Accueil GoDieu.com
Plan de Salut de Dieu
Recherche GoDieu.com

En principe, ce panneau vous présentera des choix de moteur de recherche GoDieu.com.

Fermer
Recherche biblique
GoDieu.com
Cette page en favori Affiche une version imprimable de cette page entière. Expédier la page d'accueil par courriel. Contacter GoDieu.com
Dimension de police du texte
 
Facebook GoDieu.com Twitter GoDieu.com Youtube GoDieu.com Dailymotion GoDieu.com Instagram GoDieu.com Suivez-nous !   

Traduction du site

Afrikaans - Vertaling - Kies taal - af - Afrikaans Albanian - Përkthimi - Zgjidhni gjuhën - sq - Albanais Deutsch - Übersetzung - Sprache wählen - de - Allemand አማርኛ - ተርጉም - ቋንቋ ይምረጡ - am - Amharique English - Translate - Select Language - en - Anglais العربية - ترجمة - تحديد اللغة - ar - Arabe Հայերեն - Թարգմանություն - Ընտրեք լեզուն - hy - Arménien Azeri - Translation - Dil seçin - az - Azéri Euskal - Itzulpen - Hizkuntza aukeratu - eu - Basque বাংলা - অনুবাদ - ভাষা নির্বাচন করুন - bn - Bengali Беларусь - Пераклад - Выбраць мову - be - Biélorusse မြန်မာစာ - ဘာသာပြန်ဆို။ - ဘာသာစကားကိုရွေးချယ်ပါ။ - my - Birman Bosanski - Translation - Odaberite jezik - bs - Bosniaque български - Преводач - Избор на език - bg - Bulgare català - Traductor - Selecciona l'idioma - ca - Catalan Cebuano - Translation - Pilia pinulongan - ceb - Cebuano Chichewa - Translation - Sankhani chinenero - ny - Chichewa 中文 (简体) - 翻译 - 选择语言 - zh-CN - Chinois (simplifié) 中文 (繁體) - 翻譯 - 選擇語言 - zh-TW - Chinois (traditionnel) සිංහල - පරිවර්තනය - භාෂාව තෝරාගන්න - si - Cingalais 한국어 - 번역 - 언어설정 - ko - Coréen Corsica - Traduci - Sceglie a lingua - co - Corse Kreyòl ayisyen - Tradiksyon - Chwazi lang - ht - Créole haïtien hrvatski - Prevoditelj - Odaberite jezik - hr - Croate Dansk - Oversæt - Vælg sprog - da - Danois Español - Traductor - Seleccionar idioma - es - Espagnol Esperanto - Tradukado - Elektu lingvon - eo - Espéranto Eesti - Tõlkimine - Vali keel - et - Estonien suomi - Kääntäjä - Valitse kieli - fi - Finnois Français - Traduction - Choisissez la langue - fr - Français Frysk - Oersette - Selektearje taal - fy - Frison Gaelic (Skotlân) - Eadar-theangaich - Tagh cànan - gd - Gaélique (Écosse) Galego - Tradución - Escolla o idioma - gl - Galicien Cymraeg - Cyfieithu - Dewiswch iaith - cy - Gallois ქართული - თარგმანი - ენის არჩევა - ka - Géorgien Ελληνικά - Μετάφραση - Επιλογή γλώσσας - el - Grec ગુજરાતી - અનુવાદ - ભાષા પસંદ કરો - gu - Gujarati Hausa - Translation - Zabi harshe - ha - Haoussa Hawaiian - Unuhi - Wae 'ōlelo - haw - Hawaïen עברית - תרגם - בחירת שפה - iw - Hébreu हिन्दी - अनुवाद करें - भाषा चुनें - hi - Hindi Hmong - txhais lus - Xaiv lus - hmn - Hmong Magyar - Fordítás - Válasszon nyelvet - hu - Hongrois Igbo - Translation - Họrọ asụsụ - ig - Igbo Indonesia - Translate - Pilih Bahasa - id - Indonésien Gaeilge - Aistriúchán - Roghnaigh teanga - ga - Irlandais Icelandic - Þýðing - Velja tungumál - is - Islandais Italiano - Traduttore - Seleziona lingua - it - Italien 日本語 - 翻訳 - 言語を選択 - ja - Japonais Javanese - Translation - Pilih basa - jw - Javanais ಕನ್ನಡ - ಅನುವಾದ - ಭಾಷೆ ಆಯ್ಕೆ - kn - Kannada Қазақ - Аударма - Тілді таңдау - kk - Kazakh ខ្មែរ - បកប្រែ - ជ្រើសភាសា - km - Khmer киргизский - Комментарий - Тил тандаңыз - ky - Kirghyz Kurdish - Wergerandin - Hilbijêre ziman - ku - Kurde ລາວ - ການແປພາສາ - ເລືອກພາສາ - lo - Laotien Latin - Latin - Elige lingua - la - Latin latviešu - Tulkotājs - Atlasiet valodu - lv - Letton Lietuvių - Versti - Pasirinkite kalbą - lt - Lituanien Lëtzebuergesch - Iwwersetzen - Wielt Sprooch - lb - Luxembourgeois Македонски - Превод - Избери јазик - mk - Macédonien Malaysia - Terjemahan - Pilih bahasa - ms - Malaisien മലയാളം - പരിഭാഷ - ഭാഷ തിരഞ്ഞെടുക്കുക - ml - Malayalam Madagascar - Translation - Mifidiana teny - mg - Malgache Malti - Traduzzjoni - Agħżel lingwa - mt - Maltais Maori - Translation - Kōwhiri te reo - mi - Maori मराठी - भाषांतर - भाषा निवडा - mr - Marathi Монгол - Орчуулга - Хэл сонгох - mn - Mongol Nederlands - Vertaal - Kies Taal - nl - Néerlandais नेपाली - अनुवाद - भाषा छान्नुहोस् - ne - Népalais norsk - Oversetter - Velg språk - no - Norvégien O'zbekiston - Tarjima - Tilni tanlang - uz - Ouzbek پښتو - وژباړئ - ژبه وټاکئ - ps - Pachtô ਪੰਜਾਬੀ - ਅਨੁਵਾਦ - ਭਾਸ਼ਾ ਚੁਣੋ - pa - Panjabi فارسی - ترجمه - انتخاب زبان - fa - Persan Polski - Tłumacz - Wybierz język - pl - Polonais Português - Tradutor - Seleccionar idioma - pt - Portugais Română - Traducere - Selectaţi limba - ro - Roumain Русский - Переводчик - Выберите язык - ru - Russe Samoa - Faaliliu - Gagana filifilia - sm - Samoan српски - преводилац - Изабери језик - sr - Serbe Sesotho - Phetolelo - Khetha puo tn lefatshe - st - Sesotho Shona - Kushandura - Sarudzai mutauro - sn - Shona سنڌي - ترجمو ڪريو - ٻولي منتخب ڪريو - sd - Sindhî slovenčina - Prekladač - Výber jazyka - sk - Slovaque slovenščina - Prevajalnik - Izberi jezik - sl - Slovène Somali - Translation - Dooro luqadda - so - Somali Sunda - Tarjamahan - Pilih basa - su - Soundanais Svenska - Översätt - Välj språk - sv - Suédois Kiswahili - Tafsiri - Chagua lugha - sw - Swahili Тоҷикистон - Тарҷумаи - интихоб забон - tg - Tadjik Filipino - Pagsasalin - Pumili ng Wika - tl - Tagalog தமிழ் - மொழிபெயர்ப்பு - மொழி தேர்வு - ta - Tamoul česky - Překladač - Zvolit jazyk - cs - Tchèque తెలుగు - అనువాద - భాష ఎంచుకోండి - te - Telugu ไทย - แปล - ภาษาเลือก - th - Thaï Türk - Tercüme - Dil seçin - tr - Turc українська - Перекладач - Виберіть мову - uk - Ukrainien اردو - ترجمہ - زبان کا انتخاب کریں - ur - Urdu Tiếng Việt - Dịch - Chọn Ngôn ngữ - vi - Vietnamien isiXhosa - Guqula - Khetha ulwimi - xh - Xhosa ייִדיש - טראַנסלאַטיאָן - אויסקלייַבן שפּראַך - yi - Yiddish Yoruba - Translation - Yan ede - yo - Yorouba Zulu - Translation - Khetha ulimi - zu - Zoulou

