Accueil GoDieu.com
Plan de Salut de Dieu
Recherche GoDieu.com

En principe, ce panneau vous présentera des choix de moteur de recherche GoDieu.com.

Fermer
Recherche biblique
GoDieu.com
Cette page en favori Affiche une version imprimable de cette page entière. Expédier la page d'accueil par courriel. Contacter GoDieu.com
Dimension de police du texte
 
Facebook GoDieu.com Twitter GoDieu.com Youtube GoDieu.com Dailymotion GoDieu.com Suivez-nous !   

_____________________________ Échange de bannières ______________________________
_____________________________ Échange de bannières ______________________________

Traduction du site

Afrikaans - Vertaling - Kies taal - af - Afrikaans Albanian - Përkthimi - Zgjidhni gjuhën - sq - Albanais Deutsch - Übersetzung - Sprache wählen - de - Allemand አማርኛ - ተርጉም - ቋንቋ ይምረጡ - am - Amharique English - Translate - Select Language - en - Anglais العربية - ترجمة - تحديد اللغة - ar - Arabe Հայերեն - Թարգմանություն - Ընտրեք լեզուն - hy - Arménien Azeri - Translation - Dil seçin - az - Azéri Euskal - Itzulpen - Hizkuntza aukeratu - eu - Basque বাংলা - অনুবাদ - ভাষা নির্বাচন করুন - bn - Bengali Беларусь - Пераклад - Выбраць мову - be - Biélorusse မြန်မာစာ - ဘာသာပြန်ဆို။ - ဘာသာစကားကိုရွေးချယ်ပါ။ - my - Birman Bosanski - Translation - Odaberite jezik - bs - Bosniaque български - Преводач - Избор на език - bg - Bulgare català - Traductor - Selecciona l'idioma - ca - Catalan Cebuano - Translation - Pilia pinulongan - ceb - Cebuano Chichewa - Translation - Sankhani chinenero - ny - Chichewa 中文 (简体) - 翻译 - 选择语言 - zh-CN - Chinois (simplifié) 中文 (繁體) - 翻譯 - 選擇語言 - zh-TW - Chinois (traditionnel) සිංහල - පරිවර්තනය - භාෂාව තෝරාගන්න - si - Cingalais 한국어 - 번역 - 언어설정 - ko - Coréen Corsica - Traduci - Sceglie a lingua - co - Corse Kreyòl ayisyen - Tradiksyon - Chwazi lang - ht - Créole haïtien hrvatski - Prevoditelj - Odaberite jezik - hr - Croate Dansk - Oversæt - Vælg sprog - da - Danois Español - Traductor - Seleccionar idioma - es - Espagnol Esperanto - Tradukado - Elektu lingvon - eo - Espéranto Eesti - Tõlkimine - Vali keel - et - Estonien suomi - Kääntäjä - Valitse kieli - fi - Finnois Français - Traduction - Choisissez la langue - fr - Français Frysk - Oersette - Selektearje taal - fy - Frison Gaelic (Skotlân) - Eadar-theangaich - Tagh cànan - gd - Gaélique (Écosse) Galego - Tradución - Escolla o idioma - gl - Galicien Cymraeg - Cyfieithu - Dewiswch iaith - cy - Gallois ქართული - თარგმანი - ენის არჩევა - ka - Géorgien Ελληνικά - Μετάφραση - Επιλογή γλώσσας - el - Grec ગુજરાતી - અનુવાદ - ભાષા પસંદ કરો - gu - Gujarati Hausa - Translation - Zabi harshe - ha - Haoussa Hawaiian - Unuhi - Wae 'ōlelo - haw - Hawaïen עברית - תרגם - בחירת שפה - iw - Hébreu हिन्दी - अनुवाद करें - भाषा चुनें - hi - Hindi Hmong - txhais lus - Xaiv lus - hmn - Hmong Magyar - Fordítás - Válasszon nyelvet - hu - Hongrois Igbo - Translation - Họrọ asụsụ - ig - Igbo Indonesia - Translate - Pilih Bahasa - id - Indonésien Gaeilge - Aistriúchán - Roghnaigh teanga - ga - Irlandais Icelandic - Þýðing - Velja tungumál - is - Islandais Italiano - Traduttore - Seleziona lingua - it - Italien 日本語 - 翻訳 - 言語を選択 - ja - Japonais Javanese - Translation - Pilih basa - jw - Javanais ಕನ್ನಡ - ಅನುವಾದ - ಭಾಷೆ ಆಯ್ಕೆ - kn - Kannada Қазақ - Аударма - Тілді таңдау - kk - Kazakh ខ្មែរ - បកប្រែ - ជ្រើសភាសា - km - Khmer киргизский - Комментарий - Тил тандаңыз - ky - Kirghyz Kurdish - Wergerandin - Hilbijêre ziman - ku - Kurde ລາວ - ການແປພາສາ - ເລືອກພາສາ - lo - Laotien Latin - Latin - Elige lingua - la - Latin latviešu - Tulkotājs - Atlasiet valodu - lv - Letton Lietuvių - Versti - Pasirinkite kalbą - lt - Lituanien Lëtzebuergesch - Iwwersetzen - Wielt Sprooch - lb - Luxembourgeois Македонски - Превод - Избери јазик - mk - Macédonien Malaysia - Terjemahan - Pilih bahasa - ms - Malaisien മലയാളം - പരിഭാഷ - ഭാഷ തിരഞ്ഞെടുക്കുക - ml - Malayalam Madagascar - Translation - Mifidiana teny - mg - Malgache Malti - Traduzzjoni - Agħżel lingwa - mt - Maltais Maori - Translation - Kōwhiri te reo - mi - Maori मराठी - भाषांतर - भाषा निवडा - mr - Marathi Монгол - Орчуулга - Хэл сонгох - mn - Mongol Nederlands - Vertaal - Kies Taal - nl - Néerlandais नेपाली - अनुवाद - भाषा छान्नुहोस् - ne - Népalais norsk - Oversetter - Velg språk - no - Norvégien O'zbekiston - Tarjima - Tilni tanlang - uz - Ouzbek پښتو - وژباړئ - ژبه وټاکئ - ps - Pachtô ਪੰਜਾਬੀ - ਅਨੁਵਾਦ - ਭਾਸ਼ਾ ਚੁਣੋ - pa - Panjabi فارسی - ترجمه - انتخاب زبان - fa - Persan Polski - Tłumacz - Wybierz język - pl - Polonais Português - Tradutor - Seleccionar idioma - pt - Portugais Română - Traducere - Selectaţi limba - ro - Roumain Русский - Переводчик - Выберите язык - ru - Russe Samoa - Faaliliu - Gagana filifilia - sm - Samoan српски - преводилац - Изабери језик - sr - Serbe Sesotho - Phetolelo - Khetha puo tn lefatshe - st - Sesotho Shona - Kushandura - Sarudzai mutauro - sn - Shona سنڌي - ترجمو ڪريو - ٻولي منتخب ڪريو - sd - Sindhî slovenčina - Prekladač - Výber jazyka - sk - Slovaque slovenščina - Prevajalnik - Izberi jezik - sl - Slovène Somali - Translation - Dooro luqadda - so - Somali Sunda - Tarjamahan - Pilih basa - su - Soundanais Svenska - Översätt - Välj språk - sv - Suédois Kiswahili - Tafsiri - Chagua lugha - sw - Swahili Тоҷикистон - Тарҷумаи - интихоб забон - tg - Tadjik Filipino - Pagsasalin - Pumili ng Wika - tl - Tagalog தமிழ் - மொழிபெயர்ப்பு - மொழி தேர்வு - ta - Tamoul česky - Překladač - Zvolit jazyk - cs - Tchèque తెలుగు - అనువాద - భాష ఎంచుకోండి - te - Telugu ไทย - แปล - ภาษาเลือก - th - Thaï Türk - Tercüme - Dil seçin - tr - Turc українська - Перекладач - Виберіть мову - uk - Ukrainien اردو - ترجمہ - زبان کا انتخاب کریں - ur - Urdu Tiếng Việt - Dịch - Chọn Ngôn ngữ - vi - Vietnamien isiXhosa - Guqula - Khetha ulwimi - xh - Xhosa ייִדיש - טראַנסלאַטיאָן - אויסקלייַבן שפּראַך - yi - Yiddish Yoruba - Translation - Yan ede - yo - Yorouba Zulu - Translation - Khetha ulimi - zu - Zoulou

