Accueil GoDieu.com
Plan de Salut de Dieu
Recherche GoDieu.com

En principe, ce panneau vous présentera des choix de moteur de recherche GoDieu.com.

Fermer
Recherche biblique
GoDieu.com
Cette page en favori Affiche une version imprimable de cette page entière. Expédier la page d'accueil par courriel. Contacter GoDieu.com
Dimension de police du texte
 
Facebook GoDieu.com Twitter GoDieu.com Youtube GoDieu.com Dailymotion GoDieu.com Suivez-nous !   

Traduction du site

Afrikaans - Vertaling - Kies taal - af - Afrikaans Albanian - Përkthimi - Zgjidhni gjuhën - sq - Albanais Deutsch - Übersetzung - Sprache wählen - de - Allemand አማርኛ - ተርጉም - ቋንቋ ይምረጡ - am - Amharique English - Translate - Select Language - en - Anglais العربية - ترجمة - تحديد اللغة - ar - Arabe Հայերեն - Թարգմանություն - Ընտրեք լեզուն - hy - Arménien Azeri - Translation - Dil seçin - az - Azéri Euskal - Itzulpen - Hizkuntza aukeratu - eu - Basque বাংলা - অনুবাদ - ভাষা নির্বাচন করুন - bn - Bengali Беларусь - Пераклад - Выбраць мову - be - Biélorusse မြန်မာစာ - ဘာသာပြန်ဆို။ - ဘာသာစကားကိုရွေးချယ်ပါ။ - my - Birman Bosanski - Translation - Odaberite jezik - bs - Bosniaque български - Преводач - Избор на език - bg - Bulgare català - Traductor - Selecciona l'idioma - ca - Catalan Cebuano - Translation - Pilia pinulongan - ceb - Cebuano Chichewa - Translation - Sankhani chinenero - ny - Chichewa 中文 (简体) - 翻译 - 选择语言 - zh-CN - Chinois (simplifié) 中文 (繁體) - 翻譯 - 選擇語言 - zh-TW - Chinois (traditionnel) සිංහල - පරිවර්තනය - භාෂාව තෝරාගන්න - si - Cingalais 한국어 - 번역 - 언어설정 - ko - Coréen Corsica - Traduci - Sceglie a lingua - co - Corse Kreyòl ayisyen - Tradiksyon - Chwazi lang - ht - Créole haïtien hrvatski - Prevoditelj - Odaberite jezik - hr - Croate Dansk - Oversæt - Vælg sprog - da - Danois Español - Traductor - Seleccionar idioma - es - Espagnol Esperanto - Tradukado - Elektu lingvon - eo - Espéranto Eesti - Tõlkimine - Vali keel - et - Estonien suomi - Kääntäjä - Valitse kieli - fi - Finnois Français - Traduction - Choisissez la langue - fr - Français Frysk - Oersette - Selektearje taal - fy - Frison Gaelic (Skotlân) - Eadar-theangaich - Tagh cànan - gd - Gaélique (Écosse) Galego - Tradución - Escolla o idioma - gl - Galicien Cymraeg - Cyfieithu - Dewiswch iaith - cy - Gallois ქართული - თარგმანი - ენის არჩევა - ka - Géorgien Ελληνικά - Μετάφραση - Επιλογή γλώσσας - el - Grec ગુજરાતી - અનુવાદ - ભાષા પસંદ કરો - gu - Gujarati Hausa - Translation - Zabi harshe - ha - Haoussa Hawaiian - Unuhi - Wae 'ōlelo - haw - Hawaïen עברית - תרגם - בחירת שפה - iw - Hébreu हिन्दी - अनुवाद करें - भाषा चुनें - hi - Hindi Hmong - txhais lus - Xaiv lus - hmn - Hmong Magyar - Fordítás - Válasszon nyelvet - hu - Hongrois Igbo - Translation - Họrọ asụsụ - ig - Igbo Indonesia - Translate - Pilih Bahasa - id - Indonésien Gaeilge - Aistriúchán - Roghnaigh teanga - ga - Irlandais Icelandic - Þýðing - Velja tungumál - is - Islandais Italiano - Traduttore - Seleziona lingua - it - Italien 日本語 - 翻訳 - 言語を選択 - ja - Japonais Javanese - Translation - Pilih basa - jw - Javanais ಕನ್ನಡ - ಅನುವಾದ - ಭಾಷೆ ಆಯ್ಕೆ - kn - Kannada Қазақ - Аударма - Тілді таңдау - kk - Kazakh ខ្មែរ - បកប្រែ - ជ្រើសភាសា - km - Khmer киргизский - Комментарий - Тил тандаңыз - ky - Kirghyz Kurdish - Wergerandin - Hilbijêre ziman - ku - Kurde ລາວ - ການແປພາສາ - ເລືອກພາສາ - lo - Laotien Latin - Latin - Elige lingua - la - Latin latviešu - Tulkotājs - Atlasiet valodu - lv - Letton Lietuvių - Versti - Pasirinkite kalbą - lt - Lituanien Lëtzebuergesch - Iwwersetzen - Wielt Sprooch - lb - Luxembourgeois Македонски - Превод - Избери јазик - mk - Macédonien Malaysia - Terjemahan - Pilih bahasa - ms - Malaisien മലയാളം - പരിഭാഷ - ഭാഷ തിരഞ്ഞെടുക്കുക - ml - Malayalam Madagascar - Translation - Mifidiana teny - mg - Malgache Malti - Traduzzjoni - Agħżel lingwa - mt - Maltais Maori - Translation - Kōwhiri te reo - mi - Maori मराठी - भाषांतर - भाषा निवडा - mr - Marathi Монгол - Орчуулга - Хэл сонгох - mn - Mongol Nederlands - Vertaal - Kies Taal - nl - Néerlandais नेपाली - अनुवाद - भाषा छान्नुहोस् - ne - Népalais norsk - Oversetter - Velg språk - no - Norvégien O'zbekiston - Tarjima - Tilni tanlang - uz - Ouzbek پښتو - وژباړئ - ژبه وټاکئ - ps - Pachtô ਪੰਜਾਬੀ - ਅਨੁਵਾਦ - ਭਾਸ਼ਾ ਚੁਣੋ - pa - Panjabi فارسی - ترجمه - انتخاب زبان - fa - Persan Polski - Tłumacz - Wybierz język - pl - Polonais Português - Tradutor - Seleccionar idioma - pt - Portugais Română - Traducere - Selectaţi limba - ro - Roumain Русский - Переводчик - Выберите язык - ru - Russe Samoa - Faaliliu - Gagana filifilia - sm - Samoan српски - преводилац - Изабери језик - sr - Serbe Sesotho - Phetolelo - Khetha puo tn lefatshe - st - Sesotho Shona - Kushandura - Sarudzai mutauro - sn - Shona سنڌي - ترجمو ڪريو - ٻولي منتخب ڪريو - sd - Sindhî slovenčina - Prekladač - Výber jazyka - sk - Slovaque slovenščina - Prevajalnik - Izberi jezik - sl - Slovène Somali - Translation - Dooro luqadda - so - Somali Sunda - Tarjamahan - Pilih basa - su - Soundanais Svenska - Översätt - Välj språk - sv - Suédois Kiswahili - Tafsiri - Chagua lugha - sw - Swahili Тоҷикистон - Тарҷумаи - интихоб забон - tg - Tadjik Filipino - Pagsasalin - Pumili ng Wika - tl - Tagalog தமிழ் - மொழிபெயர்ப்பு - மொழி தேர்வு - ta - Tamoul česky - Překladač - Zvolit jazyk - cs - Tchèque తెలుగు - అనువాద - భాష ఎంచుకోండి - te - Telugu ไทย - แปล - ภาษาเลือก - th - Thaï Türk - Tercüme - Dil seçin - tr - Turc українська - Перекладач - Виберіть мову - uk - Ukrainien اردو - ترجمہ - زبان کا انتخاب کریں - ur - Urdu Tiếng Việt - Dịch - Chọn Ngôn ngữ - vi - Vietnamien isiXhosa - Guqula - Khetha ulwimi - xh - Xhosa ייִדיש - טראַנסלאַטיאָן - אויסקלייַבן שפּראַך - yi - Yiddish Yoruba - Translation - Yan ede - yo - Yorouba Zulu - Translation - Khetha ulimi - zu - Zoulou