Connexion utilisateur

Utilisateurs en ligne

1 utilisateur
590 invités

Statistiques d'aujourd'hui

NombreDescription
13623Membres
1614Messages
29Commentaires
0Lectures
4154924Lectures globales
0Clics
0Réf. externes
0Réf. internes
0Abonnés RSS

Publicité point liée à GoDieu.com

Livre du juste-08


août 14, 2011 par GoDieu


Section Tholedoth-Yitskhaq.

Rébecca était encore stérile dans la cinquante-neuvième année d'Isaac. Et elle dit à son époux: En vérité, mon seigneur, j'ai entendu dire que Sara, ta mère, était aussi en un temps stérile, jusqu'à ce que mon seigneur Abraham, ton père, pria pour elle; alors elle conçut de lui. Maintenant, toi aussi, va et prie notre Dieu, afin que dans sa miséricorde, il se souvienne de nous, et qu'il m'accorde des enfants. Isaac lui dit: Mon père a déjà prié notre Dieu de multiplier ma postérité. C'est donc par toi que cette stérilité nous afflige. Rébecca reprit: De grâce, va cependant prier, toi aussi, et Jéhova t'exaucera. Et Isaac obtempéra à la demande de son épouse; et ils se levèrent tous deux et allèrent au pays de Moria, afin d'y prier Jéhova et de le consulter. Et ils arrivèrent en ce lieu-là. Et Isaac, se plaçant en face de sa femme, pria Jéhova d'accomplir par elle l'assurance qu'il avait donnée à Abraham de multiplier sa postérité comme les étoiles du ciel et comme le sable de la mer. Jéhova accueillit favorablement la prière d'Isaac, et Rébecca sa femme devint enceinte. Et il arriva qu'au septième mois de sa grossesse, les enfants commençaient à s'entrechoquer dans son sein; et elle en était fort incommodée. Et elle interrogeait toutes les femmes si elles avaient éprouvé pareille chose; et elles répondaient que non. Alors elle se plaignait, disant: Pourquoi cela m'arrive-t-il à moi seule? Elle alla trouver Sem et Héber pour les consulter et les prier d'intercéder pour elle auprès de Jéhova. Et elle s'adressa pour la même chose à Abraham. Tous lui répondirent de la part de Jéhova, et lui dirent: Tu portes dans ton sein deux enfants, deux nations, dont l'une sera plus puissante que l'autre; l'aîné sera assujetti au plus jeune. Lorsque ses jours pour la délivrance furent accomplis, il se vérifia qu'elle était mère de deux jumeaux, ainsi que Jéhova le lui avait fait annoncer. Le premier qui sortit était roux et tout velu comme une pelisse. Et tous le nommèrent Ésaü. Ensuite sortit le second dont la main tenait serré le talon d'Ésaü. C'est pourquoi on le nomma Jacob (1266). Isaac avait soixante ans lors de la naissance de ces enfants.

Or les enfants de Rébecca atteignirent l'âge de quinze ans, et devinrent des hommes. Ésaü était d'un caractère artificieux et rusé, exercé à la chasse dans les champs. Quant à Jacob, c'était un homme simple, sage et casanier, se pénétrant de la doctrine de Jéhova, et des bonnes leçons de son père et de sa mère. Il restait volontiers dans sa tente, et n'en sortait que pour mener paître ses brebis.