Connexion utilisateur

Utilisateurs en ligne

1 utilisateur
119 invités

Statistiques d'aujourd'hui

NombreDescription
13623Membres
1557Messages
29Commentaires
0Lectures
4154924Lectures globales
0Clics
0Réf. externes
0Réf. internes
0Abonnés RSS

Gestion de contenu (CMS)

Créé avec l'aide de Drupal, un système de gestion de contenu "opensource"

Publicité point liée à GoDieu.com

Michelle d'Astier de La Vigerie ou l'étoile du Vicaire-08


mai 16, 2010 par GoDieu

Troisième faux enseignement de Michelle d'Astier

III.   La loi de la grâce ou la Justice par les œuvres


La plus dangereuse des fausses doctrines de Michelle d'Astier est celle qu'elle nomme "la loi de grâce" qui permettrait d'obéir aux commandements de Dieu:

«...On finit par douter que tu aies compris ce qu'est la loi de la grâce: ELLE TE PERMET D'OBÉIR AUX COMMANDEMENTS DE DIEU NON PAR LA CHAIR, MAIS PAR L'ESPRIT... Elle ne t'absout pas de tes péchés s'ils n'ont pas fait l'objet D'UNE PROFONDE REPENTANCE, ASSOCIÉE À LA VOLONTÉ DÉTERMINÉE D'EN SORTIR... Partout où tu parles, tu essaies de glisser de "l'indulgence pour le péché" sous ta fausse notion de la grâce: c'est ce que font tous ceux qui ONT RENONCÉ À SE BATTRE CONTRE LE PÉCHÉ, CEUX QUI NE VEULENT PAS ÊTRE DÉLIVRÉS, CEUX QUI NE VEULENT PAS CHANGER, MAIS QUI VEULENT D'UNE GRÂCE BON MARCHÉ.»

Toute un paradoxe que cette philosophie des inconciliables de Michelle d'Astier de la Vigerie. L'Écriture ne parle nulle part d'une «loi de grâce», cela est une pure invention de Michelle d'Astier qui aime faire dire à la Bible ce qu'elle ne dit pas. En fait, les mots «loi» et «grâce» sont deux termes opposés. La loi se rapporte à l'esclavage, à l'obéissance d'ordonnances et de principes ou d'efforts pour plaire à Dieu; la grâce se rapporte à la liberté, à la délivrance de la loi et du péché, en la confiance certaine de ce que Dieu dit il l'a accomplit en Christ pour nous:

«...la loi de l'Esprit de vie, qui est en Jésus-Christ, m'a libéré de la loi du péché et de la mort.»
(Romains 8:2)

«Et quand vous étiez morts dans vos péchés et dans votre incirconcision charnelle, il vous a vivifiés avec lui, vous ayant pardonné toutes vos transgressions. Il a effacé ce qui était contre nous, l'obligation des ordonnances de la loi qui nous était contraire; et il l'a entièrement annulée, en l'attachant à la croix; Ayant dépouillé les principautés et les puissances, qu'il a publiquement exposées en spectacle, en triomphant d'elles sur cette croix.»
(Colossiens 2:13-15)

«Et je ne me souviendrai plus de leurs péchés ni de leurs iniquités.»
(Hébreux 10:17)

«Puis j'entendis dans le ciel une grande voix, qui disait: Maintenant sont venus le salut et la force, et le règne de notre Dieu, et la puissance de son Christ; car l'accusateur de nos frères, qui les accusait jour et nuit devant la face de notre Dieu, a été précipité. Ils l'ont vaincu par le sang de l'Agneau, et par la Parole à laquelle ils ont rendu témoignage, et ils n'ont point préféré leur vie à la mort.»
(Apocalypse 12:10-11)
La «loi de l'Esprit de vie» qui est en Christ, n'est pas une loi d'obéissance en faisant des efforts, mais une loi de liberté et de confiance:

«Ils lui dirent donc: Que ferons-nous pour travailler aux œuvres de Dieu? Jésus leur répondit: C'est ici l'œuvre de Dieu, que vous croyiez en celui qu'il a envoyé.»
(Jean 6:28-29)
Nous sommes appelé à l'obéissance de la foi et non à l'obéissance de la loi, et cela signifie être soumis à Christ dans une confiance certaine pour toutes choses:

«Celui qui croit au Fils a la vie éternelle; mais celui qui n'est pas soumit au Fils ne verra point la vie, mais la colère de Dieu demeure sur lui.»
(Jean 3:36)

«Par qui nous avons reçu la grâce et l'apostolat, afin d'amener à l'obéissance de la foi en son nom toutes les nations.»
(Romains 1:5)
Or la foi n'est pas un effort car il nous est donné gratuitement de croire en lui:

«Parce qu'il vous a été gratuitement donné dans ce qui a rapport à Christ, non seulement de croire en lui, mais encore de souffrir pour lui.»
(Philippiens 1:29)

«Car vous êtes sauvés par la grâce, par le moyen de la foi; et cela ne vient pas de vous ou de votre choix, c'est le don de Dieu; Ce n'est point par les œuvres méritoires, afin que personne ne se glorifie.»
(Éphésiens 2:8-9)
Michelle d'Astier de la Vigerie n'a aucune confiance en Christ pour le pardon des péchés, car pour elle une personne est pardonnée d'après son obéissance et ses efforts, et non d'après ce que Christ a déjà accompli à la croix. Le pardon des péchés est un fait accompli en Christ, il n'implique aucun effort de notre part, autrement cela signifierait que le sacrifice de Christ n'est pas parfait et nécessiterait qu'on y ajoute nos efforts, ce qui serait un blasphème et une abomination, et de cela la sorcière de la Vigerie est coupable ainsi que tous les Évangéliques qui suivent dans cette voie tortueuse, ils sont des ennemis de la croix.

Perdue dans l'égarement des contradictions de son esprit dégénéré, la d'Astier déclare un jour:

«on voit que tu n'as jamais lu la Bible! Quelle phrase creuse! Pour les enfants de Dieu, tout est grâce et immérité... alors ton langage nous fait rire!»
(Mercredi 19 décembre 2007)


Tandis qu'autre part elle soutient tout un enseignement sur le fait que la "grâce immérité" est conditionnelle?!?

«Il a tout accompli, mais nous avons notre part à faire pour que ce qu'il a accompli SE CONCRÉTISE pour nos frères! Toute les conditions sont résumées avec force à quatre reprises dans le Deutéronome 28: "Si tu obéis à la voix de l'Éternel ton Dieu... tu seras béni" [...] Pour illustrer cette complémentarité du conditionnel et de la gratuité, prenons un exemple: Une maman dit à son enfant: "si tu termines tes devoirs avant cinq heures, je te donnerai le livre que tu m'as demandé. " Le livre est un cadeau, mais il est soumis à condition. Vous pouvez aussi dire: "Je donne ma voiture mais celui qui l'aura doit avoir son permis, n'avoir jamais eu aucun accident, recevoir moins de 1000 € par mois pour vivre, être marié, avoir au moins deux enfants, et avoir déjà donné de son temps pour aider dans l'église!". Cela fait cinq conditions à remplir. Ma voiture n'en est pas moins donnée gratuitement!»
(SI, par Michelle d'Astier de la Vigerie. recueilli par Michelle d'Astier de la Vigerie,
jeudi 22 mars 2007)
Or, cet exemple du "cadeau soumis à condition", ne présente absolument rien de gratuit, puisque le livre ou la voiture est subordonné à une obéissance. Lorsqu'il y a véritablement un don, il n'y a pas d'échange! Et c'est cela que Michelle d'Astier a en horreur et ne comprend pas. Car elle ne supporte pas la gratuité et transfert sans cesse son esprit cupide et avare sur les autres. Bien plus, elle juge comme des "légalistes" et des "pharisiens" ceux qui, à l'opposé de sa "grâce conditionnelle", lui témoignent de la Vraie Grâce que la d'Astier considère "bon marché". Il faut dire qu'une telle stupidité n'est pas spécifique à Michelle d'Astier et que d'autres jugent tout autant qu'elle de "légaliste" celui qui leur témoigne que le chrétien réel n'a aucun effort à accomplir, aucun dogme à suivre et qu'il n'est donc plus sous la loi?!?

Tout ce que l'homme entreprend de lui-même — c'est-à-dire sans que cela soit l'action de Dieu, sans que cela soit Dieu qui contraint l'homme à agir — dès lors que l'homme "engage sa volonté propre" pour obéir à Dieu, l'assujettissement à la loi, dans le but d'une justification, se profile, et l'homme qui cherche à être justifier par ses œuvres, c'est-à-dire par ce qu'il entreprend de sa propre volonté, par ses propres forces en obéissant à la loi, est tenu de suivre toute la loi.

D'autre part, étant donné qu'un choix est bien l'œuvre de la volonté de l'esprit de l'homme, qui lorsqu'il n'est pas à Christ, est un esprit qui définitivement s'oppose à Christ, et ne peut ni ne veut se soumettre à Christ. (Galates 5:17; Éphésiens 2:3) Comment donc cet esprit de l'homme aurait la volonté de choisir le bien puisqu'il n'en veut définitivement pas. Pour reprendre l'allégorie du livre offert et de l'enfant: définitivement, l'homme ne veut ni ne peut terminer ses devoirs avant cinq heures, il n'aura donc jamais le livre sur cette base. Mais Dieu, qui a fini lui-même les devoirs, offre à l'homme le livre, tandis que l'homme ne veut ni ne peut terminer ses devoirs avant cinq heure. Et parce qu'il reçoit le livre, le don de Dieu fait à l'homme lui donne l'assurance que ses devoirs ont été terminés avant cinq heures et qu'il n'a pas à les faire, Dieu les ayant terminés lui-même, dirige l'homme dans ses devoirs qui sont déjà accomplis, et l'homme s'en réjouit en toute liberté, avec l'assurance que si Dieu a fait ses devoirs, ceux-ci sont exempts d'erreurs.

