Accueil GoDieu.com
Plan de Salut de Dieu
Recherche GoDieu.com

En principe, ce panneau vous présentera des choix de moteur de recherche GoDieu.com.

Fermer
Recherche biblique
GoDieu.com
Cette page en favori Affiche une version imprimable de cette page entière. Expédier la page d'accueil par courriel. Contacter GoDieu.com
Dimension de police du texte
 
Facebook GoDieu.com Twitter GoDieu.com Youtube GoDieu.com Dailymotion GoDieu.com Suivez-nous !   

Traduction du site

Afrikaans - Vertaling - Kies taal - af - Afrikaans Albanian - Përkthimi - Zgjidhni gjuhën - sq - Albanais Deutsch - Übersetzung - Sprache wählen - de - Allemand አማርኛ - ተርጉም - ቋንቋ ይምረጡ - am - Amharique English - Translate - Select Language - en - Anglais العربية - ترجمة - تحديد اللغة - ar - Arabe Հայերեն - Թարգմանություն - Ընտրեք լեզուն - hy - Arménien Azeri - Translation - Dil seçin - az - Azéri Euskal - Itzulpen - Hizkuntza aukeratu - eu - Basque বাংলা - অনুবাদ - ভাষা নির্বাচন করুন - bn - Bengali Беларусь - Пераклад - Выбраць мову - be - Biélorusse မြန်မာစာ - ဘာသာပြန်ဆို။ - ဘာသာစကားကိုရွေးချယ်ပါ။ - my - Birman Bosanski - Translation - Odaberite jezik - bs - Bosniaque български - Преводач - Избор на език - bg - Bulgare català - Traductor - Selecciona l'idioma - ca - Catalan Cebuano - Translation - Pilia pinulongan - ceb - Cebuano Chichewa - Translation - Sankhani chinenero - ny - Chichewa 中文 (简体) - 翻译 - 选择语言 - zh-CN - Chinois (simplifié) 中文 (繁體) - 翻譯 - 選擇語言 - zh-TW - Chinois (traditionnel) සිංහල - පරිවර්තනය - භාෂාව තෝරාගන්න - si - Cingalais 한국어 - 번역 - 언어설정 - ko - Coréen Corsica - Traduci - Sceglie a lingua - co - Corse Kreyòl ayisyen - Tradiksyon - Chwazi lang - ht - Créole haïtien hrvatski - Prevoditelj - Odaberite jezik - hr - Croate Dansk - Oversæt - Vælg sprog - da - Danois Español - Traductor - Seleccionar idioma - es - Espagnol Esperanto - Tradukado - Elektu lingvon - eo - Espéranto Eesti - Tõlkimine - Vali keel - et - Estonien suomi - Kääntäjä - Valitse kieli - fi - Finnois Français - Traduction - Choisissez la langue - fr - Français Frysk - Oersette - Selektearje taal - fy - Frison Gaelic (Skotlân) - Eadar-theangaich - Tagh cànan - gd - Gaélique (Écosse) Galego - Tradución - Escolla o idioma - gl - Galicien Cymraeg - Cyfieithu - Dewiswch iaith - cy - Gallois ქართული - თარგმანი - ენის არჩევა - ka - Géorgien Ελληνικά - Μετάφραση - Επιλογή γλώσσας - el - Grec ગુજરાતી - અનુવાદ - ભાષા પસંદ કરો - gu - Gujarati Hausa - Translation - Zabi harshe - ha - Haoussa Hawaiian - Unuhi - Wae 'ōlelo - haw - Hawaïen עברית - תרגם - בחירת שפה - iw - Hébreu हिन्दी - अनुवाद करें - भाषा चुनें - hi - Hindi Hmong - txhais lus - Xaiv lus - hmn - Hmong Magyar - Fordítás - Válasszon nyelvet - hu - Hongrois Igbo - Translation - Họrọ asụsụ - ig - Igbo Indonesia - Translate - Pilih Bahasa - id - Indonésien Gaeilge - Aistriúchán - Roghnaigh teanga - ga - Irlandais Icelandic - Þýðing - Velja tungumál - is - Islandais Italiano - Traduttore - Seleziona lingua - it - Italien 日本語 - 翻訳 - 言語を選択 - ja - Japonais Javanese - Translation - Pilih basa - jw - Javanais ಕನ್ನಡ - ಅನುವಾದ - ಭಾಷೆ ಆಯ್ಕೆ - kn - Kannada Қазақ - Аударма - Тілді таңдау - kk - Kazakh ខ្មែរ - បកប្រែ - ជ្រើសភាសា - km - Khmer киргизский - Комментарий - Тил тандаңыз - ky - Kirghyz Kurdish - Wergerandin - Hilbijêre ziman - ku - Kurde ລາວ - ການແປພາສາ - ເລືອກພາສາ - lo - Laotien Latin - Latin - Elige lingua - la - Latin latviešu - Tulkotājs - Atlasiet valodu - lv - Letton Lietuvių - Versti - Pasirinkite kalbą - lt - Lituanien Lëtzebuergesch - Iwwersetzen - Wielt Sprooch - lb - Luxembourgeois Македонски - Превод - Избери јазик - mk - Macédonien Malaysia - Terjemahan - Pilih bahasa - ms - Malaisien മലയാളം - പരിഭാഷ - ഭാഷ തിരഞ്ഞെടുക്കുക - ml - Malayalam Madagascar - Translation - Mifidiana teny - mg - Malgache Malti - Traduzzjoni - Agħżel lingwa - mt - Maltais Maori - Translation - Kōwhiri te reo - mi - Maori मराठी - भाषांतर - भाषा निवडा - mr - Marathi Монгол - Орчуулга - Хэл сонгох - mn - Mongol Nederlands - Vertaal - Kies Taal - nl - Néerlandais नेपाली - अनुवाद - भाषा छान्नुहोस् - ne - Népalais norsk - Oversetter - Velg språk - no - Norvégien O'zbekiston - Tarjima - Tilni tanlang - uz - Ouzbek پښتو - وژباړئ - ژبه وټاکئ - ps - Pachtô ਪੰਜਾਬੀ - ਅਨੁਵਾਦ - ਭਾਸ਼ਾ ਚੁਣੋ - pa - Panjabi فارسی - ترجمه - انتخاب زبان - fa - Persan Polski - Tłumacz - Wybierz język - pl - Polonais Português - Tradutor - Seleccionar idioma - pt - Portugais Română - Traducere - Selectaţi limba - ro - Roumain Русский - Переводчик - Выберите язык - ru - Russe Samoa - Faaliliu - Gagana filifilia - sm - Samoan српски - преводилац - Изабери језик - sr - Serbe Sesotho - Phetolelo - Khetha puo tn lefatshe - st - Sesotho Shona - Kushandura - Sarudzai mutauro - sn - Shona سنڌي - ترجمو ڪريو - ٻولي منتخب ڪريو - sd - Sindhî slovenčina - Prekladač - Výber jazyka - sk - Slovaque slovenščina - Prevajalnik - Izberi jezik - sl - Slovène Somali - Translation - Dooro luqadda - so - Somali Sunda - Tarjamahan - Pilih basa - su - Soundanais Svenska - Översätt - Välj språk - sv - Suédois Kiswahili - Tafsiri - Chagua lugha - sw - Swahili Тоҷикистон - Тарҷумаи - интихоб забон - tg - Tadjik Filipino - Pagsasalin - Pumili ng Wika - tl - Tagalog தமிழ் - மொழிபெயர்ப்பு - மொழி தேர்வு - ta - Tamoul česky - Překladač - Zvolit jazyk - cs - Tchèque తెలుగు - అనువాద - భాష ఎంచుకోండి - te - Telugu ไทย - แปล - ภาษาเลือก - th - Thaï Türk - Tercüme - Dil seçin - tr - Turc українська - Перекладач - Виберіть мову - uk - Ukrainien اردو - ترجمہ - زبان کا انتخاب کریں - ur - Urdu Tiếng Việt - Dịch - Chọn Ngôn ngữ - vi - Vietnamien isiXhosa - Guqula - Khetha ulwimi - xh - Xhosa ייִדיש - טראַנסלאַטיאָן - אויסקלייַבן שפּראַך - yi - Yiddish Yoruba - Translation - Yan ede - yo - Yorouba Zulu - Translation - Khetha ulimi - zu - Zoulou

Connexion utilisateur

Utilisateurs en ligne

1 utilisateur
307 invités

Statistiques d'aujourd'hui

NombreDescription
13623Membres
1572Messages
29Commentaires
0Lectures
4154924Lectures globales
0Clics
0Réf. externes
0Réf. internes
0Abonnés RSS

Publicité point liée à GoDieu.com

Livre du juste-18


août 14, 2011 par GoDieu



LIVRE DU LÉVITIQUE ET LIVRE DES NOMBRES.



