Accueil GoDieu.com
Plan de Salut de Dieu
Recherche GoDieu.com

En principe, ce panneau vous présentera des choix de moteur de recherche GoDieu.com.

Fermer
Recherche biblique
GoDieu.com
Cette page en favori Affiche une version imprimable de cette page entière. Expédier la page d'accueil par courriel. Contacter GoDieu.com
Dimension de police du texte
 
Facebook GoDieu.com Twitter GoDieu.com Youtube GoDieu.com Dailymotion GoDieu.com Suivez-nous !   

_____________________________ Échange de bannières ______________________________
_____________________________ Échange de bannières ______________________________

Traduction du site

Afrikaans - Vertaling - Kies taal - af - Afrikaans Albanian - Përkthimi - Zgjidhni gjuhën - sq - Albanais Deutsch - Übersetzung - Sprache wählen - de - Allemand አማርኛ - ተርጉም - ቋንቋ ይምረጡ - am - Amharique English - Translate - Select Language - en - Anglais العربية - ترجمة - تحديد اللغة - ar - Arabe Հայերեն - Թարգմանություն - Ընտրեք լեզուն - hy - Arménien Azeri - Translation - Dil seçin - az - Azéri Euskal - Itzulpen - Hizkuntza aukeratu - eu - Basque বাংলা - অনুবাদ - ভাষা নির্বাচন করুন - bn - Bengali Беларусь - Пераклад - Выбраць мову - be - Biélorusse မြန်မာစာ - ဘာသာပြန်ဆို။ - ဘာသာစကားကိုရွေးချယ်ပါ။ - my - Birman Bosanski - Translation - Odaberite jezik - bs - Bosniaque български - Преводач - Избор на език - bg - Bulgare català - Traductor - Selecciona l'idioma - ca - Catalan Cebuano - Translation - Pilia pinulongan - ceb - Cebuano Chichewa - Translation - Sankhani chinenero - ny - Chichewa 中文 (简体) - 翻译 - 选择语言 - zh-CN - Chinois (simplifié) 中文 (繁體) - 翻譯 - 選擇語言 - zh-TW - Chinois (traditionnel) සිංහල - පරිවර්තනය - භාෂාව තෝරාගන්න - si - Cingalais 한국어 - 번역 - 언어설정 - ko - Coréen Corsica - Traduci - Sceglie a lingua - co - Corse Kreyòl ayisyen - Tradiksyon - Chwazi lang - ht - Créole haïtien hrvatski - Prevoditelj - Odaberite jezik - hr - Croate Dansk - Oversæt - Vælg sprog - da - Danois Español - Traductor - Seleccionar idioma - es - Espagnol Esperanto - Tradukado - Elektu lingvon - eo - Espéranto Eesti - Tõlkimine - Vali keel - et - Estonien suomi - Kääntäjä - Valitse kieli - fi - Finnois Français - Traduction - Choisissez la langue - fr - Français Frysk - Oersette - Selektearje taal - fy - Frison Gaelic (Skotlân) - Eadar-theangaich - Tagh cànan - gd - Gaélique (Écosse) Galego - Tradución - Escolla o idioma - gl - Galicien Cymraeg - Cyfieithu - Dewiswch iaith - cy - Gallois ქართული - თარგმანი - ენის არჩევა - ka - Géorgien Ελληνικά - Μετάφραση - Επιλογή γλώσσας - el - Grec ગુજરાતી - અનુવાદ - ભાષા પસંદ કરો - gu - Gujarati Hausa - Translation - Zabi harshe - ha - Haoussa Hawaiian - Unuhi - Wae 'ōlelo - haw - Hawaïen עברית - תרגם - בחירת שפה - iw - Hébreu हिन्दी - अनुवाद करें - भाषा चुनें - hi - Hindi Hmong - txhais lus - Xaiv lus - hmn - Hmong Magyar - Fordítás - Válasszon nyelvet - hu - Hongrois Igbo - Translation - Họrọ asụsụ - ig - Igbo Indonesia - Translate - Pilih Bahasa - id - Indonésien Gaeilge - Aistriúchán - Roghnaigh teanga - ga - Irlandais Icelandic - Þýðing - Velja tungumál - is - Islandais Italiano - Traduttore - Seleziona lingua - it - Italien 日本語 - 翻訳 - 言語を選択 - ja - Japonais Javanese - Translation - Pilih basa - jw - Javanais ಕನ್ನಡ - ಅನುವಾದ - ಭಾಷೆ ಆಯ್ಕೆ - kn - Kannada Қазақ - Аударма - Тілді таңдау - kk - Kazakh ខ្មែរ - បកប្រែ - ជ្រើសភាសា - km - Khmer киргизский - Комментарий - Тил тандаңыз - ky - Kirghyz Kurdish - Wergerandin - Hilbijêre ziman - ku - Kurde ລາວ - ການແປພາສາ - ເລືອກພາສາ - lo - Laotien Latin - Latin - Elige lingua - la - Latin latviešu - Tulkotājs - Atlasiet valodu - lv - Letton Lietuvių - Versti - Pasirinkite kalbą - lt - Lituanien Lëtzebuergesch - Iwwersetzen - Wielt Sprooch - lb - Luxembourgeois Македонски - Превод - Избери јазик - mk - Macédonien Malaysia - Terjemahan - Pilih bahasa - ms - Malaisien മലയാളം - പരിഭാഷ - ഭാഷ തിരഞ്ഞെടുക്കുക - ml - Malayalam Madagascar - Translation - Mifidiana teny - mg - Malgache Malti - Traduzzjoni - Agħżel lingwa - mt - Maltais Maori - Translation - Kōwhiri te reo - mi - Maori मराठी - भाषांतर - भाषा निवडा - mr - Marathi Монгол - Орчуулга - Хэл сонгох - mn - Mongol Nederlands - Vertaal - Kies Taal - nl - Néerlandais नेपाली - अनुवाद - भाषा छान्नुहोस् - ne - Népalais norsk - Oversetter - Velg språk - no - Norvégien O'zbekiston - Tarjima - Tilni tanlang - uz - Ouzbek پښتو - وژباړئ - ژبه وټاکئ - ps - Pachtô ਪੰਜਾਬੀ - ਅਨੁਵਾਦ - ਭਾਸ਼ਾ ਚੁਣੋ - pa - Panjabi فارسی - ترجمه - انتخاب زبان - fa - Persan Polski - Tłumacz - Wybierz język - pl - Polonais Português - Tradutor - Seleccionar idioma - pt - Portugais Română - Traducere - Selectaţi limba - ro - Roumain Русский - Переводчик - Выберите язык - ru - Russe Samoa - Faaliliu - Gagana filifilia - sm - Samoan српски - преводилац - Изабери језик - sr - Serbe Sesotho - Phetolelo - Khetha puo tn lefatshe - st - Sesotho Shona - Kushandura - Sarudzai mutauro - sn - Shona سنڌي - ترجمو ڪريو - ٻولي منتخب ڪريو - sd - Sindhî slovenčina - Prekladač - Výber jazyka - sk - Slovaque slovenščina - Prevajalnik - Izberi jezik - sl - Slovène Somali - Translation - Dooro luqadda - so - Somali Sunda - Tarjamahan - Pilih basa - su - Soundanais Svenska - Översätt - Välj språk - sv - Suédois Kiswahili - Tafsiri - Chagua lugha - sw - Swahili Тоҷикистон - Тарҷумаи - интихоб забон - tg - Tadjik Filipino - Pagsasalin - Pumili ng Wika - tl - Tagalog தமிழ் - மொழிபெயர்ப்பு - மொழி தேர்வு - ta - Tamoul česky - Překladač - Zvolit jazyk - cs - Tchèque తెలుగు - అనువాద - భాష ఎంచుకోండి - te - Telugu ไทย - แปล - ภาษาเลือก - th - Thaï Türk - Tercüme - Dil seçin - tr - Turc українська - Перекладач - Виберіть мову - uk - Ukrainien اردو - ترجمہ - زبان کا انتخاب کریں - ur - Urdu Tiếng Việt - Dịch - Chọn Ngôn ngữ - vi - Vietnamien isiXhosa - Guqula - Khetha ulwimi - xh - Xhosa ייִדיש - טראַנסלאַטיאָן - אויסקלייַבן שפּראַך - yi - Yiddish Yoruba - Translation - Yan ede - yo - Yorouba Zulu - Translation - Khetha ulimi - zu - Zoulou