«Si tu confesses de ta bouche le Seigneur Jésus, et si tu crois dans ton cœur que Dieu l'a ressuscité des morts, tu seras sauvé.»
(Romains 10:9)
Ce verset de l'Épître aux Romains, repris par Michelle d'Astier, est sorti de son contexte par cette femme perverse et diabolique: car par qui est produite la confession de la bouche? Il est bien évidemment que tout doit être lu dans le contexte que la confession est l'action même de l'Esprit Saint, et non le bon vouloir de l'homme. Car c'est Dieu qui produit en nous la volonté d'accomplir et les actes (Philippiens 1:29). par la présence réelle de Christ en chacun de ses enfants. Le règne de la Grâce par lequel justement Christ règne présentement dans les hommes et sur les hommes qui font réellement partie de son peuple, est ce que le livre de l'Apocalypse nomme "le millénium" (voir la section sur le Millénium), que Michelle d'Astier déclare être un règne terrestre futur. Cette réprouvée écrit pourtant:

«il faut le confesser de notre bouche. Ce n'est pas la confession de la bouche de nos parents à un baptême de bébé qui va nous sauver! Et qui confesse-t-on? Un petit Jésus? Un prophète? Une légende? Un mot magique? Un mort sur une croix? Ou bien confesse-t-on LE SEIGNEUR JÉSUS, le ROI DES ROIS, LE SEIGNEUR DES SEIGNEURS, LE VIVANT AU SIÈCLE DES SIÈCLES, CELUI À QUI TOUT POUVOIR A ÉTÉ REMIS DANS LE CIEL, SUR LA TERRE ET SOUS LA TERRE.»
(SI, par Michelle d'Astier de la Vigerie. recueilli par Michelle d'Astier de la Vigerie, jeudi 22 mars 2007)
Michelle d'Astier montre, sans l'ombre d'un doute qu'elle professe un faux évangile et un faux Christ car l'évangile annoncé par Michelle d'Astier est celui de la justice par les œuvres, par l'obéissance à la loi, qu'elle appelle "grâce". Michelle d'Astier est pleinement une sataniste qui pervertit l'Évangile d'une manière odieuse et ses paroles sont une abomination! Ainsi elle déclare que «le conditionnel est toujours utilisé pour les exaucements» et que «C'est dans ce contexte précédent que s'intègre la promesse d'exaucement». Reprenant même d'une manière infecte la Bible pour déformer les Paroles du Seigneur Jésus:

«Si vous demeurez en moi, et que mes paroles demeurent en vous, demandez ce que vous voudrez, et cela vous sera accordé.»
(Jean 15:7)

«Ainsi parle l'Éternel, ton rédempteur, le Saint d'Israël: Moi, l'Éternel, ton Dieu, je t'instruis pour ton bien, Je te conduis dans la voie que tu dois suivre.
Oh! SI tu étais attentif à mes commandements! Ton bien-être serait comme un fleuve, Et ton bonheur comme les flots de la mer;
Ta postérité serait comme le sable, et les fruits de tes entrailles comme les grains de sable; Ton nom ne serait point effacé, anéanti devant moi.
»
(Ésaïe 48:17-19)
En déclarant:

«Je n'en ai cité qu'une partie. TOUTES LES BÉNÉDICTIONS DIVINES, DANS LA BIBLE, SONT SUBORDONNÉE À L'OBÉISSANCE À LA PAROLE DE DIEU.»

Mais justement Jésus vient de dire que sans Lui nous ne pouvons rien faire, cette obéissance vient bien de quelque part, et il est clair, selon la Parole de Dieu, que celui qui obéit le fait parce que Dieu produit en Lui la volonté et la capacité pour le faire. Il faut donc bien comprendre que lorsque l'Étoile du Vicaire écrit:

«Nous avons un immense privilège sur le peuple de l'A.T., du moins la partie qui n'a pas reconnu Jésus comme Sauveur et qui n'a donc point reçu une nouvelle naissance: ils ne sont pas encore entrés dans la promesse que Dieu leur avait faite en Jérémie 31:31-34, promesse rappelée en Hébreux 8:8-12 et Hébreux 10:16-17, ainsi qu'en Ézéchiel, celle d'inscrire les lois de Dieu dans le cœur de ceux à qui, précisément, il donnerait un nouveau cœur. Ce qui permet à Jean de dire: Les commandements de Dieu ne sont pas pénibles (1 Jean 5:3)» «Les bénédictions sont aussi subordonnées aux ACTES!»
Ce qu'elle enseigne est même le contre-pied de l'Écriture qui déclare:

«Car nous sommes son ouvrage, ayant été créés en Jésus-Christ pour les bonnes œuvres, que Dieu a préparées d'avance, afin que nous y marchions.»
(Éphésiens 2:10)
Les actes sont donc subordonnés à la bénédiction, car ceux-ci ne sont pas l'œuvre de la volonté de l'homme mais de celle de Dieu qui produit le vouloir et le faire. La d'Astier continue en déclarant d'une manière ignoble, et comme une insulte envers le Véritable, qu'elle ne Le reconnaît absolument pas comme étant Celui qui produit en elle le vouloir et le faire:

«Les païens n'ont pas le choix d'obéir, sauf au diable! Mais nous chrétiens nés de nouveau, nous avons le choix d'obéir à Dieu»

«Dieu nous a tous laissé le choix: Le croire, Lui seul, ou croire nos illusions!»

Ceci est totalement hérétique. Les païens comme les chrétiens n'ont pas le choix d'obéir:

«Puis je répandrai sur vous de l'eau nette, et vous serez nettoyés; je vous nettoierai de toutes vos saletés et de toutes vos idoles.
Je vous donnerai un cœur nouveau, et je mettrai au-dedans de vous un esprit nouveau: j'ôterai de votre chair le cœur de pierre, et je vous donnerai un cœur de chair.
Et je mettrai en vous mon esprit, et je ferai que vous marchiez dans mes statuts, et que vous gardiez mes jugements, et les ferez.
»
(Ézéchiel 36:25-27)
«Car il a dit à Moïse: Je ferai miséricorde à celui à qui je ferai miséricorde, et j'aurai pitié de celui de qui j'aurai pitié.
Cela ne vient donc ni de celui qui veut, ni de celui qui court; mais de Dieu qui fait miséricorde.
Car l'Écriture dit à Pharaon: Je t'ai suscité pour ceci, pour faire voir en toi ma puissance, et pour que mon nom soit proclamé par toute la terre.
Il fait donc miséricorde à qui il veut, et il endurcit celui qu'il veut.
Or tu me diras: Pourquoi Dieu se plaint-il encore? Car qui peut résister à sa volonté?
»
(Romains 9:15-19)
En exerçant le libre choix de croire ou non, ce qui est appelé "la foi" est en réalité une œuvre. Cela est évident puisqu'un choix qui est fait est par nature un acte entreprit par quelqu'un. Le salut d'une telle foi qui n'est pas LA FOI est donc le résultat d'un acte méritoire. Et l'évangile proclamé sur cette base une perversion de La Vérité, une malédiction pour tout homme qui s'harnache à une telle pensée et s'y cramponne.

