Accueil GoDieu.com
Plan de Salut de Dieu
Recherche GoDieu.com

En principe, ce panneau vous présentera des choix de moteur de recherche GoDieu.com.

Fermer
Recherche biblique
GoDieu.com
Cette page en favori Affiche une version imprimable de cette page entière. Expédier la page d'accueil par courriel. Contacter GoDieu.com
Dimension de police du texte
 
Facebook GoDieu.com Twitter GoDieu.com Youtube GoDieu.com Dailymotion GoDieu.com Suivez-nous !   

_____________________________ Échange de bannières ______________________________
_____________________________ Échange de bannières ______________________________

Traduction du site

Afrikaans - Vertaling - Kies taal - af - Afrikaans Albanian - Përkthimi - Zgjidhni gjuhën - sq - Albanais Deutsch - Übersetzung - Sprache wählen - de - Allemand አማርኛ - ተርጉም - ቋንቋ ይምረጡ - am - Amharique English - Translate - Select Language - en - Anglais العربية - ترجمة - تحديد اللغة - ar - Arabe Հայերեն - Թարգմանություն - Ընտրեք լեզուն - hy - Arménien Azeri - Translation - Dil seçin - az - Azéri Euskal - Itzulpen - Hizkuntza aukeratu - eu - Basque বাংলা - অনুবাদ - ভাষা নির্বাচন করুন - bn - Bengali Беларусь - Пераклад - Выбраць мову - be - Biélorusse မြန်မာစာ - ဘာသာပြန်ဆို။ - ဘာသာစကားကိုရွေးချယ်ပါ။ - my - Birman Bosanski - Translation - Odaberite jezik - bs - Bosniaque български - Преводач - Избор на език - bg - Bulgare català - Traductor - Selecciona l'idioma - ca - Catalan Cebuano - Translation - Pilia pinulongan - ceb - Cebuano Chichewa - Translation - Sankhani chinenero - ny - Chichewa 中文 (简体) - 翻译 - 选择语言 - zh-CN - Chinois (simplifié) 中文 (繁體) - 翻譯 - 選擇語言 - zh-TW - Chinois (traditionnel) සිංහල - පරිවර්තනය - භාෂාව තෝරාගන්න - si - Cingalais 한국어 - 번역 - 언어설정 - ko - Coréen Corsica - Traduci - Sceglie a lingua - co - Corse Kreyòl ayisyen - Tradiksyon - Chwazi lang - ht - Créole haïtien hrvatski - Prevoditelj - Odaberite jezik - hr - Croate Dansk - Oversæt - Vælg sprog - da - Danois Español - Traductor - Seleccionar idioma - es - Espagnol Esperanto - Tradukado - Elektu lingvon - eo - Espéranto Eesti - Tõlkimine - Vali keel - et - Estonien suomi - Kääntäjä - Valitse kieli - fi - Finnois Français - Traduction - Choisissez la langue - fr - Français Frysk - Oersette - Selektearje taal - fy - Frison Gaelic (Skotlân) - Eadar-theangaich - Tagh cànan - gd - Gaélique (Écosse) Galego - Tradución - Escolla o idioma - gl - Galicien Cymraeg - Cyfieithu - Dewiswch iaith - cy - Gallois ქართული - თარგმანი - ენის არჩევა - ka - Géorgien Ελληνικά - Μετάφραση - Επιλογή γλώσσας - el - Grec ગુજરાતી - અનુવાદ - ભાષા પસંદ કરો - gu - Gujarati Hausa - Translation - Zabi harshe - ha - Haoussa Hawaiian - Unuhi - Wae 'ōlelo - haw - Hawaïen עברית - תרגם - בחירת שפה - iw - Hébreu हिन्दी - अनुवाद करें - भाषा चुनें - hi - Hindi Hmong - txhais lus - Xaiv lus - hmn - Hmong Magyar - Fordítás - Válasszon nyelvet - hu - Hongrois Igbo - Translation - Họrọ asụsụ - ig - Igbo Indonesia - Translate - Pilih Bahasa - id - Indonésien Gaeilge - Aistriúchán - Roghnaigh teanga - ga - Irlandais Icelandic - Þýðing - Velja tungumál - is - Islandais Italiano - Traduttore - Seleziona lingua - it - Italien 日本語 - 翻訳 - 言語を選択 - ja - Japonais Javanese - Translation - Pilih basa - jw - Javanais ಕನ್ನಡ - ಅನುವಾದ - ಭಾಷೆ ಆಯ್ಕೆ - kn - Kannada Қазақ - Аударма - Тілді таңдау - kk - Kazakh ខ្មែរ - បកប្រែ - ជ្រើសភាសា - km - Khmer киргизский - Комментарий - Тил тандаңыз - ky - Kirghyz Kurdish - Wergerandin - Hilbijêre ziman - ku - Kurde ລາວ - ການແປພາສາ - ເລືອກພາສາ - lo - Laotien Latin - Latin - Elige lingua - la - Latin latviešu - Tulkotājs - Atlasiet valodu - lv - Letton Lietuvių - Versti - Pasirinkite kalbą - lt - Lituanien Lëtzebuergesch - Iwwersetzen - Wielt Sprooch - lb - Luxembourgeois Македонски - Превод - Избери јазик - mk - Macédonien Malaysia - Terjemahan - Pilih bahasa - ms - Malaisien മലയാളം - പരിഭാഷ - ഭാഷ തിരഞ്ഞെടുക്കുക - ml - Malayalam Madagascar - Translation - Mifidiana teny - mg - Malgache Malti - Traduzzjoni - Agħżel lingwa - mt - Maltais Maori - Translation - Kōwhiri te reo - mi - Maori मराठी - भाषांतर - भाषा निवडा - mr - Marathi Монгол - Орчуулга - Хэл сонгох - mn - Mongol Nederlands - Vertaal - Kies Taal - nl - Néerlandais नेपाली - अनुवाद - भाषा छान्नुहोस् - ne - Népalais norsk - Oversetter - Velg språk - no - Norvégien O'zbekiston - Tarjima - Tilni tanlang - uz - Ouzbek پښتو - وژباړئ - ژبه وټاکئ - ps - Pachtô ਪੰਜਾਬੀ - ਅਨੁਵਾਦ - ਭਾਸ਼ਾ ਚੁਣੋ - pa - Panjabi فارسی - ترجمه - انتخاب زبان - fa - Persan Polski - Tłumacz - Wybierz język - pl - Polonais Português - Tradutor - Seleccionar idioma - pt - Portugais Română - Traducere - Selectaţi limba - ro - Roumain Русский - Переводчик - Выберите язык - ru - Russe Samoa - Faaliliu - Gagana filifilia - sm - Samoan српски - преводилац - Изабери језик - sr - Serbe Sesotho - Phetolelo - Khetha puo tn lefatshe - st - Sesotho Shona - Kushandura - Sarudzai mutauro - sn - Shona سنڌي - ترجمو ڪريو - ٻولي منتخب ڪريو - sd - Sindhî slovenčina - Prekladač - Výber jazyka - sk - Slovaque slovenščina - Prevajalnik - Izberi jezik - sl - Slovène Somali - Translation - Dooro luqadda - so - Somali Sunda - Tarjamahan - Pilih basa - su - Soundanais Svenska - Översätt - Välj språk - sv - Suédois Kiswahili - Tafsiri - Chagua lugha - sw - Swahili Тоҷикистон - Тарҷумаи - интихоб забон - tg - Tadjik Filipino - Pagsasalin - Pumili ng Wika - tl - Tagalog தமிழ் - மொழிபெயர்ப்பு - மொழி தேர்வு - ta - Tamoul česky - Překladač - Zvolit jazyk - cs - Tchèque తెలుగు - అనువాద - భాష ఎంచుకోండి - te - Telugu ไทย - แปล - ภาษาเลือก - th - Thaï Türk - Tercüme - Dil seçin - tr - Turc українська - Перекладач - Виберіть мову - uk - Ukrainien اردو - ترجمہ - زبان کا انتخاب کریں - ur - Urdu Tiếng Việt - Dịch - Chọn Ngôn ngữ - vi - Vietnamien isiXhosa - Guqula - Khetha ulwimi - xh - Xhosa ייִדיש - טראַנסלאַטיאָן - אויסקלייַבן שפּראַך - yi - Yiddish Yoruba - Translation - Yan ede - yo - Yorouba Zulu - Translation - Khetha ulimi - zu - Zoulou