Connexion utilisateur

Utilisateurs en ligne

1 utilisateur
328 invités

Partager

share

Statistiques d'aujourd'hui

NombreDescription
13623Membres
1479Messages
29Commentaires
0Lectures
4154924Lectures globales
0Clics
0Réf. externes
0Réf. internes
0Abonnés RSS

Publicité point liée à GoDieu.com

Traîtres et lâches-1


juillet 25, 2018 par GoDieu

 

L'essence de la lâcheté

Un sage a déjà dit que chaque jardin a son serpent, comme chaque groupe a son traître. Un traître est un lâche et un lâche est un traître, un peureux, un ignoble trouillard qui va embrasser le cul de son pasteur, ou de celui qui craint de prendre une décision pour soutenir la vérité qui occasionne des conflits dans sa petite tête à Papineau qui est à court de matière grise, et Dieu sait qu'ils sont nombreux en ce monde de perdition, surtout parmi les évangéliques. La lâcheté est la caractéristique prédominante chez les évangéliques, car dans ces milieux malsains une personne ne peut être chrétienne sans être un lâche et trahir la «vérité» tout comme Judas a trahi Christ. Le terme de «lâche» se rapporte souvent aussi au mot «incroyant» qui dans son sens primaire signifie quelqu'un qui est défiant, un provocateur un rival (un satan) qui abandonne ou déforme la foi jurée et devient son «adversaire». Plusieurs se reconnaîtrons dans ces «définitions». Souvenez-vous de ceci dans vos relations fraternelles: «une personne qui craint Satan plutôt que le SEIGNEUR JÉSUS vous trahira pour sauver sa propre peau», de même en est-il d'une personne dite chrétienne qui déforme la vérité, elle ne tardera pas à vous plonger un couteau dans le dos aussitôt qu'elle le peut, et elle va chercher à empoisonner votre entourage pour détruire vos relations, c'est un fait incontestable. Sûrement vous avez connus de tels froussards honteux aux genoux tremblants qui fuient devant la moindre parole dure et qui reviennent vous attaquer par derrière lorsque vous ne regardez pas. Judas le traître est leur héro qu'ils admirent en marchant dans ses voies, vendant la vérité à bon marché, et ces prostitués de bordels ecclésiastiques s'imaginent être dans la vérité lorsqu'ils sont dans leur vérité de cinglés et de tarés, pataugeant comme des porcs dans les excréments doctrinaux de leurs porcheries répugnantes. Un chrétien nous avais déjà dit longtemps passé «mieux être dans un vrai bordel que dans une église, car Dieu est partout sauf dans les églises», et avec le temps nous avons appris qu'il avait pleinement raison: «Sortez du milieu d'elle (Babylone la grande: les fausses églises), mon peuple; de peur que, participant à ses péchés, vous n'ayez aussi part à ses plaies; Car ses péchés sont montés jusqu'au ciel et Dieu s'est souvenu de ses iniquités. Traitez-la comme elle vous a traités, rendez-lui au double ce qu'elle vous a fait. Dans la même coupe où elle vous a versé, versez-lui au double.» (Apocalypse 18:4-6); «Ne pensez pas que je sois venu apporter la paix sur la terre: JE SUIS venu apporter, non la paix, mais l'Épée.» (Matthieu 10:34).

