Accueil GoDieu.com
Plan de Salut de Dieu
Recherche GoDieu.com

En principe, ce panneau vous présentera des choix de moteur de recherche GoDieu.com.

Fermer
Recherche biblique
GoDieu.com
Cette page en favori Affiche une version imprimable de cette page entière. Expédier la page d'accueil par courriel. Contacter GoDieu.com
Dimension de police du texte
 
Facebook GoDieu.com Twitter GoDieu.com Youtube GoDieu.com Dailymotion GoDieu.com Suivez-nous !   

Traduction du site

Afrikaans - Vertaling - Kies taal - af - Afrikaans Albanian - Përkthimi - Zgjidhni gjuhën - sq - Albanais Deutsch - Übersetzung - Sprache wählen - de - Allemand አማርኛ - ተርጉም - ቋንቋ ይምረጡ - am - Amharique English - Translate - Select Language - en - Anglais العربية - ترجمة - تحديد اللغة - ar - Arabe Հայերեն - Թարգմանություն - Ընտրեք լեզուն - hy - Arménien Azeri - Translation - Dil seçin - az - Azéri Euskal - Itzulpen - Hizkuntza aukeratu - eu - Basque বাংলা - অনুবাদ - ভাষা নির্বাচন করুন - bn - Bengali Беларусь - Пераклад - Выбраць мову - be - Biélorusse မြန်မာစာ - ဘာသာပြန်ဆို။ - ဘာသာစကားကိုရွေးချယ်ပါ။ - my - Birman Bosanski - Translation - Odaberite jezik - bs - Bosniaque български - Преводач - Избор на език - bg - Bulgare català - Traductor - Selecciona l'idioma - ca - Catalan Cebuano - Translation - Pilia pinulongan - ceb - Cebuano Chichewa - Translation - Sankhani chinenero - ny - Chichewa 中文 (简体) - 翻译 - 选择语言 - zh-CN - Chinois (simplifié) 中文 (繁體) - 翻譯 - 選擇語言 - zh-TW - Chinois (traditionnel) සිංහල - පරිවර්තනය - භාෂාව තෝරාගන්න - si - Cingalais 한국어 - 번역 - 언어설정 - ko - Coréen Corsica - Traduci - Sceglie a lingua - co - Corse Kreyòl ayisyen - Tradiksyon - Chwazi lang - ht - Créole haïtien hrvatski - Prevoditelj - Odaberite jezik - hr - Croate Dansk - Oversæt - Vælg sprog - da - Danois Español - Traductor - Seleccionar idioma - es - Espagnol Esperanto - Tradukado - Elektu lingvon - eo - Espéranto Eesti - Tõlkimine - Vali keel - et - Estonien suomi - Kääntäjä - Valitse kieli - fi - Finnois Français - Traduction - Choisissez la langue - fr - Français Frysk - Oersette - Selektearje taal - fy - Frison Gaelic (Skotlân) - Eadar-theangaich - Tagh cànan - gd - Gaélique (Écosse) Galego - Tradución - Escolla o idioma - gl - Galicien Cymraeg - Cyfieithu - Dewiswch iaith - cy - Gallois ქართული - თარგმანი - ენის არჩევა - ka - Géorgien Ελληνικά - Μετάφραση - Επιλογή γλώσσας - el - Grec ગુજરાતી - અનુવાદ - ભાષા પસંદ કરો - gu - Gujarati Hausa - Translation - Zabi harshe - ha - Haoussa Hawaiian - Unuhi - Wae 'ōlelo - haw - Hawaïen עברית - תרגם - בחירת שפה - iw - Hébreu हिन्दी - अनुवाद करें - भाषा चुनें - hi - Hindi Hmong - txhais lus - Xaiv lus - hmn - Hmong Magyar - Fordítás - Válasszon nyelvet - hu - Hongrois Igbo - Translation - Họrọ asụsụ - ig - Igbo Indonesia - Translate - Pilih Bahasa - id - Indonésien Gaeilge - Aistriúchán - Roghnaigh teanga - ga - Irlandais Icelandic - Þýðing - Velja tungumál - is - Islandais Italiano - Traduttore - Seleziona lingua - it - Italien 日本語 - 翻訳 - 言語を選択 - ja - Japonais Javanese - Translation - Pilih basa - jw - Javanais ಕನ್ನಡ - ಅನುವಾದ - ಭಾಷೆ ಆಯ್ಕೆ - kn - Kannada Қазақ - Аударма - Тілді таңдау - kk - Kazakh ខ្មែរ - បកប្រែ - ជ្រើសភាសា - km - Khmer киргизский - Комментарий - Тил тандаңыз - ky - Kirghyz Kurdish - Wergerandin - Hilbijêre ziman - ku - Kurde ລາວ - ການແປພາສາ - ເລືອກພາສາ - lo - Laotien Latin - Latin - Elige lingua - la - Latin latviešu - Tulkotājs - Atlasiet valodu - lv - Letton Lietuvių - Versti - Pasirinkite kalbą - lt - Lituanien Lëtzebuergesch - Iwwersetzen - Wielt Sprooch - lb - Luxembourgeois Македонски - Превод - Избери јазик - mk - Macédonien Malaysia - Terjemahan - Pilih bahasa - ms - Malaisien മലയാളം - പരിഭാഷ - ഭാഷ തിരഞ്ഞെടുക്കുക - ml - Malayalam Madagascar - Translation - Mifidiana teny - mg - Malgache Malti - Traduzzjoni - Agħżel lingwa - mt - Maltais Maori - Translation - Kōwhiri te reo - mi - Maori मराठी - भाषांतर - भाषा निवडा - mr - Marathi Монгол - Орчуулга - Хэл сонгох - mn - Mongol Nederlands - Vertaal - Kies Taal - nl - Néerlandais नेपाली - अनुवाद - भाषा छान्नुहोस् - ne - Népalais norsk - Oversetter - Velg språk - no - Norvégien O'zbekiston - Tarjima - Tilni tanlang - uz - Ouzbek پښتو - وژباړئ - ژبه وټاکئ - ps - Pachtô ਪੰਜਾਬੀ - ਅਨੁਵਾਦ - ਭਾਸ਼ਾ ਚੁਣੋ - pa - Panjabi فارسی - ترجمه - انتخاب زبان - fa - Persan Polski - Tłumacz - Wybierz język - pl - Polonais Português - Tradutor - Seleccionar idioma - pt - Portugais Română - Traducere - Selectaţi limba - ro - Roumain Русский - Переводчик - Выберите язык - ru - Russe Samoa - Faaliliu - Gagana filifilia - sm - Samoan српски - преводилац - Изабери језик - sr - Serbe Sesotho - Phetolelo - Khetha puo tn lefatshe - st - Sesotho Shona - Kushandura - Sarudzai mutauro - sn - Shona سنڌي - ترجمو ڪريو - ٻولي منتخب ڪريو - sd - Sindhî slovenčina - Prekladač - Výber jazyka - sk - Slovaque slovenščina - Prevajalnik - Izberi jezik - sl - Slovène Somali - Translation - Dooro luqadda - so - Somali Sunda - Tarjamahan - Pilih basa - su - Soundanais Svenska - Översätt - Välj språk - sv - Suédois Kiswahili - Tafsiri - Chagua lugha - sw - Swahili Тоҷикистон - Тарҷумаи - интихоб забон - tg - Tadjik Filipino - Pagsasalin - Pumili ng Wika - tl - Tagalog தமிழ் - மொழிபெயர்ப்பு - மொழி தேர்வு - ta - Tamoul česky - Překladač - Zvolit jazyk - cs - Tchèque తెలుగు - అనువాద - భాష ఎంచుకోండి - te - Telugu ไทย - แปล - ภาษาเลือก - th - Thaï Türk - Tercüme - Dil seçin - tr - Turc українська - Перекладач - Виберіть мову - uk - Ukrainien اردو - ترجمہ - زبان کا انتخاب کریں - ur - Urdu Tiếng Việt - Dịch - Chọn Ngôn ngữ - vi - Vietnamien isiXhosa - Guqula - Khetha ulwimi - xh - Xhosa ייִדיש - טראַנסלאַטיאָן - אויסקלייַבן שפּראַך - yi - Yiddish Yoruba - Translation - Yan ede - yo - Yorouba Zulu - Translation - Khetha ulimi - zu - Zoulou