Sacre d'Aaron et de ses fils — Dédicace du tabernacle et de l'autel des sacrifices. — Mort de Nadab et d'Abiu.

Le vingt-troisième jour du douzième mois Moïse prit Aaron et ses fils, et leur donna l'onction sacrée, après les avoir revêtus des ornements sacerdotaux, et Moïse offrit lui-même les sacrifices: tout cela conformément à ce que Jéhova lui avait prescrit. Il amena ensuite Aaron et ses fils à l'entrée du tabernacle, et il leur dit: Ne sortez pas d'ici, car c'est Jéhova qui l'ordonne ainsi.

Le huitième jour, où commençait le premier mois (1480) de la deuxième année de la sortie d'Égypte, Moïse ayant terminé de dresser le tabernacle, et d'en placer les ustensiles, appela Aaron et ses fils; et ils offrirent, selon l'ordre de Jéhova, des holocaustes et des victimes expiatoires, pour eux et pour Israël.

Le même jour, Nadab et Abiu, deux fils d'Aaron, prirent du feu profane (1481), et l'apportèrent devant Jéhova, ce qui n'était point conforme au commandement qu'il leur avait fait. Et un feu sortit de la présence de Jéhova, et les fit mourir.


Offrande des chefs des tribus. — La Pâque.

À l'occasion de la dédicace de l'autel, les princes des tribus tirent leur offrande pendant douze jours, l'un après l'autre. Ils présentèrent, chacun en son jour, un plat d'argent de cent trente sicles, un bassin d'argent de soixante-dix sicles, au poids du sanctuaire: tous deux pleins de fine farine, pétrie avec de l'huile, pour l'oblation. Un bassin d'or, pesant dix sicles, plein d'encens. Un jeune taureau, un bélier et un agneau d'un an, pour l'holocauste. Un jeune bouc pour la victime expiatoire des péchés. Et pour hosties pacifiques, deux bœufs, cinq béliers, cinq boucs, cinq agneaux d'un an.

Après ceci, le treizième jour du mois, Moïse ordonna aux enfants d'Israël de faire la Pâque et ils l'immolèrent le jour quatorzième, selon le précepte de Jéhova.


Dénombrement des individus mâles. — Campements dans le désert.

Le premier jour du deuxième mois Jéhova dit à Moïse: Relevez, toi, Aaron et les douze princes des tribus, le chiffre total de tous les mâles des enfants d'Israël, à partir de l'âge de vingt ans. Et ils en tirent le dénombrement dans le désert de Sinaï. Et tous ceux au-dessus de vingt ans, qui furent comptés par familles, se trouvèrent former le nombre de six cent trente mille cinq cent cinquante hommes. Mais les enfants de Lévi ne furent pas compris dans le dénombrement de leurs frères d'Israël. Et le nombre des mâles d'un mois et au-dessus fut de vingt-deux mille deux cent soixante-treize (1482). Moïse installa les sacerdoces et les lévites chacun dans ses fonctions, selon que Jéhova l'avait réglé.

Le vingtième jour du mois la nuée s'éleva de dessus le tabernacle de témoignage, et aussitôt les enfants d'Israël partirent du désert de Sinaï pour continuer leur voyage. Ils marchèrent faisant le chemin de trois journées, et la nuée s'arrêta au désert de Pharan. Là s'alluma contre Israël la colère de Jéhova, car ils l'irritèrent en lui demandant de la chair à manger. Il leur en donna pendant un mois, et ensuite il en fit mourir un grand nombre. On enterra les morts en ce lieu, qui, pour cette cause, fut nommé, les sépulcres de la concupiscence.

Et ils partirent des sépulcres de la concupiscence et vinrent camper à Haséroth, qui est dans le désert de Pharan. C'est à Haséroth que Jéhova se fâcha contre Marie, à cause de ses propos sur le compte de Moïse. Elle devint couverte d'une lèpre blanche comme la neige, et elle demeura recluse hors du camp l'espace de sept jours, jusqu'à sa guérison. Après cela les enfants d'Israël partirent d'Haséroth et vinrent camper à l'extrémité du désert de Pharan.


Les explorateurs de la terre de Chaman.