Connexion utilisateur

Utilisateurs en ligne

1 utilisateur
126 invités

Partager

share

Statistiques d'aujourd'hui

NombreDescription
13623Membres
1469Messages
29Commentaires
0Lectures
4154924Lectures globales
0Clics
0Réf. externes
0Réf. internes
0Abonnés RSS

Gestion de contenu (CMS)

Créé avec l'aide de Drupal, un système de gestion de contenu "opensource"

Publicité point liée à GoDieu.com

L'onction de Jésus-5


septembre 25, 2018 par GoDieu

 

Fils de David, fils d'Abraham

Généalogie de Jésus-Christ, Fils de David, Fils d'Abraham (Matthieu 1:1)

Nous avons ici le premier verset de cet évangile, trop souvent nous le lisons sans prendre le temps de nous poser la question: Qu'est-ce que les termes Fils de David et Fils d'Abraham signifiaient pour les personnes auxquelles Matthieu écrivait?

Combien de fois avons-nous lu cette phrase et avons-nous poursuivi notre lecture par la généalogie qui suit, n'y voyant là guère plus qu'une introduction à une liste de noms? Nous avons pourtant ici plusieurs titres qui méritent que nous nous y attardions en raison de leurs significations et importances:

  • Jésus

    C'est le nom qui lui fut donné, non pas par Marie ou Joseph, mais par l'Esprit des vivants Lui-même. En Luc 1:31 nous apprenons que c'est par l'ange Gabriel que Joseph reçut l'instruction de l'appeler de ce nom qui vient tout droit du mot hébreu signifiant «Dieu Sauveur». C'est en Matthieu 1:21 que nous apprenons pourquoi ce nom lui fut donné «tu lui donneras le nom de Jésus; c'est lui qui sauvera son peuple de ses péchés.». Nous avons déjà touché plus haut à cet aspect de la révélation, sauf de spécifier que JÉSUS est l'Esprit Éternel qui se révéla à Moïse sous le nom de JE SUIS, et qui se révéla à nous sous le même nom: «C'est pourquoi je vous ai dit, que vous mourrez dans vos péchés; car si vous ne croyez pas que JE SUIS (L'ADMIRABLE), vous mourrez dans vos péchés.» (Jean 8:24; Bible de Machaira 2016). En d'autres mots, JÉSUS qui est la source ou Père de toute existence, se manifesta dans la chair corporellement en se formant un corps dans le sein de la vierge Marie pour accomplir son décret de rédemption envers ses élus qu'il avait déterminé de toute éternité. JÉSUS est donc le Dieu unique, la Volonté Suprême de la vie (Père), la Parole de la vérité (Fils), et la Lumière de la Pensée divine (Saint-Esprit) qui éclaire la conscience de tous les hommes (Jean 1:4-5). Non trois personnes mais trois révélations d'un même Dieu à travers les pages des Saintes-Écritures (voir: Mythe du Dieu envoyé de Dieu).

  • Christ

    Ici encore nous avons un titre que trop souvent nous lisons sans le comprendre, ou même en le méprenant pour un nom de famille. Or «Christ» est le mot grec équivalent du mot «Messie» en hébreu. En français, on l'appellerait l'Oint (Celui qui est choisi, Celui qui a été désigné... pour une fonction particulière). Dans l'Ancien Testament, oindre une personne avec de l'huile était un signe que Dieu mettait une personne à part pour un rôle particulier. On oignait une personne, par exemple pour la fonction de sacrificateur, une personne désignée par Dieu pour représenter les hommes, ses semblables devant Dieu; de prophète ou de roi. Le titre de Christ signifie que Jésus, le Dieu Suprême et Tout-Puissant, s'attribua à Lui-même la charge et responsabilité du ministère de Messie pour être le Roi et le Sauveur de ceux qu'il avait choisi depuis avant la fondation du monde (Daniel 9:25; Ésaïe 32:1; Éphésiens 1:4,11; 1 Pierre 1:20). Les Juifs l'appellent Jésus le Messie; les grecs le nomment Jésus le Christ et nous pouvons l'appeler Jésus, l'Oint de l'Esprit Éternel qui habite en Lui et dont il est la forme visible. Il y a de nombreux passages dans l'Ancien Testament qui parlent de ce Sauveur, ce Roi qui devait délivrer son peuple. Beaucoup en Israël croyaient que Dieu allait envoyer quelqu'un pour délivrer le pays des occupants romains et pour régner comme on voyait les rois des autres nations régner sur leurs sujets. Or dans le Nouveau Testament, la délivrance que Jésus est venue apporter est celle de la puissance du péché dans notre vie et du châtiment qui l'accompagne (Luc 4:18; Romains 6:23). Bien que Jésus fût oint par deux fois et par deux femmes différentes (Matthieu 26:6-7; Luc 7:37-38), sa véritable onction fut non pas avec de l'huile mais avec le Saint-Esprit ou Sainte Présence (Actes 10:38) qui habitait en Lui. Le sens véritable de son onction est qu'Il est Celui que l'Esprit des vivants a choisi dans sa forme de serviteur, Celui en qui toutes les prophéties de l'Ancien Testament sont accomplies, Celui qui a été désigné pour être le Sauveur venu délivrer les pécheurs (1 Timothée 1:15) et le Roi des rois qui va apparaître aux derniers jours pour prendre les siens avec Lui dans son Royaume éternel.