Connexion utilisateur

Utilisateurs en ligne

1 utilisateur
108 invités

Partager

share

Statistiques d'aujourd'hui

NombreDescription
13623Membres
1461Messages
29Commentaires
0Lectures
4154924Lectures globales
0Clics
0Réf. externes
0Réf. internes
0Abonnés RSS

Gestion de contenu (CMS)

Créé avec l'aide de Drupal, un système de gestion de contenu "opensource"

Publicité point liée à GoDieu.com

Traîtres et lâches-8


juillet 25, 2018 par GoDieu

 

Le prix et signe de la trahison

Matthieu 26:14-16:

«Alors l'un des douze, appelé Judas l'Iscariot, alla vers les principaux sacrificateurs et dit: «Que voulez-vous me donner pour que je vous livre Jésus?» Ils lui payèrent trente pièces d'argent. Dès ce moment, il se mit à chercher une occasion favorable pour trahir Jésus».»

Luc 22:47-48:

«Il parlait encore quand une foule arriva. Celui qui s'appelait Judas, l'un des Douze marchait devant elle. Il s'approcha de Jésus pour l'embrasser. Jésus lui dit: «Judas, c'est par un baiser que tu trahis le Fils de l'homme?».»

Dans toute la sagesse de l'instruction que nous recevons de l'Esprit de Christ à travers la Bible, nous trouvons la suivante: la Bible compare la femme à l'église. Et si nous nous tournons vers la première création qui est charnelle ou matérielle ... la Bible dit que, Dieu après avoir créé les cieux et la terre et tous ce qui s'y trouvent; fit l'homme à Son image et à Sa ressemblance, pour qu'il puisse dominer sur les œuvres de Ses mains. Mais l'homme ne pouvait pas dominer seul sur la terre. Aussi, lui fût-il donné une femme pour qu'il puisse se multiplier, remplir et soumettre la terre.

Maintenant, selon l'interprétation classique, nous savons bien que de cette femme naturelle (Ève = la vie) naquit deux semences totalement différentes, l'une de l'autre: Caïn et Abel (l'usurpation et le respire de Dieu).

Parmi les grandes caractéristiques qui peuvent être mises en évidence entre ces deux fils ou semences provenant de la même femme, observons que l'un était un faux et l'autre un véritable adorateur. Les deux comparurent devant Dieu, et établirent les fondements de deux cultes d'adorations; représentés par leurs deux autels. Mais, Dieu prit plaisir à l'adoration d'Abel, et rejeta celle de Caïn. Pourquoi? Car, malgré le fait que l'autel de ce dernier eût été un peu plus sophistiqué que celui d'Abel; il n'avait cependant rien en commun avec la doctrine de Dieu. Or, Caïn n'avait pas apporté quelque chose de gâté ou de pourri sur l'autel; car, il s'agissait là des meilleurs fruits de la terre. Malgré tout, cela ne plût pas au cœur de Dieu.