Isaac demeurait avec toute sa maison auprès d'Abraham son père, dans le pays de Chanaan, conformément à ce que Dieu leur avait ordonné. Mais Ismaël s'en était allé avec tout ce qu'il possédait, et demeurait dans le pays d'Hévila. Les enfants des concubines d'Abraham s'étaient retirés également dans d'autres régions. Abraham avait assigné pour l'héritage d'Isaac toutes ses richesses et tous ses effets précieux. Il lui commanda de rester fidèle à Jéhova qui l'avait assisté dans toutes les positions de sa vie, bonnes et mauvaises. Il lui prescrivit d'instruire ses enfants dans la doctrine de Jéhova, et dans ses préceptes, pour n'en dévier ni à droite ni à gauche, et de faire continuer cet enseignement et cette observance des commandements de Dieu dans toute la suite de sa descendance, de siècle en siècle. Abraham bénit ensuite Isaac, et lui expliqua la doctrine de Jéhova.

En ce temps-là, Jacob et Ésaü ayant l'âge de quinze ans, Abraham mourut âgé de cent soixante-quinze ans, et fut réuni à son peuple après une vieillesse prospère. Ses fils, Isaac et Ismaël, l'enterrèrent dans la caverne qu'il avait acquise d'Éphron l'Héthéen en possession perpétuelle. Et tous les enfants des concubines étaient venus prendre part aux funérailles de leur père; de même aussi tous les habitants de Chanaan avec leurs rois et leurs chefs, et tous les habitants du pays de Haran avec les princes et les grands du peuple. Ensuite tous les habitants de Chanaan, depuis les vieillards jusqu'aux petits enfants, et tous ceux des autres pays qui avaient connu Abraham, firent pour lui un deuil d'une année entière; car il avait été bienfaisant envers tous, et s'était rendu agréable à Dieu et aux hommes. Il avait initié les Chananéens à la connaissance de Jéhova, et leur avait appris à le servir.

Et, après la mort d'Abraham, Dieu bénit Isaac, son fils, et ses enfants. Et Jéhova fut avec Isaac de la même manière qu'il avait été avec son père.

Ésaü allait, selon son habitude, fréquemment à la chasse pour prendre du gibier. Nemrod, roi de Babel, appelé aussi Amraphel, avait également l'habitude d'aller chasser. Or Nemrod était jaloux d'Ésaü, et il cherchait sans cesse à le tuer. Il arriva un jour qu'Ésaü étant à chasser dans les champs vit venir Nemrod, accompagné de deux hommes, dans un lieu isolé; car les gens du roi et ses guerriers, chassaient de divers autres côtés. Alors Ésaü s'embusqua pour guetter Nemrod. Le roi, à la recherche de ses gens, passa auprès d'Ésaü caché. Ésaü sortit aussitôt de sa cachette, et tirant son glaive, il se jeta sur lui et lui trancha la tête. Il combattit ensuite les deux hommes du roi, qui appelaient les autres guerriers à leur secours, et les tua également. Quand il vit dans le lointain les gens du roi accourir aux cris qu'ils avaient entendus, il se hâta de dépouiller Nemrod de la robe que son père lui avait laissée en héritage, et à laquelle il devait sa puissance (1267) et il s'enfuit à la ville, et cacha la robe dans la maison de son père. Et ainsi fut avéré le songe de Nemrod; car il fut tué d'une manière humiliante par un descendant d'Abraham (1268). Les officiers de Nemrod le rapportèrent à Babylone, et l'enterrèrent dans sa ville. Tous les jours de la vie de Nemrod furent de deux cent quinze ans; et sa royauté avait duré cent quatre-vingt-cinq ans. Après sa mort son royaume fut démembré en plusieurs États; car tous les rois qui lui avaient été soumis reprirent chacun sa première autorité, et les officiers de Nemrod leur furent assujettis pendant longtemps.