Dans l'Apocalypse de Jean, chapitre 21, verset 8, on peut lire: «Quant aux LÂCHES, aux INCROYANTS, aux abominables, aux assassins, aux fornicateurs, aux sorciers, aux idolâtres et à tous les menteurs, leur part sera dans LE LAC ARDENT DE FEU ET DE SOUFRE. C'est la seconde mort [la mort ultime].» (Apocalypse 21:8) Le problème, c'est que le Lac de Feu est une mort éternelle qui ne se termine jamais. - Par traître et lâches nous pensons surtout à certaines vermines et in-sectes insalubres, des imposteurs qui pactisent avec le diable pour détruire la vérité. Nos regards se portent surtout vers des Alexanians, Grondin, Saint-Sauveur, Pouillot et Pothier qui cherchent à donner de la compétition aux Jésuites empoisonneurs; nous voyons aussi des pourceaux Baptistes manipulateurs, des Réformés Déformés idolâtres, des chiens galeux Pentecôtistes et Charismatiques, des Darbystes insensés du Québec et en Europe; la Sorcière de la Vigerie en France; et le Nègre Blanc du Cameroun, et plusieurs autres trop nombreux pour mentionner, tous des sectaires, tous des enfants du diable qui est le Christ chimérique de leurs imaginations maladives, délires de psychopathes à prétentions chrétiennes qui se sont échappés de la chambre ronde. C'est parmi ces pseudo-chrétiens que nous retrouvons le Jésus fiction des illusions charnelles créé à l'image de l'homme déchu, et le faux évangile du libre-choix des réprouvés, idoles du christianisme contrefait moderne.

Pas tendre, l'Apocalypse, n'est-ce pas! Où est donc la tolérance et l'amour, tellement prôné aujourd'hui? Comment osé s'en prendre à de tels idiots? Les pauvres timorés, couards, craintifs, poltrons, trouillards de tout poil, timbrés, pleurnicheurs, tièdes, nez-brun, enculeurs, enfonceurs de portes ouvertes, bref, les lâches (je lâche le mot) sont épinglés dans ce livre de la Révélation de Jésus-Christ. Et ils figurent en tête dans l'inventaire de ceux qui sont promis à la seconde mort! Mais il doit y avoir erreur. Un pauvre petit lâche n'a jamais fait de mal à personne! Bon, c'est vrai, il avait de bons arguments; il aurait pu les faire valoir pour faire triompher la justice. Mais il n'a pas osé se dresser contre les puissants. Car ils étaient si puissants qu'il tremblait et chiait dans ses culottes de peur de les contredire! Notre pauvre petit lâche aurait pu en pâlir et perdre connaissance en tombant à leurs pieds! N'est-il pas écrit, si ma mémoire est bonne, dans le trente-deuxième chapitre du livre des proverbes: «Charité bien ordonnée commence par soi-même»? Non, tu en es sûr? Il n'y a que trente et un chapitres? J'ai dû me tromper, alors! Oui, certes, il est écrit: «Celui donc qui sait faire ce qui est bien, et qui ne le fait pas, commet un péché.» (Jacques 4:17). Faire le bien, c'est bien, c'est sage, mais ça peut coûter gros. Il est aussi écrit: «Ne sois pas juste à l'excès, et ne te montre pas trop sage: pourquoi te détruirais-tu?» (Ecclésiaste 7:16).

Tu ne les connais pas, toi, les puissants! Ce sont de grands chefs, de grands pasteurs, de grands évangéliques. Au départ, ils étaient petits, de condition modeste, tout comme notre pauvre petit lâche qu'ils ont séduit. Mais ils ont grandi. D'abord chefs d'une petite église (qui ne connaissait pas la crise), ils sont passés à une plus grande, puis encore une plus grande (Ça va toujours dans ce sens). Aujourd'hui, ils sont devenus arrogants, et ils s'imaginent qu'ils ont la science infuse et qu'ils détiennent la vérité. Pas question alors de les contredire! Ils sont irréprochables, disent-ils, des gens respectables dans la société, jamais comme le sale vaurien qui n'a ni respect ni morale et qui ose s'opposer à eux. Ils s'en prennent à leur opposant en disant: Il a de beaux enfants et une belle femme, mais lui c'est un fou dangereux, il ne faut pas le croire, disent-ils encore, c'est un illuminé qui va vous conduire dans une fausse voie. Pourquoi une telle diffamation de la part de pasteurs et de dirigeants spirituels, c'est que cet «illuminé» conduit les gens à Christ seul et non à leurs églises où ils sont honorés sinon adorés comme des petits dieux, des petits papes prétentieux qui cherchent à dominer sur la foi et les consciences. Ils ne peuvent tolérer cela car ils s'imaginent que tous ceux qui se convertissent doivent passer par eux en premier, ils peuvent ainsi les manipuler plus facilement et vider leurs poches en utilisant de belles paroles mielleuses qui plaisent aux oreilles de leurs victimes.