Voici pourquoi nous disons, et selon la doctrine du Christ que: la vraie foi n'est pas un problème de multitude; d'une religion si puissante ou si peuplée qu'elle soit. Le salut est individuel et chacun de nous rendra compte pour lui-même devant Dieu. Parce que Dieu n'a pas égard aux rassemblements des hommes; ce qui compte pour Lui, c'est la disposition du cœur de celui qui L'adore et de quelle manière il le fait. Voici pourquoi le Seigneur Jésus a dit: «Ce ne sont pas tous ceux qui me disent: Seigneur, Seigneur, qui entreront dans Mon royaume. Mais, à peine ceux-là qui font la volonté de mon Père.» C'est ici l'Évangile perpétuel, qui n'a pas commencé quand Jésus est venu sur la terre, mais bien avant ... Là, en dehors du jardin d'Éden, ce n'est pas pour avoir adoré le même Seigneur que Caïn et Abel que tous ont été justifiés devant Dieu. Mais, c'est plutôt la foi en la volonté de Dieu révélée, qui a été le facteur déterminant entre le vrai et le faux culte.

C'est par l'instruction donné du Seigneur que nous saurons si nous appartenons au groupe des vrai ou des faux adorateurs, et son instruction est juste et fidèle à la révélation qu'il nous accorde, elle ne manque jamais le but proposé par notre Admirable Esprit des vivants.

Et, lorsque la création charnelle chuta, Dieu envoya Celui que les Écritures identifient comme le second Adam : notre Seigneur Jésus-Christ. Il est venu en tant que Chef Suprême d'une nouvelle race... une race humaine composée d'élus sauvée du péché et régénérée par la Parole de Dieu pour participer à la gloire éternelle. Car, en quoi consiste le péché? Sinon la transgression de la Loi par l'incrédulité ou défiance qui mène à la rébellion contre la Parole de Dieu, car la puissance du péché c'est la Loi dont le but est de nous mener à Christ pour notre délivrance de sa condamnation, et non à une église locale quelconque. Or, notre vie ne prend tout son sens que lorsque nous comprenons que nos actions sont jugées à la lumière de la Parole de Dieu, car toute action est une œuvre de la volonté qui est esclave de la chair et du péché. Or nous ne sommes pas sauvés par nos œuvres, mais par la foi de et en Jésus-Christ.

Maintenant, lorsque Dieu introduit dans le monde le second Adam, Il lui donna aussi une épouse spirituelle (l'Église ou Convocation à renaître), de sorte que Ce dernier puisse se multiplier aussi par l'appel irrésistible de sa grâce envers ses élus seuls. Or, nous avons vu que, tout comme cela s'est produit avec l'Ève (la vie) naturelle, de l'Église est aussi sortie deux semences totalement différentes: les vrais et les faux adorateurs, les élus et les réprouvés (figurés par le blé et l'ivraie). Les vrais évoluant à la lumière de la Parole de Dieu dans la grâce et la vérité; et les faux des traîtres se cachant sous le manteau de leur propre religion, marchant selon leur propre opinions, déformant la vérité à leur guise pour soutenir leurs prétentions.

Parlant de ces dernières heures de Jésus sur la terre, nous parlons de ce moment où Jésus de Nazareth s'est éloigné de tous ceux-là qui ont rejeté la doctrine de Dieu révélée par et dans le Christ, le Messie promit depuis le début des temps. Nous sommes donc en train de parler de la doctrine chrétienne ... celle qui fait de nous des disciples du Christ. Comme Jésus s'était éloigné de la foule, Il était essentiellement entouré de ceux-là qui confessèrent un jour: «À qui irions-nous? Tu as les paroles de la vie éternelle. Et nous croyons, et nous savons que Tu es le Messie, le Fils du Dieu vivant» (Jean 6:68-69). C'est seulement quand Il est resté avec ce petit troupeau qu'Il a commencé à prophétiser sur Sa propre fin; ce qui allait se passer cette nuit-là et tous les événements qui s'ensuivrait. Une nuit qui allait déterminer le sort de beaucoup en ce qui concerne le Plan de Dieu pour le salut de ceux qu'il a choisi de toute éternité pour former une nouvelle race céleste et éternelle en le Nouvel Homme qui est Christ.

La révélation de la trahison a créé un tollé parmi les disciples, même Judas (qui était l'un des plus proches) a demandé comme les autres: «Est-ce moi, Maître?» Jésus lui répondit: «Tu le dis». Ne vous trompez pas en croyant que c'est Jésus que lui a mis les mots dans la bouche; ou que ce serait Dieu Lui-même qui a fait de Judas un traître. Non! En vérité, Dieu connaît dès le début ceux qui croient et ceux qui ne croient pas en Lui. Judas avait été choisi dans le décret de réprobation pour trahir Christ afin d'accomplir le décret de rédemption envers les élus. Ainsi nous voyons que le but de l'existence des réprouvés est de mettre les élus à l'épreuve pour le perfectionnement de leur foi en Christ. Cela ne justifie aucunement les réprouvés mais sert à leur condamnation qui les portera à la perdition éternelle.