Ésaü était arrivé chez son père las et brisé de la crainte de ceux qui l'avaient poursuivi. Il était inquiet jusqu'à désespérer de la vie et il dit à Jacob son frère: Puisque je vais mourir (1269), à quoi me servira la primogéniture? Et Jacob agit avec adresse, mais c'est Jéhova qui avait ainsi disposé les choses, et il se fit vendre par Ésaü son droit d'aînesse, comme aussi sa part de la caverne double qu'Abraham avait acquise des enfants d'Heth. Jacob écrivit la vente sur une feuille, et tous deux y apposèrent leurs sceaux en présence de témoins.

Dans l'année de la mort d'Abraham Jéhova amena sur le pays une grande famine, c'est pourquoi Isaac se disposait à descendre en Égypte, comme avait fait son père. Mais la nuit suivante Jéhova lui apparut et lui dit: Ne descends pas en Égypte. Va à Gérare auprès d'Abimélech, roi des Philistins, et restes-y jusqu'à la cessation de la famine. Lorsque Isaac fut arrivé à Gérare, les habitants du pays remarquèrent combien Rébecca était belle. Et quand ils interrogeaient Isaac au sujet de sa femme, il leur répondait: C'est ma sœur; car il craignait qu'ils ne lui ôtassent la vie à cause d'elle. Les princes du pays parlèrent à Abimélech avec éloge de la beauté de la femme. Mais le roi ne fit pas attention à ce qu'ils disaient, et ne leur répondit rien. Il retenait seulement que l'étranger déclarait qu'elle était sa sœur. Au bout de trois mois, Abimélech en regardant par la fenêtre de l'habitation d'Isaac, vit qu'il badinait familièrement avec Rébecca; car Isaac demeurait en face du palais du roi. Et le roi dit à Isaac: Quelle est cette chose que tu nous as faite en disant de ta femme qu'elle est ta sœur? Pour peu qu'un des principaux de la nation se fût approché de ta femme, tu aurais été pour nous la cause d'un grave délit. Isaac répondit: Je craignais de perdre la vie à cause de ma femme. Bientôt après le roi fit amener en sa présence, par ses princes et ses officiers, Isaac et Rébecca, et il les fit revêtir d'habits, royaux et promener sur des chevaux dans les rues de la ville. Et l'on proclamait devant eux: Quiconque touchera à cet homme ou à cette femme, sera puni de mort. Et l'on ramena ensuite Isaac et Rébecca au palais du roi. Et Isaac allait s'enrichissant toujours par la munificence d'Abimélech qui se souvenait de son alliance avec Abraham; car Jéhova voulut qui Isaac trouvât grâce devant le roi et devant ses serviteurs. Abimélech dit aussi à Isaac: Voici que tout mon pays est devant toi. Demeure où il te plaira le mieux, jusqu'à ce que tu t'en retournes en Chanaan. Et il donna à Isaac des champs et des vignes dans les meilleures terres; afin qu'il pût vivre jusqu'à la fin des jours de famine de son pays. Isaac ayant ensemencé ses champs, recueillit la même année, par la bénédiction de Jéhova, une moisson centuple. Cet homme devint fort puissant, possédant des troupeaux de menu bétail et de gros bétail, et de nombreux serviteurs pour le labour. Lorsque les jours de la famine furent passés, Jéhova apparut à Isaac et lui dit: Lève-toi, retourne au pays de Chanaan. Et Isaac revint à Hébron avec tout ce qu'il possédait.

