GoDieu.com - Antidote contre l'Arminianisme

 

Antidote contre l'Arminianisme

Traite pour réfuter les cinq points qui constituent cette doctrine;

savoir:
— la Prédestination fondée sur la prévision des œuvres de l'homme;
— la Rédemption universelle;
— la Grâce suffisante donnée à tous;
— la Puissance de la libre volonté de l'homme dans la conversion;
— et la possibilité de la chute totale et finale des véritables saints.

Ouvrage recommandé par le Docteur Owen,
et publié pour le bien public

par Christophe Ness

Londres, 1700



Paris
Chez Risler, rue Basse-Du-Rempart,
62, Boulevard De La Madeleine
Bruxelles

Chez Lourde, Pasteur
1838


Traduction par D. Lourde De Laplace, pasteur,
Bruxelles, le 1er janvier 1838

Première mise en page par Jean leDuc de LeVigilant.com,
Seconde mise en page par GoDieu.com,
juillet 2009

EXCLUSIVITÉ de LeVigilant.com et GoDieu.com


 

Préface du Traducteur

Préface de l'Éditeur de la quatrième édition

Courte notice sur l'Auteur

Préface de l'Auteur

De l'Arminianisme en général

Chapitre I De la Prédestination

La doctrine de la Prédestination

Ses propriétés

     1. Éternelle
     2. Immuable
     3. Absolue
     4. Libre
     5. Distinctive
     6. Extensive

De la Prédestination conditionnelle
Réfutations du système des Arméniens sur la Prédestination, savoir:
qu'elle est conditionnelle sur la prévision de la foi,
des œuvres et de la persévérance, etc.;
et douze raisons pour rejeter ce système.

Réponse aux objections contre le Décret absolu de la Prédestination

Supralapsaires et Infralapsaires : en quoi ils diffèrent.

Chapitre II De la Rédemption universelle

Le système Arminien, que Christ est mort pour tous les hommes:
démontré, erroné, et dix raisons alléguées pour sa réjection.

Réponse aux objections faites par les Arminiens,
contre la Rédemption particulière


Quelques textes de l'Écriture expliquées

     1 Timothée 2:5
     Jean 3:16; 1 Jean 2:2
     Romains 5:15
     Romains 14:15; 2 Pierre 2:1

Chapitre III De la Libre Volonté et de la conversion

L'homme considéré dans quatre états différents.

Douze arguments pour prouver qu'il n'y a dans l'homme,
dans son état de chute; nulle libre volonté pour le bien.

Réponse aux objections en faveur de la Libre Volonté

Textes expliqués, savoir:

     Actes 7:51
     Matthieu 23:37
     Ésaïe 5:5

Chapitre IV De la Persévérance finale

Cette doctrine établie, savoir:

Négativement, ce que la grâce qui sauve n'est pas

Positivement, ce que c'est que la grâce qui sauve.

Douze raisons sont assignées,
pour expliquer pourquoi ceux qui sont choisis de Dieu
ne peuvent déchoir de la grâce totalement et finalement.

Les textes de l'Écriture qui prouvent la doctrine de la persévérance finale,
sont au nombre de six-cent, douze de ces textes sont choisis pour exemple.

Réponse aux objections contre la doctrine de la Persévérance finale

Textes expliqués, savoir:

     1 Timothée 1:19
     Hébreux 6:5

Conclusion


Antidote contre l’arminianisme-1

| Dernière mise à jour il y a 1 semaine, le 28 août 2009 par GoDieu.com Préface du Traducteur Comme traducteur de ce petit livre je m’étais bien promis de dispenser le lecteur de parcourir une préface. Parce qu’il y avait déjà ici celles de l’auteur et de l’éditeur. Parce que le présent ouvrage se recommande suffisamment lui-même. Parce qu’on lit peu les préfaces. Je demande cependant la permission de dire quelques mots, non sur la traduction (qui est sans doute très-imparfaite, quant au style, quoique aussi fidèle qu’il m’a été possible quant au sens); mais sur les motifs qui m’ont conduit à traduire ce livre. Par caractère et par mes principes j’ai toujours redouté les exagérations. J’admettais la prédestination, parce qu’il est impossible de lire et de respecter tant soit peu les Saintes Écritures sans y trouver ce dogme enseigné en propres termes, et enseigné plus fréquemment encore comme ... ― Lire la suite...