Le mot "accepter" porte la notion du libre-choix et définit le fait de donner son consentement ou son assentiment à ce qui est offert, le fait d'agréer quelqu'un. L'acte d'accepter quelque chose implique donc l'idée d'un échange entre le consentement et le don, c'est-à-dire qu'il ne peut être un "acte gratuit" contrairement à ce que déclarent tous les mercenaires comme Michelle d'Astier, puisqu'il engage le consentement de la personne dans une transaction. Celle-ci n'est possible uniquement que si la personne donne quelque chose, en échange de quoi elle obtient ou reçoit une autre chose. Et concernant "l'entrée dans le royaume" "le salut" ne peut absolument pas entrer dans une telle transaction entre l'acceptation et le don, car aucun homme ne peut, ni veut donner son consentement. L'Écriture indique que l'homme sans Christ est mort spirituellement et soumis entièrement aux désirs de sa chair qui s'oppose à Dieu. Chaque être humain est mort pour ses péchés. Toute l'humanité passe par le péché et Dieu a choisi que même ses élus soient au même régime, concernant le péché, que les réprouvés:

«Nul n'est intelligent, nul ne cherche Dieu.»
(Romains 3:11)
Et l'Épître aux Romains 10:10-18 décrit la totalité du genre humain, sans aucune exception, comme méchante; tout comme Jérémie 17:9 déclare que «Le cœur est tortueux par-dessus tout, et il est méchant.»

Dieu a choisi certains de ces malheureux pécheurs rebelles et leur a accordé le salut, les ayant prédéterminé au salut selon son bon plaisir et pour la gloire de son nom. C'est-à-dire que l'élection est inconditionnelle et absolue. Les élus ne sont pas sauvés parce qu'ils sont bons ou parce qu'ils sont beaux. Dieu les sauve en dépit de leurs péchés parce qu'Il en a décidé ainsi et non parce qu'ils le méritent, puisque personne ne mérite d'être sauvé. Et cette "grâce bon marché" telle que la qualifie Michelle d'Astier de la Vigerie lui est en horreur. Certainement qu'autant de "gratuité" lui donne la nausée puisqu'elle persiste à se justifier par ses œuvres:

«à quoi bon passer 10 heures par jour sur ce blog, donner tout ce travail, si ce n'est que pour recevoir des crachats! De quoi décourager n'importe qui!»
(janvier 2009)
Un commentaire parmi d'autres qui porte la marque de son orgueil que ses psychoses charnelles lui font voir chez tous ceux qui s'opposent à elle (voir la section sur le "Le transfert sur les autres"). Car tous ceux qui sont véritablement à Christ quand bien même "les crachats" ne se découragent pas puisqu'ils ne font rien pour leur propre gloire, contrairement à Michelle d'Astier. Ceux qui sont véritablement à Christ n'attendent aucunement que ce qu'ils font pour le Seigneur leur donnent une bonne place dans ce monde, leur acquiert une belle intégrité, contrairement à la d'Astier. Et là est son esprit religieux et pharisien, c'est-à-dire, qu'elle se justifie par ses œuvres.

Parmi l'ensemble des hommes qui sont tous prisonniers du péché et livrés à leur convoitises charnelles, Dieu a élu certains d'entre eux afin d'être sauvés, eux, qui comme tous les autres, ont une existence prisonnière d'un principe de non-renoncement de soi appelé aussi culte du Moi. Dieu est venu pour sauver les pécheurs, qu'Il qualifie de fous et de méprisés, même s'ils étaient en Christ depuis avant la fondation du monde car le péché et la chute étaient assurés dans le décret éternel. C'est Dieu qui a choisi de sauver ce qui n'a intrinsèquement aucune valeur, et non l'inverse:

«Mais Dieu a choisi les choses folles du monde pour confondre les sages; Dieu a choisi les choses faibles du monde pour confondre les fortes; et Dieu a choisi les choses viles du monde et celles qu'on méprise, celles qui ne sont point, pour réduire au néant celles qui sont.»
(1 Corinthiens 1:27-28)
L'état dans lequel nous nous trouvons lorsque Dieu nous sauve est le même état de dépravation que tout homme sans exception car tous sont morts et sont livrés au péché, esclave de leur esprit charnel qui s'oppose à l'Esprit Éternel de Dieu. Ceux qui sont sauvés ne méritent en aucune façon d'être 'élus de Dieu. Leur élection est totalement inconditionnelle et absolue. Mais Michelle d'Astier rejette fermement la Grâce en déclarant que l'état dans lequel "Dieu" l'a trouvé était un état où elle reniait la victime qu'elle était en se faisant subir l'attrait du sexe, de l'occultisme, etc. (voir la section intitulée "Le rejet de soi")

D'une part tous les hommes sont morts spirituellement, sont esclave de leur chair et tous leurs choix découlent de cet esclavage. D'autre part, la chair à laquelle l'homme est soumis, son esprit charnel, s'oppose au Seigneur et ne peut ni ne veut croire. (Galates 5:17) Seul Christ produit le vouloir et le faire, tant au premier jour du chrétien que pendant toute sa marche. C'est-à-dire que RIEN ne peut être attribué à l'homme dans ce qu'il fait de bien mais seul ce qu'il fait de mal est de l'homme. L'homme ne peut que faire le mal, et ce mal est toujours généré par le principe de non-renoncement à soi-même, dont le principe opposé (renoncer à soi-même) est considéré par Michelle d'Astier de la Vigerie comme une insulte envers Dieu. Michelle d'Astier démontre donc qu'elle sert Satan, qu'elle est précisément la présence réelle de la lumière (l'étoile) trompeuse de l'anti-christ.