Quelque temps après, dans le courant de la même année, Jacob et Ésaü étant âgés de dix-huit ans, mourut Salé, fils d'Arphaxad. Et tous les jours de Salé furent de quatre cent trente-trois ans. C'est aussi alors qu'Isaac envoya son plus jeune fils à la maison de Sem et d'Héber, afin qu'il y apprit la loi de Jéhova dans sa totalité; et Jacob y demeura l'espace de trente-deux ans. Quant à Ésaü, il ne lui plut pas d'y aller, et il resta dans la maison de son père. Il allait journellement à la chasse pour prendre du gibier; mais il savait aussi faire la chasse aux cœurs des hommes, pour les surprendre et les tromper: car il était artificieux et rusé. Après bien des jours, il alla chasser dans le pays de Séir, qui est le pays d'Édom, et il continuait à y chasser pendant un an et quatre mois. En ces lieux il vit la fille d'un Chananéen, nommée Judith, fille de Beéri, fils d'Opher, d'entre les familles d'Heth, fils de Chanaan, et il l'amena à Hébron, où résidait son père, et il cohabitai avec elle. Et Ésaü était âgé de quarante ans lorsqu'il se maria.

En ce temps-là, dans la cent dixième année d'Isaac et la cinquantième de Jacob, mourut Sem, fils de Noé à l'âge de six cents ans. Sem étant mort, Jacob s'en revint auprès de son père au pays de Chanaan. Dans la cinquante-sixième année de Jacob des hommes arrivant de Haran informèrent Rébecca de tout ce qui concernait Laban, son frère. Adina, femme de Laban, comme aussi toutes ses servantes, avaient été stériles, et il n'avait point d'enfants. Mais Jéhova se souvint d'Adina, et elle conçut et enfanta deux filles jumelles (1270). Laban nomma l'aînée Lia, et la puînée Rachel. Rébecca se réjouit beaucoup en apprenant ces événements.

Or Isaac était devenu vieux et fort avancé en âge, et la vieillesse avait obscurci ses yeux, de sorte qu'il n'y voyait plus. Et il appela son fils Ésaü et lui dit: Sors dans les champs, et prends-moi quelque gibier, et fais m'en un ragoût, et porte-le-moi, afin que je te bénisse avant ma mort. Ésaü prit donc ses armes et sortit à la campagne. Or Rébecca avait entendu toutes ces paroles, et elle se hâta d'appeler son fils Jacob, et lui dit: Ton père a ordonné à Ésaü, ton frère, ceci et cela; je l'ai entendu moi-même. Maintenant, toi, dépêche-toi et fais ce que je te commande. Va au troupeau, et apporte-moi deux des meilleurs chevreaux. Je les accommoderai, et tu les apporteras à ton père, qui en mangera et te bénira avant le retour d'Ésaü. Et Jacob fit ainsi, et apporta le mets à son père. Isaac dit à Jacob: Qui es-tu, mon fils? Il répondit: Moi, Ésaü, ton fils aîné. J'ai exécuté ce que tu m'as ordonné. Maintenant, viens t'asseoir et mange de ma chasse, afin que ton âme me bénisse selon ta promesse. Isaac mangea et but et devint de bonne humeur, et il bénit Jacob. Celui-ci sortait de la présence de son père lorsque Ésaü revint de la campagne avec du gibier. Il prépara aussi un ragoût, et le porta à son père. Isaac demanda: Quel est donc le chasseur qui m'a apporté à manger avant ton retour? Je l'ai béni. Ésaü comprit que c'était son frère qui l'avait prévenu, et il fut pris d'une grande colère contre lui, et s'écria: Ce n'est pas sans raison que son nom est Jacob; car voici la deuxième fois qu'il me fourbe. Il m'a soutiré mon droit d'aînesse, et maintenant il surprend la bénédiction qui m'attendait (1271). Et il se mit à pleurer amèrement. Isaac entendant les pleurs de son fils lui dit: Que puis-je faire, mon fils? Ton frère a par astuce enlevé ta bénédiction. Et Ésaü aigri contre son frère, nourrit au fond de son cœur une haine profonde pour lui. Jacob effrayé de l'irritation de son frère, s'enfuit à la maison d'Héber, fils de Sem, et s'y tint caché en continuant à étudier la loi sacrée. Jacob était âgé de trente-six ans lorsqu'il s'enfuit d'Hébron, qui est en Chanaan. Mais Ésaü éprouvait un profond déplaisir en voyant que Jacob avait échappé à sa vengeance après avoir surpris par ruse sa bénédiction. Il en voulait aussi à son père et à sa mère à cause de ce qui s'était passé. C'est pourquoi, emmenant sa femme, il les quitta et s'en alla au pays de Séir. Il vit là une autre femme des filles d'Heth, nommée Basemath, fille d'Élon l'Héthéen, et il en fit sa deuxième épouse. Il changea son nom en Ada, disant: J'ai manqué la bénédiction (1272). Ésaü resta à Séir pendant six mois sans aller voir son père et sa mère. Il revint ensuite à Hébron et logea dans la maison de son père ses deux femmes, qui chagrinaient, et mécontentaient Isaac et Rébecca par leur façon de vivre. Car elles ne marchaient pas dans les voies de Jéhova, mais elles servaient des idoles de bois et de pierres, leur offrant des sacrifices et de l'encens, ainsi que leurs pères leur avaient enseigné: et elles étaient plus impies que leurs pères. Et Isaac et Rébecca avaient de l'aversion pour elles. Et Rébecca dit à Isaac: Je suis dégoûtée des filles d'Heth. Si Jacob en épousait une, je désirerais ne pas vivre.