En ce temps-là Jéhova dit à Moïse: Envoie douze hommes, un homme par tribu, pour reconnaître le pays de Chanaan. Ces hommes, après avoir parcouru le pays depuis le désert de Sin jusqu'à Rohob, sur la route d'Émath, revinrent auprès de Moïse et d'Aaron au bout de quarante jours; et ils leur tirent un rapport selon le penchant de leur cœur. C'est-à-dire, dix d'entre eux décrièrent devant les enfants d'Israël le pays qu'ils avaient reconnu, disant que c'est un pays qui dévore ses habitants. Et ils ajoutèrent: Mieux vaudrait pour nous de retourner en Égypte. D'un autre côté, Josué, fils de Nun, et Caleb, fils de Jéphoné, les deux autres explorateurs, répétaient: Le pays est extrêmement bon. Il est à souhaiter que Jéhova nous soit assez favorable pour nous y faire arriver; car c'est un pays où coulent le lait et le miel. Mais les enfants d'Israël ne les écoutèrent point, et s'en rapportèrent au dire des autres qui décriaient le pays de plus en plus. Alors Jéhova, irrité des murmures des enfants d'Israël, jura en disant: Aucun homme de cette génération, depuis vingt ans et au-dessus, ne verra le pays, excepté Caleb, fils de Jéphoné, et Josué, fils de Nun. Cette génération perverse s'éteindra dans le désert, et ce sont ses enfants qui entreront dans le pays, et en prendront possession. En effet, la colère de Jéhova fit errer les enfants d'Israël dans le désert pendant quarante ans, jusqu'à se que fût consumée cette mauvaise génération qui n'était pas constante dans sa fidélité à Jéhova. Le peuple s'arrêta longtemps au désert de Pharan, et il se dirigea ensuite vers l'intérieur du désert par le chemin de la mer Rouge.


Révolte de Coré.

En ce temps-là Coré, fils d'Isaar, fils de Caath, fils de Lévi, ameuta beaucoup d'hommes d'entre Israël, qui se soulevèrent contre Moïse et Aaron, et contre toute l'assemblée. Et Jéhova entra en colère contre eux, et la terre ouvrant son abîme, engloutit tous les rebelles, avec leur familles et tout ce qu'ils possédaient: tous ceux du parti de Coré. Après ceci Dieu fit longtemps tourner le peuple autour de la montagne de Séir, pendant dix-neuf ans.

Dieu dit alors à Moïse. Abstiens-toi de tout acte d'hostilité contre les enfants d'Ésaü, car je ne vous donnerai pas un seul pied de terre de leur pays, ayant assigné à Ésaü la montagne de Séir à titre d'héritage. Vous achèterez d'eux à prix d'argent de quoi manger, et vous leur payerez de même l'eau que vous boirez. Et les enfants d'Israël firent ainsi que Jéhova avait ordonné à cet égard. À une époque ancienne les enfants d'Ésaü portèrent la guerre, chez les enfants de Séir, et ils les vainquirent avec l'assistance de Jéhova. Ils les exterminèrent entièrement, et s'établirent dans leur pays, et ils y demeurent jusqu'à ce jour (1483). C'est pourquoi Jéhova défendit de molester les enfants du frère de Jacob.


Mort de Latinus.

Vers cette époque mourut Latinus, roi des enfants de Céthim, dans la quarante-cinquième année de son règne, laquelle était la quatorzième de la sortie d'Égypte. Il fut enterré dans le palais qu'il s'était fait bâtir en Céthim. Son successeur fut Avianus qui régna trente-huit ans.


Pérégrinations dans le désert. — Séhon et Moab.

Et les enfants d'Israël, après avoir passé la dernière limite du pays d'Ésaü, au bout de dix-neuf ans, entrèrent dans le chemin qui conduit au désert de Moab. Et Jéhova dit à Moïse: Ne moleste point Moab, et ne cherche pas la guerre avec lui; car je ne donnerai rien de son pays (1484). Les enfants d'Israël parcoururent pendant dix-neuf ans tout le contour du désert de Moab, sans attaquer cette nation.