Connexion utilisateur

Utilisateurs en ligne

1 utilisateur
359 invités

Partager

share

Statistiques d'aujourd'hui

NombreDescription
13623Membres
1479Messages
29Commentaires
0Lectures
4154924Lectures globales
0Clics
0Réf. externes
0Réf. internes
0Abonnés RSS

Publicité point liée à GoDieu.com

L'onction de Jésus-3


septembre 25, 2018 par GoDieu

 

La consécration de Jésus

L'onction de Jésus, qui eût lieu au baptême (Matthieu 3:16) et dont parle Pierre en Actes des Apôtres (Actes 10:37-38), est d'abord une onction prophétique: Jésus est revêtu de la force d'en-haut afin de répandre en Israël la révélation de l'Évangile. La manifestation de Dieu lors du baptême (Luc 3:22) reprend d'ailleurs l'annonce du serviteur prophète prédit par Ésaïe (Ésaïe 42:1-4). Et c'est dans sa dimension prophétique que Jésus lui-même a compris cette onction (Luc 3:21-22).

Mais si l'onction baptismale est pour Jésus une onction d'abord prophétique, on ne saurait exclure toute dimension sacerdotale. Après la résurrection, une fois le sacrifice de Jésus réalisé et accepté par Dieu, les apôtres avaient une plus claire conscience du sacerdoce du Christ et, dans au moins un texte du Nouveau Testament, l'onction baptismale est présentée comme ayant une valeur sacerdotale dans Actes 4:24-28:

24
Eux l'ayant entendu, élevèrent d'un commun accord leur voix à L'ESPRIT DES VIVANTS, et dirent: ADMIRABLE, tu es L'ESPRIT DES VIVANTS qui as fait le ciel, la terre, et la mer, et toutes les choses qui y sont;

25
Et qui as dit par la bouche de David ton serviteur: Pourquoi les nations sont-elles en rumeur, et pourquoi les peuples projettent-ils des choses vaines? Ps. 2. 1;

26
Les rois de la terre se sont levés, et les princes se sont assemblés contre L'ADMIRABLE et contre son Oint.

27
En effet, Hérode et Ponce-Pilate, avec les Gentils et le peuple d'Israël, se sont assemblés contre ton Saint Fils Jésus, que tu as oint, Mt. 26. 3; Mc. 14. 1; Lu. 22. 2; Jn. 11. 47;

28
Pour faire toutes les choses que ta main et ton conseil avaient décidé d'avance devoir être faites.

L'onction entendue ici précède la crucifixion, et ne peut désigner ni la résurrection, ni celle de la grâce. Il semble plus naturel de la référer au baptême, d'autant plus que Luc parle à deux reprises d'onction à propos du baptême. Il y a de plus dans ce texte une nuance qui le distingue: ce n'est plus l'aspect prophétique de l'onction qui est au premier plan, mais l'aspect sacerdotal de l'œuvre rédemptrice du Christ, serviteur souffrant et s'offrant en sacrifice. Le texte affirme ainsi que ce sacrifice faisait partie du dessein de Dieu et qu'il avait été déterminé par avance, comme le dit 1 Pierre 1:18-20:

18
Sachant que vous avez été rachetés de la vaine manière de vivre que vous aviez héritée de vos pères, non par des choses périssables, comme l'argent et l'or, 1 Co. 6. 20; 1 Co. 7. 23;

19
Mais par le sang précieux de Christ, comme d'un Agneau sans défaut et sans tache, Ac. 20. 28; Hé. 9. 12; Ap. 1. 5;

20
Qui fut désigné d'avance avant la fondation du monde, et manifesté dans ces derniers temps à cause de vous, Ro. 16. 25; Ép. 1. 9; Ép. 3. 9; Col. 1. 26; 2 Ti. 1. 9; Tit. 1. 2;

Comme nous savons, le nom «Christ» signifie «Oint», et c'est le même sens que «Messie» en hébreu. Jésus-Christ, Jésus Messie, c'est Jésus Oint, l'Élu, le Choisi. L'onction c'est ce geste qui consiste à répandre de l'huile sur la tête ou le corps de quelqu'un pour le consacrer. C'est donc l'idée de consécration qui se trouve derrière ce geste de l'onction.