En Judas, nous avons donc une image du faux adorateur qui se dissimule au milieu des vrais pour trahir la vérité avec une contrefaçon subtile et raffinée à l'image de Judas qui était un disciple de Christ. Quand Judas trahit Jésus et que Celui-ci fut emmené prisonnier, Pierre ne sut préserver sa foi, malgré tout l'amour qu'il avait pour Jésus; parce qu'il se trouvait au mauvais endroit... entouré des religieux moqueurs et pressionné par la croyance populaire (le langage de la multitude) qui avait rejeté le Christ et la doctrine de notre Admirable Esprit des vivants. Maintenant, au sujet de ces choses qui nous sont faites en figure, la Bible dit clairement que des temps viendront où de nombreux faux chrétiens ne supporteront plus la saine doctrine. Ayant des démangeaisons pour entendre de choses agréables, ils se donneront une foule de docteurs ou pasteurs qui leur enseignent ce qu'ils veulent entendre. Des prédicateurs profanes dont les discours reflètent les désirs et les passions du peuple, et selon l'inclinaison de leurs âmes, la cupidité ou la convoitise qu'ils veulent satisfaire (2 Timothée 4:3-4). Demandant dans leurs prières des choses qui sont contre nature pour satisfaire leurs propres plaisirs (1 Timothée 4:1-3). Pour la ruine des âmes de ceux qui suivent cette voie.

C'est en ce moment également que beaucoup, comme Pierre, se scandalisent de la Vérité; de peur d'être persécutés à cause d'elle, ils vont donc sauter la clôture pour se joindre à un groupe dans lequel ils ne risquent pas d'être persécutés et où ils obtiennent l'approbation des hommes pour avoir apostasié en supportant la doctrine Antichrist de trois personnes en Dieu et l'hérésie du libre-choix: «Petits enfants, c'est la dernière heure. Vous avez appris que l'anti-christ vient. Or, déjà maintenant, il y a plusieurs antéchrists; par là nous connaissons que c'est la dernière heure» (1 Jean 2:18).

En ce jour, l'esprit qui animait Judas dans une église ou assemblée composée de douze éléments (semblable à une semence qui est tombée en terre et qui a porté beaucoup de fruits) s'est si multiplié que, dans une assemblée composée d'une multitude innombrable qui compose le christianisme d'aujourd'hui, il est difficile d'imaginer le nombre d'anti-christs (les nouveaux Judas) qui se sont levés au milieu de nous. Beaucoup de traîtres dans la peau de prédicateurs qui ont scandaleusement et ouvertement renversé l'Évangile de la Vérité motivé par la cupidité et la renommée d'une gloire personnelle devant les hommes.

Et aujourd'hui, nous ne pouvons discerner et comprendre certaines réalités de ces choses, qu'en analysant de près le personnage de Judas l'Iscariote: Son profil nous est clairement révélé dans la Bible, le jour où Marie de Béthanie renversa un parfum précieux sur les pieds de Jésus et avec ses cheveux, l'essuya. Elle l'a fait dans un geste d'adoration. Parce que l'adoration n'a pas de prix, et les Écritures nous enseignent à honorer Dieu avec nos biens dans la reconnaissance qu'il pourvoit à tous nos besoins, car tout ce que nous avons sert à sa gloire. C'est la manière la plus correcte que cette femme a trouvé pour exprimer sa gratitude à Dieu dans l'adoration. Elle ne l'a pas fait, parce que Jésus (comme beaucoup de prédicateurs aujourd'hui) l'aurait incité à le faire: «Apportez l'offrande du prophète... donnez ceci ou cela à l'homme de Dieu pour que vous soyez béni.» Non! Elle l'a fait parce que son cœur s'est disposé volontairement pour le faire afin d'honorer Christ au-dessus de tous les hommes. Jésus ne nous enseigne-t-Il pas que le geste de cette femme révèle l'amour de celui à qui il a été beaucoup pardonné, et qui à son tour aime beaucoup? Aussi, le zèle qui nous caractérise aujourd'hui, dans l'adoration véritable est justifié dans la mesure où nous comprenons et réalisons à quel point nous avons été coupables; égarés, errants et corrompus... jusqu'à ce que la grâce de Dieu ait surabondé en nous. Par conséquent, nous nous réjouissons de la Vérité de Dieu. Si quelqu'un ne parvient pas à un tel entendement, il peut même être un membre d'une église ou d'une confession religieuse, mais jamais un vrai chrétien. Parce qu'IL N'Y A PAS DE CONVERSION SANS RECONSIDÉRATION de notre état d'être face à Christ que nous devons reconnaître comme notre seul Maître et seul Sauveur. Et, la nouvelle vie commence tout juste à opérer en nous lors de cette reconsidération par la puissance de Dieu, lorsque devant la croix, l'Esprit de Christ pénètre en nous pour faire son habitation en notre cœur, transformant notre vie dans la connaissance de Christ et Sa Parole. Nous obtenons ainsi une nouvelle vie, la vie de Christ en nous, l'espérance de la gloire éternelle dans laquelle nous serons transformés en son image. Il est important de savoir que la «reconsidération» qui est connue aussi sous le nom de «repentance» n'est pas une condition pour recevoir le salut, car elle ne vient pas de nous ni d'aucune capacité humaine; elle vient directement de Dieu comme puissance de régénération qui provient d'une différente origine que celle de l'homme pécheur afin d'engendrer en nous une nouvelle vie. La grâce du salut est inconditionnelle autrement elle ne serait plus une grâce mais un salaire mérité pour nos efforts: «Car par grâce vous êtes sauvés en raison de cette assurance de Christ; et cela est l'offrande de L'ESPRIT DES VIVANTS et donc pas de vous-même; Ce n'est point par vos actions, afin que personne ne s'en vante.» (Éphésiens 2:8,9: Bible de Machaira 2016).