Dans la trente-sixième année de la sortie d'Égypte, Séhon, roi des Amorrhéens (1485), mit en campagne contre Moab, par une disposition de Jéhova, une armée puissante. En même temps il envoya des messagers à Béor, fils de Jannès, fils de Balaam, conseiller du roi d'Égypte, et à son fils Balaam, pour les inviter à venir maudire Moab, afin que cette nation pût être vaincue par lui. Béor, fils de Jannès, et son fils Balaam, étant arrivés de Phothor de la Mésopotamie à la capitale de Séhon, ils maudirent, en présence de Séhon, le peuple de Moab et son roi. Et Jéhova livra les Moabites en la puissance de Séhon, qui les humilia et tua leur roi, et il emmena captifs un grand nombre de leurs garçons et de leurs filles. Et Séhon s'empara de toutes les villes de Moab, comme aussi d'Hésébon; car c'était aussi une ville de Moab. Et Séhon établit à Hésébon ses princes et les grands de son royaume. Il mit aussi des garnisons dans les autres villes conquises. C'est pourquoi Béor et son fils Balaam prononcèrent en style poétique ces paroles: Venez à Hésébon; que la ville de Séhon soit rebâtie solidement. Malheur à toi, Moab; tu es perdu, peuple de Chamos! Voici que cela est écrit dans le livre de la loi de Dieu (1486). Séhon s'en retourna dans son pays, et il combla de riches présents Béor et son fils Balaam, et les congédia. Ceux-ci s'en retournèrent dans leur pays et dans leur ville, en Mésopotamie.


Mort de Marie. — Le roi d'Édom refuse le passage par son pays. — Mort d'Aaron.

En ce temps-là les enfants d'Israël quittant le chemin du désert de Moab, et revenant sur leurs pas, marchaient autour du désert d'Édom. Et toute l'assemblée arriva au désert de Sin le premier mois de la quarantième année de la sortie d'Égypte.

Pendant la station des enfants d'Israël à Cadès dans le désert de Sin, Marie mourut et y fut enterrée.

En ce même temps Moïse envoya des ambassadeurs vers Adad, roi d'Édom, lui mandant: Ainsi dit Israël ton frère: Laisse-moi passer, je te prie, par ton pays. Nous n'irons point à travers les champs, ni les vignes, et nous ne boirons point l'eau de tes citernes. Nous suivrons le grand chemin. Édom lui fit répondre: Tu ne passeras point par mon territoire. Et il sortit contre Israël avec une armée nombreuse. Israël se détourna d'un autre côté, et n'engagea point la guerre avec lui. Et toute l'assemblée arriva auprès de la montagne de Hor.

Jéhova dit alors à Moïse: Avertis Aaron qu'en ce lieu il va être réuni à son peuple (1487); car il ne doit pas entrer dans le pays que j'ai assigné aux enfants d'Israël. Et Aaron monta sur la montagne, selon l'ordre de Jéhova, et il y mourut le premier jour du cinquième mois de la quarantième année (de la sortie d'Égypte). Il était âgé de cent vingt-trois ans.


Défaite du roi d'Arad.

Le roi d'Arad, Chananéen, qui habitait vers le sud, ayant appris qu'Israël arrivait par le chemin des explorateurs, rangea son armée en ordre de bataille, afin de les combattre. Les enfants d'Israël, épouvantés à la vue de cette grande armée, eurent la pensée de retourner en Égypte, et ils se replièrent à la distance d'environ trois journées de chemin, jusqu'à Moseroth-Bénéiaacan, où ils s'arrêtèrent pendant trente jours. Quand les enfants de Lévi virent qu'Israël ne voulait plus avancer, ils furent remplis de zèle pour la gloire de Jéhova, et ils attaquèrent leurs frères et en tuèrent un grand nombre, et ils ramenèrent de force le peuple à sa précédente station auprès de la montagne de Hor. Or, le roi d'Arad se tenait toujours en ce lieu prêt à livrer bataille. Alors Israël prononça un vœu ainsi conçu: Si tu me livres ce peuple entre les mains, je vouerai ses villes à l'anathème. Jéhova exauça la prière d'Israël, qui extermina le peuple chananéen d'Arad, et détruisit ses villes. Et la contrée fut nommée Horma (1488).


Moab refuse le passage par son pays. — Défaite des rois Séhon et Og. — Conquêtes.

Les enfants d'Israël partirent de la montagne de Hor et vinrent camper à Oboth. Ils envoyèrent dire à Moab: Laisse-nous, de grâce, traverser ton pays, pour aller au lieu de notre destination. Mais les enfants de Moab s'y refusèrent. Ils craignirent que les enfants d'Israël ne les traitassent comme les avait traités Séhon, roi des Amorrhéens (1489). Or, Jéhova avait défendu aux enfants d'Israël de faire la guerre à Moab; c'est pourquoi ils s'éloignèrent de sa frontière, et ils arrivèrent sur les bords de l'Arnon, qui sépare le pays de Moab de celui des Amorrhéens. Leur camp était sur la frontière de Séhon, dans le désert de Cadémoth.