L'essence de la lâcheté est le libre-choix de la volonté qui est esclave de la chair et du péché. L'esprit de la nature humaine déchue ne tolère point l'abaissement de la dignité humaine, il refuse l'humiliation, il ne faut surtout pas faire atteinte à son honneur ou sa réputation en lui disant qu'il est un pécheur entièrement corrompu et rebelle sans récolter une tempête d'invectives. Il ne faut pas offenser sa majesté satanique, après-tout n'est-il pas pasteur, n'est-il pas un homme respectable dans la société pourrie dans laquelle nous vivons, n'est-il pas un chrétien né de nouveau qui doit être admiré dans sa distinction par rapport au reste du monde, ne mérite-t-il pas tous les honneurs qui lui reviennent pour ses dévotions? Telle est l'hypocrisie maudite d'un traître avec ses nombreuses prétentions issues de ses présomptions de chrétien, lorsqu'il s'agit plutôt d'un crétin, d'une vraie andouille débile qui fait honte aux pires des dégénérés. Telle aussi est la condition pathologique du christianisme contrefait depuis de nombreuses générations.

Et puis, il y en a d'autres que le pauvre lâche, mieux placés, moins vulnérables, qui auraient pu intervenir! C'est fou comment ceux qui pourraient parler se taisent! Pourquoi notre pauvre ami devrait-il s'exposer à la place de ceux qui n'ont pas le courage de leurs opinions? Regarde, même du temps de Paul, tous ceux qui auraient pu l'aider se sont esquivés: «Dans ma première défense, personne ne m'a assisté, mais tous m'ont abandonné.» (2 Timothée 4:16). Il n'y a donc rien de nouveau sous le soleil. Apparemment on n'a pas le droit de juger un pauvre petit lâche, petit chouchou pleurnichard à maman et maintenant du pasteur. On ne peut pas savoir ce qu'on aurait fait à sa place de réprouvé maudit. Risquer de tout perdre pour défendre un principe? Serait-ce bien raisonnable pour un tel fuyard ignoble? Ce n'est pas si facile d'aller à contre-courant! C'est hurler avec les loups, dis-tu? Non? Avec les hyènes, alors?

Ah! Oui, qu'en disait Paul, déjà?: «Sache que, dans les derniers jours, il y aura des temps difficiles. Car les hommes seront égoïstes, [...] insensibles, déloyaux, [...] traîtres, [...] ayant l'apparence de la piété, mais reniant ce qui en fait la force. Éloigne-toi de ces hommes-là.» (2 Timothée 3:15). Très dur, tout ça. Enfin, un peu de lâcheté, ça n'a jamais tué personne, et ça peut être bien commode, parfois! Faudra que je demande quelques explications au Seigneur quand j'arriverai Là-haut! Il est peut-être temps d'ouvrir les yeux et de voir que les gouvernements des nations n'exécutent pas un traître pour rien, et le christianisme lui que fait-il? Au lieu de leur fournir la corde de Judas, il les élève en héros en leur rendant reconnaissance pour service bien rendu contre le vaurien qui entravait leur croissance, mais ils se mettent le doigt dans l'œil et vont frapper un mur s'ils s'imaginent que cela va changer quelque chose.

