0 Shares

Dernière mise à jour le 1 mois par GoDieu.com

 

La soumission de Christ à ses élus véritables

Comme Christ s’est soumis sans réserve aux souffrances du sacrifice de la croix, de même il est soumis sans réserve à ses élus véritables. En fait, la soumission est l’aspect principal de l’humilité dans le renoncement, et le principe vital de Christ dans son ministère terrestre et céleste.

Il est inconcevable à l’esprit de l’homme rebelle, déchu et corrompu, que le Roi de l’univers se soumettre à des créatures minables et misérables, comme nous le sommes tous. Pourtant c’est bien le cas, car sans une telle grâce souveraine, le salut serait impossible. La soumission de Christ n’est pas une conformité à notre état de pécheurs, ou une subordination aux passions et aux désirs de la chair, ni un hommage à la dignité humaine. Elle est l’abaissement dans l’obéissance totale de tous les principes de la loi donnée à Moïse, dans les moindres détails, afin de manifester la justice de Dieu la plus sévère envers ceux qui les transgressent. La soumission de Christ assure donc le châtiment judiciaire des transgresseurs, et exige leur mort pour la moindre infraction de la loi morale. Le Seigneur Jésus, notre Admirable Esprit des vivants et Père éternel, qui est l’Auteur de la loi, et dont le nom est JE SUIS, se forma prodigieusement, en toute humilité, un corps de chair dans le sein d’une vierge, pour rencontrer toutes les exigences de sa propre loi, en faveur de ses élus seuls, afin de les racheter du fardeau de la malédiction qu’il leur avait imposé pour leurs transgressions.

La soumission de Christ envers ses élus véritables, démontre donc un aspect essentiel de la divinité qui, à ce point de l’histoire, avait été complètement négligé à cause de la rigueur de la loi, à savoir, que notre Admirable Esprit des vivants est aussi plein de compassion et de miséricorde, mais strictement envers ses élus dont il était, par son incarnation, le Représentant officiel comme leur Substitut. Pour le reste des hommes, il s’agit de sa divine providence, qu’ils reçoivent temporairement.

La substitution est donc le principe même de sa soumission envers ses élus, car ils sont les émanations perpétuelles de son renoncement éternel, dont il est la Tête dirigeante et l’Administrateur de l’Alliance de leur unité indissociable.

Puisque la loi demandait un sacrifice sanglant, qui est l’image parfaite de l’essence du renoncement de l’Esprit des vivants d’éternité à éternité; le Seigneur Jésus, le Christ et Élu Suprême, s’était désigné Lui-même avant la fondation du monde, pour être notre sacrifice en accomplissant toute la loi en notre faveur. Ce principe vital se nomme la grâce du salut, dont l’appel à renaître en Christ est irrésistible et efficace envers ses élus seuls, qui en reçoivent l’assurance par sa Sainte Présence qui vient habiter en eux. Voilà la soumission de Christ envers ses élus dans toute sa splendeur, et elle ne les faillera jamais.

Nous sommes les récipients de toutes les merveilles de la grâce, dans laquelle nous sommes attribués, sans réserve, tous les mérites du sacrifice de la croix, comme s’ils étaient les nôtres en propre par le moyen de la substitution. Mais il y a encore beaucoup plus à cette notion merveilleuse. L’apôtre Paul nous dit dans 1 Corinthiens 15:28 (Bible Machaira 2020)«Et après que toutes choses lui auront été soumises, alors aussi le Fils même sera soumis à ses élus comme celui qui leur a soumis toutes choses, afin que L’ESPRIT DES VIVANTS soit tout en tous».

Nous avons ainsi la glorieuse révélation du but final de la soumission de Christ à ses élus. Le contexte immédiat de ces paroles, se trouve dans celui de la formation d’un nouveau corps, c’est-à-dire, d’une nouvelle association avec Christ qui réside en nous, et qui est la composante du Nouvel Homme, c’est-à-dire, d’une nouvelle race d’immortels dans une nouvelle existence. Plus clairement, nous serons tous en un et un en tous, comme un seul Homme, ayant notre propre individualité et personnalité, et celle de tous en même temps dans une perfection sublime et une réjouissance sans fin. En d’autres mots, nous serons tous transformés en l’image de Christ avec tous les aspects de sa divinité, et de son humanité glorifiée qui ne sera plus restreinte par la matière ni le temps.

Cette transformation glorieuse, se produira dans un clin d’œil, comme le mentionne l’apôtre Paul dans 1 Corinthiens 15:51-52:

51
Voici, je vous dis un mystère: Nous ne mourrons pas tous, mais nous serons tous transformés, 1 Th. 4. 16;

52
En un moment, en un clin d’œil, à la dernière trompette; car la trompette sonnera, et les morts en Christ ressusciteront incorruptibles, et nous serons transformés en son image.

Considérant tous les événements qui se transpirent de nos jours, comme si nous vivrions dans toute la culmination des dépravations de la race humaine depuis le début des temps; nous ne pouvons faire autrement que d’anticiper, prochainement, la gloire du Grand Jour.

0 Shares