Et les enfants d'Israël envoyèrent des ambassadeurs au roi des Amorrhéens, lui faisant dire: Permets-nous de passer, nous t'en prions, par ton pays. Nous n'irons point à travers les champs, ni les vignes. Nous ne boirons point l'eau de tes citernes. Nous suivrons droit le grand chemin jusqu'à ce que nous ayons franchi ta frontière. Mais Séhon n'accorda point le passage. Et même il appela aux armes tout le peuple amorrhéen, et le conduisit au désert contre Israël, à qui il donna bataille à Jasa. Et Jéhova livra Séhon dans la main des enfants d'Israël. Ils passèrent au fil de l'épée toute l'armée amorrhéenne, et ils vengèrent ainsi Moab. À la suite de cette victoire les enfants d'Israël prirent possession du pays de Séhon, et du butin qu'il renfermait. Et ils s'établirent dans toutes les villes des Amorrhéens, depuis l'Arnon jusqu'au Jaboc, avoisinant le pays d'Ammon.

Les enfants d'Israël pensaient à attaquer les enfants d'Ammon, et à s'emparer également de leur pays; mais Jéhova leur dit: Tu ne molesteras point les enfants d'Ammon, et tu ne les provoqueras point à la guerre; car je ne te donnerai rien de leur pays (1490). Les enfants d'Israël obéirent à la voix de Jéhova, et changeant de route, ils montèrent par le chemin de Basan, pays dont Og était roi. Celui-ci accompagné des plus vaillants héros amorrhéens, et d'une nombreuse armée, sortit pour combattre Israël. Og était un géant d'une force prodigieuse, et son fils Naaros (1491) le surpassait en force. Alors Og dit en son cœur: Tout le camp des enfants d'Israël n'occupe qu'un espace de trois parasanges (1492); je vais donc les tuer d'un seul coup, sans épée, sans lance. Il monta sur la montagne de Jasa, y prit une roche de la circonférence de trois parasanges, et la chargea sur sa tête pour la jeter sur le camp d'Israël, et l'écraser. Mais un ange de Jéhova survint et pratiqua un trou au milieu de la roche, qui tomba lourdement sur les épaules d'Og. Elle le renversa par son poids, et le tint serré par le cou. En même temps Jéhova dit aux enfants d'Israël: Ne craignez point cet homme, car voici que je l'ai livré en votre puissance, avec tout son peuple et tout son territoire. Traitez-le comme vous avez traité Séhon. Moïse, suivit seulement de quelques hommes, alla vers l'endroit où était 0g, et le tua en lui portant des coups de sa verge sur les chevilles des pieds (1493). Les enfants d'Israël se mirent ensuite à la poursuite des fils d'Og et de tout son peuple, et ils les frappèrent jusqu'à n'en pas laisser survivre un seul.

Moïse envoya ensuite reconnaître Jaser; car c'était une ville considérable. Les explorateurs se confiant en Jéhova, attaquèrent eux-mêmes les habitants, et ils se rendirent maîtres de la ville, ainsi que de ses bourgades, et chassèrent les Amorrhéens qui y demeuraient.

Les enfants d'Israël prirent aussi les pays des deux rois amorrhéens qui étaient en deçà du Jourdain, depuis le torrent d'Amon jusqu'au mont Hermon, comprenant soixante villes.


Balac et Balaam.