  • Fils d'Abraham

    Dieu fit la promesse à Abraham qu'Il bénirait un jour toutes les nations par ses descendants, c'est-à-dire par les enfants de la promesse, les élus. Les promesses que Dieu fit à Abraham sont spirituelles et non terrestres. Concernant Abraham et sa descendance nous voyons dans le chapitre 3 de l'épître aux Galates que l'apôtre Paul se trouve aux prises avec un enseignement prétendant que seuls les croyants qui se font circoncire et suivent les règles les plus typiques de la Loi peuvent se considérer comme «descendants d'Abraham» ou «fils de Dieu». Face à cet enseignement, Paul retrace l'histoire de la promesse. Les versets 15 à 29 (Galatiens 3:15-29) sont particulièrement pertinents: la promesse et l'alliance étant antérieures à la Loi, celle-ci ne peut être le moyen d'y accéder (Galatiens 3:14-19). Or, si ce n'est pas par la Loi que l'on parvient à l'héritage promis au patriarche, comment le fait-on? Paul précise que la promesse de l'alliance (le testament) vise l'héritier, le descendant d'Abraham, que l'on doit comprendre comme étant le Messie promit dans Genèse 3:15 pour la délivrance de l'esclavage du péché, promesse qui fut réitéré à Abraham: «Les promesses ont été faites à Abraham et à sa descendance. Il n'est pas dit: et aux descendances, comme s'il s'agissait de plusieurs; mais comme à un seul: et à ta descendance, c'est-à-dire, à Christ.» (Galatiens 3:16) Ce verset a fait couler beaucoup d'encre, mais l'essentiel est clair: dans la perspective de Paul, c'est le Messie qui est le vrai descendant d'Abraham. Il est l'héritier à qui est destiné le testament… ou l'alliance dans laquelle nous entrons par la foi qu'il nous donne d'avoir en son sacrifice sur la croix. Remarquons que le mot «foi» signifie «confiance, assurance, certitude» et que sans assurance il n'y a pas de salut possible. Comprenons aussi qu'il ne s'agit pas de notre foi, car il n'y a aucune assurance ni certitude en l'homme pécheur, mais de la foi de Christ, c'est-à-dire de la confiance certaine qu'il avait pour accomplir son sacrifice en notre faveur, et cette assurance il nous la transmet et nous l'attribue comme si elle était la nôtre afin que par la foi nous devenions héritiers de la promesse avec tous ceux qui y participent depuis le début des temps jusqu'à la fin des temps. En Genèse 22, Dieu demande à Abraham de sacrifier son unique fils, celui seul qui était l'héritier des promesses de Dieu et celui qui était le fruit de son amour. Quand Abraham démontra sa volonté d'accomplir ce si grand sacrifice par obéissance, Dieu intervint et pourvut alors un bélier pour être sacrifié à la place d'Isaac. Dieu s'est servi de cet événement pour nous montrer plusieurs choses: le péché du peuple de Dieu nécessite la mort d'un substitut; le rachat du peuple de Dieu se ferait par un autre fils (descendant) sacrifié d'Abraham. Quand Christ est monté sur la montagne du calvaire, il n'y avait pas de bélier pour se substituer à Lui, la raison est que Jésus est l'Agneau de Dieu, c'est lui que Dieu a fait mourir à notre place comme notre Substitut, remplissant pleinement les exigences de la Loi en notre faveur.