En ces jours-là Ada, femme d'Ésaü, conçut et lui enfanta un fils qu'il nomma Éliphaz. Ésaü était alors âgé de soixante-cinq ans. Dans la même année mourut Ismaël, fils d'Abraham. Et tous les jours de la vie d'Ismaël furent de cent trente-sept ans. Isaac le regretta et fit son deuil pendant longtemps.

Or, après quatorze ans de séjour dans la maison d'Héber, Jacob eut le désir de revoir ses parents, et il retourna auprès d'eux. À son retour se réveilla la haine d'Ésaü, qui cherchait l'occasion de le tuer. Cependant il dit: Mon père est fort avancé en âge, et son deuil n'est pas éloigné. Dès que mon père sera mort je tuerai mon frère Jacob. Rébecca fut instruite de son dessein, et elle fit appeler aussitôt son fils Jacob et lui dit: Lève-toi, va-t'en sur-le-champ à Haran, auprès de Laban, mon frère, et tu y resteras un certain temps jusqu'à ce que la colère de ton frère se soit apaisée. Isaac aussi fit venir en sa présence Jacob et lui recommanda de ne pas prendre pour femme une des filles de Chanaan, mais d'aller plutôt à Haran, à la maison de Bathuel, son grand-père, et d'épouser une des filles de Laban, son oncle; d'être constamment fidèle à Jéhova, en le servant soigneusement, et de ne jamais l'abandonner pour la vanité des idoles. Il le bénit ensuite, et lui dit: Le Dieu tout-puissant te fera trouver grâce devant les gens du pays où tu vas. Tu y trouveras une femme selon ton désir, bonne, attachée aux voies de Jéhova. Dieu te donnera pour toi et pour ta postérité ce qu'il a promis par la bénédiction d'Abraham, en te multipliant et te faisant devenir un peuple nombreux. Et Jéhova te ramènera dans ce pays de la demeure de tes pères, avec joie, et bonheur, riche en enfants et en biens. Il lui fit ensuite de grands présents en or et en argent, et il le congédia. Jacob baisa son père et sa mère, et partit pour la Mésopotamie de Syrie. Or Jacob était âgé de soixante-quinze ans lorsqu'il s'en alla de Bersabée et du pays de Chanaan.