Cependant, l'adoration de cette femme, Marie de Béthanie, pour aussi véritable qu'elle eût été, n'a toutefois pas plût à Judas. «Quel gâchis! Nous aurions pu vendre ce parfum et avec cet argent pour aider les pauvres». Judas disait-il cela parce qu'il se souciait des pauvres? Non! C'est ici que se révèle l'hypocrisie religieuse et la tromperie de ces chefs religieux jusqu'à ce jour. Ne mettez jamais votre confiance en un pasteur. Judas était un voleur, aimant l'argent à tel point qu'il volait même ce qui était lancé dans la bourse placée sous sa garde (Jean 12:5-6). C'est ce qui faisait que, pour Judas, le bon culte est celui-là qui lui procurait quelque bénéfice... un avantage ou un profit matériel. Judas ne se souciait pas du tout de l'adoration d'un cœur brisé et repentit devant Dieu, sauf par hypocrisie afin d'en retirer quelques avantages. Si Dieu vous aide à comprendre ces choses, alors vous pourriez discerner ce qui se passe aujourd'hui dans les dernières heures des prétendues églises en ce monde qui poussent comme des champignons venimeux en cette grande apostasie de la fin des temps.

Judas est l'image d'un prédicateur, pasteur d'une église ou d'un groupe d'adorateurs vaincu par le matérialisme et qui ne s'approche de Dieu que motivé par le profit. Notez que pour Judas le culte était une affaire lucrative... pour lui, la piété était une source de gain, et son cœur ne se souciait pas de la véritable adoration, mais plutôt de l'argent gagné dans ce ministère. Pourquoi les Judas modernes s'en soucieraient-ils d'ailleurs, car ils adorent le faux Jésus deuxième personne d'une trinité absurde, et reçoivent le faux esprit troisième personne de cette même trinité aberrante, qu'ils utilisent pour manipuler les gens dans une fausse voie et pour remplir leurs coffres et leurs poches par intimidation.

Aujourd'hui, combien de prétendues églises, religions ou sacrificateurs de renommée mondiale, détenteur de statuts juridique, etc., ont la même disposition ou penchant que Judas? Ils sont tellement nombreux que nous ne pouvons plus les compter. Il y a quelque chose de faux dans le christianisme moderne: aujourd'hui, nombreux sont ceux qui confondent «église» avec un ONG humanitaire, une œuvre de charité ou quelque chose du genre. Non, mon Dieu! L'Église du Christ est composée de tous les élus qui, ayant abandonné la perversité sous la direction de l'Esprit, se sont réconciliés avec Dieu par sa puissance pour le salut de leurs âmes; de ce salut qui n'opère qu'en Jésus-Christ, Seul. Peu importe si certains d'entre eux sont riches et d'autres pauvres; certains puissants d'autres faibles; petits et grands. Tous les élus sont appelés au salut par l'appel à renaître.

Aujourd'hui, cependant, il y a des églises qui tirent profit de tout: des problèmes des réfugiés et des personnes déplacées; aides aux victimes des épidémies et autres calamités; ainsi que divers autres maux qui rongent la société dans laquelle nous vivons. Souvent, ils ne le font pas par compassion pour ces pauvres et nécessiteux; mais, comme Judas, il y a souvent un important intérêt matériel et lucratif en jeu. C'est cela qui compte pour ces prostitués religieux: les dons volontaires en vêtements usagés, médicaments, nourriture, etc., que ces églises transforment ensuite en bénéfices propres; faisant payer plus tard ces biens et services à la population (même pour un prix bas). Ceci, sans parler de l'exonération d'impôts, de taxes et d'autres droits de douane sur ces donations, soit en argent ou autres biens matériels. Nous avons ici une des caractéristiques principales de la personnalité de Judas et de la fausse religion. Lisez 1 Corinthiens 13:3 et comprenez ce que le Saint-Esprit veut nous enseigner aujourd'hui.

Pour une âme inexpérimentée dans la Parole de Vérité, l'observation et le comportement de Judas pourraient être interprétés comme un geste de charité ou une disposition semblable. Mais Jésus le reprit: «En effet, vous avez toujours les pauvres avec vous, tandis que Moi, vous ne m'aurez pas toujours» (Jean 12:8). Comme quoi: «Rendez donc à César ce qui est à César et à Dieu ce qui est de Dieu.» Quand l'Église cesse de se soucier de l'Évangile du salut pour s'adonner à l'activité lucrative en se servant du nom du Seigneur, elle ne sert pas Dieu, mais plutôt ses propres intérêts. L'adoration appartient à l'Éternel, notre Admirable Esprit des vivants. Et, le culte ne peut en aucun cas être une occasion d'enrichissement illicite. Non! Voilà une des caractéristiques de Judas!

Et, lorsque Jésus vivait Ses dernières heures... Lorsqu'on s'approchait de cette dernière nuit, et que Judas se rendit compte que le ministère de Jésus ne pouvait plus le gratifier comme avant (car, Jésus s'était déjà éloigné de la foule et enseignait en privé Son petit troupeau). Alors, ce Judas qui, apparemment, faisait partie du petit troupeau; de ceux-là qui, en tout temps, furent les compagnons du Christ dans Ses tribulations et pour qui Dieu avait mis à disposition Son royaume, révéla sa disposition intérieure: il ne se souciait aucunement de la gloire à venir ... ni de l'Évangile du Royaume; mais plutôt de son propre bien-être. Que Dieu vous aide à comprendre le panorama religieux d'aujourd'hui qui n'est qu'une contrefaçon du christianisme authentique!