 

Antidote contre l’arminianisme-2

| Dernière mise à jour il y a 1 semaine, le 28 août 2009 par GoDieu.com De l’Arminianisme en général Ce fut le lot du Seigneur d’être crucifié entre deux larrons l’un sa droite et l’autre sa gauche; il en est de même de la vérité dont il est l’auteur. La vérité a des ennemis nombreux des deux côtés. Tandis que quelques-uns considèrent la Bible, comme une imposture dans le monde, et traitent le salut par Christ comme une tromperie des prêtres; il y en a d’autres qui disent avoir Christ et être un avec Christ, et néanmoins avec une audacieuse arrogance, ils décrient les ordonnances de l’Évangile, et considèrent les moyens de grâce comme un fardeau trop pesant pour une conscience née libre et comme trop bas et trop charnels pour un esprit séraphique. La vérité a autant d’ennemis au-delà d’elle, comme ses côtés: autant qui devancent le troupeau ... ― Lire la suite...

 

Antidote contre l’arminianisme-3

| Dernière mise à jour il y a 1 semaine, le 28 août 2009 par GoDieu.com Chapitre I De la Prédestination Pour que le lecteur puisse avoir une vue claire de la prédestination, j’établirai cette doctrine: Comme étant révélée dans la Bible: En considérant les vues des Arminiens à cet égard, savoir: qu’elle est conditionnelle, d’après la prévision de la foi, des œuvres, de la persévérance, etc., et, En répondant aux objections, que les Arminiens mettent en avant contre l’élection et la prédestination. La doctrine de la Prédestination La prédestination est le décret de Dieu, par lequel (conformément au conseil de sa propre volonté), pré-ordonne quelques-uns des hommes, la vie éternelle, et la refuse aux autres, ou les laisse; et cela pour la louange de la gloire de sa miséricorde et de sa justice. Quelques-uns sont vases de miséricorde, quelques-uns sont vases de colère. «Le potier n’a-t-il pas tout pouvoir ... ― Lire la suite...

 

Antidote contre l’arminianisme-4

| Dernière mise à jour il y a 1 semaine, le 28 août 2009 par GoDieu.com Chapitre II De la Rédemption universelle La rédemption universelle, par où on entend que Christ est mort pour tous les hommes, ne peut être une vérité évangélique, à cause des raisons et des arguments suivants. L’élection de Dieu le père, la rédemption de Dieu le fils, et la sanctification de Dieu le Saint-Esprit, doivent toutes être d’une étendue ou d’une latitude égales; mais la rédemption universelle, dans le sens Arminien, les fait inégales. Ceci est clair: car comme le Père, la Parole, et l’Esprit sont unis en essence (en une seule personne – Hébreux 1:3); de même ils sont unis en volonté, en œuvres, et en témoignage, dans la rédemption des pécheurs. Comme il y en a trois qui rendent témoignage sur la terre, savoir: l’Esprit, l’eau et le sang; de même il y ... ― Lire la suite...

 

Antidote contre l’arminianisme-5

| Dernière mise à jour il y a 1 semaine, le 28 août 2009 par GoDieu.com Chapitre III De la Libre Volonté dans l’état tombé; et de la vocation spéciale, ou conversion à Dieu Les Arminiens nient, non-seulement que l’élection soit un acte de Dieu, éternel, particulier, inconditionnel, et irrévocable; mais ils assurent aussi que Christ est mort, également et indistinctement pour chaque individu de la race humaine; pour ceux qui périssent, non moins que pour ceux qui sont sauvés; ils affirment encore que la grâce qui sauve est offerte à l’acceptation de chaque homme; qu’il pourra la recevoir ou ne pas la recevoir; exactement comme il lui plaira (14); que le pouvoir régénérateur du Saint-Esprit dans la conversion, n’est pas invincible, mais qu’il est suspendu, qu’il dépend quant à son efficace, de la volonté de l’homme, que nonobstant la mort de Christ, il était possible (eu égard à la ... ― Lire la suite...

 

Antidote contre l’arminianisme-6

| Dernière mise à jour il y a 1 semaine, le 28 août 2009 par GoDieu.com Chapitre IV De la Persévérance finale Le cinquième et dernier point de l’Arminianisme implique, que la grâce qui sauve n’est pas un principe stable; mais que ceux qui sont aimés de Dieu, rachetés par Christ, et régénérés par l’Esprit, pourront (quoique Dieu souhaite le contraire et agisse en conséquence) détruire tout cela, et finalement périr pour toujours. La doctrine de la persévérance des saints sera donc considérée dans ce chapitre; et la proposition qu’il s’agit de défendre est: que la foi véritable et qui sauve, ne peut être finalement perdue. Pour mieux faire comprendre ceci, je rechercherai premièrement, ce qu’est la grâce qui sauve; secondement, ce que c’est que tomber totalement, et finalement; en troisième lieu, quels arguments peuvent être assignés, ou quelles raisons peuvent être données, pour rendre évident que cette grâce spéciale ... ― Lire la suite...