et prirent Mathusala son fils et le sacrèrent pour les gouverner à la place de son père. Mathusala pratiquait ce qui est bien aux yeux de Jéhova, selon ce que lui avait enseigné son père. Et lui aussi, durant tous ses jours, instruisait les hommes dans la sagesse, la science et la crainte de Jéhova; et il ne se détournait de la bonne voie ni à droite ni à gauche. Mais sur la fin des jours de Mathusala, les hommes se retirèrent de Jéhova, et pervertirent la terre, et résistèrent à Mathusala, et ne voulurent plus lui obéir. Ils se livraient au vol et au brigandage. Jéhova très irrité contre eux à cause de leurs crimes, frappa les fruits de la terre de sorte qu'en ces jours-là il n'y eut ni ensemencement ni récolte; et quand on jetait quelque semence dans la terre, elle produisait toutes espèces de mauvaises plantes qu'on n'avait point semées. Malgré cela les hommes ne revenaient point de leur mauvaise voie, et leur main demeurait étendue pour continuer à faire ce qui déplaît aux yeux de Jéhova, et à l'irriter par leurs œuvres. Et Jéhova, outré, se repentit d'avoir fait l'homme, et il résolut d'en exterminer la race de dessus la face de la terre.

En ces jours-là vint à mourir Seth fils d'Adam, en la cent soixante-huitième année de l'âge de Lamech, fils de Mathusala. Et tous les jours de la vie de Seth furent de neuf cent douze ans. Lamech âgé de cent quatre-vingt-un ans prit pour femme Asmos (1162) fille de son oncle Élisua, fils d'Hénoch. En ce temps là on ensemençait la terre, et l'on récoltait un peu de quoi manger. Les hommes ne quittaient pas leur mauvaise voie pour revenir à Dieu. Au bout d'une année la femme de Lamech enfanta un fils. Mathusala le nomma Noé, disant: La terre se repose de sa malédiction; mais Lamech son père le nomma Manahem, disant: Celui-ci nous soulagera des travaux pénibles que nous impose la malédiction dont Jéhova a frappé la terre (1163). L'enfant grandit et fut sevré; et il marchait sur les traces de Mathusala son aïeul, étant parfait et droit avec Jéhova. Mais les autres hommes, qui s'étaient multipliés en fils et en filles, s'éloignaient de Jéhova, et ils apprenaient les uns aux autres leurs mauvaises pratiques, et ils offensaient Jéhova de plus en plus. Chacun se faisait son dieu à lui. Ils arrachaient et ravissaient les uns aux autres leurs biens, et la terre était pleine d'oppression et d'iniquité. Leurs juges et leurs magistrats (1164) enlevaient de force toutes les femmes qui leur plaisaient, même celles qui appartenaient à des maris. Les hommes aussi amenaient des bestiaux de la terre, et des bêtes des champs et des oiseaux du ciel, et les habituaient à s'accoupler, avec des espèces qui n'étaient pas les leurs, afin de braver Jéhova par cette chose. Et Dieu vit que toute la terre était corrompue; car toute chair avait corrompu sa voie, tant l'homme que la bête. Et Jéhova dit: Je vais effacer de dessus la terre depuis l'homme jusqu'à l'oiseau du ciel, le bétail et les bêtes des champs; car je me repens de les avoir créés. Or, tous ceux qui étaient fidèles à Jéhova mouraient en ces jours-là, afin qu'ils ne vissent pas le désastre dont Jéhova avait décidé d'accabler la race d'Adam. Mais Noé trouva grâce aux yeux de Jéhova, qui fit choix de lui et de ses enfants pour repeupler toute la face de la terre.


Notes sur le Livre de la Genèse

1143 On pourrait aussi traduire: Livre de l'origine, ou de l'histoire de l'homme.
1144 Le Pentateuque est divisé en autant de sections qu'il y a de semaines dans l'année judaïque. Chaque samedi on fait dans la Synagogue lecture d'une section.
1145 Hébreu, םדבר, loquens, ce qui veut dire, pensant et pouvant communiquer ses pensées au moyen de la parole. Dieu a donné une langue à Adam.
1146 Hébreu, תוה, du verbe חיה, vivre, par permutation des lettres ו et י.
1147 Adam signifie proprement, homme.
1148 Vous deviendrez mortels.
1149 La Bible ne fait pas mention de ces filles; mais la tradition en a conservé le souvenir. Le Médrasch-Rabba dit à cette occasion: «Ils sont allés au lit deux, et ils se sont levés sept: Caïn naquit avec une sœur jumelle, et Abel avec deux sœurs jumelles. Malgré le silence de la Bible, il faut de toute nécessité admettre que nos premiers parents mirent au monde des filles aussi bien que des fils.»
1150 Caïn, קין, de קנה acquérir. Abel, הבל, vanité.
1151 Hénoch, חנוך de חנה, camper.
1152 Seth, שת, de שות et שית, poser (remplacer).
1153 Énos, אנוש, homme et mal disposé.
1154 Style biblique, pour faux dieux.
1155 La Bible ne nomme que le premier. Pour ne pas être obligé de faire de ces remarques, qui deviendraient trop nombreuses, nous prions le lecteur de comparer notre livre avec le texte de l'Écriture sainte.
1156 On appelle en hébreu, veuve d'un mari vivant, אלמנה חיה, proprement, vidua viva, toute femme ou séparée de son mari sans divorce, ou ne pouvant savoir si son mari disparu est en vie ou mort. Le Médrasch-Rabba rapporte également le déplorable usage des hommes corrompus de ces temps, d'avoir dans leur ménage ces deux espèces d'épouses.
1157 Voyez plus haut: note 1150.
1158 Noëma, נעמה, de נעם, agrément.
1159 D'après une ancienne interprétation Jéhova aurait renvoyé la punition temporelle de Caïn jusqu'à sa septième génération (Lamech) par ces paroles: Septuplum punietur, Genèse 4:15.
1160 Le deuil pour les parents.
1161 Les anges sont ainsi nommés dans l'Écriture. Job 1:6 et alibi.
1162 Ce nom est un de ceux de ce livre qui ne se rencontrent nulle part dans la Bible.
1163 Noé, נח, de נוח reposer. Manahem, מנתם, de נתם, conjug. Piel, consoler. Le texte de la Bible laisse désirer quelque chose. Il ne donne que le premier de ces noms, Noé, et lui attribue l'étymologie du second. On voit dans le Médrasch-Rabba que déjà deux rabbins anciens ont fait la remarque qu'il n'y a pas de rapport entre le nom de Noé et l'étymologie que lui assigne la Bible. Sal. Yarhhi dit dans son commentaire que d'après l'étymologie il aurait dû se nommer Manahem. C'est ici le premier des endroits, où l'écrivain inspiré, pour une raison que nous ignorons, a laissé une lacune.
1164 Selon notre livre, les enfants de Dieu, «Filii Dei», de la Genèse 6:2, n'étaient pas les anges déchus.


Marque de commerce © 1999-2021 GoDieu.com - Tous droits réservés universellement