Judas sortit... pour aller où? Justement auprès de ceux-là qui ont rejeté l'Auteur du salut. Judas sortit du chemin resserré et s'éloigna de la porte étroite qui mène au salut et suivi le chemin de la multitude, car il était un lâche tout comme ceux qui suivent les instructions de leurs églises locales, pliant le genou devant l'érudition de leurs pasteurs imposteurs.

Judas retournant dans le judaïsme? C'est aussi et surtout le type de ces faux sacrificateurs et enseignants des églises d'aujourd'hui dont le portrait nous est tracé par l'apôtre Pierre (2 Pierre 2:1-22). Ceux-là qui ont échappé un jour de la corruption du monde par la connaissance du Seigneur et Sauveur, Jésus-Christ, ont de nouveau plongé dans la perversion et ont été vaincus par elle; devenant semblables «aux chiens qui retournent à leur vomissure ou aux porcs qui plongent de nouveau dans boue de leurs excréments après avoir été lavés de la souillure». Aujourd'hui aussi, après avoir été libérés de la captivité babylonienne, toutes les églises sans exception ont tourné les dos à la Vérité; se sont déviées du chemin de la justice et du Saint commandement malgré tout ce que Dieu a révélé aux hommes depuis la révélation de la Sainte Présence de Christ en ces jours de la fin. Et, semblables aux prostituées, filles légitimes de leur mère (Apocalypse 17:1-4), ces prédicateurs corrompus d'entendement ont à leur tour brandis des coupes pleines d'abominations et d'impuretés avec lesquelles ils ont corrompus et souillés les supposées églises qu'ils dirigent (que celui qui est intelligent comprenne). Conséquence: à ce jour, beaucoup d'âmes qui les ont suivies dans leurs dissolutions, bien qu'ayant un jour prouvées la bonne Parole de Dieu et participées, par le Saint-Esprit, à la puissance des siècles à venir, sont de nouveau rentrées, comme des traîtres et des lâches, dans les églises formalistes d'où elles étaient sorties un jour. Oui, c'est à cause de l'action de ces faux serviteurs pseudo-chrétiens que certaines religions formalistes comme la vermine Baptiste et les vipères Réformés ont repris du poil de la bête, et récupérées en ce jour bon nombre des leurs membres qui avaient connus la liberté en Christ, et plusieurs qui sont sortis pour un temps pour fréquenter des églises soi-disant «de réveil» ou de «messages prophétiques» ou que sais-je encore.... Ainsi nous assistons au retour du chien à son vomi Baptiste et Reformé pour redevenir esclaves de leurs prétentions, non qu'ils n'étaient pas esclaves de leurs propres opinions auparavant, mais un traître se sent toujours plus en sécurité dans un groupe de traîtres. C'est en cela que ce confirme le mystère de l'iniquité qui agit déjà, et... le monde entier est ramené à l'adoration de la première bête, le dieu à trois faces, celle qui était, qui n'est plus, mais qui vient. Mais quand elle viendra, et elle est déjà venue, elle ne durera que peu de temps, car elle va à la perdition... avec tous ceux-là qu'elle a séduit bien sûr! Que Dieu ne nous soumette pas à la tentation, mais qu'Il nous délivre du mal!

Toute personne n'ayant pas l'expérience de la Parole de Vérité ne peut pénétrer derrière ce voile et comprendre ce qui se passe. Parce que le mystère de l'iniquité agit déjà. Et, tout comme les disciples assis à la table avec Jésus ne comprirent pas quand Il leur révéla que l'iniquité opérait déjà au milieu d'eux, et que le fils de la perdition se cachait dans le manteau d'un apôtre; ainsi en est-il aujourd'hui avec les autres fils de la perdition, qui abondent au milieu de nous en cette dernière heure.

Observez maintenant le souverain sacrificateur et le Sanhédrin; les pharisiens, docteurs de la Loi et autres chefs religieux juifs: ils avaient la sainteté et la piété en apparence; étant honorés et vénérés comme des serviteurs de Dieu par les hommes. Mais, en réalité, ils n'avaient d'égards, ni pour Dieu, ni pour Sa doctrine. Semblables aux loups déguisés en peaux de brebis, c'étaient des mercenaires qui se servaient à eux-mêmes et non pas à Dieu. Voici pourquoi ils craignaient que la foule ne suive Jésus et ne connusse la Vérité; parce qu'ils perdraient les avantages de la profession et tomberaient dans l'estime du pouvoir politique des Romains. Que personne ne vous séduise!

Lorsque ces chefs religieux juifs se consultèrent pour tuer Jésus, ce n'était pas pour une question de doctrine comme ils ont essayé de le faire croire; car, il s'agissait plutôt d'une lutte d'intérêts personnels et de jalousie (Jean 11:47-48; 12:19). Et Judas le savait! Parce que lui, Judas, et ces chefs religieux-là avaient quelque chose en commun: leur appétit pour le gain. Étant des «hommes corrompus d'entendement privés de la vérité, qui croient que la piété est une source de profit» (1 Timothée 6:5,9-10). Ils avaient donc peur de perdre leur source de revenu. Judas aussi, maintenant que le ministère ne lui procurait plus aucun bénéfice.