Il se trouve que dans l'évangile, à aucun moment, quelqu'un ne verse de l'huile sur la tête de Jésus pour l'oindre. Il n'y a pas de moment qui soit celui de l'onction de Jésus au sens concret de ce terme. Pourtant, dès l'Église primitive, cette qualification de Christ ou de Messie s'est appliquée à Jésus. C'était une référence à l'Ancien Testament, où le roi était oint en vue de gouverner le peuple, et Dieu avait annoncé à David qu'un de ses descendants serait Roi, Oint, Messie.

Dans le Nouveau Testament, nous avons relativement peu de textes explicatifs de cette application du terme de Christ ou de Messie à Jésus. Nous venons de voir un des trois moments dans le Nouveau Testament où il nous est explicitement dit que Jésus a été oint. Dans les Actes des apôtres, Pierre parle à Corneille et à tous ceux qui sont avec lui, et qui lui ont demandé de venir pour leur enseigner la vérité. Dans Actes 10:37-38 Pierre dit:

37
Vous savez ce qui est arrivé dans toute la Judée, après avoir commencé en Galilée, après la consécration que Jean a prêché; És. 9. 1; És. 9. 2; Mt. 4. 12; Mc. 1. 14; Mc. 1. 38-39; Lu. 4. 14;

38
Comment L'ESPRIT DES VIVANTS a oint de sa Sainte Présence et de puissance Jésus de Nazareth, qui allait de lieu en lieu faisant du bien et guérissant tous ceux qui étaient opprimés par la contrariété charnelle de la loi; parce que L'ESPRIT DES VIVANTS était avec lui. Ps. 45. 7; És. 61. 1; Lu. 4. 18;

Voilà donc que Jésus est proclamé oint non pas en vertu d'un rite liturgique où on lui aurait versé de l'huile sur la tête, mais il est oint par la plénitude de l'Esprit Saint ou Sainte Présence que Dieu a répandu sur lui comme une huile parfumée, comme une huile qui nous imprègne. L'Esprit Saint s'est répandu sur Jésus de façon visible au jour de son baptême, en ce qu'il s'abaissa comme une colombe et que la Sainte Présence apparût sur lui pleine d'humilité, c'est à cela que Pierre fait allusion dans ce texte des Actes. Par conséquent, c'est au baptême du Jourdain que Jésus a reçu sur lui la puissance de l'Esprit sous la forme de l'abaissement d'une colombe, qu'il a été oint lorsque l'eau fut versée sur Lui, représentant l'huile de consécration. Cette onction d'humilité était l'évidence de sa royauté et de son ministère messianique de Souverain Sacrificateur. C'est pourquoi au cours de sa première prédication dans la synagogue de Nazareth, telle que nous la rapporte Luc, Jésus pourra lire le passage d'Ésaïe: «L'Esprit du Seigneur est sur moi». Et Jésus proclamera: «Ces paroles s'accomplissent aujourd'hui devant vous.».

C'est encore Luc qui nous rapportera au moment de la Pentecôte que les disciples étaient en prière et qu'au moment où va trembler l'endroit où ils se trouvaient et où l'Esprit Saint descendra sur eux à l'exemple de l'huile d'onction qui déborde de sa coupe. Et le texte dit: «Les rois de la terre se sont mis en campagne contre le Seigneur et contre son oint.». Voilà trois passages, tous de Luc où l'explication nous est donnée de ce titre de Christ, Messie, d'Oint, donné à Jésus-Christ. Ce titre veut dire que l'Esprit Saint ou Sainte Présence a été répandu et le couvrit de l'humilité du Père qui était en Christ comme nature divine sur son Fils Bien-Aimé qui était sa forme visible et corporelle, au baptême du Jourdain, et tout au long de sa vie: «Et la Sainte Présence s'abaissa sur lui sous une apparence corporelle, comme fait une colombe; et il vint une voix du Très-Haut, qui dit: Tu es mon Fils bien-aimé, en qui JE SUIS pleinement satisfait.» (Luc 3:22; Bible de Machaira 2016). Ainsi l'humilité du Dieu vivant fut dégagée et diffusée sur la nature humaine de Jésus, confirmant son ministère de Souverain Sacrificateur pour le rachat de ses élus, dans l'accomplissement de son décret de rédemption qui consistait à s'offrir Lui-même en sacrifice d'expiation pour leurs péchés. Il ne faut pas oublier qu'en Christ il y avait deux natures, divine et humaine, du fait que Jésus était le Père ou Esprit Éternel manifesté dans la chair comme Fils, l'enveloppe visible du Dieu invisible. Ce qui nous indique que l'Onction de puissance fut donnée dans l'humilité de la nature divine à la nature humaine du Fils, Jean en ayant reçu la révélation lorsqu'il le consacrait en versant l'eau sur Lui en symbole de l'huile de consécration qui parfois était substituée pour de l'eau dans la loi de consécration des ministres qui entraient au service du Tabernacle. Car Jean était sacrificateur de droit, ayant hérité la charge de son père Zacharie (Luc 1:8-9). Il avait donc le pouvoir divin d'exercer la loi de consécration envers Jésus qui dit dans Nombres 8:5-7 (cf. Exode 29:4):