  • Fils de David

    Mille ans plus tard, Dieu fait une promesse à David, alors deuxième roi d'Israël, qu'il aura un fils (descendant) qui s'assiéra sur le trône et régnera pour toujours sur le royaume, promesse réalisée en Christ. Le titre de «fils de David» fut le premier qu'il accepta. La famille de David était, à ce qu'il semble, éteinte depuis longtemps; les Asmonéens, d'origine sacerdotale, ne pouvaient chercher à s'attribuer une telle descendance; ni Hérode, ni les Romains ne songent un moment qu'il existe autour d'eux un représentant quelconque des droits de l'antique dynastie. Mais depuis la fin des Asmonéens, le rêve d'un descendant inconnu des anciens rois, qui vengerait la nation de ses ennemis, travaillait toutes les têtes. La croyance universelle était que le Messie serait fils de David et naîtrait comme lui à Bethléhem. À plusieurs reprises dans le Nouveau Testament, nous entendons les foules qui suivaient Jésus s'écrier: «Fils de David!» Pour la plupart des gens de notre génération, cette expression n'a pas de sens particulier. Cependant, pour tous ceux qui connaissent bien les Écritures Saintes, cette expression est porteuse d'un sens tout à fait unique. Ce titre figure dans les prophéties de l'Ancien Testament pour désigner le Messie. D'ailleurs, le père terrestre de Jésus ne s'appelait pas David, mais bien Joseph. David, quant à lui, est ce roi israélite qui a vécu quelques neuf ou dix siècles avant Jésus. Il y a une raison pour laquelle le titre messianique est «Fils de David». D'abord, les prophéties annonçaient que le Messie naîtrait de la lignée familiale du roi David. Sur le plan généalogique, il s'avère effectivement vrai que Jésus fut le descendant de la lignée royale davidienne. Dans l'Évangile de Marc, Bartimée est le seul à donner explicitement à Jésus le titre de fils de David (Jésus va attribuer aux scribes l'opinion selon laquelle le Messie est fils de David, mais certains détracteurs cherchent malicieusement à démontrer par cela que Jésus lui-même semble remettre en question cette appellation dans Marc 12:35-37: «Et comme Jésus enseignait dans le temple, il dit: Comment les scribes disent-ils que le Christ est Fils de David? Car David lui-même dit par le Saint-Esprit: Le Seigneur a dit à mon Seigneur: Assieds-toi à ma droite, jusqu'à ce que j'aie fait de tes ennemis le marchepied de tes pieds. Puis donc que David lui-même l'appelle Seigneur, comment est-il son fils? Et une grande multitude prenait plaisir à l'écouter.» Or non pas que Jésus contredit leur affirmation qu'il est le fils de David, car il renierait par ce fait même qu'il est le Messie si longtemps attendu par Israël, mais sa question a pour but spécifique de poser un problème embarrassant à ses interlocuteurs. Comment le Christ peut-il être à la fois le fils et le Seigneur de David (voir aussi Psaumes 89:3-4,23,36)? Ils ne savent l'expliquer et leur orgueil les empêche de demander la réponse au Messie lui-même qu'ils refusent de reconnaître. Car c'est à cause de son rejet que le fils de David va occuper la position céleste que lui attribue le Psaumes 110. Ils ne remarquent point que par cette question Jésus affirme que le Messie attendu est Dieu lui-même manifesté dans la chair dans la lignée du roi David. Cette déclaration de sa divinité est tellement importante pour la foi chrétienne que l'apôtre Jean nous dit: «Qui est menteur, sinon celui qui nie que Jésus est le Messie? Celui-là est l'antichrist, qui nie que le Père est aussi le Fils. Car celui qui nie le Fils, n'a pas non plus le Père; mais celui qui professe le Fils, a aussi le Père.» (1 Jean 2:22-23; Bible de Machaira 2016).

_____________________________ Échange de bannières ______________________________
_____________________________ Échange de bannières ______________________________

Marque de commerce © 1999-2018 GoDieu.com - Tous droits réservés