Notez que dans ce passage de l'Apocalypse que nous avons mentionné plus haut, le péché des LÂCHES et des INCROYANTS figure en haut de la liste de tous les péchés qui jetteront votre âme dans le Lac de Feu. La raison pour laquelle la traîtrise figure parmi les pires des péchés, c'est qu'elle est un blasphème contre le SAINT-ESPRIT, ce qui est l'équivalant de trahir le SEIGNEUR JÉSUS, comme l'a fait Judas Iscariote; car nous qui sommes sauvés sommes le CORPS du CHRIST, dans lequel IL continue de vivre en ce monde par sa Sainte Présence en nous. Ce n'est pas à nous que le traître et le lâche s'en prend, mais à Christ Lui-même qui habite en nous par sa Sainte Présence: «Je vous le dis en vérité, en tant que vous avez fait ces choses à l'un de ces plus petits de mes frères, vous me les avez faites à moi-même.» (Matthieu 25:40); «Il suffit au disciple d'être traité comme son maître, et au serviteur comme son seigneur. S'ils ont appelé le maître de la maison Belzébul (seigneur de l'agitation), à combien plus forte raison appelleront-ils ainsi les gens de sa maison!» (Matthieu 10:25); «Souvenez-vous de la parole que je vous ai dite: L'esclave n'est pas plus grand que son maître. S'ils m'ont persécuté, ils vous persécuteront aussi; s'ils ont observé ma Parole, ils observeront aussi la vôtre.» (Jean 15:20).

Lorsqu'une personne dite chrétienne détient certaines convictions (comme sur le sujet de la Trinité ou de l'Inspiration des Saintes-Écritures, ou autres) qu'elle affirme avoir reçue de l'Esprit de Dieu, et que plus tard elle les rejette pour adopter des points complètement contraire pour même en devenir un ennemi implacable, elle a non seulement trahie sa propre conscience mais aussi l'Esprit de Dieu qu'elle affirmait en premier l'avoir enseignée dans la vérité, et par ce fait même elle a péché contre le Saint-Esprit qu'elle prend ainsi pour un menteur. En substance elle dit que Dieu est impuissant pour enseigner et garder ses fidèles dans la vérité, elle doit donc prendre une décision consciente de s'y opposer et d'adopter selon sa volonté un autre point de vue qui lui semble meilleur. Dieu s'aurait tromper, elle cherche donc à le rectifier, puisque supposément elle a été créée avec le libre-arbitre pour décider par elle-même ce qui est bien ou ce qui est mal dans sa vie. Elle devient donc le maître de Dieu et peut se permettre de corriger ses écarts et lui dicter comment agir. N'est-ce pas la pire des abominations du christianisme contrefait avec son faux évangile du libre-choix, son faux Jésus deuxième personne du dieu babylonien, et son prétendu Esprit Saint qui est loin d'être sain d'esprit.

Il est à remarquer que le traître va faire des concessions à ceux qu'il considérait auparavant comme ses ennemis afin d'être accepté d'eux, car il a besoin de reconnaissance pour supporter sa façon méprisable d'agir. Il ne veut surtout pas se retrouver seul et rejeter de tous, donc il va agir comme un hypocrite en prétendant une tolérance par laquelle il va trouver place dans les rangs ce ceux qu'il rejetait auparavant, afin de redonner de la valeur à sa vie de misérable, car une fois traître toujours un traître et il ne désire pas être exposé ainsi par ceux qui ignorent ses motifs. Agir ainsi n'est rien d'autre que de la lâcheté et de la trahison de ce qu'il affirmait croire. S'il a trahi sa conscience et ses proches une fois, assurément il va aussi trahir une deuxième et même une troisième fois, puisque c'est un lâche et un enfant du diable, dit aussi «le père du mensonge» (Jean 8:44).

Mais malgré les attaques et les persécutions ainsi que l'infidélité et la lâcheté des chrétiens, la victoire a déjà eu lieu en Christ. Reculer devant l'ennemi et garder le silence, lorsque de toutes parts s'élèvent de telles clameurs contre la vérité, c'est le fait d'un homme sans caractère, ou qui doute de la vérité de sa croyance. Dans les deux cas, une telle conduite est honteuse et elle fait injure à Dieu; elle est incompatible avec le salut de chacun et avec le salut de tous; elle n'est avantageuse qu'aux seuls ennemis de la foi qui déforment la vérité à leur guise pour supporter leurs fausses doctrines d'une orthodoxie tordue, impure et infernale.