Et il arriva lorsque Jacob se mit en voyage pour aller à Haran qu'Ésaü appela son fils Éliphaz, et lui dit secrètement: Voici que Jacob part. Maintenant hâte-toi de te ceindre de ton épée. Tu courras et le dépasseras et le mettras en embuscade dans l'une des gorges des montagnes sur sa route, et tu le tueras et prendras tout ce qu'il porte sur lui. Or Éliphaz, alors âgé de treize ans, était un homme alerte, adroit tireur d'arc, car son père l'y avait exercé, hardi chasseur et brave au combat. Éliphaz fit ce que son père lui avait commandé, en prenant avec lui dix hommes des parents de sa mère, et il surprit Jacob sur l'extrême limite du pays de Chanaan, en face de la ville de Sichem. Jacob voyant venir à lui Éliphaz tenant son glaive levé, et les hommes qui l'accompagnaient, s'arrêta; car il ne savait ce que cela signifiait. Et il leur demanda: Qu'avez-vous pour courir après moi jusqu'ici armés de vos épées? Éliphaz s'approcha de lui et répondit: Mon père m'a ordonné ceci et cela. Il faut maintenant que j'exécute ses ordres. Alors Jacob faisant un pas en avant, supplia Éliphaz et ses hommes disant: Voici tout ce que j'ai sur moi, et ce que mes parents m'ont donné. Prends tout cela et va-t'en. Mais, de grâce, ne me tue pas; et cela te sera imputé à justice dans mon souvenir. Et Jéhova toucha le cœur d'Éliphaz et de ses compagnons en faveur de Jacob, et ils eurent pitié de lui et ne le tuèrent pas. Mais ils le dépouillèrent de tout ce qu'il avait emporté de Bersabée, et ne lui en laissèrent absolument rien. Revenus auprès d'Ésaü, ils lui rendirent compte de leur course, et lui remirent tout ce qu'ils avaient enlevé à Jacob. Mais Ésaü s'emporta contre Éliphaz et les hommes qui étaient sortis avec lui, parce qu'ils avaient laissé vivre Jacob; et il ne voulut pas les écouter dans leur justification. Cependant il prit l'or et l'argent et toutes les autres choses qu'ils avaient ôtées à Jacob, et porta le tout à sa maison (1273).

Vers le même temps Ésaü considérant que son père en bénissant Jacob lui avait recommandé de ne pas choisir sa femme parmi les filles de Chanaan, et que celles-ci déplaisaient à ses parents, alla, lui aussi, vers la maison d'Ismaël son oncle, et épousa, outre les femmes qu'il avait déjà, Mahéleth, fille d'Ismaël et sœur de Nabaïoth.


Notes sur le Livre de la Genèse

1266 Ésaü, עשו, fait. Jacob, יעקב, de עקב, talon.
1267 Voyez plus haut: colonne 1102.
1268 Voyez plus haut: colonne 1117.
1269 La Genèse 25:32, rapporte bien ces paroles d'Ésaü: En morior, quid mihi proderunt primogenita? mais elle ne nous apprend pas ce qui menaçait la vie d'Ésaü. C'était le meurtre du roi de Babel. Par contre, le Yaschar ne dit pas que le prix de la vente était un plat de lentilles.
1270 Autre circonstance qu'on ne lit pas dans la Genèse.
1271 Le verbe עקב signifie aussi, circonvenir, fourber. En quelque sorte, prendre, frapper par derrière.
1272 Ada, du verbe עדה, qui signifie, transiit. (Job 28:8)
1273 En ajoutant au récit de la Genèse la constance que nous apprend le Yaschar, savoir, que Jacob était parti muni d'un riche viatique, il n'en demeure pas moins constant qu'il arriva au Jourdain dans un grand dénuement, et qu'il pouvait dire, in baculo meo transivi Jordanem, ou, comme porte la paraphrase chaldaïque, seul j'ai passé ce Jourdain. Voyez: notre Avant-propos.


Marque de commerce © 1999-2021 GoDieu.com - Tous droits réservés