Les enfants d'Israël poursuivirent leur marche, et ils arrivèrent dans les plaines de Moab, en deçà du Jourdain, vis-à-vis de Jéricho. Quand les enfants de Moab surent ce qui était arrivé aux deux rois amorrhéens, ils eurent une grande peur des enfants d'Israël. Les anciens d'entre eux dirent: Voici que Séhon et Og, les plus puissants des rois amorrhéens, n'ont pu résister à leurs forces, comment leur résisterons-nous? Nous leur avons refusé le passage par notre pays; maintenant ils vont tourner contre nous leur épée terrible, et ils nous extermineront. Ils choisirent un des leurs, Balac, fils de Séphor, Moabite, et le firent roi: car Balac était un sage éminent. Les anciens de Moab députèrent aussi vers les enfants de Madian, pour leur proposer des conditions de paix. Car depuis les jours où Adad, fils de Badad, roi d'Édom, avait battu Madian dans la campagne de Moab, il y avait haine et guerre entre les peuples (1494). Les anciens de Madian se transportèrent au pays de Moab, pour conclure la paix. Les enfants de Moab dirent alors aux anciens de Madian: Ce peuple détruira incessamment toute l'étendue de notre pays, ainsi que le bœuf qui dévore l'herbe jusqu'à la racine. Les anciens de Madian répondirent: Nous avons entendu dire que lorsque Séhon porta la guerre chez vous, il ne vous a vaincus qu'après avoir fait venir de Mésopotamie, pour vous maudire, Béor, fils de Jannès, et son fils Balaam. Maintenant, vous, de voire côté, envoyez chercher son fils Balaam, et prenez-le à votre service pour qu'il maudisse le peuple qui vous inspire de l'appréhension. Ce conseil fut approuvé des anciens de Moab. Et Balac, leur roi, envoya des messagers à Balaam, fils de Béor, et lui fit dire: Voici qu'un peuple sorti de l'Égypte couvre la face de la terre, et il est campé vis-à-vis de moi. Viens donc, je te prie, maudis-moi ce peuple; car il est plus fort que moi. J'espère que par ce moyen je pourrai lui tenir tête, et le repousser de mon pays; car j'ai appris que celui que tu bénis est béni, et que celui que tu maudis est maudit. Les envoyés de Balac lui amenèrent Balaam. Mais Jéhova dit à celui-ci: Tu ne maudiras pas mon peuple: car il est béni. Cependant Balac excitait journellement Balaam à maudire Israël; mais en vain, à cause de la défense que Jéhova avait faite à Balaam. Balac voyant qu'il n'obtenait pas l'objet de sa demande, se leva et se retira chez lui. Balaam également partit de là, et alla au pays de Madian.


Les enfants d'Israël se laissent entraîner dans l'impureté.

Et les enfants d'Israël transférèrent leur camp sur le Jourdain, depuis Bethsimoth jusqu'à Abelsatim, à l'extrémité des plaines de Moab.

Or, dans la vallée de Settim, où ils se tenaient, les Moabites, qui les craignaient, dressèrent leurs tentes en face d'eux. Et après avoir couvert de beaux et précieux vêtements, et d'ornements d'argent et d'or, leurs femmes et leurs filles les plus belles, ils les tirent asseoir devant l'entrée des tentes, afin que leur vue captivât les enfants d'Israël, et les fit renoncer à toute hostilité contre Moab. En effet, les enfants d'Israël se passionnèrent pour les filles de Moab, et allèrent auprès d'elles. À l'arrivée de chaque Hébreu, les gens de la tente sortaient pour le recevoir, et lui adressaient ces paroles insidieuses: Vous autres savez bien que nous sommes tous frères, enfants de Lot et d'Abraham, son proche parent. Pourquoi ne vous établiriez-vous pas au milieu de nous? Et par la douceur de leurs discours ils l'attiraient dans l'intérieur de la tente. Là ils lui servaient des mets de viande, du pain, et surtout du vin en abondance. Quand ils avaient égaré sa raison, ils faisaient paraître devant lui une jeune femme belle, et il en usait avec elle selon son désir.

Alors la fureur de Jéhova s'alluma contre Israël, à cause de cette infamie; et il en fit périr vingt-quatre mille hommes, par une maladie foudroyante dont il affligea leur camp.

Or, un homme des enfants de Siméon, Zambri fils de Salu était son nom, s'approcha, à la vue de tout le peuple, de la Madianite Cozbi, fille de Sur, roi de Madian. Et Phinéès, fils d'Éléazar, fils d'Aaron, indigné de cette action éhontée, s'arma d'une lance; et ayant rejoint les coupables, il les tua tous deux d'un même coup en les transperçant de son arme par le milieu du corps. Aussitôt la mortalité du camp s'arrêta.


Nouveau dénombrement.

Après la cessation de la mortalité, Jéhova dit à Moïse et à Éléazar, fils d'Aaron, sacerdote: Relevez la somme totale de toute l'assemblée des enfants d'Israël, de ceux propres à la guerre, depuis vingt ans et au-dessus. Et Moïse et Éléazar tirent le dénombrement des enfants d'Israël par familles. Et leur nombre se trouva être de sept cent mille sept cent trente. Et le dénombrement des enfants de Lévi, depuis l'âge d'un mois et au-dessus, donna le chiffre de vingt-trois mille. En ce jour-là il ne restait plus un seul homme de ceux dont Moïse et Aaron avaient fait le dénombrement au désert de Sinaï, excepté Caleb, fils de Jéphoné, et Josué, fils de Nun; car Jéhova avait prononcé cette sentence: Ils mourront tous dans le désert.