5
Puis L'ADMIRABLE parla à Moïse, en disant:

6
Prends les Lévites d'entre les enfants d'Israël, et purifie-les.

7
Tu leur feras ainsi pour les purifier: Fais sur eux aspersion baptismale de l'eau de purification pour le péché; ils feront passer le rasoir sur toute leur chair, laveront leurs vêtements, et se purifieront. Ex. 29. 4; Mt. 3.13-17;

La seule différence ici est que Jésus était sans péché, toutefois il devait obéir à la loi de consécration pour entrer dans son ministère afin d'en accomplir tous les détails en notre faveur. C'est pour cela que «Jean s'y opposait, en disant: C'est moi qui ai besoin d'être consacré par toi, et tu viens à moi! Et Jésus, répondant, lui dit: Ne t'y oppose pas pour le moment; car c'est ainsi qu'il nous convient d'accomplir tout ce qui est juste selon la loi. Alors il ne s'y opposa plus.» (Matthieu 3:14-15). Et comme nous l'avons déjà mentionné, si Jésus aurait été baptisé par immersion tout cela serait impossible et il aurait été coupable d'avoir brisé la loi de consécration, ce qui aurait fait de Lui un faux Messie, c'est-à-dire un faux Oint, et nous serions tous encore dans nos péchés attendant le châtiment éternel qui nous est réservé. Heureusement que la vérité l'emporte sur le mensonge et que seulement les réprouvés immersionnistes en porteront la condamnation, à moins que le Seigneur les éclaire et qu'ils se repentent. Mais nous doutons fortement qu'ils puissent se repentir, car ce sont des gens orgueilleux et obstinés qui préfèrent périr dans leurs déviations aberrantes que de venir à la lumière de la vérité. Ainsi il est écrit dans l'Évangile de Jean (Jean 3:19-21; Bible de Machaira 2016):

19
Et la cause de cette condamnation, c'est que la lumière de ce raisonnement est venue dans cette disposition charnelle, et que les hommes préfèrent les ténèbres de l'ignorance plutôt que la lumière de ce raisonnement, parce que leurs agissements sont grandement déréglés. Jn. 1. 5;

20
Car quiconque agit en dérèglement hait la lumière de ce raisonnement, et ne vient point à la lumière de cette observation, de peur que ses agissements ne soient rejetés.

21
Mais celui qui agit selon la vérité vient à la lumière de ce raisonnement, afin que ses agissements soient manifestés, parce qu'ils sont produits par L'ESPRIT DES VIVANTS. Ép. 5. 8; Ép. 5. 13;

Une autre allusion confirme la connotation sacerdotale du baptême. Elle se trouve dans la bouche de Jean le baptiste lorsqu'il désigne Jésus comme «l'agneau de Dieu» (Jean 1:29), en référence à Ésaïe 53:7 et Jérémie 11:19. Jésus est désigné comme la victime expiatrice offerte en sacrifice, que le baptême vient consacrer et que la croix vient immoler. Ainsi nous dit Jésus dans l'Évangile de Matthieu (Matthieu 20:20-23; Bible de Machaira 2016):

20
Alors la mère des fils de Zébédée s'approcha de lui avec ses fils, et l'adora en lui faisant une requête. Mc. 10. 35;

21
Et il lui dit: Que veux-tu? Elle lui dit: Ordonne que mes deux fils, qui sont ici, soient assis l'un à ta droite et l'autre à ta gauche, dans ton royaume.