Est-ce dans la nature humaine de trahir? Considérant que la nature humaine est complètement corrompue, la trahison peut s'effectuer de plusieurs manières, de façon délibérée ou parfois inconsciente, surtout en ceux qui sont exclus de la grâce dans le décret de réprobation. La trahison est avant tout un concept théologique qui nous vient de Judas, l'image type du traître, on peut donc dire qu'elle est une composante de la nature humaine déchue. Mais elle relève aussi de comportements acquis, liés à des situations propres, dans un contexte particulier, avec des individus différents qui en influencent le cours: un ami, une femme, un pasteur. La séduction de personnes malveillantes, surtout si elle provient de proches ou de dirigeants spirituels supposément chrétiens, les ragots ou médisances pour détruire le caractère d'un contradicteur qui défend la vérité contre le mensonge, peuvent facilement la stimuler pour être utiliser à l'avantage de ceux qui savent s'en servir. Le lâche est donc aisément manipulé pour s'engager dans une autre voie au service d'une direction maléfique à prétention bienfaisante. Aveugler par sa lâcheté, l'orgueil du traître en fait un pantin idéal et facilement maniable entre les mains de pasteurs évangéliques manipulateurs, un outil de plus pour combattre contre la pure vérité qui s'oppose à leur vérité polluée par tous et chacun depuis de nombreuses générations à travers les siècles, nourriture pestilentielle des réprouvés.

Le traître occupe une place définie dans l'ordre des choses. Il représente une force négative et obscure qui agite et défie constamment les activités et les pouvoirs des forces constructives de la vie. Pour qui est le moindrement conscient, il ne peut qu'éprouver de la compassion pour sa situation difficile et son rôle ingrat, car il ne peut empêcher ce qui est vrai de s'exprimer, malgré toutes ses folles tentatives de s'y opposer. Quant au reniement qui est le propre du traître et du lâche, il évoque, pour un chercheur spirituel, le fait de déclarer qu'il ne croit plus en un principe quelconque, ou qu'il ne reconnaît plus à sa façon tordue de voir les choses une personne particulière comme valable ou nécessaire à son faux développement spirituel. Le reniement peut encore exprimer le fait de renoncer à ce à quoi on aurait dû rester fidèle; celui de couper le contact avec Dieu, sa Source, ce qui revient à nier le meilleur de soi. Sur la voie spirituelle, il arrive toujours un moment où la lumière de l'instruction devient trop forte. Alors, ne pouvant plus suivre le rythme de croissance qui lui est inculqué par la révélation profonde d'un sujet, le lâche se rebelle et se révolte de façon plus ou moins forte et injurieuse, projetant sur son guide tous ses travers. Ainsi, il est porté à chercher les faiblesses de son instructeur, à imaginer des failles dans son enseignement, à réfuter un point des principes qu'il enseigne, à désapprouver sa conduite personnelle ou à déserter son propre idéal, convaincu qu'il n'a pas de sens, seulement lui détiendrai la bonne direction. Sauf que celui qui cherche à découvrir les failles apparentes d'un conseiller, ne pouvant les trouver, parce que cela n'est pas de ses affaires ni de son ressort, ne peut qu'observer ses propres reflets négatifs, dans la réflexion du miroir clair et lumineux de son mentor qui rectifiait ses égarements, mais sans pouvoir les reconnaître dans l'immédiat. Le lâche trouve toujours certains principes un peu difficiles à assimiler parce qu'ils contrarient trop sa manière de vivre, bouscule trop ses habitudes ou perturbe sa zone de confort, ce qui suscite des pleurs et des grincements de dents. Car qui trahit un autre commence toujours par se trahir lui-même.


Marque de commerce © 1999-2018 GoDieu.com - Tous droits réservés