Nul ne peut servir deux maîtres: Dieu et les richesses! Il aimera un et méprisera l'autre. Et Judas servait deux maîtres. Car, bien que, suivant Jésus, il n'arrivait cependant pas à se débarrasser de sa passion pour l'argent. Il a donc fini par mépriser Jésus. C'est la même chose qui détruit l'Église aujourd'hui et l'écarte de sa véritable vocation. Voici pourquoi beaucoup ne parviennent pas à demeurer dans la vraie foi; croyant que la foi en Christ est une source de profit pour l'adorateur avec son dieu Père Noël. Et, tout comme Pierre qui demanda un jour à Jésus: «Voici, nous avons tout quitté pour te suivre que gagnerons-nous donc» (Matthieu 19:27); ou Asaph qui, au commencement enviait les hautains, en voyant la prospérité des méchants; alors que les justes étaient dans la détresse (Psaumes 73), beaucoup sont encore ceux qui se demandent: "La doctrine est bonne mais, qu'y gagnons-nous? ". Il y a aussi ceux qui se moquent de chrétiens en détresses, ne connaissant pas la misère de la pauvreté, s'imaginant que ce sont des plaignards qui ne méritent pas leur attention. Ces lâches récolteront le salaire qui leur est dû en ce monde et en l'autre.

Judas alla donc consulter les principaux sacrificateurs: «Que voulez-vous me donner, et je vous le livrerai?». Observez et apprenez: qui peut détruire la vérité ou à la renverser mieux que celui qui la connaît? La foule ne connaissait pas le jardin secret où Jésus se rencontrait avec ses disciples; Judas le savait, lui. Et, voici qu'il servit de guide à tous les ennemis de la Vérité incarnée en Jésus (Jean 18:12). On lui pesa trente pièces d'argent. C'était là, le prix de la trahison de Judas!

Aujourd'hui, combien demande cette génération pour trahir Christ? De combien ces prédicateurs d'aujourd'hui ont besoin pour sacrifier la Vérité sur l'autel, et diriger la rébellion contre la doctrine de Dieu? Ne vous laissez pas tromper: chacun de ces ouvriers trompeurs a son prix! Chaque fausse religion a son prix; chaque faux chrétien a son prix: La santé physique, l'argent, le bien-être, les voyages à l'étranger, la réussite dans les affaires, le mariage, etc.... Tout, sauf la Vérité de la saine doctrine. Oui, dans cette génération adultère qui rejette Christ, CHACUN A SON PRIX!

Faites attention à ceci: ce n'était pas au même moment que le prix a été convenu que Judas a livré Jésus aux Pharisiens. L'Écriture dit: «Dès ce moment, il se mit à chercher une occasion favorable pour trahir Jésus» (Matthieu 26:16). Quoi donc? Il pouvait participer aux cultes... se joindre aux autres disciples; mais en réalité, il n'avait rien à voir avec l'adoration, ni avec la doctrine du Christ. Bien que participant (et non adorant) aux cultes avec les autres, il cherchait toutefois une occasion favorable pour livrer Jésus aux ennemis de la Vérité. N'est-ce l'image d'un faux ami qui prétend être chrétien et qui, dans sa lâcheté, trahira son ami intime qui cherche à l'aider?

C'est ce qui arrive à tout homme quand le cœur est vaincu par le mal: il assiste à des réunions avec des frères, mais jamais à la communion fraternelle intime. Le Maître le savait! Aussi, Il regarda Judas et lui dit: «Ce que tu as à faire, fais-le vite». Ce qui est écrit, est écrit! La prophétie biblique ne faillit point!

Que dirons-nous donc à l'égard de ces choses? Que la grande apostasie de ce jour de la fin a pris Dieu par surprise? Non, impossible! La Vérité qui trébuche dans les lieux publics, l'abandon et la déformation de la foi, la trahison des faux frères, la cupidité cachée derrière le voile de la piété ou de la sainteté ... Tout est écrit! Et, tout s'accomplit selon ce qui est écrit! Ce que Judas a fait, les antéchrists qui se sont levés au milieu de nous dans cette dernière heure le feront aussi. Cependant, que donnerait un homme en échange de son âme?

Tout comme le souverain sacrificateur, sa cour et ses alliés qui régnaient sur le judaïsme livrèrent Jésus à la mort; ainsi le souverain pontife et d'autres dirigeants alliés du christianisme mondial se lèveront contre la Vérité et contre tout ce qui s'appelle Dieu ou qui est adoré. Que celui qui lit 2 Thessaloniciens 2:3-7 fasse attention car, le mystère de l'iniquité agit déjà en cette dernière heure! Méfiez-vous donc et soyez vigilant!

Que donnerait un homme en échange de son âme? Pire encore est ce qui vient après: le signe de trahison. Cette foule rebelle ne savait pas où se trouvait Jésus; Judas le savait. Beaucoup ne Le connaissait même pas. Aussi Judas leur servit de guide et leur donna un signe: «Celui que je baiserai, c'est Lui.» Mais comment Israël pouvait-il rejeter Jésus sans Le connaître? Comment cette génération-là pouvait-elle Le rejeter sans L'avoir d'abord entendu? S'ils Le connaissaient bien, auront-ils eu besoin de quelqu'un pour les guider? Ou d'un signe pour le reconnaître? Ésaïe, le prophète, n'a-t-il pas prophétisé à son sujet disant: «Il n'avait ni beauté ni splendeur propre à attirer nos regards, et Son aspect n'avait rien pour nous plaire. Méprisé et délaissé par les hommes, homme de douleur, habitué à la souffrance, Il était pareil à Celui face auquel on détourne la tête: nous L'avons méprisé, nous n'avons fait aucun cas de Lui» (Ésaïe 53:3-4).