22
Mais Jésus, répondant, leur dit: vous ne savez ce que vous demandez. Pouvez-vous boire la coupe que je dois boire, ou être introduits dans l'engagement que je dois expier? Ils lui dirent: Nous le pouvons. Ps. 69. 9; Ps. 119. 22; Lu. 12. 50; Ro. 8. 26;

23
Et il leur dit: Il est vrai que vous boirez ma coupe, et que vous serez introduits dans l'engagement que je dois expier; mais d'être assis à ma droite et à ma gauche, ce n'est pas à moi à l'accorder; cela ne sera donné qu'à ceux à qui mon Père l'a destiné. Mt. 25. 34; Ro. 6. 3,4; Ro. 9. 15,16,21-23;

Forte de ces éléments, la tradition chrétienne dans les personnes de Cyrille, Tertullien, Jérôme a ainsi distinguer dans le baptême une double onction: une onction d'abord prophétique et ensuite sacerdotale. Cyrille de Jérusalem propose cette comparaison entre le Christ et Aaron:

«Lorsque Moïse communiqua à son frère les prescriptions de Dieu, en le constituant Grand-Prêtre, après l'avoir lavé dans l'eau, il l'oignit; et Aaron reçut le nom de Christ, à cause de cette onction figurative. (Cyrille de Jérusalem, 3e mystagogique).»

Bibliquement parlant, l'onction est un acte de consécration. C'était mettre une personne à part, la réserver pour accomplir l'œuvre sainte de Dieu. C'était symboliquement répandre l'Esprit de Dieu sur une personne (comparez Ésaïe 61:1 et Romains 5:5), — représentant le pouvoir de Dieu et Son intervention, dans certains cas, et l'accomplissement des devoirs qui Lui incombait et pour lesquels Il était oint. Jésus Lui-même fut «Oint du Saint-Esprit et de force» (Actes 10:38). Les juifs de l'époque de Jésus attendaient avec impatience une personne spécifique qui, dans plusieurs passages, est citée comme étant le Messie ou l'Oint, un grand Roi de la lignée de David, qui par le pouvoir de Dieu, rétablirait Israël et gouvernerait le monde. Jésus de Nazareth était cet Oint — et Il accomplira ces prophéties mais dans un différend sens qu'ils s'imaginaient.

Mais que signifie «Jésus»? D'où Lui vient ce nom, et que signifie-t-il? Dans Matthieu nous découvrons que Marie tomba enceinte durant ses fiançailles avec Joseph qui recherchait la meilleur façon de gérer cette situation difficile: «Comme il y pensait, voici, un ange du Seigneur lui apparut en songe, et lui dit: Joseph, fils de David, ne crains pas de prendre avec toi Marie, ta femme, car l'enfant qu'elle a conçu vient du Saint-Esprit; elle enfantera un fils, et tu lui donneras le nom de Jésus; c'est lui qui sauvera son peuple de ses péchés.» (Matthieu 1:20-21). Remarquez bien qu'il est écrit que «Jésus est conçu du Saint-Esprit» et non du Père, ce qui nous indique que le Père et le Saint-Esprit sont identique et non deux personnes différentes; en plus il est écrit que Jésus «sauvera son peuple de ses péchés» et non tous les hommes dans le monde entier. Ce passage à lui seul rectifie plusieurs fausses doctrines populaires dans le christianisme traditionnel et évangélique.

Le nom grec «Jésus» est une transcription du nom hébreu Yehoshua ou Yeshua, dont la forme française et anglaise est «Joshua». Ce nom signifie littéralement «Dieu Sauveur». Ainsi le message de l'ange à Joseph était «Tu lui donneras le nom de «Dieu est salut» car Il sauvera Son peuple de ses péchés.» On aurait tendance à croire que ce nom nous décrit le but de Jésus dans le plan de Dieu, mais il y a beaucoup plus que cela à ce nom car JÉSUS est le nom de Dieu de toute éternité. C'est par Lui que l'Esprit des vivants manifesté dans la chair poursuit Son plan qui consiste à sauver ses élus de la mort et à nous donner la vie éternelle au sein de Sa famille.


Marque de commerce © 1999-2018 GoDieu.com - Tous droits réservés