Expédition contre Madian.

Jéhova dit ensuite à Moïse: Ordonne aux enfants d'Israël de venger de Madian leurs frères. Les enfants d'Israël choisirent pour cette guerre douze mille hommes par tribu. Et ils vainquirent Madian et ils en tuèrent tous les mâles. Ils passèrent de même au fil de l'épée les cinq princes de Madian, et avec eux Balaam, fils de Béor. Ils emmenèrent captifs les femmes de Madian et leurs petits enfants, et ils prirent tout le bétail et toutes les richesses du pays. Et ils revinrent avec leur butin aux plaines de Moab, vers Moïse et Éléazar. Ceux-ci sortirent à leur rencontre, ainsi que tous les princes de l'assemblée, avec des démonstrations de joie. Et le butin fut partagé entre les hommes de l'expédition et le restant de l'assemblée d'Israël.

Fin du livre du Lévitique et du livre des Nombres.




Notes sur le Livre du Lévitique et des Nombres

1480 Le mois de Niçan.
1481 Le texte hébreu: feu étranger.
1482 D'après le Livre des Nombres 3:44, ce dernier chiffre fut celui de tous les premiers-nés mâles.
1483 Voyez plus haut: colonne 1238.
1484 Deutéronome 2:9.
1485 Dans ce passage il s'est introduit dans le texte hébreu, par la faute des typographes, un désordre qui le rend inintelligible. Il ne peut se rétablir qu'au moyen de la version judaïque, faite probablement sur un manuscrit, ou sur une édition correcte que nous n'avons pas.
1486 Nombres 21:27-31.
1487 Expression biblique, pour mourir.
1488 חרמה, Anathème, pays ruiné.
1489 Voyez: colonne précédente.
1490 Deutéronome 2:19.
1491 Une autre édition, Naaron. Version judaïque, Naaris.
1492 En hébreu, פרמה. parsa. La parsa des rabbins est une mesure itinéraire correspondant à la dizième partie d'une journée de marche d'un homme ordinaire, autrement, à deux mille coudées ou pas.

Drusius, dans ses Animadversiones, I, 44, fait ici preuve d'une grande érudition rabbinique. Il cite à l'appui de cette mesure un passage de l'office métrique du sabbat appelé, de paraschat-schekalim. Avec un degré d'érudition de plus, à aurait su que ce passage n'est que la reproduction d'une baraita du Talmud de Jérusalem, traité Schekalim, autorité plus grave que deux vers d'un poète.
1493 Cette étrange mésaventure du géant Og est racontée dans le Talmud, traité Berachot. fol. 54 verso, et dans la paraphrase chaldéenne de Jonathan, mais avec quelques variantes. D'après Jonathan, le camp d'Israël occupait un terrain de six parasanges, et Og chargea sur sa tête une roche de pareille circonférence. Cette roche fut trouée d'après le Talmud, par des fourmis, d'après Jonathan, par un reptile, זחלא (ce nom chaldaïque peut aussi se traduire, un ver). Le Talmud nous apprend qu'Og cherchait à se débarrasser de son incommode collier, et que ses efforts n'aboutissaient qu'à l'obliger de faire d'horribles grimaces; car sa mâchoire était tirée à gauche et à droite avec une telle violence que ses dents se cassaient.

Mais pourquoi Moïse a-t-il frappé si bas? C'est ce que le Talmud, ibid., va nous expliquer. La taille de Moïse, dit-il, mesurait dix coudées. Il s'arma d'une hache (non de sa verge, comme on lit dans le Yaschar), longue de dix coudées, et s'élevait, en sautant, à la hauteur de dix coudées.

À ce compte la distance de la plante du pied à la cheville d'Og était de trente coudées.

Nous citerons une autre aventure, relative à Og, que nous tirons du Talmud, traite Nidda, fol. 24 verso.

«Il a été enseigné ce qui suit: Abba Saül, et selon d'autres, Rabbi-Yokhanan, a rapporté: J'ai été fossoyeur. Un jour, en poursuivant un cerf, je courus après lui dans le fémur d'un mort la distance de trois parasanges. Je n'atteignis pas le cerf, et le bout du fémur ne se voyait pas encore. Quand j'en revins on m'apprit que c'était le fémur d'Og, roi du Basan.»
1494 Voyez plus haut: colonne 1247.



Marque de commerce © 1999-2020 GoDieu.com - Tous droits réservés