Jésus n'a-t-il pas dit que: «Tout ce qui est élevé devant les hommes est abomination devant Dieu»? Aussi, beaucoup de gens se tromperaient en pensant qu'aux jours de Son ministère terrestre, Jésus rivaliserait en honneur les sacrificateurs d'aujourd'hui, élevés et honorés par les hommes et les princes de la terre. Bien sûr que non! Même Hérode ne Le connaissait pas et ne Le vu qu'en cette occasion-là. Jésus a été élevé au-dessus tout, comme Dieu, après Sa mort et Sa résurrection; ayant reçu le nom qui est au-dessus de tout; afin de recevoir l'adoration de tous (Philippiens 2:5-11; Bible de Machaira 2016):

5
Ayez en vous les mêmes sentiments que Jésus-Christ, Mt. 11. 29; Jn. 13. 15; 1 Pi. 2. 21; 1 Jn. 2. 6;

6
Lequel étant la transformation unique de L'ESPRIT DES VIVANTS éternel, ne s'est point attribué injustement la conformité à L'ESPRIT DES VIVANTS; 2 Co. 4. 4; Col. 1. 15; Hé. 1. 3;

7
Mais s'est privé lui-même de cette conformité, en assumant sur lui l'aspect d'un serviteur, devenant semblable à tous genres d'hommes; Ps. 8. 5; Mt. 20. 28; Jn. 13. 14;

8
Et, ayant paru dans la nature du genre humain, il s'est abaissé lui-même, en se rendant obéissant jusqu'à la mort, même jusqu'à la mort de la croix. Hé. 2. 9; Hé. 2. 14; Hé. 2. 17; Hé. 4. 15; Hé. 12. 2;

9
C'est pourquoi aussi, comme ESPRIT DES VIVANTS exalté à la suprématie, il lui a été donné un Nom qui est au-dessus de tout nom; Ac. 2. 33; Hé. 1. 4;

10
Afin qu'au nom de JÉSUS, tout ce qui est dans les cieux, et sur la terre, et sous la terre, fléchisse le genou, És. 45. 23; Ro. 14. 11;

11
Et que toute langue confesse Jésus-Christ comme étant L'ADMIRABLE, le Père de gloire, et L'ESPRIT DES VIVANTS éternel. És. 9. 6; Jn. 13. 13; 1 Co. 8. 6; 1 Co. 12. 3;

Aujourd'hui encore, pour combattre les oints de Dieu, Satan, l'esprit de la nature humaine déchue, utilise aussi les individus très proches de ces instruments de Dieu (comme l'ivraie parmi le blé ou Judas près de Jésus). C'est ici l'ivraie qui s'introduit parmi nous, se présentant comme des frères ou des amis, mais qui déteste et méprise la doctrine de Dieu et ceux qu'il utilise pour transmettre son message de la grâce souveraine, car cela blesse leur orgueil de réprouvés, ce qu'ils ne peuvent tolérer étant aussi la raison pour laquelle ils vont nous trahir comme des lâches, cherchant à nous détruire par tous les moyens possibles à leur disposition.

Judas ne L'a-t-il pas appelé: "Rabbi!", avant de Le baiser? (Ce ne sont pas tous ceux qui me disent: Seigneur! Seigneur!). Il L'a encore appelé Maître, même en Le trahissant! Et, il L'a trahi en Le baisant d'une accolade fraternelle! Or, nous savons fort bien que, le baiser est un signe d'amitié, d'amour, de respect, de passion et même d'adoration. Car, les mots baiser et adoration ont une même signification dans leur sens étymologique. Regardez donc ces idolâtres devant les statues de leurs saints... que font-ils? Ils les couvrent des baisers. Cela signifie qu'ils les adorent, qu'ils les estiment au-dessus de toutes choses. L'Écriture du Psaumes 2:12 nous dit: «Baisez le Fils, de peur qu'Il ne s'irrite». Cela signifie ni plus ni moins: "adorez ou rendez hommage au Fils." Quoi donc? Ce qui était en fait un signe d'adoration est devenu un signe de trahison. D'où l'admiration de Jésus: «Judas, c'est avec un baiser que tu trahis le Fils de l'homme?». Car, ce baiser, c'était en principe pour adorer le Fils de l'homme et non pas pour le trahir. Et Judas trahit Jésus par un signe d'adoration. Ceci ne peut pas vous échapper: il L'a trahi en L'adorant! Quel contraste, diraient certains! Or, voici ce qui se passe exactement en ce temps de la fin. Y a-t-il un élu dans cette génération qui comprenne cela?

Nombreux sont ceux qui pensent que, quand on parle de l'apostasie, cela sous-entend que les églises seront fermées; et bien de gens arrêteront de prier... ou de fréquenter les églises; d'assister aux réunions de prières ou cultes. Non! Quand on parle de l'apostasie, cela signifie que les gens vont trahir la vérité tout en allant tous les jours dans leurs églises qui enseignent des commandements d'hommes et invalident la doctrine de Dieu avec des approximations subtiles et raffinées. LA VÉRITÉ DE DIEU RÉVÉLÉE SERA POUR EUX SCANDALEUSE ET COMPLÈTEMENT CHOQUANTE À LA FOIS; malgré cela ils continueront à appeler Jésus: Seigneur, Maître ou Rabbi. C'est ici le baiser de Judas, c'est ici la traîtrise du christianisme contrefait moderne.

 

À Christ seul soit la Gloire

 

Source: LeVigilant.com — Jean leDuc

_____________________________ Échange de bannières ______________________________
_____________________________ Échange de bannières ______________________________

Marque de commerce © 1999-2018 GoDieu.com - Tous droits réservés