Le bien que le chrétien fait, il le fait uniquement parce que Dieu lui donne à la fois l'envie et la capacité de le faire (Philippiens 2:13). L'homme qui a le désir d'obéir à Christ, le désire car Christ produit cela. L'homme en qui Christ a généré l'envie de le suivre accomplit les désirs de Christ parce que Christ, le Père éternel en l'homme, lui donne la capacité de l'accomplir et dirige l'homme comme Il l'entend. Autrement dit, l'homme est soit un pantin entre les griffes des passions qui grouillent dans ses membres et auxquelles il est entièrement soumis, soit il devient de l'argile entre les mains de l'Éternel pour accomplir ses desseins en tant que vase d'honneur. Soit l'homme est un esclave de la chair, soit un esclave de Christ qui le sort de cette mort spirituelle et lui donne la conscience qu'il est perdu, qu'il ne peut rien faire pour être sauvé, et que seul l'Éternel accomplira en lui ce que l'Éternel veut qu'il accomplisse.

Cette Foi ou conscience, que Dieu a scellée en l'homme, est le moyen pour l'homme d'être sauvé, le vouloir et le faire accompli par Dieu étant le fruit de la bénédiction et accordé pour la marche du chrétien, qui reste, comme le non chrétien, incapable de vouloir et de faire de lui-même. C'est-à-dire que le vouloir et le faire est subordonné à l'Esprit qui le génère, savoir YHWH dont le nom est Jésus, le Christ. Contrairement aux racontars de la d'Astier qui prêche l'inverse!! Réalisez-vous sa sournoiserie?

L'homme né de nouveau comme le mort vivant ne peut indépendamment de Dieu que vouloir et accomplir le mal. La seule différence entre les deux, étant que Dieu dirige son enfant et génère le vouloir et le faire, tandis que le mort vivant est livré à lui-même, à sa propre chair. L'homme né de nouveau est esclave de Christ tandis que l'homme mort quoique vivant est esclave de Satan, savoir la puissance de la chair, son esprit charnel. Nous utiliserons le terme d'esclave à l'égard de Christ plutôt que celui de marionnette qui désignait au départ une effigie de Marie, une petite statue que l'on déplaçait, le terme étant passé de la dévotion idolâtre catholique au domaine séculaire. L'esclave est une personne qui n'est pas de condition libre puisqu'elle appartient à un maître exerçant chez elle un pouvoir absolu. Si le chrétien est un homme libre, il l'est à l'égard de sa chair uniquement parce qu'il a changé de maître. Mais il n'est pas libre du Maître pour être son propre maître.

Pour justifier son évangile du salut par les œuvres, Michelle d'Astier de la Vigerie n'hésite pas à écrire:

«je crois qu'il y a en effet une illusion dans l'Église: celle que Dieu aime tout le monde. OUI, IL A AIMÉ PAR AVANCE TOUTES SES CRÉATURES (bipèdes), au point de leur donner son Fils. Mais il est aussi dit que ceux qui Le rejettent sont condamnés. Et il est écrit que Dieu a aimé Jacob, et Haï Ésaü. Il a haï Ésaü, précisément parce que celui-ci faisait peu de cas de la grâce de DIEU ET MÉPRISAIT LES BÉNÉDICTIONS CÉLESTES. DONC DIEU N'AIME PAS CEUX QUI REJETTENT SON FILS... IL LES HAIT... IL AIME CEUX QUI ACCEPTENT SON SACRIFICE AVEC HUMILITÉ, ET CEUX QUI SONT SUSCEPTIBLES DE L'AIMER UN JOUR, ÇA OUI, CAR DIEU EST LENT À LA COLÈRE, RICHE EN BONTÉ, PLEIN DE MISÉRICORDE... MAIS QUAND L'HOMME REFUSE SA GRÂCE, ET S'ENDURCIT, IL Y A UN POINT DE NON RETOUR...»

Or cela est totalement faux car il est écrit:

«Avant que les enfants fussent nés, et qu'ils eussent fait ni bien ni mal, afin que le dessein arrêté selon l'élection de Dieu demeurât, non point par les œuvres, mais par celui qui appelle;
Il lui fut dit: le plus grand sera asservi au moindre;
Ainsi qu'il est écrit: j'ai aimé Jacob, et j'ai haï Ésaü.
»
(Romains 9:11-13)
Michelle d'Astier déforme de manière flagrante l'Écriture!! Ce passage n'a même pas besoin de paraphrase indiquant que Dieu rejette Ésaü sans que cela ait un rapport avec son "peu de cas de la grâce" comme le dit la d'Astier. Celui-ci parle de lui-même contre elle. Et quoi encore? L'étoile du vicaire se permet de déformer l'Écriture, pour lui faire dire ce qu'elle ne dit pas, dans un passage aussi limpide:

«Car il a dit à Moïse: Je ferai miséricorde à celui à qui je ferai miséricorde, et j'aurai pitié de celui de qui j'aurai pitié.
Cela ne vient donc ni de celui qui veut, ni de celui qui court; mais de Dieu qui fait miséricorde.
»
(Romains 9:15-16)
Cela pour affirmer "le peu de cas" fait de la "Grâce" qu'elle rejette sans cesse!! Une "hyper grâce" comme elle la nomme! Quelle honte! Quelle hypocrite! Qui se permet de déclarer concernant l'alliance de la Grâce qu'elle est une alliance "bon marché"!

Dieu aurait tout autant pu choisir Ésaü, le velu qui donna son droit d'aînesse sans réfléchir, parce qu'il avait faim après sa journée de chasse. Et bien qu'Ésaü ait méprisé son droit d'aînesse en l'échangeant contre un plat, c'est bien par la ruse que Jacob réussit à l'obtenir. S'amuserait-on d'ailleurs à déterminer quel péché était le plus grave, dans le but de dire que celui-ci aurait entraîné le choix de Dieu?!?

«Et les enfants grandirent, et Ésaü devint un habile chasseur, un homme des champs; mais Jacob était un homme paisible, se tenant dans les tentes.
Et Isaac aimait Ésaü; car la venaison était de son goût; mais Rébecca aimait Jacob.
Or, comme Jacob cuisait du potage, Ésaü vint des champs, et il était las.
Et Ésaü dit à Jacob: Donne-moi donc à manger de ce roux, de ce roux-là; car je suis très fatigué. C'est pour cela qu'on l'appela Édom (roux). [...]
Et Ésaü dit: Voici, je m'en vais mourir; à quoi me sert le droit d'aînesse? [...]
Et Jacob donna à Ésaü du pain et du potage de lentilles; et il mangea, et but; puis il se leva et s'en alla. Ainsi Ésaü méprisa le droit d'aînesse.
»
(Genèse 25:27-34)
Ésaü rappelle même le sens du nom de Jacob en exprimant son malheur:

«Mais il dit: Ton frère est venu avec ruse, et il a pris ta bénédiction.
Et Ésaü dit: Est–ce parce qu'on l'a appelé Jacob, qu'il m'a déjà supplanté deux fois? Il a pris mon droit d'aînesse, et voici, maintenant il a pris ma bénédiction...
»
(Genèse 27:35-36)
Ésaü avait méprisé son droit d'aînesse pour une compensation passagère. Jacob, lui, après avoir saisi l'opportunité de la faiblesse de son frère à l'égard du droit d'aînesse, usurpa son identité pour recevoir la bénédiction d'Isaac, son père. Dieu choisit Jacob. Non que Jacob (le supplanteur) était meilleur ou plus méritant qu'Ésaü: tout ici est centré sur le choix de Dieu:

«Car avant que les enfants fussent nés, et qu'ils eussent fait ni bien ni mal, afin que le dessein arrêté selon l'élection de Dieu demeurât, non point par les œuvres, mais par celui qui appelle
Il lui fut dit: le plus grand sera asservi au moindre;
Ainsi qu'il est écrit: j'ai aimé Jacob, et j'ai haï Ésaü.
»
(Romains 9:11-13)
Déclarer qu'Ésaü perd sa bénédiction parce qu'il avait méprisé le droit d'aînesse c'est méconnaître l'appel de Dieu qui n'est pas lié à la «qualité» de l'homme. Qu'Ésaü ait méprisé le droit d'aînesse est une chose (Hébreux 12:16) que l'Éternel ne l'ait pas choisit en est une autre. C'est Jacob parce que Dieu a choisit Jacob. Et Dieu est souverain, et, selon Sa volonté, c'est Jacob qui reçoit la bénédiction. Son frère, tout autant descendant d'Abraham que Jacob, est évincé. Mais bien qu'elle rejette de manière évidente la Grâce de Dieu, Michelle d'Astier se permet malgré tout d'écrire:

«c'est parce que les chrétiens n'ont pas compris ce qu'était la nouvelle dispensation , et qu'ils pensent être sous la grâce, MÊME S'ILS PÈCHENT (pourtant Paul dit: Le salaire du péché, c'est la mort") qu'ils n'ont plus la crainte de Dieu: NI LA FOI DANS LE VRAI DIEU. Jésus l'a dit: "Quand le Seigneur reviendra, trouvera-t-il encore la foi sur terre?»

Sachant que les fourbes qui dansent avec Michelle d'Astier s'attachent aux apparences du niveau de langage, afin de ne pas "choquer" ses légalistes, je devrai "évangéliquement parlant" être sensé écrire:

Michelle d'Astier se rit de vous! Elle vous abuse!

Cependant, après avoir passé du temps pour décortiquer son blog et m'être baladé à lire la majorité de ses commentaires hypocrites, force est pour moi de constater que:

Elle se fout de notre gueule!

Michelle d'Astier est une enragée, attachée à une chaîne tendue depuis sa niche, qui aboie. Pour sûr! Elle en fait du bruit et ne fait que ça! Ne le voyez-vous pas? Remarquez-le! Jamais Michelle d'Astier n'entre dans le fond des choses et sa technique est rôdée depuis son enfance et ses années d'occultisme! Elle crie "MÉFIANCE" mais il convient de la suivre puisque JAMAIS elle ne dit le "pourquoi" en évoquant le fond dont elle est incapable de décortiquer sans en tordre le sens!

Et donc elle dit:

«Par la Croix, le salut s'est étendu à tous les hommes. (blablabla) La puissance de la croix nous permet de ne pas pécher, et si nous péchons, d'avoir le Saint-Esprit pour nous convaincre de péché, (blablabla) nous conduire à la repentance qui mène à salut, et ainsi être au bénéfice (blablabla) de la grâce acquise par le sang de Jésus. Mais si, comme le dit sept fois (blablabla) la lettre aux sept Églises, les soi-disant chrétiens (blablabla) n'ont pas des oreilles pour entendre ce que l'Esprit dit aux Églises, ils tombent dans l'apostasie et se fabriquent leurs propres lois, en tordant la parole de Dieu.»

"Ils tombent! Ils fabriquent! Ils tordent!"

Elle ne fait que ça : crier à tort et à travers! Tandis qu'elle professe une grâce conditionnée à l'obéissance!!!

De qui se moque-t-elle? Croit-elle abuser tous ceux que le Seigneur appelle? Bien évidemment, l'Éternel leur met dans le cœur ses desseins et sa Vérité, et tous voient et verront que l'évangile de Michelle d'Astier est une pourriture d'évangile légaliste!!

«Si tu ne partages pas tout ce que tu as avec les autres chrétiens, comme le montre Actes 4 et le rappelle 2 Corinthiens 8:13-15 (qui le fait dans nos églises égoïstes?), si tu ne fais pas part de tous tes biens à celui qui t'enseigne (Galates 6:6), si tu ne donnes pas avec joie pour pourvoir aux besoins des saints (2 Corinthiens 9:7,11-12) et donner de ta substance à celui qui a faim (Matthieu 25:35), tu n'es pas qualifié pour parler de la dîme car tu es en pleine désobéissance à Dieu... et tu te prives de bien des bénédictions... peut-être même du salut car Dieu a la cupidité en horreur, surtout quand elle se justifie en tordant sa parole

Quelle hypocrite!

«Mais Jésus n'a-t-il pas averti que dans les derniers temps les hommes ("qui ont l'apparence de la piété"! soient des gens qui se disent chrétiens) seraient "amis de l'argent, égoïstes, etc...". Ne reviens plus avec ton faux évangile de l'hyper-grâce qui te dispenserait d'obéir à Dieu en matière d'argent: c'est ce qui va couler une grande partie de ceux qui se disent chrétiens s'ils ne se repentent pas et ne reviennent pas de leur mauvaise voie, CAR ILS DÉMONTRENT QU'ILS N'ENTENDENT PAS LA VOIX DE L'ESPRIT ET NE MARCHENT DONC, NI PAR LA FOI, NI PAR L'ESPRIT! C'est un solennel avertissement que je t'adresse, ainsi qu'à ceux qui raisonnent comme toi ... et ils sont légions, dans nos soi-disant églises, qui parlent d'amour à tout bout de champ mais qui démontrent par leurs œuvres qu'elles ont le cœur froid et sec...»
(Le dimanche 13 avril 2008)
Pour avoir pris ce commentaire parmi des centaines d'autres internautes qui viennent de tous horizons, je ne puis dire exactement qui était cette personne à laquelle elle répond. Cependant Michelle d'Astier témoigne toujours de son hypocrisie:

«Dieu ne pardonne pas tout. IL EST UNE CHOSE QU'IL NE PARDONNE PAS: que l'on rejette sa grâce, par la foi dans le sacrifice parfait de Jésus! Non, cela Il ne le pardonne pas, parce qu'il l'a payé très, très cher, de sacrifier son Fils parfait afin de servir de rançon pour nos péchés!»
(Le mercredi 7 mai 2008)
Un tel commentaire de l'étoile du Vicaire tandis qu'elle méprise la Grâce de Jésus Christ, une grâce inconditionnelle, est révoltant! Rappelons-nous ce qu'elle témoigne et qui est manifestement un fruit mauvais d'un arbre mauvais:

«Je suis heureuse de voir que tu n'es pas antisémite, mais que tu sois simplement très mal enseigné. Fais attention à ceux qui t'enseignent, qui prétendent savoir, alors que ce sont des "électrons libres", loin de toute église, donc qui n'entendent jamais d'autres prédications que celles qu'ils se forgent pour eux-mêmes!!!!! Mais toi, si tu cherches la vérité de tout ton cœur, tu vas la trouver! Je n'ai pas fait une idole du "livre-bilble, mais je suis amoureuse de la vérité, et la vérité est TOUTE ENTIÈRE contenue DANS TOUTE LA BIBLE! La vérité est JÉSUS, qui était là avant le commencement, et dont l'Esprit a dicté chaque mot de la Bible, jusqu'au moindre iota, dont il ne faut rien bouger. C'est un ordre formel de Jésus (Matthieu 5:18-19): Crois-tu que Jésus aurait été aussi radical envers le NT si celui-ci allait devenir caduc? La grâce n'a pas aboli la loi. Devant la loi, nous somme tous pécheurs! Mais la grâce est pour ceux qui se repentent et se détournent de leurs mauvaises voies, car Jésus a payé à notre place.»
(Le vendredi 9 janvier 2009)
Et voilà encore qu'elle mélange sournoisement et rejette publiquement que:

«Ainsi, la première ordonnance a été abolie à cause de sa faiblesse et de son inutilité;
(Car la loi n'a rien amené à la perfection) mais une meilleure espérance, par laquelle nous nous approchons de Dieu, a été mise à sa place.
»
(Hébreux 7:18-19)
«Car Christ est la fin de la loi, pour la justification de tout croyant.
En effet, Moïse décrit ainsi la justice qui vient de la loi: L'homme qui fera ces choses, vivra par elles.
»
(Romains 10:4-5)
«Alors j'ai dit: Voici, je viens, ô Dieu! pour faire ta volonté, comme cela est écrit de moi dans le rouleau du livre.
Ayant dit plus haut: Tu n'as point voulu de victime, ni d'offrande, ni d'holocaustes, ni de sacrifices pour le péché, (choses qui sont offertes selon la loi:) et tu n'y as point pris plaisir; il ajoute ensuite: Voici, je viens, ô Dieu, pour faire ta volonté.
Il abolit le premier sacrifice, afin d'établir le second...
»
(Hébreux 10:7-9)
Que la loi soit abolie sous la grâce ne change en rien le fait que devant la loi nous sommes tous pécheurs.

La d'Astier conseille à un certain "Kevinus" qui lui écrivait:

«Je te conseille de lire un article que j'avais écrit: j'espère qu'il te remettra dans la saine doctrine: "SI"»
Il s'agit, comme nous l'avons cité précédemment, de l'article dans lequel elle explique que la grâce est toujours subordonnée à l'obéissance, c'est-à-dire que Michelle d'Astier déclare que le don gratuit de Dieu est conditionnel ... aux œuvres de la loi! Ce verset de la Parole de Dieu est parfaitement destiné à cette réprouvée:

«Vous êtes séparés de Christ, vous tous qui vous justifiez par la loi, vous êtes déchus de la grâce.»
(Galates 5:4)
«Mais tous ceux qui s'attachent aux œuvres de la loi, sont sous la malédiction, puisqu'il est écrit: Maudit est quiconque ne persévère pas à faire toutes les choses qui sont écrites dans le livre de la loi!»
(Galates 3:10)
Mais elle ose écrire:

«Je n'ai pas fait une idole du "livre-bible, mais je suis amoureuse de la vérité, et la vérité est TOUTE ENTIÈRE contenue DANS TOUTE LA BIBLE!»
(Le Vendredi 9 Janvier 2009)
Tandis que justement elle adore les élucubrations de son propre esprit qu'elle identifie d'une manière insensée à Christ. Michelle d'Astier n'est absolument pas "amoureuse" de la vérité, elle n'en porte aucunement les fruits. Chaque citation qu'elle fait des Écritures est une occasion qu'elle se donne pour mentir et déformer la Parole de Dieu, sans toujours même le faire d'une manière subtile, comme elle en a aussi la capacité, car le plus souvent Michelle d'Astier de la Vigerie rejette de manière flagrante La Parole de Dieu. N'ayant pas l'amour de la vérité, l'étoile du vicaire se livre sans cesse à de la prostitution spirituelle, montrant par là que jamais elle n'est sortie de sa débauche d'antan.


_____________________________ Échange de bannières ______________________________
_____________________________ Échange de bannières ______________________________

Marque de commerce © 1999-2020 GoDieu.com - Tous droits réservés